Concevoir vert, construire vert et exploiter vert

  • View
    224

  • Download
    4

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Michel Mooij, architecte et consultant en organisation et espaces de travail, hollandais, nous propose une rflexion sur la manire dont les modes de travail peuvent contribuer au dveloppement durable.

Transcript

  • ,....CONCEVOIR VERT STRATGIES I 27

    Conception des espacesou cration des usages ?CONCEVOIR VERT,CONSTRUIRE VERT ET Utiliser plus d'espace est-i!bon ou mauvais ? Moins demtres carrs cela veut dire

    moins d'missions de CO2

    EX P L 0 IT E R V ERT ~u fait du chauff~ge, ai~si qu~ moins de dchets lafin du cycle de Vle. MalS Ie raisonnement vaut-i! tou-jours pour un btiment labellis ou Ie CO2 est extraitet qui est totalement passif nergtiquement grce

    I'utilisation de panneaux solaires ou d'oliennes ? Ne doit-on pas plutotconsidrer qu'un btiment aux volumes plus importants et plus spacieuxrend l'atrnosphre et Ie climat intrieur plus sain et plus stabIe ?Les btiments sont responsables de plus de 35 % des missions deCO2 et sont aussi de grands pourvoyeurs de dchets de toute sorte.Toutefois ce n'est pas leur prsence mais bien leur exploitation quicontribue au rchauffement de la plante. Comment utilisons-nousces btiments ? Quelles rgles y dterminent notre comportement ?Une exploitation judicieuse peut en effet contribuer au dveloppe-ment durable et au respect de I'environnement.Construire c'est transposer ses ides (ou celles des autres) dans laralit. Construire est couteux, gourmand en matires premires eten gnral irrversible. Concevoir en revanche ne I'est pas, on n'uti-lise que du papier et un crayon ! Pour bi en construire il ne faut passeulement tre habile mettre en forme des ides, il faut aussi savoircouter les utilisateurs et intgrer leurs demandes. Si on construit desbtiments c'est en vue de les exploiter. Et pour bien les exploiter ilconvient qu'un certain nombre de fonctions soient supportes. Maisles demandes d'ordre fonctionnel manant des utilisateurs sont gn-ralement intgres en aval, au cours du processus constructif, alorsqu'une analyse en amont aurait permis une volution conceptuelledu btiment. Dans d'autres cas I'analyse de ces retours d'expriencemontrera qu'il est prfrable de modifier les rgles d'exploitationplutot que de modifier physiquement Ie btiment.Chaque phase du processus a son propre cycle de vie. Durantpresque un sicle c'est Ie concept {(standardisation des immeu-bie de bureaux qui a t l'idologie dominante. La dure devie du concept s'est rvle plus longue que celle des btiments.Aujourd'hui par contre les concepts deviennent rapidement caducset les btiments deviennent alors obsoltes. La priode d'exploi-tation est devenue plus courte que la dure de vie de l'immeuble.La fonction ne peut donc plus tre plus la rfrence absolue pourconcevoir un immeuble.

    Michel Mooij, architecte et consultant enorganisation et espaces de travail, hollandais,nous propose une rflexion sur la maniredont les modes de travail peuvent contribuerau dveloppement durable. Les partisansdes nouveaux modes de travail clamenthaut et fort que ces modes sont, par essencemme, durables . Leurs contradicteurssoulignent que ces modes de travailmultiplient les dplacements en voiture eten avion et que la consommation d' nergiencessaire faire tourner les centresinformatiques gnre de grosses missionsde eo2. Peut-on vraiment travailler vertquand tout Ie monde est connect ?Aftn de comprendre les interactionsentre toutes ces initiatives vertes dansl'environnement de travail, un nouveau cadrethorique et mthodologique est ncessaire.

    officeETculture

  • Le premier pas vers le dveloppementdurable pourrait donc tre la recherched 'une meilleure synchronisation descycles de vie pour viter la dconstructionde nombreux biitiments.

    281 STRATGIES CONCEVOIR VERT

    conceptioncycle de vie desconcepts verts

    exploitationcycle de vie de

    l"exploitation verteconstruction

    cycle de vie desbatiments verts

    Les trois phases du cycle : concevoirvert, construire vert, exploiter vert

    Le premier pas vers Ie dveloppement durable pourrait donc tre larecherche d'une meilleure synchronisation des cycles de vie pourviter la dconstruction de nombreux btiments.

    Concevoir vert. Notre socit est de plus en plusconsciente qu'elle fait fausse route. Depuis que la plantea t photographie de l'espace pour la premire fois,l'image de la terre a bien chang.Ce qui semblait un monde sans fin est maintenant rduit unepetite sphre, verte et vulnrable, perdue dans un univers illimit.L'expression {(vaisseau spatial Terre venait d'apparatre quand,en 1972, fut publi Ie rapport du Club de Rome. Avec des modlessophistiqus et I'aide d'un ordinateur, Ie rapport montrait, pour lapremire fois, que nos ressour-ces naturelles taient limites.En 1998, John Elkington publiaun papier intitul Le triplersultat (The Tripple BottomLine, People-Planet-Profit). IJ ypropose que l'on adjoigne larecherche du bnfice pure-ment financier (Profit) , celledu bien-tre de l'humanit (People), et celle du respect des co-systmes terrestres (Planet) . Pendant des annes, cette idologieverte, porte par les partis de gauche et les mouvements protesta-taires, sera farouchement combattue par les entreprises, opposes toute lgislation sur la protection de l'environnement. Mais en2006 Ie film d'AI Gore, Une vrit qui drange, change Ie rapport deforces. Les grandes entreprises commencent faire alliance avec lesONG issues des mouvements cologistes. Non pas ces entreprisesaient bascul gauche mais parce que la survie est perue commel'affaire de tous.Le modle conomique {(produire et jeter semble toucher sa fin.On ne peut continuer fabriquer toujours plus de nouveaux pro-duits, consommant toujours plus de matires premires et d'nergie(donc CO2), et gnrant toujours plus de rebuts mis en dchargesans recyclage. Une solution merge en 2002, quand Ie chimisteMichael Braungart et l'architecte William McDonough publient leur

    officeETculture

    livre Du berceau au berceau (Cradle to Cradle) dans lequel ilssuggrent une toute autre orientation. Ils proposent de remplacerla solution cologiste d'alors (

  • 301 STRATGIES CONCEVOIR VERT

    modification du batimentAmnagement sur le principe La forme suit la fonction

    Transfrer des bits outransporter des atomes,telle est la question.

    modes de travail

    manire de travailler qui apparat. C'est ce que l'on appelle ici LeNouveau Mode de Travail (N.M.T.)>>(Het Nieuwe Werken).Les premires innovations vinrent du constat que les bureauxtaient de plus en plus souvent inoccups du fait de la dimi-nution du temps de travail et de l' augmentation constante dutemps partiel partir des annes 1980. Partager des postes detravail devint {(Ie moyen de diminuer Ie cot des locaux parrduction du nombre de mtres carrs ncessaires. Grce auxnouvelles technologies de communication,il devenait possible de travailIer, seul ouen groupe, n'importe ou n'importe quand.L'utilisation des logiciels de rseaux sociauxet des possibilits offertes par Ie Web 2.0changea progressivement la manire deconcevoir Ie travail. Part ager l'information,faire confiance ceux qui font partie du mme rseau, choisirde recevoir les donnes ou et quand on Ie souhaite. Autantde nouvelles modalits qui permettent de choisir ou, quandet comment travailler : quand envoyer un courriel ; quanddiscuter par messagerie instantane ; quand prendre sa voiturepour aller une runion. Transfrer des bits ou transporter desatomes, telle est la question.

    modes de travail

    officeETculture

    btiment

    Fonctions non dfinies, dure de vie allonge .La plupart des entreprises considrent comme normald'hberger tous leurs collaborateurs dans leurs locaux.C'est Ie role du facility manager d'analyser les modes de travail,d'identifier les relations fonctionnelles et de dterminer un dia-gramme des processus pour tablir un cahier des charges avanttout amnagement. Ce systme fonctionne grce l'expriencedu facility manager en matire de processus de travail et une

    certaine stabilit desdits processus.Mais ces mthodes de conception sont-ellesadaptes la cration d'environnements detravail durables ? Les processus de traitementde I'information sont numriss et consom-ment donc de moins en moins d'espace etde temps. Si l'information est disponible

    tout moment et en tout lieu sur un rseau, alors I'endroit ou voustravaillez n'importe plus. Vous contactez vos collgues par Ie mmerseau et travaillez virtuellement avec eux.La dynamique du N.M.T. dpend ds lors du comportement descollaborateurs auxquels il est laiss l'entire libert de choix dulieu et du moment appropris la ralisation des tches, de mmeque la dtermination des interactions ncessaires.

    Amnagement vert sur le principe Fonctions non dfinies, dure de vie allonge

    btiment

    Michel

  • 321 STRATGIES CONCEVOIR VERT

    En termes d'amnagement, c'est la fin dufonctionnalisme. Ce n'est plus la fonetion de l'objetqui doit guider Ie concepteur mais bien son raleen ta nt que partie d'un ensemble plus large cyclede vie long.On ne construira un btiment tertiaire que s'il a un potentiel decontribution son environnement immdiat. Les amnagementsintrieurs tireront alors Ie meilleur profit des particularits dela localisation et de la structure du btiment. Du cot Ie moinsbruyant on implantera les espaces de concentration, prs desaccs on crera des zones de runion et du cot ensoleill onorganisera l'espace pour profiter de lumire naturelle. Ce n'estplus Ie btiment et ses quipements qui doivent s'adapter c'estIe comportement des utilisateurs qui doit voluer (fonctions nondfinies). Ainsi les performances du bti-ment sont maximises car l'utilisation dessurfaces, des matriaux et de l'nergie estoptimise et l'empreinte au sol rduite.Cette approche, dite ad hoc, qui consiste tirer profit de toutes les particularitsd'un environnement donn est caract-ristique du N.M.T. Alors que Ie fonction-nalisme postule que l'environnement de travail doit dpendrede l'tude approfondie des fonctions supporter, l'approchead hoc prsuppose que c'est grce sa capacit crative quel'homme adapte son mode de travail n'importe quel environ-nement. L'homme peroit et exploite toutes les pote