Analyse stakeholder zo

  • View
    124

  • Download
    4

Embed Size (px)

Transcript

  • 1. Andrianoelina Miaro-ZoPMSS12 Avril 2013IMTL APPROCHE PROJET,DANS UN CONTEXTE DE CRISE POLITIQUEUN MAL NCESSAIRE POUR MADAGASCAR ?

2. Plan1. Contexte2. Contenu de lapproche projet transitoire 3. Mthodologie4. Qui sont les acteurs5. Leurs positionnements6. Alliance possible et diversit7. Conclusion2 3. 1. CONTEXTE76% de population endessous du seuil lapauvret (EPM2010)Crise politique 2009: GOUVERNEMENT NON RECONNUPas de plan dedveloppement dusecteur sant absentPaysage pluralisteFinancement dpendant plus de 80%des ressources externes(CNS 2007)Restriction budgtaire pour le secteur santPas dialogue avec les dcideurs politiquesCoexistence delapproche sectorielle(SWAP) et approcheprojet avant 2009Taux de croissanceconomique 1% en 2012(donnes BM 2012)Indice de corruption 7,1 (statistiques mondiales2011: indice de corruption)3 4. CONSQUENCE DE LA CRISE: Gel de financement http://donnees.banquemondiale.org/indicateur/SH.XPD.PCAP-50,000100,000150,000200,0002007 2008 2009 2010 2011 2012Rduction du Volume des Prts de la BanqueMondiale par exercice(Million US)Volume des Prts par exercice (Million US)article 96 de lAccord de partenariat ACP-UE, galement appel Accord deCotonou..Les mesures comprennentnotamment la suspension de lappuibudgtaire et la mise en uvre du Programmeindicatif national (PIN) du 10me Fondeuropen de dveloppement (FED)..http://eeas.europa.eu/delegations/madagascar/eu_madagascar/index_fr.htm24% DTS (CNS)Banque mondiale Union Europenne4 5. Si on na pas assez de financement Dgradation des fournitures de services de soins publicsEx: fermetures de 250 centres de sant primaires en 2010)Rapport Ministre de la sant 2010) Dsorganisation des services publics et administrativesEx: 124 centres de sant primaires ferms pour cause de manque de personnel(Rapport de mission dans le sud Nations Unies avril 2011) Perturbation de lapprovisionnement en mdicaments etautres intrantsEx: Rupture de lintrant pour syphilis en 2010 / (6% chez les femmes enceintes)(rapport SE/CNLS) Augmentation de la vulnrabilit de la populationEx: annulation de la semaine de la mre et de lenfant en 2010 (vaccination, vit A) ,5 6. 2. CONTENU: ON PROPOSE UNE APPROCHE PROJET TRANSITOIREApproche projet* Approche sectorielle*(Swap)Appui budgtaire*Dfinition /cadre Un projet est un ensembledactivits visant atteindredes objectifs clairementdfinis, dans des dlaisdonns et en respectant unbudget prcis.Document de politiquesectorielleAbsentDialogue politiqueavec le gouvernement(plan nationalrduction depauvret)ImpossibleGestion decoordination/parties prenantesUnit de gestion de projet Cadre de dpense (moyen terme) avec touteles sources (Absent)/Convention entre lesdiffrents donateursPlateformes dedialoguesAbsentNiveau de mise enuvreFlexible: central,dcentralisCentral CentralArrangementfinancier et suivivaluationPropre Appui budgtairesectoriel/systme suivivaluation nationalTransferts financiersaux trsors du paysSystme nationalRenforcement dusystme de santA intgrer: RH,leadership, gouvernanceMission MissionDclaration de Paris*Dfinitionde la Commission europenne6 7. Objectifs: ramener le financement Sadresse aux bailleurs qui ont gel lesfinancements Proposer un mcanisme acceptablepolitiquement7Transitoire 8. TransitoireConditions Exemples dlmentsConditions Politique etlgislativeElection prsidentielle transparente et autres lections(UE, BM)Stabilisation de la situation politique, respect de la feuille deroute (GIZ)Etat de droitConditions techniquesEtablissement de stratgie de rduction de pauvretEtablissement de nouveau plan de dveloppement du secteursantEtablissement de cadre de dpense moyen termeCondition decooprationEtat de droit , environnement propiceCondition selon chaqueorganismeCycle de rcriture de nouveaux projetsObservations- Ramener le financement gel- Ne concerne pas tous les donateurs8 9. Rsultats Possibilit de collaborer directement avec le niveaudcentralis Action direct au niveau des cibles /Meilleur ciblage Meilleure confiance des donateurs Meilleur adaptation du projet par rapport au contexte Meilleure faisabilit des suivis Rsultats plus palpablesEx: - Projet du Fonds Mondial Madagascar qui depuis 2009avait doubl de son financement (pass de 120 250millions de$ en 2012)- Projet CERF (Fonds central dIntervention dUrgence)Unicef, OMS, UNFPA9 10. Fentre dopportunit Nouveau positionnement des bailleurs Dcrispation du paysage politique (lections)10 11. 3.Mthodologie Revue documentaire: rapports, documentsofficiels des institutions, site, .. Expriences personnelles Interview mail et skype11 12. 4. QUI SONT LES ACTEURSGouvernementaux RlesPrsidence /primature(gouvernement de transition)Leadership dans le processus swapSuivi de la Dclaration de ParisMinistre du finance Accord de projet , dfinition des formesdaides (dtaxation, )Ministre des affaires trangres Accord diplomatique /Ngociationintergouvernementale pour les aidesMinistre de la sant publique Accord de principeDirection de partenariat Coordination de laide12 13. Qui sont les ActeursDonateurs/Partenairestechniques et financiersRlesOMS Coordination de laideUNICEF/FNUAP Bailleurs / Mise en uvreUnion Europenne Bailleurs/partenaires techniquesPartenaires bilatrales Bailleurs/ partenaires techniquesGIZ Partenaires techniques: appui institutionnel(conseil technique), assistance techniqueUSAID BailleursAgence Franaise deDveloppementBailleurs/partenaires techniques: appuiinstitutionnel (conseil technique)JICA Bailleurs/assistance technique dans la mise enuvre13 14. Qui sont les ActeursDonateurs/Partenaires techniques etfinanciersRlesBanque mondiale Bailleurs /assistance techniqueBanque Africaine de dveloppement(BAD)Bailleurs /assistance techniqueONG internationales (PSI, PACT, CRS,Jipiegho, Care, )Agence de mise en uvre14 15. Qui sont les ActeursInstitutions parastatales RlesComit national de lutte contre lesida (CNLS)Gestionnaire de projetUnit de gestion de projet (UGP) Gestionnaire de projetCentrale dachat SALAMA Gestion de lacquistion et distribution desmdicamentsONG Nationales RlesSALFA, FISA, EKAR, Mise en uvrePrestataires de soinsAssociations des malades Protection des droits des malades , rles dereprsentations15 16. Qui sont les ActeursSecteur priv RlesGroupement des entreprises (GEM) ReprsentationCoalition des entreprises citoyennes(CECM)ReprsentationAssociation des prestataires privs(cliniques, cabinets)Prestations de soins des projetsMdias Rles ??16 17. 175. Positionnement des acteursPourBanque mondiale (BM)USAIDUnion Europenne(UE) ONG internationalesONG nationalesPrestataires privsSecteur privAssociation desmaladesNeutre Nations Unies Ministre de lasant (MinSan) Direction dePartenariat (DP)OpposPrsidence (Pres)Primature (Prim)Ministre finance(Min Fin) Ministre desaffaires trangres(MAE) Agence Franaisede dveloppement(AFD) 18. En faveur de cette approche Aspect durgence, droit de lhomme Sanction du pays selon laccord de Cotonou:Union Europenne (UE), GIZ, USAID, BanqueMondiale (BM) Intrts de pouvoir mettre en uvre les projets:UNICEF, ONG internationaux , ONGnationaux, prestataires privs, agence de gestionde projet Meilleur visibilit: Secteur priv, associations desmalades5. Positionnement des acteurs18 19. En position plus ou moins neutre Positionnement en tant que banque, dfendeur SWAPaccord gouvernemental pour des appuis horizontaux :BAD (construction ou rhabilitation des hpitaux) Contexte durgence, coordination, neutralit:multilatraux, affaiblissement du systme de sant(Nations Unies, OMS) Perte de vision globale de la sant, perte de lacoordination, perte de contrle, affaiblissement :Ministre de la sant (MS) et Direction de partenariat(DP)Positionnement des acteurs19 20. En position oppose Diminution de leur budget: Ministre du Finance(Min Fin) Diminution de linfluence politique pour lareconnaissance internationale, influence surlection : Prsidence (Pres) , Primature (Prim),Ministre des Affaires trangres (MAE) Intrt politique, affaiblissement du systme desant: Agence Franaise de Dveloppement (AFD)Positionnement des acteurs20 21. 2121ImportancebasseleveInfluence AttitudeNegative PositiveSE/CNLSMinFinUGPBADUSAIDAss.MaladeMSPGIZ/AFDJICAOMS/NUUEONG2. Positionnement des acteursPRIMPRESBMSALAMAMAEDPSecteurprivAFD 22. Alliance possible et diversitUSAIDUEGIZONGUNICEFSecteurprivOMSAFDBADMSPBM ???MinFinPRIMPRESMAEFM/GAVI22PlaidoyerNgociationCompromis 23. Conclusion Enjeux politiques, enjeux dexistence Craintes: laffaiblissement du systme de santet le manque de coordination Justifications: aspect durgence et le maintiendes conditions de vie minimum Un plan de communication pour faire accepterla politique est ncessaire23 24. Bibliographie http://www.droitconstitutionnel.net/etatdedroit.html http://donnees.banquemondiale.org/indicateur/SH.XPD.PCAP http://www.oecd.org/fr/cad/efficacite/declarationdeparissurlefficacitedelaide.htm http://ec.europa.eu/europeaid/how/delivering-aid/project-approach/index_fr.htm Dclaration de lUnion Europenne concernant Madagascar, 23 mai 2012 Dcision du Conseil Europenne sur Madagascar, 6 dcembre 2012 Dclaration du porte parole de lUnion Europenne concernant Madagascar, 31 janvier 2012 Plan intrimaire Madagascar, Nations Unies, 2012 Konsequenzen des illegitimen Machtwechsels von Andry Rajoelina vom 17.03.09, GIZ, 2009 Procs-verbaux runions mensuelles Partenaires Techniques et Financiers, 2010, 2011, 2012 Procs verbaux, runions ordinaires CCM, 2010, 2011, 2012 Rapport des confrences des bailleurs, Ministre de la sant, dcembre 2012 Rapport de la Revue Conjointe secteur sant, 2009 Rapport de la Dclaration de Paris, Primature, 2011 La politique de dveloppement Franaise au dveloppement, AFD 2010 Projets de coopration technique JICA Madagascar, USAID Forward - Working with local organizations Madagascar, USAID, 2012 Projet CERF, Nations Unies, 201024 25. MERCI25 26. A Madagascar, les agences des Nations Unies se sont engages consacrer au minimum 10 % de leurs ressources des program