3eme Partie- Les Echanges Exterieurs-1- Fondements Theoriques,Mesure Et Analyse Des Echanges Exterieurs

  • Published on
    15-Nov-2015

  • View
    8

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

* Libre-change : Doctrine conomique prnant la libert de circulation de tous les biens conomiques (produits, services, capitaux, monnaie) entre les pays.

Transcript

Partie 3 : Les changes extrieurs1- Fondements thoriques, mesure et analyse des changes extrieurs1-1 Les fondements thoriques1-1-1 Le Libre-change1-1-1-1 Notion de libre change* Libre-change : Doctrine conomique prnant la libert de circulation de tous les biens conomiques (produits, services, capitaux, monnaie) entre les pays.* Division Internationale du Travail (DIT): Rpartition des diffrentes spcialisations entre tous les pays du monde.1-1-1-2 Intrt du libre-change :- Aucun pays ne peut produire lensemble des biens et des services dont son conomie nationale a besoin, c'est--dire quaucun pays nest autosuffisant ;- Les changes internationaux permettent aussi de trouver de nouveaux dbouchs et de nouveaux clients lextrieur des frontires,- Possibilit dobtention des biens dont le cot de fabrication ltranger est infrieur au cot en interne. Le libre-change est aussi fond sur les avantages de la libre concurrence :- rduction du prix de vente au consommateur,- affectation optimale des ressources productives,- dynamisme de l'appareil productif,- incitation l'innovation, la rduction des cots du fait de la concurrence....

1-1-2 Le protectionnisme1-1-2-1 DfinitionLe protectionnisme : Doctrine et politique conomiques qui reposent sur lapplication de mesures visant favoriser les activits nationales et pnaliser la concurrence trangre.1-1-2-2 Les formes du protectionnisme :a- Les barrires tarifairesElles consistent appliquer aux produits trangers pntrant sur le march national des droits de douanes importants dans le but d'augmenter artificiellement leur prix et de les rendre ainsi plus chers. C'est la forme de protectionnisme la plus ancienne.b- Les barrires non tarifairesElles regroupent un nombre important de mesures qui produisent des effets directs ou des effets indirectes sur le volume des importations :-Les contingents (ou quotas dimportations) fixent des limites quantitatives maximales limportation de catgories de produits ;- Les barrires techniques sont mises en place par lobligation de respecter certaines normes de qualit ou labels.-Les barrires administratives (le protectionnisme gris) ont pour objet daccrotre le cot du produit ou de rallonger les dlais dentre sur le territoire national par des formalits administratives lourdes et pnalisantes.-Les restrictions volontaires dexportation sont des mesures par lesquelles les pouvoirs publics dun pays importateur sentendent avec ceux dun pays exportateur en vue de restreindre le volume dexportation de ce dernier.-Les subventions lexportation verses par lEtat permettant aux entreprises nationales qui en bnficient de rduire artificiellement leurs cots et dabaisser leur prix se vente ltranger.c- Le protectionnisme montaire (ou dumping montaire) :Cette forme de protectionnisme, trs pratique par les NPI, pour assurer leur dcollage industriel, consiste maintenir la parit de la monnaie nationale un cours artificiellement bas pour tre comptitif sur les marchs mondiaux et favoriser les exportations.1-1-2-3 Fondement thoriqueF- List est pour lide du protectionnisme car la mise en place de mesures protectionnistes par un pays permet la construction davantages comparatifs dans certaines industries naissantes qui nont pas encore les moyens de soutenir la concurrence des autres pays industrialiss.Ainsi si un pays veut se lancer dans la production dun nouveau bien, celle-ci ne peut tre comptitive en raison de sa taille limite. LEtat doit donc protger cette industrie le temps quelle soit en mesure daffronter la concurrence internationale.1-1-2-4 Les limites du protectionnisme :- La perte du bien tre pour tous les agents qui doivent payer un prix lev pour obtenir le produit tax et qui vont donc rduire leur consommation ;- Un frein la capacit dadaptation des industries nationales. En effet, elles ne seront pas incites innover pour rduire leurs cots ou pour prsenter de nouveaux produits.1-2 Mesure et analyse des changes extrieurs : la balance des paiements et indicateurs1-2-1 La balance commercialeBalance commerciale 2009-2010Poids en milliers de tonnesValeur en millions de DH2009*2010**Evolution

PoidsValeurPoidsValeurPoidsValeur

1000t%Montants%

Importations CAFExportations FOB37 54915 898263 982113 02040 57023 219297 089147 948........

* : chiffres rviss** : chiffres provisoires

Rapport annuel de Bank Al Maghrib 2010, www.bkam.ma

v Dfinition :La balance commerciale est un compte statistique qui enregistre les flux de marchandises (exportations et importations)entre un pays donn et le reste du monde une date donne.Les exportations de marchandises sont souvent comptabiliss une valeur FOB (Free on board), c'est--dire la valeur du produit sa sortie de lusine majors des cots de transport jusqu la frontire du pays exportateur.Les importations de marchandises sont en gnral comptabilises CAF (Cot assurance fret), c'est--dire le prix du bien major des frais de transport et dassurance la frontire du pays importateur.Evolution des importations et des exportations 2009/2010Poids en milliers de tonnesValeur en millions de DH20092010Evolution

PoidsValeurPoidsValeurPoidsValeur

1000t%Montants%

Importations CAFExportations FOB37 54915 898263 982113 02040 57023 219297 089147 948.....

v Le solde commercial :Le solde commercial se calcule par la diffrence des exportations et des importations (exportations - importations) au cours d'une priode dtermine, qui est le plus souvent un mois, un trimestre ou une anne.Solde commercial = Exportations ImportationsTrois situations sont possibles :Solde commercial > 0 Excdent commercial : les exportations dpassent les importations ;Solde commercial < 0 Dficit commercial : les importations dpassent les exportations ;Solde commercial = 0 Balance commerciale quilibre : les exportations sont gales aux importations.

Calcul du solde commercial en 2009 et 2010 et sa variation20092010Variation

Solde commercial...

Interprtation :Il sagit dun dficit commercial pour les deux annes.Le Maroc a dgag en 2009 un dficit commercial de 150 962 millions de DH. C'est--dire que les importations ont dpass les exportations de 150 962 millions de DH. En 2010, le dficit enregistr est de 149 141 MDH ; soit un lger recul de 1,2 % par rapport 2009.v Le taux de couverture :Le taux de couverture est le rapport de la valeur des exportations divise par celles des importations. Il est calcul en pourcentage.Valeur ExportationsTaux de couverture = x 100Valeur ImportationsTrois cas sont possibles :Taux de couverture > 100 % les exportations couvrent la totalit des importations (Balance excdentaire); Taux de couverture < 100 % les exportations que couvrent quune partie des importations (balance dficitaire) Taux de couverture = 100% es exportations couvrent les importations (balance quilibre).Taux de couverture pour lanne 2009 et 2010 :20092010

Taux de couverture.

Interprtation : ..v Les termes de lchange rels (TER) :En conomie internationale, les termes de l'change reprsentent le pouvoir d'achat des exportations d'un pays en termes d'importations.Prix dune tonne exporteTER = x 100Prix dune tonne importeTrois cas sont possibles :TER >100 : les prix des produits exports augmentent plus vite que les prix des produits imports ;TER < 100 : les prix des importations dpassent celui des exportations (importations plus chres que les exportations) ;TER = 100 : Les prix des importations sont gaux ceux des exportations (on vend ltranger au mme prix auquel on lui achte).

Termes de lchange rel en 2009 et 2010 :* Pour lanne 2009- Prix dune tonne exporte = - Prix dune tonne importe = Termes de lchange = ...* Pour lanne 2010 (en millions de DH)- Prix dune tonne exporte = - Prix dune tonne importe = - Termes de lchange = Remarque 1 :On peut aussi calculer les termes de lchange nets (TEN) :Indice de la tonne exporteTEN = x 100Indice de la tonne importe TEN > 100 : on vend ltranger plus cher quon lui achte : amlioration des termes de lchange ; TEN < 100 : on vend moins cher ltranger quon lui achte : dgradation des termes de lchange ; TEN = 100 : on vend ltranger au prix auquel on lui achte.Remarque 2 :Le solde commercial et le taux de couverture sont appels des indicateurs descriptifs et les termes de lchange rels et nets sont appels des indicateurs analytiques.

1-2-2 La balance des transactions courantes :Balance des transactions courantes 2010En millions de DHRecettesDpensesSolde

Compte des transactions courantes324 252,3357 441,9

Biens147 947,9274 807,3...

ServicesRevenusTransferts courants105 703,17 251,363 350,062 615,817 886,52 132,3.

Rapport de loffice des changes pour lanne 2010, www.oc.gov.ma (donnes prliminaires)v Dfinition :La balance des transactions courantes regroupe toutes les transactions portant sur des valeurs conomiques, autres que les actifs financiers, ainsi que les transferts sans contrepartie. Il est scind en quatre rubriques : les biens, les services, les revenus et les transferts courants.v Les composantes de la balance des transactions courantes :Les biens : ce poste englobe les oprations dimportations et dexportations de marchandises ralises par un pays avec ltranger ; Les services : ce poste regroupe les changes de transport, voyages, services de communication, service dassurance,redevances et droits de licence, autres services aux entreprises et services fournis ou reus par les administrations publiques ;Les revenus : ce poste contient les revenus des investissements privs et revenus des investissements et des emprunts publics ; Les transferts courants : il peut sagir des transferts publics (aides conomiques et financires) ou privs (transfertsde salaires effectus par les personnes travaillant ltranger en faveur des familles restes dans le pays dorigine). Remarque :La balance des invisibles est compose des exportations et des importations de services, des revenus verss et reus du reste du monde, ainsi que des transferts courants.

v Calcul et interprtation des soldes en 2010En millions de DHRecettesDpensesSolde

Compte des transactions courantes324 252,3357 441,9- 33 189,6

Biens147 947,9274 807,3- 126 859,4

ServicesRevenusTransferts courants105 703,17 251,363 350,062 615,817 886,52 132,3+ 43 087,3- 10 635,2+ 61 217,7

Solde de la balance des invisibles = = Ou Solde des invisibles = = Interprtation :Remarque :Le solde courant est donc gal la diffrence entres les recettes et les dpenses du compte des transactions courantes :Solde courant = Solde commercial + Solde des services + Solde des revenus + Solde des transferts courants1-2-3 La balance des paiementsBalance des paiements, Anne 2010, Prsentation nationale (en millions de dirhams)RecettesDpensesSoldes

A- Compte de transactions courantes324 252,3357 441,9- 33 189,6

B- Compte de capital et des oprations financiresCapitalOprations financires96 862,7----96 862,752 288,10,762 314,3- 0,7

C- Ecart statistique----1 358,1- 1358,1

TOTAL421 115,0411 088,1.

Balance des paiements 2010,www.oc.gov.mav Dfinition de la balance des paiements:La balance des paiements est un tat statistique qui enregistre selon une classification dtermine, lensemble des flux conomiques et financiers intervenus pendant une priode donne entre rsidents et non-rsidents dune conomie.v Les principaux comptes de la balance des paiements: Le compte des transactions courantes : voir ci-dessus. Le compte du capital et des oprations financires : Ce compte se compose du compte de capital et du compte doprations financires.Le compte capital : Ce compte reprend les oprations en capital ainsi que les transactions sur les actifs non financiers non produits. Les oprations en capital portent principalement sur les transferts des migrants et les

remises de dettes. Quant aux transactions sur les actifs non financiers non produits, elles recouvrent les avoirs incorporels (brevets, marques, droits de bail, etc.) et les avoirs corporels tels les terrains.Le compte des oprations financires : Ce compte enregistre les oprations dinvestissements directs y compris les bnfices rinvestis, les investissements de portefeuille (titres de participation, titres de crance et instruments du march montaire) et les autres investissements (crdits commerciaux et prts courts et longs termes).v Calcul et interprtation des soldesRecettesDpensesSoldes

A- Compte de transactions courantes324 252,3357 441,9- 33 189,6

B- Compte de capital et des oprations financiresCapitalOprations financires96 862,7----96 862,752 288,10,752 287,4+ 44 574,6- 0,7+ 44 575,3

C- Ecart statistique----1 358,1- 1358,1

TOTAL421 115,0411 088,1+ 10 026,9

Solde de la balance des paiements = Recettes dpensesSolde de la balance des paiements = Solde courant + Solde du comptes capital et oprations financires + solde Ecart statistiqueInterprtation :La balance des paiements de lanne 2010 a dgag un excdent qui sest traduit par une amlioration des avoirs extrieurs. Lexdent enregistr sest tabli 10 026,9 MDH.Ce rsultat est d labsorption du dficit courant (- 33 189,6) par lexdent du compte capital et oprations financires(+44 574,6 MDH).

Le libre-changeAvantagesLimites

- Baisse des prix : louverture de lconomie accentue la concurrence entre les entreprises, ce qui les oblige de baisser leurs prix.- Meilleure allocations des ressources : la division internationale du travail (DIT) permet chaque pays de se spcialiser l o il est plus efficace.- Contribution croissance conomique : La baisse des prix stimule la demande, alors que les entreprises grce aux changes internationaux accroissent leur production.- Nouveaux dbouchs : louverture permet aux entreprises nationales daccder aux marchs extrieurs.- Innovation : la recherche de la comptitivit oblige lesentreprises innover et amliorer la qualit de leurs produits- Dclin de certains secteurs : une forte concurrence pour dtruire les secteurs les plus vulnrables et moins comptitifs.- Cot social : la concurrence oblige les entreprises procder aux restructurations qui entranent gnralement des pertes demplois voir aussi le recul des avantages sociaux accords aux salaris.- Risques de ralentissement de la croissance :Les restructurations et la pression la baisse sur les cots de production engendres par la concurrence internationales ont un effet dpressif sur la demande nationale et donc sur la croissance conomique.- Risque de dpendance surtout des pays en voie dedveloppement. (change ingal)

Le protectionnismeAvantagesLimites- Prservation demplois : Les mesures protectionnistes rendent plus chers des biens imports ce qui se traduit par une amlioration de la comptitivit-cot des productions nationales et...