130206_Rapport- Filière Télécom.pdf

  • Published on
    09-Aug-2015

  • View
    6.492

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

N XXX______

ASSEMBLE NATIONALECONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958QUATORZIME LGISLATURE

Enregistr la Prsidence de l'Assemble nationale le XX XXX 2013.

RAPPORT DINFORMATIONDPOS en application de larticle 145 du RglementPAR LA COMMISSION DES AFFAIRES CONOMIQUES

sur limpact de la rgulation des tlcoms sur la filire tlcom ET PRSENT PAR

MME CORINNE ERHEL ET MME LAURE DE LA RAUDIRE

Dputes.

3

SOMMAIRE___Pages

INTRODUCTION........................................................................................................I. UN SECTEUR SOUS TENSION .................................................................................. A. UN CLIMAT MALSAIN ...........................................................................................

5 7 7 7 7 8 8 9 11 11 11 12 14 16 17 19 20 21 21 23 23 24 27 27 27 27 27 28

1. Des acteurs crisps............................................................................................ 2. Des commentateurs attaqus ...........................................................................B. UN SECTEUR CHAMBOUL.................................................................................

1. Recomposition du march ................................................................................. 2. Chute des prix.....................................................................................................C. UNE FILIRE EN SOUFFRANCE ..........................................................................

1. Les oprateurs .................................................................................................... Une baisse des revenus ......................................................................................... Des menaces sur lemploi ..................................................................................... Un niveau dinvestissement qui se maintient mais dont la structure se modifie ...... 2. Les quipementiers ............................................................................................ Une concurrence venue dailleurs......................................................................... Pertes demplois, pertes de marchs, quelles perspectives ?.................................. 3. Centres dappel .................................................................................................. Moins dappels, moins de services ........................................................................ Dlocalisation, r-internalisation, revalorisation, quel avenir ? ........................... 4. Rseau de distribution ....................................................................................... Storisation , fermetures .................................................................................... Fracture sociale, disparits territoriales, quelles solutions ? ...............................II. LES MOYENS DE SOULAGER LA TENSION QUI PSE SUR LA FILIRE .............. A. STRUCTURER LA FILIRE AU NIVEAU NATIONAL.............................................

1. Un secteur sans filire structure ..................................................................... Un manque de connaissance patent ...................................................................... Relancer la politique de filire .............................................................................. 2. Responsabiliser les clients vis--vis de leurs fournisseurs ............................

4 B. MODERNISER LA RGULATION ..........................................................................

29 29 32 32 33 34 37 37 37 38 39 39 40 41 41 42 42 45 46 48 51 53

1. Une rgulation encadre juridiquement ........................................................... 2. Une mission prciser ...................................................................................... Clarifier les objectifs, hirarchiser et rquilibrer ................................................ Prciser le champ de comptences du rgulateur .................................................. Contribuer lapaisement des relations au sein de la filire .................................C. RENFORCER LE PILOTAGE DE LTAT ..............................................................

1. Un tat aux moyens limits ............................................................................... Des ressources limites en comptences humaines techniques .............................. Une expertise externalise au rgulateur .............................................................. 2. Une ambition retrouver ................................................................................... Assurer une meilleure visibilit et restaurer la confiance ...................................... Recentrer laction de ltat pour mieux anticiper .................................................D. ASSURER LA CROISSANCE DE DEMAIN............................................................

1. Une destruction de valeurs................................................................................ 2. Des relais de croissance consacrer .............................................................. Assurer la qualit de service attendue ................................................................... Relocaliser la valeur............................................................................................. Miser sur le trs haut dbit ................................................................................... Anticiper la libration dun futur dividende numrique ......................................... CONCLUSION ................................................................................................................. LISTE DES PERSONNES AUDITIONNES ................................................................

5

MESDAMES, MESSIEURS,

Lanne 2012 aura t marque, pour le secteur des tlcommunications par de profonds changements. Au-del de lentre, trs mdiatise, dun quatrime oprateur sur le march mobile, le processus dattribution des licences mobiles 4G a t finalis, tandis que le dploiement de la fibre optique sest poursuivi. Si ces volutions peuvent paratre positives pour le march et le consommateur, force est de constater quelles ont boulevers le secteur. Alors que la presse fait cho quasi quotidiennement de nouvelles tensions entre oprateurs, lensemble de la filire est dstabilis. Car si lattention du rgulateur se concentre principalement sur ces acteurs, quipementiers et sous-traitants, en amont, distributeurs et centres dappels, en aval, ont connu une trs forte contraction de leurs activits, et sont confronts des perspectives limites. Cette crise qui frappe le secteur a t largement commente, par les acteurs concerns, les responsables politiques, le rgulateur et les mdias. Cest dans ce contexte que la commission des affaires conomiques a dcid de la cration, le 14 novembre 2012, dune mission dinformation relative limpact de la rgulation sur le secteur des tlcommunications. Confie vos Rapporteures, cette mission inaugure une nouvelle pratique, qui consiste tudier un sujet prcis en quelques semaines. Ainsi, en peine deux mois, plus de trente auditions ont t organises. Oprateurs, quipementiers, reprsentants syndicaux, prestataires de services, distributeurs, chercheurs, rgulateurs et agences publiques, tous ont t reus afin de permettre vos Rapporteures de distinguer le faux du vrai, limpression du fait. Lobjet du prsent rapport est donc double : premirement, il sagit de tenter de dresser le constat dun secteur sous tension, et de dterminer si la rgulation permet datteindre le point dquilibre entre intrt du consommateur, emploi, investissements, amnagement du territoire, dveloppement des usages et innovation. Il est essentiel de ne pas se focaliser sur les seuls oprateurs et dlargir le champ danalyse afin dessayer de dfinir une filire et de lapprhender dans sa totalit ; deuximement, il sagit de proposer des pistes damlioration concrtes et oprationnelles pour soulager la tension sur le secteur.

6

Vos Rapporteures ont port une attention particulire au rseau mobile, Ce choix sexplique notamment en raison de limpact de larrive du quatrime oprateur sur lensemble de la filire et sur lvolution des marchs. La rvision constitutionnelle du 23 juillet 2008 a confi au Parlement en larticle 24 de la Constitution du 4 octobre 1958 la mission dvaluation des politiques publiques. valuer ex post la rgulation du secteur des tlcommunications relve donc de la responsabilit des parlementaires, sassurer de la russite industrielle dun secteur stratgique pour la France, sans oublier lintrt du consommateur, est leur devoir. Alors que le Gouvernement doit prsenter sa stratgie pour le numrique la fin du mois de fvrier, vos Rapporteures souhaitent aussi apporter leur contribution la dfinition dune politique claire et stable, au service dun secteur porteur de croissance pour notre pays.

7

I. UN SECTEUR SOUS TENSIONA. UN CLIMAT MALSAIN

1. Des acteurs crisps

Le secteur des tlcommunications connat depuis de nombreux mois une situation de crispation qui se manifeste dabord par une perte de confiance entre acteurs, et vis--vis du rgulateur. Au-del des dclarations dans la presse, les tensions qui psent sur le secteur des tlcommunications se traduisent concrtement par une vague de procs, qui, pour lobservateur attentif, revt laspect dun feuilleton judiciaire, spcifique au march franais. Il ne se passe quasiment pas une semaine sans quun mdia annonce louverture dune nouvelle procdure judiciaire ou une dcision de justice impliquant des oprateurs de tlcommunications franais. Sans dresser la liste de toutes les affaires judiciaires en cours, et en ne se prononant bien videmment pas sur le fond des dossiers, vos Rapporteures notent tout de mme quau cours des derniers mois se sont drouls les vnements sui