Ce que veulent les pères

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Jeunes et cadres, ils veulent aussi pouvoir concilier vies professionnelle et familiale

Text of Ce que veulent les pères

  • Rfrences.

    le magazine de votre carrire

    04.06

    11 460 NOUVEAUX EMPLOIS

    SUR REFERENCES.BE

    Jeunes et cadres, ils veulent aussi pouvoir

    concilier vies professionnelle et familiale

    Ce que veulent

    les pRes

    Buzz@Bizz

    EN AVANt

    la musique !

    mode d'emplois

    ON ENgAgE

    au thtre

    sos emploi

    MtIERS VERtS,

    mtiers d'avenir

    001_GPV1QU_20110604_RMSHP_00.pdf; Jun 01, 2011 17:52:25

  • 2RFRENCES

    4 JUIN 2011

    Rfrences te lance dans le monde du travail

    En faisant partie des 32000 Young Potentials prochainement

    diplms dune universit ou dune haute cole*, tu te lanceras

    bientt la recherche de la carrire idale. Rfrences

    Ready for Work te donne les cls pour dbuter ta carrire

    professionnelle sans encombre.

    Ldition Rfrences Ready for Work du samedi 11 juin

    se retrouvera truffe dinformations pratiques et de jobs.

    De plus, partir du 17 juin, tu auras accs notre site

    www.readyforwork.be, une plateforme interactive destine aux

    jeunes diplms. Tu y retrouveras de prcieux conseils sur la

    carrire, des outils et des tests trs utiles et, bien sr, le plus

    large choix doffres demploi.

    Laisses-y ton CV et sois repr par les employeurs les plus

    convoits. Ton coach personnel ty attend. Il te prparera ton

    premier entretien dembauche en cinq tapes. De plus, tente ta

    chance et remporte une Private Graduation Party pour toi et tes

    50 amis les plus proches en exclusivit !

    Are you Ready for Work?

    Projets de recrutement?

    Votre entreprise souhaite recruter des candidats tout juste diplms

    (masters ou bacheliers) ? Cest loccasion rve!

    Contactez ds maintenant Christine Franois au 02 481 15 85.

    Bientt diplm et

    Samedi 11 juin

    (*) Chiffre bas sur le nombre de diplms pour lanne acadmique 2008-2009.

    Source: ministre de lEnseignement.

    002_GPV1QU_20110604_RMSHP_00.pdf; Jun 01, 2011 18:57:54

  • rfrenc par serge Dehaes

    Mon preMier eMploi

    Elle prside la cour dassises de Bruxelles de-

    puis presque vingt ans. Ses deux derniers procs

    en date : laffaire Lopold Storme et le procs

    des meurtriers de Kitty Van Nieuwenhuyzen.

    18 ans, elle a choisi le droit avec lobjectif de

    devenir juge de la jeunesse. Une tape dans une

    carrire ddie la justice.

    Mon premier emploi 18 ans,

    jhsitais entre le droit dans le but

    de devenir juge de la jeunesse et la

    mdecine, avec lenvie de faire de la

    psychiatrie. Jai toujours eu cet int-

    rt pour les situations de dtresse et

    lhumain en gnral. Jai nalement

    choisi le droit : des candis lULB, la

    licence lUCL (Leuven, lpoque),

    lagrgation LLN et, la sortie des

    tudes, jai dbut comme stagiaire-

    avocat, dans un cabinet gnraliste

    o de nombreux dossiers taient

    consacrs au droit de la famille. Pa-

    ralllement, jai collabor comme

    experte la Commission pour la

    rvision du Code pnal : cest mon

    professeur de droit pnal de lUCL,

    Jacques Verhaegen qui mavait pro-

    pos cette fonction.

    Mon premier salaire Je nai plus

    de souvenir : je me rappelle quen

    cumulant les deux fonctions, je

    men sortais.

    Mes premiers acquis Mener ces

    deux activits de front ma deman-

    d beaucoup dinvestissement : je

    travaillais trs souvent trs tard le

    soir et recevais mes clients des

    heures dcales. Mais cela ma

    permis de me former aux matires

    qui allaient devenir des incontour-

    nables pour moi : le droit de la fa-

    mille et le droit pnal. Aprs deux

    annes comme stagiaire-avocat, je

    suis entre au parquet comme sta-

    giaire judiciaire, cette fois. En 83,

    jai t affecte comme substitut

    lauditorat du travail de larrondis-

    sement de Namur-Dinant et en 85,

    jtais de retour Bruxelles comme

    juge de la jeunesse. Jai ensuite t

    nomme la cour dappel en 91

    et cest lanne suivante quon est

    venu me demander de prsider la

    cour dassises.

    Ma n de carrire rve Je suis

    bien dans mon boulot la cour

    dassises, toute comme je ltais

    au tribunal de la jeunesse. Je suis

    femme de terrain intresse par

    les aspects humains, sociaux, psy-

    chologiques des affaires que jai

    traiter. Je suis aussi extrmement

    attache ma fonction de porte-

    parole lUPM, car au sein dune

    association professionnelle, on

    peut changer des ides et lier des

    amitis fortes, ce qui est impor-

    tant quand on est magistrat du

    sige tant donn quon y exerce

    une fonction trs solitaire.

    Mes conseils aux plus jeunes

    Travailler sans compter ses heures.

    Si on a la chance dtre motiv par

    ce quon fait, alors ce nest pas dif-

    cile de ne pas compter. La volon-

    t est un atout majeur : bien sr,

    il y a des hasards, des rencontres,

    mais la volont, la tnacit, cest

    primordial.

    Nathalie Cobbaut

    reneBrenY

    Karine Grard, magistrate et porte-parole

    de lUnion professionnelle des magistrats (UPM)

    43%

    Cest le pourcentage de risque

    de rupture des danseurs et

    chorgraphes, ce qui fait de ces

    mtiers les plus dangereux pour

    le couple, selon une enqute

    publie dans le Journal of Police

    and Criminal Psychology. Avec

    29%, les inrmiers, psychiatres et

    autres prestataires de soins sont eux

    aussi parmi les plus exposs une

    rupture sentimentale. Les ingnieurs

    bio sont, par contre, les plus en

    scurit au sein de leur couple,

    avec un taux de sparation d

    peine 2%.

    Les autres mtiers les plus

    dangereux pour le couple sur

    references.be/couple

    pHOTO cOVer: SOfie Van HOOf

    LeS LecTeurS

    Du JOurnaL LE SOIR

    reOiVenT RfREncES

    auTOMaTiQueMenT

    DanS Leur JOurnaL.

    3

    003_GPV1QU_20110604_RMSHP_00.pdf; Jun 01, 2011 17:52:32

  • Ces pres

    qui rinventent le boulot

    Les pres ne sont plus ce qu'ils taient. Les

    hommes veulent, eux aussi, concilier leur vie fa-

    miliale et leur vie professionnelle. La jeune gn-

    ration est en mouvement, prte inventer une

    nouvelle faon de travailler au masculin. Une re-

    vanche aprs des dcennies de sacrice, de

    course l'ascension professionnelle et de con-

    nement au rle de pourvoyeurs de revenus.

    Entre boulot et biberon, quoi ressemblent les

    nouveaux dadworkers?

    Tout l-haut, intouchable. Respect, cout, craint.

    Avant, lautorit, ctait lui. Il inculquait sa prog-

    niture le sens de lordre. Il pourvoyait aux besoins du

    foyer. Et cest son nom, uniquement le sien, que portait

    sa descendance.Telle tait jadis la gure du pre, le plus

    souvent absent des affaires quotidiennes de la maison-

    ne, intervenant pour les grandes dcisions, lguant

    en hritage ses biens, voire son mtier. Aujourd'hui,

    l'homme investit fortement la sphre intime. Les papas

    daujourdhui sont bien plus proches de leurs enfants,

    changeant les couches de bb, accompagnant junior

    lcole. Prompts partager leur autorit avec la ma-

    man pour mieux proter des joies de la paternit.

    Dans les annes 80, on se moquait un peu de ce nou-

    veau pre, ce papa poule qui commenait par-

    ticiper aux tches ducatives et familiales, alors que

    limage de la paternit tait en pleine mutation. Au-

    jourdhui, le pre doit tre prsent, aimant et attention-

    n, dans une socit qui divorce, se recompose, pro-

    cre laide de pipettes et souvre lhomoparentalit.

    En parallle, le gniteur doit assurer son statut social,

    gravir les chelons hirarchiques, payer les pensions

    alimentaires, subvenir seul aux besoins de la famille ou

    accepter dtre pre au foyer pour laisser Madame faire

    carrire.

    Et pour ne rien arranger, le nouveau papa na plus

    de modle: le pre nourricier absent qui la lev

    incarne ce quil abhorre de devenir. Le moment

    est venu de sorienter vers une autre vision de la

    paternit, insiste Jean Le Camus dans son dernier

    livre, Un pre pour grandir. Le spcialiste de la cause des

    pres se fonde sur les bouleversements qui ont affect

    notre socit au cours des dernires dcennies. Ils vont

    dans trois directions: La pousse des ides fministes

    et lacceptation par les hommes de leur moi nourricier,

    les transformations des pratiques professionnelles et

    domestiques des parents, les modications apportes

    lobjet et aux mthodes de la psychologie de lenfant.

    Au quotidien, c'est loin d'tre vident. Les hommes se

    retrouvent endosser un rle que le monde du travail

    n'a pas encore crit pour eux. Alors, ils se rinventent.

    Place linnovation

    Dsormais, un nouveau pater familias merge: le

    dadworker. Salari ou indpendant, cest un pre

    travailleur Mais encore plus proche de ses enfants.

    Moins carririste, soucieux dquilibre entre sa vie

    familiale et son travail, davantage lcoute de sa

    propre nature, il nhsite pas faire des concessions

    ou se remettre en question, la naissance de son

    enfant. Parfois radicalement. Les femmes ont t fas-

    cines par le pouvoir conomique des hommes. Elles

    se sont prcipites pour les imiter, remarque Olivier

    Nyssens, anthropologue social. Inversement, quantit

    d'hommes se sont vu violemment rejeter comme des

    kleenex de leur entreprise. Ils dcident alors de chan-

    ger de vie. Ils se tournent vers des emplois qualitatifs,

    artisanaux, cratifs. Ils se lancent dans la consultance

    en dveloppement personnel, les services i