Faciliter la maintenance en chambre froide

  • Published on
    05-Jan-2017

  • View
    218

  • Download
    2

Transcript

  • j3e 805 / JANVIER 2012 - www.blog3e.com46

    Faciliter la maintenance en chambre froideDans le secteur industriel, la maintenance de loutil deproduction est primordiale car le moindre arrt de la chane setraduit immdiatement par des risques financiers importants.Face cette contrainte, lclairage pourrait paratre anodin.Lorsquil sagit dclairage en zone extrme, les choses ne sontpourtant pas aussi simples, comme le montre lexemple delentreprise Varachaux, implante Wissous (91), et confronte une maintenance complique dans ses zones de grand froid.

    CLAIRAGE EN ZONE EXTRME

    classiques avec ballasts ferromagn-tiques (1) encapsuls dans une triple enveloppe, avec un niveaudtanchit IP68 et une rsistancepermettant un nettoyage au karcher.Cette solution est fournie avec uneprise : il suffit de dbrancher le lu-minaire lors des changements delampe, lalimentation nest pas cou-pe. Enferm dans sa triple coque, letube est rchauff par la rcupra-tion des pertes thermiques du ballastet ne subit pas lincidence du froid quiferait chuter son rendement de 40 70 % selon les tubes. Malgr la tem-prature 25 C, le rendement estquasiment celui dun tube utilis dansun environnement classique.

    Nous avons fait un test in situ pourconforter le responsable de la mainte-nance dans sa dcision. Aujourdhui,nous continuons dquiper les sites deproduction de lentreprise.

    Un groupe froid consomme norm-ment dnergie compar lclairage.La consommation dnergie ntaitdonc pas le problme principal de Varachaux. Le problme tait la courtedure de vie des sources (entre 1 000 et2 000 heures, voire 500 heures parfoisparce que les vibrations de lenviron-nement cassaient le filament). Cetteproblmatique de maintenance a vri-tablement fait bouger les choses.

    Des solutions existent pour lclairagedes zones de grand froid, mais elles nesont souvent pas satisfaisantes entermes de rendement. Opter pour desLED aurait exig de dporter llec-tronique, qui supporte mal les bassestempratures. Or, lide tait deconserver lexistant pour viter demodifier linstallation. Nous avons donc propos lentre-prise Varachaux des luminaires intgrant des tubes fluorescents

    Boris Cosvin

    Responsable prescription nationale, Sammode

    RALISATION

    Dans les chambres froideso sont entreposs lessteaks hachs quelle produit pour la grande distribu-tion, lentreprise Varachaux taitconfronte depuis 1998 un problme de maintenance : le relamping des lampes incandescence. Les interventionstaient la fois frquentes, compliques mettre en place et coteuses. La solution va tretrouve aprs la rencontre du responsable de la maintenanceRobin Ramsawny avec Sammodeau Salon professionnel des fournisseurs de l'industrie agroalimentaire. Comme souvent dans le secteur industriel, ngocier les prix nestpas une obsession lorsquil sagitdoptimiser les conditions de production et de rpondre aux impratifs de maintenance.

    (1) Les ballasts ferromagntiques pour ces appli-cations spcifiques ne sont pas soumis au bannis-sement en 2015 contrairement ceux destins auxapplications conventionnelles.

    Sam

    mode

  • j3e 805 / JANVIER 2012 - www.blog3e.com

    La faible dure de vie des lampes incandescence installes dans leschambres froides imposait le relam-ping dune vingtaine de luminaireschaque mois. Ce changement de-mandait lintervention de deux per-sonnes spcialement quipes pourtravailler entre 30 et 60 minutes par 25 C, 6 ou 8 m de haut avec unenacelle. Nous avons beaucoup demal trouver des techniciens demaintenance qui acceptent dinter-venir dans des conditions aussi dif-ficiles. Pour nous, cette problmatique pri-mait sur tout le reste. Ne pas pouvoirmettre Sammode en concurrencentait pas gnant vu nos contraintesindustrielles. Ils ont bien comprisnos besoins et ont t trs ractifs. Laqualit de leur contact et de leurcoute nous a plu.

    Notre service maintenance a faitlinstallation des nouveaux lumi-naires. Depuis, on est vraiment ga-gnant. Avec les connecteurs rapides,on peut dmonter les appareils quine marchent plus, les emporter pour

    V

    arac

    haux

    RALISATION

    47

    changer les tubes fluorescents dansun endroit plus confortable et les remettre ensuite. Depuis un an, nousne sommes pas intervenus sur lins-tallation. Sammode a rduit le nombre de lu-minaires de moiti en apportant unemeilleure qualit dclairement : leslampes de 150 W ont t remplacespar deux lampes de 58 W. Nous co-nomisons presque 40 W par lamperemplace. Si lon prend tout cela encompte, on peut estimer le retoursur investissement un an.Les quipes, qui vont et viennentsouvent dans ces chambres froides,apprcient beaucoup cette nouvelle

    Robin Ramsawmy

    Responsable maintenance, Varachaux

    Enferm danssa triple coque, le

    tube fluorescent est rchauff par la rcupration

    des pertes thermiques du ballast etne subit pas lincidence du froid qui

    ferait chuter son rendement de 40 70 %selon les tubes. Malgr la temprature

    25 C, le rendement est quasiment celui duntube utilis dans un environnement classique.

    Nouvel clairage des chambres froides de lentreprise Varachaux.

    La temprature dans ces zones avoisine les 25 C et la maintenance est complique mettre en uvre. La technologie propose par Sammode, spcialiste en clairage des

    environnements hostiles, a permis de limitersignificativement les interventions de

    maintenance, objectif n 1 de ce changement,mais aussi damliorer la qualit de la lumire

    et de faire des conomies dnergie.

    lumire, plus agrable pour travailler.Lorsque nous avons fait cette instal-lation, les quipes de notre deuximesite de production ont rclam lemme clairage. Aujourdhui, nousremplaons progressivement nos lu-minaires par cette technologie.

    Sam

    mode

Recommended

View more >