Env 6000 tn6 pp_bek

  • Published on
    05-Jul-2015

  • View
    119

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • 1. La problmatique des dchets lectriques etlectroniques (DEEE) dans les pays en dveloppement :situation en Inde, en Chine et en Afrique par Koffi BEKOU

2. Plan de prsentationI- Justification du thmeII- Mise en contexte de la problmatiqueIII- Analyse de la problmatique dun point de vuethiqueIV-Rsolution de la problmatiqueV- Position thique et ConclusionVI- Bibliographie 3. I- Justification duthme Gestion des DEEE = sujet dactualit beaucoup de dbatsdans le monde ; Problme plus alarmant dans les pays en dveloppement solidarit numrique par envois des EEE usag via desorganisations daide au dveloppement. Inde, Chine et Afrique plus concerns par ce phnomne parmanque de rglementation et de filire de recyclage adquate : laplupart des EEE en fin de viedans des dchargessauvages, causant des dommages environnementaux et sociauximportants. Textes retenus ampleur de la problmatique des DEEE dansces pays et proposent des solutions quant la limitation du matrielusag introduit et lorganisation des filires de seconde main dequalit (voir Bibliographie). 4. II- Mise en contexte de la problmatique (1) Notre socit toujours plus gourmande en EEE + /+ performantsqui inondent le march (Laetitia, 2008) ; Aumme moment, des EEE obsoltes mais fonctionnelssaccumulent dans pays riches dchets forte croissance dans lemonde (Sambou, 2010) Quantit importante vers pays du Sud, surtout Inde, Chine etAfrique, o ils finissent leur vie sur dcharges sauvagesContrairement aux pays du Nord o mesures idoines (textes lgauxtels que Convention de Ble, Directives europennes, cotaxe)rgissent la gestion de ces DEEE, dans pays du Sud absence derglementation, de lgislation et dexpertise expose les travailleurs etlenvironnement de graves dangers : problmes desant, contamination des cours deau et du sol, pollution de lair, etc. 5. II- Mise en contexte de la problmatique (2) En Inde avec ses 30 tonnes de DEEE par mois (Rochat, 2006), denombreuses personnes pratiquent des activits dangereuses(a) derecyclage (Rochat, 2009) ; En Chine o existe la plus grande dcharge lectronique de la terre lestravailleurssouffrent des problmesneurologiques, respiratoires, digestifs, de peau et de fausses couches (Tim, 2006). Dans plusieurs pays africains, la multiplication des dchargessauvages est la principale cause de contamination de lenvironnement(Leatitia, 2008) .(a): rcupration mains nues des composants rutilisables ou des mtaux prcieux ;chauffage lair libre des circuits imprims pour retirer les soudures, brlage des cbles etplastiques pour accder aux mtaux de bases ; utilisation dacides trs concentrs pourextraire lor des circuits imprims ; exposition des enfants la dioxine cancrigne relchepar les fumes dans la nature , contamination du sol et de leau par les mtaux comme leplomb, le chrome, ltain , etc. 6. II- Mise en contexte de la problmatique (3)Photos montrant la situation dans certains pays duSudPhoto A : Prolifration de dcharges sauvages dans plusieurs pays du SudAccra (Ghana) Lagos (Nigria)Guiyi (Chine)Photo B : Valorisation mains nues des composantes rutilisables des DEEE Accra (Ghana) Lagos (Nigria) Guiyi (Chine) Inde 7. II- Mise en contexte de la problmatique (4)Dans presque tous les pays du Sud multiplicationdes dcharges sauvages + pratiques dangereuses derecyclage (brlage des composantslectroniques, chauffage lair libre des circuitsimprims et utilisation dacide pour extraire les mtauxprcieux ) Lagos (Nigria) Accra (Ghana)libration dans la nature des substances toxiques(dioxines cancrignes, mtauxlourds :plomb, chrome, tain, etc.), causant des problmessanitaires (fausses couches,problmerespiratoire, etc.) et environnementaux (pollution delair et des cours deau + contamination des sols)graves. Guiyi (Chine) 8. II- Mise en contexte de la problmatique (5) Compte tenu du caractre dangereux des DEEE, ne peut-onpas remettre en cause lutilit des accords internationaux sur lesdchets dangereux : directives europennes , la Convention deBle Et lEcotaxe paye sur les produits neufs = Hypocrisie si lespaysriches se dbarrassent du matriel usag dans lesconditions voques ci-dessus ? 9. III- Analyse dun point de vue thique (1)A - cologie profondeLes pays riches doivent cesser au plus vite ce scandale sur letransfert de leurs DEEE vers les pays en dveloppement afin depermettre ces derniers de disposer aussi dun environnement sainet leurs populations de jouir dune sant saine.B - cologie globaleIl est impratif que les Gouvernements mettent en place desprocessus ambitieux, formels et rguls pour une gestion efficacedes DEEE afin que tous les tres puissent vivre en parfaite harmonietelle que souhaite par les tenants de cette cologie. 10. III- Analyse dun point de vue(2)C - cologie de conservation Concertation relle et sincre entre les pays du Nord et du Sud estncessaire pour harmoniser les lois relatives aux recyclages desEEE, trouver une alternative aux pratiques dangereuses de recyclagedes DEEE et apporter lexpertise ncessaire pour renforcer le systmede gestion existant ;Prise deconscience surenjeux duDD parsensibilisation, sminaires, confrences responsabilisationdiffrentes parties impliques dans la filireD - cologie conomique Augmentation des taxes douanires pour limiter les importationsmassives et contrer lexport illgal ; Application du principe de responsabilit tendue aux importateurs/exportateurs/distributeurs afin quils assurent le financement durecyclage du matriel en fin de vie et la viabilit conomique de lafilire. 11. IV- Rsolution de la problmatique et Rle de lthique (1)4.1- Constats sur lampleur du phnomne dans les pays duSud Faible intrt pour les questions du dveloppement durable ; Manque de rglementation et lgislation adquates ; Manque dexpertise des travailleurs de la filire ; Secteur informel de recyclage car aucune norme environnementaleou sociale ;Rsultat : Fort impact social (travail peu rmunr pratiqu souvent pardes enfants) + Fort impact environnemental (pratiques dangereuses*car non conscients du contenu toxique des DEEE.* : rcupration mains nues des composants rutilisables ou des mtaux prcieux ; chauffage lair libredes circuits imprims pour retirer les soudures, brlage des cbles et plastiques pour accder aux mtauxde bases ; utilisation dacides trs concentrs pour extraire lor des circuits imprims ; exposition desenfants la dioxine cancrigne relche par les fumes dans la nature , contamination du sol et de leaupar les mtaux comme le plomb, le chrome, ltain , etc. 12. IV- Rsolution de la problmatique et Rle de lthique (2)4.1- Constats sur lampleur du phnomne dans les pays du Sud(suite) Accessibilit etcycledevie desEEE cot, nergie, formation, recyclage, etc.Dans ce contexte particulier, le remploi dappareils usags provenant du Nordreprsente-il une relle opportunit de rduire la fracture numrique (b) ? Si un matriel rform est un futur dchet, comment peut-on viter de transformerles pays du Sud en vritables dcharges sauvages de DEEE ? Doivent-ils cesser limportation des EEE usag ou doivent-ils favoriser des filiresde seconde main de qualit ? Quelles filires de remploi et de recyclage leur faut-il ? Quelles lgislations pourquelles normes ? Quels types de matriels, quels logiciels, quelles formations requises ? Queltraitement pour quelle rpartition de responsabilits ?Touteune panoplie de questions suscites par la problmatique desDEEE dans les pays du Sud.(b): ingalit daccs aux technologies numriques, dont principalement lordinateur. Cetteingalit est fortement marque entre les pays occidentaux et ceux en dveloppement 13. IV- Rsolution de la problmatique et Rle de lthique4.2- Limiter les importations des DEEE Augmentation taxe douanire + application des lois svres ; contrer export illgal des EEE.Rsultat attendu : viter que les pays du Sud deviennent un dpotoir de dchetslectriques et lectronique du Nord4.3- Prise de conscience environnementale et sociale Adoption et application des lois locales strictes et svres Campagnes de sensibilisation Prise de conscience enjeux du DD Infrastructures de traitement des DEEE Prise en compte enjeuxenvironnementale te social du remploi des EEE pour quiper pays duSudRsultat attendu : Responsabiliser diffrents acteurs de la filire des DEEE 14. IV- Rsolution de la problmatique et Rle de lthique4.4- Favoriser le Remploi des EEE usags Collaboration entre les pays du su d et les pays du Nord :Programme e-Waste Africa Initiative conjointe Inde-Suisse-Allemagne Cration dun march de matriel reconditionn dans les pays duSud par les constructeurs/fabricants des quipements ; Renforcement de capacits des ONG locales telles que Computersfor Schools, Kenya (CFSK )Transformation dun cran dordinateur vtuste en tlviseur par un membre de CFSKhttp://web2solidarite.ning.com/group/ticetenvironnement/forum/topics/le-recyclage-des-ordinateurs 15. V- Position thique et Conclusion cologie de conservation Perspectives de rcupration du matriel vtuste au Nord et leur transfertvers le sud sont rels tant la quantit de ce matriel obsolte (gaspill) dansles entreprises et administrations au Nord est norme.Somme toute, les EEE usags se prsentent, aujourdhui un mal ncessairepour rduire la fracture numrique entre le Nord et le Sud : Lapplication desmesures prconises doit permettre de mieux organiser la filire des DEEE ettirer meilleur profit de ceux-ci. cologie conomiquePrincipe de responsabilit tendue aux importateurs/exportateurs/distributeursdes EEE usags permettra de contrer le transfert illgal, donc de limiter (delimiter) en plus de les obliger assurer la viabilit de la filire en finanant toutesles tapes de la filire.Institutionnalisation de ces transferts de matriel lchelle internationalepourrait faire partie des rponses possibles, notamment par la mise en place delois sur le recyclage et le dveloppement dun march de matriel reconditionn bas prix 16. VI- BibliographieBienvenu Sambou (2010) Gestion et la valorisation des dchets des quipements lectroniques et informatiques(DEEI) en Afrique de lOuest : cas du Bni