CONSEIL REGIONAL REFERENTIEL TECHNIQUE mapa.aji- Région... · Page 1 sur 1 CONSEIL REGIONAL REFERENTIEL…

  • Published on
    12-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Transcript

  • Page 1 sur 1

    CONSEIL REGIONAL

    REFERENTIEL TECHNIQUE ET FONCTIONNEL POUR LE CBLAGE VDI

    DES LYCEES DE LA REGION

    LIVRABLE FINAL

    Cblage informatique des lyces

    Indice Date Modifications

    2 19/11/12 Suite runion 17/07/12 3 07/12/12 Suites aux observations de la DSI 4 28/03/12 Suite la runion DBA du 22/03/12

    b

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 2 sur 2

    Suivi des modifications Version Paragraphe Date Description Auteur

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 3 sur 3

    SOMMAIRE

    Titre 1 PROJET DE CBLAGE VDI......................................................................................... 8

    1.1 Cadre dun projet de cblage ......................................................................................... 8 1.1.1 Droulement dun projet ............................................................................................. 8

    1.1.1.1 Cas dun projet spcifique de cblage .................................................................... 8 1.1.1.2 Cas dun cblage lors dune restructuration, extension ou construction .................. 9

    1.1.2 Primtre dun projet ................................................................................................. 9 1.1.3 Applications Courants Faibles futures ...................................................................... 10

    1.2 Aspects fonctionnels .................................................................................................... 11 1.2.1 Principes gnraux .................................................................................................. 11 1.2.2 Dfinition des points daccs terminaux ................................................................... 12

    1.3 Besoins dans lenseignement ...................................................................................... 13 1.3.1 Secteurs pdagogiques ........................................................................................... 13

    1.3.1.1 Enseignement gnral ......................................................................................... 13 1.3.1.2 Enseignement tertiaire ......................................................................................... 14 1.3.1.3 Enseignement technique/industriel ....................................................................... 14

    1.3.2 Secteur de la vie scolaire ......................................................................................... 15 1.3.2.1 Centre Documentation et Information ................................................................... 15 1.3.2.2 Autres activits ..................................................................................................... 15

    1.3.3 Secteur administratif et de la gestion ....................................................................... 15 1.3.4 Tableau rcapitulatif des points daccs par secteur ................................................ 16 1.3.5 Salles multimdia ..................................................................................................... 19

    Titre 2 RECOMMANDATIONS TECHNIQUES GENERALES ................................................ 21 2.1 Gnralits .................................................................................................................... 21 2.2 Normes et Rglements ................................................................................................. 21 2.3 Performances dun cblage ......................................................................................... 21 2.3.1 Les liaisons cuivres .................................................................................................. 22 2.3.2 Les liaisons Fibres Optiques .................................................................................... 22

    2.4 Architecture de cblage ............................................................................................... 22 2.4.1 Organisation gnrale.............................................................................................. 22

    2.4.1.1 Cblage fdrateur .............................................................................................. 23 2.4.1.2 Cblage secondaire ............................................................................................. 23 2.4.1.3 Remarques gnrales .......................................................................................... 25

    2.4.2 Les rpartiteurs ........................................................................................................ 25 2.5 Locaux techniques ....................................................................................................... 31 2.6 Tlphonie ..................................................................................................................... 33

    Titre 3 SPECIFICATIONS TECHNIQUES PARTICULIERES ................................................. 34 3.1 Choix des composants de cblage ............................................................................. 34 3.1.1 Les cbles ............................................................................................................... 34

    3.1.1.1 Liaisons cuivres .................................................................................................... 34 3.1.1.2 Fibre Optique ....................................................................................................... 34

    3.1.2 Les connectiques ..................................................................................................... 35 3.1.2.1 Connectique pour les cbles paires torsades .................................................. 35 3.1.2.2 Connecteurs de fibres optiques .............................................................................. 35

    3.1.3 Les cordons de brassage ......................................................................................... 35 3.1.3.1 Cordons de brassage pour cble cuivre ............................................................... 35 3.1.3.2 Jarretires optiques pour fibres optiques .............................................................. 36

    3.1.4 Les baies et coffrets 19 pouces ............................................................................... 36

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 4 sur 4

    Largeur 800 mm .................................................................................................................... 36 3.1.5 Les panneaux de brassage RJ45 .................................................................................. 36 3.1.5 Les tiroirs optiques ................................................................................................... 37 3.1.6 La prise terminale .................................................................................................... 37 3.1.7 Les cordons des postes de travail ............................................................................ 37 3.1.8 Les liaisons sans fil .................................................................................................. 38

    3.2 Choix des supports ...................................................................................................... 38 3.2.1 Remarques gnrales.............................................................................................. 38 3.2.2 Les chemins de cbles ............................................................................................ 38 3.2.3 Les goulottes et plinthes .......................................................................................... 38 3.2.4 Les tubes ................................................................................................................. 39 3.2.5 Les perches et potelets ............................................................................................ 39

    3.3 Les rgles de mise en uvre ....................................................................................... 39 3.3.1 Spcifications dinstallation et de mise en uvre des rpartiteurs ........................... 39 3.3.2 Spcifications dinstallation et de mise en uvre des cbles ................................... 41

    3.3.2.1 Longueur des liaisons .......................................................................................... 41 3.3.2.2 Passage des cbles ............................................................................................. 41

    3.3.3 Spcifications dinstallation et de mise en uvre des chemins de cbles ................ 42 3.3.3.1 Pose des chemins de cbles ................................................................................ 43

    3.3.4 Spcifications du mode de distribution des points daccs ....................................... 43 3.3.4.1 Distribution par le plafond ..................................................................................... 44 3.3.4.2 Distribution dans les cloisons ............................................................................... 44 3.3.4.3 Distribution par goulotte ou moulure ..................................................................... 44 3.3.4.4 Distribution par perche ......................................................................................... 44 3.3.4.5 Distribution par le sol ............................................................................................ 44

    3.3.5 Spcifications dinstallation et de mise en uvre des prises terminales .................. 45 3.3.6 Conditions pour la mise en uvre de liaisons SANS-FILS ...................................... 46 3.3.7 Spcifications des dispositions de protection contre les perturbations lectromagntiques ................................................................................................................ 46

    3.3.7.1 Sparation entre Courants Forts et Faibles .......................................................... 47 3.3.7.2 Isolement des cbles Courants Faibles ................................................................ 47 3.3.7.3 Ralisation des plans dquipotentialit ............................................................... 47

    3.3.8 Spcifications de lorganisation des rseaux de Terre ............................................. 48 3.3.9 Reprage et identification des composants .............................................................. 49

    3.3.9.1 Les baies et coffrets 19 pouces ............................................................................ 49 3.3.9.2 Les panneaux de brassage .................................................................................. 49

    3.3.9.2.1 Les tiroirs optiques ........................................................................................................ 49

    3.3.9.2.2 Les prises sur panneaux de rpartition 19 .................................................................. 50

    3.3.9.3 Les cordons de brassage ..................................................................................... 50 3.3.9.4 Les commutateurs ................................................................................................ 50 3.3.9.5 Les prises terminales ........................................................................................... 50 3.3.9.6 Les cbles ............................................................................................................ 51

    3.3.9.6.1 Rocades optiques entre rpartiteur .............................................................................. 51

    3.3.9.6.2 Cbles de distribution secondaire ................................................................................. 51

    3.3.9.7 Les chemins de cbles ......................................................................................... 51 3.4 Les matriels actifs....................................................................................................... 52 3.4.1 Le choix du type de rseau ...................................................................................... 52 3.4.2 Spcification des quipements actifs Ethernet ......................................................... 52

    3.4.2.1 Gnralits ........................................................................................................... 52 3.4.2.2 Architecture du rseau Ethernet ........................................................................... 52 3.4.2.3 Caractristiques techniques des quipements rseau .......................................... 53

    3.4.2.3.1 Les commutateurs Ethernet de niveau 3 ...................................................................... 53

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 5 sur 5

    3.4.3 Construction neuve .................................................................................................. 53 3.4.3.1 Le chssis Fdrateur .......................................................................................... 53 3.4.3.2 Les Switch btiment et dtage simples ................................................................ 54

    3.4.4 Rhabilitation et extension ....................................................................................... 55 3.4.4.1 Le chssis fdrateur ........................................................................................... 55 3.4.4.2 Switch d'tage ...................................................................................................... 56

    3.4.5 La scurit des rseaux ........................................................................................... 57 3.4.5.1 La constitution des Vlans ........................................................................................ 57

    3.4.6 Protection lectrique des quipements actifs ........................................................... 58 3.4.7 Station et logiciel dadministration du rseau ........................................................... 58

    3.4.7.1 Station dadministration ........................................................................................ 58 3.4.7.2 Logiciel dadministration: Fonctions demandes .................................................. 58

    3.4.8 Installation et mise en uvre des quipements actifs .............................................. 59 3.4.9 Formation ................................................................................................................ 59

    3.5 Travaux connexes ........................................................................................................ 60 3.5.1 Travaux de Courants Forts ...................................................................................... 60

    3.5.1.1 Gnralits ........................................................................................................... 60 3.5.1.2 Principe dalimentation des quipements des baies ............................................. 60 3.5.1.3 Principe dalimentation des points daccs ........................................................... 60

    3.5.1.3.1 Rseau de prises de courants spcifique ...................................................................... 60

    3.5.1.3.2 Prises de courants ......................................................................................................... 61

    3.5.1.4 Rgles de mise en uvre .................................................................................... 61 3.5.1.4.1 Rseau de mise la Terre .............................................................................................. 61

    3.5.1.4.2 Cheminements .............................................................................................................. 61

    3.5.2 Travaux de gnie civil .............................................................................................. 62 3.5.2.1 Pose de fourreaux enterrs .................................................................................. 62 3.5.2.2 Cloisonnement de locaux techniques ................................................................... 62

    3.5.3 Cas dune restructuration ......................................................................................... 62 3.6 Procdures de validation et de recette ........................................................................ 63 3.6.1 Tests et rception du cblage informatique .............................................................. 63

    3.6.1.1 Recette des cbles paires torsades ................................................................. 63 3.6.1.2 Recette des fibres optiques .................................................................................. 64

    3.6.2 Tests et rception du rseau informatique ............................................................... 64 3.6.3 Tests et rception du cblage courants forts ............................................................ 65 3.6.4 Documentation fournir par lentreprise .................................................................. 65

    3.7 Garantie ......................................................................................................................... 66 Titre 4 GLOSSAIRE ............................................................................................................... 67 Titre 5 LISTE DES FIGURES ................................................................................................. 69 Titre 6 ANNEXES ................................................................................................................... 70

    6.1 Annexe 1 : Tableau de localisation et dfinition des prises ...................................... 70

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 6 sur 6

    PREAMBULE Le prsent document a pour objet de dfinir les recommandations gnrales respecter en matire dlaboration de cblage VDI (Voix, Donnes, Image) des tablissements scolaires relevant de la comptence du Conseil Rgional. Ces recommandations sappliquent toute tude ayant pour objet la dfinition dune solution technique propre dans le cadre dun projet de construction, rnovation ou extension dun tablissement. Ce document sadresse:

    1. aux programmistes qui ont en charge la pr-tude des projets de cblage et lassistance Matrise dOuvrage,

    2. aux Bureaux dEtudes qui assurent la Matrise duvre de la ralisation des oprations de cblage,

    3. aux Bureaux dEtudes qui assurent la Matrise duvre du cblage de toute opration de restructuration, extension, construction dun lyce

    Pour les programmistes, ce document constitue le cadre gnral partir duquel est labor le programme dcrivant la solution raliser. Les usages sont ncessairement propres chaque tablissement. Ils feront lobjet dune validation de la Rgion (pralable tout cblage) en concertation avec les services acadmiques concerns. Ils dcrivent les espaces cbler ainsi que les usages que linfrastructure mise en place doit permettre. La solution technique gnrale propose dans le programme doit donc tre conforme ce document. Pour les Bureaux dEtudes Matres duvre des projets de cblage, ce document constitue les bases techniques gnrales qui, associes au programme technique propre au cblage dun tablissement remis par le programmiste, permettra dlaborer les diffrents documents entrant dans la constitution des Avant-Projets Sommaires (APS), Avant-Projets Dfinitifs (APD), Cahier des Charges (CCTP-PRO). Pour les Bureaux dEtudes Matres duvre des projets de restructuration, extension, construction, ce document constitue les bases techniques gnrales qui, associes au programme global de lopration, permettra dlaborer les diffrents documents entrant dans la constitution des Avant-Projets Sommaires (APS), Avant-Projets Dfinitifs (APD), Cahier des Charges (CCTP-PRO) pour ce qui concerne le cblage. Les documents produits par les Bureaux dEtudes doivent tre conformes ce rfrentiel pour le cblage des lyces, ainsi quau programme labor par le programmiste. Remarque importante: Bien que ce document traite essentiellement des rgles de cblage des courants faibles (informatique, tlphone, vido), il est fait aussi mention de la ncessit dvaluer, ds le stade du programme, les besoins en matire dalimentation lectrique pour le fonctionnement des postes de travail.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 7 sur 7

    De plus si une spcification entre en contradiction avec une autre spcification dfinie prcdemment dans ce document, on veillera appliquer la spcification la plus contraignante afin de garantir la qualit du cblage. Le prsent document est constitu de trois parties, formant un ensemble cohrent. La premire partie est utiliser pour la phase programmation d'un projet et les deux suivantes pour la phase de conception et de ralisation :

    Partie 1 : Projet de cblage VDI. Partie 2 : Recommandations techniques gnrales. Partie 3 : Spcifications techniques particulires.

    La premire partie dfinit un programme gnrique optimal qui doit servir de base au travail de programmation ralis lors du lancement de toute opration. Ce programme gnrique n'a pas vocation se substituer au travail ralis par les tablissements et le cabinet de programmation mais lui fournit un cadre de rfrence. Les deux autres parties du document concernent la ralisation et sont destines au Matre duvre, dans un premier temps pour la dfinition de l'avant-projet et du dossier de consultation des entreprises et dans un second temps pour les travaux proprement dits. La seconde partie dfinit l'architecture technique du cblage VDI et la troisime partie fournit spcifications techniques des quipements ainsi que les rgles de mise en uvre. Les lots courants faibles et courants forts spcifiques chaque tablissement ne doivent en aucun cas droger aux exigences techniques dcrites dans ces documents. Par contre, le projet architectural devra dfinir l'implantation prcise des prises ainsi que celle des locaux techniques, en respectant les rgles dfinies ci-aprs. Ce point ne doit pas tre nglig par le Matre d'uvre car il conditionne la facilit d'utilisation ultrieure du cblage VDI.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 8 sur 8

    Titre 1 PROJET DE CBLAGE VDI 1.1 Cadre dun projet de cblage 1.1.11.1.11.1.11.1.1 Droulement dun projet 1.1.1.1 Cas dun projet spcifique de cblage La dfinition dun cblage a pour but de traduire en termes techniques les besoins exprims par un utilisateur pour ce qui concerne le transport dinformations du type voix, donnes, images. La Rgion considre que, compte tenu de la diversit, il est impossible dappliquer un schma unique pour les enseignements spcialiss. Le chapitre 1.3 prcise les besoins fonctionnels pour les fonctions communes la majorit des tablissements. Il constitue une rfrence pour llaboration des besoins des locaux rpertoris dans ce chapitre 1.3. Linventaire des besoins intgrant les fonctions particulires du lyce est conduit comme un vritable projet. Il se fait dune manire prcise, structure et globale, en essayant de se projeter dans les 5 10 ans venir, partir dun dossier type, et donne lieu la rdaction dun projet dusage propre chaque tablissement. Ce projet dusage est dfini par le personnel de chaque tablissement puis valid par le Matre dOuvrage et les services concerns du Rectorat. Il sert de base llaboration dune solution technique adapte et propre au site concern. Gnralement, la solution technique dcoulant du projet dusage, est dfinie en plusieurs tapes :

    dabord la phase de programme, qui donne lieu un audit dtaill du site par le programmiste, et qui va rpertorier lexistant en matire de cblage et dquipements de communication. Parmi cet existant, il va dterminer ce qui est conserver ou supprimer. Le programme va ensuite dterminer la densit prcise des prises (informatiques, tlphoniques, alimentation lectrique) dans chacun des lieux de ltablissement, puis va proposer larchitecture gnrale du cblage et des rseaux.

    ensuite la phase de ltude technique dtaille. Cette tude est mene par un Bureau dEtudes qui jouera le rle de Matre duvre et qui aura donc sa charge la ralisation du projet. Pour ce faire, il devra produire diffrents documents (APS, APD, CCTP-PRO). Pour dfinir sa solution, le Matre duvre sappuiera donc sur le programme de cblage fourni par le programmiste et valid par le Matre dOuvrage. Ltude technique devra aboutir un Cahier des Charges techniques (CCTP) suffisamment prcis pour ne laisser aucune ambigut au niveau de la ralisation.

    En phase de ralisation des travaux de cblage, le Matre duvre devra porter une attention particulire sur les prestations intellectuelles que doivent raliser les entreprises titulaires des marchs (ces prestations sont dfinies au paragraphe 1.1.2 Primtre dun projet ). En fin de chantier, le Matre duvre doit effectuer lAssistance la Rception des Travaux de cblage.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 9 sur 9

    1.1.1.2 Cas dun cblage lors dune restructuration, extension ou construction Ce document constitue la base technique gnrale des tudes conduites par le Matre duvre. Il est associer au programme gnral de lopration. 1.1.21.1.21.1.21.1.2 Primtre dun projet Quel que soit le projet dusage traiter, ltude devra dfinir une infrastructure suffisamment extensible pour rpondre non seulement aux usages indiqus, mais galement la ncessit de prserver des usages futurs et la possibilit dirriguer des zones non couvertes par le projet initial. Dans la plupart des cas, la solution technique propose pour la ralisation doit comprendre la description de tous les composants ncessaires la constitution dun rseau informatique et tlphonique (courants faibles), des composants ncessaires lalimentation lectrique de tous les quipements (courants forts), ainsi que des rgles de mise en uvre de tous ces composants. Plus particulirement, les projets de cblage des lyces devront prendre en compte les travaux lis :

    aux amnagements des locaux et dispositifs de rpartition, la mise en uvre des cheminements et supports des cbles, la mise en uvre des cbles, linstallation et paramtrage des matriels actifs (et uniquement ceux qui sont dcrits

    dans le prsent document), la mise en uvre les prises de connexion et cordons de connexion des terminaux, linstallation et paramtrage la console de supervision rseau et des outils logiciels

    associs, la mise en uvre des armoires de distribution, cbles et prises dalimentation lectrique.

    Les travaux dlectricit collatraux au dploiement du rseau doivent permettre non seulement lalimentation des quipements actifs du rseau, mais aussi de tous les quipements informatiques associs : serveurs, postes de travail, imprimantes,.. De mme, les ventuels travaux de gnie civil devront tre dfinis. Ne sont pas pris en compte la fourniture des postes de travail, serveurs, postes de tlphone et autres quipements terminaux. De plus, les projets de cblage des lyces devront prendre en compte les prestations intellectuelles lies :

    aux essais et mise en service des installations, la formation du personnel pour lexploitation et la maintenance des installations, aux oprations de rception des installations, ltablissement dun mmoire technique de loffre entreprise comprenant :

    o Cadre de bordereau de prix (quantits et prix unitaires prciss) o Descriptif de la structure humaine et technique de lentreprise o Descriptif de la solution technique et descriptif des quipements o Note mthodologique sur le droulement des travaux o Planning des oprations et courbe de charge des effectifs

    ltablissement du Dossier dexcution comprenant : o Les plans dimplantation des quipements, cheminement des rseaux o Les synoptiques o Les schmas et vue de face dtaills des armoires. o Les carnets de cble o Les diverses notes de calcul o La nomenclature, notice technique et certificat des matriels

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 10 sur 10

    o Planning des oprations ltablissement du Dossier dOuvrages Excuts (DOE) comprenant :

    o Les documents du dossier dexcution mis jour o Les certificats de pose des installations o Les fiches dautocontrle avec les rglages mis en place o Les fiches de recettes de liaisons VDI cuivre et fibre optique o Les notices dentretien, de montage et dmontage, dutilisation, de fonctionnement

    avec documentation et illustration de tous les matriels o Les certificats de garantie des matriels mis en uvre o Les procs verbaux de formation du personnel o Le dossier avec les gammes de maintenance.

    Lensemble de ces documents seront transmis :

    En version informatique : au format Autocad 2004 et PDF pour les plans et schmas, format Word pour les notices dexploitation et format PDF pour les autres lments.

    En format constructeur et pdf pour les recettes de cblage (.flw,..) En version papier selon un listing tabli par le Rgion.(Pas pour tout le monde (Prservons

    la nature !) Une fiche de suivi de lopration sera tablie par le Matre duvre et sera remis lAMO et au Maitre douvrage la fin des travaux. Nota : Les Matres duvres devront porter une attention particulire sur contenu des formations, le type dintervenants qui les dispensent (Qualifications), ainsi quaux personnes qui elles sadressent (personnel interne aux lyces, service dassistance du Rectorat DSI3/SAE service DRTIC de lEnseignement Agricole). 1.1.31.1.31.1.31.1.3 Applications Courants Faibles futures Les rseaux de communication ont connu un dveloppement notoire durant la dernire dcennie. Aujourdhui, de nombreux constructeurs proposent des systmes usage divers sappuyant sur des technologies et des infrastructures communes et convergentes. Ainsi, le Conseil Rgional souhaite la mutualisation de ses infrastructures de cblage des lyces pour des applications diverses autres que des applications informatiques et tlphoniques. Les concepteurs et les ralisateurs devront au cours de leurs tudes de projet de cblage, attacher une attention particulire ces besoins futurs notamment :

    lors dun dploiement dun systme de Gestion Technique Centralise : de nombreux systmes du march utilisent des solutions ouvertes composs dorganes communiquant avec des protocoles de communication utiliss en informatique sur des infrastructures VDI.

    Lors dun dploiement dun systme de Sret : de mme que pour la GTC, les systmes de sret actuels permettent de dployer la vidosurveillance, le contrle daccs et la dtection dintrusion dans un tablissement sur une infrastructure VDI. Ainsi dans le cadre dun projet, les concepteurs devront intgrer les besoins de ces nouveaux usages dans leurs analyses.

    Lors de la mise en uvre dun systme de tldistribution : les exploitants auront la possibilit de distribuer la tlvision via linfrastructure VDI dont ils disposent. Dans ce cas, un systme appel IPTV devra tre mis en place au sein de ltablissement.

    Etc Les consquences directes qui dcoulent de cette optique de mutualisation seront une diminution des cots de dploiement des systmes, lapport de services numriques innovants et ludiques aux usagers, lapport de services de gestion et de scurit aux exploitants des tablissements.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 11 sur 11

    1.2 Aspects fonctionnels 1.2.11.2.11.2.11.2.1 Principes gnraux Le Conseil Rgional a engag une politique active pour permettre aux jeunes de se familiariser avec les nouvelles technologies de l'information et de la communication (informatique, Internet...) et contribuer ainsi l'galit des chances face des outils appels se rpandre trs largement. Cette politique se traduit par un projet global d'informatisation des lyces initi par la Rgion. L'action rgionale se dveloppe selon trois axes complmentaires :

    quiper les lyces d'ordinateurs performants et en nombre suffisant, promouvoir la cration de rseaux au sein des tablissements, notamment grce au

    cblage VDI des lyces, permettre aux lyces de communiquer entre eux, avec les entreprises et d'accder

    l'Internet. Dans ce cadre, la Rgion souhaite mettre en uvre le cblage banalis VDI des lyces pour fournir un support aux diffrents mdias utiliss (informatique, tlphone, vido numrique...) et notamment aux rseaux informatiques qui se gnralisent dans les parties pdagogique, administrative et vie scolaire des tablissements. La mise en uvre de ces rseaux informatiques a notamment pour objectifs de :

    offrir aux enseignements technologiques et professionnels des outils informatiques en phase avec les rfrentiels des diplmes et des programmes scolaires,

    permettre l'utilisation de moyens pdagogiques informatiques et multimdias dans les enseignements gnral et spcialis,

    faciliter la communication dans les tablissements, notamment dans le secteur de la vie scolaire,

    servir de support une large diffusion des nouvelles technologies de l'information et de la communication, notamment Internet, dans les tablissements.

    Pour tre rellement utilisable, ce cblage VDI doit possder trois qualits essentielles :

    la systmatisation : tout l'tablissement doit tre desservi par le cblage VDI l'intgration : la possibilit de transmettre sur un mme type de cble de la voix, des

    donnes et des images, l'adaptabilit et flexibilit, c'est--dire la facilit de modification de l'usage d'un cble ou

    de la structure du rseau, Ce chapitre prsente de faon succincte les utilisations prvues sur le cblage VDI et les programmes correspondants d'quipement des locaux. Quelques principes techniques fondamentaux du cblage VDI sont rappels ci-dessous pour une meilleure comprhension. Les btiments doivent tre quips dune infrastructure de cblage unique supportant :

    la tlphonie, l'informatique.

    Cependant, cette infrastructure peut stendre des applications :

    de tldistribution, de Gestion Technique Centralise (GTC), de Sret.

    Ce cblage VDI est de type paires torsades cuivres complt par des liaisons en fibres optiques entre les locaux techniques de rpartition.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 12 sur 12

    Une distribution lectrique spcifique doit tre associe au dploiement du cblage VDI. Cette distribution doit tre spare de la distribution gnrale en tte de l'installation. Les prises correspondantes doivent tre munies de dtrompeurs. Dans la suite de ce document, les prises de courant mentionnes seront ces prises dtrompes. Chaque prise RJ45 est associe une ou plusieurs prises lectriques. 1.2.21.2.21.2.21.2.2 Dfinition des points daccs terminaux Le bloc de prises destin alimenter un poste de travail est appel Point dAccs (PA). Sa composition peut tre module selon les usages qui seront dfinis en phase de programmation. Cependant, diffrents points daccs types avec le nombre de prises de courant 10/16 A + T prvoir en relation avec le nombre des prises RJ45 (ceci constituant un poste de travail) peuvent tre dfinis de manire gnrale suivant les usages des diffrents secteurs dactivit.

    Dsignation Usage RJ45 VGA PC Ondules PC

    Normales Symbole

    PAI Point daccs usage unique : informatique 1 0 2

    PAT Point daccs usage unique : tlphonique 1 0 1

    PVP Prise pour vidoprojecteur avec une liaison HDMI 1 0 1

    Seule ladministration sera dtrompe. Nota : Les concepteurs et les ralisateurs dun projet de cblage devront mettre en uvre minima une liaison type HDMI depuis le poste de travail grant le vidoprojecteur vers le vidoprojecteur en plafond. Cependant ils veilleront la compatibilit des matriels informatiques notamment au niveau des interfaces Sortie de lordinateur et Entre du vidoprojecteur (possibilits de mise en uvre de liaisons VGA suivant le matriel retenu par le conseil rgional). De plus, le cblage dun report de commande mural du vidoprojecteur sera prvu. Pour chaque type de local rencontr dans un lyce est dfini le type et le nombre de points daccs. Le tableau rcapitulatif du paragraphe 1.3.4 indique les points daccs affecter selon le type de locaux. Ces indications sont faites pour une bonne comprhension fonctionnelle, mais il est rappel que les cbles et prises utiliss pour les diffrents mdias sont identiques et que chaque prise est donc r affectable n'importe quel mdia. La nature des prises est donc spcifie dans un souci de prcision de programme et pour assurer un dimensionnement correct des rocades, mais le mme type de cble et la mme connectique sont utiliss pour tous les mdias. Le positionnement des prises dans la zone de travail constitue lun des points dlicats du cblage et doit tre dfini ds la phase de conception dtaille.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 13 sur 13

    Le problme rsoudre impose la prise en compte de plusieurs paramtres :

    garantir la scurit et la fiabilit du raccordement, laisser sa flexibilit au poste de travail, permettre le raccordement court et direct du terminal, tre facilement accessible sans que les cbles soient apparents.

    Dautre part, un facteur tel que lensoleillement dun btiment a une incidence sur lclairage et le contraste dun cran, et donc sur la localisation du poste de travail et de la prise. Concernant les salles forte densit de points d'accs, par exemple les salles informatiques, le schma d'implantation devra tre particulirement tudi pour que l'installation soit rellement utilisable. Il faudra notamment obtenir une rpartition relativement uniforme des prises et viter des distances trop importantes entre les prises et postes de travail. Diffrentes solutions techniques sont envisageables (goulottes, poteaux, plancher technique...) mais la fonctionnalit du rsultat reste le principal critre de qualit de l'implantation (Cf schmas dimplantation des points daccs au paragraphe 1.3.5). Concernant les rnovations, le niveau d'quipement devra tre adapt la taille maximale effectivement constate des divisions, qui est aussi fonction de la taille des salles. Il faudra aussi vrifier systmatiquement la faisabilit des solutions de distribution et du niveau d'quipement. Enfin, la programmation des locaux doit intgrer la prsence d'un local technique principal et de locaux techniques secondaires, dont les caractristiques sont prcises dans la partie II. Seule une tude technique dtaille de cblage VDI permettra de dfinir le nombre et l'emplacement exacts de ces locaux, mais leur existence, leur nombre et leurs caractristiques techniques doivent imprativement faire partie du programme de construction ou de rnovation. 1.3 Besoins dans lenseignement Plusieurs ples dactivit sont diffrencier :

    Secteurs pdagogiques o Enseignement gnral o Enseignement tertiaire o Enseignement technique/industriel

    Secteur de la vie scolaire o Centre Documentation et Information o Foyer des lves o Locaux professeurs o Infirmerie o Internats

    Secteur administratif et de la gestion 1.3.11.3.11.3.11.3.1 Secteurs pdagogiques 1.3.1.1 Enseignement gnral L'utilisation des technologies de l'information et de la communication peut se concevoir selon diffrentes modalits, par exemple :

    pendant les cours, dmonstration par le professeur grce des moyens vido numrique et/ou informatiques,

    formation dans des espaces multimdia,

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 14 sur 14

    travaux en salle informatique, soutien aux lves dans une salle quipe de micro-ordinateurs en rseau, utilisation ponctuelle par les lves d'ordinateurs situs en fond de salle, travaux pratiques en sciences exprimentales.

    Il faut systmatiquement prvoir 2 points d'accs informatique dans toutes les salles, banalises ou spcialises (physique, chimie...) au niveau du bureau du professeur. Par ailleurs, l'utilisation de plus en plus frquente d'ordinateurs en sciences exprimentales impose, pour une partie des salles de travaux pratiques, un point d'accs par paillasse double. La position prcise de ce point d'accs sur la paillasse doit tre dfinie en fonction de l'organisation retenue pour la salle (existence ou non de paillasses latrales, forme de la paillasse...). Pour les salles informatiques non spcialises, il convient de prvoir un point d'accs par poste de travail et un point d'accs supplmentaire pour une imprimante rseau. Les salles de travaux de communication (Espace langue) auront une configuration particulire en adquation avec le choix de ltablissement. 1.3.1.2 Enseignement tertiaire L'enseignement tertiaire utilise essentiellement deux types de locaux : des salles de cours et des salles informatiques. Ces salles informatiques sont quipes de micro-ordinateurs en rseau, permettant d'accder des ressources internes l'tablissement ou externes, par exemple Internet. Suivant le programme du lyce et les quipements prvoir dans les locaux tertiaires, le nombre de prises pourra tre adapt, sans en diminuer la densit : par exemple, le nombre de points d'accs informatiques doit au minimum tre gal au nombre de postes de travail prvu dans la salle, en plus de l'quipement de base (point d'accs pour le professeur). (donc 2 prises RJ une pour le PC de lenseignant et une prise supplmentaire pour une imprimante rseau. 1.3.1.3 Enseignement technique/industriel L'volution des rfrentiels des formations de Sciences et Technologies Industrielles (S.T.I.) montre que l'on s'oriente vers une utilisation de plus en plus importante de l'informatique dans les sections industrielles (modlisation, CAO, DAO, CFAO, Productique...). Quelques points mritent d'tre signals :

    le dimensionnement et la localisation des accs au rseau sont totalement dpendants de la structure des ateliers et des quipements qui y seront installs,

    le nombre de points d'accs doit tre suffisant par rapport au nombre de postes de travail prvu pour l'quipement de ces sections.

    Il est ncessaire de prvoir au minimum un local technique cblage VDI spcifique dans la zone des ateliers dans le cas d'un tablissement composante industrielle, notamment pour faciliter la pose de nouveaux points d'accs.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 15 sur 15

    1.3.21.3.21.3.21.3.2 Secteur de la vie scolaire 1.3.2.1 Centre Documentation et Information Le CDI est le centre de ressources pdagogiques de l'tablissement. C'est un ple d'activits multiples, accessible l'ensemble des acteurs de l'tablissement. Les quipements informatiques mis en place doivent notamment permettre de :

    assurer la gestion des diffrents supports d'information prsents ou accessibles (livres, cassettes...),

    accder des banques de donnes internes ou externes, diffuser et distribuer des informations et des donnes disponibles sur support numrique, permettre le travail autonome ou en petit groupe en bnficiant de toutes les ressources du

    CDI. Cela signifie que tous les locaux constituant le CDI doivent tre quips un bon niveau. 1.3.2.2 Autres activits Diverses applications doivent tre accessibles aux personnels administratifs, CPE, conseillers d'orientation, personnel mdical, professeurs et lves :

    listes d'lves et informations associes, gestion des absences, gestion des notes et des bulletins, inscriptions aux examens, enqutes diverses, messagerie (par exemple lves/professeurs).

    1.3.31.3.31.3.31.3.3 Secteur administratif et de la gestion Un ensemble de logiciels de gestion des tablissements scolaires et de leurs acteurs est mis systmatiquement en place pour assurer les fonctions dintendance et de gestion des ressources de ltablissement scolaire. Ces logiciels fonctionnent sur micro-ordinateurs en rseau local. Il faut donc des points d'accs pour chaque poste de travail de la partie administration de l'tablissement. Le nombre de points d'accs par bureau est dfini dans le tableau du paragraphe 1.3.4.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 16 sur 16

    1.3.41.3.41.3.41.3.4 Tableau rcapitulatif des points daccs par secteur Cod Dsignation des locaux PAI PAT PVP Remarques

    A. Secteurs pdagogiques A.1 Enseignement gnral

    A.1.1 Salle banalise (18, 24 ou 36 lves) 2 1 2 PAI prof + 1 PAT pour 4 salles

    A.1.2 Salle multimdia 18 postes 20 1 1 18 PAI lves + 2 PAI

    prof

    A.1.3 Salle multimdia 24 postes 26 1 1 24 PAI lves + 2 PAI

    prof

    A.1.4 Salle multimdia 36 postes 38 1 1 36 PAI lves + 2 PAI

    prof A.1.5 Salle de langue 2 1 Prvoir sonorisation A.1.6 Espace langue 14 1 1 Prvoir sonorisation

    Enseignement artistique

    A.1.7 Salle dArts Plastiques 8 1 A adapter au cas par

    cas

    A.1.8 Salle de Musique 2 1 A adapter au cas par

    cas Enseignement scientifique

    A.1.9 Salle de cours thorique (35 lves) 2 1 Ple SVT

    A.1.10 Salle de TP SVT (24 lves) 14 1 1 PAI pour 2 paillasses

    et 2 PAI prof A.1.11 Salle de prparation SVT 4 1 A.1.12 Collection SVT 2 1

    Ple Physique/Chimie

    A.1.13 Salle de TP EXAO Physique Chimie (24 lves)

    14 1 1 PAI pour 2 paillasses et 2 PAI prof

    A.1.14 Salle de TP Physique Chimie (24 lves) 14 1 1 PAI pour 2 paillasses

    A.1.15 Salle de TP EXAO Physique Chimie (18 lves)

    11 1 1 PAI pour 2 paillasses

    A.1.16 Salle de TP Physique Chimie (18 lves) 11 1 1 PAI pour 2 paillasses A.1.17 Salle de prparation Physique Chimie 4 1 A.1.18 Collection Physique Chimie 2 1

    A.2 Enseignement tertiaire A.2.1 Salle tertiaire de cours 2 1

    A.2.2 Salle professionnelle informatique 18 lves

    20 1 1

    A.3 Enseignement technique industriel A.3.1 Salle de CAO, DAO, FAO, N lves N+2 1 1

    A.3.2 Salle dlectrotechnique, lectronique et maintenance

    N+2 1 1

    A.3.3 Bureau chef des travaux 2 1

    A.3.4

    Atelier 2 1 A adapter au cas par cas en fonctions des systmes connecter

    A.4 Education sportive A.4.1 Gymnase 2 1 A.4.2 Bureau professeur 2 1

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 17 sur 17

    Cod Dsignation des locaux PAI PAT PVP Remarques

    B. Secteur de la vie scolaire B.1 Centre de Documentation et dInformation

    B.1.1 Espace Accueil 4 1 PAI documentaliste et AED

    B.1.2

    Bureau documentaliste 4 1 Si existant une PAI supplmentaire pour le Wifi afin de conserver 2 postes libres)

    B.1.3 Documentation 8 Adapter au cas par cas B.1.4 Ple informatique CDI N lves N+2 B.1.5 Salle de travail 2 B.1.6 Archives / Reprographie 2 1 B.1.7 Conseiller dOrientation Pdagogique 2 1

    B.2 Locaux professeurs B.2.1 Salle de dtente 2 1

    B.2.2 Salle des professeurs 6 1 10 PAI si absence de

    salle de travail B.2.3 Salle de travail 2 1 1 par tranche de 10 m B.2.4 Reprographie 6 1 A adapter selon taille

    du lyce (3 minima) B.3 Locaux vie scolaire

    B.3.1 Bureau CPE 2 1 B.3.2 Accueil Bureau surveillants 4 2 B.3.3 Salle de permanence / tudes et devoirs 2 1 1 A complter en fonction

    des besoins une PAI supplmentaire pour le Wifi afin de conserver 2 postes libres)

    B.3.4 Foyer / Caftria des lves 8 1 B.3.5 Salle dactivit club 2 1

    B.4 Infirmerie B.4.1 Salle de soins / bureau infirmire 2 1 B.4.2 Chambre disolement 1 Prvoir prise TV B.4.3 Chambre de repos 1 Prvoir prise TV B.4.4 Mdecin scolaire 2 1 B.4.5 Assistance sociale 2 1

    B.5 Internat B.5.1 Chambre Matre internat 1 1 B.5.2 Poste de travail 1 Emplacement et

    nombre dfinir selon projet

    C. Secteur administratif et de la gestion C.1 Services administratifs

    C.1.1 Hall daccueil 2 1 C.1.2 Bureau daccueil (loge) 4 1

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 18 sur 18

    C.1.3 Bureau Proviseur + espace runion 4 1 C.1.4 Bureau Proviseur-adjoint 4 1 C.1.5 Bureau des examens 4 2 C.1.6 Secrtariat Proviseur 2 1 C.1.7 Secrtariat Proviseur (bureau double) 6 3 C.1.8 Secrtariat Proviseur adjoint 2 1 C.1.9 Bureau Intendant 2 1

    C.1.10 Bureau comptabilit 2 1 C.1.11 Bureau Achats 2 1 C.1.12 Secrtariat Intendance (2 pers) 6 3

    Cod Dsignation des locaux PAI PAT PVP Remarques C.1.13 Salle de runion interne (15 pers) 2 1 C.1.14 Dpt / Reprographie 2

    C.2 Service informatique C.2.1 Bureau Responsable informatique 6 1 C.2.2 Local serveurs informatiques 1 16

    C.3 Autres locaux C.3.1 Salle de runion (CA,) 4 1 1 Prvoir sonorisation

    C.4 Service de restauration C.4.1 Chef cuisine 2 1 C.4.2 Self Borne 1 1 par borne C.4.3 Cuisine 2 1

    C.5 Services gnraux C.5.1 Ateliers 1 1 C.5.2 Chaufferie 1 1 C.5.3 Locaux techniques 1 C.5.4 Bureau Agent Chef 2 1 C.5.5 Salle de dtente Agents 1 1

    C.6 Logements C.6.1 Appartement 1 1 +Prises tlphones

    prives + prises TV Concernant le raccordement des logements de fonction :

    - Raccordement priv (cblage prvu, mais prises sur Vlan priv) - Prvoir uniquement une prise tlphonique sur le rseau de ltablissement.

    Concernant les gymnases :

    - Raccordement sur le rseau de ltablissement. - Sur le Vlan pdagogique.

    Concernant linternat :

    - Raccordement sur le Vlan Wifi des POP ( valider) - Wifi.

    Nota : certains locaux bnficieront dun systme de sonorisation. Pour chacune de ces salles, le concepteur devra prvoir linfrastructure dimensionne pour un systme de sonorisation permettant la diffusion de la parole et de bande son (musiques, prsentation). Ainsi 2 ou 4 liaisons basse impdance (pour 2 ou 4 HP) seront prvues depuis la position des prises HP murales jusqu la position estime de lamplificateur.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 19 sur 19

    1.3.51.3.51.3.51.3.5 Salles multimdia Un projet de cblage VDI comprend lamnagement des salles de classe multimdia. Des configurations dfinies ci-dessous sont conseilles afin doptimiser les cheminements du cblage. Le programmiste ainsi que le Matre duvre devront prendre toutes les prcautions afin que lamnagement des salles rponde aux exigences de la rglementation concernant laccessibilit handicap. Derrire le bureau de lenseignant au mme endroit que le PAI, prvoir un ensemble de prises murales comprenant :

    - Une prise VGA (DVI,HDMI,.. dfinir suivant linstallation du vidoprojecteur - Une prise audio (Jack brancher sur lampli 2x40w). - Une prise composite (RCA,) pour le lecteur DVD

    Configuration 1 : amnagement en primtrie

    PAIPAIPAIPAIPAIPAI

    PAIPAIPAIPAIPAIPAI PAI

    PAI PAI

    Figure 1

    Poste de travail PAI

    Goulotte technique

    PAI

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 20 sur 20

    Configuration 2 : amnagement des postes de travail face au professeur

    Configuration 3 : amnagement mixte en primtrie avec ilot central

    PAI PAI

    PAI PAI PAI PAI PAI PAI

    PAI PAIPAI PAIPAI PAI

    PAIPAI

    PAIPAI

    PAIPAI

    PAI PAI

    Figure 3

    Figure 2 Poste de travail PAI

    Goulotte technique

    Potelet

    PAI

    Poste de travail PAI

    Goulotte technique

    Potelet

    PAI

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 21 sur 21

    Titre 2 RECOMMANDATIONS TECHNIQUES GENERALES 2.1 Gnralits La ralisation d'un cblage VDI dans un tablissement reprsente un certain investissement dont la prennit doit tre assure. Pour ce faire, ce cblage doit tre banalis au maximum afin de ne pas tre remis en cause avec l'volution du parc informatique. Afin d'obtenir une souplesse optimale d'utilisation, ce doit tre un cblage le plus systmatique possible et qui doit permettre toutes les configurations et reconfigurations souhaitables pour un cot acceptable. Pour les btiments neufs, le cblage doit tre prvu en plnum de faux-plafonds infrieurs afin dalimenter les postes par le sol. Pour les btiments en rhabilitation, en cas dimpossibilit, le cblage sera prvu en potelets. Le cblage dun tablissement doit prendre en compte :

    larrive de terminaux intgrant de plus en plus les fonctions tlphoniques et informatiques, de traitement de limage,

    laccroissement du nombre de stations de travail et de leur puissance, la numrisation et laugmentation des dbits, la diversit des offres rseaux, lhtrognit des matriels,...

    Le systme de cblage rpondant ces volutions doit donc tre un systme ouvert, cest dire un cblage non spcifique une utilisation donne (voix, donnes, images, ...). 2.2 Normes et Rglements Toutes les installations doivent tre conformes aux rgles de lart et imprativement satisfaire aux prescriptions des normes, rglements et dcrets en vigueur, et plus particulirement aux prescriptions des documents suivants :

    Les prescriptions du prsent document, Tous les dcrets, arrts, rglements et normes concernant les systmes de cblage qui

    seront en vigueur la date de la soumission, Les normes dinstallations ; Les normes internationales et leurs quivalences franaises et europennes dfinissant

    l'architecture et les composants des rseaux structurs. Les normalisations techniques portant sur les diffrents protocoles informatiques existants.

    2.3 Performances dun cblage Un projet de cblage VDI dun tablissement sintgre soit dans une opration de construction ou dextension de btiment, soit dans une opration de restructuration dun cblage existant. Dans ce dernier cas, les intervenants peuvent tre confronts diffrents types de cblage. Les tableaux suivants dfinissent les niveaux de performances des diffrents supports afin dvaluer le niveau de vtust des infrastructures existantes.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 22 sur 22

    2.3.12.3.12.3.12.3.1 Les liaisons cuivres Les cbles paires symtriques ainsi que la connectique associe sont classs par catgorie de performances croissantes. Les chaines de liaison sont rpertories par classe dapplication. Cat 5

    Classe E Cat 6

    Classe E Cat 6a

    Classe Ea Cat 7

    Classe F Frquence dutilisation max 100 MHz 250 MHz 500 MHz 600 MHz 10G base T 55m 55m 100m 100m 1000 base T 100m 100m 100m 100m 100 base T 100m 100m 100m 100m

    Ce tableau ci-dessus dfinit le niveau de performance des diffrents cblages. Le programmiste devra utiliser celui-ci afin de vrifier si les infrastructures existantes releves sur les diffrents sites peuvent admettre des dbits acceptables pour de futures applications multimdias. Tout autre type de cblage doit tre considr comme obsolte. 2.3.22.3.22.3.22.3.2 Les liaisons Fibres Optiques OM1

    62.5/125um OM2

    50/125um OM3

    50/125um OS1

    9/125um Type Multimode Multimode Multimode Monomode Bande passante (MHz/km)

    200/500 500/500 1500/500

    Protocoles 10 Gigabits (Base S/L)

    33m 82m 300m pour 2000 MHz*km en

    Bande Passante

    10 000 m

    Giga Ethernet (Base LX)

    550m 550m 550m pour 500 MHz*km en

    Bande Passante

    2000 m

    Giga Ethernet (Base SX)

    275m 550m 550m

    Fast Ethernet 2000m 2000m 2000m 2000 m Ce tableau ci-dessus dfinit le niveau de performance des diffrents types de fibre optique. 2.4 Architecture de cblage 2.4.12.4.12.4.12.4.1 Organisation gnrale Larchitecture de linfrastructure VDI sorganise suivant 2 sous-systmes :

    Cblage fdrateur ou primaire Cblage horizontal ou secondaire

    Cette infrastructure VDI est le support de communication des applications informatiques, tlphoniques et des usages divers notamment pour dventuels systmes de sret ou de Gestion Technique Centralise (GTC).

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 23 sur 23

    Larchitecture prconise dans le cadre dun projet de construction, extension ou rnovation du cblage VDI, sera une distribution en toile pour chaque sous-systme. Cependant, il est possible selon les contraintes conomiques et oprationnelles de multiplier certains liens afin dassurer la continuit de service en cas de dgradation dune liaison. Il est recommand dappliquer ce principe au niveau du cblage fdrateur. 2.4.1.1 Cblage fdrateur On appelle cblage fdrateur le cblage permettant dinterconnecter les locaux de sous-rpartitions au local de rpartition gnral (voir figure 1). Le rpartiteur gnral est la source des applications multimdias. Les serveurs et le cur de rseau ddis aux applications informatiques ainsi les arrives tlcoms et lautocommutateur pour la tlphonie rsident dans ce rpartiteur. Les liaisons inter-rpartiteurs sont assures par des rocades Fibres Optiques pour linformatique et par des rocades Cuivres ou Fibres Optiques pour la tlphonie (selon la technologie adopte, soit tlphonie classique, soit tlphonie sur IP). Il ne doit pas y avoir plus de 2 niveaux hirarchiques maximum dans le cblage primaire, pour limiter la dgradation des signaux dans des systmes passifs. Le pr-cblage respectera les normes de compatibilit lectromagntique :

    - EN 55022 (EMC) : Norme relative lmission de lquipement. - EN 55024 (EMC) : Norme relative limmunit de lquipement.

    Le rseau sera de type ETHERNET selon la norme ISO/CEI DIS 11.801 Ed.2 ou suprieur pour les applications de classe EA pour la catgorie 6A ou suprieur suivant la date dexcution du march La distance entre le rpartiteur gnral et les sous-rpartiteurs ne doit pas tre suprieure 550 m. La distance maximale de 300 m entre le rpartiteur gnral et les sous-rpartiteurs peut tre tendue lorsquon utilise un cblage en fibre optique monomodale. Depuis le rpartiteur gnral vers le sous-rpartiteur, les longueurs cumules des jarretires sur une chane de liaison ne doivent pas tre suprieures 20 m. Le nombre de sous- rpartiteurs devra tre optimis. Dans le cas des rhabilitations, il pourra tre prconis en priorit la fibre OM3-6 brins en fonction des contraintes (quipements existants, goulottes, ). 2.4.1.2 Cblage secondaire Lusage de la fibre optique exclusivement est prconis. On appelle cblage secondaire (ou cblage capillaire), le cblage qui va des locaux de rpartition jusquaux points daccs (prises terminales). La longueur maximale du cble secondaire doit tre de 90 m, et la longueur minimale de 15m quel que soit le type de mdia utilis. Il sagit de la longueur du cble qui va de la terminaison mcanique du cble dans le sous-rpartiteur jusquaux prises terminales.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 24 sur 24

    Il est admis une longueur totale de 10 m pour les cbles de la zone de travail et les cordons de brassage des locaux de rpartition. Cette longueur peut tre distribue diffremment en fonction des besoins.

    Architecture de linfrastructure VDI

    Figure 4

    RG

    Coeur de rseau

    Equipements actifs

    Rocade Informatique

    Arrives oprateur

    PABX / IPBX

    Rocade Tlphonique

    SR 01

    Equipements actifs

    Rocade Informatique

    Rocade Tlphonique

    SR 03

    Equipements actifs

    Rocade Informatique

    Rocade Tlphonique

    SR 02

    Equipements actifs

    Rocade Informatique

    Rocade Tlphonique

    FO FO ou Cu

    Distribution terminale PACu

    Distribution terminale PACu

    Distribution terminale PACu

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 25 sur 25

    2.4.1.3 Remarques gnrales Les cbles Cuivre ayant des impdances nominales diffrentes ne doivent pas tre mlangs dans une liaison de cblage. Il est recommand de ne pas mlanger de tels cbles au sein dun mme rpartiteur. Des fibres optiques de diffrents diamtres ne doivent pas tre mlanges dans une liaison de cblage. Si cest le cas, il est prconis de dposer les cbles en-dessous de la norme. Tous les projets seront prvus en IP. 2.4.22.4.22.4.22.4.2 Les rpartiteurs Les rpartiteurs constituent les postes d'aiguillage du rseau. Ils reoivent les panneaux RJ45 de connexion aux prises de la zone qu'ils distribuent ainsi que les panneaux RJ45 et tiroirs optiques des diffrentes rocades de la distribution primaire (tlphonie et informatique). Le nombre de prises raccordes un mme sous-rpartiteur doit rester, si possible, infrieur 500 afin que la gestion en soit aise. Deux baies de distribution seront ncessaires au-del de 250 prises. On distinguera deux types de rpartiteur :

    Le Rpartiteur Gnral (RG) Les Sous Rpartiteurs de zone (SR)

    Les rpartiteurs sont, en rgle gnrale, composs de baies 19 dans lesquelles viennent se fixer des panneaux RJ45. Lemplacement des baies est privilgier dans des locaux annexes. Les quipements prconiss devront respecter la norme au niveau du bruit gnr. En partie haute, les baies 19 accueillent les connexions des rocades optiques. En dessous seront mises en place des tagres pour accueillir le matriel actif du rseau informatique puis les panneaux RJ45 de la distribution horizontale. La ventilation avec des actifs devra tre prvue entre les panneaux de brassage. Enfin, en bas de baie seront installs les panneaux RJ45 haute densit des rocades tlphoniques. Le Rpartiteur Gnral (RG) Le rpartiteur gnral est le cur des rseaux de communication. Il comprend un ensemble de baies permettant daccueillir les ressources informatiques, les ressources tlphoniques, les quipements de liaisons avec les sous-rpartiteurs et le matriel dirrigation de sa zone. Il est demand, lorsque la topologie et la fonctionnalit de ltablissement le permettent, de regrouper dans un mme local technique suffisamment grand (10 m minimum), les quipements actifs du rseau informatique, lautocommutateur, les serveurs informatiques et autres courants faibles. La temprature maintenue dans le Rpartiteur Gnral et le local des serveurs doit imprativement tre infrieure 25C (la puissance dissipe est estime 5 kW).

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 26 sur 26

    On distingue ainsi dans un mme volume (se reporter la figure 5 en fin de paragraphe) : Les ressources tlphoniques avec lautocommutateur et les dparts des rocades

    (Rpartiteur Gnral Tlphonique). Les ressources informatiques avec le cur de rseau et les dparts des rocades en fibre

    optique (Rpartiteur Gnral Informatique), Les quipements de la distribution banalise de sa zone dinnervation.

    Le Rpartiteur Gnral Informatique (RGI) Le RGI a gnralement la fonction de recevoir le cur de rseau informatique (quipements actifs centraux), les quipements dinterface WAN/LAN (par exemple une passerelle internet, un routeur pour la connexion internet) et les serveurs centraux. Le RGI sera compos d'une ou plusieurs baies 19" quipes :

    de panneaux optiques pour les rocades informatiques optiques vers les autres rpartiteurs, dquipements actifs de rseau informatique, de panneaux RJ45 pour la connexion des prises de la zone qu'il distribue. dune tagre de 2U pour accueillir le routeur ou la connexion Internet dun onduleur online de 1Kva de panneaux passe fil anneau en nombre quivalent aux panneaux de brassage et aux

    tiroirs optiques + 1 par matriel actif Le Rpartiteur Gnral Tlphonique (RGT) Le RGT constitue le point de dpart du rseau tlphonique partir duquel partent des rocades tlphoniques vers les Sous Rpartiteurs de zone. Ce rpartiteur accueillera galement, les arrives de ligne du rseau public, ainsi que l'autocommutateur de l'tablissement. Le RGT sera compos d'une baie 19 quipe :

    dun chssis rpartiteur 19 1 rail horizontal recevant : o les connexions au rseau de loprateur Tlcom, o les connexions aux entres du PABX.

    De panneaux RJ45 haute densit accueillant les connexions des dparts de rocade vers les locaux Sous Rpartiteurs.

    Le RG sera quip :

    dun cran-clavier sur tiroir extractible, de tablettes pour les serveurs.

    Une armoire sera prvue pour les onduleurs des serveurs, celle-ci sera couple avec larmoire des serveurs. Pour lautocommutateur, 2 cas de figure sont envisager :

    Sil sagit dun autocommutateur dont les sorties sont sur ports RJ45, lautocommutateur doit alors tre intgr dans une des baies constituant le Rpartiteur Gnral Tlphonique.

    Sil sagit dun autocommutateur mural classique , ses sorties devront tre cbles sur des panneaux RJ45 haute densit qui seront intgrs dans une des baies constituant le Rpartiteur Gnral Tlphonique.

    La tlphonie classique sera abolie (cot de la rocade trop importante, flexibilit moindre, ).

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 27 sur 27

    Dans le cas des rhabilitations, la vtust de lautocommutateur sera intgre dans ltude de diagnostic afin de dterminer en connaissance de cause lopportunit dun remplacement ventuel. Le Sous Rpartiteur de zone (SR) Le Sous Rpartiteur de zone constitue un nud partir duquel sont relis :

    les postes de travail de la zone qu'il distribue, les rocades informatiques, tlphoniques et autres courants faibles provenant du

    Rpartiteur Gnral, Chaque Sous Rpartiteur de zone sera compos d'une ou plusieurs baies 19" quipes (se reporter la figure 6 en fin de paragraphe) :

    de panneaux optiques (connecteurs LC ou SC Duplex) pour les rocades informatiques et autres courants faibles optiques vers le rpartiteur gnral (cependant, dans le cadre dune intervention sur de lexistant, les concepteurs et ralisateurs dun projet veilleront au type de connecteurs FO utiliss afin dhomogniser linstallation neuve avec cet existant),

    de cblage 12 brins 6 liaisons, connectique Fibre SC pour limiter les types de jarretires (SC/SC ou SC /LC)

    les panneaux RJ45 pour la connexion des prises de la zone qu'il distribue, les quipements actifs de rseau informatique, les panneaux RJ45 pour la connexion des rocades tlphoniques.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 28 sur 28

    Figure 5

    Rpartiteur Gnral (RG) Face avant

    Tiroirs optiques : raccordement des

    rocades informatiques vers

    SR

    Panneau RJ45 : raccordement des

    ressources informatiques depuis

    baie serveurs

    Cur de rseau

    Panneaux RJ45 : distribution des points daccs

    Panneau haute densit :

    raccordement des rocades

    tlphoniques

    Panneau haute densit :

    raccordement des arrives

    oprateur tlphoniques

    Panneaux haute densit : raccordement des rocades

    tlphoniques vers SR

    RGT Ressources

    tlphoniques

    RGS Baie

    RGI Cur de rseau

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 29 sur 29

    Rpartiteur Gnral (RG) Face arrire

    Panneaux RJ45 : Brassage des

    liaisons cuivre des serveurs vers le cur du rseau

    informatique

    Bandeau de prises PDU : pour alimentation des serveurs et du

    KVM

    Figure 6

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 30 sur 30

    Pour une distribution de plus de 96 prises HP prvoir un chssis afin dviter les cascades entre Switch trop nombreuses. Dans le cas dune armoire secondaire prvoir une arrive fibre optique sur chaque chssis afin doptimiser les performances.

    Figure 7

    Sous-Rpartiteur (SR)

    Tiroir optique : raccordement des rocades informatiques depuis RGI

    Panneau haute densit :

    raccordement des rocades

    tlphoniques depuis RGT

    Panneaux RJ45 : distribution des points daccs

    Equipements actifs

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 31 sur 31

    2.5 Locaux techniques Limplantation, le dimensionnement et lquipement des locaux de communication constituent des problmes qui doivent tre examins :

    pendant la phase de conception du btiment dans le cas dimmeubles neufs ou rnovs pendant la phase de conception du cblage dans le cas dimmeubles anciens

    Les locaux de communication doivent pouvoir recevoir les fermes, modules de raccordement, chssis ou baies de brassage constituant les diffrents rpartiteurs (rpartiteur gnral et sous-rpartiteurs), ainsi que les quipements actifs du rseau (commutateurs, routeurs, PABX,....). Ces locaux peuvent aussi recevoir des quipements informatiques qui sont gnralement grs distance partir de postes dadministration, et qui ncessitent une certaine scurit daccs (serveurs, systmes de sauvegarde,....). Le nombre de locaux de rpartitions doit tre optimis afin de diminuer la quantit de liaisons primaires ainsi que les dimensions des quipements centraux des rseaux. Les recommandations sont les suivantes :

    Ces locaux devront tre situs de prfrence dans la partie centrale du btiment de faon pouvoir desservir directement toutes les prises du btiment en respectant une longueur maximale de liaison de 90 mtres.

    Les locaux de communication devront tre proximit des colonnes montantes des btiments (colonnes utilises pour le cheminement des cbles verticaux). Par contre, ils devront tre loigns des cages dascenseur, groupes lectrognes en raison des vibrations induites et des perturbations lectromagntiques.

    Ils seront suffisamment dimensionns pour accueillir des baies 19 accessibles par lavant et par larrire.

    Les baies de rpartition devront tre situes de prfrence dans des locaux techniques ddis et non dans des salles de classe ou multimdia ou CDI.

    Ils devront tre climatiss ou au minimum ventils afin de pouvoir garantir une temprature de 25 C maximum, ncessaire au bon fonctionnement des quipements lectroniques des systmes informatiques, tlphoniques et systmes tiers.

    Ces locaux contiennent des quipements lectroniques, ce qui ncessitent toujours des alimentations lectriques (plusieurs prises, si possible sur le rseau secouru). La puissance lectrique disponible sera dau moins 1 kVA.

    Dans chaque local sera mis en uvre une borne de raccordement la terre principale. Lquipotentialit des terres des diffrents locaux devra tre respecte.

    Ces locaux sont exclusivement rservs aux matriels informatiques, tlphoniques ou autres courants faibles.

    Ces locaux doivent tre quips d'un accs scuris. Un clairage de 200 lux au minimum est conseill. Les tubes fluorescents sont viter sauf

    si les contraintes d'environnement sont respectes (loignement de 50 cm minimum). Eclairage LED.

    Le bureau de ladministrateur rseau sera quip de PAI et 1 PAT rpartis sur un mme pan de mur. Le nombre de PAI sera dfini suivant les besoins de ltablissement.

    Tous les matriels susceptibles d'apporter des perturbations lectriques sont proscrits dans les locaux techniques.

    Des mesures de protection seront prises pour viter les risques de fuites et de dgts provoqus par les ruptures de canalisation (aucun fluide ne doit passer dans un local technique ; de mme toute servitude est proscrire).

    La superficie sera de 10 m minimum pour le local technique du rpartiteur gnral. La superficie du bureau de ladministrateur sera de 9 m minimum, pour les autres locaux

    techniques, en fonction des quipements recevoir. Le revtement de sol devra tre antistatique et anti-poussire. Les portes daccs au local devront tre coupe-feu une heure minimum.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 32 sur 32

    Prvoir linstallation dun digicode Prvoir la Scurit incendie qui simpose en la matire (dtecteur de fume, extincteurs).

    Important : le rpartiteur gnral de ltablissement devra tre suffisamment dimensionn car il sera susceptible de recevoir tous les quipements principaux pour linformatique (serveurs, matriels actifs, routeurs, modems), le tlphone (PABX) et les autres courants faibles (Vido, Sret ou GTC). La position du Rpartiteur Gnral devra tre de prfrence centrale et sa superficie sera de 10 m minimum sil accueille lensemble des mdias du lyce. Les concepteurs et les ralisateurs devront prendre en compte les serveurs actuels des tablissements. En effet, la plupart des tablissements sont quips de serveurs non rackables. Ainsi il devra tre prvu de mettre disposition de prises murales en nombre suffisant pour mettre en place les serveurs actuellement en service. Pour les salles denseignement, dans le cas des rhabilitations, une tude spcifique du cas spcifique sera ralise afin de permettre au service concern de statuer sur les solutions appliquer. Pour la salle serveur, il est demand de prvoir au minimum 11 prises (10 Rseaux + 1 tlphone).

    Vue en plan du local Rpartiteur Gnral et du bureau de

    ladministrateur

    Figure 8

    BaieVDI

    RG

    BaieServeur

    BaieTlphonique

    PAI

    PAT

    PAI

    PAI

    PAI

    PAI

    PAI

    Zone dgage

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 33 sur 33

    2.6 Tlphonie La tlphonie se rapproche des rseaux informatiques, elle est reprsente par deux grandes familles :

    Tlphonie traditionnelle (analogique ou numrique Tlphonie IP (ToIP)

    Le principal objectif dun projet de cblage VDI pour un tablissement est la mise en uvre dune infrastructure prenne qui puisse la fois tre le support du rseau informatique et du rseau tlphonique. Cependant, dans la plupart des cas, un rseau tlphonique existant est dploy sur site, ainsi les programmistes et les Matres duvre doivent concevoir des solutions capables dintgrer les systmes existantes mais aussi les systmes futurs. Lorgane central du rseau tlphonique est lautocommutateur (PABX pour la tlphonie traditionnelle et IPBX pour la tlphonie sur IP). Cet quipement doit tre modulaire, rackable dans une baie 19 pouces et hybride ; capable de grer la fois des postes terminaux classiques (analogiques et numriques) et IP.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 34 sur 34

    Titre 3 SPECIFICATIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 3.1 Choix des composants de cblage Le Matre duvre et linstallateur devront choisir un systme de cblage homogne, les chanes de liaisons (cbles, connecteurs, cordons de brassages, prises terminales) seront ralises avec des composants dun seul et mme constructeur dans un souci dassurer la compatibilit des matriels et de garantir les performances et la prennit du cblage. Dans le cas dune restructuration, seul les matriels mis en uvre devront respecter cette contrainte homognit. Cependant, il est ncessaire de respecter la technologie dcrantage choisie, pour tre homogne dans tout ltablissement. Il sera prvu du F/FTP. Dans le cas de prsence dU/UTP, une tude spcifique devra tre ralise avant validation des services. Les projets de cblage dans les lyces devront tre raliss partir de composants de catgorie 6a, aboutissant des liaisons de type classe Ea au sens des normes ANSI/TIA/EIA-568-B.2-10 et ISO/IEC 11801 dition 2, et permettant le support de liaisons en 10 Gb/s. Cependant, cette catgorie ainsi que leurs performances pourront tre modifies suivant des volutions techniques venir. 3.1.13.1.13.1.13.1.1 Les cbles 3.1.1.1 Liaisons cuivres Rocade cuivre tlphonique : Cat .3, Cat.5 Liaison capillaire : 4 paires ou 2x 4 paires cuivre. Cble de classe Ea catgorie 6a impdance 100 ohms, type F-UTP, U/FTP ou F/FTP. Prendre en compte le fait quaucune rocade cuivre en catgorie 3 ou 5 nest prvu pour cheminer en souterrain entre deux btiments 3.1.1.2 Fibre Optique Fibre multimode 50/125m OM3 gradient d'indice : pour des liaisons < 300m Fibre monomode 9/125m OS1 : pour des liaisons > 300m Dans le cadre de pose de fibre inter btiments en gaine enterre, la gaine du cble sera zro halogne PEHD et LSOH, sans mtal (prserve des problmes dquipotentialit des masses). Le cble sera structure libre avec gel et renforce (gaine de protection extrieure anti-rongeur en fibre de verre). Tous les raccordements optiques devront tre obligatoirement raliss en fusion.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 35 sur 35

    3.1.23.1.23.1.23.1.2 Les connectiques 3.1.2.1 Connectique pour les cbles paires torsades Elle sera identique ct prise terminale et ct brassage dans les rpartiteurs. Elle sera compose type RJ45 9 contacts (8 + 1 latral) (Norme ne correspond pas aux connecteurs)

    Catgorie 6a, blinde et compatible avec le cble S/FTP Connexion autodnudante Reprage des broches par couleur standard ou numrotation

    La prise terminale, permettant la connexion de tous les types dquipements prvus dans ltablissement, sera du type RJ45 blind catgorie 6A ou suprieur suivant la date dexcution du march, normalise ISO 8877. Le point trs important rside dans la qualit de la reprise d'cran. En effet l'entire qualit de l'immunit aux perturbations lectromagntiques du systme de cblage dpend principalement de la reprise d'cran.Elle doit tre ralise 360 et sans l'aide du drain. (Cf. NF EN 50174-2) 3.1.2.2 Connecteurs de fibres optiques Les connecteurs seront de type LC ou SC Duplex. La connectique Fibre en SC sera limite pour limiter les types de jarretires (SC/SC ou SC /LC). 3.1.33.1.33.1.33.1.3 Les cordons de brassage 3.1.3.1 Cordons de brassage pour cble cuivre Cordons RJ45-RJ45 raliss avec un cble 4 paires 100 ohms, catgorie 6a S/FTP. Ces cordons devront imprativement provenir du mme constructeur que celui du systme de cblage pour des questions de performances et de garantie. Les cordons de brassage doivent tre installs par titulaire du lot cblage. Leur longueur sera calcule en fonction de la configuration des diffrentes baies : Les longueurs des cordons peuvent tre diffrentes en fonction de la densit et de la position des lments mais doivent tre dans tous les cas optimises. Leur nombre doit tre au moins gal au nombre de prises RJ45 montes sur les panneaux de brassage. Lentreprise devra, avant signature du march, produire les chantillons du matriel quelle prvoie dinstaller. Le mme constructeur doit tre prescrit sur la chane des liaisons. Le cordon de brassage reliant un port sur le panneau de brassage un port du commutateur, a une longueur qui varie selon la distance entre le panneau de brassage et le commutateur dans le rpartiteur. Plus il y a de panneaux de brassage, plus la distance avec le commutateur est grande. La solution consiste intercaler un commutateur entre 2 panneaux de Les cordons doivent tre suffisamment longs pour que les commutateurs puissent tre intgrs avec les tmoins de connexion visible sans grande manipulation. Prvoir des cordons de 1 mtre ou de 2 mtres. Les cordons de liaison reliant le poste de travail la prise sont de 2 5 m. Ils sont intgrs dans la commande de pr-cblage et remis au chef dtablissement lors de la rception des travaux de cblage.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 36 sur 36

    3.1.3.2 Jarretires optiques pour fibres optiques Les connecteurs seront de type LC ou SC Duplex, et seront adapter si besoin au connecteur du matriel actif. Les cordons optiques seront de type : multimode 50/125 m gradient dindice. Dans le cas o une fibre optique monomode serait dploye sur site, la jarretire devra avoir les mmes caractristiques que cette fibre et avoir une couleur diffrente pour la diffrencier davec la Multimode. 3.1.43.1.43.1.43.1.4 Les baies et coffrets 19 pouces Les locaux de brassage recevront un quipement 19" dont la hauteur dpendra de la densit d'quipements y installer. Dans tous les cas, ils devront permettre une extension du nombre d'quipements de lordre de 30%. Une cl unique servira laccs des armoires et coffrets de ltablissement. Caractristiques des coffrets muraux 19" :

    Portes latrales amovibles Hauteur de 15 U minimum Profondeur 600 mm minimum Largeur 600 mm

    Caractristiques des baies de distribution :

    Portes latrales amovibles Hauteur de 21 ou 42 U Profondeur 800 mm Largeur 800 mm

    Caractristiques des baies serveurs :

    Portes latrales amovibles Hauteur de 42 ou 47 U Profondeur 1000 mm

    Largeur 800 mm 3.1.5 Les panneaux de brassage RJ45 Panneaux de 24 ports RJ45 maximum sur 1 U pour le brassage de linformatique et autres courants faibles. Un panneau passe cordons type anneaux sera install par panneau RJ45 de distribution. Pour le raccordement des rocades tlphoniques dans les baies de brassage, on utilisera des panneaux haute densit de 48 ou 50 ports RJ45 sur 1 U. Les cbles multipaires de rocades tlphoniques y seront raccords en 1 paire par prise RJ45. La couleur des prises ou supports ou tiquettes dpendra de leur utilisation :

    Bleu : Distribution horizontale (postes) Vert : Distribution Verticale (Rocades Informatiques)

    Quelle que soit la mthodologie et la mthode, la reprise du blindage sera ralise sur 360 et la continuit sera assure entre le cble, la prise et le panneau.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 37 sur 37

    3.1.53.1.53.1.53.1.5 Les tiroirs optiques Les tiroirs auront une capacit unique de 24 ports LC duplex ou 12 ports SC duplex et une hauteur de 1 U. Privilgier les connecteurs SC duplex ou simplex. Entre chaque tiroir sera install un panneau passe cordons type anneaux , sauf pour ceux qui sont intgrs au tiroir. 3.1.63.1.63.1.63.1.6 La prise terminale La prise terminale, permettant la connexion de tous les types dquipements prvus dans ltablissement, sera du type RJ45 catgorie 6a blinde et compatible avec le cble S/FTP. Elles seront conformes la norme EN 50173-1 IS 11801, 2 me Edition, ainsi quau draft Systme : 25 N 1096 FPDAM 1.1 Test De-Embedded selon ANSI/TIA/EIA 568 B2.1 ET ISO/IEC 60603-7-5 Cette prise est constitue de 9 points :

    8 sont utiliss pour le transport des signaux, le neuvime point est destin dune part mettre le drain du cble la terre, et dautre part assurer la continuit de la mme terre jusquau terminal. Elle doit tre ralise 360 et sans l'aide du drain. (Cf. NF EN 50174-2). La prise terminale, permettant la connexion de tous les types dquipements prvus dans ltablissement, sera du type RJ45 blind catgorie 6A ou suprieur suivant la date dexcution du march, normalise ISO 8877. Le point trs important rside dans la qualit de la reprise d'cran. En effet l'entire qualit de l'immunit aux perturbations lectromagntiques du systme de cblage dpend principalement de la reprise d'cran. Elles seront montes sur des plastrons au format 45 X 45 mm ou 22,5x45 mm.

    Les prises disposeront d'un volet de protection mobile et inamovible. Le volet pourra tre sur le connecteur ou le plastron. Les prises seront galement quipes dun systme de marquage et didentification des connecteurs. Un volet de protection transparent amovible protgera ltiquette didentification. Les tiquettes non protges ne seront pas acceptes.

    3.1.73.1.73.1.73.1.7 Les cordons des postes de travail Ce sont des cordons RJ45-RJ45 raliss avec un cble 4 paires F/UTP ou S/FTP, 100 ohms, catgorie 6a. Les prises RJ45 mle seront blindes. Ces cordons devront imprativement provenir du mme constructeur et de la mme gamme que celui du systme de cblage pour des questions de performances et de garantie. Leur nombre doit tre au moins gal au nombre de prises RJ45 installes. Leur longueur gnralement utilise dans les tablissements est de 2m mais pour certaines configurations de salle, cette longueur sera adapter en consquence (2m 5m)

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 38 sur 38

    3.1.83.1.83.1.83.1.8 Les liaisons sans fil Dans certains cas particuliers et bien identifis, il est possible dutiliser des liaisons Ethernet hertziennes pour irriguer quelques postes de travail loigns, ou mme pour des liaisons inter-btiments. On utilisera obligatoirement des appareils rpondant aux normes IEEE 802.11n pour le WiFi. Lutilisation de cette technologie au sein dun EPLE est rgie par la circulaire manant du Directeur de la DPMA en date du 18 Mai 2006. Circulaire intitule : Mise en uvre des bornes WIFI ouvrant accs aux ressources internes du systme dinformation. Toute utilisation de cette technologie dans un tablissement doit tre valide par le service TIC de la rgion et le service du Responsable de la Scurit de Systme dInformation du Rectorat (RSSI) qui vrifiera la scurit, lopportunit et la faisabilit de lutilisation de cette technologie. Dans le cas de liaisons inter-btiments, des matriels de type optique sans-fil comme les liaisons laser peuvent tre utilises. 3.2 Choix des supports 3.2.13.2.13.2.13.2.1 Remarques gnrales Tous les supports devront offrir une rserve de 30 % minimum aprs installation de tous les cbles et du matriel actif. La place ncessaire lintgration du matriel actif et des passe-fil devra tre prvue. Les actifs seront placs dans des gaines ventiles. Ils devront tre loigns des locaux occups en permanence (bureaux, enseignement, ). 3.2.23.2.23.2.23.2.2 Les chemins de cbles Ils seront composs de dalles marines galvanises chaud aprs fabrication de type CES ou quivalent. Deux types de montage sont prconiss :

    en pendard simple ou double, en appui mural (console).

    Les chemins de cbles courants faibles seront spars de 30 cm minimum des chemins de cbles courants forts et de 50 cm minimum des tubes fluorescents. Dans le cas o il ne serait pas possible de respecter localement les distances de sparation entre les courants forts et les courants faibles, il faudra raliser un blindage efficace (ex : chemin de cbles capot). 3.2.33.2.33.2.33.2.3 Les goulottes et plinthes Elles sont en rgle gnrale utilises pour la distribution des postes de travail dans les salles de classe ou bureau. Elles auront les caractristiques suivantes :

    structure aluminium (obligatoire pour les goulottes de sol) ou PVC, largeur 160 mm minimum, paisseur 55 mm minimum, trois compartiments et trois couvercles. La partie centrale sera vide de tout cble et

    rserve lappareillage,

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 39 sur 39

    indice de protection IP4X au niveau de lappareillage. Pour cela, des clips de scurit seront installs de part et dautre de chaque prise (ou bloc de prises) RJ45 et prise de courant,

    La goulotte et les accessoires devront provenir du mme fournisseur et seront du mme type chez ce mme fournisseur,

    degr de protection minimum IK09 pour la goulotte et IK08 pour lappareillage, ouverture des couvercles uniquement laide dun outil.

    Remarques :

    tous les accessoires associs aux goulottes (angles intrieurs / extrieurs variables, angles plats, T de drivation, joints de couvercles, joints de socles, clips de scurit) devront tre disponibles dans la gamme du constructeur et fournis par lentreprise,

    lapplication de joints silicone est interdite au niveau des dcoupes. 3.2.43.2.43.2.43.2.4 Les tubes Ils seront imprativement utiliss pour les cheminements horizontaux secondaires et pour les liaisons fibre optique. Ils seront galement utiliss pour la protection des cbles lors de la traverse de rservations, trmies, cloisons ou dalles bton. Ils auront les caractristiques suivantes :

    de type IRO ou ICO dans les cas standards, de type MSB OU MRB pour les cheminements soumis des rayonnements B.F. ou H.F.

    importants. Remarque : tous les fourreaux ou tubes utiliss pour la traverse de trmies ou dalle bton devront tre rebouchs afin de prserver lintgrit coupe-feu des lments. 3.2.53.2.53.2.53.2.5 Les perches et potelets Ils seront utiliss pour les cheminements des postes de travail amovibles ou inaccessibles par la priphrie de la pice. Ils auront les caractristiques suivantes :

    de structure aluminium, compartimentes pour la sparation des cbles VDI et courants forts (2 faces minimum), tenue mcanique garantie dans le temps.

    Remarques :

    les potelets pourront accueillir un maximum de 2 points daccs, les perches pourront accueillir 2 points daccs maximum pour une double face et 4 points

    daccs maximum pour une quadri face. 3.3 Les rgles de mise en uvre 3.3.13.3.13.3.13.3.1 Spcifications dinstallation et de mise en uvre des rpartiteurs Support des matriels de connexion : baies et coffrets 19 pouces :

    Baie 800x1000 pour accueillir des ressources informatiques et tlphoniques. Baie 800x800 pour accueillir des quipements de rpartition. Coffret 600x600 pour accueillir des quipements de rpartition.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 40 sur 40

    La hauteur des chssis des baies et coffrets sera dimensionne suivant les besoins dun tablissement. Cependant, afin de garantir un systme de cblage extensible, le Matre duvre ainsi que lentreprise devront intgrer la contrainte de 30% de rserves lors du dimensionnement des supports. De plus, Il convient que les supports prsentent des dgagements suffisants pour faciliter laccs et le logement des cbles et cordons. Installation des cbles et du brassage dans les rpartiteurs : La manire et le soin avec lequel le cblage est ralis au niveau des locaux de communication et des rpartiteurs est un facteur trs important pour le comportement et la facilit de gestion des systmes de cblage installs. Les prcautions dinstallation et de gestion des cbles quil convient dobserver comprennent, entre autres :

    llimination des contraintes sur le cble causes par des tractions, llimination des courbures excessives, viter des faisceaux de cbles trop serrs,...

    Larrive des cbles jusquau niveau du rpartiteur doit tre ralise grce des goulottes ou chemins de cbles appropris. Le matriel de connexion des rpartiteurs doit tre install pour permettre une altration minimale des signaux, et une efficacit de lcran (quand un cblage crant est utilis) par une prparation adquate du cble, les pratiques de terminaisons (conformes aux instructions du fabricant) et par une gestion bien organise des cbles. Le brassage horizontal des cordons et jarretires seffectue par des panneaux passe-cordons type anneaux pour leur rangement. Ainsi, ces cordons sont renvoys sur les cts des chssis. Les concepteurs devront prvoir des supports pour le brassage vertical. Compatibilit des cbles : La compatibilit entre les cbles utiliss dans la mme liaison doit tre maintenue sur lensemble du systme de cblage. Par exemple :

    des connexions ne doivent pas tre faites entre des cbles cuivre ayant des impdances caractristiques diffrentes,

    les jarretires optiques doivent avoir les mmes proprits physiques que les liaisons FO. Connectique Le soin apport au raccordement des cbles sur les matriels de connexion est un lment sur lequel une attention particulire devra tre accorde. Il convient que la longueur dpaire dun lment de cble soit la plus courte possible. Seule la longueur de gaine ncessaire au raccordement doit tre retire. De plus, pour des liaisons formes de composants de catgorie 6a, il convient de respecter une longueur maximale de 13 mm de dtorsadage des cbles. Traitement des crans des cbles et matriels de connexion Dans le cas o des cbles ou units de cbles crants sont utiliss, les recommandations de base suivantes sont respecter. Les procdures ncessaires pour obtenir une mise la terre adquate, la fois pour la scurit lectrique et le comportement CEM sont sujet des normes europennes et sont lies une bonne qualit dinstallation.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 41 sur 41

    Il convient de noter quune mauvaise mise en uvre des crans peut dgrader le comportement du systme de cblage et influer sur la scurit. Un cblage crant ncessite que tous les composants du cblage soient crants et satisfassent aux prescriptions dimpdance de transfert donnes dans la norme EN 50173. Il est recommand que tous les crans de cbles soient raccords la terre chaque armoire de tlcommunication. Normalement, les crans sont relis aux baies des quipements qui sont leur tour relies la terre. Une borne principale de terre doit tre prvue dans le local de communication. La rsistance entre le chssis de support de connectique et la borne principale de terre doit tre infrieure 2 ohms. Toutes les terres des diffrents systmes dun btiment doivent tre relies entre elles pour rduire les effets des diffrences de potentiel du sol. 3.3.23.3.23.3.23.3.2 Spcifications dinstallation et de mise en uvre des cbles Les performances de transmission, la fiabilit du rseau et la facilit d'exploitation, dpendent essentiellement du respect des normes, tant du point de vue de l'ingnierie que de l'installation. Les mthodologies de raccordement et doutillage prconises par les constructeurs ainsi que les exigences particulires en termes de tirage de cble et de rayons de courbure seront galement respectes. 3.3.2.1 Longueur des liaisons Plus la distance de transmission sur un cble est grande et plus le signal lectrique qui le parcourt sera attnu et dform par la rsistivit du cuivre et par la rceptivit de ce cble aux perturbations lectromagntiques. La norme demande, pour les cblages horizontaux et verticaux de classe D, E, Ea et F quune distance entre une prise terminale et son rpartiteur dtage ne doit pas tre infrieure 15 m, ni dpasser une longueur maximale de 90 m.. Au-del, des liens optiques doivent obligatoirement tre mis en uvre. 3.3.2.2 Passage des cbles Toute contrainte mcanique exerce sur le cble peut modifier irrmdiablement ses caractristiques lectriques. Afin de minimiser au mieux ces contraintes, l'installateur prendra les prcautions suivantes lors du tirage des cbles et de leur connexion :

    respecter le rayon de courbure des cbles (rayon minimum autoris = 8 fois le diamtre du cble poser)

    viter les vrillages du cble, l'utilisation d'un drouleur de touret est obligatoire, protger les cbles par des fourreaux pour le passage des trmies ou rservations (tous

    les fourreaux devront tre rebouchs), veiller effectuer le tirage des cbles sans coup. Des poulies de renvoi seront disposes

    si ncessaire pour viter tout frottement contre un angle vif lors des changements de direction,

    prvoir l'avance les changements de direction des cbles. Pour les cbles doubles, il est conseill de les placer dans les chemins de cble sur leur ct.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 42 sur 42

    lors de la pose de colliers de serrage (3 par mtre), veiller les serrer modrment la main, le rtrcissement des isolants modifiant l'impdance des cbles, ce qui favorise la diaphonie.

    Infrastructure de distribution des cbles Linfrastructure de distribution des cbles doit tre particulirement flexible de faon :

    pouvoir ajouter facilement tout cble que lon jugerait ncessaire pouvoir dplacer facilement - et dans des proportions raisonnables- tout lment du

    systme de cblage. Prvoir, aux extrmits des cbles, des longueurs non utilises ( mous ou lovages) suffisants

    viter les contraintes dencastrement dans les planchers ou cloisons. En consquence, il convient de sur-dimensionner les passages de cbles (environ 30% de rserves). Rayon de courbure Pour faciliter la pose, et surtout respecter les caractristiques des cbles, les rayons de courbure doivent tre aussi grands que possible. Les rayons mini acceptables dpendent de la constitution et des dimensions des cbles. Pour les cbles horizontaux ( 4 paires symtriques) reliant les rpartiteurs dtage aux prises, il est recommand de ne jamais imposer un rayon de courbure infrieur 8 fois le diamtre extrieur du cble ; dans tous les cas il ne doit tre infrieur 50 mm. Pour les cbles fibres optiques, il est recommand de ne jamais imposer un rayon de courbure infrieur 10 fois le diamtre extrieur du cble ; dans tous les cas un rayon infrieur 100 mm peut poser des problmes. Ecrasement et traction Lcrasement, ou des tractions excessives, sur les cbles optiques ou cuivre peut galement provoquer des dtriorations et des dysfonctionnements. On vitera donc de soumettre les cbles de telles contraintes, quelles soient momentanes (en cours dinstallation) ou durables (aprs linstallation). Perturbations lectromagntiques Les sources de perturbations lectromagntiques peuvent tre dorigine interne au btiment ou externe. Linstallateur devra prendre toutes les prcautions afin dviter ces sources (cf paragraphe 3.3.7). 3.3.33.3.33.3.33.3.3 Spcifications dinstallation et de mise en uvre des chemins de cbles Limplantation, le dimensionnement et la protection des chemins de cbles constituent des problmes qui doivent tre examins :

    pendant la phase de conception du btiment dans le cas dimmeubles neufs ou rnovs pendant la phase de conception du cblage dans le cas dimmeubles anciens. Lors de la phase de conception du cblage, on doit veiller ce que limplantation des

    chemins de cbles, colonnes verticales, permettra de respecter les rgles de mise en uvre du cblage, en particulier :

    o loignement suffisant par rapport aux sources de perturbations lectromagntiques, o lespace rserv aux chemins de cbles doit tre suffisant pour quils restent

    parfaitement accessibles pour les oprations de maintenance ou dextensions, o cet espace rserv aux chemins de cbles doit permettre le respect des rayons de

    courbure des cbles, o il est souhaitable que le dimensionnement des chemins de cbles permette de

    passer lensemble des cbles prvus et en laissant une rserve dau moins 30% pour la distribution,

    o les chemins de cbles doivent imprativement tre protgs contre les risques dintrusion par des tiers, notamment en vitant des installations exposes au public, particulirement dans les parties communes de locaux scolaires,

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 43 sur 43

    o les chemins de cbles doivent tre de mtal afin de constituer une cage de Faraday offrant une protection contre les parasites lectromagntiques. Ils doivent donc tre mis la terre rgulirement.

    o les chemins de cbles percent frquemment les cloisons anti-feu. Il est donc ncessaire de reconstruire ces cloisons aprs installation des chemins de cbles.

    o les chemins de cbles ne doivent pas tre placs dans des passages ou des canalisations non adaptes (conduits de fume, chauffage, gaz, eau,....)

    Dautre part, toutes les liaisons entre immeubles doivent tre souterraines pour des problmes de terre et de foudre. 3.3.3.1 Pose des chemins de cbles La conception des parcours des chemins de cbles devra tenir compte :

    des rayons de courbures minimaux des cbles cuivre et optique qui seront supports, des installations existantes afin de ne pas gner laccs aux organes de maintenance des

    autres installations, des sources de perturbations lectromagntiques

    Lentreprise utilisera tous les accessoires ncessaires tels que coudes, ts, remontes, croix, clisses articules, Les supports seront rpartis conformment aux prescriptions du constructeur, adapts au poids de lensemble et aux parois sur lesquelles ils seront fixs. La continuit des masses sera assure sur la totalit du parcours du chemin de cbles. Chaque tronon du chemin de cbles sera raccord par un cble en cuivre nu de 16mm de section, au moyen de bornes connexions directes prvu cet effet. Le chemin de cbles devra tre connect au rseau de masse qui sera lui-mme reli la terre. Les chemins de cbles seront tiquets tous les 10m, chaque traverse de paroi et changement de direction. Les cbles sont poss en nappes, cte cte, en vitant tout croisement. Ils seront fixs au support par des colliers RILSAN (un au mtre en circulation verticale et un tous les 3 m en circulation horizontale). Lentrepreneur veillera ce que ces colliers ncrasent pas les cbles et nengendrent pas une contrainte mcanique de nature perturber les caractristiques lectriques de ceux-ci. 3.3.43.3.43.3.43.3.4 Spcifications du mode de distribution des points daccs La distribution des points daccs doit obir certaines rgles :

    le point daccs situ au niveau du tableau devra tre situ gauche ou droite de ce dernier (jamais en dessous) et les prises seront installes une hauteur de 1,10m environ (sauf dans le cas de goulottes utilises en plinthe),

    dans les salles totalement quipes, la distribution se fera soit en goulotte en allge ( une hauteur de 1,10m environ) en priphrie de la salle, soit dans le mobilier (par exemple arrive des cbles par le sol au niveau de chaque paillasse), soit par des perches ou potelets pour alimenter des postes de travail en partie centrale,

    dans les salles semi-quipes, la distribution se fera gnralement en goulotte en allge 1,10m du sol en fond de classe.

    La position des prises dans les goulottes devra tre conforme ce qui suit :

    position horizontale o appareillage dans le compartiment central, o prises courants forts gauche, o couvercle de 10 cm, o prises VDI droite,

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 44 sur 44

    o couvercle de 10 cm, o les cbles courants forts et VDI doivent arriver de chaque ct ( gauche pour les

    courants forts et droite pour les VDI), o clips de scurit de chaque ct de chaque bloc de prises courants forts et VDI.

    position verticale o appareillage dans le compartiment central, o prises courants forts en bas, o couvercle de 10 cm, o prises VDI en haut, o couvercle de 10 cm, o les cbles courants forts et VDI doivent arriver de chaque ct (en bas pour les

    courants forts et en haut pour les VDI), o clips de scurit de chaque ct de chaque bloc de prises courants forts et VDI.

    TRES IMPORTANT : Lentreprise devra imprativement raliser des plans dimplantation en collaboration avec le Matre duvre et ltablissement afin mettre en place une installation cohrente et fonctionnelle. 3.3.4.1 Distribution par le plafond Le cheminement des cbles dans les faux-plafonds doivent tre mis dans des gaines ou chemins de cble et leur passage doit prendre en compte le positionnement des clairages avec des tubes fluorescents. 3.3.4.2 Distribution dans les cloisons Certaines cloisons sont creuses et permettent la descente des cbles jusqu'au poste de travail. Lutilisation de fourreaux est obligatoire. Le guidage des cbles actuels et surtout futurs en sera facilit et la sparation avec les cbles courants forts galement (la longueur de cheminement prendre en compte est celle du dpart du chemin de cbles jusqu'au point d'accs). 3.3.4.3 Distribution par goulotte ou moulure La diffrence entre une goulotte et une moulure est l'paisseur. Avec la premire, la capacit en nombre de cbles va tre plus importante et le point d'accs pourra y tre encastr. Le choix des deux types de composants devra tre fait en fonction des besoins spcifiques de chaque tablissement. Ce type de distribution (par goulotte ou moulure) s'applique plus particulirement aux bureaux dont les cloisons sont fixes ou incapables de recevoir des cbles. 3.3.4.4 Distribution par perche Ce type de distribution est exclusivement rserv aux bureaux ou aux salles quips de faux-plafonds ou comportant un espace paysager. L'avantage de ce principe est le positionnement de la colonne l'endroit dsir. 3.3.4.5 Distribution par le sol Il y a trois possibilits :

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 45 sur 45

    Soit la zone pr cbler est quipe d'un faux-plancher et dans ce cas les cbles chemineront dans celui-ci en respectant les contraintes d'environnement (sparation courants forts / courants faibles).

    Soit la zone possde un vide sanitaire, Soit la distribution se fait par le plafond de ltage infrieur condition que ce dernier soit

    quip dun faux-plafond 3.3.53.3.53.3.53.3.5 Spcifications dinstallation et de mise en uvre des prises terminales Linstallation des prises doit, pour les prises murales, respecter la norme NF C 15-100, qui prvoit de les placer plus de 0,05 m du sol. Le support de la prise doit pouvoir assurer larrive du secteur en sparant courant fort et courant faible. Si possible, larrive des cbles lectriques se fera par un accs distinct de celui des courants faibles.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 46 sur 46

    Convention de Raccordement de la Prise RJ 45 Lentreprise devra imprativement respecter les consignes et recommandations de mise en uvre donnes par le constructeur du systme de cblage pour le raccordement des connecteurs aux deux extrmits. 3.3.63.3.63.3.63.3.6 Conditions pour la mise en uvre de liaisons SANS-FILS On pourra utiliser des liaisons sans-fils pour irriguer quelques postes de travail situs dans des zones ou des btiments distants et loigns de linfrastructure principale du Lyce, ceci, par exemple, afin dviter des travaux lourds de gnie civil ou de cration de liaisons optiques coteuses. Ces liaisons sans-fils pourront, soit irriguer des postes de travail sans fil partir dun point daccs WIFI situ sur le rseau cbl, soit interconnecter 2 rseaux filaires grce 2 ponts radio ou laser. Ces liaisons sans-fils pourront tre utilises condition de respecter les prcautions suivantes :

    raliser une tude de faisabilit, prenant en compte la topologie des lieux afin de vrifier la bonne transmission des informations, ainsi que la conformit la lgislation des Tlcommunications. Cette tude de couverture doit dterminer le nombre de bornes ncessaires ainsi que leur positionnement sur le site pour minimiser les interfrences entre bornes. Dans tous les cas, si cette liaison traverse le domaine public, elle est soumise lautorisation de lART (Autorit de Rgulation des Tlcommunications).

    les postes de travail distants ne doivent pas tre demandeurs de dbits importants : les salles multimdia, les postes recevant de la vido ou des tlchargements volumineux,.ne doivent pas tre connects par ce type de liaison

    tous les moyens de scurit et de confidentialit disponibles autour de ces solutions (cryptage, contrle des adresses MAC, authentification des utilisateurs, chiffrement WPA2,) doivent tre mis en uvre afin dviter les intrusions malveillantes sur le rseau de ltablissement.

    Dans le cas dun dploiement de plusieurs bornes pour couvrir une zone lutilisation de bornes lgres avec centralisation de la gestion devra tre prfre.

    Lutilisation de cette technologie au sein dun EPLE est rgie par la circulaire manant du Directeur de la DPMA en date du 18 Mai 2006. Circulaire intitule : Mise en uvre des bornes WIFI ouvrant accs aux ressources internes du systme dinformation. Toute utilisation de cette technologie dans un tablissement doit tre valide par le service TIC de la Rgion et le service du Responsable de la Scurit de Systme dInformation du Rectorat (RSSI) qui vrifiera la scurit, lopportunit et la faisabilit de lutilisation de cette technologie. 3.3.73.3.73.3.73.3.7 Spcifications des dispositions de protection contre les perturbations lectromagntiques Les sources de perturbations lectromagntiques peuvent tre dorigine interne au btiment ou externe. Linstallateur devra prendre toutes les prcautions afin dviter ces sources qui peuvent tre :

    le rseau de distribution dnergie lectrique, il est presque toujours porteur de parasites hautes frquences,

    les moteurs lectriques collecteur les tubes fluorescents avec leurs starters les postes de transformation lectrique les appareils lectroniques avec alimentation dcoupage

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 47 sur 47

    le rseau tlphonique analogique qui met un champ parasite lors de lmission du courant de sonnerie.

    Mais, il devra se prmunir de protection contre dventuelles sources externes notamment :

    les radars, les metteurs radio, les lignes haute-tension, les lignes de chemin de fer,...

    3.3.7.1 Sparation entre Courants Forts et Faibles Les distances de sparation ci-dessous sont admises comme suffisantes :

    Les cheminements des cbles cuivre verticaux et horizontaux dans les couloirs doivent tre distants des cbles dalimentation lectrique dau moins 0,3 m.

    Ils doivent tre carts dau moins 0,6 m des tubes fluorescents. Pour la distribution dans les bureaux, le cheminement parallle avec les cbles

    dalimentation lectrique est admis condition de maintenir une distance minimale entre cbles gale 0,01 m par mtre de cheminement parallle, avec un minimum de 0,02 m.

    En milieu fortement perturb, on aura intrt utiliser des cbles paires avec crans en plus de lcran du cble, et veiller lutilisation et la mise en uvre de connecteurs adquats pour cbles avec crans, ou utiliser des cbles fibres optiques. La distance minimale de sparation par rapport au ballast des appareils d'clairage fluorescent est de 60 cm. On s'cartera d'au moins 1 mtre de tout quipement lectrique tournant (moteurs...) ou susceptible de crer un arc lectrique (disjoncteurs, contacts selfiques...) et en rgle gnrale de tout quipement gnrateur de rayonnement lectromagntique. Les prconisations ci-dessus sont des valeurs minimales. Lorsque cela est possible, il est souhaitable d'augmenter ces valeurs de faon rduire au maximum les perturbations induites sur toute la longueur de la liaison. 3.3.7.2 Isolement des cbles Courants Faibles La deuxime cause de perturbation lectromagntique des cbles courants faibles est produite par les signaux transmis sur les paires, faisceaux ou cbles voisins. Cette perturbation, connue sous le nom de diaphonie ou Next (paires voisines) ou Alien Crosstalk (cbles voisins), ne peut tre attnue que par un cblage rigoureux de toutes les terminaisons de cbles et par une mise la terre efficace de tous les crans des cbles. L'installateur veillera respecter toutes les recommandations de la part du constructeur concernant les raccordements et les passages de cbles. 3.3.7.3 Ralisation des plans dquipotentialit Pour viter toute perturbation du rseau par un courant haute frquence gnr par des quipements (tels que les G.S.M., les Talkie-walkie, les radios amateurs H.F...) les plans dquipotentialit seront soigneusement raliss.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 48 sur 48

    Plus les liaisons dquipotentialit seront nombreuses et courtes, plus le drainage sera efficace et plus les courants drainer seront de faible intensit, donc moins perturbateurs, ce qui ne peut que favoriser l'immunit du rseau VDI contre les champs lectromagntiques haute frquence. La multiplication des liaisons dquipotentialit permet de diminuer la surface des boucles de masse. En limitant la superficie de ces boucles, on limite du mme coup lintensit des courants parasites gnrs lorsquelles sont traverses par un flux dondes lectromagntiques (loi de Lenz). Ces liaisons dquipotentialit doivent tre ralises laide de tresse plate car les courants parasites dont on souhaite se prmunir sont des courants haute frquence. Ce type de courant se propageant dans les conducteurs par effet de peau, l'efficacit du drainage dun conducteur ne dpendra pas de sa section mais de sa surface. Un conducteur plat dau moins 3 cm de large sera infiniment plus efficace pour drainer un courant H.F. quun conducteur cylindrique de 35 mm2. Bien entendu, plus la tresse sera large, meilleure sera son efficacit de drainage (longueur < largeur x 5). Les liens d'quipotentialit seront raliss entre la masse des cheminements courants faibles et celle des cheminements courants forts ou dfaut avec n'importe quelle masse mtallique du btiment. Ces liens seront raliss raison d'au moins un tous les 5 mtres et systmatiquement lors du croisement du cheminement courants faibles avec celui des courants forts. La connexion des tresses devra tre ralise par sertissage ou boulonnage. 3.3.83.3.83.3.83.3.8 Spcifications de lorganisation des rseaux de Terre La mise la terre des divers quipements constituant le cblage doit faire lobjet dattentions particulires, il doit tre conforme aux normes IEC 364-5, EN60950 et TIA/EIA-607. Dune manire gnrale, le traitement des terres doit respecter les rgles suivantes :

    Toutes les pices mtalliques susceptibles dtre portes un potentiel dangereux, doivent tre mises la terre

    Toutes les terres dun btiment, courants forts, courants faibles et liaisons quipotentielles doivent tre raccordes entre elles et relies le plus prs possible de lorigine (puits de terre unique disponible dans le btiment). Les terres indpendantes sont interdites.

    Il sera constitu un rseau de masse maill, sattachant rduire au maximum les surfaces de boucles.

    Ces principes gnraux seront appliqus aux projets de cblage, et ceci dautant plus que les systmes mis en uvre doivent respecter les normes de compatibilit lectromagntique (NF EN55022). En particulier, lutilisation des cbles paires torsades F/UTP ncessite des prcautions trs rigoureuses quant au traitement des crans des cbles. Si ce nest pas le cas, les perturbations lectromagntiques peuvent engendrer des erreurs de fonctionnement du rseau (nombre de reprises dmission trop important, diminution des performances, saturation du rseau), lcrantage F/UTP savrant inutile, voire nfaste. Linstallateur devra donc sattacher minimiser au maximum les effets des perturbations lectromagntiques.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 49 sur 49

    3.3.93.3.93.3.93.3.9 Reprage et identification des composants La facilit dexploitation doit tre un aspect essentiel du cblage gnrique. Sa flexibilit ne peut tre exploite compltement que si le cblage est gr correctement. Grer implique didentifier et denregistrer tous les composants qui font partie du systme de cblage aussi bien que les chemins de cbles, les rpartiteurs, les baies de tlcommunication et autres espaces o ils sont installs. De mme, toutes les modifications sur le cblage doivent tre enregistres ds quelles sont ralises. Les tiquettes de marquage doivent tre :

    lisibles, indcollables et ineffaables, Visibles sans manipulation de lobjet repr.

    Le reprage et lidentification concernent :

    Les cbles de liaison et de brassage Les supports de cheminement Les baies et panneaux de rpartition Les prises terminales de raccordement Les infrastructures (chambres de tirage)

    Dune manire gnrale, ltiquetage est fait de telle faon quun exploitant puisse reconnatre un lment quelconque de la chane de liaison en labsence de toute documentation (qui reste absolument obligatoire par ailleurs). 3.3.9.1 Les baies et coffrets 19 pouces Les locaux techniques de rpartition sont reprs par 2 ou 4 caractres rpartis en 2 champs :

    Type de local : RG = local de Rpartition Gnral (celui qui contient le centre de ltoile de distribution primaire) SR = local de Sous-Rpartition

    Numro de sous-rpartiteur : 2 caractres Dans le cas dutilisation de valeur numrique, les zros non-significatifs devront tre renseigns. Exemples :

    RG : Local de rpartition gnral SR12: Local de rpartition secondaire n12

    De plus, le rpartiteur gnral devra contenir une carte (plan de masse) de ltablissement indiquant lemplacement de tous les sous-rpartiteurs auxquels il est reli avec leur emplacement (btiment, tage, salle). Ce plan sera coll sur une porte dune des baies du RG. 3.3.9.2 Les panneaux de brassage 3.3.9.2.1 Les tiroirs optiques Lidentification inscrite en clair sur la face avant de la platine comportera :

    Lidentification du local technique de rpartition vers lequel se dirige ce cble Le type de cble (nombre de fibres,type OM3,OS1,...)

    Le numro dordre de la fibre devra apparatre ct du connecteur correspondant

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 50 sur 50

    Exemple : SR02-12fo : Cble 12 fibres optiques partant vers le local de rpartition secondaire n02 3.3.9.2.2 Les prises sur panneaux de rpartition 19 Chaque prise des panneaux de rpartition sera repre par lidentification de la prise terminale desservie avec un code entre 6 et 8 caractres sur 2 champs spars par un tiret :

    Numrotation du Panneau : 1 caractre Identification de la salle : 3 6 caractres Numro de la prise : 2 caractres

    Exemple : E025-A11 : Port du panneau A11 allant la salle E25 sur la Prise A11 numrote RG-A11 CDI-D01 : Port du Panneau D01 destination de la prise n01 dans le CDI numrote CDI-D01 De plus il ne doit pas avoir de sparation entre les prises pour la tlphonie et les prises pour linformatique. Cest un cblage banalis. 3.3.9.3 Les cordons de brassage Pour reprer et identifier les cordons de brassage dans les baies, deux solutions seront appliqus en fonction de la mise en place de la gestion de VLAN au sens de la norme 802.1q.

    802.1q mis en uvre : Dans ce cas les cordons de brassage nont pas besoin dtre identifis. Par contre le brassage doit tre effectu rigoureusement comme suit : Les 24 premires prises du panneau de brassage doivent correspondre aux 24 prises du premier Switch, les 24 suivantes aux 24 du second Switch etc Toutes les prises seront brasses et la distinction administratif, pdagogique ou autres se fera ensuite avec les Vlans.

    802.1q non-utilise : Dans ce cas les cordons de brassage doivent tre repr et identifi chaque extrmit avec un identifiant unique sur le site et le brassage ne doit pas forcment respecter un ordre particulier. Non implment.

    3.3.9.4 Les commutateurs Le nom des lments devra permettre de savoir dans quel local de rpartition ils se trouvent et dans quel ordre ils sont disposs (du plus haut au plus bas). Exemple : SR2-SW01 : le commutateur est plac en premire position dans le sous-rpartiteur 2 de

    ltablissement. RG-SW00 : le commutateur est le cur de rseau situ au rpartiteur gnral du site. Aucun

    autre commutateur ne pourra sappeler SW00. 3.3.9.5 Les prises terminales Chaque prise terminale doit tre tiquete conformment ltiquette de la prise sur le bandeau ct rpartiteur. Voir numrotation plus haut numrotion diffrente sur le bandeau et sur la prise L'tiquetage des prises sera fait l'aide d'tiquettes autocollantes installes dans le logement prvu cet effet sur le plastron de la prise.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 51 sur 51

    La localisation des prises sera indique dans le tableau de dfinition et localisation des prises qui permet le paramtrage et le suivi de linstallation (cf annexe 1). Le numro des prises commence par "01" dans chaque salle et sera incrment dans le sens des aiguilles d'une montre. 3.3.9.6 Les cbles Chaque cble doit tre tiquet tous les 10m tout au long de leur cheminement. 3.3.9.6.1 Rocades optiques entre rpartiteur Les cbles de distribution primaire seront reprs sur leur parcours :

    A tous les changements de direction A toutes les traverses de parois Dans chaque chambre de tirage

    Le reprage associera 2 indications spares par un / :

    Identification local de rpartition dorigine Identification local de rpartition de destination

    Exemple : RG/SR08 : fibre dinterconnexion dorigine le rpartiteur gnral et destination du local de

    rpartition secondaire n08 3.3.9.6.2 Cbles de distribution secondaire Les cbles de distribution secondaire seront reprs sur leur parcours :

    A tous les changements de direction A toutes les traverses de parois Dans chaque chambre de tirage

    Le reprage associera 3 indications spares par un / :

    Identification local de rpartition dorigine Identification salle de destination

    Le numro du cble considr Exemple : SR04/A015/07 : Cble n 7 dinterconnexion dorigine le local de rpartition secondaire n04 et

    destination de la salle A15 3.3.9.7 Les chemins de cbles Les chemins de cbles seront reprs tous les 5 mtres par une tiquette de dimension 70 mm x 30 mm avec inscrit :

    CHEMIN DE CABLES VDI

    Le reprage devra dmarrer partir des locaux de brassage. Une tiquette sera systmatiquement installe de chaque cot des traverses de cloison.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 52 sur 52

    3.4 Les matriels actifs 3.4.13.4.13.4.13.4.1 Le choix du type de rseau Le choix du type de rseau informatique consiste, entre autres, dterminer quels vont tre les mthodes daccs au support physique (le cblage), cest dire les protocoles pour transporter les donnes sur le cble. Ces protocoles correspondent aux couches 1, 2 et 3 du modle OSI. Le choix actuel pour les lyces se portera sur lutilisation des protocoles couches basses de type Ethernet (Niveau 2 minimum). Les lyces agricoles feront usage de protocoles de la couche 3 du modle OSI. 3.4.23.4.23.4.23.4.2 Spcification des quipements actifs Ethernet 3.4.2.1 Gnralits La mise en uvre des quipements actifs a pour but de constituer un rseau Ethernet dont les fonctionnalits attendues sont les suivantes :

    Connexion de postes de travail suivant les Vlans paramtrs sur le rseau. Connexion 1 Gb/s voire 10 Gb/s des serveurs ayant pour fonctions des services de partage

    de fichiers, distribution dapplications bureautiques, sauvegardes, partage dimprimantes, Connexion de serveurs pour le partage de CD-ROM, de base de donnes du fonds

    documentaire, parfois de serveurs de vido numrique, Constitution dau moins 8 rseaux virtuels, Permettre laccs des postes de travail aux ressources externes au lyce :ressources

    numrique pdagogique, services acadmique ou rgionaux,.., Certains serveurs pourront servir plusieurs catgories dutilisateur diffrentes.

    3.4.2.2 Architecture du rseau Ethernet Le rseau devant tre constitu aura une topologie en toile :

    Au niveau du rseau primaire (rocades inter-locaux de rpartition), il sera ralis un rseau Ethernet sur fibres optiques pouvant accepter un dbit allant jusqu' 10Gb/s (Ethernet 10GBase-SX). Le centre de ltoile optique tant situ dans le local de rpartition gnrale. Les quipements actifs constituant les nuds de ce rseau fibres optiques seront de type commutateur Ethernet de type 1000Base-T ou de type 1000Base-SX et pouvant supporter le te 10GBase-SX avec modules, et administrables.

    Au niveau du rseau secondaire, on utilisera des liaisons Ethernet sur paires torsades 100, ou 1000 Mb/s (Ethernet 100Base-T et Ethernet 1000Base-T)

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 53 sur 53

    3.4.2.3 Caractristiques techniques des quipements rseau Le matriel actif propos devra tre des commutateurs de niveau 2 minimum et, dans la mesure du possible, issu du mme constructeur, ceci afin de garantir une homognit et une compatibilit complte, aussi bien au niveau fonctionnement quau niveau administration et exploitation. Selon le type dtablissement, notamment les lyces agricoles, les commutateurs devront tre de niveau 3. 3.4.2.3.1 Les commutateurs Ethernet de niveau 3 Les commutateurs Ethernet de niveau 3 (ou routeurs LAN) assurent la commutation des paquets au niveau 3 de la couche OSI. Dans les rseaux locaux, ils sont utiliss pour effectuer le routage entre diffrents sous-rseaux et pour en contrler les accs. Certains tablissements notamment les lyces agricoles seront quips de ce type de matriel afin deffectuer le routage au niveau de la couche 3. Pour les autres lyces, seuls les commutateurs du cur de rseau seront de niveau 3 mais la fonction de routage de niveau 3 sera dsactive. Ces quipements seront rackables dans les baies et coffrets 19 pouces. Ils doivent tre composs de cartes rseau gigabit 1000 Mbps et 10 Gbps pour le raccordement des serveurs ainsi que pour le raccordement des rocades fibres optiques des sous-rpartiteurs. 3.4.33.4.33.4.33.4.3 Construction neuve

    Dans le cas dune construction neuve, le chssis fdrateur et les Switch dtage seront obligatoirement de technologie POE.

    3.4.3.1 Le chssis Fdrateur

    Plac au Rpartiteur gnral de ltablissement, cet lment fournira notamment la distribution en 1gb/s (Pouvant supporter le 10Gb/s) vers lensemble des btiments

    Il disposera des caractristiques minimum suivantes :

    Dsignation du modle de base

    Minimum 6 logements de modules LED pour signalement logement utilis 1 Port console Hot swappable Standards supports : Alimentation redondante spanning tree IEEE 802.1d ; RSTP (rapid convergence spanning tree) IEEE

    802.1w ; multiple spanning tree IEEE 802.1s ; protocole lacp (link aggregation control protocol) IEEE 802.3ad ; ansi/lldp med

    (media endpoint discovery) tia-1057 ; Qos : priorit diffserv rfc 2474 IEEE 802.1AB Link Layer Discovery Protocol authentification rseau IEEE 802.1x ; Power over Ethernet (PoE) IEEE 802.3af

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 54 sur 54

    Dsignation du modle de base

    Marquage vlan IEEE 802.1q ; gvrp IEEE 802.1q ; priorit IEEE 802.1p ; Rackable 19 et Fourniture du kit de montage 19 Alimentation redondante de 1500W (mini) Temprature de fonctionnement : 0 55 C (mini)

    Commutation De niveau 2 minimum Matrice de commutation 380 Gbps minimum Temps de latence < 3,7 micro secondes 1Gb/s < 2,1 micro seconde en 10gb/s Taille de table dadresse : 10000 entres minimum

    Administration SNMP : Support Version V1/V2c/V3 RMON : V2 / Sflow v 5 Gestion des Vlan minimum 20 Vlan/ports Port Console RS232 Interface de ligne de commande : Navigateur Web Upgrade Software/Config : Possibilit d'upgrade distance du fichier de

    configuration et de l'image Modules supports :

    Modules Gigabits ou Modules 10 Gigabits fibre optique pour la connexion de uplink une capacit de 12 ports mini en vue de la desserte des Rpartiteurs avec les cartes dinterfaces ncessaires ;

    Modules 10/100/1000 pour la connexion des serveurs et postes de travail

    Evolutivit

    Garantie vie, assur localement par un revendeur agr.

    3.4.3.2 Les Switch btiment et dtage simples

    Dsignation du modle de base

    24 ou 48 Ports 1000BaseTx RJ45 (mini) et ports double fonction 1000Base Tx ou Sx

    Support de module fibre 1gb/s LED pour signalement ports utiliss et tat de la liaison 4 ports dual personality cuivre ou fibre 1 Port console Gestion Full Duplex sur tous les ports Autosense 10/100/1000 Standards supports : 802.3, 802.3u, 802.3x, 802.x, radius, ssh (v2) spanning tree IEEE 802.1d ; rstp (rapid convergence spanning tree) IEEE

    802.1w ; multiple spanning tree IEEE 802.1s ; protocole lacp (link aggregation control protocol) IEEE 802.3ad ; ansi/lldp med

    (media endpoint discovery) tia-1057 ; Qos : priorit diffserv rfc 2474 IEEE 802.1AB Link Layer Discovery Protocol

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 55 sur 55

    Dsignation du modle de base

    authentification rseau IEEE 802.1x ; Power over Ethernet (PoE) IEEE 802.3af Temprature de fonctionnement 0 45

    Commutation De niveau 2 minimum Matrice de commutation 12.8 Gbit/s minimum Temps de latence < 1.9 micro secondes en 100M < 1,5 en 1 Gb/s Taille de table dadresse : 16000 minimum

    Fonctions volues Agrgation de liens (trunk) 802.3ad Protocole Spanning tree 802.1d LACP Qos : 802.1p/Cos

    Administration au minimum administrable SNMP avec MIB II Support de RMON (RFC 1757 : groupe 1, 2, 3 et 9) avec interface web (html). Sflow Stacking logiciel : Gestion mini de 16 Switchs avec une adresse IP Gestion des Vlan : 802.1q, minimum 20Vlan/ports

    Evolutivit

    Garantie vie, assur localement par un revendeur agr.

    3.4.43.4.43.4.43.4.4 Rhabilitation et extension

    Lopportunit de la mise place de la technologie POE sera valide par la matrise duvre et le

    service TIC de la Rgion . Dans le cas o cette technologie ne serait pas retenue le chssis fdrateur et les switchs dtage devront correspondent aux caractristiques ci-dessous.

    3.4.4.1 Le chssis fdrateur

    Le chssis fdrateur aura au minimum les caractristiques suivantes : Chssis Modulaire Multi slots, rackable 19 Hot Swappable : Ce chssis devra permettre le changement chaud de l'ensemble des

    composants (Alimentation dans une configuration avec alimentation redondante, modules, etc.)

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 56 sur 56

    Dsignation du modle de base

    Caractristiques prciser dans loffre

    Minimum 4 logements LED pour signalement logement utilis 1 Port console Standards supports : 802.3, 802.3ad, 802.3u,

    802.3x, 802.1d Fourniture du kit de montage 19

    La taille du chssis en U Le nombre de logement

    Commutation De niveau 2 minimum Matrice de commutation 38,4 Gbps minimum Temps dattente < 6 micro secondes Taille de table dadresse : 8000 entres minimum

    La vitesse/taille thorique du bus de commutation Le mode de commutation Le niveau de commutation La taille de la table dadresses mac La taille de la mmoire tampon La capacit de la mmoire

    Administration SNMP : Support Version V1/V2c/V3 RMON : V2 Gestion des Vlan minimum 20 Vlan/ports Port Console RS232 Interface de ligne de commande : Navigateur Web Upgrade Software/Config : Possibilit d'upgrade

    distance du fichier de configuration et de l'image

    Modules supports : Modules Gigabits fibre optique pour la connexion de

    uplink1000 base SX pour une capacit de 4 ports en vue de la desserte des SR avec les cartes dinterface GBIC ncessaires ;

    Modules 10 Gigabits fibre optique pour la connexion de uplink10 Gigabit

    Modules 100/1000 avec une capacit de 24 ports pour la connexion des postes de travail.

    3.4.4.2 Switch d'tage

    Dans le cas o le sous rpartiteur accueille plus de 96 prises ou plus de 4 rocades fibre optique, il

    sera ncessaire de prvoir un chssis fdrateur plutt quun commutateur (cf. 2.1).

    Dsignation du modle de base Caractristiques prciser dans loffre

    Ports 100BaseTx RJ45 et ports double fonction 1000Base TX ou SX

    LED pour signalement ports utiliss et tat de la liaison

    Les modules Fibre Optique seront du type 1000BaseSX (Mini GBIC)

    1 Port console Gestion Full Duplex sur tous les ports Autosense 10/100/1000 et auto-mdix (adaptation

    cble crois) Standards supports : 802.3, 802.3u, 802.3x

    Le nombre de Port : RJ45, 1000basesx, port redondant et/ou de secours. Le type de connecteur du ou des Port(s) 1000Base SX (SC, Mini GBIC) Le type de switch

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 57 sur 57

    Dsignation du modle de base Caractristiques prciser dans loffre Commutation

    De niveau 2 minimum Matrice de commutation 8,8 Gbit/s minimum 100 Mb Temps dattente < 4,9 micro secondes 1000 Mb Temps dattente < 2,9 micro secondes Taille de table dadresse : 8000 minimum

    La vitesse/taille thorique du bus de commutation Le mode de commutation Le niveau de commutation La taille de la table dadresses MAC La taille de la mmoire tampon La capacit de la mmoire

    Fonctions volues Agrgation de liens (trunk) 802.3ad Protocole Spanning tree 802.1d

    Contrle de broadcasts Filtrage de donnes: type de filtrage Agrgation de liens: le nombre

    Administration au minimum administrable SNMP avec MIB II Support de RMON (RFC 1757 : groupe 1, 2, 3 et 9)

    avec interface web (html). Gestion des Vlan : 802.1q, minimum 20Vlan/ports

    Evolutivit Alimentation redondante externe en option Garantie vie, assur localement par un

    revendeur agr.

    Le mode dextension :

    1. combinaison de plusieurs commutateurs (nombre de commutateurs empilables)

    2. ajout de modules (types, nombres) : 100Base-FX, 1000Base-SX,

    3.4.53.4.53.4.53.4.5 La scurit des rseaux 3.4.5.1 La constitution des Vlans Dans tout tablissement scolaire de lAcadmie, les matriels actifs doivent tre paramtrs afin de dclarer au moins 8 Vlans. La technique de constitution des Vlans est de dissocier les rseaux de groupes dutilisateurs ayant leur disposition des ressources informatiques qui leur sont propres. Lintrt est de scuriser les informations sensibles dun groupe dutilisateurs dun autre (par exemple : Il est vident que la partie Administration dispose dinformations sensibles de gestion et de comptabilit, qui doivent tre protges de tout acte de malveillance). Afin de raliser un premier niveau de scurit, on utilisera la technique de constitution des Vlans. Il faut rappeler quau niveau physique, cest dire au niveau du cblage, il ny a pas de distinction faite entre les Vlans. Les Vlans ne sont pas spars physiquement. Dune manire gnrale, on affectera 1 port du commutateur (cest dire une prise terminale) un Vlans donn (pdagogique ou administration). Le Cahier des Charges (CCTP) du projet devra comporter le tableau des prises installer, avec, pour chacune delles, son affectation lun ou lautre des Vlans (cf annexe 1).

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 58 sur 58

    3.4.63.4.63.4.63.4.6 Protection lectrique des quipements actifs Tous les quipements actifs doivent tre aliments par des onduleurs, ainsi ils seront protgs contre les surtensions ou autres dfauts dalimentation. On utilisera des onduleurs rackables de manire les intgrer directement dans les baies de brassage. 3.4.73.4.73.4.73.4.7 Station et logiciel dadministration du rseau Le prestataire devra proposer un systme dadministration de rseau, comprenant la station PC et le logiciel, et rpondant aux caractristiques suivantes : 3.4.7.1 Station dadministration La station doit permettre de faire fonctionner dans de bonnes conditions de performances et dergonomie le logiciel dadministration. Cette station sera de type PC, cran 17 minimum, et systme dexploitation dj utilis dans ltablissement. 3.4.7.2 Logiciel dadministration: Fonctions demandes Ce logiciel dadministration doit tre capable de grer et superviser tous les quipements actifs prsents sur le site ainsi que les quipements fournis lors de la ralisation dun projet de cblage. Ce logiciel possdera une licence sans limitation dans le temps. Ce logiciel devra tre ouvert, les codes daccs pour son paramtrage afin dintgrer de nouveau matriel seront transmis par le constructeur au personnel exploitant. Monitoring Lapplication devra fournir les services suivants :

    Outils de dcouverte automatique des quipements actifs du rseau, Reprsentation schmatique des quipements reconnus et des liens, Etat de fonctionnement des quipements et de leurs composants (ports, ventilateurs,) Etat du trafic par quipement ou liens

    Sauvegarde et restauration de configuration Configuration Le logiciel dadministration permettra de configurer lensemble des quipements administrables, et ceci distance. Pour la mise en uvre des rseaux virtuels Vlans, ladministrateur pourra configurer les commutateurs partir de la station dadministration. Alarmes Le logiciel devra permettre de dclarer des seuils dalarmes sur chacun des objets grs (quipement, utilisateur ou port dquipement). Les alertes pourront tre signales vers la station dadministration et/ou vers dautres moyens : SMS, e-mail,

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 59 sur 59

    Rapports et suivi Les outils associs au logiciel dadministration devront pouvoir fournir des rapports sur linventaire des quipements du rseau et sa topologie. 3.4.83.4.83.4.83.4.8 Installation et mise en uvre des quipements actifs Le prestataire aura sa charge linstallation des quipements actifs dans les baies des diffrents locaux techniques, selon la rpartition indique dans le tableau prcdent. Le prestataire devra effectuer le paramtrage des quipements actifs de manire constituer un rseau logique conforme aux indications du CCTP. Pour le paramtrage du matriel actif, il faut paramtrer les Vlans, qui sont de base au nombre de 5 , mais ils peuvent tre plus nombreux suivant les besoins de ltablissement : (Ces recommandations peuvent voluer dans le temps, il est prfrable de prendre lattache de la DSI (sae) du rectorat ou de la DSI de la Rgion). 1. ADMIN : Le Vlan de ladministration Vlan par dfaut Le Vlan de gestion du matriel actif (supervision) sur lequel il y aura un port dun switch afin dy connecter un PC pour grer le matriel actif et les alertes -2. PEDAGO : Le Vlan de la pdagogie -3. DMZ PUBLIC : Le Vlan de la DMZ (Pour des services web accessibles de lextrieur) -4. DMZ PRIVE : Le Vlan pour la Toip , la Vido;LA GTC,..., les bornes WIFI-5. WIFI : Le Vlan pour les accs WIFI 1. VLAN data : pour les stations de travail administratif ; 2. VLAN data : pour les stations de travail pdagogie ; 3. VLAN Dmz publique : 4. VLAN (DMZ priv) : voix et data ; ,pour les terminaux tlphonique IP (besoin futur) et pour tout autre type dquipement IP (GTC et autres). 5. VLAN WIFI : p Le paramtrage des switchs doit se faire au niveau 1, par port. Dans le cas ou des matriels actifs sont prsents sur site, il faudra prendre en compte les vlans paramtrs ou prvoir un reparamtrage complet de tous les matriels afin dassurer une cohrence globale au niveau du paramtrage et de lexploitation des rseaux informatiques. De plus, dans le cadre dun projet de cblage sur un tablissement type multi-sites, le concepteur et le ralisateur du projet devra attacher une attention particulire la cohrence des matriels actifs dploys sur les diffrents sites. 3.4.93.4.93.4.93.4.9 Formation Lentreprise devra effectuer la formation des futurs exploitants et administrateurs du rseau. Cette formation devra tre dispense par des personnes qualifies de lentreprise ou par un organisme de formation agr. La formation doit tre valide par la Rgion. Cette formation doit leur permettre de raliser une maintenance de premier niveau sur les quipements installs. Cette formation sera faite sous la forme dun transfert de comptences

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 60 sur 60

    techniques qui sera principalement destin aux quipes informatiques dassistance acadmique (Correspond en EPLE,RECTORAT DSI3 et DRTIC). Ladministrateur rseau de ltablissement sera prsent pour la formation. Elle portera sur :

    la prsentation de larchitecture du rseau install, la prsentation des fonctionnalits des quipements actifs, en insistant sur celles mises en

    uvre sur le site, gnralits sur les protocoles Ethernet utiliss, la commutation niveau 2, les mthodes de paramtrage et dadministration des quipements, la description du

    paramtrage utilis sur le site, les mthodes gnrales de diagnostic de pannes, la prsentation de la plate forme dadministration et son utilisation, les principes de

    ladministration SNMP et RMON. La formation doit tre ralise sur le site par un mme organisme et avant les oprations de rception. 3.5 Travaux connexes 3.5.13.5.13.5.13.5.1 Travaux de Courants Forts 3.5.1.1 Gnralits La distribution du courant fort doit tre spcifique suivant les quipements informatiques alimenter. En effet, les dispositions que doivent prendre en compte linstallateur sont les suivantes :

    Alimentation ondule des quipements des baies Rseau de prises de courants spcifiques pour lalimentation des points daccs Rgle de mise en uvre

    3.5.1.2 Principe dalimentation des quipements des baies Lalimentation des quipements des baies sera ondule. En consquence, linstallateur devra mettre en uvre un onduleur, voire plusieurs onduleurs si le site bnficiant des travaux de cblage seffectue dans un site tendu. Les principales caractristiques de cet onduleur ou des onduleurs sont :

    Alimentation issue du TGBT Dure dautonomie de 15 minutes Rserve de puissance de 20% Emplacement : au plus prs des installations de cblage, si possible intgrs dans les

    baies VDI. De plus, il permettra de filtrer les harmoniques du rseau lectrique ainsi que la fluctuation de la tension. 3.5.1.3 Principe dalimentation des points daccs 3.5.1.3.1 Rseau de prises de courants spcifique Les prises de courant ddies aux points daccs (PAI) auront leur propre rseau de distribution ainsi que leurs propres dispositifs de protection.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 61 sur 61

    La protection des prises de courant seffectuera suivant le principe dun disjoncteur 4x32A diffrentiel 30mA SI associ trois disjoncteurs 2x16A protgeant chacun 6 prises de courant. 3.5.1.3.2 Prises de courants Les prises de courants des points daccs (PAI) seront avec dtrompeur (sur onduleurs centraliss). 3.5.1.4 Rgles de mise en uvre 3.5.1.4.1 Rseau de mise la Terre Un circuit de distribution de terre, spcifique au cblage (ou nomm aussi terre informatique), sera cr. Il sera issu du puits de terre du btiment considr. Il aboutira dans chaque local de rpartition sur une plage de connexion des masses. Il sera ralis avec un cble cuivre isol de 25 mm au minimum. La mise en place des rseaux de terre informatique, depuis le puits de terre, est la charge du prestataire ralisant les travaux de cblage multimdia. Tous les lments suivants devront tre raccords au rseau de masse spcifique cblage:

    les baies et coffrets raccords en toile sur la borne de terre, les panneaux de brassage, les crans de cbles, les chemins de cbles (et tout cheminement mtallique) dont les dalles sont relies 2 2

    par un cble de masse. et dune manire gnrale, tous les lments mtalliques du systme de cblage, hormis

    les conducteurs des signaux vhiculer. Une liaison quipotentielle locale sera ralise au niveau du local de rpartition. Cette liaison interconnecte la terre lectrique disponible au niveau du tableau dalimentation du rpartiteur la plage de masse du circuit de terre spcifique cblage. Cette liaison est ralise par un cble cuivre de 6 mm minimum. Les modalits de mise la terre et la rsistance de la prise de terre doivent tre conformes la norme NFC 15-100. Nota : Le titulaire aura sa charge la vrification de la qualit de la terre par rapport aux normes 3.5.1.4.2 Cheminements Les cheminements des cbles dalimentation Courants Forts devront respecter les rgles de mise en uvre dfinies dans les chapitres prcdents notamment :

    3.3.3. Spcifications dinstallation et de mise en uvre des chemins de cbles 3.3.4. Spcifications du mode de distribution des points daccs 3.3.7. Spcifications des dispositions de protection contre les perturbations

    lectromagntiques

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 62 sur 62

    3.5.23.5.23.5.23.5.2 Travaux de gnie civil Lorsquun projet de cblage requiert des liaisons cbles entre immeubles, lentreprise devra effectuer des travaux de gnie civil pour crer des liaisons souterraines. 3.5.2.1 Pose de fourreaux enterrs Les liaisons entre les diffrents btiments dun mme site seront ralises en VRD traditionnels. Les travaux devront tre raliss dans les rgles de lart :

    tranches avec 0,60 m de charge au minimum, dispositif avertisseur (non corrodable plac 0.10 m au-dessus des liaisons cbles)

    fourreaux de diamtre 50mm au minimum, rayon de cintrage gal ou suprieur 2m 1 cble par fourreau, 2 fourreaux en rserve, fourreaux aiguills chambres de tirage, chambres dadduction aux btiments revtements conformes lexistant liaisons distantes dau moins 0.50 m des autres canalisations (lectricit, eau, gaz...) dans

    le cas o leurs cheminements sont parallles (0.20 m si ils se croisent) Dans tous les cas, on vrifiera si des VRD existants peuvent tre rutiliss. Il serait prfrable que ces travaux de VRD fassent lobjet dun Cahier de Charges (ou dun lot) diffrent du cblage informatique et tlphonique (sauf ventuellement dans le cas de petits travaux). 3.5.2.2 Cloisonnement de locaux techniques Dans le cas de non disponibilit de local adquat, ou de ncessit de cration dun local technique dans un espace existant, les travaux de cloisonnement de ces locaux sont prvoir. 3.5.33.5.33.5.33.5.3 Cas dune restructuration Dans le cas de restructuration dun site, les quipements dj prsents (cbles, switchs, baies) sur place peuvent tre rutiliss condition quils respectent toutes les conditions et les normes dfinies auparavant afin de conserver les dbits souhaits. On veillera galement ce que lquipement rutilis, soit repr et identifi selon les rgles dfinies dans ce document quitte changer les tiquettes. Il sera tolr la rutilisation de cbles cuivre de catgorie 5e et 6, si le rsultat de la recette ainsi que la certification sont fournies avec le cblage. Dans tous les autres cas (catgories infrieures, certification non-prsente, etc), le cblage devra tre refait comme dfini ci-dessus. Pour les cbles fibres optiques, ils pourront tre rutiliss sils supportent des dbits de 1 Gb/s au minimum ; sinon ils devront tre remplacs. Si le cblage primaire est effectu laide de liaisons cble cuivre, il devra tre remplac par des liaisons optiques.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 63 sur 63

    3.6 Procdures de validation et de recette Il sagit de lensemble des essais effectus par linstallateur pour vrifier que les travaux raliss sont conformes aux demandes du cahier des charges et, par la suite, pour prsenter son installation la recette. Pour la rception des travaux, le Matre duvre devra effectuer une recette contradictoire sur un chantillon denviron 10% des quipements installs qui inclura tous les types dquipements (liaisons cuivre, liaisons fibre, quipements actifs). De plus, ces travaux devront aussi bien inclure les quipements rutiliss que les nouveaux quipements dans le cas dune restructuration de site. Cette recette contradictoire devra tre effectue par un organisme diffrent que celui qui a effectu la recette complte du site. 3.6.13.6.13.6.13.6.1 Tests et rception du cblage informatique 3.6.1.1 Recette des cbles paires torsades Aprs linstallation et le raccordement des diffrents lments, le prestataire procdera un test unitaire de toutes les liaisons (pour chaque paire raccorde). Les rsultats de ces tests devront certifier les liaisons en classe Ea au sens la norme ISO/CEI JTC1 SC25 WG3 : Ed.2 (dernire version en vigueur), cest--dire que les liaisons devront tre valides 10 Gb/s. Les tests seront effectus sur une bande de frquence de 0 500 Mhz minimum, et porteront sur :

    la continuit des conducteurs, le schma de cblage la longueur de la liaison, le temps de propagation, limpdance caractristique, la rsistance de boucle en courant continu, laffaiblissement de la liaison, lcart paradiaphonique (ACR) et lcart paradiaphonique cumul (PS-ACR), laffaiblissement paradiaphonique (NEXT) et laffaiblissement paradiaphonique cumul (PS-

    NEXT), laffaiblissement tldiaphonique (FEXT), la diffrence entre laffaiblissement tldiaphonique et laffaiblissement de la liaison

    (ELFEXT) et cumul (PS-ELFEXT) la paradiaphonie exogne (PSANEXT) cumule pour les paires et mesure au sein d'un

    faisceau de cbles la dispersion du temps de propagation (Skew) la perte par rflexion (Return Loss).

    Par ailleurs, le prestataire fournira un bordereau de test synthtique dans lequel apparaitront toutes les liaisons testes ainsi que les valeurs suivantes pour chacune de ces liaisons :

    Identification de la liaison (identification de la prise terminale dans le cas du cblage secondaire)

    Longueur moyenne mesure sur les 4 paires Paradiaphonie minimum mesure et la frquence correspondante Attnuation maximum mesure et la frquence correspondante ACR minimum et la frquence correspondante

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 64 sur 64

    Ces documents seront fournir 5 jours ouvrables avant la date de rception de linstallation Le prestataire testera les prises existantes selon la norme adapte et procdera un audit avant rception. 3.6.1.2 Recette des fibres optiques Les mesures de rflectomtrie seront systmatiques, 850 et 1300 nm en multimode et 1300 et 1500 pour la monomode), dans chaque sens, et porteront sur chaque fibre de chaque cble (mme si la fibre nest pas utilise dans limmdiat). Elles sont destines valider les longueurs et la qualit des fibres mises en place, ainsi que la qualit et laffaiblissement des points de connexion. Les rsultats des mesures devront comporter :

    Les rsultats de la procdure de calibrage du rflectomtre Lidentification du cble (point de dpart, point darrive) et lidentification de la fibre dans le

    cble Laffaiblissement de la fibre aprs installation et mise en place des connecteurs La longueur de la fibre en mtres Les dfauts ventuels qui rsulteraient dune mauvaise installation (rayon de courbure

    insuffisant ou contrainte mcanique sur la fibre) Tous ces rsultats sont consigns sur des fiches de test. A ces fiches seront ajoutes les sorties imprimantes des diffrentes courbes de rflectomtrie obtenues. Pour des conomies de papier et le respect de lenvironnement, les tests seront fournis au format natif du constructeur accompagn du logiciel de lecture du constructeur. 3.6.23.6.23.6.23.6.2 Tests et rception du rseau informatique Aprs avoir install, connect et configur les quipements actifs, le titulaire aura sa charge la vrification du bon fonctionnement de lensemble du rseau, aussi bien au niveau des quipements installs que des quipements existants et conservs. Ces tests seront raliss avec laide de lAdministrateur du rseau de ltablissement ou de lquipe dassistance informatique du Rectorat (DSI3 SAE et DRTIC). Ils ont pour but de vrifier :

    laccs de certains postes de travail aux diffrentes ressources Administration et Pdagogique, ceci en fonction des droits attribus par les Vlans,

    laccs aux ressources extrieures (Internet, messagerie,), le bon fonctionnement de ladministration du rseau et le paramtrage des quipements

    actifs. Lentreprise est tenue dtablir et prsenter le cahier de recettes comportant la description de ces diffrents tests, ceci avant la rception des installations par la Matrise duvre. Le prestataire fournira, avant la date de rception des travaux, lensemble des documents ncessaires la configuration et lexploitation du systme, ainsi que les notices dutilisation et lensemble des documents techniques du matriel fourni. De mme, le prestataire fournira le document dcrivant les paramtres de configuration des quipements tels quils ont t mis en uvre sur le site. Ce document comportera un tableau indiquant laffectation des rseaux Vlans chacun des ports des quipements (cf annexe 1).

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 65 sur 65

    et un tableau rcapitulatif indiquant la localisation du matriel actif , son numro de srie, sa Mac Adress, son @ IP, la version du firmware utilis, indiqu le port de connexion des rocades et leurs destinations Le prestataire devra s'assurer que la mise jour des firmwares des switch est faite pour le jour de la rception . Lensemble des documents sera fourni en 3 exemplaires. Un exemplaire reste sur le site et doit tre mis jour chaque modification. Il permet dassurer le suivi de linstallation au cours de la vie du site. 3.6.33.6.33.6.33.6.3 Tests et rception du cblage courants forts A la fin des travaux, l'entreprise sera tenue de procder aux essais spcifiques (dfinis par la norme NF C 15.100 et les documents COPREC) qui comprendront :

    mesure de rsistance la terre mesure d'isolement des canalisations et appareillage chute de tension fonctionnement des appareils de coupure vrification du fonctionnement des diffrents asservissements fonctionnement des diffrents appareils de scurit

    Lors de la rception, il sera effectu des essais et mesures concernant l'ensemble du matriel mis en uvre. En vue de la mise sous tension des installations, lentrepreneur devra fournir une attestation de conformit des installations aux rglements et normes de scurit en vigueur, tablie par un organisme de contrle agr. L'entreprise devra se soumettre ces vrifications de conformit aux normes pour l'obtention du certificat de conformit dun organisme de contrle agr. La rception sera prononce lorsque l'ensemble des travaux seront reconnus termins, conforme aux plans d'excution en bon ordre de marche et rpondant aux normes. 3.6.43.6.43.6.43.6.4 Documentation fournir par lentreprise La fourniture et la gestion de la documentation sont des aspects essentiels pour lexploitation du systme de cblage install. Cette documentation doit comprendre obligatoirement :

    le plan de masse avec limplantation des locaux de tlcommunication, les plans dimplantation des cheminements des cbles, les plans dimplantation des prises avec leur numrotation, le relev des tests et mesures de chaque liaison, mme si celle-ci nest pas utilise dans

    limmdiat. La documentation doit aussi comprendre :

    les plans dimplantation des matriels dans les locaux de tlcommunication les plans dimplantation des matriels dans les baies les spcifications techniques des composants utiliss (cbles, connectique,...).

    Cette documentation doit tre comprise dans les Dossiers dOuvrages Excuts (DOE) que linstallateur doit fournir en trois exemplaires la fin du chantier.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 66 sur 66

    Un exemplaire reste sur le site et doit tre mis jour chaque modification. Il permet dassurer le suivi de linstallation au cours de la vie du site. 3.7 Garantie L'entreprise sera tenue de fournir une garantie sur les travaux qu'elle a effectus, ainsi qu'une garantie sur les quipements et les performances du cblage telles que dcrites dans ce document. L'entreprise devra une garantie de bon fonctionnement (ou de parfait achvement) de l'ensemble d'un an minimum sur le systme de cblage install par elle-mme ou par ses sous-traitants. Afin de garantir la prennit de linstallation, lentreprise ainsi que ses intervenants devront obligatoirement possder lagrment du constructeur en tant que prestataire agre. Cet agrment devra permettre a linfrastructure de communication VDI installe de bnficier :

    dune garantie produits de 10 ans sur lensemble des composants passifs du cblage, dune garantie applicative de 10 ans assurant le maintien des performances du rseau

    telles que dcrites dans ce document. Pour justifier ces garanties, lentreprise devra fournir dans son offre les pices suivantes :

    Certificat dagrment du constructeur des quipements de cblage, Contenu et modalits dapplication des garanties, Rfrences de ralisations quivalentes.

    Lentreprise devra sengager galement respecter toutes les procdures ncessaires pour le respect et lapplication de ces garanties auprs des organismes concerns. A la fin des travaux lentreprise devra fournir un certificat de garantie du constructeur validant la conformit de linstallation de linfrastructure ralise.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 67 sur 67

    Titre 4 GLOSSAIRE BACKBONE : Il correspond au cblage primaire de linfrastructure VDI. Il constitue le centre nvralgique d'un rseau haut dbit. Littralement pine dorsale. Dans le contexte des rseaux de tlcommunications, dsigne la partie qui supporte le gros du trafic, en utilisant les technologies les plus rapides et une grande bande passante sur des distances importantes. BANDE PASSANTE : Capacit maximale de dbit sur une liaison donne, dtermine par les technologies de transmission mises en uvre l'aide des quipements situs chaque extrmit de cette liaison. Diffrence entre les deux frquences limites d'une bande de frquences. COMMUTATEUR (OU SWITCH) : quipement situ en un nud de rseau pour assurer des connexions appel par appel entre voies de transmission selon les besoins des usagers. Dans les rseaux tlphonique, tlgraphique ou de donnes (circuits ou paquets), les commutateurs sont presque tous automatiques. DIAPHONIE : Brouillage d'une voie de transmission tlphonique par des signaux provenant d'une ou de plusieurs autres voies. Entre voies de transmission de signaux vido, on parle de diaphotie (cross-view et cross-colour). FIBRE OPTIQUE : est un fil en verre ou en plastique trs fin qui a la proprit de conduire la lumire et sert dans les transmissions terrestres et ocaniques de donnes. Elle offre un dbit d'informations nettement suprieur celui des cbles coaxiaux et supporte un rseau large bande par lequel peuvent transiter aussi bien la tlvision, le tlphone, la visioconfrence ou les donnes informatiques. GTC (GESTION TECHNIQUE CENTRALISEE) : Les systmes GTB/GTC actuels du march permettent datteindre plusieurs objectifs notamment la gestion des alarmes techniques des installations CVC, plomberie, lectrique, sret ; le pilotage des installations techniques ; lexploitation dun site travers danalyses et dditions de rapports et graphiques permettant la gestion des nergies, le comptage des temps dutilisation des quipements, la maintenance des installations. LAN : Local Area Network : systme de communication permettant de relier quelques centaines d'ordinateurs et de priphriques dans un rayon de quelques kilomtres. Apparu dans les annes 1970, le rseau local a connu un essor considrable avec le dveloppement de la micro-informatique dans les annes 1980 et l'avnement de la norme de communication thernet. A l'inverse, le rseau tendu (WAN) peut regrouper des milliers d'ordinateurs spars par des centaines, voire des milliers de kilomtres. PABX/IPBX : ou autocommutateur tlphonique priv (en Anglais : Private Automatic Branch eXchange). Un PABX sert principalement relier les postes tlphoniques d'un tablissement (lignes internes) avec le rseau tlphonique public (lignes externes). Il permet en plus la mise en uvre d'un certain nombre de fonctions, notamment relier plus de lignes internes qu'il n'y a de lignes externes, permettre des appels entre postes internes sans passer par le rseau public, programmer des droits d'accs au rseau public pour chaque poste interne ou proposer un ensemble de services tlphoniques (confrences, transferts d'appel, renvois, messagerie, appel par nom).

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 68 sur 68

    POINT DACCES (PA) : correspond au bloc de prises destin alimenter un poste de travail. Sa composition peut tre module selon les usages. REPARTITEUR GENERAL : est le cur des rseaux de communication. Il comprend un ensemble de baies permettant daccueillir les ressources informatiques, les ressources tlphoniques, les quipements de liaisons avec les sous-rpartiteurs et le matriel dirrigation de sa zone. RJ 45 : Un connecteur RJ45 est une interface physique souvent utilise pour terminer les cbles de type paire torsade. ROCADE : est un lien de communication permettant de relier des rpartiteurs entre eux. Elles constituent lpine dorsale (backbone) du rseau de communication. ROUTEUR : est un lment intermdiaire dans un rseau informatique assurant le routage des paquets. Son rle est de faire transiter des paquets d'une interface rseau vers une autre, selon un ensemble de rgles formant la table de routage. C'est un quipement de couche 3 du modle OSI. SERVEUR : Ordinateur qui excute des oprations la demande d'autres ordinateurs, surnomms clients. De ce fait, on parle d'architecture rseau client serveur. Un serveur HTTP fournit des pages web la demande d'un navigateur par exemple. SOUS-REPARTITEUR : Le Sous Rpartiteur de zone constitue un nud partir duquel sont relis les postes de travail de la zone qu'il distribue ainsi que les rocades informatiques, tlphoniques et autres courants faibles provenant du Rpartiteur Gnral. ToIP : correspond au systme de tlphonie sur IP. VGA : Un connecteur VGA est un connecteur permettant de connecter une carte graphique un moniteur informatique en analogique. Il permet denvoyer 3 signaux analogiques correspondant aux composantes RVB de limage. VLAN : Virtual Local Area Network : est un rseau informatique logique indpendant. De nombreux VLANs peuvent coexister sur un mme commutateur rseau (Switch). VPN : Rseau tendu priv tabli en crant des liaisons permanentes spcialises entre rseaux d'entreprises travers des rseaux publics afin de rpondre aux besoins en partage des ressources de ses utilisateurs. Principal avantage du systme : l'intgration de mcanisme de chiffrement et d'authentification pour prserver le rseau virtuel des utilisateurs non-autoriss. WAN : Wide Area Network : rseau gnralement constitu de plusieurs sous-rseaux htrognes et s'tendant sur une rgion ou un pays entier. Ne s'utilise que pour les donnes. Pour le tlphone, on parle de rseau interurbain ou de rseau grande distance (trunk network, toll network, long distance network). WLAN : Wireless Local Area Network : rseau local sans fil utilisant les ondes radio pour assurer la circulation d'informations entre les machines (ordinateurs ou priphriques) ainsi relies entre elles. WIFI : est un ensemble de protocoles de communication sans fil rgis par les normes du groupe IEEE 802.11 (ISO/CEI 8802-11). Un rseau WiFi permet de relier sans fil plusieurs appareils informatiques (ordinateur, routeur, dcodeur Internet, etc.) au sein d'un rseau informatique.

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 69 sur 69

    Titre 5 LISTE DES FIGURES Figure 1 : Configuration 1 : amnagement des postes de travail en primtrie Figure 2 : Configuration 2 : amnagement des postes de travail face au

    professeur Figure 3 : Configuration 3 : amnagement mixte en primtrie avec ilot central Figure 4 : Architecture de linfrastructure VDI Figure 5 : Face avant du Rpartiteur Gnral (RG) Figure 6 : Face arrire du Rpartiteur Gnral (RG) Figure 7 : Sous-Rpartiteur (SR) Figure 8 : Vue en plan du local Rpartiteur Gnral et du bureau de

    ladministrateur

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 70 sur 70

    Titre 6 ANNEXES 6.1 Annexe 1 : Tableau de localisation et dfinition des prises

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 71 sur 71

    Annexe 1 : Tableau de localisation et dfinition des prises

    Ce tableau devra tre rempli par lentreprise durant lexcution des travaux de cblage et remis au Matre dOuvrage et au matre duvre au moment de la rception des travaux. Il devra tre inclus dans les Dossiers dOuvrages Excuts (DOE). Il indique toutes les caractristiques en termes dimplantation et de paramtrage dune prise. Rfrences architecturales Informations donnes par les cabinets darchitectes, elles sont rfrencer uniquement dans le cas de btiments neufs.

    1. Btiment 2. Niveau : Les niveaux se comptent a partir de ltage, ou du sous sol, le

    plus bas. 3. Localisation et dfinition des Prises 4. N archi

    Rfrences du btiment

    5. Btiment 6. Etage 7. Numro de salle 8. Catgorie: Donner la fonction du btiment, par exemple : Btiment

    administratif, internat, etc. 9. Libell : Donner le nom de la pice, par exemple : CDI, intendance, etc. 10. Logotage des Prises : Nom de la prise 11. Type de Prises : Les prises sont partages entre deux types :

    informatique et tlphonique . Si la prise nentre pas dans une des catgories, marquer autre et prciser ce dont il sagit.

    Localisation de la rpartition

    12. LR : Donner le numro du local de rpartition, et sa fonction. On devra marquer RG sil sagit du Rpartiteur Gnral, SRx sil sagit dun Sous Rpartiteur, on remplacera x par le numro, par exemple : SR1, SR2

    13. N du Bandeau de Brassage 14. Position Bandeau de Brassage

    VLAN Marquer un X dans la case correspondant au VLAN auquel est affecte la prise.

    15. Default 16. Supervision 17. Admin 18. Pdagogie 19. ZMI 20. DMZ 21. Internet 22. Publi

    Paramtrage de l'actif

    23. Nom du commutateur 24. N Sortie : Donner le numro du port du commutateur auquel la prise

    est relie. 25. Adresse IP du commutateur 26. Masque de Sous Rseau

    Loca

    lisat

    ion

    et d

    fin

    ition

    des

    Pris

    es

    Btim

    ent

    Nive

    au

    Loca

    lisat

    ion

    et

    dfin

    ition

    de

    s Pr

    ises

    N a

    rchi

    Btim

    ent

    Etag

    eNu

    mr

    o de

    la

    sal

    leCa

    tgo

    rieLi

    bell

    Logo

    tage

    de

    s Pr

    ises

    Type

    de

    Pris

    esLR

    N d

    u Ba

    ndea

    u de

    Br

    assa

    ge

    Posi

    tion

    Band

    eau

    de

    Bras

    sage

    Defa

    ult

    Supe

    rvis

    ion

    Adm

    inP

    dago

    gie

    ZMI

    DMZ

    Inte

    rnet

    Publ

    icNo

    m d

    u sw

    itch

    N S

    ortie

    A

    dres

    se IP

    du

    sw

    itch

    Mas

    que

    pour

    act

    if

    Para

    mt

    rage

    de

    l'act

    ifR

    fre

    nces

    arc

    hite

    ctur

    ales

    Rf

    renc

    es b

    tim

    ents

    Loca

    lisat

    ion

    de la

    rpa

    rtitio

    nVL

    AN

  • Affaire : rfrentiel technique et fonctionnel du cblage informatique Phase : Rfrentiel Indice 4 Mars 2013

    Page 72 sur 72

    Dtails du tableau prcdent :

    Localisation et dfinition des Prises

    Btiment Niveau

    Localisation et

    dfinition des Prises

    N archi Btiment Etage Numro de la salle Catgorie LibellLogotage des Prises

    Type de Prises

    Rfrences architecturales Rfrences btiments

    Localisation et dfinition des Prises

    LR

    N du Bandeau

    de Brassage

    Position Bandeau

    de Brassage

    Default Supervision Admin Pdagogie ZMI DMZ Internet Public

    Localisation de la rpartition VLAN

    Nom du switch N Sortie

    Adresse IP du switch

    Masque pour actif

    Paramtrage de l'actif

Recommended

View more >