construction du referentiel metier educateur ?· Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation…

  • Published on
    10-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>Centre de Recherche pour lEtude et lObservation des Conditions de Vie</p><p>CONSTRUCTION DU REFERENTIEL METIERD'EDUCATEUR SPECIALISE</p><p>Patrick DUBECHOTEmmanuelle LABEYRIE</p><p>Collection de Rapports N230</p><p>Fvrier1999</p><p>Dpartement Evaluation des Politiques Sociales dirig par Matthieu ANGOTTI</p><p>Pour consulter la version papier, veuillez contacter le Centre Infos Publications,Tl. : 01 40 77 85 01 , e-mail : publications@credoc.fr</p><p>142 rue du Chevaleret 75013 Paris http://www.credoc.fr</p></li><li><p>Situations professionnelles et comptences d'ducateurs</p><p>2</p></li><li><p>Situations professionnelles et comptences d'ducateurs</p><p>3</p><p>SOMMAIRE</p><p>INTRODUCTION p. 7Objet du programme, mthodologie p. 11</p><p>PREMIERE PARTIE : L'ENQUETE AUPRES DES PROFESSIONNELSIntroduction et questions mthodologiques p. 19</p><p>I- L'environnement de l'emploi p. 23I-1. Le contexte institutionnel p.23I-1-1. Une forte proportion d'tablissements mdico-sociaux p.23I-1-2. Des associations qui grent plusieurs tablissements p. 25I-1-3. Modalits de prise en charge : une majorit d'internats p. 25</p><p>I-2. La population prise en charge p. 26I-2-1. Une population d'individus "inadapts sociaux" p. 26I-2-2. Une public plutt jeune p. 27</p><p>I-3. Mission de l'tablissement et rle de l'ducateur p. 27I-3-1. Une perception de la mission, large p. 28I-3-2. Une large palette de domaines d'intervention p. 28I-3-3. Le rle de l'ducateur : des aspects multiples p. 29</p><p>II - Activits et situations professionnelles p. 31</p><p>II-1. Construction dun rfrentiel de situations professionnellesLe rfrentiel des situations professionnelles p. 32</p><p>II-2. Les domaines de lactivit p. 35II-2-1. Des situations professionnelles lies la vie quotidienne p. 35II-2-2. Des situations professionnelles dtermines par la prise en chargeet les difficults du public p. 36</p></li><li><p>Situations professionnelles et comptences d'ducateurs</p><p>4</p><p>III - Caractristiques des ducateurs de lchantillon p. 39</p><p>III-1. Les caractristiques socio-dmographiques p. 39</p><p>III-1-1. Un chantillon plutt fminin p. 39</p><p>III-1-2. Un chantillon dducateurs plus jeunes en insertion p. 39</p><p>III-2. Parcours professionnels p. 40</p><p>III-2-1. Des ducateurs peu diplms p. 40</p><p>III-2-2. Des professionnels amateurs de formation continue p. 41</p><p>III -2-3. Une relative stabilit et anciennet dans le secteur p. 41</p><p>III - 3. Conditions dexercice du mtier et comptences p. 43</p><p>III-3-1. L'accs au mtier : le bnvolat associatif et lempathie</p><p>pour les autres p.43</p><p>III-3-2. Les critres dterminants pour tre ducateur p. 44</p><p>III-3-3. Un fort degr dautonomie et des comptences collectives</p><p>peu voques p. 44</p><p>III -4. Lavenir professionnel p. 45</p><p>Conclusions p. 46</p><p>DEUXIEME PARTIE : LE REFERENTIEL SITUATIONS PROFESSIONNELLES/COMPETENCES P. 53Introduction et questions mthodologiques p. 55</p><p>Rfrentiel p. 61Action ducative par les actes de la vie quotidienne p. 63Action ducative par la relation p. 71Action ducative partir de lactivit p. 77La mdiation avec lentourage de la personne p. 85Lanalyse de la pratique ducative p.91Lorganisation/coordination p. 97La gestion/administration p. 101</p><p>Conclusions : les comptences constituant le socle du mtier p. 105</p></li><li><p>Situations professionnelles et comptences d'ducateurs</p><p>5</p><p>TROISIEME PARTIE : ANALYSE DES COMPETENCES PRINCIPALES EN FONCTION DU TYPE DE STRUCTURE P. 109</p><p>Introduction et questions mthodologiques p. 111</p><p>I. Les comptences des ducateurs en internat auprs denfants et dadolescentsinadapts sociaux p. 113II. Les comptences des ducateurs en internat auprs de personnes handicapes p. 119III. Les comptences des ducateurs auprs de jeunes en milieu ouvert et insertion p. 127</p><p>Conclusions p. 136</p><p>CONCLUSION GENERALE P. 139</p></li><li><p>Situations professionnelles et comptences d'ducateurs</p><p>6</p></li><li><p>Situations professionnelles et comptences d'ducateurs</p><p>7</p><p>INTRODUCTION</p><p>Les mutations conomiques en cours depuis une vingtaine dannes se traduisent entre autres</p><p>par une crise de lemploi qui ne cesse de saggraver au fil des annes. Le problme du chmage est</p><p>certainement la partie la plus visible des retombes de ces mutations. Depuis quelques annes,</p><p>dautres signes apparaissent de faon massive qui tendent modifier le monde du travail. Le dclin de</p><p>certains secteurs dactivit et la disparition demplois traditionnels ctoient lmergence de nouveaux</p><p>crneaux et de nouveaux emplois ; la prcarisation des emplois, les contraintes de productivit, les</p><p>exigences de mobilit, le dveloppement dans les annes quatre-vingt de la prise en compte, moins</p><p>des diplmes et des qualifications, que de lindividu et de ses comptences dans les critres de</p><p>recrutement constituent des lments importants de comprhension des mutations en cours. Le</p><p>dpartement valuation des politiques sociales du CRDOC a eu loccasion de travailler sur ces</p><p>processus de transformation, soit propos dun secteur professionnel1, soit sur lanalyse des</p><p>comptences dans un secteur2 ou sur un type demploi3. Ces changements se traduisent dans le</p><p>domaine des tudes et de la recherche par une redfinition des concepts demploi, de mtier, de</p><p>profession, des approches renouveles des emplois4.</p><p>La notion de comptence sest impose dans les modes de gestion de la main duvre comme</p><p>dans les discours sur le travail et tend aujourdhui concurrencer celle de qualification dans les</p><p>pratiques -en tant que principe dorganisation de la gestion des personnels- comme dans lanalyse -en</p><p>tant que catgorie permettant danalyser les emplois dans un champ professionnel. Les mthodes</p><p>danalyse de ces emplois font de la relation situation professionnelle/activit/comptence un axe</p><p>central de cette analyse et de cette gestion de lemploi.</p><p>La qualification renvoie une dynamique collective travers les ngociations, et la construction</p><p>de grilles de classification. Dans ce sens elle sinscrit en rupture avec la notion de comptence qui 1 tudes sur Le commerce de gros, ralise par les dpartements EPS et Dynamique des Marchs du CRDOCpour le compte du Commissariat Gnral au Plan, juin 19962 DUBCHOT Patrick : Construction et analyse des comptences dans le secteur ducatif et social, Coll. desCahier de Recherche du CRDOC, n 86, mai 19963 Etude en cours : Contrat Emploi Prospective aides domicile et employs de maison, pour le Ministre dutravail-DGEFP.4 Les travaux du CEREQ ont montr lclatement de mtiers traditionnels en de multiples emplois quipeuvent tre rattachs un emploi/type, mais qui ne correspondent plus au mtier tel quil existaitauparavant. Par exemple aujourdhui le mcanicien automobile nest plus seulement dans les ateliers desgaragistes, il est prsent dans de nouveaux marchs comme les chanes de rparation rapide. On assiste unedispersion des emplois de mcanicien qui relvent du secteur de la rparation automobile mais qui nexigentpas les mmes qualifications que celui de lemploi traditionnel .</p></li><li><p>Situations professionnelles et comptences d'ducateurs</p><p>8</p><p>privilgie une approche individualise du rapport lemploi. Dans le champ de lintervention sociale et</p><p>ducative, la notion de qualification est dautant plus importante quelle a t source denjeux majeurs</p><p>pour la reconnaissance des professions : elle est la base de rfrence dans les conventions</p><p>collectives du secteur. Cette qualification a offert un statut de professionnel aux travailleurs sociaux.</p><p>Ce champ professionnel sest forg une identit travers les histoires respectives des mtiers dits</p><p> canoniques et la succession des missions qui leur ont t confies. Chacun deux est riche de cette</p><p>histoire mais aussi des rflexions, des analyses qui lont, petit petit, construit.</p><p>Cette construction identitaire produit un ensemble de reprsentations sur les mtiers du travail</p><p>social -thique, valeurs communes- et sur les comptences ncessaires.</p><p>Cette situation a, certes, peu volu dans le secteur mdico-ducatif, et les offres demploi font</p><p>toujours rfrence au diplme. Cependant, un glissement sopre progressivement et dsormais les</p><p>capacits de la personne mobiliser ses acquis et ses comptences dans la ralisation dun travail</p><p>concret5 sont devenues des critres importants. Comme le prcise Guy CAUQUIL6, les comptences</p><p>aujourdhui requises en matire daction sociale relvent moins dune logique de qualification</p><p>technique que dune capacit comprendre et mettre en perspective les diffrents paramtres de</p><p>lintervention sociale .</p><p>La rfrence au mtier constitue un indicateur du sentiment dappartenance un groupe et un</p><p>champ professionnel donns. Toutes ces dimensions sestompent dans la mthode choisie au cours</p><p>de ce programme : une construction de rfrentiel qui mette moins laccent sur la qualification, et dont</p><p>lentre principale porte sur les activits et les tches dans lemploi et les comptences</p><p>correspondantes.</p><p>Lvolution des emplois et les exigences contextuelles (march du travail, organisation des</p><p>entreprises) constituent un sujet classique et dominant en sociologie du travail. Dans les annes</p><p>soixante, lanalyse de lvolution des emplois portait principalement sur limpact des nouvelles</p><p>technologies (P. SIMULA, 1993)7. Au dbut des annes quatre-vingt, les tudes sur ce thme ont mis</p><p>en vidence limpact dautres facteurs comme celui de lintervention de lindividu lui-mme -la manire</p><p>dont il conoit son poste et le jeu quil introduit entre la tche prescrite et laction effective-. Enfin, plus</p><p>rcemment les tudes sur lvolution des emplois ont montr quil tait essentiel, dans le contexte</p><p>conomique actuel, danticiper la gestion des comptences cause dun environnement</p><p> 5 SIMULA P. : La nomenclature du ROME : de la dfinition de son objet aux principes de classement, in RevueGrand Angle sur lEmploi de lANPE, n6 octobre 1993.6 CAUQUIL Guy : Des comptences pour dcider , article paru dans Informations Sociales n38 intitul :Nouvelles missions, nouvelles formations, Nancy, 1994.7 SIMULA P. (CEREQ): La nomenclature du ROME : de la dfinition de son objet aux principes declassement , in Revue Grand Angle pour lEmploi, n6 octobre, 1993</p></li><li><p>Situations professionnelles et comptences d'ducateurs</p><p>9</p><p>particulirement instable. Dans cette logique, analyser lvolution des emplois ncessite de partir du</p><p>postulat qu un emploi rsulte toujours dune rencontre entre des facteurs multiples et souvent</p><p>interdpendants : processus de production dans ses aspects technique et organisationnel,</p><p>fonctionnement du march du travail interne et externe, systme de formation, stratgies individuelles</p><p>et collectives... (N. MANDON, 1990)8.</p><p>Ce champ de la sociologie du travail peut paratre loign de lobjet de la prsente tude.</p><p>Cependant, depuis la dcentralisation, les dpartements ont en charge la gestion de laction sociale.</p><p>Les lus locaux se sont retrouvs parfois en position demployeurs ou de financeurs. Ils ont faire</p><p>face la croissance continue des dpenses en matire daction sociale et ducative ou de sant, et</p><p>beaucoup se sont engags dans des rvisions de lorganisation de leurs services, dans des</p><p>redfinitions de missions confies aux organismes financs.</p><p>Cette logique gestionnaire rapproche le secteur social de lensemble du march de lemploi.</p><p>Pour cette raison, nous avons abord lanalyse des emplois de travailleurs sociaux dans une logique</p><p>danalyse des emplois dans leur dynamique. A ce titre, les travaux du CEREQ et de lANPE9 (cf. en</p><p>annexe), nous ont servi de base de rflexion et de construction doutils danalyse10.</p><p>Les mthodes labores dans ces travaux fournissent quelques pistes mthodologiques pour</p><p>une analyse de lemploi et des comptences dans le champ de lintervention sociale et ducative.</p><p>La mthode dlaboration du ROME, dpasse une logique adquationniste emploi/qualification</p><p>pour prendre en compte lenvironnement de lemploi et la qualit de la personne. Elle permet</p><p>galement de prendre en considration la complexit des ralits professionnelles, et surtout leur</p><p>varit.</p><p>La mthode ETED analyse lemploi comme une ralit variable et volutive. Pour saisir cette</p><p> variabilit , et cette lasticit de lemploi, le recueil du matriau seffectue par des entretiens</p><p>auprs des encadrants directs et des titulaires de lemploi. Ces entretiens visent prciser les</p><p>attributions de la personne -il/elle fait quoi ?-, et les dmarches dployes par lindividu dans son</p><p>travail pour raliser ces attributions -il/elle tient compte de quoi ? et avec quelle finalit ?-.</p><p>Evidemment, les mtiers de lducation spcialise prsentent des particularits peu</p><p>comparables avec des emplois faible autonomie et dans lesquels les qualits de la personne sont</p><p> 8 MANDON N. : "La gestion prvisionnelle des comptences, la mthode ETED, Coll. des Etudes, CEREQ,n57, dcembre 19909 Revue de lANPE : Le nouveau Rome, Rpertoire Oprationnel des Mtiers et des emplois, revue Grand Anglesur lEmploi, n6 octobre 1993.10 Patrick DUBCHOT : Construction et analyse des comptences dans le secteur ducatif et social, Coll. desCahier de Recherche du CRDOC, n86, mai 1996</p></li><li><p>Situations professionnelles et comptences d'ducateurs</p><p>10</p><p>moins sollicites. Lacte du professionnel ne peut se dcliner simplement. Lducateur est confront </p><p>ce que nous appelons, une situation professionnelle. Dans cette situation, il a prendre en compte</p><p>une multitude de paramtres qui demandent la mobilisation dautant de comptences dans des</p><p>domaines diffrents.</p><p>Utiliser la notion de situation professionnelle permet par ailleurs de contourner les difficults du</p><p> faire savoir , du non-dit , du secret, dans lesquelles les travailleurs sociaux enferment leur savoir-</p><p>faire comme dans un espace rserv, difficile partager avec les non-professionnels (SANCHOU,</p><p>1993)11. Favoriser la parole des professionnels et les aider dire leurs pratiques travers des</p><p>situations concrtes de travail est le point de dpart de la mthode utilise lors de nos travaux sur les</p><p>emplois et les comptences (voir annexe n 128). Cette approche en termes de situation</p><p>professionnelle peut tre considre comme centrale dans une mthode de recueil de donnes</p><p>auprs de travailleurs sociaux, si on veut aller au-del des discours pr-construits et souvent trs</p><p>gnraux sur le mtier. Elle constitue la base de lanalyse des emplois et des comptences des</p><p>professionnels des emplois dans lducation spcialise que nous proposons pour ce programme.</p><p> 11 SANCHOU Pierre : Savoir-faire et faire savoir , in Les ducateurs aujourdhui, sous la direction de J-L.Martinet, Coll. Pratiques Sociales, Privat, Toulouse, 1993.</p></li><li><p>Situations professionnelles et comptences d'ducateurs</p><p>11</p><p>OBJET DU PROGRAMME</p><p>Dans le cadre du projet europen intitul "Conception et ralisation d'un diplme europen</p><p>d'ducateur spcialis", l'ARSEAA-IRFCES Toulouse a souhait auditer sur le thme des</p><p>comptences 200 professionnels faisant fonction d'ducateurs spcialiss dans la rgion Midi-</p><p>Pyrnes. Lors de la prparation du programme, il est apparu intressant et ncessaire aux</p><p>partenaires (ARSEAA, CREAI Midi-Pyrnes et CREDOC) de complter cet chantillon par l'tude</p><p>des situations professionnelles et des comptences d'ducateurs spcialiss hors de la sphre</p><p>habituelle du travail social. La recherche conduite par la Mission Intermini...</p></li></ul>