Adénite cervicale aiguë

  • Published on
    21-Jul-2015

  • View
    137

  • Download
    8

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>Adnite cervicale aigu</p></li><li><p>I- Gnralits-Dfinition.II- Rappel anatomique.III- Pathognie.IV- Clinique.V- Diagnostic.VI- Forme clinique.VII- Evolution et pronostic.VIII- Traitement. IX- Conclusion </p></li><li><p>I- Gnralit-Dfinition:La stimulation des gg lymphatiques par une infection saccompagne dune hypertrophie limite au territoire drain dans les infections locales, ou dans plusieurs groupes gg en cas dinfection gnrale due a un agent lymphophile (viral, parasitaire, bactrien).</p><p>II- Rappel anatomique:Les lymphatiques du cou se divise en 2 systme:Cercle pricervical de Cuno.Triangles cervicaux de Rouvire.Selon le territoire de drainage les gg cervicaux sont diviss en 6 groupes: </p></li><li><p>1- Cercle gg pricervical qui comporte:gg occipitaux.gg mastodien.gg parotidien.gg sous mandibulaire.gg gnien.gg sous mentaux.</p><p>2- Chaine gg jugulaire antrieur.3- Chane jugulaire externe.4- gg latraux profond: Chane jugulaire interne en avant.Chane spinale en arrire.Chane cervicale transverse ou sus claviculaire en bas.</p></li><li><p>5- Groupe cervical profond juxta viscral:gg rtropharyngien latraux.gg prlaryng.gg prtrachaux.Chane rcurentielle.</p><p>6- Troncs collecteurs des lymphatiques:Canal thoracique.Autres: troncs jugulaire, cervical transverse, sous clavier, rcurentiel, mammaire interne, latrotrachal et mdiastinal antrieur. </p></li><li><p>III- Pathognie: a- Porte dentre: suivant le territoire de drainage des gg.Cutan: lsion de grattage, eczma, furoncle.Dentaire: carie, abcs dentaire.Muqueuse: infection pharynge, adnodienne, amygdalienne.</p><p>b- Bactriologie:Adnite simple: virale:Echovirus.Adnovirus.Virus respiratoire syncitial.</p></li><li><p>Adnite suppure: Staphylocoque.Streptocoque.Hemophylus influenzae.</p><p>c- Terrain:Mauvaise hygine buccodentaire.Immunodeprim.Malnutrition.Diabte, thylisme. </p></li><li><p>IV- Clinique:</p><p>TDD: Adnite simple de lenfant (lymphadnite):La premire cause de tumfaction cervicale inflammatoire de lenfant.Toute les aires gg du cou peuvent tre intress.Motif de consultation est une tumfaction cervicale sensible, topographiquement gg avec une inflammation cutane dans un contexte de rhinopharyngite, virose ou ruption.</p><p>a- Interrogatoire:Date et mode de dbut.Signes associs: fivre, douleur.Condition de vie, vaccination. </p></li><li><p>b- Examen local:A linspection: peau normale ou simple rougeur en regard.A la palpation prcise la consistance lastique, rnitente, ou fluctuante avec limite nette, parfois imprcise tmoignant dune priadnite.</p><p>c- Examen locorgional: Buccodentaire, pharyng, otoscopique.</p><p>d- On termine par la palpation des autres aires gg la recherche dautre ADP.</p></li><li><p>e- Examens paracliniques:Biologie: FNS: hyperleucocytose a PNN.Echographie cervicale: permet de confirmer la collection de ladnite et de guid la ponction. </p><p>Scanner: indiqu en cas de torticolis, trismus, signes de complication vasculaire.</p><p>Ponction gg:Examen prcdent non contribuable.gg dure, volumineux, persistant aprs 3 semaines.</p><p>Biopsie gg: Indiqu dans les adnopathies suspectes ou persistante sans diagnostic tiologique. </p></li><li><p>V- Diagnostic:</p><p>1- Diagnostic positif:Ladnite simple correspond une tumfaction cervicale, sensible avec inflammation sous cutane modre, le contexte gnralement virale suffit pour poser le diagnostic.</p><p>2- Diagnostic diffrentiel:Adnite subaigue: principale diagnostic diffrentiel fauss par le retard de consultation, labsence de fivre et de signes gnraux permet de corriger le diagnostic.Hmopathie maligne (lymphome, leucmie).Kyste et fistule cervicale ou reliquat embryonnaire. </p></li><li><p>VI- Formes cliniques:</p><p>1- Forme volutive:a- Adnite suppure:Dans un contexte durgence.Touche typiquement lenfant(1 4ans).Dbut brutal.Signe daccompagnement plus important.Hyperalgique et fbrile.Masse arrondie ferme ou fluctuante selon le degrs de ncrose ou dabcdation.Diagnostic essentiellement clinique.Echographie aspect hypo chogne, avasculaire de la lsion, cytoponction (strptocoque, staphylocoque). </p></li><li><p>Adnophlgmon:Peut tre primitif ou secondaire a une adnite aigue suppure insuffisamment trait.Lexamen clinique montre un empattement du cou mal limit, inflammatoire et douloureux.Torticolis.Recherch la porte dentre.Cellulite cervicofacial:Rare mais grave survient dans un contexte daffection stomatologique ou ORL.Syndrome infectieux svre. Terrain de dbilit favorisant cette affection. Empattement comblant toute la gouttire latrale du cou. </p></li><li><p>b- Forme de ladulte (adnite de ladulte):Prsente le mme tableau clinique avec quelques particularits bactriologique (les germes en causes: anarobie et association bactrienne).La ponction est indique dans tout les cas.Lidentification de la porte dentre est importante pour lantibiothrapie.Le diagnostic diffrentiel:Mtastase.Hmopathie maligne.Infection des glandes salivaires. </p></li><li><p>c- Localisation profonde ou juxtaviscrale:Signes gnraux (fivre, asthnie), peuvent tres associs a une dysphagie parfois intense, torticolis, trismus, sans masse palpable.Le scanner confirme le diagnostic.Le germe le plus frquent (hmophilus influenzae). </p></li><li><p>VII- Evolution et pronostic:</p><p>1- Evolution:Ladnite aigue est gnralement favorable avec persistance habituelle dune hypertrophie rsiduelle.La possibilit dune reprise fbrile et dune augmentation du volume en cas de ncrose ou dabcdation.</p><p>2- Le pronostic dpend de lage, terrain, virulence du germe, sige de ladnite, prcocit du traitement. </p></li><li><p>VIII- Traitement:</p><p>1- Moyens:Mdicaux:ATB: selon la porte dentre et la localisation.AIS et AINS sont a vit surtout en cas de suppuration en raison du risque potentiel de diffusion de linfection.Chirurgicaux:Ponction a laiguille fine.Incision, drainage chirurgical.Cervicotomie.</p><p>2- Indications:Adnite simple: ATB a large spectre (pni V ou macrolide) avec AIS ou AINS en cure courte.</p></li><li><p>Adnite suppure:Hospitalisation.ATB par voie gnrale (peni V, metronidazol).La ponction est prfre a lincision chirurgicale chez lenfant.Chez ladulte ATB avec drainage chirurgical.Localisation profonde:Rpond favorablement au traitement mdical dans la majorit des cas.En cas de complication le traitement chirurgical est indiqu par ponction ou incision selon limportance de ladnite. </p></li><li><p>Conclusion:</p><p>La dmarche diagnostic devant une adnopathie infectieuse cervicale est base sur un examen clinique rigoureux et quelques lments biologiques et radiologiques dorientation.</p><p>Llment essentiel est de prciser le caractre infectieux sans mconnatre lorigine tumorale (KcORL,lymphome). </p></li></ul>