Angine aiguë spécifique

  • View
    139

  • Download
    6

Embed Size (px)

Transcript

dr.h.samir@hotmail.com

Angines Aigus SpcifiquesPlan:DfinitionRappel (anatomie, histologie et physiologie des amygdales palatines)EpidmiologieEtiologiesLes angines spcifiques bactriennesAngine diphtriqueAngine de VincentAngine de DuguetChancre syphilitique amygdalienLes angines spcifiques viralesAngine herptiqueHerpangineZona pharyngMononuclose infectieuseLes angines spcifiques fongiquesCandidose oropharyngeI- Dfinition:

L'angine est l'Inflammation, habituellement d'origine infectieuse (bactrienne, virale ou fongique) des formations lymphodes de l'oropharynx.

Les formes spcifiques, pouvant se voir lors des maladies infectieuses, sont moins frquentes et posent un problme de diagnostic tiologique.II- Rappel:(anatomie, histologie et physiologie des amygdales palatines)

L'amygdale palatine est la plus volumineuse formation lymphode de l'anneau de Waldeyer. Elle est paire, symtrique et plaque contre la paroi latrale de l'oropharynx. Sa face mdiane est tapisse par un pithlium cylindrique pseudostratifi non kratinis. Son parenchyme fait d'un tissu conjonctif au sein duquel se trouvent des follicules clos. Elle joue un rle dans l'immunit locale par la scrtion des Ig A et dans l'immunit gnrale par la reconnaissance, la phagocytose et la scrtion des immunoglobulines spcifiques.III- Epidmiologie:

L'angine aigu est une pathologie frquente, ncessitant souvent un arrt de travail dans 20% des cas. Plus de la moiti des cas sont d'origine virale.

Les angines spcifiques sont moins frquentes et les tiologies bactriennes reprsentent 15 20 %.IV- Etiologies:A- Les angines spcifiques bactriennes:

1. Angine diphtrique:

a). Dfintion: Toxi-infection contagieuse point de dpart oropharyng, due un bacille gram positif (Corynebacterium diphteri ou bacille de Klebs-Lffler).

b). Epidmiologie: La diphtrie touche surtout les enfants et se transmet par voie arienne rapproche (par projection de gouttelettes de salive). Elle peut tre transmise par un malade ou par un porteur sain. Jusqu'aux annes 1930, la diphtrie constituait l'une des principales causes de mortalit infantile. Elle a pratiquement disparu des pays occidentaux grce la vaccination systmatique, mais persiste dans les pays en dveloppement.c). Clinique:Forme commune: Le dbut est insidieux aprs une incubation de 2 5 jours, avec une fivre 38, une dysphagie et des adnopathies sous-maxillaires. En 24 48 h apparait une angine fausses membranes blanches nacres, paisses, extensives, adhrentes, envahissant les amygdales, les piliers et la luette.Forme trompeuse: Pseudo phlegmoneuse avec des fausses membranes et oedme unilatraux. Le diagnostic positif repose sur les prlvements de gorge au moindre doute, faits la priphrie des fausses membranes et achemins ensuite un laboratoire pralablement averti.

d). Evolution:Sous traitement, la maladie volue favorablement, et le malade cesse d'tre contagieux aprs quelques jours d'antibiothrapie. Cependant il doit tre isol jusqu' l'radication du bacille.Sans traitement, la maladie volue vers des complications graves:La forme maligne: avec une fivre 40, altration de l'tat gnral, tendance au collapsus, fausses membranes tendues et hmorragiques, paralysie du voile du palais, pleur intense du visage, pseudo presbytie par trouble de l'accommodation.Le croup: atteinte du larynx obstru par les fausses membranes, entranant une dysphonie, une dyspne voire une asphyxie.La myocardite: peut conduire l'insuffisance cardiaque aigu ou la mort subite: c'est le syndrome malin secondaire de Marfan, qui survient vers le 6me jour.

e). Traitement: Il s'agit d'une urgence mdicale. Un traitement antidiphtrique doit tre prescrit en urgence, sans attendre le rsultat de l'analyse. Il consiste en une injection de srum antidiphtrique et sur l'antibiothrapie (pnicillines, macrolides).2. Angine de Vincent:

a). Dfinition: Inflammation aigu due l'association fuso-spirillaire c'est dire un bacille gram ngatif anarobie (Fusobacterium ncrophorum) et un bacille spiral (treponema vincentii).

b). Epidmiologie: Elle touche surtout l'adulte jeune alcoolotabagique avec mauvaise hygine buccodentaire.

c). Clinique: Le dbut est insidieux avec odynophagie unilatrale. Plus tardivement une ulcration pseudomembraneuse blanche gristre unilatrale strictement localise l'amygdale. Le diagnostic positif repose sur l'examen direct du prlvement de gorge.

d). Traitement: Consiste en antibiothrapie active contre les spirochtes et les anarobies: pnicilline + mtronidazole.3. Angine de Duguet:

a). Dfinition: Inflammation des piliers antrieurs du voile du palais qui apparait lors de la phase d'tat de la fivre typhode, due un bacille gram ngatif (salmonella typhi).

b). pidmiologie: Elle touche surtout l'adulte jeune au cours d'une pidmie de la fivre typhode.

c). Clinique: Le dbut est insidieux marqu par l'apparition d'une exulcration en coup d'ongle, sigeant sur le pilier antrieur, souvent bilatrale.

d). Traitement: Le traitement est celui de la fivre typhode qui repose sur les antibiotiques bonne pntration intracellulaire: cphalosporines de 3me gnration (ceftriaxone), fluoroquinolones (ciprofloxacine), macrolides (azithromycine).4. Chancre syphilitique amygdalien:

a). Dfinition: C'est la localisation amygdalienne de la syphilis primaire, due un bacille spiral (treponema pallidum).

b). Clinique: Erosion rose qui volue vers une ulcration propre dure indolore de l'amygdale, associe des adnopathies fermes avec un gros ganglion central entour de ganglions plus petits.

c). Traitement: Le traitement est celui de la syphilis primaire qui repose sur l'antibiothrapie: Extencilline dose unique sinon Vibramycine pendant 15j.B- Les angines spcifiques virales:

1. Angine herptique:

a). Dfintion: Inflammation aigu due un virus de la famille des herps virus (herpes simplex virus).

b). Clinique: Dbut brutal avec douleur intense, dysphagie, fivre, vsicules en bouquet qui donnent des ulcrations minimes, contours polycycliques, limites par un halo rythmateux. souvent associes une gingivostomatite.

c). Evolution: Bnigne sans complications ni squelles.

d). Traitement: Symptomatique antalgique et antipyrtique. Les antiviraux (aciclovir) ne sont pas indiqus en dehors des complications.2. Herpangine (ou "grippe d't"):

a). Dfinition: Pharyngite vsiculeuse aigu contagieuse due un entrovirus (coxsackie A).

b). Epidmiologie: Elle touche surtout le jeune enfant (1 7 ans) au cours de la priode estivale.

c). Clinique: Syndrome grippal avec une fivre, douleur pharynge modre, vsicules limites aux piliers et au voile, d'volution bnigne en quelques jours.

d). Traitement: Symptomatique antalgique et antipyrtique.3. Zona pharyng:

a). Dfinition: Inflammation du voile du palais, de la paroi postrieure du pharynx et de la face interne de la joue, due la ractivation du virus varicelle-zona.

b). Clinique: Eruption vsiculeuse unilatrale qui s'ulcre et se recouvre d'un enduit pultac.

c). Evolution: Bnigne. Des algies post-zosteriennes sont possibles chez le sujet g.

d). Traitement: Symptomatique antalgique et antipyrtique chez l'immunocomptent de moins de 50 ans. Sinon on ajoute des antiviraux (aciclovir) par voie gnrale.4. Mononuclose infectieuse:

a). Dfinition: Maladie infectieuse aigu bnigne due un virus de la famille des herps virus (Epstein-Barr virus).

b). Clinique: Le dbut est insidieux avec une fivre 38 et une asthnie. Puis une angine rythmatopultace bilatrale avec dme de la luette et purpura ptchial du voile du palais.

c). Biologie: Syndrome mononuclosique (Lymphocytes hyperbasophiles suprieurs 10%); Anmie hmolytique (Coombs positif); hypertransaminasmie. Le diagnostic de certitude repose sur le MNI-Test (test d'agglutination rapide qui met en vidence les IgM ayant la proprit d'agglutiner les hmaties).

d). Evolution: Gurison spontane en 3 4 semaines. l'angine peut devenir pseudomembraneuse gristre respectant toujours la luette.

e). Traitement: Symptomatique antalgique et antipyrtique.C- Les angines spcifiques fongiques:

La candidose oropharynge reprsente la forme la plus frquente.Le tableau clinique est domin par une odynophagie, une sensation de cuisson au niveau de la gorge et de la langue.L'examen clinique retrouve des dpts blanchtres diffus sur l'oropharynx et la langue.Le traitement repose sur les antifongiques locaux en dehors des complications (Fungizone ou Daktarin pendant 15j).Merci !