A Fondaudège - Septembre 2011 - n°01

  • Published on
    30-Mar-2016

  • View
    214

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Journal d'information de proximit du quartier Fondaudge Bordeaux.

Transcript

  • journal dinformation de proximit gratuit octobre 2011 - n1

    Les nouveautsde la rentre portraits

    Fondaudge et nulle part ailleurs !

    dossier

    Services la personne

    nouveau - n 1

  • Toutes formes, suspensions, appliques murales... Choix de tissus (Liberty, rayures, unis...) en harmonie avec votre dcoration intrieure.Atelier rue croix de SegueyRenseignements et devis : 06 83 05 05 88

    abat-

    jour

    Conce

    ption

    & ra

    lisatio

    n

    sur m

    esure

    Dans le cadre de son dveloppement,Page Publique, agence conseil en dition

    base Bordeaux recherche :

    Agent commercial indpendant H/FVous aurez en charge la prospection et le dveloppement

    dun portefeuille de professionnels (artisans, commerants, chef dentreprise) bass en Gironde

    et dans les Landes afi n de commercialiser des espaces publicitaires sur nos diff rents supports.

    Pigistes H/F Dot(e) de vraies qualits rdactionnelles, vous raliserez

    des articles et des reportages (textes et photos) pour nos diff rents supports.

    Merci denvoyer CV et lettre de motivation :contact@pagepublique.com

  • Octobre 2011 - n1 3

    a trompe normmentCet lphant n'est pas rose et pourtant il vole... C'est ce qu'on en d-duit en voyant cette photo. Ce pachyderme conu par l'artiste Huang Yong Ping ( l'aide de peaux de buffles poses sur des armatures d'acier) est arriv par les airs pour atterrir dans le hall d'entre de l'Institut Culturel Bernard Magrez. La taille de l'oeuvre est identique celle de l'animal adulte. Photo : Institut Culturel Bernard Magrez

    fondaudege@pagepublique.comToutes les participations ce journal de proximit seront les bienve-nues ! Que vous soyez habitants, visiteurs ou commerants n'hsitez pas nous faire parvenir vos ides, informations, photos, envies... Vous pouvez prendre contact avec la rdaction par mail : fondaudege@pagepublique.com ou par courrier l'adresse suivante : Page Publique - Journal "A Fondaudge", 56 rue de Tivoli, 33000 Bordeaux.

    Runion de quartier, prenez la parole...Habitants, commerants de Fondaudge, comment allez-vous, que se passe-t-il chez vous ? Pour le savoir, la ville de Bordeaux organise un forum de discussions, le mercredi 19 octobre 18 heures - salle Bel Orme - 46 rue Bel Orme. Des lu(e)s, Laurence Des-sertine, maire adjointe no-tamment, des techniciens... seront l pour rpondre toutes les questions relatives la vie des quartiers Fondau-dge/Saint-Seurin.Nul doute que le projet de la ligne D du tramway sera l'ordre du jour ainsi que les problmes rcurents dans les runions de quartier comme l'incivilit des usagers de la route, la propret des rues et des trottoirs ainsi que des appuis attendus par les com-merants de ce secteur

    Habiter BordeauxPour accompagner son projet urbain, la ville de Bordeaux co-dite un ouvrage intitul "Habiter Bordeaux, la ville action". Sa sortie donne lieu des dbats, comme c'est le cas le vendredi 21 octobre au cinma UGC, rue Bonnac, 19 h. A l'issue de cetterunion, toutes les per-sonnes prsentes se verront remettre ce superbe ouvrage qui pose la pro-blmatique de l'habitat Bordeaux, partir de tmoi-gnages d'habitants eux-mmes.

    Let's Twitt again !Vous pouvez suivre votre nouveau journal de proxi-mit " Fondaudge" sur Twitter :

    @AFondaudege

    Partagez et retrouvez-y toutes les infos pratiques sur le quartier, le calendrier de nos parutions, les pro-motions des commerants, bons plans, sorties...

    Challenge FeminaCourir pour une bonne cause (la lutte contre le cancer du sein), c'est l'objectif du Challenge version femina qui se droule le dimanche 22 octobre. Deux parcours de 5 et 10 kilomtres sont proposs aux joggeuses (et joggeurs). Dpart et arrive la Maison cocitoyenne.

    Pour en savoir plus : www.challengeversionfemina.frdition : PAGE PUBLIQUE - SARL au capital de 5 000

    56 rue de Tivoli, 33000 Bordeaux. Tl. : 05 56 52 94 99 Fax : 09 72 19 76 34. Mail : contact@pagepublique.com directeur de la publication : Julien Pitet rdacteur en chef : Franois Puyo photos : Page Publique, D.R., Photolia. conception : Page Publique impression : Roto Centre issn : En Cours tirage : 12 000 exemplaires merci Claire, Claudie, Sylvie & Etienne DouetLa rdaction nest pas responsable des documents qui lui sont adresss et qui engagent la seule responsabilit de leurs auteurs. La reproduction mme partielle, des textes ou illustrations publis dans ce numro est interdite sans lautorisation crite pralable de lditeur. Dpt lgal parution. oCToBRE 2011

    un journal de proximit ddi aux commerants et aux habitants

    du quartier Fondaudge

    Avant dtre habitant(e) dune rgion, dun dpartement ou dune ville, on est dabord celui de son quartier, de sa rue. La rue Fondaudge, rayon-nante, audacieuse et ouverte la modernit, fait partie de ces artres qui font battre le coeur de notre ville, Bordeaux.

    Ses habitants, ses habitus, ses services, ses commer-ants, ses associations... tous concourent lui donner une me, un dynamisme, une qualit de vie, une convi-vialit.

    Distribu gratuitement tous les deux mois, Fondau-dge aura pour seule voca-tion dinformer, de distraire et dtre un outil au service de ceux qui vivent et font vivre leur quartier.

    A Fondaudge aura pour seule volont dtre lcoute et au service de tous ceux qui contribuent au dynamisme de ce quartier et daccompagner ses lecteurs (re)dcouvrir les atouts irremplaables des commerces de proximit.

    Julien PitetDirecteur de la publication

    ditorial

  • Octobre 2011 - n14

    L'quipe des amis de Fondaud ge joue l'offensive

    Quelle est l'ambition de votre association ?Philippe Aoustin : C'est de mettre en valeur la qualit de notre tissu commercial. La rue Fondaudge possde dans ce domaine, un potentiel excep-tionnel. Des boutiques fer-ment, d'autres ouvrent rgu-lirement... le dynamisme est prsent et notre association l'accompagne et l'amplifie.

    L'arrive du tram est-il au coeur de vos proccupations ?P.A. : Bien videmment, nous avons opt sur ce dossier pour une attitude offensive et constructive. Mme si chaque membre de notre association a une opinion sur cette ques-tion, nous avons dcid d'tre ni pour ni contre mais "avec". "Avec" le tram, cela signifie que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour renfor-cer les commerces impacts par cette nouvelle ligne. La priode des travaux sera invi-tablement une preuve, autant l'aborder en ayant confort nos activits. Nous devons antici-per les modifications que ne manquera pas d'apporter ce tram, une fois en circulation.

    Avez-vous reu des assurances ce sujet ?P.A. : Des promesses nous ont t faites de la part de la ville, de la CUB, de la CCI... aprs les bonnes paroles, nous atten-dons des actes.

    Rien n'a donc t fait ce jour ?P.A. : Il ne faut pas dire cela, des aides ont t apportes aux commerants pour les inciter moderniser et embellir leur outil de travail, d'autres initia-tives sont annonces.

    Aide-toi, les institutions t'aideront ! Que faites-vous dans ce domaine ?P.A. : Un travail d'animation, de concertation, de lobbying.. qui nous prend beaucoup de temps et d'nergie. J'en profite pour remercier tous les membres de l'association qui m'aident dans ces dmarches. Je pense Fran-oise, Jacqueline, Christophe et beaucoup d'autres qui se reconnatront. Ce temps pass, dvelopper la notorit de notre quartier et le poids de ces commerants, est pris sur notre temps de travail, nous sommes tous des indpendants et ce n'est pas toujours simple.

    80 adhrents, une centaine de sympathisants pour environ 150 commerants recenss dans le quartier : l'association des Amis de Fondaudge, cre il y a un an, connat une large audience. Cette reprsentativit en fait un interlocuteur incontournable pour les auto-rits. Son prsident, Philippe Aoustin nous en parle.

    La place Charles Gruet,

    poumon vert de la rue Fondaudge

    et rendez-vous d'animation pour

    l'association "Les Amis de Fondaudge"

    > Commerces

    Quelles sont les initiatives en cours ?P.A. : Nous voudrions ritrer une animation Place Charles-Gruet propose l'an passe au moment de la sortie du Beau-jolais Nouveau. C'est un clin d'oeil un brin insolent dans notre rgion qui avait connu un franc succs. Nous prpa-rons les animations et dcora-tions propres la priode de Nol et nous avons programm une autre opration au 1er se-mestre 2012.

    " La rue Fondaudge

    possde un potentiel commercialexceptionnel "

    Philippe Aoustin, prsident de l'association "Les Amis de Fonfaudge"

    Propos recueillis parFranois Puyo

  • Octobre 2011 - n1 5

    L'quipe des amis de Fondaud ge joue l'offensive

    > PatrimoineMaison du Marin : Les ptitionnaires mettent leur grain de sel

    Les physiciens ont pour les lectrons libres la mme mfiance que les gestion-naires de collectivits. Les physi-ciens peinent les intgrer dans leurs quations et les lus ne savent pas les canaliser. Electrons libres, Richard Zebou-lon et Michel Suffran en reven-diquent le titre. Le premier est un redoutable touche tout. Il est la fois pho-tographe de presse, cinaste, chroniqueur Sud Ouest et auteur d'une anthologie de l'hu-mour juif. Son compre est un parfait ru-dit. Ecrivain, historien, ami de Franois Mauriac, c'est un sp-cialiste de Buzzatti, l'auteur du Dsert des Tartares. Tous deux se sont mis en tte de contrarier les plans de la CUB consistant amnager un par-king de quatre tages donnant sur la place Charles-Gruet et ceci au nom de la dfense du patri-moine. Sur le papier, ce projet concour-rait la russite d'un ambitieux pari : faire passer le tram rue

    un peu d'histoireAfin de compenser les invi-tables suppressions de places de parking dues l'arrive du tram, ville et CUB envisa-geaient la cration d'un par-king en ouvrage en lieu et place de l'actuelle Maison du Marin et du garage Citron. L'tude de PARCUB prvoyait la cration de 160 places. Cette ralisation ncessitait la disparition du garage de la place Charles-Gruet et donc de sa charpente mtallique "Eiffelienne" ainsi qu'une dmolition partielle de la Maison du Marin. La place quant elle devait tre modifie afin de faciliter les entres et sorties de ce parking. Les stratges doivent aujourd'hui trouver dans ce primtre d'autres opportunits de stationnement et les places sont... chres.

    Richard Zeboulon

    La maison du Marin

    ses amis des Belles Lettres et Ri-chard Zeboulon a entran dans son sillage une foule plus clec-tique aux motivations parfois surprenantes comme l'actrice Sylvie Joly venue pour dfendre la ville de son filleul... Pierre Pal-made. Pour faire le buzz, un dfi-l de vieilles voitures a t orga-nis, les registres de l'enqute publique concernant le tram ont t copieusement garnis et le co-mit local de l'UNESCO est venu mettre un grain de sel critique concernant ce parking. Voyant cette affaire mal enga-ge, et avant qu'elle ne soit (par trop) rcupre politiquement, les autorits ont cherch, avant l't, calmer le jeu. Alain Jupp a t le premier prendre sa plume pour envoyer Michel Suffran, une lettre d'apaisement. Le destinataire l'a interprte comme l'annonce d'un abandon du projet. Vincent Feltesse, pour la CUB a, dbut septembre, envoy une mis-sive confortant cette interpr-tation. Il y a ajout un bonus : l'annonce de la cration d'un service d'archologie prven-tive pour prouver l'attachement de la CUB au patrimoine. Les lectrons libres ont bel et bien fauss les calculs d' urbanistes trop habitus rester dans leur laboratoire.

    Fondaudge tout en maintenant les capacits de stationnement automobile. Le beurre et l'argent du beurre, sauf que les moyens d'y parvenir n'ont pas provoqu le sourire des crmiers. La ville

    et la CUB ont eu beau dire que le futur parking tait une ncessit, qu'un architecte en soignerait les faades et les accs, les amoureux de la place Charles-Gruet qualifis par Michel Suffran "d'oasis plein de grce" se sont mobili-ss pour en viter la transfor-mation. Pour gripper la machine ad-ministrative, ils ont cherch tablir un rapport de force informel et rien de mieux

    qu'une ptition pour compter le poids de sa "division". La collecte de signatures lance contre cette opration a connu un franc suc-cs puisqu'un millier de ptition-naires a t rassembl. Michel Suffran a mis contribution tous

  • Octobre 2011 - n16

    > Vie du quartier

    La commission charge de l'enqute publique pra-lable a mis un avis favo-rable pour la ralisation de la ligne D de tramway. Rappelons que ce projet pilot par la CUB entend relier le nord ouest de l'agglomration (Eysines) au centre de Bordeaux (place des Quinconces) en passant par les rues de la Libration (Le Bouscat) Croix de Seguey et Fondaudge. Le trac de cette quatrime ligne ne fait pas l'unanimit. Les plus hos-tiles en contestent l'existence mme, les plus chauds parti-sans l'approuvent en l'tat et entre ces deux positions, des associations de riverains et d'usagers attendent des amna-gements pour amliorer le tra-c officiel. Prs d'une dizaine de recours a t d'ores et dj dpose et le dbat est ouvert. La mairie de Bordeaux entend donner du temps aux changes, sachant que le premier coup de pioche n'est pas programm avant le second semestre 2014.

    Quel avenir pour le site de Marie Brizard et sa trentaine de salaris ? La bataille juridique qui est engage depuis quatre ans se joue trs loin de la rue Fondau-dge. Le ballet des robes des avocats s'agite actuellement au Tribunal de Commerce de Nmes aprs s'tre illus-tr devant celui de Dijon. Le groupe Belvdre propritaire de Marie Brizard depuis 2006 y fait l'objet d'une procdure de redressement judiciaire. L'activit peut officiellement se poursuivre aprs la leve des mesures de sauvegarde r-cemment dcide. L'opacit du dossier et des transactions qui

    Tramway : ligne D, comme d...bats

    Le site de Marie Brizard toujours en question

    Consciente que l'arrive de ce tramway s'apparente sur bien des aspects l'entre d'un l-phant dans des magasins de porcelaine, la CUB et la mairie multiplient les initiatives pour viter la casse notamment auprs des commerants. Des

    aides sont aujourd'hui dispo-nibles (240 000 provenant des fonds Fisac) pour encou-rager l'embellissement des faades et un audit a t lanc par la CCI afin d'tablir un tat des lieux du tissu commercial... la prvention prcde l'action.

    se droulent en coulisse n'ont rien d'enivrant. Le groupe polo-nais Trylinski cherche lcher du lest en vendant une partie de ses actifs. L'arrive du tram-

    way devrait donner son site une valeur marchande dont il pourrait tirer profit. Les sala-ris quant eux devront se rsoudre rester quai.

    Changement d'enseigne...

    Le retour des "sup-rettes" en centre ville

    est, dans beau-coup de quar-tiers, peru comme un phnomne

    nouveau. C'est croire que la rue Fondaudge tait en avance sur son temps puisque cela fait dix ans que ce type de commerce a pignon sur rue. A l'poque, l'initiative de Yorick de Kerhor tait inno-vante, son March Plus tait le premier de Bordeaux.Aujourd'hui, pour son 10e anniversaire, c'est l'occasion de bousculer les habitudes avec un changement d'en-seigne. Au revoir March Plus, bonjour Carrefour City. Cette mtamorphose s'accompagne d'une rnovation de fond en comble des lieux. A dcou-vrir...

    Des artistes en rsidenceMarie-Ati...