Agroalimentaire, Où Exporter en 2015

  • Published on
    26-Sep-2015

  • View
    38

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Cette nouvelle dition du O exporter ? dans lagroalimentaire participe pleinement cette ambition dun soutienau dveloppement international des entreprises, pragmatique et tourn vers lefficacit, premier facteur de russite dansla bataille de la relance et de lemploi.

Transcript

<ul><li><p>AgroAlimentAire</p><p>o exporter en 2015 ?</p></li><li><p>Marchs et tendances Les 12 cls pour comprendre les changes agroalimentaires pages 7-14</p><p>zooM secteur par secteur </p><p> pages 15-24</p><p>soMMaire</p><p>Vins et spiritueuxProduits gourmetsProduits laitiersProduits carnsFruits et lgumes</p><p>Ingrdients alimentairesAgroquipementsEquipements pour les IAA</p><p>o exporter ? Les 20 premiers clients de la France </p><p> pages 25-84</p><p>AllemagneAlgrieArabie SaouditeBelgiqueCanadaChine - Hong KongEspagne</p><p>Etats-UnisGrceItalieJaponPays-BasPolognePortugal</p><p>Royaume-UniRussieSingapourSudeSuisse</p><p>o exporter ? Les Outsiders </p><p> pages 85-134</p><p>Afrique du SudAngolaAustralieAutricheBrsil</p><p>Core du SudEmirats Arabes UnisIrlandeMexiqueNigeria</p><p>TawanThalandeTunisieTurquieUkraine</p><p>Le rseau ubifrance agrotech pages 135-141</p></li><li><p>Les faiblesses structurelles de lagroalimentaire franais lexport sont bien connues : des entreprises souvent trop petites et insuffisamment structures lexport, une offre clate et difficilement comprhensible par les consommateurs trangers, des campagnes de promotion peu coordonnes, des rsultats commerciaux concentrs pour lessentiel sur les vins, les produits agricoles non-transforms et les produits laitiers. </p><p>Si les rsultats globaux feront encore bonne figure en 2014 avec un excdent commercial agroalimentaire qui dpassera encore probablement les 13 milliards deuros, les turbulences qui frappent depuis le dbut de lanne nos locomotives lexport (chute des cours du bl du fait des fortes disponibilits aux Etats-Unis et dans les pays riverains de la Mer Noire, embargo russe) imposent daller gagner des relais de croissance sur de nouveaux couples produits/marchs.</p><p>Cela vaut en particulier pour les produits alimentaires transforms hors boissons face aux progressions significatives de 2013/2014 sur les marchs asiatiques (+15% en Chine) mais aussi dEurope centrale (+20% en Pologne, +18% en Roumanie) ainsi que de la Mditerrane (Algrie +15%) et des Pays du Golfe (EAU +24%). Nos exportations de produits laitiers sont en trs forte hausse galement sur des marchs jusquici largement absents de nos crans radars comme la Malaisie (+70%) et lIndonsie (+24%).</p><p>Cet largissement de notre terrain daction dans lagroalimentaire justifie lapprofondissement de la rforme de laction conomique extrieure, qui mobilise tous les Ministres impliqus dans le dveloppement international du 1er secteur industriel de la France :</p><p>n Une action publique unifie au sein dune diplomatie conomique plus cohrente et donc plus efficace, pour ouvrir et faciliter laccs aux marchs trangers.</p><p>n Une nouvelle agence, oprationnelle au 1er janvier 2015, qui unifiera les politiques de promotion de lexport (UBIFRANCE) et dattractivit (AFII) afin de valoriser les synergies dans les contacts avec les dcideurs trangers et de renforcer limpact de limage France.</p><p>n Une stratgie sectorielle (Famille prioritaire lexport Mieux se nourrir ) recentre sur les enjeux commerciaux et la mise en uvre doprations concrtes, coordonnes avec les acteurs du dveloppement international (Etat, organisations professionnelles, Rgions).</p><p>n Laccentuation du soutien lmergence de nouveaux champions lexport, quil sagisse dETI, travers laction de Bpifrance export, ou de PME fort potentiel, notamment avec lintensification du partenariat avec les Conseillers du Commerce Extrieur.</p><p>n Laccentuation de la simplification des procdures export et de la dmatrialisation des documents daccompagnement.</p><p>Cette nouvelle dition du O exporter ? dans lagroalimentaire participe pleinement cette ambition dun soutien au dveloppement international des entreprises, pragmatique et tourn vers lefficacit, premier facteur de russite dans la bataille de la relance et de lemploi.</p><p>edito</p><p>Agroalimentaire, o exporter en 2015 ? n 3</p><p>Matthias FeklSecrtaire dEtat charg du commerce extrieur et de la promotion du tourisme et des Franais de ltranger </p><p>Stphane le FOllMinistre de lagriculture, de lagroalimentaireet de la fort</p></li><li><p> CONQURIR UNE NOUVELLE RGION :</p><p>NOUS VOUS AIDONS </p><p>LE MONDETOUTES LES SOLUTIONS POUR VOUS DVELOPPER LINTERNATIONAL :ACCOMPAGNEMENT, V.I.E., PRTS, MOBILISATION DE CRANCESGARANTIES, ASSURANCES, FONDS PROPRES </p></li><li><p> CONQURIR UNE NOUVELLE RGION :</p><p>NOUS VOUS AIDONS </p><p>LE MONDETOUTES LES SOLUTIONS POUR VOUS DVELOPPER LINTERNATIONAL :ACCOMPAGNEMENT, V.I.E., PRTS, MOBILISATION DE CRANCESGARANTIES, ASSURANCES, FONDS PROPRES </p><p>Cest devenu un rflexe Chez nutriset, lorsquon a un projet de dveloppement, de penser BpifranCe. </p><p>adeline lesCanneDirectrice Gnrale de nutriset</p><p>Activit : Aliments thrapeutiques contre la malnutrition</p><p>CA : 116 M dont 99.2 % lexport</p><p>Effectif : 160 salaris</p><p>Principale zone dintervention : Afrique</p></li><li><p>Lassurance prospection propose aux PME et ETI une assurance contre le</p><p>risque dchec commercial lors de leurs</p><p>dmarches de prospection des marchs</p><p>trangers.</p><p>Un produit spcifique, forfaitaire et simpli-</p><p>fi, lassurance prospection premiers pas,</p><p>est destin aux TPE / PME. Sa souscription</p><p>se fait en ligne avec une rponse dans les</p><p>48 heures.</p><p>Aujourdhui, prs de 12 000 entreprises</p><p>utilisent dj lun des deux produits.</p><p>Les formulaires de demande dassurance</p><p>prospection sont en ligne sur le site de</p><p>Coface (www.coface.fr), mais galementsur ceux dUbifrance et de Bpifrance.</p><p>Lintgralit du contrat, de la demande </p><p>de garantie la liquidation peut tre gre</p><p>en ligne.</p><p>83 conventionsavec les banques </p><p>pour financer</p><p>lassurance </p><p>prospection</p><p>4 884 </p><p>demandes </p><p>de garantie</p><p>280,5 </p><p>millions d'Euros </p><p>de budgets </p><p>garantis</p><p>Coface, dans le cadre des garanties publiques quelle gre pour le compte de lEtat, propose des produits</p><p>destins accompagner les exportations franaises.</p><p>Une gamme de 5 produits est la disposition des entreprises franaises tout au long de leur parcours </p><p>lexport, de la prospection des marchs linternational, la vente de biens et services et jusquaux</p><p>investissements effectus ltranger. </p><p>Pour en savoir plus :www.coface.fr/garanties-publiquesgarantiespubliques@coface.com</p><p>La garantie des cautions et des prfinancements couvre les metteursde cautions ainsi que les banques assurant le prfinancement d'oprations </p><p>l'export, contre le risque de dfaillance de lexportateur.</p><p>Lassurance change permet toute entreprise de remettre des offres et/oude conclure un contrat en devises sans tre expose aux variations de change.</p><p>Lassurance-crdit export garantit aux entreprises et aux banques laralisation et le paiement de projets ltranger contre les risques commer-</p><p>ciaux, politiques ou catastrophiques. Elle couvre les marchs de BTP, les</p><p>exportations de biens dquipements, de biens immatriels et de services</p><p>prsentant de longues dures dexcution et/ou assorties dune dure de</p><p>crdit de plus de 2 ans.</p><p>L'assurance des investissements l'tranger s'adresse aux entre-prises franaises ayant ralis ou devant raliser des investissements </p><p>ltranger et garantit aussi les banques qui les financent contre les risques de</p><p>spoliation et/ou de destruction dorigine politique.</p><p> Fotolia</p><p>Garanties publiques-09/2014:Mise en page 1 16/09/2014 18:41 Page1</p></li><li><p>Marchs&amp;tendances</p><p>Les 12 cls pour comprendre les changes agroalimentaires</p></li><li><p>Les 12 cls pour comprendre les changes agroalimentaires</p><p>Agroalimentaire, o exporter en 2015 ? n 8</p><p>n Lagroalimentaire est le deuxime solde excdentaire : 9,7 Mrd EUR, en baisse de -19% par rapport la dernire anne flottante.</p><p>n De juillet 2013 juin 2014, la France a export pour plus de 57,6 Mrd EUR de produits agroalimentaires, contre 59,5 Mrd EUR prcdemment, soit une diminution de -3,2%.</p><p>n Limpact sur le solde de la balance commerciale de lagroalimentaire franais est notable: -20%, 9,8 Mrd EUR au lieu de 12,2 Mrd EUR sur la priode prcdente (juillet 2012-juin 2013).</p><p>n Boissons, crales et produits laitiers reprsentent 47% des exportations franaises.</p><p>n Les boissons sont en recul (-3,6%) mais restent malgr tout le principal produit agroalimentaire franais lexport, avec 23,4% des parts de march.</p><p>n Fort recul des crales : -16,9% (7 Mrd EUR sur anne flottante, contre 8,5 Mrd EUR). Le recul des exportations est li essentiellement la baisse des cours du bl. Celui-ci reprsente 66% des exportations franaises en volume et 61,4% en valeur.</p><p>Cl n1 : Lagroalimentaire, lment moteur du commerce extrieur </p><p>Lagroalimentaire est le deuxime solde excdentaire : 9,7 Mrds , en baisse de -19% par rapport la dernire anne flottante. </p><p>De juillet 2013 juin 2014, la France a export pour plus de 57,6 Mrds de produits agroalimentaires, contre 59,5 Mrds prcdemment, soit une diminution de -3,2%. </p><p>Limpact sur le solde de la balance commerciale de lagroalimentaire franais est notable: -20%, 9,8 Mrds au lieu de 12,2 Mrds sur la priode prcdente (juillet 2012-juin 2013). </p><p>Boissons, crales et produits laitiers reprsentent 47% des exportations franaises. </p><p>Les boissons sont en recul (-3,6%) mais restent malgr tout le principal produit agroalimentaire franais lexport, avec 23,4% des parts de march. </p><p>Fort recul des crales : -16,9% (7 Mrds sur anne flottante, contre 8,5 Mrds ). Le recul des exportations est li essentiellement la baisse des cours du bl. Celui-ci reprsente 66% des exportations franaises en volume et 61,4% en valeur. </p><p>-51,7</p><p>-16,9</p><p>-14,5</p><p>-11,3</p><p>-3,4</p><p>3,7</p><p>8,6</p><p>12</p><p>22,9</p><p>-45</p><p>-17,9</p><p>-14</p><p>-12,3</p><p>-4,2</p><p>2,8</p><p>8,7</p><p>9,7</p><p>22,9</p><p>Hydrocarbures naturels</p><p>Produits ptroliers raffins et coke</p><p>Informatique, lectronique et optique</p><p>Textile et habillement</p><p>Automobile</p><p>Pharmacie</p><p>Parfums et cosmtiques</p><p>Agroalimentaire</p><p>Aronautique et spatial</p><p>Principaux excdents et dficits du commerce extrieur sur les annes flottantesJuillet 2013 - Juin 2014 Juillet 2012 - Juin 2013</p><p>Cl n1 : lagroalimentaire, lment moteur du commerce extrieur</p><p>Clef 1 </p><p>Clef 3 </p><p>Clef 4 </p><p>23%</p><p>12%</p><p>12%</p><p>53%</p><p>Part des principaux produits agroalimentaires exportsde juillet 2013 juin 2014</p><p>Boissons</p><p>Crales</p><p>Produits laitiers</p><p>Autres</p><p>0,0</p><p>2,0</p><p>4,0</p><p>6,0</p><p>8,0</p><p>10,0</p><p>12,0</p><p>14,0</p><p>2008 2009 2010 2011 2012 2013</p><p>Evolution du solde agroalimentaire (Mrd EUR)</p><p>Le Monde</p><p>UE 27</p><p>Pays tiers</p><p>47,152,5 54,4</p><p>25,6</p><p>32,9 35</p><p>67,762,1 62</p><p>42,7 42,537,6</p><p>0</p><p>10</p><p>20</p><p>30</p><p>40</p><p>50</p><p>60</p><p>70</p><p>80</p><p>Etats-Unis Allemagne Pays-Bas Chine Brsil France</p><p>millia</p><p>rds US</p><p>D</p><p>Les principaux exportateurs de produits alimentaires transforms</p><p>2008</p><p>2013</p><p>+43,8% +18,2% +14,0%</p><p>+66,9% +29%+7,3%</p></li><li><p>Agroalimentaire, o exporter en 2015 ? n 9</p><p>Cl n2 : en moins de 15 ans les exportations agroalimentaires ont progress de +60%</p><p>n La crise de 2009 sest traduite par une baisse conjoncturelle qui naura dur quune anne.</p><p>n Sur le long terme, la progression des vins et spiritueux est infrieure celle des autres catgories de produits.</p><p>n Le ralentissement global observ depuis 2013 se confirme sur les premiers mois de 2014.</p><p>Cl n2 TOUS SECTEURS : En moins de 15 ans les exportations agroalimentaires ont </p><p>progress de +60%1 </p><p> La crise de 2009 sest traduite par une baisse conjoncturelle qui naura dur quune anne. Sur le long terme, la progression des vins et spiritueux est infrieure celle des autres </p><p>catgories de produits. Le ralentissement observ depuis 2013 se confirme sur les premiers mois de 2014. </p><p>Cl n3 : TOUS SECTEURS : Depuis 2010, nos relais de croissance sont les pays tiers, notamment ALENA et pourtour mditerranen </p><p> Le solde avec les pays tiers poursuit sa croissance (x3,5 entre 2008 et 2013). </p><p> 1 (euros constants) </p><p>0</p><p>5000</p><p>10000</p><p>15000</p><p>20000</p><p>25000</p><p>30000</p><p>35000</p><p>2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013</p><p>en m</p><p>illio</p><p>ns </p><p>Evolution des exportations agroalimentaires de la France</p><p>vins &amp; spiritueux produits agricoles produits transforms (hors vins et spiritueux)</p><p>7515</p><p>10016</p><p>19557</p><p>11 488</p><p>16677</p><p>31201+59,5%</p><p>+66,5%</p><p>+52,9%</p><p>0,02,04,06,08,0</p><p>10,012,014,0</p><p>2008 2009 2010 2011 2012 2013</p><p>Evolution du solde agroalimentaire (Mrd )</p><p>Le MondeUE 27Pays tiers</p><p>Cl n3 : Depuis 2010, nos relais de croissance sont les pays tiers, notamment AleNA et pourtour mditerranen</p><p>n Le solde avec les pays tiers poursuit sa croissance (x3,5 entre 2008 et 2013).</p><p>n Malgr la croissance continue des exportations vers lUE (+1,5%), leur part relative diminue passant de 66,1% en 2012 65,2% en 2013.</p><p>n Les exportations vers la Grande Chine se stabilisent (+2%, 2,4 Mrd EUR) suite au recul des ventes de boissons (-11,3%) qui masquent cependant la croissance des produits alimentaires.</p><p>n La premire zone dexportations reste lALENA (3,6 Mrd EUR) avec 72,8% de boissons.</p><p>n La plus forte augmentation se trouve au Proche et Moyen Orient (+19,8%, 2 Mrd EUR), sous limpulsion des crales (+116%).</p><p>Clef 1 </p><p>Clef 3 </p><p>Clef 4 </p><p>23%</p><p>12%</p><p>12%</p><p>53%</p><p>Part des principaux produits agroalimentaires exportsde juillet 2013 juin 2014</p><p>Boissons</p><p>Crales</p><p>Produits laitiers</p><p>Autres</p><p>0,0</p><p>2,0</p><p>4,0</p><p>6,0</p><p>8,0</p><p>10,0</p><p>12,0</p><p>14,0</p><p>2008 2009 2010 2011 2012 2013</p><p>Evolution du solde agroalimentaire (Mrd EUR)</p><p>Le Monde</p><p>UE 27</p><p>Pays tiers</p><p>47,152,5 54,4</p><p>25,6</p><p>32,9 35</p><p>67,762,1 62</p><p>42,7 42,537,6</p><p>0</p><p>10</p><p>20</p><p>30</p><p>40</p><p>50</p><p>60</p><p>70</p><p>80</p><p>Etats-Unis Allemagne Pays-Bas Chine Brsil France</p><p>millia</p><p>rds US</p><p>D</p><p>Les principaux exportateurs de produits alimentaires transforms</p><p>2008</p><p>2013</p><p>+43,8% +18,2% +14,0%</p><p>+66,9% +29%+7,3%</p></li><li><p>Les 12 cls pour comprendre les changes agroalimentaires</p><p>Agroalimentaire, o exporter en 2015 ? n 10</p><p>Les ventes de lgumes sont galement en progression en raison de la progression record des exportations de pommes de terre : +42%/2012. </p><p>ITALIE 2013 : 3319 -1% </p><p>ETATS-UNIS 2013 : 2627 + 1,8% </p><p>JAPON 2013 : 1026 - 6,3 % </p><p>CHINE 2013 : 1465 -2,5 % </p><p>ALLEMAGNE 2013 : 4919 -0,8% </p><p>PAYS-BAS 2013 : 2344 -1,4 % </p><p>SUISSE 2013 : 1119 + 0,5% </p><p>ESPAGNE 2013 : 3273 -1,1% </p><p>* les donnes fournies sont exprimes en millions Source : UBIFRANCE daprs GTA Progression suprieure 5% </p><p>Progression de 0 5% Baisse des ventes </p><p>BELGIQUE 2013 : 4670 + 1 % </p><p>SINGAPOUR 2013 : 985 +6,5% : </p><p>Les 15 principaux clients de la France pour les produits des IAA en 2013</p><p>HONG KONG 2013 : 598 +3,7% </p><p>RUSSIE 2013 : 621 +3,1% </p><p>CANADA 2013 : 601 +1,9% : </p><p>GRECE 2013 : 564 -3,9% : </p><p>ROYAUME-UNI 2013 : 4670 -0,1% </p><p>Cl n3 (suite) : Depuis 2010, nos relais de croissance sont les pays tiers, notamment AleNA et pourtour mditerranen</p><p> Malgr la croissance continue des exportations vers lUE (+1,5%),, leur part relative diminue passant de 66,1% en 2012 65,2% en 2013. </p><p> Les exportations vers la Grande Chine 2 se stabilisent (+ 2%, 2,4Mrd) suite au recul des ventes de boissons (-11,3%) qui masquent cependant la croissance des produits alimentaires. </p><p> La premire zone dexportations reste lALENA (3,6Mrd ) avec 72,8% de boissons. La plus forte augmentation se trouve au Proche et Moyen Orient (+19,8%, 2Mrd), sous </p><p>limpulsion des crales (+116%). </p><p> 2 Chine, Hong Kong, Macao et Taiwan </p><p>+3,9%</p><p>+9,3%+2,0%</p><p>+19,8%+5,1%</p><p>+6,5%0</p><p>500</p><p>1000</p><p>1500</p><p>2000</p><p>2500</p><p>3000</p><p>3500</p><p>4000</p><p>2008 2009 2010 2011 2012 2013</p><p>Exportations franaises par zones (Mio EUR)</p><p>ALENA</p><p>Maghreb</p><p>Grande Chine</p><p>Proche et Moyen Orient</p><p>ASEAN</p><p>MERCOSUR</p></li><li><p>Agroalimentaire, o exporter en 2015 ? n 11</p><p>Cl n4 - Food : la France est le 6me exportateur mondial</p><p>n Lmergence de nouveaux exportateurs, lrosion de la comptitivit industrielle franaise, provoquent un recul rgulier de la France dans le classement m...</p></li></ul>