Expertise Psy

  • Published on
    17-Jul-2015

  • View
    7.904

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>5/14/2018 Expertise Psy</p><p> 1/9</p><p>EXPERTISE PSYCHOLOGIQUE</p><p>Mis en examen :MERAH MohamedQualifications:</p><p>Refus par Ie conducteur d'un vehicule d'obtemperer it unesommation de s'arreter en recidive.Conduite d'un vehicule sans permis.Circulation avec un vehicule terrestre it moteur sansassurance.</p><p>Cabinet de : Monsieur Serge LEMOINEVice-president faisant fonction de Presidentdu Tribunal Correctianne13chambrede TOULOUSEN du jugement : 1417/08Expert: Alain PENIN</p><p>Le 15janvier 2009</p></li><li><p>5/14/2018 Expertise Psy</p><p> 2/9</p><p>2</p><p>Je soussigne,Alain PENIN, PsychologueCarrefour Psychosomatique34 boulevard Camot- TOULOUSEExpert pres les Tribunaux, inscrit sur Ia liste de la Cour d' Appel deTOULOUSE et sur la liste nationale ctablie par la Cour de Cassation, commispar jugement correctionnel du 24 decembre 2008 de Monsieur SergeLEMOINE, Vice-president fai sant fonction de President du Tribunalcorrectionnel au Tribunal de Grande Instance de TOULOUSE</p><p>Aux fins de proceder a l'Expertise PsychologiquedeMonsieur Mohamed MERAHMis en examen pour :</p><p>Refus par Ie conducteur d'un vehicule d'obtemperer a unesommation de s'arreter en recidiveConduite d'un vehicule sans permisCirculation avec un vehicule terrestre a moteur sansassurance</p><p>Certifie l' avoir personnellement examineit la maison d'arra de SEYSSESIe 15janvier 2009</p><p>Ma mission consistait, apres avoir pris connaissance du dossier de laprocedure et m'etre entoure de tous renseignements utiles, a</p><p>l/proceder a l'examen qui utilise les tests et tous autres moyens depsychologie modeme tendant :- a relever les aspects de la personnalite du delinquant considere commerepondant ala normale (affectivite, emotivite, etc.)- a determiner les niveaux d'intelligence, d'habilete manuelle, d'attention.- a fournir les donnees utiles pour la comprehension des mobiles du delitet pour Ie traitement du delinquant.</p><p>Expertise psychologique de Mohammed MERAH le 15janvier 2009</p></li><li><p>5/14/2018 Expertise Psy</p><p> 3/9</p><p>3</p><p>ETUDE DU DOSSIER - RAPPEL DES FAITSL'interesse est mis en examen pour refus par le conducteur d'un vehicule</p><p>d'obtemperer, conduite d'un vehicule sans permis et circulation avec unvehicule sans assurance.</p><p>LES FAITS SELON L'INTERESSESont evoques sans difficulte. Le sujet sait qu'on lui reproche une conduite</p><p>sans permis. II accepte cette qualification. II rationalise cependant en indiquantque son educateur lui avait dit si tu ne trouves pas du travail tu va rentrer enprison! Dans ces circonstances Ie sujet a pris le scooter de man frere et ademarre,</p><p>VECU ACTUEL DE LA SITUATIONLe s ~. reeonnait offilement l'inHaet-GJ.l.II examine surtout les</p><p>consequences pour lui-meme, indiquant qu'il a pem qu'on me mette duferme</p><p>II evoque, pour que ron comprenne sa tension, Ie suivi psychiatrique dontil se pretend l'objet : des-medicanaents FlsY,Gi le t r0pes et inducteurs du sommeillui auraient ete prescrits ainsi que des produits pour calmer le stress (il nousapprend et nous y reviendrons qu'il a e te hospitalise en psychiatrie a l'hopitalMarchan au ~~ decem-ore au 8 janvier dans les suites d'une t~ntative d ' , a u t G l Y J I . . e .</p><p>Expertise psychologique de Mohammed MERAH le 15janvier 2009</p></li><li><p>5/14/2018 Expertise Psy</p><p> 4/9</p><p>4</p><p>BIOGRAPHIE - ANTECEDENTSLe suj et est ne le 10 octobre 1988 a Toulouse.Son pere Mohammed aujourd'hui age de 67 ans est retraite apres avoirtravaille toute sa vie dans une fonderie.Sa mere Zoulikha agee de 51 ans est sans profession.Le couple parental s'est rapidement dissocie et le divorce est intervenu en</p><p>1993, le sujet avait done cinq ans.n va grandir avec sa mere, Ie personnage paterne1 sera rencontre de facontres rare. Cependant cet homme donnait de I'argent a sa mere. II vit aujourd'huien Algerie.</p><p>Sur Ie plan de la fratrie ilest Ie demier enfant d'une fratrie de cinq, a deuxfreres et deux seeurs.</p><p>II evoque des conditions d'enfance difficile. Sa mere parvient avecdifficulte a gerer la fratrie et provoque donc le placement en foyer ou en familled'accueil,</p><p>Le sujet sejournera dans ces conditions entre 6 et 13 ans dans diversesstructures. L'instabilite matemelle est a l'origine d'une scolarite au COUTS delaquelle le sujet change de classe chaque annee.C'est ainsi qu'on le retrouve a l'ecole des Isards, a la Cote Pavee aMontaudran, a Bellefontaine.</p><p>Le cycle secondaire debute en sixieme au college de Bellefontaine, sepoursuit en 5 a Berthelot et en quatrieme au college du Fer a cheval.</p><p>f .Ensuite le sujet va rejoindre le C F A des arenes pour preparer un CAP de</p><p>carr.ossier rna.is son employeur le licencie au bout de un an. II se retrouve uneannee inactif., II se rend ensuite chez un autre patron a AUCAMVILLE La formationfdure 17 mois et est interrompue par une incarceration.</p><p>II ~&amp;ken effet condam nerpcn r 1:.(:} '1e sac a main a 1~8mois deetention. IIeffectl!~Bg mois a l a maison d'arret de SEYSBESet mois a Saint-Sulpice.</p><p>1 1 esl1il1er S0J;JS Ie mode d'un amenagement de peine.le 23 oetobre 2008et sera done liberable le, 11 mai 2009.n vit dans un appartement gere par le C. P. V. A, il beneficie d'un suivieducatif il cherche du travail et s'est inscrit a l'ANPE.</p><p>Expertise psychologique de Mohammed MERAH le 15janvier 2009</p></li><li><p>5/14/2018 Expertise Psy</p><p> 5/9</p><p>5</p><p>Sur Ie plan affectif et relationnel, il est toujours reste celibataire</p><p>L'examen des antecedents est negatif au plan medical et au planchirurgical.</p><p>Les antecedents judiciaires ant ete evoques ci-dessus. Le sujet evoqueegalement une infraction de recel de vol et une condamnation a quatre moisavec sursis, une autre condamnation pour coups et blessures volontaires sur uneducateur sanctionnes de cinq mois avec sursis</p><p>Sur le plan psychiatrique, son demier sejour en psychiatrie a l'hopitalMal 'shaB:t est eonsecutif a une aecompensation lice a une tentative suicidaire,</p><p>L'EXAMEN</p><p>Montre un homme a la presentation soignee, en apparence soucieux deson image. Ses cheveux bruns gamines sont tires en arriere. Le sujet confrrmel'interet qu'il a a cultiver son apparence.</p><p>II se -entre inquiet mats participe sans aucune difficulte:II s'exprime clairement, on ne releve aucune production mentalepathologique.</p><p>II est lucide conscient, indemne de trouble au plan cognitifLa memoire est fidele et precise. Les evenements qui lui sont reprochessont memorises sans difficulte,</p><p>e de conscience.LES CAPACITES INTELLECTUELLES</p><p>Se situent dans une zone moyenne. Le raisonnement est correctementstructure. II n'existe pas de probleme de logique de pensee</p><p>Les mecanismes sont relativement rapides.Les capacites d'abstraction restent Iimitees.Les acquisitions ont sont correctes : ecriture reguliere et correctement</p><p>orthographiee, mecanismes operatoires permettant la division.Expertise psychologique de Mohammed MERAH le 15janvier 2009</p></li><li><p>5/14/2018 Expertise Psy</p><p> 6/9</p><p>6</p><p>Au plan psyehomoteur, le sujet est droitier il est manuellement habile.LES TESTS PROJECTIFS - RORSCHACH</p><p>Confinnent une adhesion satisfaisante a la realite, et eliminent la notionde troubles identifieatoires.</p><p>Les images parentales sont correctement structurantes, mats l'imagematemelle archaique reste anxiogene.</p><p>Le protocole en general temoigne d'un important niveau d'anxiete, J;es_mecanismes efensifs sent souvent insuffisants.ba ;y:ieaffeeti~~~st de natfite introveffie:Ce proto cole revele done une organisation nevrotique non structuree et</p><p>temoigne d'une fragilite affective certaine.</p><p>L'ETUDE CLINIQUEConfirme ces difficultes, montrant l'existence d'une anxiete de base,</p><p>parfois sans objet. L'angoisse se porte sur les anticipations.Au demeurant, l'interesse evoque un caractere caIme, l'habitude qu'il a de</p><p>eeste dans mon eos! II evoque son gout pour Ia solitude , et sa decision de ne plus frequenter</p><p>personne. II exprime a ce sujet : {('ai a r . : : f 1 e t e les rhftuvaisesj}eql1entationY. II ne serait done selon ses dires ni nerveux ni agressif ni impulsif.II admet le gout qu'il a pour la culture de son image. II fait etat de son</p><p>interet pour les vetements neufs, de marque. Les preoccupations seraientessentiellement narcissiques, sans dimension de seduction.</p><p>L'humeur est d'habitude stable. Recemment; des idees noires seraientapparues. Le sujet est evoque des projets suicidaires avec amorce de realisation: tentative de pendaison (c'est dans ces circonstances semble-t-il qu'il abeneficie d'une hospitalisation en milieu psychiatrique.)</p><p>Ses gouts et interets l'amenent a apprecier Ia lecture, celle du Coran enExpertise psychologique de Mohammed MERAH le 15janvier 2009</p></li><li><p>5/14/2018 Expertise Psy</p><p> 7/9</p><p>7</p><p>particulier, A ce sujet l'interesse evoque des convictions religieuses. II fait lapriere, respecte le ramadan.LES GRANDES FONCTIONS NEUROPHYSIOLOGIQUES</p><p>Ne sont pas perturbes en ce qui eonceme Ie comportement alimentaire. Lesujet ne decrit aucune tendance anorexique ni boulimique. II evoque cependantdes habitudes de grignotage.SUR LE PLAN DES APPETENCES</p><p>Le sujet n'evoque aucune tendance it la consommation d'alcool ni detabac.</p><p>A fortiori, il n'a fait etat d'aueune consommation de toxiques, y comprisles derives du cannabis.</p><p>LA VIE SEXUELLE. A debute il y a quelque temps, sous la forme d'une relation unique,</p><p>realisee semble-t-il sans difficulte, Le sujet evoque sa volonte de se marier.</p><p>DISCUSSIONLe sujet a pati semble-t-tl fie 1JIl1i~tte1:tsaFfecfives et ediicatives precoces</p><p>difficiles. L'abs,@nG. du ps9Mage paternel, meme si ce dernier amateriellement assume son role, a ~te::dt)mmageable Elf) l'intere~se.</p><p>Les difficultes de sa mere dans la gestion du quotidien ont de it I'originede tr.eS-B:ombEeux; plaeements; qui ent en paetieulien hypotheque la eeussitescolaire. II est un effet est remarquable de constater que quasiment chaquecla se a ete.effectuee dans UJ1 etablissement diffe-rent.</p><p>Malgre ces difficultes, le sujet a obtenu une qualification qu'il n'a pastoutefois NaliElee par des diplemes,</p><p>L'existence de passage it l'actes antiseeiaux n'a en effet pas permis au sujetde- terminer sa derniere tormatif.ln.</p><p>L'interesse condamne it 18 mois it beneficie Gtun suivi educatif mais quiExpertise psychologique de Mohammed MERAH le 15anvier 2009</p></li><li><p>5/14/2018 Expertise Psy</p><p> 8/9</p><p>8</p><p>n'a pas porte ses fruits pUlsque Ie sujet a recidiv dans le temps de sona t rH~Ha13~meutde peine.C~t~vel:1em_\nte-va dQRG pas sans p:oser de problemes,</p><p>La personnalite de l'interesse revele une incontestable fragilisation. Ecarae en~inttovef.t.i, les "troubles anxieux et la eomposante depressive sontacllif1lementau premier plan.</p><p>Au demeurant, ee sujet, narcissique avait mis en place un certain nombrede defeases caracterielles et s'6tail aisse alIef a des actes antisociaux.</p><p>II est mis en examen pour des faits pour lesquels il mmimis8 sapartIeipati0n. Son immaturite Ii amene a utiliser le scooter de son frere, sans'pe:r:.rnisde conduire et sans assurance. Par la suite, il minimise l'infraction,n'abordant pas celle de refus d'obtemperer.</p><p>Les actes et leur vecu son done marques du sceau de l'immaturite.Actuellement, le sujet est essentiellement inquietedss ~J)n-si(].11nG~our</p><p>lui.;m~rn .Sa mise en detention renforce l'anxiete et confirme les idees depressives.Le sujet justifie done en milieu penitentiaire d'un suivi psychiatrique, II est</p><p>actuellement pris en charge et beneficie d'une therapeutique pour favoriser sonsommeil et pour calmer mon stress</p><p>II devra egalement poursuivre cette prise en charge ulterieurement,Les mesures .de surveillance et Ie suivi educatif semblent ici de premiere</p><p>utilites En effet, meme si Ie sujet affmne qu'il a arrete les mauvaisesfrequentations, il ne pourra eviter la recidive que s'il se tient definitivementeloigne des sollicitations.</p><p>Les demarches de recherche d'emploi devront etre significatives.L'entree dans la vie professionnelle restera un indicateur de pour evoquer</p><p>un pronostic evolutif que lion ne peut pour l'instant envisager gu'avec reserve.</p><p>Expertise psychologique de Mohammed MERAH le 15janvier 2009</p></li><li><p>5/14/2018 Expertise Psy</p><p> 9/9</p><p>9</p><p>CONCLUSIONS</p><p>L'expertise psychologique de Mohamed MERAH ne revele pas de troublespathologiques, mais montre une fragilite ernotionnelle, chez un sujet introvertiet anxieux, qui a pati de conditions affectives educatives precoces difficiles.</p><p>Ses capacites intellectuelles sont normales. L'interesse etait en voied'acquisition d'un bagage professionnel, mais les dispositions antisociales n'ontpas permis l'aboutissement de sa formation.</p><p>Les faits qui lui sont reproches sont en li~H avec son immaturise affective;sa cl.ifiGultg tenir Gempt de I'experience vecue,</p><p>La fragilite psychologique renforcee par les conditions de detentionrendent utiles des mesures de surveillance et une prise en chargepsychotherapique qui devra etre poursuivie apres sa liberation.</p><p>Enfin l'interesse justifie de mesures d'encadrement et de surveillancestricte. II devra se tenir eloigne des sollicitations et acquerir un bagageprofessionnel.</p><p>C'est de la reussite de ces mesures que depend le pronostic evolutif quel'nt1He pent actuellement envisager qu'avec reseqe.</p><p>Alain PENINt a :</p><p>Expertise psychologique de Mohammed MERAH le }5janvier 2009</p></li></ul>