ALPENSTOCK | dossier spectacle

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

de Rmi De Vos | mise en scne Julien Duval | En compagnonnage avec la Compagnie dramatique Parnas

Transcript

  • Ph

    oto

    Ma

    rk

    Ho

    lth

    use

    n

    renseignements i rservations

    04 92 52 52 52

    De Rmi De V sMise en scne Julien Duval

    mar 12, mer 13,

    jeu 14 NOV19:00

    thtre dsopilant & absurde

  • Dossier de presse i alpenstock

    De Rmi De Vosmise en scne Julien Duval

    avec Renaud Dehesdin, Estelle Galarme,Carlos Martinsscnographie Carlos CalvoCration sonore Madame MiniatureCostumes Edith TraversoLumires Michel theuil

    En compagnonnage avec La compagnie Dramatique ParnasCoproduction : thtre La passerelle,scne nationale de gap et des alpes dusud ; Le Cratre, scne nationaledals ; Compagnie Dramatique Parnas

    Mardi 12, mercredi 13,jeudi 14 novembre 19:00

    Dure : 1h environ

    LE spectacle

    ALPENSTOCK n.m. (allemand Alpenstock, de Alpen, Alpes, et Stock, bton)

    Long bton ferr qui servait jadis aux excursions en montagne.

    Pour Julien Duval, comdien et assistant la mise en scne de Catherine Mar-

    nas, la rencontre avec Alpenstock est un coup de foudre !

    J'ai eu envie de monter ce texte ds sa premire lecture. Je connais peu d'auteurs

    contemporains capables de combiner la puissance comique et une prise directe avec

    notre monde. Je trouve cette pice dsopilante, parce qu'elle est impertinente, f-

    roce, elle va trop loin, elle dpasse les bornes.

    Son enthousiasme et la pertinence de son regard sur cette pice dcapante

    nous ont convaincus daccompagner Julien Duval dans cette aventure en tant

    que metteur en scne.

    Dans cette comdie incorrecte et jouissive, Fritz et Grete forment un couple

    propret. Elle est une parfaite mnagre, et une pouse soumise un mari ob-

    sd par la puret, hostile tout ce qui est tranger ses montagnes, et amou-

    reux de ses traditions austro-hongroises. Tout bascule quand Grete achte un

    dtergent au march cosmopolite : survient alors Yosip, un bouillonnant bal-

    kano-carpato-transylvanien, qui parvient sduire Grete. Surprenant leurs

    bats, Fritz tue Yosip d'un coup de piolet dans le crne... Il ne s'agira que du

    premier meurtre d'une longue srie !

    Cette pice folle, o il est question de moutons gorgs, de culotte en peau de

    chamois, ou de lacidit des muqueuses, nous emmne crescendo dans un

    tourbillon cartoonesque, sexuel et meurtrier avec une mcanique du rire dune

    prcision diabolique. Du thtre contemporain, exigeant et populaire au sens

    noble du terme.

    TOURNE :- Le 29 novembre 2013 - Made in Cannes Cannes- Du 10 au 14 dcembre 2013 - Le Cratre, scne nationale dAls- Les 9 et 10 janvier 2014 - Les Salins, scne nationale de Martigues- Du 29 au 31 janvier 2014 - Les scnes du Jura, scne nationale- Mai 2014 (dates dfinir)- Thtre Durance, Chteaux-Arnoux

    Production dlgue : thtre La passerelle, scne nationale de gap et des alpes du sud

  • Dossier de presse i alpenstock

    do vient la haine ?

    La culture et lducation imposent lhumain, pour que la vie en communaut soit possible, un refoulement de ses

    pulsions primaires (que Freud synthtise dans lEros et le Thanatos). Grce cela, nous savons que lon ne doit pas

    copuler avec la femme dun autre, ni tuer lamant de sa femme dun coup de piolet dans le crne. Cela sappelle la

    civilisation.

    Pour autant ces pulsions sont toujours en nous, tapies au plus profond de notre part animale, telles des rflexes

    immmoriaux elles sont prtes jaillir. Et elles jaillissent sans cesse, au mpris de notre soi-disant humanit, elles sont

    mme ultra-prsentes dans nos socits civilises et notre vie de tous les jours, ces pulsions reptiliennes : instinct de

    survie, reproduction, peur, haine, hostilit lgard de celui qui nest pas du mme groupe dappartenance que soi,

    territorialit, etc Et lon peut dailleurs dplorer un sicle o nos leaders, politiques ou religieux, semblent solliciter bien

    plus notre cerveau reptilien que notre no-cortex !

    Cest cela que dcortique Alpenstock et qui sera notre base de travail, cette lie de lme, la part la plus sombre de

    lhumain (la moins humaine), la plus primaire voire primale : la xnophobie, la dfense de son territoire, le cot, la possession

    de lautre (charnelle ou meurtrire), la mise mort, la jouissance du meurtre, la barbarie

    Alpenstock est une comdie vertigineuse, absurde, mais comme Erasme nous croyons que linsens produit du sens.

    Et cette comdie nous la voulons froce.

    Nous travaillons sur un espace carr, blanc, offrant une dynamique dentres et de sorties. Il y aura du yodel, et de

    lhmoglobine.

    Julien Duval, metteur en scne

    ...FRITZ.

    Les skieurs trangers ne skient pas comme les ntres sur lordre, le silence et la propret ; il ne peuvent com-

    prendre la fusion organique qui sopre entre la neige et nos skieurs olympiques et champions du monde. Les tran-

    gers ne comprennent rien notre pays, Grete. Ils ne parlent de lui quen clichs monstrueusement caricaturaux.

    GRETE (dsempare).

    Reprendras-tu encore des saucisses avec ton caf au lait ?

    ...

  • EXTRAITS DU TEXTE

    ...GRETE. Tu penses du dtergent quand nous fai-

    sons lamour ? Fritz tu sais bien que mon hygine cor-

    porelle est irrprochable ! Comment peux-tu

    imaginer le moindre laisser-aller de ma part dans ce

    domaine ?

    FRITZ. Je ne te reproche absolument rien en ce qui

    concerne ton hygine corporelle et prive, Grete

    GRETE. Tu ne veux tout de mme pas que je procde

    ma toilette avec du dtergent ! Fritz ! Tu ne peux

    pas me demander une chose pareille !

    FRITZ. Calme-toi, Grete

    GRETE. En cas de contact avec les yeux ou la bouche

    ou de nimporte quelle autre muqueuse, il est re-

    command de se laver immdiatement avec de leau

    tout en appelant un spcialiste !

    FRITZ. Je ne te demande rien de tel Grete !

    GRETE. Si le dtergent est mis au contact dun acide,

    il se dgage un gaz toxique ! Tu nes pas sans savoir

    que le corps est rempli dacidit, Fritz ! Tu ne veux

    quand mme pas que je dgage des gaz toxiques

    quand nous faisons lamour !

    FRITZ. Il ne sagit pas de a !!! Ce dtergent, tu las

    achet au march cosmopolite ! Au march cosmo-

    polite, Grete ! Au march cosmopolite !

    ...

    Dossier de presse i alpenstock

    ...GRETE. Mais au fait, il ne fait aucun doute que vous

    tes atrocement dcd dune faon dfinitive. Sei-

    gneur tout-puissant ! Voil que je rve maintenant

    sans men rendre compte cause dun chauffement

    de mon imagination !

    YOSIP. Vous ne rvez pas, madame. Touchez-moi,

    madame

    Elle le touche

    GRETE. Mon Dieu cest vrai, vous tes vivant ; et en

    plus vous sentez beaucoup lhuile. Comment est-ce

    possible ?

    ...

    In Alpenstock, Rmi De Vos, Ed. Actes Sud-Papiers

  • Biographies

    Julien Duval, comdien et metteur en scne

    Il intgre lERAC 17 ans et travaille aux cts de Christian Rist, Serge Valletti, Alain Gautr, Alain Milianti ou

    Alain Neddam entre autres, et se frotte Claudel, Brecht, Racine, Caldern, Kleist, Motton, la commedia dellArte

    ou encore le clown. Il sintresse trs vite la mise en scne, et en seconde anne il monte Cit des Oiseaux de

    Bernard Chartreux avec toute sa promotion, suite quoi il sera lassistant de celui-ci sur Tombeau de Richard G.

    Ensuite Julien Duval travaille avec Philippe Adrien, Alexandra Tobelaim, Renaud Marie Leblanc, Franois Ber-

    reur, Ren Loyon, Jean-Louis Vuillermoz...

    Il joue galement dans les films de Jean-Pierre Amris, Gilles Bannier, Fabrice Gobert, ou Bruno Podalyds.

    Il met en scne Les Eaux et Forts de Marguerite Duras, puis Or ctait le printemps avec laide la cration de la

    DRAC de Franche-Comt.

    Il entretient une collaboration troite avec Catherine Marnas, qui la dirig dans de nombreux spectacles (Faust,

    Sainte Jeanne des abattoirs, Vengeance tardive, Le Retour au dsert, Le Banquet fabulateur, Lignes de faille, etc). Il est

    son assistant lorsquelle monte La Nuit juste avant les forts de Kolts, et elle lui confie ensuite le suivi de ce spec-

    tacle et le travail de reprise lors des tourne, il lassiste galement sur Sallinger de Kolts cr au TNS en novem-

    bre 2012 et il travaille actuellement avec elle sur El Cachafaz de Copi (cration octobre 2013).

    Rmi De Vos, auteur

    Rmi De Vos est n Dunkerque. Il monte Paris et prend des cours de thtre tout en vivant de petits boulots :

    ambulancier, gardien de nuit, ouvrier dans la mtallurgie, dmnageur Malgr ces priodes fastes, il lui arrivait

    de ne rien faire du tout. Il sest mis alors crire.

    Il a crit sa premire pice 30 ans, Dbrayage, quil a lui-mme mise en scne au CDDB, thtre de Lorient en

    1996 . En 2006, il reoit une bourse, ainsi que le Prix de la Fondation Diane et Lucien Barrire pour le thtre, pour

    sa pice Jusqu ce que la mort nous spare. Alpenstock est jou pour la premire fois en 2005 et dit en 2006.

    Il est galement lauteur de Andr le magnifique (Molire du meilleur auteur), Projection prive, Le Brognet, Convic-

    tion intime, La Camoufle, Laisse-moi te dire une chose, Occident, Ma Petite Jeune fille, Beyrouth Htel, Intendance,

    Sextett, ou Le Ravissement dAdle Toutes ses pices ont t publies chez Actes Sud-Papiers. Sa dernire pice,

    Cass, a t cre en 2012 au TGP de Saint-Denis dans une mise en scne de Christophe Rauk.

    J'cris du thtre parce que j'ai une facilit avec le dialogue. J'ai une tournure d'esprit qui fait que je ne peux pas dire

    quelque chose sans que le contraire dans l'instant mme m'apparaisse tout aussi valable d'un autre point de vue, d'un autre

    angle.

    Dossier de presse i alpenstock

  • Biographies