Fistule cutanée révélant une pyonéphrose tuberculeuse

  • Published on
    31-Dec-2016

  • View
    215

  • Download
    3

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>A</p><p>D</p><p>Ft</p><p>C</p><p>O</p><p>Ul(</p><p>dtnd</p><p>pdlv</p><p>mgac(il</p><p>R</p><p>0d</p><p>nnales de dermatologie et de vnrologie (2010) 137, 580581</p><p>OCUMENT ICONOGRAPHIQUE</p><p>istule cutane rvlant une pyonphroseuberculeuse</p><p>utaneous fistula revealing tubercular pyonephrosis</p><p>N. Elkihal , K. Senouci, B. Hassam, N. Ismaili</p><p>Service de dermatologie, CHU de Rabat, Rabat, Maroc</p><p>Recu le 10 septembre 2009 ; accept le 23 avril 2010fmune collection purulente du rein fistulise la peau. Lediagnostic de tuberculose cutane et rnale tait retenu.</p><p>La patiente tait traite par nphrectomie gauche lar-gie associe une antibiothrapie (Rocphine* ceftriaxonebservation</p><p>ne femme de 56 ans, marocaine, consultait pour un cou-ement permanent partir dun orifice lombaire gauchevoquant une fistule cutane et voluant depuis trois moisFig. 1).La patiente navait pas dantcdents, notamment pas</p><p>e contage tuberculeux. Elle avait t vaccine contre lauberculose. Elle ne prsentait aucun signe fonctionnel,otamment urinaire. Une biopsie cutane mettait en vi-ence un granulome pithlio-gigantocellulaire.Le diagnostic de tuberculose cutane tait pos et la</p><p>atiente tait mise sous traitement antibacillaire pen-ant six mois (rifampicine, isoniazide, pyrazinamide). Mais,volution tait dfavorable et elle tait adresse au ser-ice de dermatologie (CHU de Rabat).Lexamen clinique trouvait un orifice de 2 cm de dia-</p><p>tre laissant sourdre un liquide purulent (Fig. 2). Ltatnral tait conserv. Les prlvements bactriologiques,ussi bien examen direct que culture, raliss sur la fistule</p><p>utane, taient ngatifs. La recherche de bacille de KochBK) dans les urines tait ngative. Il existait un syndromenflammatoire, avec une vitesse de sdimentation 160mma premire heure.</p><p> Auteur correspondant. 130, avenue Mehdi Ben Barka, Hay Riad,abat, Maroc.Adresse e-mail : elk2408@hotmail.com (N. Elkihal). F</p><p>151-9638/$ see front matter 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droitsoi:10.1016/j.annder.2010.06.003Lintradermoraction la tuberculine tait ngative, laonction rnale et lchographie abdominale taient nor-ales. La tomodensitomtrie abdominopelvienne rvlaitigure 1. Fistule lombaire gauche.</p><p>rservs.</p><p>dx.doi.org/10.1016/j.annder.2010.06.003mailto:elk2408@hotmail.comdx.doi.org/10.1016/j.annder.2010.06.003</p></li><li><p>Fistule cutane rvlant une pyonphrose tuberculeuse 581</p><p>F</p><p>C</p><p>L</p><p>R</p><p>[</p><p>[Marzouk M, Faik M. Tuberculose pididymaire : proposFigure 2. Fistule de 2 cm de diamtre.</p><p>1 g/jour pendant cinq jours). Lexamen microscopiquede la pice opratoire mettait en vidence des foyersgranulomateux pithlio-gigantocellulaires riches en lym-phoplasmocytes, avec par endroits des foyers dabcdationet de ncrose.</p><p>Discussion</p><p>Il sagissait dune patiente prsentant une pyonphrosetuberculeuse rvle par une fistule lombaire, sans signesurinaires ni fivre.</p><p>Devant une ulcration lombaire ne rpondant pas auxtraitements antibacillaires, nous avions voqu une autreinfection, notamment actinomycose, mycobactriose, unfoyer noplasique ou une fistule sur pylonphrite chro-nique lithiasique [14], bien que lassociation tuberculoseet lithiase ait t rapporte [5].</p><p>Le diagnostic final a t retenu sur les critres pid-miologiques, le Maroc tant un pays dendmie pour latuberculose, les critres radiologiques et histologiques ra-liss sur la pice opratoire.</p><p>Les fistules nphrocutanes sont une des complicationsde la tuberculose rnale [5], bien que les localisations cer-vicales soient les plus frquentes [6,7]. Le diagnostic estconfirm par le bilan radiologique (Fig. 3) [8].</p><p>La mise en vidence du BK dans les urines est varia-ble, allant de 5 87,5 % selon les donnes de la littrature[5,9,10]. Elle tait ngative dans notre cas.</p><p>Le traitement de la tuberculose extrapulmonaire estidentique celui des formes pulmonaires. Il repose surun traitement de six mois au total avec durant lesdeux premiers mois, lassociation de trois antituberculeuxadministrs six jours sur sept (rifampicine, isoniazide etpyrazinamide), puis suppression du pyrazinamide les quatremois suivants [11,12]. La dure de traitement peut tre pro-longe jusqu 12 24mois.</p><p>Le traitement chirurgical est une alternative dans les</p><p>formes avances, lhminphrectomie peut tre propose.Notre patiente avait dj une pyonphrose et la nphrecto-mie tait propose.</p><p>Cette observation illustre une localisation silencieuse dela tuberculose qui finit par dtruire le rein.</p><p>[</p><p>igure 3. Examen radiologique.</p><p>onflit dintrt</p><p>es auteurs nont pas de conflit dintrt.</p><p>frences</p><p>[1] Petavy-Catala C, Legoux A, Esteve E. Fistule cutane rv-lant une pylonphrite chronique. Ann Dermatol Venereol1999;126:835.</p><p>[2] Lautin R, Gerard PS, Fuksbrumer M. Asymptomatic calculouspyelonephritis with cutaneous-renal-broncho-pleural fistula.Urology 1996;48:9289.</p><p>[3] OBoyle C, Gleeson M, Butler M, Tanner WA. Xanthogranuloma-tous pyelonephritis presenting as a cutaneous fistula. Ir J MedSci 1993;162:1501.</p><p>[4] Biyani CS, Torella F, Cornford PA, Brough SJ. Xanthogranulo-matous pyelonephritis with bilateral nephrocutaneous fistulae.Urol Int 1997;59:467.</p><p>[5] Benchekroun A, Nouini Y, Zannoud M, Ahmed El alj H, LachkarA, Belahnech Z. Fistule cutano-rno-colique sur rein tuber-culeux avec calcul coralliforme : propos dun cas. Ann Urol(Paris) 2002;36:3614.</p><p>[6] Sliti N, Benmously R, Fenniche S, Megdiche M, FennicheT, Mokhtar I. Scrofuloderme inguinal rvlant une tuber-culose ganglionnaire. Ann Dermatol Venereol 2007;134:S87.</p><p>[7] Khatibi B, Beqqal K, Rmili M, Senouci K, Hassam B, BenzekriL. Ulcration cutane rvlant une tuberculose viscrale. AnnDermatol Venereol 2009;136:8523.</p><p>[8] Pauwels C, Bulai-livideanu C, Chiavassa H, Lamant L, Car-ri D, Sorbara A-M, et al. Hypodermite lombaire abcdervlant une pyonphrose. Ann Dermatol Venereol 2009;136:7279.</p><p>[9] El Khader K, Lrhofi MH, El Fassi J, Tazi K, Hachimi M, LakhrissaA. Tuberculose urognitale. Exprience de 10 ans. Prog Urol2002;11:5179.</p><p>10] Benchekroun A, Lachkar A, Soumana A, Farih MH, BelahnechZ, Marzouk M, et al. La tuberculose urognitale : propos de80 cas. Ann Urol (Paris) 1998;2:8994.</p><p>11] Benchekroun A, Nouini Y, Zannoud M, Mustapha Ciss A,dun cas avec aspect particulier en chodoppler. Ann Urol2002;36:3847.</p><p>12] Tattevin P. Traitement de la tuberculose en 2007. Med MalInfect 2007;37:61728.</p><p>Fistule cutanee revelant une pyonephrose tuberculeuseObservationDiscussionConflit d'intertReferences</p></li></ul>