Gestion de Stocks

  • Published on
    19-Jun-2015

  • View
    4.174

  • Download
    3

Embed Size (px)

Transcript

<p>GESTION DES STOCKS</p> <p>I) DEFINITION ET TYPOLOGIE DES STOCKS II) LA TYPOLOGIE DES TECHNIQUES DE GESTION DES STOCKS III) LEVALUATION DES STOCKS IV) LA GESTION CALENDAIRE DE STOCK</p> <p>Gestion des stocks</p> <p>I) DEFINITION ET TYPOLOGIE DES STOCKS A) Dfinition des stocks : Il sagit des biens ou services entrant dans le cycle dexploitation de lentreprise pour tre vendus en ltat ou aprs production ou transformation, ou tre consomms la premire utilisation. Ils doivent appartenir lentreprise, et celle-ci doit en tre propritaire au moment de linventaire, ce qui signifie en particulier que doivent tre compris dans les stocks les produits en cours dacheminement ou reus, mais dont la facture na pas encore t comptabilise, et linverse doivent tre exclus les produits qui ont t livrs aux clients mais non encore facturs. B) Typologie : 1) Stocks et immobilisations : La qualification de stock pour un bien ne dpend pas de la nature du bien, mais de sa destination : sont considrs comme des stocks les biens destins tre revendus, et non tre conservs dans lentreprise pour y tre utiliss (immobilisations). Exemple : dans une entreprise dachat et vente de matriel informatique, les ordinateurs sont des lments de stocks, sauf ceux qui sont mis en service pour ses propres besoins, qui sont des immobilisations. 2) Les stocks se diffrencient selon leur origine : Stocks achets : matires premires marchandises matires, fournitures et emballages et</p> <p>Stocks produits : produits intermdiaires ou finis en cours de production</p> <p>II) LA GESTION DES STOCKS : Lobjectif de la gestion des stocks est de rduire les cots de possession (stockage, gardiennage, ) et de passation des commandes, tout en conservant le niveau de stock ncessaire pour viter toute rupture de stock, pouvant entraner une perte dexploitation prjudiciable. Pour cela lentreprise doit dfinir des indicateurs prcis, et contrler le mieux possible les mouvements de stocks et leur tat rel. A) Les indicateurs de gestion des stocks : Pour une bonne matrise de ses stocks, lentreprise utilise diffrents indicateurs de gestion des stocks :</p> <p>BENYASSINE HICHAM</p> <p>2</p> <p>Gestion des stocks Stock de scurit : cest la quantit en dessous de laquelle il ne faut pas descendre Stock dalerte : cest la quantit qui dtermine le dclenchement de la commande, en fonction du dlai habituel de livraison Stock minimum : cest la quantit correspondant la consommation pendant le dlai de rapprovisionnement, donc stock minimum = stock dalerte stock de scurit Stock maximum : il est fonction de lespace de stockage disponible, mais aussi du cot que reprsente lachat par avance du stock</p> <p>B) Les documents de gestion des stocks : Pour un bon suivi des mouvements de stocks, lentreprise utilise des documents plus ou moins normaliss : Bon de livraison (ou de rception ou dentre) des matires, marchandises, produits, o lon enregistre par type dlment, les caractristiques, la date dentre en stock, les quantits et prix unitaires de chaque lment. Bon de sortie (ou denlvement ou de matire) : date, caractristiques, quantits, prix unitaires.</p> <p>C) Les mthodes de gestion des stocks : Pour rduire ses cots de gestion lentreprise peut mettre en place des mthodes globales de suivi administratif des stocks, en classant les articles stocks selon les quantits et les chiffres daffaires concerns pour chaque article : Mthode des 20 / 80 : 20% des articles en nombre reprsentant 80% des articles en valeur seront suivis de faon approfondie, les autres seront suivis de faon plus souple Mthode ABC : 3 groupes sont distingus, le groupe A reprsentant 10% des produits (les plus utiliss) pour un CA de 60 70% sera trs contrl, le groupe B (25 30% des produits pour 25 30% du CA) sera gr de faon plus souple, et pour le groupe C (60% des produits pour 10% du CA) lentreprise vitera simplement la rupture de stocks Lentreprise peut galement, dans le cadre de certains types dactivits ou de production, essayer de faire quasiment disparatre les cots de stockage en pratiquant la mthode du juste temps , galement nomme flux tendu ou zro stock, en utilisant les fournitures ou matires ds leur livraison. Pour cela les entreprises passent des accords avec leurs fournisseurs pour tre livres juste temps, laide dune gestion informatise de la production et un dclenchement des livraisons par systmes tlmatiques.</p> <p>BENYASSINE HICHAM</p> <p>3</p> <p>Gestion des stocks</p> <p>III) LEVALUATION DES STOCKS : Lentreprise doit obligatoirement procder linventaire physique (en quantits et en valeurs) de ses stocks au moins une fois par an, la clture de lexercice. Cest linventaire intermittent. Elle peut aussi faire un suivi comptable tout moment de ses stocks par linventaire permanent. A leur date dentre dans le patrimoine de lentit, les biens acquis titre onreux sont valus leur cot dacquisition, et les biens produits par lentit sont comptabiliss leur cot de production. A linventaire, les stocks sont valus par application dun mode de calcul sur la base du cot moyen pondr calcul chaque entre ou sur une priode nexcdant pas la dure moyenne de stockage ou en prsumant que les articles existant en stocks sont les derniers entrs. Les marchandises ou matires achetes au cours dune priode ne sont pas forcment toutes immdiatement vendues ou utilises. Par ailleurs, lorsque la vente est prcde dune transformation, les produits obtenus ne vont pas forcment tous la vente, du moins pendant la priode o ils ont t transforms. Que lactivit soit industrielle ou commerciale, lopration de stockage est souvent ncessaire, mme dans les entreprises qui travaillent sur commande ou en juste temps. Dans ces conditions, il importe de suivre, en quantits et en valeur, les entres et les sorties des diffrents lments qui constituent les stocks de lentreprise, tout au long de son processus dexploitation, et dvaluer les existants en fin de priode. 1 Notion dinventaire permanent Le plan comptable gnral donne la dfinition suivante : Linventaire comptable permanent est une organisation des comptes de stocks qui, par lenregistrement des mouvements, permet de connatre de faon constante, en cours dexercice, les existants chiffrs en quantits et en valeurs. Cette notion soppose celle dinventaire intermittent qui ncessite un examen priodique des stocks pour en connatre le niveau et la valeur. Cest le cas de linventaire physique effectu en fin dexercice pour les besoins de la comptabilit gnrale. Les stocks peuvent tre classs en deux catgories : - les produits achets : dans cette catgorie entrent les marchandises, les matires premires, les matires et fournitures consommables et les emballages commerciaux. - Les produits fabriqus : dans cette catgorie on trouve les produits finis, les produits intermdiaires et les produits rsiduels.</p> <p>BENYASSINE HICHAM</p> <p>4</p> <p>Gestion des stocks 2 Suivi en valeur dans les comptes de stocks Contrairement au suivi en quantit qui impose ltablissement dun document ( bon dentre et bon de sortie ), le suivi en valeur prsente quelques spcificits et diffrents mthodes dvaluation. 2.1. Evaluation des entres : En dbut de priode, le stock initial est dabord reprsent par le report du stock final de la priode prcdente, ayant comme valeur celle qui figurait la clture de la dite priode. Ensuite lvaluation des entres de la priode se fait : - au cot dachat pour les matires ou produits achets lextrieur ; - au cot de production pour les produits cres ou transforms par lentreprise. 2.2. Evaluation des sorties : Les matires ou produits sortant de stock et individuellement identifiables doivent tre valus au cot pour lequel ils sont entrs. Cependant, certains biens stocks sont fongibles (non identifiables), dans ce cas plusieurs mthodes dvaluation sont alors utilisables. 2.2.1. Mthode du cot moyen : Les sorties sont values au cot moyen pondr (CMP) des entres, stock initial inclus. Cest le cot moyen pondr de fin de priode. CMP = Valeurs globales (entres + stock initial) Quantits (entres + stock initial)</p> <p>Exemple : Pour la fabrication de tubes lectroniques, la socit TUBELEC achte les culots de tubes qui sont livrs au dbut de chaque quinzaine. Au mois de juin 2001, on a eu les mouvements suivants : Date Libell Quantit Prix unitaire 02/06 Bon dentre n 356 1.500 25 05/06 Bon de sortie n 561 800 09/06 Bon de sortie n 575 400 10/06 Bon dentre n 389 2.000 27 17/06 Bon de sortie n 586 1.200 23/06 Bon de sortie n 591 900 Les frais dachat reprsentent 10% du prix dachat Le stock initial comprenait 1.000 units dun cot unitaire de 28,5 Calcul du cot moyen pondr : CMP = (1.000 x 28,5) + (1.500 x 27,5) + (2.000 x 29,5) 1.000 + 1.500 + 2.000 Montant 37.500</p> <p>54.000</p> <p>Dhs.</p> <p>= 28,7</p> <p>BENYASSINE HICHAM</p> <p>5</p> <p>Gestion des stocks</p> <p>Toutes les sorties seront donc values 28,7. On peut ainsi complter le compte de stocks avec les sorties. Date 01/06 02/06 05/06 09/06 10/06 17/06 23/06 Libell Stock initial Bon dentre n 356 Bon de sortie n 561 Bon de sortie n 575 Bon dentre n 389 Bon de sortie n 586 Bon de sortie n 591 Quantit 1.000 1.500 800 400 2.000 1.200 900 Prix unitaire 28,5 27,5 28,7 28,7 29,7 28,7 28,7 Montant 28.500 41.250 22.960 11.480 59.400 34.440 25.830</p> <p>La mthode du CMP prsente lavantage du nivellement des variations de prix en cas de fluctuation des cours, mais prsente linconvnient de devoir attendre la fin de la priode pour valuer les sorties et donc pour calculer les cots de revient. 2.2.1. Mthode de lpuisement des stocks : Cette mthode consiste retenir comme cot de sortie les cots exacts dentre (et non plus la moyenne), mais pris dans un certain ordre. Cet ordre est un ordre comptable et ne correspond pas forcment aux mouvements rels en magasin. Procd du premier entr premier sorti (FIFO) Les sorties sont considres comme seffectuant dans lordre des entres. Exemple dapplication : Envisageons le mme cas que prcdemment en admettant que le stock initial ait t acquis en une fois.Entres Dates 01/06 02/06 05/06 09/06 10/06 17/06 23/06 Total Libells S initial BE 356 BS 561 BS 575 BE 389 BS 586 BS 591 100.650 93.510 2.000 29,7 59.400 1.200 100 800 27,5 27,5 29,7 33.000 2.750 23.760 1.500 27,5 41.250 800 200 200 28,5 28,5 27,5 22.800 5.700 5.500 Quantit Sorties Cot unitaire Stocks Montant Quantit Cot unitaire Montant Quantit 1.000 1.000 1.500 200 1.500 1.300 1.300 2.000 100 2.000 2.000 Cot unitaire 28,5 28,5 27,5 28,5 27,5 27,5 27,5 29,7 27,5 29,7 29,7 Montant 28.500 28.500 41.250 5.700 41.250 35.750 35.750 59.400 2.750 59.400 35.640</p> <p>Linconvnient de cette mthode est que les cots suivent avec retard les variations des prix. BENYASSINE HICHAM 6</p> <p>Gestion des stocks</p> <p> Procd du dernier entr premier sorti (LIFO) Les sorties sont considres comme seffectuant dans lordre inverse des entres. Exemple dapplication : Reprenons notre exemple.Entres Dates 01/06 02/06 05/06 09/06 10/06 Libells S initial BE 356 BS 561 BS 575 2.000 BE 389 1.200 29,7 33.000 29,7 59.400 1.500 27,5 41.250 800 400 27,5 27,5 22.000 11.000 Quantit Cot unitaire Montant Quantit Sorties Cot unitaire Montant Quantit 1.000 1.000 1.500 1.000 700 1.000 300 1.000 300 2.000 1.000 300 800 1.000 200 Stocks Cot unitaire 28,5 28,5 27,5 28,5 27,5 28,5 27,5 28,5 27,5 29,7 28,5 27,5 29,7 28,5 27,5 Montant 28.500 28.500 41.250 28.500 19.250 28.500 8.250 28.500 8.250 59.400 28.500 8.250 23.760 28.500 5.500</p> <p>17/06 23/06</p> <p>BS 586 BS 591 100.650</p> <p>800 100</p> <p>29,7 27,5</p> <p>Total</p> <p>2.750 23.760 95.150</p> <p>IV) LA GESTION CALENDAIRE DE STOCK Une production sans stock est quasi inconcevable vu les nombreuses fonctions que remplissent les stocks. En effet, la constitution de stocks est ncessaire sil y a : Non concidence dans le temps et lespace de la production et de la consommation : le stock est indispensable dans ce cas car il est impossible de produire o et quand la demande se manifeste. Les exemples classiques sont les jouets et la confiserie pour la non concidence dans le temps, et les supermarchs pour la non concidence dans lespace. Incertitude sur le niveau de demande ou sur le prix : sil y a incertitude sur la quantit demande, on va constituer un stock de scurit qui permet de faire face une pointe de demande. Sil y a incertitude sur le prix, on va constituer un stock de spculation. Par exemple, les compagnies ptrolires achtent plus que ncessaire en ptrole brut lorsque le prix de celui-ci est relativement bas. Risque de problmes en chane : il sagit ici dviter quune panne au poste ne se rpercute sur toute la chane : un retard dexcution au poste prcdent ou une grve des transports narrtera pas immdiatement lensemble du processus de production sil y a des stocks tampons. Prsence de cots de lancement : dans ce cas, travailler par lots permet une conomie dchelle sur les cots de lancement mais, en revanche, provoque une augmentation des cots de possession du stock.</p> <p>BENYASSINE HICHAM</p> <p>7</p> <p>Gestion des stocks La gestion des stocks pose cependant de multiples problmes : tenue dinventaires, valorisation du stock, dfinition des capacits de stockage et enfin, disponibilit satisfaisante du stock. Nous allons nous concentrer sur ce dernier aspect. 1 Les politiques de gestion de stock Les politiques de gestion de stock visent rpondre aux deux grandes questions : Quand dclencher lapprovisionnement du stock ? La rponse cette question est diffrente suivant la politique de gestion adopte : - En gestion de stock par point de commande, lapprovisionnement du stock est dclench lorsque lon observe que le stock descend en dessous dun niveau S, le point de commande. - En gestion calendaire, lapprovisionnement du stock est dclench intervalles rguliers T, par exemple, chaque jour ou chaque semaine. - En gestion calendaire conditionnelle, lapprovisionnement du stock est dclench intervalles rguliers T, mais uniquement lorsque lon observe que le stock descend en dessous dun niveau S, le point de commande. Combien commander ? La rponse la question Combien ? Dpend galement du type de gestion de stock applique : - En cas de gestion par point de commande, on commande une quantit fixe, note q et appele quantit conomique de commande. Comme nous le verrons, sa dtermination rsulte dun calcul doptimisation. - En cas de gestion calendaire de stock, la quantit commande est gale la diffrence entre S, le niveau de recompltement du stock et le stock rsiduel observ R, pour autant que le produit puisse rester en stock (cas de produits non prissables). Cette quantit peut galement tre augmente de la valeur des quantits non satisfaites lors de la priode prcdente, pour autant que le client maintienne sa demande. - Nous allons nous attacher deux politiques particulires : - La politique de gestion calendaire des stocks, note (T, S) avec T lintervalle entre deux commandes et S, le niveau de recompltement du stock. - La politique de gestion par point de commande, quantit conomique de commande, note (q, s) avec q, la quantit conomique commander rgulirement et s, le point de commande qui dclenche lapprovisionnement du stock. 2 Les cots associs aux stocks Un stock est constitu pour satisfaire une demande futu...</p>