CAPLP - CAFEP génie électrique option électrotechnique Epreuve

  • Published on
    05-Jan-2017

  • View
    218

  • Download
    6

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR20 sur DR44 </p><p> Il a simplifi la mthode de Strejc en passant dun ordre n un 1er ordre. Il a estim que : la tangente au point dinflexion tait une source derreur importante, la dure des essais pouvait tre longue sur les systmes lents avec le risque davoir une entre qui varie pendant lessai. Il a alors montr par lexprience quune rponse dun premier ordre coupe toujours celle dun ordre suprieure en 2 points situs de part et dautre du point dinflexion. Il a choisi deux points assez loigns pour que la concidence entre les 2 courbes soit significative, mais le dernier point a t pris assez bas de faon rduire la dure des essais. Ses calculs montrent que pour obtenir les temps t1 et t2, on prend respectivement pour s(t) les valeurs 0,28KE0 et 0,40KE0. Ensuite, on dtermine K de la mme faon que prcdemment, puis, on en tire : </p><p>T=2,8(t1-t0)-1,8(t2-t0) et t=5,5(t2-t1). 3. Dtermination du correcteur et de ses paramtres En fonction du rapport /T, Broda a tabli le tableau suivant : </p><p> Choix du type de rgulateur en fonction du rapport /T selon Broda </p><p> Une fois que le type de rgulateur a t choisi, on se sert du tableau suivant pour dterminer compltement les paramtres des correcteurs. </p><p>Calcul des paramtres des correcteurs tablis suivant les mthodes de Broda </p><p> CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique </p><p>Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR21 sur DR44 </p><p> Servomoteurs sans balais </p><p>Tournez la page S.V.P.</p></li><li><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR22 sur DR44 </p></li><li><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR22 sur DR44 </p><p> CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique </p><p>Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR23 sur DR44 </p><p>Tournez la page S.V.P.</p></li><li><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR24 sur DR44 </p></li><li><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR24 sur DR44 </p><p> CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique </p><p>Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR25 sur DR44 </p><p>Tournez la page S.V.P.</p></li><li><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR26 sur DR44 </p></li><li><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR26 sur DR44 </p><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR27 sur DR44 </p><p>Tournez la page S.V.P.</p></li><li><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR28 sur DR44 </p></li><li><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR28 sur DR44 </p><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR29 sur DR44 </p><p> Etude harmonique </p><p> Taux distorsion harmonique : </p><p>Extrait de la norme NF-C-15-100 au sujet de la pollution harmonique. </p><p>Taux dharmonique Niveau de pollution </p><p>THDu</p></li><li><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR30 sur DR44 </p><p>Botier Bus Can Open</p></li><li><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR30 sur DR44 </p><p>Botier Bus Can Open</p><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR31 sur DR44 </p><p>Le Bus CAN : Protocole CAN Open </p><p> Principe de fonctionnement : Cest un bus multi-matre, orient messages courts (8 octets de donnes maximum). Le protocole est bas sur le principe de diffusion gnrale : lors dune transmission dun message, aucune station (nud) n'est adresse en particulier, mais le contenu du champ dadresse (ID : Identificateur) dfinit la fonction du message (vitesse, acclration, temprature, etc..). Grce cet identificateur, les stations qui sont en permanence l'coute du rseau, reconnaissent et traitent les messages qui les concernent et ignorent simplement les autres. </p><p>-"*%.()/0$'&amp;)(*.%&amp;)+(.'/.*/)123)44565)7&amp;*+8"')9:;</p></li><li><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR32 sur DR44 </p><p>- zone ACK compose d'un bit l'tat rcessif ainsi qu'un bit sparateur ACK. Le premier bit doit tre forc ltat dominant par les stations ayant bien reues cette trame : 2 bits ; - zone EOF : (End Of Frame) permet d'identifier la fin de la trame : 7 bits ; - zone Espace Inter Trame : 3 bits. </p><p>A&amp;+)B8(+)/&amp;)B"$**.C&amp;)"$)B8()+($DD8'C:) Afin de scuriser la transmission des messages, la mthode dite de bit stuffing (bit de bourrage) est utilise. Cette mthode consiste insrer un bit de polarit inverse pour casser des chanes trop importantes de bits identiques ds que lon a mis 5 bits de mme polarit sur le bus. On obtient ainsi dans le message un plus grand nombre de transitions ce qui permet de faciliter la synchronisation lors de la rception par les nuds. Cette technique est uniquement active sur les champs de SOF, darbitrage, de contrle, de donnes et de CRC. Pour un fonctionnement correct de tout le rseau, cette technique doit tre implmente aussi bien la rception qu lmission. Cest le microcontrleur qui gre ces bits. Quelques exemples de bit stuffing. </p></li><li><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR32 sur DR44 </p><p>- zone ACK compose d'un bit l'tat rcessif ainsi qu'un bit sparateur ACK. Le premier bit doit tre forc ltat dominant par les stations ayant bien reues cette trame : 2 bits ; - zone EOF : (End Of Frame) permet d'identifier la fin de la trame : 7 bits ; - zone Espace Inter Trame : 3 bits. </p><p>A&amp;+)B8(+)/&amp;)B"$**.C&amp;)"$)B8()+($DD8'C:) Afin de scuriser la transmission des messages, la mthode dite de bit stuffing (bit de bourrage) est utilise. Cette mthode consiste insrer un bit de polarit inverse pour casser des chanes trop importantes de bits identiques ds que lon a mis 5 bits de mme polarit sur le bus. On obtient ainsi dans le message un plus grand nombre de transitions ce qui permet de faciliter la synchronisation lors de la rception par les nuds. Cette technique est uniquement active sur les champs de SOF, darbitrage, de contrle, de donnes et de CRC. Pour un fonctionnement correct de tout le rseau, cette technique doit tre implmente aussi bien la rception qu lmission. Cest le microcontrleur qui gre ces bits. Quelques exemples de bit stuffing. </p><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR33 sur DR44 </p><p>A&amp;)#E.%&gt;)/0.*B8(*.C&amp;)@)=3FG1!) Les stations sont cbles sur le bus par le principe du OU cbl , en cas de conflit c'est--dire mission simultane, la valeur 0 crase la valeur 1. On appelle donc l'tat dominant l'tat logique 0 et l'tat rcessif l'tat logique 1. Lors de l'arbitrage bit bit, ds qu'une station mettrice se trouve en tat rcessif et dtecte un tat dominant, elle perd la comptition et arrte d'mettre. Tous les perdants deviennent automatiquement des rcepteurs du message, et tentent nouveau d'mettre que lorsque le bus devient libre. Dans une trame standard, le champ darbitrage est compos des 11 bits de lidentificateur et dun bit de RTR (Remote Transmission Request) qui est dominant pour une trame de donnes et rcessif pour une trame de requte. Pour lidentificateur les bits sont transmis dans lordre, de ID_10 ID_0 (le moins significatif est ID_0). Le COB-ID dtermine uniquement le type de message. Il est dcompos de 4 bits pour la fonction code (PDO) identifiant le message et de 7 bits pour ladresse de lappareil (codeur absolu). !"# $# %# '# (# )# *# +# !# "# ,#</p><p>-#,#</p><p>##</p><p>./0123/0#1/456#7#89:# ;/#46#0?6BB6C# ##D# D# D# D# D# D# D# D# D# D# D# ## D7#E5F6123/00AGF6#"#/</p></li><li><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR34 sur DR44 </p><p>A&amp;)#E.%&gt;)/&amp;)#"'(*H?&amp;)@)!A=) Le champ de contrle est compos de 6 bits. Les deux premiers (r1 dans une trame standard, et r0) sont des bits de rserve. Pour le protocole CAN Open R0 et R1 sont dominants. Les quatre derniers bits permettent de dterminer le nombre doctets de donnes contenus dans le champ de donnes. Le nombre doctets de donnes ne peut pas excder la valeur de 8. </p><p>,"# ,!# 9HI*# 9HI+# 9HI!# 9HI"#</p><p>##J32B#46#&gt;5B6&gt;K6#</p><p>#;/=G&gt;6#4L/1262B#4</p></li><li><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR34 sur DR44 </p><p>A&amp;)#E.%&gt;)/&amp;)#"'(*H?&amp;)@)!A=) Le champ de contrle est compos de 6 bits. Les deux premiers (r1 dans une trame standard, et r0) sont des bits de rserve. Pour le protocole CAN Open R0 et R1 sont dominants. Les quatre derniers bits permettent de dterminer le nombre doctets de donnes contenus dans le champ de donnes. Le nombre doctets de donnes ne peut pas excder la valeur de 8. </p><p>,"# ,!# 9HI*# 9HI+# 9HI!# 9HI"#</p><p>##J32B#46#&gt;5B6&gt;K6#</p><p>#;/=G&gt;6#4L/1262B#4"?"C8&amp;)/$)B$+)=&amp;') </p><p>=.*.#(I*8+(8L$&amp;+)/$)F$+)=&amp;') </p><p>Tournez la page S.V.P.</p></li><li><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR36 sur DR44 </p><p> Station Mto </p><p>Caractristiques modules </p></li><li><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR36 sur DR44 </p><p> Station Mto </p><p>Caractristiques modules </p><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR37 sur DR44 </p><p>Tournez la page S.V.P.</p></li><li><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR38 sur DR44 </p><p>Routeur IP</p></li><li><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR38 sur DR44 </p><p>Routeur IP</p><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR39 sur DR44 </p><p>WEB CAM motorisee Dome DC 6815 </p><p> Capteur CCD Sony Ex-View de !" pour une qualit d'image suprieure </p><p> Zoom optique 18x Zoom numrique 12x </p><p>Mouvement panoramique/d'inclinaison motoris avec ajustement proportionnel de la vitesse Filtre anti-infrarouges amovible intgr, pour un rendu des couleurs amlior le jour et des niveaux de gris nets en conditions de faible clairage Technologie WDR (Wide Dynamic Range), pour des images claires dans des zones o le rtroclairage est puissant Entre/sortie numrique pour l'entre du capteur et la sortie de l'alarme Botier tanche conforme la norme IP66 avec chauffage et ventilateur intgrs Caractristiques techniques : Conforme Onvif Unified D-Link API Camra Capteur CCD EX-View de !" balayage clairement minimum : 0,1 Lux (couleur), 0,01 Lux (N&amp;B) Distance focale : 3,4 61,2 mm Zoom optique 18x Zoom numrique 12x Connecteurs d'E/S : 8 entres d'alarme, 1 sortie d'alarme Mise au point manuelle/automatique Compensation du rtroclairage Wide Dynamic Range (WDR) Fonctions du dme Botier certifi IP66 Plage de tempratures : de -40 C 50 C Angle de rotation panoramique de 360 Angle d'inclinaison de -10 190 Jusqu' 4 trajets panoramique/inclinaison/zoom diffrents Jusqu 4 fonctions de panoramique automatique prdfinies Jusqu 8 squences prdfinies Retournement automatique Limites de tempratures de fonctionnement :-40 50 C Options d'alimentation :Alimentation 230v / 12 V incluse Tension alimentation :12-24 V DC Puissance Consomme : web cam 15W chauffage ventilation :50W Chauffage et ventilateur intgrs Rseau Port Ethernet 10/100Base-TX Prise en charge du DNS dynamique de D-Link Connexion directe Internet grce au protocole PPPoE </p><p>Vido Diffusion simultane aux formats MPEG-4 et MJPEG Jusqu 25 images par seconde une rsolution de 720x576 (PAL) JPEG pour les images fixes Sortie vido analogique Horodatage et superposition de texte Jusqu' 16 masques de confidentialit Zones de dtection de mouvement configurables Jour/Nuit : filtre anti-infrarouges Surveillance et enregistrement Gestion/contrle distance sur un maximum de 32 camras Possibilit denregistrer sur un dispositif de stockage en rseau ou sur un disque dur local La dtection des mouvements dclenche l'enregistrement de la vido et l'envoi d'alertes par courrier lectronique Possibilit de planifier l'enregistrement vido </p><p>Tournez la page S.V.P.</p></li><li><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR40 sur DR44 </p><p>Mthode de calcul dune installation photovoltaque </p><p>(Source Llectricit Photovoltaque ) A / Dimensionnement des modules photovoltaques Pour dimensionner la surface de panneaux ncessaires on procde en trois tapes : Etape 1 : Calcul de lnergie qui sera consomme par jour (voir bilan des puissances et nergies ) Etape 2 : Calcul de lnergie produire </p><p>Pour que les besoins du client soit assurs il faut que lnergie consomme (Ec) gales lnergie produite (Ep) un coefficient prs </p><p>kEcEp= </p><p>Le coefficient k tient compte des facteurs suivant : - lincertitude mtorologique ; - linclinaison non corrig des modules suivant la saison ; - le point de fonctionnement des modules qui est rarement optimal et qui peut tre </p><p>aggrav par : la baisse des caractristiques des modules, la perte de rendement des module dans le temps (vieillissement et poussires) ; </p><p>- le rendement des cycles de charge et de dcharge de la batterie (90%) ; - le rendement du chargeur et de londuleur (de 90 95%) ; - les pertes dans les cbles et connexions </p><p> Pour les systmes avec parc batterie, le coefficient k est en gnral compris entre 0,55 et 0,75. La valeur approche que lon utilise pour les systmes avec batterie sera souvent de 0,65. Etape 3 : Calcul de la taille du gnrateur photovoltaque (ensemble des panneaux) installer. </p><p>La puissance crte des panneaux installer dpend de lirradiation du lieu dinstallation. On la calcule </p><p>en appliquant la formule suivante : </p><p>IrEpPc = !</p><p>"#!$!%&amp;'(()*#+!#,-.+!+*!/)..!#,-.+!0/#1!</p><p>2%!$!3*+,4'+!%,56&amp;'.+!%),!75&amp;,!0/8971!</p><p>:,!$!',,)6').'5*!;&amp;5.'6'+**+!&gt;+!0?/89+!0?/89</p></li><li><p>CAPLP - CAFEP gnie lectrique option lectrotechnique Epreuve : Analyse dun dossier technique Page DR40 sur DR44 </p><p>Mthode de calcul dune installation photovoltaque </p><p>(Source Llectricit Photovoltaque ) A / Dimensionnement des modules photovoltaques Pour dimensionner la surface de panneaux ncessaires on procde en trois tapes : Etape 1 : Calcul de lnergie qui sera consomme par jour (voir bilan des puissances et nergies ) Etape 2 : Calcul de lnergie produire </p><p>Pour que les besoins du client soit assurs il faut que lnergie consomme (Ec) gales lnergie produite (Ep) un coefficient prs </p><p>kEcEp= </p><p>Le coefficient k tient compte des facteurs suivant : - lincertitude mtorologique ; - linclinaison non corrig des modules suivant la saison ; - le point de fonctionnement des modules qui est rarement optimal et qui peut tre </p><p>aggrav par : la baisse des caractristiques des modules, la perte de rendement des module dans le temps (vieillissement et poussires) ; </p><p>- le rendement des cycles de charge et de dcharge de la batterie (90%) ; - le rendement du chargeur et de londuleur (de 90 95%) ;...</p></li></ul>

Recommended

View more >