КОММУНИКАТИВНЫЙ ПОРТРЕТ НИКОЛЯ САРКОЗИ

  • Published on
    05-Apr-2017

  • View
    217

  • Download
    3

Embed Size (px)

Transcript

  • 1.

    49

    8142:811.133.1

    100.3 16.21.27 10.02.19

    . . ,

    A. P. Sedykh Belgorod, Russia

    COMMUNICATIVE PORTRAIT

    OF NICOLAS SARKOZY . -

    -

    .

    , , -

    , .

    -

    .

    Abstract. The paper deals with linguistic identity of

    politician on the materials of statements of French Presi-

    dent Nicolas Sarkozy. Political discourse is studied

    through interpretive analysis of vocabulary, neologisms,

    and anthroponyms. Linguistic informations verbalize typi-

    cal strategies and tactics of verbal action of this personal-

    ity.

    : ; -

    ;

    ; .

    Key words: linguistic identity; institutional discourse;

    the strategy and tactics of speech influence; communica-

    tive behavior.

    : ,

    ,

    , , .

    :

    ().

    About the author: Sedykh Arkadiy Petrovich, Doctor

    of Philology, Professor of the Chair of the French

    Language, Associate Professor, Faculty of Romance and

    Germanic Philology.

    Place of employment: Belgorod State University

    (BSU). : 308015, ., ., 85.

    e-mail: sedykh@bsu.edu.ru.

    - -. . , - ( , ), -, . -, - - - , , , - .

    - . - , - : Cest pour cette Europe qui agit, qui dcide, qui croit en elle-mme, que nos pays sengagent. La Prsidence sudoise de lUnion marquera, jen suis certain, une nouvelle tape importante dans la construction de cette Europe. Elle pourra compter sur le soutien de la France. , -, , , -. , , . - [Vendredi 3 juillet 2009]; Cest ensemble que nous lutterons efficacement contre

    ces deux flaux qui nous menacent tous: lext-rmisme et le terrorisme. , : [Discours de Mr Nicolas Sarkozy au parlement marocain Rabat 23.10.2007]; C'est ensemble que nous devons aider les peuples du Moyen-Orient trouver le chemin de la paix et de la scurit. Aux dirigeants israliens et palesti-niens, je veux dire : n'hsitez pas, prenez tous les risques au service de la paix et prenez-les main-tenant! - . , : ! [Washington (tats-Unis) Mercredi 7 novembre 2007].

    , - , - , .

    :

    Scandaleuse, parce qu'elle sape les fonde-ments mme de la transmission du savoir et comp-romet l'avenir des enfants. Scandaleuse parce qu'elle s'attaque aux plus fragiles de nos jeunes concitoyens. , . , ) [Palais de l'lyse. Mercredi 5 mai 2010].

    . ., 2011

  • 2(36)'2011

    50

    Je pense tous les Prsidents de la V-e R-publique qui m'ont prcd. Je pense au Gnral De Gaulle qui sauva deux fois la Rpublique. Je pense Georges Pompidou et Valry Gis-card d'Estaing qui, chacun leur manire, firent tant pour que la France entrt de plain-pied dans la modernit. Je pense Franois Mitterrand, qui sut prserver les institutions et incarner l'alternan-ce politique. Je pense Jacques Chirac, qui pendant douze ans a uvr pour la paix et fait rayonner dans le monde les valeurs universelles de la France. Je pense au rle qui a t le sien pour faire prendre conscience tous les hommes de l'imminence du dsastre cologique et de la responsabilit de chacun d'entre eux envers les gnrations venir. Je pense avec motion cette attente, cette esprance, ce besoin de croire un avenir meilleur qui se sont exprims si fortement durant la campagne qui vient de s'ache-ver. Je pense avec gravit au mandat que le peu-ple franais m'a confi et cette exigence si forte qu'il porte en lui et que je n'ai pas le droit de dcevoir. - , . , - . , , -, , . , - - . , . . , , - , - - . - , - , - [Palais de l'Elyse. Mercredi 16 mai 2007].

    Exigence de rassembler les Franais parce que la France n'est forte que lorsqu'elle est unie et qu'aujourd'hui elle a besoin d'tre forte pour rele-ver les dfis auxquels elle est confronte. Exigen-ce de respecter la parole donne et de tenir les engagements parce que jamais la confiance n'a t aussi branle, aussi fragile. Exigence morale parce que jamais la crise des valeurs n'a t aussi profonde, parce que jamais le besoin de retrouver des repres n'a t aussi fort. Exigence de rha-biliter les valeurs du travail, de l'effort, du mrite, du respect, parce que ces valeurs sont le fon-dement de la dignit de la personne humaine et la condition du progrs social. Exigence de

    tolrance et d'ouverture parce que jamais l'into-lrance et le sectarisme n'ont t aussi destruc-teurs, parce que jamais il n'a t aussi ncessaire que toutes les femmes et tous les hommes de bonne volont mettent en commun leurs talents, leurs intelligences, leurs ides pour imaginer l'ave-nir. Exigence de changement parce que jamais l'immobilisme n'a t aussi dangereux pour la Fra-nce que dans ce monde en pleine mutation o chacun s'efforce de changer plus vite que les au-tres, o tout retard peut tre fatal et devient vite irrattrapable. Exigence de scurit et de protec-tion parce qu'il n'a jamais t aussi ncessaire de lutter contre la peur de l'avenir et contre ce senti-ment de vulnrabilit qui dcouragent l'initiative et la prise de risque. Exigence d'ordre et d'au-torit parce nous avons trop cd au dsordre et la violence, qui sont d'abord prjudiciables aux plus vulnrables et aux plus humbles. Exigence de rsultat parce que les Franais en ont assez que dans leur vie quotidienne rien ne s'amliore jamais, parce que les Franais en ont assez que leur vie soit toujours plus lourde, toujours plus dure, parce que les Franais en ont assez des sa-crifices qu'on leur impose sans aucun rsultat. Ex-igence de justice parce que depuis bien long-temps autant de Franais n'ont pas prouv un sentiment aussi fort d'injustice, ni le sentiment que les sacrifices n'taient pas quitablement rpartis, ni que les droits n'taient pas gaux pour tous. Exigence de rompre avec les comportements du pass, les habitudes de pense et le conformisme intellectuel parce que jamais les problmes rsoudre n'ont t aussi indits. - , - , , . , - -, . -, , - . - , , -, - - . - , - -, - , . , , - , - , , - .

  • 1.

    51

    , , - , , . , , -. , - , , , , - - . -, - , . , - , - [Palais de l'Elyse, mercredi 16 mai 2007].

    - , - -. - - , - , , - . - , - , . . Quand j'entends certains protester contre un

    prtendu fichage, au nom de la libert, je me demande de quel ct sont-ils? La libert consiste-t-elle se dsintresser du devenir de mineurs en grande prcarit qui, entre 16 et 18 ans, ne vont pas l'cole, ne sont pas en apprentissage, n'ont pas de formation et ont des parents dpasss? C'est cela la libert que je dois garantir? , -, , ? - - 16-18 , , , ? -? [Palais de l'lyse. Mercredi 5 mai 2010]; Mais ces admirables chercheurs et ces points forts jose le dire ne sont-ils pas larbre qui cache la fort? Ne servent-ils pas parfois dalibi aux conservateurs de tous poils, que lon trouve droite en nombre certain et gauche en nombres

    innombrables? - - , ? - , - ? [Dis-cours loccasion du lancement de la rflexion pour une stratgie nationale de recherche et din-novation, Palais de l'lyse. Jeudi 22 janvier 2009].

    Mais comment ne pas tre stupfait par la r-action que cette dcision a suscite dans certains milieux mdiatiques et politiques de notre propre pays? Ractions excessives, parfois caricaturales, l'gard du peuple suisse, dont la dmocratie, plus ancienne que la ntre, a ses rgles et ses traditions, qui sont celles d'une dmocratie directe o le peuple a l'habitude de prendre la parole et de dcider par lui-mme? Pourquoi en Suisse, pays qui a une longue tradition douverture, dhospitalit, de tolrance, un tel rejet peut-il sexprimer avec tant de force? Et que rpondrait le peuple franais a la mme question? ? , , , , , , -, - . , - , , -, - ? ? [Tribune du Prsident Sarkozy publie par le journal Le Monde. 09.12.2009].

    - - . , - , - . - , - , . , - , , -. , , - , - .

    je / nous ( / ): J'annonce une petite rvolution dans notre ducation nationale: le chef d'tablissement aura le droit de procder lui-mme au recrutement des professeurs, slectionns sur profil, sur la base du volontariat! - -

  • 2(36)'2011

    52

    : -, - ! [Palais de l'lyse. Mercredi 5 mai 2010]; Je vous raffirme ma reconnaissance, la gratitude des Franais. Je souhaite chacun de vous, comme vos famil-les, l'accomplissement de vos projets profession-nels et, bien sr, personnels. Je vous souhaite galement de poursuivre votre action au service de notre pays, avec une gale dtermination, avec le mme enthousiasme, car sans enthousiasme on ne fait rien, avec la mme fiert, cette fiert que j'prouve commander des femmes et des hom-mes tels que vous. , . , , . - , - , - . , , ) [Vannes (Morbihan). Vendredi 8 janvier 2010]; Je n'oublie pas non plus l'ensemble du personnel civil de la dfense sans lequel nos armes ne pourraient pas fonctionner. Vous transmettre mes vux pour cette nouvelle anne, Mesdames et Messieurs, ce n'est pas seulement un rite, c'est chercher retrouver ensemble le sens de notre engagement, ce large dessein que, souvent, nous ne voyons plus assez derrire la fragmentation des tches et le fil des jours. Cette continuit qui faonne, anne aprs anne, la puissance de notre pays, vous en tes l'illustration, vous en tes porteurs. , - . , , , . , - . - [Vannes (Morbihan). Vendredi 8 janvier 2010].

    , - () . , je , , , - . - - : 8 je 1000 , 13/1000, 15/1000, -

    24/1000, 18/1000, 17/1000 [http://blog.veronis.fr/2009/01/sarko- moi-je-encore.html]. , -. . , - je / nous / vous , - , vouloir . Je veux tre le Pr-sident de la France qui... = - , - . - je veux . ,

    (les prcieuses Sarkonneries . ) [. http://kamizole.blog. lemonde.fr/2010/08/22/les-sarkonneries], , , -. .

    De la rforme, je vous en mets combien? (Ni-colas Sarkozy galvanise ses troupes lheure du mi-mandat): Les rformes, je les ferai toutes. Toutes, tu mentends! Est ce que vous avez bien entendu? Non, mais! , ? (. . -): , . , ! ? ! (nov. 12, 2009); Nicolas Sarkozy commente allgrement la mort prochaine du monde rural: Proposer des solutions quand tout le monde sera mort, ce nest pas une solution, cest un faire-part. Les agriculteurs nont plus qu vrifier dans leurs botes aux lettres . . : , , , . - -... (oct. 28, 2009); Tes positions sur le parti magacent (avr. 30, 2008); 26 juillet 2007 Dakar : Le drame de l'Afrique, c'est que l'homme africain n'est pas assez entr dans l'histoire , - ; 6 novembre 2007: Toi, si tu as quelque chose dire, tu n'as qu' venir ici! (au Guilvinec, un marin qui l'insulte) , , ! ( , , - ); 24 fvrier 2008: Casse-toi alors, pauvre con ( un visiteur du salon de l'agriculture qui l'insulte) , ( - ); 13 mai 2008: Je pense que ce n'est pas foutu. Il n'y a pas de fatalit. Je dois montrer l'exemple en allant chercher le point de croissance. , .

  • 1.

    53

    . , [http://news.fr.msn. com]; Llectroencphalogramme de la Chiraquie est plat. Ce n'est plus lHtel de Ville, cest lanti-chambre de la morgue. Chirac est mort, il ne manque plus que les trois dernires pelletes de terre (Sarkozy et Chirac en 94). - . , -. , [http://petites-phrases.com/category/sarkozy].

    On commence par les infirmires parce qu'ils sont les plus nombreux. , ( , ) [Rambouillet, le 13 mars]. Le 25 mai 2009, dans l'avion qui l'emmne vers les Emi-rats, Nicolas Sarkozy dit sa passion pour les Rou-gon-Macquart de Zola ... qu'il prononce Roujon-Macquart. Information du Parisien, reprise par Le Post et le Nouvel Obs. 25 2009 - - , - -- [http://www.lexpress.fr/actualite/ politique/].

    --: ch'sais pas, ch'uis, m'enfin, y a, hein ( ), pas vrai ( ). - - () .

    - - -: Sarko ( -); Sarkozizi, Sacrzizi (. -, - - ); Sarkolon ( Napolon); Le petit Nicolas ( , - - ); Nono le Bigorneau ( bigorneau

    , ); Sarko I-er ( ), Notre super Prsident ( ), Su-perSarko (-), Notre omniprsident (. ).

    , - : -, , -, , . , - .

    , , -, , - . - , - , , . - - , - - - .

    . ., . . // - . 2009. 1.

    . . // - . 2010. 3.

    . . - // . 2010. 3.

    . . : // . 2010. 2.

    Prsidence de la Rpublique // lyse.fr. URL: http://www.elysee.fr/president/les-actualites/discours (- : 19.11.2010).

    - . , . . .

Recommended

View more >