COMPTINES-JEUX DE DOIGTS Comment tirer partie d'un ... ?· Comment tirer partie d'un répertoire de…

  • Published on
    11-Aug-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>COMPTINES-JEUX DE DOIGTS Comment tirer partie d'un rpertoire de comptines pour amliorer le langage oral et entrer dans la langue crite ? </p><p>! Matriel et documents : La pratique des jeux de doigts, comptines, chansons gestes peut ne ncessiter aucun support matriel, ce qui permet de les utiliser n'importe o, n'importe quand, dans n'importe quelle circonstance (moment de plaisir spontan). Mais pour une exploitation plus efficace et varie, il est intressant d'utiliser diffrents outils, supports : fiches dans une bote, albums individuels et collectif, enregistrements produits par la classe. " Outils visuels : - associer une comptine aux objets de la classe, aux personnages </p><p>(marionnettes..) - texte intgral associ une illustration ou un codage, si possible ralis, choisi par les enfants pour leur faciliter le rappel en mmoire pour retrouver la comptine apprise ; sur une mme page pour les plus jeunes, sur un recto-verso chez les grands pour inciter les enfants un reconnaissance visuelle du texte. </p><p>" Outils sonores : associer un objet sonore ou un instrument ou une musique enregistre une comptine... </p><p>! A quel moment ? Dans la continuit, la rgularit, des moments varis : " moments spcifiques pour le temps de communication (dcouvrir la comptine, ragir, </p><p>dialoguer, changer), pour le temps de rptition, mmorisation; imprgnation, pour le temps de cration, d'invention. </p><p>" tout moment pour le temps de diction, pour recrer la cohsion du groupe par une activit ludique, ou recentrer l'attention aprs un moment d'activits en ateliers par exemple. </p><p>" Moments informels, en relation duelle avec l'enseignant : moment de l'habillage, rcration, accueil... </p><p>! Dmarche : quelques rgles, remarques : " l'apprentissage et l'utilisation des comptines doit toujours tre un moment de plaisir pour </p><p>l'enfant. " L'enseignant entre en contact avec l'enfant par la voix, d'o l'importance du placement de </p><p>voix, du rythme, des modulations selon l'instant, le texte, le groupe... " Lors de la prsentation , articuler ni trop vite, ni trop lentement, avec un rythme naturel, </p><p>une intonation juste et lorsqu'elles sont chantes, les comptines doivent entrer dans le registre normal de l'enfant. En revanche, pendant le temps de rptition pour mmoriser on peut dire autrement : utiliser la voix chuchote, dtimbre, jouer sur le tempo (mais sans modifier le dessin rythmique), sur les nuances. On peut mme, lorsque la comptine est parfaitement sue, dans le cadre de re-crations , d'inventions, de jeux d'expression..modifier tous les paramtres du son y compris la hauteur, y ajouter des onomatopes, des bruitages... </p><p>" Les gestes qui accompagnent doivent tre nets, prcis et amples. Contribuant favoriser la coordination langage/mouvement, ils ne sont pas dissocis de la parole pour que l'enfant puisse tablir une relation entre les sensations vocales et les sensations motrices, mme et surtout lors d'une premire prsentation. Les plus jeunes auront probablement des difficults associer les deux. Certains entreront par le geste, d'autres commenceront par murmurer quelques syllabes ( souvent les dernires ). Il faut amener l'enfant coordonner geste et parole, la mise en place se fait peu peu, par rptition. Il faut donc que les comptines soient reprises toujours de la mme manire, dans la mme forme. Ce n'est que lorsque la comptine est bien mmorise qu'avec les plus grands on peut tenter des improvisations en s'appropriant la structure, en la rinvestissant. </p></li><li><p>" Les sances doivent tre courtes pour deux raisons essentielles : # la mmoire de travail ( court terme, celle qui dfinit la charge mentale maximale que </p><p>l'enfant peut assumer) : elle est trs faible chez le petit enfant, sa capacit est vite dpasse. </p><p># Les gestes des enfants demandent encore beaucoup d'efforts, d'attention et une grande dpense d'nergie. </p><p>" L'engagement de l'enseignant est essentiel : voix, regard, gestes, l'attitude toute entire sont essentiels pour que naissent l'motion, les sensations. </p><p>" Comptines, jeux de doigts favorisent le lien entre l'cole et la famille (utiliser un cahier individuel), qui met en jeu le langage d'vocation. Le rpertoire de l'cole peut s'ouvrir la diversit culturelle en puisant dans la tradition orale des cultures d'origine des enfants de l'cole. </p><p>" Des enregistrements audio et vido contribuent amliorer les productions collectives ou individuelles. </p><p>" Les jeux de doigts sont aussi un support privilgi pour l'ducation de la main, la motricit fine, ils permettent l'observation de critres moteurs : l'action globale de la main, les actions symtriques ou dissymtriques des mains, la diffrenciation des segments de la main... </p><p> Evaluation des comptences : Les comptines et jeux de doigts sont le support qui convient le mieux l'valuation des composantes de la parole, la qualit de l'locution, la prononciation, l'engagement oral...La mmorisation des structures syntaxiques et du lexique des comptines peut tre prcisment contrle et apporter des indications sur d'ventuelles difficults ou retards de langage. Les lments observs pour une valuation formative sont contrls ou en observation directe ou en diffr en utilisant des enregistrements des enfants. </p><p>Comptences vises Capacits values LE LANGAGE AU COEUR DES APPRENTISSAGES Comptences concernant le langage d'vocation Dire ou chanter chaque anne une dizaine de comptines </p><p>Rciter une comptine, un jeu de doigt : -restitution complte -restitution incomplte -restitution modifie -restitution inexistante </p><p>Comptences de communication Rpondre aux sollicitations de l'adulte en se faisant comprendre ds la fin de la premire anne de scolarit </p><p>Rciter une comptine, un jeu de doigt : -prononciation correcte -prononciation dfectueuse -dformation de certains phonmes -absence de certains phonmes -confusion de certains phonmes - modification de structures syntaxiques Prendre la parole pour dire une comptine ou un jeu de doigts -individuellement -en relation duelle -devant le groupe-classe </p><p>Comptences concernant le langage crit Reconnatre une mme syllabe dans plusieurs noncs Produire des assonances ou des rimes </p><p>Restituer des sons Associer des sons : trouver des rimes </p><p>LA SENSIBILITE, L'IMAGINATION, LA CREATION Marquer la pulsation corporellement ou l'aide d'un objet sonore, jouer sur le tempo en situation d'imitation </p><p>Associer le geste et la voix Savoir exprimer gestuellement la pulsation </p><p> , </p></li><li><p> PISTES POUR INVENTER, CREER Travail sur le rythme Importance du rythme : La carctristique des comptines est leur mode de diction, elles sont toujours rythmes et c'est le rythme qui soutient et facilite l'articulation. Savoir frapper une comptine : ce n'est pas frapper la pulsation qui, elle, peut, lorsque la comptine est sue, tre marque par un balancement, un dplacement, un frapper des pieds ou par un autre groupe pour ne pas faire de confusion avec le dessin rythmique. Utiliser un codage pour se rappeler du rythme adopt : _ _ _ souligner les frappers , marquer les pauses, respirations .... marquer les enchanements d'un vers l'autre Activits rythmiques complmentaires : - frapper en intriorisant le texte (dveloppe la mmoire auditive) - reconnatre une comptine l'coute du frapper de son rythme ( moyen d'entrer dans l'coute active : comptine qui illustre une cellule ou un phrase rythmique d'une oeuvre musicale. Par exemple, la comptine du Petit chat pour reconnatre le Bolro de Ravel Un petit chat, un petit chien l_l_l l l_l_l l Et puis un canari l l l_l_l l Un tout petit ours en peluche rose l_l_l l_l_l l_l_l l - rpter un rythme en imitation (utiliser les dessins rythmiques des comptines), avec des variantes (intensit, tempo, diffrents frappers corporels, utilisation de petities percussions..) Lorsque la comptine est sue : - marquer l'appui rythmique seul - marquer l'appui rythmique et en plus la pulsation - frapper un ostinato - ajouter des ponctuations - dire la comptine en canon - remplacer des expressions de la comptine par des onomatopes, des bruitages, des instruments (exemples : le crocodile, la famille tortue...) 1) Assimiler le rythme : - en marquant la pulsation -en marquant l'appui rythmique -en frappant un ostinato. Ex. : </p><p> l l l Un croco-l di- le l sur le bord du l Nil ostinato l l l _________________________________________________________ </p><p> l l l baillait en cri-ant que j'ai mal aux dents </p><p>ostinato l l l </p><p>2) Dire le pome en canon : l l l Un cro-co- l di- le ...... </p><p> l l l l Un cro-co- l di- le ...... l l l l Un cro-co- l di- le ...... </p><p>3) Remplacer des expresions ( Sur le bord du Nil / Que j'ai mal aux dents...) par des instruments ou des onomatopes. </p></li><li><p>Travail en conscience phonique : A) Les sons, les onomatopes dans les comptines 1)Le fantme : Gling gling Dans les couloirs Du vieux manoir Gling gling Vit le fantme Du Sieur Guillaume Gling gling Ca fait mille ans Que l'on entend Gling gling Son cliquetis Toutes les nuits Que cherche-t-il Un brin de fil Pour repriser Son drap trou (Corinne Albaut) </p><p>- Reprer l'onomatope qui revient rgulirement. Pourquoi on entend cela ? C'est le bruit des chanes - Prendre conscience de la relation entre le bruit rel et sa traduction par des onomatopes - Chercher des onomatopes possibles pour voquer des animaux, des objets... - Mettre ensuite en sons : un enfant (ou un groupe) remue des chanes la place des gling gling , le reste de la classe dit la comptine ---difficult : agir au bon moment - Chercher ensuite parmi les instruments de musique de la classe, celui qui semble le plus ressemblant du bruit des chanes </p><p> 2)La pluie : Tip tip tip C'est la pluie sur le toit Zip zip zip C'est l'clair qui rougeoie Boum boum boum Le tonnerre, cache-toi ! (Corinne Albaut) </p><p>-Mimer la comptine, exploiter l'ide d'intensit des bruits Ex. : tip tip : frapper de doigts lger Zip zip : grands gestes reprsentant l'clair Boum boum : frapper de poings serrs sur les cuisses - Associer gestes intensit de la voix (tip tip : voix faible Zip zip : voix moyenne, boum boum : voix forte= -Remplacer par des instruments (wood-block, cybales, tambourin. </p><p> B) Les rimes Tralalre Au jardin de ma grand-mre Tralalre Tralalre J'ai rencontr une sorcire Tralalre Tralalre Elle avait un chapeau vert Tralalre Tralalre Et mangeait des pommes de terre BEURK Agns Chaumi </p><p>A partir de la phrase Elle avait un chapeau vert , proposer aux enfants de choisir des vtements et de trouver ce que la sorcire mange en respectant la rime. Exemple : Elle avait un pantalon, tralalon tralalon et mangeait des cornichons (...vieux manteau....haricots...) </p><p> L'ogre J'ai un peu faim Je mangerais bien Un gros garon l'esrtragon Une petite fille la vanille Et des jumelles au caramel </p><p> - Etablir des listes : noms d 'animaux/aliments - Chercher des associations en travaillant sur les rimes (chien/pain, escargot/haricot...) - On compose ensuite la suite de la comptine : Une grenouille avec des nouilles Un ver de terre aux pommes de terre... </p></li><li><p> Tralalre Au jardin de ma grand-mre Tralalre Tralalre J'ai rencontr une sorcire Tralalre Tralalre Elle avait un chapeau vert Tralalre Tralalre Et mangeait des pommes de terre BEURK Agns Chaumi </p><p>A partir de la phrase Elle avait un chapeau vert , proposer aux enfants de choisir des vtements et de trouver ce que la sorcire mange en respectant la rime. Exemple : Elle avait un pantalon, tralalon tralalon et mangeait des cornichons (...vieux manteau....haricots...) </p><p> Corinne Albaut Jouer avec les structures : - changer un mot ou un groupe de mots - forme ngative - forme interrogative - inversion du sujet - emploi de l'imparfait - emploi du subjonctif - utiliser des formules : il faut que... - utliser une trame ..... Mise en scne, en espace, expression corporelle : Pour mettre en place le langage voquant les motions, les sensations, ressentis, les sentiments....il est possible de vivre la dcouverte sensorielle grce des activits d'coute et de productions vocales, corporelles, instrumentales ayant comme supports les comptines. En adoptant une intonation adapte, en jouant sur le timbre, le dbit, les modulations de la voix, en ajoutant des gestes, des onomatopes, des mouvements, des dplacements, des mimes...l'enfant va vivre travers la comptine des sensations, des motions, des sentiments...il sera plus facile ensuite de pouvoir y mettre le vocabulaire adapt et le r-utiliser. Rappel : La comptine de l'ABEILLE : Bzzzzzzzzzzz Une abeille m'a piqu le nez </p><p> Ca enfle, a enfle, a enfle Je cours chez le docteur (imiter la course en frappant les mains rapidement sur le cuisses) Il me donne un mdicament, Je le bois Glou glou glou glou glou </p><p> Ca dsenfle, a dsenfle,a dsenfle Oh ! J'ai retrouv mon nez ! INSECTES : a vole ...c'est joli ! a saute...c'est drle ! a danse...c'est curieux ! a pique...attention ! L'insecte si petit peut-il donc me faire peur ? </p></li><li><p> (Brigitte Sourisse) Cette comptine peut tre le point de dpart de recherches, de remarques et d'observations de toutes sortes puis d'une exploitation musicale : mise en musique, en espace du texte : dcouvrir le monde des insectes, leurs noms, leurs dmarches, leurs attitudes, o et comment ils vivent...chercher dans des livres et documents de toutes sortes et proposer des premiers classements trs simplifis en fonction des types de dplacements ou des attitudes : trotter, voler, sauter...butiner, piquer... en tirer des expressions gestuelles, des mouvements individuels, collectifs...puis des jeux vocaux sur des imitations des quatre mots VOLER, SAUTER, DANSER, PIQUER...coder ces jeux gestuels et vocaux. Composer pour une interprtation en mlant travail de groupes et travail collectif. </p></li></ul>

Recommended

View more >