Choix d'investissement

  • Published on
    13-Aug-2015

  • View
    186

  • Download
    1

Embed Size (px)

Transcript

  1. 1. Finance Les choix dinvestissement Arnaud THAUVRON Matre de Confrences (cole Suprieure des Affaires Universit Paris XII) Rfrence e-theque : 2003A0127T ISBN : 2-7496-0068-5 e-theque 2003 e-theque - 167 rue Jean Jaurs - 59264 Onnaing Toute reproduction mme partielle, par quelque procd que se soit est interdite sans autorisation. Une copie par xrographie, film, bande magntique, ou autre procd, constitue une contrefaon passible des peines prvues par les articles L335-2 et L335-3 du Code de la Proprit intellectuelle.
  2. 2. Page 2 Les choix dinvestissement Arnaud THAUVRON pour e-theque Rsum Raliser un investissement est une dcision qui se pose tout manager au cours de sa carrire. Linvestissement se distingiue de la simple dpense par le fait que ce dernier est cens produire des effets positifs pour lentreprise sur plusieurs annes. Le choix de faire ou non un investissement est donc un problme crucial pour toute socit. Lobjet de cet e-book est de prsenter les diffrents critres de choix qui soffrent aux managers, den prsenter leurs intrts et limites. Dans la premire partie, les principes gnraux sont prsents. Le critre de la VAN (Valeur Actualise Nette) est dtaill, ainsi que les autres critres de choix dinvestissement (TIR, DR, VAN globale et TIR global). La determination des flux de trsorerie est tudie en dtail, de mme que certains problmes particuliers (comparaisons de projets de montants et/ou de dures diffrents). La seconde partie est relative la prise en compte du risque dans le processus de dcision. Ceci peut se faire au travers de la dtermination du taux dactualisation qui est utilis ou partir dautres approches (analyse de la sensibilit, du seuil de rentabilit, par les options relles ou en termes desprance-variance). SOMMAIRE PARTIE I : Les principes gnraux 1. Les diffrents types dinvestissement 5 1.1 Les investissements de remplacement et dextension 5 1.2 Les investissements matriels et immatriels 5 1.3 Les investissements industriels, commerciaux et financiers 5 2. La Valeur Actualise Nette 5 2.1 Le critre de la VAN 6 2.2 Rappels de mathmatiques financires 7 2.3 Les autres facteurs qui guident le choix dun investissement 9 3. Les autres critres de choix dinvestissement 9 3.1 Le taux interne de rentabilit : TIR 9 3.2 Le dlai de rcupration 13 3.3 Les critres globaux 15 4. Lestimation des flux de trsorerie 16 4.1 Les flux de la priode initiale 17
  3. 3. Les choix dinvestissement Page 3 Arnaud THAUVRON pour e-theque 4.2 Les flux des priodes intermdiaires 19 4.3 Les flux de la priode terminale 20 5. La mise en uvre de lestimation des flux de trsorerie 22 5.1 Lincidence du mode damortissement 22 5.1.1 Lamortissement linaire 23 5.1.2 Lamortissement dgressif 24 5.1.3 Limpact fiscal du mode damortissement 25 5.2 Les pertes dexploitation et limpt sur les socits 26 5.3 La structure des charges 27 5.4 Limpact de linflation 29 6. Les cas particuliers 29 6.1 La contrainte de financement et projets de montants diffrents 29 6.2 Les projets de dures diffrentes 30 PARTIE II : La prise en compte de lincertitude 7. La dtermination du taux dactualisation 33 7.1 La relation risque rentabilit 33 7.2 Lutlisation du cot du capital 35 7.2.1 Les apporteurs de fonds et les rentabilits exiges 36 7.2.2 Le cot des fonds propres 37 7.2.3 Le cot du capital 39 7.3 Lutilisation du cot du capital ajust 40 7.3.1 Le risque du projet et le bta de lactif 41 7.3.2 Le cot du capital ajust 43 7.4 Une alternative : lajustement des flux de trsorerie 45 8. Les autres approches de lincertitude 45 8.1 Lanalyse de la sensibilit 46 8.2 Lanalyse du seuil de rentabilit 48 8.3 Les arbres de dcision et les options relles 48 8.4 Lanalyse en termes desprance et de variance 51 Biographie 55 Selection de sites internet 56
  4. 4. Page 4 Les choix dinvestissement Arnaud THAUVRON pour e-theque PARTIE I Les principes gnraux La politique financire dune entreprise sarticule principalement autour de 3 grandes dcisions : la dcision dinvestissement la dcision de financement la dcision de rmunration des actionnaires Ces trois dcisions ne sont pas indpendantes les unes des autres. La politique de financement ne peut se concevoir sans investissement raliser. La politique de dividendes suppose que la socit ait ralis des bnfices et donc quelle ait investi dans des projets rentables. La politique dinvestissement est donc centrale dans la vie dune entreprise. La question qui se pose alors est de savoir quels sont les investissements raliser et ceux rejeter. Il en dcoule immdiatement un problme : selon quel(s) critre(s) doit se faire cette slection ? Lobjet de ce e-book est de rpondre cette question en prsentant les principes qui guident la slection des investissements raliser par une entreprise1 .
  5. 5. Les choix dinvestissement Page 5 Arnaud THAUVRON pour e-theque 1. Les diffrents types dinvestissement Un investissement est une dpense qui est ralise dans lespoir den retirer un profit futur. Ce qui le distingue dune simple charge est le fait que le profit espr doit se raliser sur plusieurs annes et non sur un seul exercice. Ils peuvent tre classs en plusieurs catgories. 1.1. Les investissements de remplacement et dextension Un investissement peut servir remplacer un actif (machine, ligne de production, btiment, ) dj existant ou, au contraire, servir accrotre les actifs de lentreprise. 1.2. Les investissements matriels et immatriels Linvestissement peut porter sur des lments tangibles (machine par exemple) ou des lments intangibles. Dans ce dernier cas, le caractre dinvestissement dpend de la dure pendant laquelle la dpense va avoir des effets positifs pour lentreprise. Si cette dure est infrieure 1 an, il sagit dune charge. Si elle est suprieure 1 an, il est possible de la considrer comme de linvestissement. Les dpenses concernes peuvent tre trs varies. Il peut sagir de dpenses de formation ou dune campagne de publicit. Ainsi, la formation, en permettant aux salaris de lentreprise dacqurir de nouvelles comptences, va avoir des effets sur la performance de la socit sur plusieurs exercices, et peut donc lgitimement tre considre comme un investissement. 1.3. Les investissements industriels, commerciaux et financiers Selon que la socit a une stratgie de croissance interne ou externe, elle ralisera des investissements industriels et commerciaux ou financiers. Lorsque la croissance se fait par augmentation des capacits de production, la stratgie suivie est la croissance interne. linverse, des investissements financiers sous la forme de prises de participations dans dautres socits correspondent une stratgie de croissance externe. 2. La Valeur Actualise Nette La valeur actualise nette est le critre de rfrence des choix dinvestissement. Aprs en avoir prsent le principe, nous procderons quelques rappels de mathmatiques financires.
  6. 6. Page 6 Les choix dinvestissement Arnaud THAUVRON pour e-theque 2.1. Le critre de la Valeur Actualise Nette : VAN Afin de dterminer si un investissement doit tre ralis ou non, il faut estimer la cration de valeur quil va gnrer. Il y a cration de valeur si la rentabilit du projet est suprieure au cot dopportunit que reprsente le fait dinvestir dans ce projet. Ce cot dopportunit est fonction du risque du projet. Plus un projet est risqu, plus ce cot dopportunit est lev. Pour cela, il faut confronter les sommes que lentreprise va devoir dbourser aux sommes quelle va, par la suite, encaisser et qui vont apparatre des dates diffrentes. Ceci impose davoir recours aux principes de lactualisation. En effet, disposer dun euro aujourdhui nest pas quivalent recevoir cet euro dans cinq ans. Le temps a un prix et lactualisation permet de rendre comparables des sommes qui sont perues des dates diffrentes. Le critre qui va tre retenu pour choisir de raliser ou non un investissement est le critre de la VAN (Valeur Actualise Nette). La VAN mesure la cration nette de valeur, aprs remboursement de linvestissement initial et rmunration des apporteurs de fonds. Elle est gale la valeur actualise, au taux k, la date de linvestissement ( ), de tous les flux nets de trsorerie qui vont tre dgags ou engags ( ), pendant n annes, sous dduction de linvestissement initial ( ). 0t tF 0I ( ) ( ) ( ) ( ) n n 2 2 1 10 n 1t t t 0 k1F...k1Fk1FI k1 F IVAN = +++++++= + += Un signe ngatif symbolise un flux de trsorerie qui sort de lentreprise (cest notamment le cas de la dpense dinvestissement) et un signe positif reprsente un flux de trsorerie qui entre dans lentreprise (les ventes par exemple). Un projet peut tre ralis ds lors que sa VAN est positive, cest-- dire quil y a cration de valeur. Le taux dactualisation retenir est le cot du capital du projet. Il reprsente la rentabilit minimale qui est exige du projet, compte tenu du risque de ce dernier. Lorsque deux projets sont mutuellement exclusifs (on ne peut raliser les deux en mme temps) et ont une VAN positive, il faut choisir celui qui a la VAN la plus leve.
  7. 7. Les choix dinvestissement Page 7 Arnaud THAUVRON pour e-theque Illustration : Soit un projet dinvestissement dont les flux de trsorerie sont rsums dans le tableau ci-dessous. Le taux dactualisation est de 12%. Anne 0 1 2 3 4 Flux - 600 250 300 300 320 Le principe de la VAN consiste ramener la date 0 lensemble des flux, en les actualisant : 0 1 2 3 4 203,37 320 213,53 300 239,16 300 223,21 250 879,27 La valeur actualise nette est : ( ) ( ) ( ) ( ) 28,27927,879600 12,1 320 12,1 300 12,1 300 12,1 250 600VAN 4321 =+=++++= La VAN du projet tant positive, le projet est donc rentable et doit tre ralis. Cela signifie que le projet a permis de rembourser les fonds investis, en tenant compte dun taux de rmunration de 12% et quil a gnr un surplus. Ce surplus reprsente la valeur cre par le projet. 2.2. Rappels de mathmatiques financires Dans certains cas, le calcul de la VAN peut tre facilit par lutilisation de formules de mathmatiques financires. Ceci est possible lorsque les flux connaissent une certa