Histoire de la linguistique générale et slave: ?· Histoire de la linguistique générale et slave:…

  • View
    220

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Histoire de la linguistique

    gnrale et slave: sciences et traditions

    dit par Ekaterina VELMEZOVA

    Cahiers de lILSL, 37, 2013

  • Histoire de la linguistique gnrale et slave:

    sciences et traditions

    Cahiers de lILSL No 37, 2013 Ldition de ce recueil a t rendue possible grce laide financire de la Facult des Lettres de lUniversit de Lausanne

  • Ont dj paru dans cette srie:

    Cahiers de lILSL

    Lcole de Prague: lapport pistmologique (1994, n 5)

    Fondements de la recherche linguistique:

    perspectives pistmologiques (1996, n 6)

    Formes linguistiques et dynamiques interactionnelles (1995, n 7)

    Jakobson entre lEst et lOuest, 1915-1939 (1997, n 9)

    Le travail du chercheur sur le terrain (1998, n 10)

    Mlanges en hommage M. Mahmoudian (1999, n 11)

    Le paradoxe du sujet: les propositions impersonnelles

    dans les langues slaves et romanes (2000, n 12)

    Descriptions grammaticales et enseignement de la grammaire

    en franais langue trangre (2002, n 13)

    Le discours sur la langue en URSS lpoque stalinienne

    (2003, n 14)

    Un paradigme perdu: la linguistique marriste (2005, n 20)

    La belle et la bte: jugements esthtiques en Suisse romande et

    almanique sur les langues (2006, n 21)

    Langues en contexte et en contact (2007, n 23)

    Langage et pense: Union Sovitique, annes 1920-30 (2008, n 24)

    Discours sur les langues et rves identitaires (2009, n 26)

    Langue et littratures pour lenseignement du franais en Suisse

    romande: problmes et perspectives (2010, n 27)

    Plurilinguismes et construction des savoirs (2011, n 30)

    Langue(s). Langage(s). Histoire(s) (2011, n 31)

    Identits en confrontation dans les mdias (2012, n 32)

    Humboldt en Russie (2012, n 33)

    Mlanges offerts en hommage Remi Jolivet (2013, n 36)

    Les Cahiers de lILSL peuvent tre commands ladresse suivante:

    CLSL, Facult des Lettres, Anthropole

    CH-1015 LAUSANNE

    renseignements: http://www.unil.ch/clsl

  • Histoire de la linguistique gnrale et slave:

    sciences et traditions

    Centre de Linguistique et des Sciences du Langage

    numro dit par Ekaterina Velmezova

    Comit de lecture international:

    milie Aussant (Paris, France) Craig Brandist (Sheffield, Grande-Bretagne) Claire Forel (Genve, Suisse) Enrica Galazzi (Milan, Italie) Boris Gasparov (New York, tats-Unis) Gerda Hassler (Potsdam, Allemagne) Andries van Helden (Leyde, Pays-Bas) Yuri Kleiner (Saint-Ptersbourg, Russie) Kalevi Kull (Tartu, Estonie) Tatjana Nikolaeva (Moscou, Russie) Christian Puech (Paris, France) Patrick Sriot (Lausanne, Suisse) Galin Tihanov (Londres, Grande-Bretagne) Jaan Valsiner (Worcester, tats-Unis / Aalborg, Danemark) Bndicte Vauthier (Berne, Suisse) Stphane Viellard (Paris, France) Serhii Wakoulenko (Kharkiv, Ukraine) Daniel Weiss (Zurich, Suisse) Ana Zandwais (Porto Alegre, Brsil)

    Illustration de couverture: dessin dE. Velmezova Drugelis

    Cahiers de lILSL, n 37, 2013

  • Les Cahiers de lILSL (ISSN 1019-9446)

    sont une publication du Centre de Linguistique et des Sciences du

    Langage de lUniversit de Lausanne (Suisse)

    Linguistique et sciences du langage Quartier UNIL-Dorigny,

    Btiment Anthropole CH-1015 Lausanne

  • Cahiers de lILSL, 37, 2013, p. 1-5

    Prsentation

    Ekaterina VELMEZOVA

    Avec ce recueil, nous continuons la srie des publications des actes des

    coles doctorales en histoire des thories linguistiques, organises par

    lUniversit de Lausanne (plus prcisment par la Section des langues et

    civilisations slaves et de lAsie du Sud / CRCLECO [Centre de re-

    cherches en histoire et pistmologie compare de la linguistique

    dEurope centrale et orientale]). Nanmoins, comme cela tait galement

    le cas de nos deux prcdents recueils (Cahiers de lILSL, 26 [2009] et

    31 [2011]), le contenu de ce livre dpasse celui de nos coles docto-

    rales: dans ce volume, nous publions galement les articles de chercheurs

    qui ont prsent leurs travaux en venant lUniversit de Lausanne pour

    dautres occasions (cours et sminaires, stages, colloques et journes

    dtudes, runions des participants de divers projets de recherche, etc.).

    Cela nous permet de runir dans ce livre les contributions de chercheurs

    venant de Suisse et de Russie, de France, ainsi que de Lituanie, de Bel-

    gique, de Tchquie. Malgr la diversit des sujets traits dans ce volume, ce qui est

    commun tous les auteurs est leur intrt pour lhistoire des ides linguis-

    tiques, aborde sous diffrents angles et tudie travers plusieurs tradi-

    tions de recherche, ainsi qu la lumire des liens qui existent entre la

    linguistique et dautres disciplines, dautres sciences1. Dans la plupart

    des articles, telle ou telle tradition linguistique est discute la lumire

    de sa comparaison avec dautres traditions comme le montre dj

    larticle de Roger Comtet (Toulouse) qui ouvre ce recueil. Dans cette re-

    cherche est prsent et analys en dtail le Linguarum totius orbis vocabu-

    laria comparativa, dictionnaire plurilingue de Simon Peter Pallas, ralis,

    dans sa version originelle, en 1787-1789 sur lordre de limpratrice Ca-

    therine II. Louvrage de Pallas, considr par lauteur de larticle comme

    1 En utilisant aussi bien dans cette phrase que dans le titre du recueil les mots traditions et

    sciences entre guillemets, nous insistons sur le caractre non ontologique des notions correspon-dantes, sur la dpendance de leur contenu aux dfinitions quon leur donne. Un hommage Ferdinand de Saussure simpose: ici encore, cest le point de vue qui cre lobjet (F. de Saus-

    sure, Cours de linguistique gnrale. Paris: Payot, 1971 [1916], p. 23).

  • 2 Cahiers de lILSL, 37, 2013

    un document original et digne dintrt, se situait au carrefour non

    seulement de plusieurs traditions scientifiques nationales, mais gale-

    ment de diffrentes poques, de diffrents paradigmes dans lvolution

    des ides linguistiques (compte tenu, bien sr, de toutes les restrictions et

    les prcautions avec lesquelles la notion de paradigme, dorigine kuh-

    nienne, devrait tre utilise en tant applique aux tudes dans le domaine

    de lhistoire des ides linguistiques). Dans larticle de Jacqueline Lon

    (Paris), qui tudie une tout autre poque, le XXme sicle, il sagit gale-

    ment dune comparaison: cette fois, de la comparaison entre les premires

    recherches britanniques et russes, ralises dans les annes 1950 et consa-

    cres la traduction automatique. Dans les deux cas, insiste J. Lon, les

    recherches correspondantes sinscrivaient dans la continuit de la tradi-

    tion culturelle sur le long terme, ce qui permet la linguiste franaise de

    dpasser le cadre temporel initialement prvu pour son tude. Si dans la

    recherche de Guy Jucquois (Louvain) il ne sagit pas de telle ou telle tradi-

    tion nationale, laspect comparatif de sa contribution nen est pas moins

    vident, car lauteur juxtapose deux thories (ou, plutt, deux types

    dexplication renvoyant aux thories connues sous les noms de Wel-

    lentheorie [cf. la linguistique arale] et de Stammbaumtheorie [la lin-

    guistique gntique]) qui encore aujourdhui semblent parfois difficile-

    ment conciliables. En avanant la thse que, en ralit, les linguistes mo-

    dernes ne sont pas obligs de choisir ncessairement entre ces deux mo-

    dles, le chercheur belge sappuie dans son argumentation sur lanalyse

    des faits de lhistoire des thories linguistiques. Cette approche ne peut

    que contribuer augmenter lintrt des linguistes daujourdhui pour

    lhistoire des sciences du langage. Quant Pierre Swiggers (Louvain

    Lige), son article, consacr Jules Gilliron, met en avant les liens qui se

    manifestent, dans luvre de ce dernier, entre la linguistique, dun ct et,

    de lautre, une gographie, une gologie et une biologie du langage, et

    cest ainsi que la comparaison acquiert, cette fois, une dimension interdis-

    ciplinaire.

    Les articles publis dans la partie suivante du recueil visent gale-

    ment une comparaison interdisciplinaire, ce qui nous a permis de les divi-

    ser en quatre sous-parties thmatiques en nous rendant compte, en

    mme temps, du caractre conventionnel dune telle division. La premire

    sous-partie, intitule Linguistique, pistmologie, philosophie du lan-

    gage, comporte les contributions de Vladimir Feenko2 (Moscou) et de

    Patrick Flack (Prague). Dans le premier article est aborde la notion de

    conceptologie, qui est devenue lun des termes-cls dans les recherches

    2 Comme dans nos deux recueils prcdents des actes des coles doctorales en histoire des thories

    linguistiques, quelques exceptions prs (dues aux normes typographiques des Cahiers de

    lILSL), dans ce volume est adopt le systme de translittration international ou des slavistes

    (cf. S. Aslanoff [Aslanov], Manuel typographique du russiste. Paris: Institut dtudes slaves, 1986, p. 38).

  • E. Velmezova: Prsentation 3

    linguistiques en Russie actuelle en grande partie, grce la dimension

    cognitive qui y caractrise actuellement les recherches linguistiques.

    Daprs V. Feenko, lun des prcurseurs de cette tendance, supposant un

    vif intrt pour ltude des concepts, fut le philosophe russe Sergej As-

    koldov, qui crivait au sujet du concept dj dans