Guide Hager

  • Published on
    01-Jan-2016

  • View
    17

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Hager dveloppe et commercialise des solutions accompagnes de multiples services pour la distribution de lnergie lectrique dans lhabitat et les btiments tertiaires. Depuis plus de 50 ans, le groupe franco-allemand conoit des systmes innovants et pratiques, synonymes de confort et de scurit pour lusager et de facilit de mise en uvre pour linstallateur. Plus que des produits, Hager dveloppe des solutions globales.

Transcript

  • Linstallation lectrique dans lhabitat :mode demploi

    Guidenormatif etrglementaire

  • Les installations lectriques sont responsables dune partimportante des incendies domestiques.En effet, 1 incendie sur 4 est d une installation lectriquedfectueuse.

    LObservatoire National de la Scurit Electrique (ONSE) indique que, parmi les 16 millions de logements de plus de 30 ans en France, 46 % ne rpondent plus aux rgles de scurit. Ce sont donc un peu plus de 7 millions de logements qui sont quips dinstallations lectriques prsentant des risques. Et 2,3 millions dentre elles sontmme considres particulirement dangereuses.

    La vtust lorigine de nombreux accidents lectriques

    Les professionnels de la scurit lectrique considrent quaubout de trente ans, mme dans des conditions dutilisationnormales, une installation lectrique prsente trs probablementdes dangers lis lusure si aucune opration dentretien nat effectue depuis sa mise en place. Ainsi, chaque anne, ce sont au moins 300 000 installationslectriques domestiques qui viennent sajouter celles donton considre quelles prsentent des risques.

    Les raisons de ces accidents sont multiples. Parmi elles, citons : - labsence ou la dfectuosit du rseau de terre,- labsence de protection contre les contacts indirects,- lusure du temps,- les surcharges des circuits, des parties accessibles dappareillage sous tension, etc

    A ce jour, pour la scurit lectrique des logements existants,aucun texte rglementaire noblige le maintien d'une installationexistante en conformit avec les normes en vigueur.

    Seule une circulaire, datant du 13 dcembre 1982 concernantla scurit des personnes en cas de travaux de rhabilitation,fait rfrence aux rgles minimum suivre pour la mise en scurit des logements existants.

    Pour les installations neuves, larrt du 22 octobre 1969prcise que les dispositions des normes NF C 15-100 et NF C 14-100 doivent tre respectes.

    dito

  • Hager a conu ce guide pour vous permettre davoir un aperu desdispositions normatives et rglementaires respecter pour quelinstallation lectrique de vos clients soit en scurit et surtout,les protge de tout risque daccident lectrique.

    Une norme pour assurer la scurit lectrique des biens et des personnes

    Le document de rfrence permettant dassurer la scurit lectriquedes installations privatives basse tension en France est la norme NF C 15-100.

    Un premier pas rglementaire pour les installations existantes : le Diagnostic Electrique Obligatoire (DEO)

    Depuis le 1er janvier 2009, dans le cadre de la loi ENL (Engagement National pour le Logement), vote le 13 juillet 2006, un Diagnostic Electrique est exig dans le cadre de la revente dun logement datant de plus de 15 ans. Mme sil ny a pas dobligation de raliser les travaux, lacheteur connatra prcisment ltat de scurit de linstallation dlectrique.

    pa

    ge

    s 3

    5

    1p

    ag

    es 5

    3

    84

    Introduction

    2

  • 3Sommaire

    1. Section des conducteurs, protection contre p. 6les surintensits, quipement minimum

    2. Protection contre les contacts indirects p. 10

    3. Coupure durgence p. 11

    4. Sectionnement p. 12

    5. Protection complmentaire p. 13contre les contacts directs

    6. Locaux contenant une baignoire p. 15ou une douche

    7. Protection contre les surtensions p. 19dorigine atmosphrique

    8. La Gaine Technique Logement (GTL) p. 23

    9. Linfrastructure de communication p. 27

    10. Installation des goulottes p. 35

    11. Les botes de connexion et DCL p. 36

    12. Identication des circuits et schma p. 37de linstallation

    13. Prescription pour laccessibilit p. 38aux personnes handicapes

    14. Schmas de principe p. 44

  • 5Les dernires interprtations de la norme

    Lamendement 3 (A3) la norme franaise NF C 15-100 a t tabli par laCommission U15 de lUTE. Il est la rsultante de la rvision de la partie7-771 xant les exigences complmentaires pour les installations lec-triques basse tension des locaux dhabitation.

    La partie 7-772 pour les installations lectriques basse tension desparties communes des immeubles collectifs dhabitation nest pas traitedans ce guide. Il y a lieu de se reporter la partie 7-772 de la normeNF C 15-100.

    Les principales volutions normatives de lamendement 3 ont pour objet :

    lintgration des prescriptions particulires pour laccessibilit auxpersonnes handicapes (intgration de la che F10 de janvier 2009) dansla prsente norme,

    des prcisions pour lapplication des rgles relatives :

    - aux points dclairage,

    - au dcomptage des socles de prises de courant,

    - aux circuits de communication,

    - aux tableaux de communication.

    Les dispositions du prsent amendement sont applicables aux ouvragesdont la date de dpt de demande de permis de construire, ou dfaut ladate de dclaration pralable de construction, ou dfaut la date de si-gnature du march, ou encore dfaut la date daccus de rception decommande est postrieure au 31 juillet 2010.

  • 771.314.2, 771.465, 771.524, 771.533

    Les sections minimales imposes des conducteurs (voir tableau ci-dessous) sont

    dtermines en fonction des puissances installes et tiennent compte de la limitation

    des points dutilisation aliments par chaque circuit terminal.

    Une installation doit pouvoir prsenter un nombre sufsant de points dutilisation

    pour assurer les besoins normaux des usagers, savoir au minimum ceux indiqus

    dans le tableau.

    Tout circuit doit tre protg par un dispositif de protection qui est soit un fusible

    soit un disjoncteur et dont le courant assign maximal est gal la valeur indique

    dans le tableau.

    6

    1. Section des conducteurs, protection contreles surintensits, quipement minimum

    Nature du circuit Section mini des

    conducteurs en

    cuivre en mm2

    Courant assign maxi.

    In (en A)

    disjonct. fusible

    Equipement - Conditions dinstallation

    Prise de

    courant 16A

    2,5 20 16

    Prise de courant

    commande

    1,5 16 10 - 1 interrupt. de commande pour 2 socles maxi

    (situs dans la mme pice)

    - 1 tlrupteur, contacteur ou autre dispositif

    similaire peut commander plus de 2 socles

    Prise de courant

    spcialise ou

    circuit spcialis

    2,5 20 16 - 3 circuits (2 circuits pour les logements de type

    F1) au moins destins alimenter des appareils du

    type lave-linge, lave-vaisselle, four, conglateur,

    sche-linge

    - 1 circuit doit tre prvu pour chaque gros appa-

    reil lectro-mnager supplmentaire

    VMC

    1,5 2 interdit Circuit spcialis. La protection associe la VMC

    peut tre augmente jusqu 16 A (cas particuliers).

    Le circuit VMC doit comporter un dispositif darrt.

    Le disjoncteur ddi assure cette fonction.

    Circuit dasser-

    vissement tari-

    faire, l pilote,

    gestionnaire

    dnergie

    1,5 2 interdit

    Attention

    Amendement 3 (A3)

    Le nombre minimal de socles de

    prise de courant 16 A doit tre :

    - 3 par chambre

    - 1 par tranche de 4 m avec un mi-

    nimum de 5 dans le sjour jusqu'

    40m.

    Pour les sjours suprieurs

    40 m, le nombre sera dni en

    accord avec le matre douvrage

    et/ou lusager, avec un minimum

    de 10 socles.

    - 6 non spcialiss dans la cuisine

    dont 4 rpartir au-dessus des

    plans de travail. Ces socles ne sont

    pas installs au-dessus du bac de

    lvier ou des plaques de cuisson

    (sauf 1,80 m du sol au-dessus de

    la plaque ddie la hotte) .

    Lorsque la cuisine est ouverte sur

    le sjour, la surface du sjour est

    considre comme tant gale

    la surface totale du local moins

    8 m.

    - 1 au moins dans les autres locaux

    > 4 m et les circulations, lexcep-

    tion des WC et annexes non atte-

    nantes (abris de jardin, garage...)

    - 8 socles

    maxi

    par circuit

    - 5 socles

    maxi

    par circuit

    interdit161,5

  • 7Nature du

    circuit

    Section mini des

    conducteurs en

    cuivre en mm2

    Courant assign maxi.

    In (en A)

    disjonct. fusible

    Equipement - Conditions dinstallation

    Plaque de

    cuisson

    6 mono 32 32 - 1 circuit spcialis doit tre prvu (bote de

    connexion ou socle de prise de courant).

    Four indpendant

    2,5 20 16 - circuit spcialis (bote de connexion ou socle de

    prise de courant)

    1,5 16 10 - 8 points dclairage maxi par circuit

    - 2 circuits minimum dans les logements > 35 m2

    Le point d'clairage peut tre ralis soit :

    - par un point de centre,

    - par une ou plusieurs appliques,

    - par une ou plusieurs prises de courant com-

    mandes.

    a) Dans les chambres, sjour et cuisine quand le

    plafond est constitu en dalle pleine, le point

    d'clairage en plafond est obligatoire. Il pourra tre

    complt par des appliques ou un ou plusieurs

    prises de courant commandes.

    b) Dans les autres locaux, il doit tre plac soit au

    plafond, soit en applique.

    Cette disposition ne sapplique pas aux annexes

    non attenantes (abris de jardin, garage...).

    Chauffe-eau

    Eclairage

    extrieur

    2,5

    1,5

    20

    16

    16

    10

    - circuit spcialis

    - 1 point dclairage doit tre prvu par entre prin-

    cipale ou de service communiquant directement

    avec le logement

    - 1 circuit spcialis pour lclairage extrieur non

    attenant au btiment.- Il est recommand de pr-

    voir un point d'clairage proximit des portes de

    garage.

    Convecteurs,

    panneaux ra-

    diants (230 V)

    - 2250 W

    - 3500 W

    - 4500 W

    - 5750 W

    -