Danses noires/blanche Amérique

  • Published on
    16-Aug-2015

  • View
    158

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ol><li> 1. Prsidente du Conseil dadministration Anne Chiffert Directrice gnrale Monique BarbarouxCentre national de la danse - 1, rue Victor Hugo 93507 Pantin cedex01 41 83 98 98 / reservation@cnd.fr / www.cnd.frDossierde presseCommunicationCentre national de la danseKarine Atencia /Anne-Sophie Voisin1, rue Victor Hugo93507 Pantin cedexT 01 41 83 98 11 / 12F 01 41 83 27 24karine.atencia@cnd.fr /as.voisin@cnd.frBureau de presseOpus 64Arnaud Pain71, rue Saint Honor75001 ParisT 01 40 26 77 94F 01 40 26 44 98a.pain@opus64.comExpositionitinranteDanses noires /blanche AmriqueDu jeudi 15 janvier au mardi 7 avril 09 </li><li> 2. 2DANSES NOIRES /BLANCHE AMRIQUE expositionEntre libreSommaireNote dintentionExposition Danses noires / blanche Amrique p. 3Confrence p. 3Susan ManningDanses noires / blanche AmriqueExpositionI. LRE DU JAZZ (1900-1945) p. 4-61. Direction Harlem / 2. Juste avant le jazz3. Du bar la scne / 4. Shuffle Along5. Bill Robinson / 6. Les Nicholas Brothers7. La guinche au Savoy / 8. Stormy WeatherII. NEGRO DANCE (1930-1965) p. 7-109. Les annes 1930 / 10. Un nouveau dpart11. Le spectacle africaniste / 12. Dautres tentatives13. La Seconde Guerre mondiale / 14. Pearl Primus15. Katherine Dunham dans son pays16. Katherine Dunham ltranger17. Les droits civiques18.Talley Beatty et Donald McKayle19. Janet Collins / 20. Alvin AileyIII. BLACK DANCE (1965-1990) p. 11-1321. Le Black Power / 22. Black Arts et Black Dance23. Negro Dancers/Black Dancers / 24. Eleo Pomare25. Arthur Mitchell / 26. Dianne McIntyre27. Chuck Davis et Dance Africa / 28. Dance Black AmericaIV. AFRICAN-AMERICAN DANCE p. 14-1729. Black/African-American30. Lexpression de la diffrence31. Jawole Willa Jo Zollar / 32. Bill T. Jones33. Ralph Lemon / 34. Rennie Harris35. Savion Glover / 36. Ronald K. Brown37. Reggie Wilson / 38. Et demain ?Renseignements pratiques p. 18Aller au CND Pantin p. 19 </li><li> 3. DANSES NOIRES /BLANCHE AMRIQUE expositionEntre libreOuverture exceptionnelle de lamdiathque le samedi 4 avril.Du jeudi 15 janvier au mardi 7 avril 09/ CND PantinExpositionDanses noires / blanche AmriquePendant lentre-deux-guerres, les artistesafro-amricains proposent de nouvellesformes de danse de scne dans les sallesde spectacle. Cherchant sloigner desclaquettes et des danses de revue, ilscommencent penser la danse comme unlieu de revendication sociale et raciale,de mtissage, de mmoire culturelle etde reprsentation de la diaspora. Lesgnrations suivantes ne cessent derevisiter ces thmes et denrichir lerpertoire, leurs chorgraphies se faisantlcho de multiples bouleversements : lamobilisation pour la guerre, la lutte pourles droits civiques et le mouvement BlackPower, la libration fministe ethomosexuelle, et le multiculturalismecroissant lge de la mondialisation.Cette exposition offre un tour dhorizon des innombrables voies empruntes,au cours du XXe sicle, par les chorgraphes et danseurs afro-amricains.Leurs crations refltent leurs expriences de la vie moderne et interrogentla place complexe de la question raciale dans la culture amricaine.cabaCommissariat gnral : Claire RousierCommissariat scientifique : Susan ManningConception graphique : Agns DahanJeudi 15 janvier 09 18h/ Grand studioSusan ManningDanses noires / blanche AmriqueSusan Manning prsente les grands axes de lexposition dont elle est lacommissaire scientifique. Elle est historienne de la danse et travaille sur lesinteractions entre danse et politique au XXe sicle. cabaSusan ManningDANSES NOIRES /BLANCHE AMRIQUETarif : 6 Abonn : offert3 </li><li> 4. 4DANSES NOIRES /BLANCHE AMRIQUE expositionEntre libreI. LRE DU JAZZ (1900-1945)1 - Direction HarlemEntre 1910 et 1920, les Noirs quittent massivement le Sud rural pour leNord urbanis. Ce phnomne baptis Grande Migration , favoris tant parla crise de lagriculture dans le Sud des tats-Unis que par la croissanceindustrielle au Nord, laissera son empreinte sur toute la vie culturelle etsociale amricaine du XXe sicle. mesure que les migrants noirs affluent dansles villes du Nord, le jazz et la musique de danse prosprent dans les clubs etsur les scnes de thtre. Harlem, quartier essentiellement noir de New York,devient un centre nvralgique de linnovation artistique et du militantismepolitique. Les habitants noirs et les visiteurs blancs envahissent les clubsjusque tard dans la nuit. Intellectuels et artistes sassocient pour crerensemble le mouvement artistique et littraire connu sous le nom de HarlemRenaissance. cabaEntre du Cotton Club Culver Pictures2 - Juste avant le jazzLa premire dcennie du XXe sicle est marque par lessor du thtre musicalnoir Broadway. Le duo de comdie de Bert Williams et George Walker credes musicals qui dclinent, tout en les faisant clater, les conventions de laminstrelsy. Les minstrel shows, trs populaires sur les scnes du XIXesicle, taient jous par des acteurs blancs grims en Noirs quiimitaient les strotypes du parler, de la musique et de la danse desNoirs. Aprs la guerre de Scession taient apparus des acteurs noirsqui, eux, reprenaient les imitations strotypes des Blancs.Williamset Walker tendent et renversent la pratique de la minstrelsy noire enparodiant les strotypes en mme temps quils les renforcent. Il estprobable que les spectateurs noirs assis au balcon comprenaient mieux laparodie que les spectateurs blancs dans les fauteuils dorchestre. Les critiquesrelvent en effet que Noirs et Blancs ne rient pas aux mmes moments dansles thtres de lpoque o la sgrgation raciale est encore la rgle. caba Il y a une raison H. F. Hoffman </li><li> 5. 5DANSES NOIRES /BLANCHE AMRIQUE expositionEntre libre3 - Du bar la scneAu dbut du XXe sicle, de nouvelles formes demusique et de danse naissent dans les lieux de lavie afro-amricaine, puis se transmettent laculture blanche dominante, o leurs origines noiressont la plupart du temps transformes au pointdtre mconnaissables. Avant lapparition desenregistrements, les compositeurs et musiciensnoirs servent souvent de relais dans ce mouvement ;leurs partitions permettent ces nouvelles formesde musique et de danse de se diffuser pluslargement. Dabord le cake-walk, puis le fox-trot,se dplacent une vitesse tourdissante dans lesespaces culturels de lpoque.The Castle Walk, D.R. caba4 - Shuffle AlongRappelant le succs de Williams et Walker plusdune dcennie auparavant, lquipe constitue ducompositeur Eubie Blake, du parolier Noble Sissleet des stars du music-hall Flournoy Miller et AubreyLyles, cre Shuffle Along en 1921 au 63rd StreetMusic Hall. Le spectacle ambitionne de sduire lafois les publics noirs et blancs. Il sera dailleurs lundes premiers New York autoriser les Noirs sasseoir lorchestre. Shuffle Along suscite unengouement pour les comdies musicales entirementnoires qui durera pendant toutes les annes 1920.Les thmes, certes, sont bien connus dans la mesureo ils proviennent de la minstrelsy et du music-hall,mais les danses constituent une rvlation au pointJosphine Baker dans Chocolate Dandies White Studiosque les claquettes sur la musique jazz deviendront pour trente ans lun des piliersdu spectacle populaire amricain.caba5 - Bill RobinsonLa carrire de Bill Robinson,connu galement sous le nom de Bojangles , rsume lvolutiondes lieux de spectacle noir entre lesannes 1890 et les annes 1940. Ildbute comme pickaninny enfantartiste de scne dans un spectacle deminstrelsy ambulant,puis entre dans le circuitdu music-hall noir avec un duo comique.Aprs un passage dans des spectacles pourles soldats amricains qui combattaient enEurope pendant la Premire Guerremondiale, il se fait un nom commeBill Robinson et Shirley Temple dans The Little Colonelde David Butler, 1935 Corbisdanseur de claquettes soliste, et son numro devient le clou des programmesde music-hall blanc. Il attendra 1928 et lge de cinquante ans pour seproduire Broadway, o sa danse fait une forte impression sur les critiques blancs,au point que Hollywood le fera figurer dans plus de douze films durant les annes1930.Tant le public que les artistes de Harlem saccordent pour reconnatre enBill Robinson lun des meilleurs danseurs de claquettes de son poque. caba </li><li> 6. 6DANSES NOIRES /BLANCHE AMRIQUE expositionEntre libre6 - Les Nicholas BrothersPlus jeunes que Bill Robinson dune quarantainedannes, Fayard et Harold Nicholas se produisentpresque ds le dbut de leur carrire Broadwayet dans les films de Hollywood. En 1932, gsrespectivement de quatorze et huit ans, ils dansentau Cotton Club et tournent leur premier film.Pendant les vingt annes qui suivent, ils serontdemands partout : on les voit avec des grandsorchestres lApollo Theatre de Harlem, ilsLes Nicholas Brothers dans Sun ValleySerenade, D.R.montent sur scne Broadway, Londres, et ils lectrisent Hollywood avecleurs danses. Ils russissent trouver du travail mme pendant la priode depurgatoire des claquettes entre les annes 1950 et la fin des annes 1970, etlorsque le genre connat un regain de popularit dans les annes 1980, leurqualit artistique leur vaut hommage sur hommage.caba7 - La guinche au SavoyOuvert en 1926, le Savoy Ballroom tait une vasteet lgante salle de bal de Harlem o se pressaientles clients noirs, et qui accueillait sans rticence lesspectateurs blancs dsireux dentendre les meilleursgrands orchestres de lpoque et dapprendre lesnouveaux mouvements de danse.La musique et la danse swinguaient au Savoy comme nulle part ailleurs.Duke Ellington, Louis Armstrong, Ella Fitzgerald,Couple de danseurs acrobatiques, D.R.Count Basie, Cab Calloway, Chick Webb et Benny Goodman sy sont tousproduits. Quant aux danseurs de swing noirs ou blancs bien que leurs nomssoient moins clbres que ceux des musiciens, ce sont galement les meilleursdentre eux qui perfectionnent leur art au Savoy. Du dbut des annes 1930 jusqusa fermeture temporaire en 1943, le Savoy Ballroom constitue un lieu de danse etde socialisation racialement mixte sans quivalent New York, ni mme, dailleurs,dans tous les tats-Unis.8 - Stormy WeatherEn 1943, Hollywood produitStormy Weather, un film jouentirement par des Noirs, quipasse en revue les multiples genresdu spectacle noir, de la fanfare deJames Reese Europe laminstrelsy et au music-hall noirs, du swingaux claquettes jazz et la danse moderne noire.Conu comme une rtrospective romance dela carrire de Bill Robinson, Stormy Weatherclbre 25 ans de spectacle noir . OutreBill Robinson, on peut y voir notammentcabaLes Nicholas Brothers dans Stormy WeatherdAndrew L. Stone, 1946 Getty ImagesLena Horne, Cab Calloway, Fats Waller, les Nicholas Brothers et la troupe deKatherine Dunham. Le ton du film est enjou, mlant fiert des artistes noirspour le travail accompli et optimisme quant leurs ralisations futures.caba </li><li> 7. 7DANSES NOIRES /BLANCHE AMRIQUE expositionEntre libreII. NEGRO DANCE (1930-1965)9 - Les annes 1930La Grande Dpression des annes 1930 touche lesNoirs particulirement durement. La misre desagriculteurs vivriers du Sud saggrave et, au Nord,le taux de chmage des migrants noirs rcemmentinstalls est deux fois plus lev que celui desBlancs. Les Amricains noirs ragissent dediverses faons la crise sociale engendre par larcession. Certains prfrent vivre intensment leprsent grce la culture jazz, tandis que dautresse lancent dans le militantisme politique. OEuvrantsouvent main dans la main avec des Blancs, lescontestataires et rformateurs noirs nobtiendrontque des changements politiques limits. Malgrtout, lactivisme de la priode de la Dpressionremodle durablement le discours sur les droits On na besoin de personne Lin Shi Kan et Tony Perezciviques et la justice conomique, et offrira un hritage prenne.10 - Un nouveau dpartcabaWhat Shall the Negro Dance About ? (Quelsthmes pour la Negro Dance ?) est le titre dun forumorganis Harlem en 1933, qui reformule unequestion pose un an auparavant par la danseusemoderne Doris Humphrey dans un de ses textes :What Shall We Dance About ? . Les annes de laDpression voient pour la premire fois des danseursmodernes tenter de crer des formes amricainesLife and Death de Hemsley Winfield, D.R.distinctes de danse moderne, mais aussi des artistes noirs essayer de proposer desalternatives aux spectacles de claquettes, de revues et de comdies musicales surla scne amricaine. vitant les compromissions des productions commerciales,largissant les objectifs artistiques de la Harlem Renaissance, ragissant lactivisme politique qui marque la priode, ces novateurs interrogent le rapportentre lidentit raciale et le corps dansant.caba11 - Le spectacle africanisteParmi les diverses exprimentations denouvelle danse noire dans les annes 1930,les spectacles africanistes sont trs priss desamateurs de thtre. Se dmarquant descomdies musicales entirement noires qui,la scne comme lcran, montrent des numros declaquettes sur musique de jazz, ces spectaclesthtralisent des danses rituelles africainesaccompagnes par des percussionnistes prsents surscne. Si les danses et les musiques trouvent leurorigine en Afrique, les thmes abords, eux, sontsouvent dinspiration europenne. Invents par desimmigrs africains, ces spectacles font galementappel des artistes afro-amricains ns auxtats-Unis. Donns dans des thtres o la mixitProgramme de Kykunkor dAsadata Dafora New York Theatre Program Corp.raciale est pratique, et prsentant une fusion puissante des influencesafricaines et occidentales, ils attirent New York des inconditionnels de toushorizons.caba </li><li> 8. 8DANSES NOIRES /BLANCHE AMRIQUE expositionEntre libre12 - Dautres tentativesDurant lanne 1937, les rponses possibles la question Quels thmes pourla Negro Dance ? se multiplient. Aux beaux jours du Popular Front et duNew Deal, de nouveaux artistes apparaissent New York, Harlem et dansdautres quartiers. Ils adaptent les idiomes de la danse moderne et du ballet,dclinent leur danse comme forme de contestation sociale, et retracent lamigration et la mutation des formes de danse entre lAfrique et lesAmriques. Aucune tendance ne prvaut sur les autres et ces travaux ne sontpas encore connus du grand public.cabaLa troupe de Katherine Dunham pendant le Negro Dance Evening en 1937 Dorien Basab13 - La Seconde Guerre mondialeLa Seconde Guerre mondiale a dimportantesconsquences pour les Amricains noirs. Le boumconomique quelle engendre dclenche unedeuxime vague de migration. Quelque 700 000Noirs quittent le Sud pour le Nord et lOuest destats-Unis, notamment la Californie o lindustriemilitaire en plein essor leur offre des emplois bienrmunrs et une protection fdrale contre ladiscrimination lembauche. En outre, 125 000soldats noirs se battent en terre trangre, et leurexprience, conjugue celle des ouvriersnoirs sur le front national, renforce lamobilisation politique pour les droitsciviques. Pendant la priode de la guerre, lesadhsions la National Association for theOuvrire travaillant dans une usine aronautique Douglas Aircraft Photo from OWIAdvancement of Colored People (NAACP) ont quasiment dcupl.14 - Pearl PrimuscabaDurant les annes de guerre New York, la danse dePearl Primus se dveloppe au croisement de lart et dela politique. Aprs ses dbuts e...</li></ol>