Internet & responsabilité sociétale

  • Published on
    04-Dec-2014

  • View
    6.089

  • Download
    4

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Transcript

<ul><li> 1. Internet : Un Outil de Communication, Une Mthode de Vente, ou bien Autre Chose ? Jean-Pascal Robifroid1Cercle du Lac26 Mai 201026 Mai 2010 </li></ul><p> 2. 50.000.000 Pour toucher une audience de 50 millions de personnes, il aura fallu: Radio:38 ans Tl: 13 ans Internet:4 ans Cercle du Lac 226 Mai 2010 3. Internet est-il un mdia ?En Europe, pour la premire fois en 2010,Internet sera le premier mdia consomm, devant le tl, la radio et la presse.(Le Soir, 30/12/09)Cercle du Lac326 Mai 2010 4. Internet Plus Fort Que La TlLes dpenses publicitaires sur Internet ont dpass celles de la tlvision au Royaume-Uni. Cest une premire dans un grand paysDes chiffres toutefois gonfls grce Google et aux petites annonces (Trends-Tendance, 8/10/09)Cercle du Lac 4 26 Mai 2010 5. 3.000.000 La Belgiquepasse le cap des 3 millions de connexions Internet(dh.net, 17/11/09)Cercle du Lac 526 Mai 2010 6. Fvrier 2010: - 477 sites(+ 226 sections) - 142.451.000 pages/jour En de 10 ans, 32 x plus de sites 155 x plus de pagesSeptembre 2000:- 15 sites- 919.000 pages/jour Cercle du Lac 6 26 Mai 2010 7. AdEx 2008: European online advertising expenditure2007: 237 millions 2008: 286 millions Cercle du Lac 7 26 Mai 2010 8. AdEx 2008: European online advertising expenditureAlain Heureux IAB Europe President &amp; CEO Cercle du Lac 8 26 Mai 2010 9. Internet, un Mdia ou un outil de communication ?On ne peut limiterInternet la seulepublicit sur les sites web, pas plus quon ne peutlimiter limprim la seulepublicit dans la presse. Cercle du Lac 926 Mai 2010 10. Avant Gutenberg,les Marchs Cercle du Lac 1026 Mai 2010 11. Que change Internet dans nos marchs? Internet rend effectifs les effets de la globalisation de lconomiepar linterdpendance entre les march quil permet; le marchdevient vraiment mondial et ce pour les entreprises de toutes tailles, de tous secteurs, enB2C comme en B2B. Comment garder dans un tel contexte un avantage concurrentieldurable ? En terme de pouvoir de march (= diffrenciation), En terme de prix (meilleure productivit). Avec lInternet, accrotre son pouvoir de march par ladiffrentiation est gnralement plus difficile: Moindre protection des offres (dposes?), La facilit pour comparer les prix (pour les clients ET pour lesconcurrents La rivalit croissante qui en dcouleCercle du Lac 1126 Mai 2010 12. Quelques Pistes Pratiquer la fixation dynamique du prix (cfr.: CieAriennes), Etablir des relations de partenariat avec ses clients, cequInternet facilite, Faire du sur mesure avec des aides en ligne pour ladfinition du produit, son usage, sa maintenance, Par un meilleurs CRM (maximisation de la part declient en plus de la part de march), Offrir des solutions (compltes) plus que des produits Pratique la co-optitionCercle du Lac 1226 Mai 2010 13. La Co-optition Df: Des acteurs dun march cooprent et sontconcurrents simultanment, pour le bnfice mutuel delun et de lautre. Ex: Coopration TOYOTA et PSA, APPLE et MICROSOFTmais antrieurement APPLE et GOOGLE, Les Ciesariennes US qui ngocient ensemble face BOEING Particulirement efficace pour les PME: Effet de masse face des concurrents encore plus importants, Mise en commun de leur R&amp;D, Economies dchelle et synergies, Accs de nouveaux marchs, de nouveaux canaux dedistribution, de nouveaux rseaux dinformation, de nouvellescomptences.Cercle du Lac 1326 Mai 2010 14. La Co-optition: Questions se poser Quels sont les acteurs dans son rseau avec lesquelles ilest possible de cooprer pour crer de la valeur ? Quelle type de relations sont complmentaires parnature ? Avec quelles entreprises peut on travailler pour ajouterde la valeur ce quelles produisent ? Y a-t-il des concurrents avec lesquels il est possible decrer des avantages rciproques ? Que peuvent ils faire (ensemble) pour maintenir dans letemps, leur nouvel avantage comptitif ?Cercle du Lac 1426 Mai 2010 15. Internet est-il une mthode de vente ? A ct du March Global Traditionnel (MGT), Internet aouvert la voie au March Global lectronique (MGE). Le MGE est un march virtuel on-line, c..d.: Un rseau de relations et dinteractions dentreprises, o les diffrents acteurs (clients, fournisseurs, distributeurs,vendeurs) changent de linformation et font du commerce, par lintgration doffres provenant de multiples fournisseurs. Le MGE: produit et distribue des produits digitaux (musique, livres, films,softwares, produits financiers, ), Cre une demande nouvelle, pour lui-mme ET pour le MGT. MGE et MGT coexistent et sinterpntrent Cercle du Lac 15 26 Mai 2010 16. Le March Global:Un 2ble Espace de CommerceMarch GlobalMarch Global Traditionnel lectronique MGTMGEConsommateursDtaillantsDtaillantsDistributeursProducteursProducteursFacilitateursGuo &amp; Sun (2004)Cercle du Lac 1626 Mai 2010 17. Attentes vis--vis du M G Electronique Consommateur: Choix +large, prix +bas, meilleurequalit, plus grande personnalisation. Dtaillant: Elargir son march, rduire les frais gnrauxet de transaction par lautomatisation du processus. Producteur Digital: alimenter les MGE, versioning Producteur Physique: largir le march, rduire les cotsde production en recourant aux services de facilitateurs. Infomdiaire, qui prend en charge le recherchedinformation pour le client en lui fournissant: Linformation quil souhaite meilleurs cot, Une information plus pertinente et sans biais, Une certification de la qualit et de la fiabilit du fournisseurCercle du Lac 1726 Mai 2010 18. Aller dans le M G Electronique? Par son propre site en ny fournissant que delinformation (ex: sites des constructeurs automobiles) Par son propre site transactionnel (ex: Cies ariennes) En utilisant les services de E-tailersCercle du Lac 18 26 Mai 2010 19. Cercle du Lac 19 26 Mai 2010 20. Cercle du Lac 20 26 Mai 2010 21. Aller dans le M G Electronique? Par son propre site en ny fournissant que delinformation (ex: sites des constructeurs automobiles) Par son propre site transactionnel (ex: Cies ariennes) En utilisant les services de E-tailers En passant par un agrgateurCercle du Lac 21 26 Mai 2010 22. Cercle du Lac 22 26 Mai 2010 23. Cercle du Lac 23 26 Mai 2010 24. Cercle du Lac 24 26 Mai 2010 25. Cercle du Lac 25 26 Mai 2010 26. Aller dans le M G Electronique? Par son propre site en ny fournissant que delinformation (ex: sites des constructeurs automobiles) Par son propre site transactionnel (ex: Cies ariennes) En utilisant les services de E-tailers En passant par un agrgateur ou un mta-agrgateurCercle du Lac 26 26 Mai 2010 27. Cercle du Lac 27 26 Mai 2010 28. Cercle du Lac 28 26 Mai 2010 29. Cercle du Lac 29 26 Mai 2010 30. Aller dans le M G Electronique? Par son propre site en ny fournissant que delinformation (ex: sites des constructeurs automobiles) Par son propre site transactionnel (ex: Cies ariennes) En utilisant les services de E-tailers En passant par un agrgateur ou un mta-agrgateur ATTENTION ! Commercer sur le MGE: requiert des comptences particulires, nest pas sans danger (distributeurs du MGT, p. ex.) Cercle du Lac 30 26 Mai 2010 31. Et le Consommateur Dans le M G lectronique: Un choix plus large, Une plus grande personnalisation de loffre, Cercle du Lac 3126 Mai 2010 32. 15 critres &amp;54 sous-critres de choix650 laptopsCercle du Lac 32 26 Mai 2010 33. Et le Consommateur Dans le M G lectronique: Un choix plus large, Une plus grande personnalisation de loffre, La possibilit de comparer, Cercle du Lac 3326 Mai 2010 34. Restent 10 Cercle du Lac 3426 Mai 2010 35. Et le Consommateur Dans le M G lectronique: Un choix plus large, Une plus grande personnalisation de loffre, La possibilit de comparer, De meilleurs prix, Cercle du Lac 3526 Mai 2010 36. Cercle du Lac 36 26 Mai 2010 37. Et le Consommateur Dans le M G lectronique: Un choix plus large, Une plus grande personnalisation de loffre, La possibilit de comparer, De meilleurs prix, Une meilleure qualit, Cercle du Lac 3726 Mai 2010 38. Cercle du Lac 38 26 Mai 2010 39. Et le Consommateur Dans le M G lectronique: Un choix plus large, Une plus grande personnalisation de loffre, La possibilit de comparer, De meilleurs prix, Une meilleure qualit, Dune manire gnrale: Une plus grande information Par Internet en tant que mdia publicitaire Par Internet via les sites des fabricants ou des distributeurs Par Internet via les rseaux sociaux La publicit dans les mdias traditionnels perd de sa crdibilitau profit du buzz et du wom Cercle du Lac 3926 Mai 2010 40. Conclusions (1) Il a t largement affirm quInternet remplacerait toutesles manires conventionnelles de faire des affaires et feraitchavirer tous les avantages de ces mthodes, Il est clair prsent que ces affirmations taient tout aussilargement exagres, Dans la plupart des cas, Internet complte les activitstraditionnelles de lentreprise et son comportementconcurrentiel, Le virtuel nlimine pas les activits physiques; aucontraire, il en amplifie limportance De plus, Internet cre de nouvelles opportunits desatisfaire les besoins du client et ce dune manire plusefficace.Cercle du Lac 40 26 Mai 2010 41. Du Marketing-Produit au Market-Driven-Managementvolution de la dmarche marketingMarketing MarketingMarketingMarket- PassifOprationnel Stratgique driven OrientationOrientation Orientation managementProduit VenteClient Orientation March Demande &gt; Offre Demande = OffreDemande &lt; OffreCercle du Lac4126 Mai 2010 42. Le Marketing-Produitvolution de la dmarche marketingMarketingMarketing MarketingMarket- Passif OprationnelStratgique driven OrientationOrientation Orientation managementProduit VenteClient Orientation March Demande &gt; Offre Demande = OffreDemande &lt; Offre March potentiel important avec raret de loffre, Lentreprise a la conviction doffrir un produit suprieurrpondant aux besoins actuels et futur des clients, Privilgie le fonctionnement interne inside-in , Logique de production, de lingnieur, Contacts avec le march limits au premier chelon, Rvolution industrielle, aprs-guerre, conomiesmergentes, start-up high tech, Cercle du Lac4226 Mai 2010 43. Le Marketing-Produit volution de la dmarche marketingA lorigine IBAfournissait des quipementstechnologiquesPierre MOTTET etYves JONGEN, patrons dIBA,(Ion Beam Applications),longtemps catalogues comme vendeuse decyclotrons C.A. 97:(in Trends-Tendance 03-12-09) 30,0 MiosSminaire MERCKCercle du Lac 4326 Mai 2010 14 &amp; 28 janvier 2010 44. Le Marketing-Vente volution de la dmarche marketingMarketing Marketing MarketingMarket- PassifOprationnelStratgique driven Orientation Orientation Orientation managementProduitVenteClient OrientationMarch Demande &gt; OffreDemande = OffreDemande &lt; Offre Lentreprise a une capacit de production de masse, maispas de distribution: plus daccs la demande finale Nouvelles forme de distribution et largissement,gographique des marchs: loignement entreproducteur et consommateur Dveloppement de la politique de marque et des moyensde communication: force de vente et publicit mdia Organiser les dbouchs pour les produits fabriqusCercle du Lac44 26 Mai 2010 45. Le Marketing-Client volution de la dmarche marketingMarketing MarketingMarketingMarket- PassifOprationnel Stratgique driven OrientationOrientation Orientation managementProduit VenteClient Orientation March Demande &gt; Offre Demande = OffreDemande &lt; Offre La saturation des noyaux centraux des marchs impose des politiques de segmentation et de diffrenciation, Acclration et gnralisation du progrs technologique: nouveaux produits mais obsolescence rapide, Internationalisation accrues des marchs (UE, NAFTA, MERCOSUR, ASEAN, OMC) Apparition de la dimension analyse et du Marketing Stratgique Cercle du Lac4526 Mai 2010 46. Le Marketing Client volution de la dmarche marketingMarketing MarketingMarketingMarket- PassifOprationnel Stratgique driven OrientationOrientation Orientation managementProduit VenteClient Orientation March Demande &gt; Offre Demande = OffreDemande &lt; Offre Plutt que de fabriquer ce que vous faites depuis toujours et puis dessayer de le vendre, recherchez dabord ce qui se vendra et ensuite fabriquez-le Cercle du Lac4626 Mai 2010 47. Les Insuffisances des Marketeurs Des tudes rcentes* ont montr une insatisfactioncroissante des CEOs et des CA vis--vis: du manque de responsabilit financire(financial accountability) et de la faible productivit des dpartement marketing traditionnel (*) Rust &amp; Al. 2004; Cassidy, Freeling, Kiewell, 2005; Webster, Malter &amp; Ganesan,2005; Credoc, 2004)Cercle du Lac 47 26 Mai 2010 48. Les Insuffisances des Marketeurs Aujourdhui, un nombre croissant de firmes estime quela fonction marketing doit de rinventer de manire renforcer lorientation de la firme elle-mme, dans sonensemble, vers le march Dans un environnement devenu de plus en plusconcurrentiel, le Market-Driven-Management est devenuune affaire trop srieuse pour rester aux seules mainsdu dpartement marketingCercle du Lac 48 26 Mai 2010 49. Le Marketing: Une Culture d Entreprise volution de la dmarche marketing CULTURE Intensit concurrentielle Market-ANALYSEdriven management MarketingOrientation ACTION StratgiqueMarchOrientationMarketingClient OprationnelOrientationMarketing Vente Passif OrientationDegr de maturitProduit du march Demande &gt; Offre Demande = OffreDemande &lt; Offre Cercle du Lac 49 26 Mai 2010 50. M.D.M.: Une Culture dEntreprise volution de la dmarche marketingCULTURE Intensit concurrentielleMarket-ANALYSE drivenmanagement MarketingOrientation ACTION StratgiqueMarch Orientation Le march, sensu lato, Clientimprgne la culture de lentreprise:Marketing Une philosophie de gestion la base du systme de Oprationnel lconomie sociale de march Orientation mettant laccent sur le processus de cration de valeurMarketing Vente pour le client, et plus largement la socit Passif comme tant le meilleur moyen pour lentreprise Orientation datteindre ses objectifs de croissance et de profit.ProduitCette dimension culture se superpose aux dimensions Demande &gt; Offre action et analyse.Demande = OffreDemande &lt; Offre Cercle du Lac 50 26 Mai 2010 51. M.D.M.: Une Culture dEntreprise volution de la dmarche marketing CULTURECest en servant Market-les autres quedriven vous vous servez management le mieux Orientation March Le march, sensu lato, imprgne la culture de lentreprise: Une philosophie de gestion la base du systme delconomie sociale de march mettant laccent sur le processus de cration de valeurpour le client, et plus largement la socit Marcus Aurelius comme tant le meilleur moyen pour lentreprise Mditation sur ladatteindre ses objectifs de croissance et de profit.philosophie stoque Cette dimension culture se superpose aux dimensions action et analyse. Cercle du Lac 51 26 Mai 2010 52. M.D.M.: Une Culture dEntreprise Evolution de la dmarche marketing En fait cest lesprit de la socit qui a chang. Nous avons invers leschma et dvelopp une nouvelle identit, finalit plus humaine:la lutte contre le cancer Pierre MOTTET et Yves JONGEN, patrons dIBA,C.A. 09:(in T...</p>

Recommended

View more >