16623951 Danse Macabre

  • Published on
    30-Nov-2015

  • View
    29

  • Download
    8

Embed Size (px)

Transcript

  • La danse macabre historie et augmente de plusieurs nouveaux personnages et beaux dits

    Hec pictura decus. pompam.

    luxumque relegat: Inque choris nostris ducere festa monet.

    Lacteur O creature raisonnable Qui desires vie eternelle Tu as cy doctrine notable pour bien finer vie mortelle La dance macabre sappelle Que chascun a dancer aprent A homme et femme est naturelle Mort ne spergne petit ne grant

  • En ce mirouer chascun peut lire Qui li conuient ainsi danser Saige est cellui qui bien si mire Le mort le vif fait auancer Tu vois les plus grans commencer Car il nest nul que mort ne fiere Cest piteuse chose y penser Tout est forge dune matire

    Le mort

    Vous qui viuez certainement Quoy quil tarde ainsi danseres Mais quant/ dieu le scet seulement Auisez: comme nous vous feres Dam pape. vous commenceres Comme le plus digne seigneur En ce point honnoure seres Au grant maistre est deu lonneur

    Le pape

    Hee: fault il que la danse maine Le premier: qui suis dieu en terre Iay eu dignite souueraine En leglise comme saint pierre Et comme autre mort me vient querre Encor point mourir ne cuidasse Mais la mort a tous maine guerre Peu vault honneur qui si tost passe

    Le mort

    Et vous le non pareil du monde Prince & seigneur grant emperiere Laisser vous fault la pomme ronde Armes/ ceptre/ timbre/ baniereIe ne vous lairray pas derrire Vous ne

  • pouez plus seignourir I en maimne tout cest ma manire Les filz adam fault tous mourir.

    Lempereur

    Ie ne scay deuant qui iappelle De la mort: qui si me demaine Armer me fault de pic de pelle Et dung linceul/ ce mest grant peine Sur tous ay eu grandeur mondaine Et morir me fault pour tout gaige Quest ce de ce mortel demaine Les grans ne lont pas dauantaige

    Le mort

    Vous faictes lesbahy se semble Cardinal: sus lgrement Suiuons les autres tous ensemble Rien ny vault esbahissement Vous aues vescu haultement Et en honneur a grant diuis Prenez en gre les batement En grant honneur se pert laduis

    Le cardinal

    Iay bien cause de mes bahir Quant ie me voy de si pres pris La mort mest venue assaillir Plus ne vestiray vert ne gris Chapeau rouge: chape de pris Me fault laisser a grant destresse Ie ne lauoye pas apris Toute ioye fine en tristesse

    Le mort

    Venez noble roy couronne Renomme de force & prouesse Iadis fustes enuironne De grans pompes de grant noblesse Mais maintenant toute haultesse Lesseres: vous nestes pas seul Peu aures de vostre richesse Le plus riche na qun linceul

  • Le roy

    Ie nay point apris a danser A danse & note si sauuaige Las on peult bien veoir & penser Que vault orgueil/ force/ lignage Mort destruit tout cest son vsage Aussi tost le grant que le mendre Qui moins se prise plus est sage En la fin fault deuenir cendre

    Le mort

    Patriarche pour basse chiere Vous ne poues estre quite Vostre double croix quauez chiere Vng autre aura: cest equite Ne pensez plus a dignite Ia ne serez pape de romme Pour rendre compte estes cite Folle esperance decoit lomme

    Le patriarche

    Ie voy bien que mondain honneur Ma deceu: pour dire le voir Mes ioyes a tourne en douleur Et que vault tant donneur auoir Trop hault monter nest pas scauoir Hauls estas gastent gens sans nombre. Mais peu le veulent parceuoir A hault monter le fais encombre

    Le mort

    Cest de mon droit que ie vous maine A la dance gent connestableLe plus fort: comme charlemaigneMort prent: cest chose veritableRien ny vault chiere espouentableNe forte armeure en cest assaultDun cop iabas le plus estableRien nest darmes quant mort assault

    Le connestable

    Iauoye encor intentionDassaillir chasteau: forteresseEt mener a subiectionEn acquerant honneur/ richesseMais ie voy que toute prouesseMort met abas: cest grant despitTout lui est vng: doulceur rudesseContre la mort na nul respit

  • Le mort

    Que vous tirez la teste arriereArcheuesque tirez vous presAuez vous paour quon ne vous fiereNe doubtez. vous venrez apresNest pas tousiours la mort empresTout homme & le suyt coste a costeRendre conuient debtes & prestzVne fois fault compter a loste

    Larcheuesque

    Las ie ne scay ou regarderTant suis par mort a grant destroitOu fuiray ie pour moy aiderCertes qui bien la congnoistroitHors de raison iamais nistroitPlus ne gerray en chambre painteMourir me conuient cest le droitQuant faire fault cest grant contrainte

    Le mort

    Vous qui entre les grans baronsAuez eu renom cheualierOubliez trompettes. claronsEt me suiuez sans sommeillerLes dames soulies reueillerEn faisant dancer longue pieceA autre dance fault veillerCe que lung fait lautre depiece

    Le cheualier

    Or ay ie este auctoriseEn plusieurs faitz & bien fameDes grans & des petis priseAuec ce des dames ameNe oncques ne fu diffameA la court de seigneur notableMais a ce cop suis tout pasmeDessoubz le ciel na rien estable

  • Le mort

    Tantost naurez vaillant ce picDes biens du monde: et de natureEuesque. de vous il est picNon obstant vostre prelatureVostre fait gist en auantureDe vos subietz fault rendre compteA chascun dieu fera droictureNest pas asseur qui trop hault monte

    Leuesque

    Le cueur ne me peult esiouirDes nouuelles que mort maporteDieu vouldra de tout compte ouyrCest ce que plus me desconforteLe monde aussi peu me conforteQui tous a la fin desheriteIl retient tout: nul rien nemporteTout ce passe fors le merite

    Le mort

    Auancez vous gent escuierQui scauez de dancer les toursLance porties et escu hierEt huy vous finerez vos ioursIl nest rien qui ne praigne coursDansez & pensez de suiuirVous ne pouez auoir secoursIl nest qui mort puisse fuyr

    Lescuier

    Puis que mort me tient en ses lasAu moins que ie puisse vng mot direAdieu deduis: adieu soulasAdieu dames plus ne puis rirePensez de lame qui desireRepos: ne vous chaille plus tantDu corps: qui tous les iours empireTous fault mourir on ne scet quant

  • Le mort

    Abbe: venez tost vous fuyesNayez ia la chiere esbahieIl conuient que la mort suiuezCombien que moult lauez hayeCommandez a dieu labbayeQui gros & gras vous a nourryTost pourrires a peu dayeLe plus gras est premier pourry

    Labbe

    De cecy neusse point enuieMais il conuient le pas passerLas or nay ie pas en ma vieGarde mon ordre sans casserGardez vous de trop embrasserVous qui viuez au demourantSe vous voulez bien trespasserOn saduise tart en mourant

    Le mort

    Baillif qui scauez quest iusticeEt hault & bas: en mainte guisePour gouuerner toute policeVenez tost a ceste assiseIe vous adiourne de main misePour rendre compte de vos faitzAu grant iuge qui tout vng priseVng chascun portera son fais

    Le baillif

    He dieu: vecy dure iourneeDe ce cop pas ne me gardoyeOr est la cause bien tourneeEntre iuges honneur auoyeEt mort fait raualler ma ioyeQui ma adiourne sans rappelIe ny voy plus ne tour ne voyeContre la mort na point dappel

  • Le mort

    Maistre pour vostre regarderEn hault: ne pour vostre clergieNe pouez la mort retarderCy ne vault rien astrologieToute la genealogieDadam: qui fut le premier hommeMort prent. ce dit theologieTous fault mourir pour vne pomme

    Lastrologien

    Pour science: ne pour degrezNe puis auoir prouisionCar maintenant tous mes regretzSont: mourir a confusionPour finable conclusionIe ne scay rien que plus descrireIe pers cy toute aduisionQui vouldra bien mourir bien viue

    Le mort

    Bourgois: hastez vous sans tarderVous nauez auoir ne richesseQui vous puisse de mort garderSe des biens dont eustes largesseAuez bien vse. cest sagesseDautrui vient tout: a autrui passeFol est qui damasser se blesseOn ne scet pour qui on amasse

    Le bourgois

    Grant mal me fait si tost laisserRentes. maisons/ cens/ nourritureMais paures. riches abaissierTu fais mort: telle est ta nature.Sage nest pas la creatureDamer trop les biens qui demeurentAu monde. et sont siens de droictureCeulx qui plus ont. plus enuiz meurent

  • Le mort

    Sire chanoine prebendezPlus naurez distributionNe gros: ne vous y attendezPrenez cy consolationPour toute retributionMourir vous conuient sans demeureIa ny aurez dilationLa mort vient quon ne garde leure

    Le chanoine

    Cecy guere ne me confortePrebende suis en mainte egliseOr est la mort plus que moy forteQui tout emmaine: cest sa guiseBlanc surpelis: aumusse griseMe fault laisser: et a mort rendreQue vault gloire si tost bas miseA bien mourir doit chascun tendre

    Le mort

    Marchant regardez par decaPlusieurs pays auez cherchieA pie: et a cheual de piecaVous nen serez plus empescheVecy vostre dernier marcheIl conuient que par cy passezDe tout soing serez despescheTel couuoite qui a assez

    Le marchant

    Iay este a mont et aualPour marchander ou ie pouoiePar long temps: a pie: a cheualMais maintenant pers toute ioyeDe tout mon pouoir acqueroyeOr ay ie assez mort me contraintBon fait aler moyenne voyeQui trop embrasse peu estraint

  • Le mort

    Ales marchant sans plus resterNe faictes ia cy resistanceVous ny pouez rien conquesterVous aussi homme dastinenceChartreux prenez en pacienceDe plus viure nayez memoireFaictes vous valoir a la danseSur tout homme mort a victoire

    Le chartreux

    Ie suis au monde pieca mortPar quoy de viure ay moins enuieIa soit que tout homme craint mort.Puis que la chair est assouuiePlaise a dieu que lame rauieSoit es cieulx apres mon trespasCest tout neant de ceste vieTel est huy qui demain nest pas

    Le mort

    Sergent qui portes celle maceIl semble que vous rebellezPour neant faictes la grimaceSon vous greue si appellezVous estes de mort appellezQui lui rebelle il se decoitLes plus fors sont tost rauallezIl nest fort quaussi fort ne soit.

    Le sergent

    Moy qui suis royal offic