hors d'oeuvre

  • Published on
    22-Mar-2016

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

collection d'exergues

Transcript

<ul><li><p>Hors-duvre </p></li><li><p>Amer [amR] n.m.</p><p>1. Liqueur apritive obtenue par infusion dherbes ou dcorces amres (ex: gentiane)2. Marque fixe et visible servant de point de repre dans le paysage</p><p>Le Petit Robert</p></li><li><p> La ralit serait-elle, dans son essence, obsessionnelle? Etant donn que nous construisons nos mondes en associant des phnomnes, je ne serais pas surpris quau tout dbut des temps il y ait eu une association gratuite et rpte fixant une direction dans le chaos et instaurant un ordre </p><p>Witold Gombrowicz, Cosmos</p></li><li><p> Lide de Bartlebooth tait daller peindre cinq cents marines dans cinq cents ports diffrents. [...] Imaginons un homme dont la fortune naurait dgale que lindiffrence ce que la fortune permet gnralement, et dont le dsir serait, beaucoup plus orgueilleusement, de saisir, de dcrire, dpuiser, non la totalit du monde - projet que son seul nonc suffit ruiner - mais un fragment constitu de celui-ci: face linextricable incohrence du monde, il sagira daccomplir jusquau bout un programme, restreint sans doute, mais entier, intact, irreductible </p><p>Georges Perec, La Vie mode demploi</p></li><li><p> Cherchant des hygrophorodes, trouv abortivus. Retournant chercher dautres abortivus, trouv ostreatus en bon tat. Vers le Sud pour voir les oiseaux, repr des mellea. Chercher cest partir de zro, pas seulement regarder </p><p>John Cage, Le Livre des champignons</p></li><li><p>Marque n.f.</p><p>1. Signe matriel, empreinte mis(e), fait(e) sur une chose pour la distinguer, la reconnatre, ou pour servir de repre2. Nom servant distinguer les produits dun fabricant</p><p>Le Petit Robert</p></li><li><p> Dans la qualit singulire de cette minute depuis longtemps rvolue, niche aujourdhui encore lavenir, dune manire si loquente que nous pouvons le dcouvrir rtrospectivement </p><p>Walter Benjamin, Petite histoire de la photographie</p></li><li><p> La vie est unique, mais les paroles davant la mmoire font ce quon en dit </p><p>Jacques Roubaud, Autobiographie, chapitre X</p></li><li><p> Il serait difficile mme pour un saint de rver davant sa naissance </p><p>Kamo no Chomei, Notes de ma cabane de moine</p></li><li><p> Ce mur ntait quune tranche de vie antrieure </p><p>Jean Echenoz, LOccupation des sols</p></li><li><p> Pourquoi avoir refait La Rosire de Pessac en 1979? Parce quen 1968 quand jai tourn le film, jai regrett quil nexiste pas le mme film tourn en 1896, lanne o cette tradition qui remonte au moyen-ge a t ranime et institue et qui correspond peu prs linvention du cinma. Jai rv ce quauraient pu faire les frres Lumire, en muet, sur cet vnement. Jai rv quun autre oprateur aurait film la crmonie de la Rosire pendant la guerre de 14-18. On aurait vu les poilus, le village, et les gens tels quils taient lpoque. Jimaginais le mme film en 1936, au moment du front populaire, quand le maire de Pessac tait communiste, je crois, ou en tout cas socialiste. Et puis il y aurait eu la Rosire sous loccupation avec les Allemands regardant passer le dfil. En 1968, ce nest quune fois le film fini que jai pens cela. Quel extraordinaire tmoignage sur le temps offriraient tous ces films. Et je me suis dit, en matire de boutade, que jaimerais bien refaire le mme film tous les ans, comme un fonctionnaire qui fait son travail. Une faon de dire aux gens: si vous avez envie de savoir comment a se passait avant, restez, vous allez voir. Et ce quils vont voir, cest lvolution de la France. Mais cest aussi lvolution du cinma </p><p>Jean Eustache, Entretien avec Alain Philippon ,</p><p>in Jean Eustache</p></li><li><p>Motif n.m.</p><p>1. Mobile psychologique, raison dagir2. Ornement isol ou rpt servant de thme dcoratif</p><p>Le Petit Robert</p></li><li><p> Le 22 dcembre 1922, la Socit en commandite F. Moureaux et H. Porte devient la Socit Anonyme de la Distillerie de la Suze, base Maisons-Alfort, prs de Paris. [...] Plusieurs milliers de fresques publicitaires leffigie de Suze vont fleurir sur lensemble du territoire franais durant lentre-deux guerres. Fernand Moureaux, la tte de la distillerie de la Suze, a donn lordre, en 1922, de placer un panneau pour la marque dans chaque village de France </p><p>Jean-Louis Clade et Charles Jolls, La Gentiane, laventure de la fe jaune</p></li><li><p> Une fois le lancement de la marque ralis, le produit tant mis en vente peu prs partout et, dfaut dune affiche atteignant le plus haut degr de perfection, tant comme une synthse absolue de la marque et runissant dans une parfaite harmonie, les qualits de pntration de limage et du mot, laffiche de lettres, simple, claire, incisive, pourra parfaitement suffire. Il ne sagit plus alors de faire entrer dans la mmoire des gens le nom du produit, mais simplement de le leur rappeler inlassablement, de tenir la masse des consommateurs sous limpression continuelle de la marque, ne serait-ce que pour viter quune autre vienne prendre sa place dans lesprit du public </p><p>Trait pratique de publicit, mcanismes et moyens, 1922</p></li><li><p> La publicit est une technique dimpregnation. Au sens physique, il sagit dune pntration. [...] Il ny a pas de diffrence entre les buts de la propagande et ceux de la publicit. Les moyens de pression, galement, sont semblables. Lintention est de convertir, de modifier un jugement, de susciter une perception nouvelle. Les techniques employes sont comparables: les supports les plus variables, de limprim limage tlvise, une ncessit de rptition usant du slogan afin de crer un tat obsessionnel o lindividu se laisse investir </p><p>Philippe Schuwer, Histoire de la publicit</p></li><li><p> [Les publicits murales] ont perdu leur agressivit, leur efficience, leur porte commerciale. Elles sont devenues autre chose. Les vieilles publicits murales nont plus de message </p><p>Deidi Von Schaewen, Murs</p></li><li><p> toute peinture qui se respecte est double, (porter vers) le visible et (dvoiler) ce qui lui a permis de devenir visible. en venant brest jai appris quune partie de la ville tait reconstruite directement sur les ruines de la guerre, la reconstruction devenant une sorte de phnomne dune sdimentation naturelle. la ville actuelle serait ainsi plus leve que la prcdente denviron une quinzaine de mtres. si je regarde la toile de czanne de lart institute de chicago, le golfe de marseille vu depuis lestaque, 1886-1890, jai limpression quelle recouvre le paysage avec saint jean de patmos de poussin, 1640. que recouvre la baie de lestaque, dbut t 1908, de braque, sinon celle de czanne. non quil existe une trajectoire linaire ou que lun ou lautre reprsenterait un progrs, mais les uvres se croisent et se superposent. je nai pas limpression deffacer le carr noir mais jai la certitude davoir donner ma faon denvisager cette question de la limite de la peinture, aprs malvitch ou rodchenko quen loccurrence je noppose pas. souvent ce sentiment, en tout cas pour le cubisme par rapport cezanne de devoir repartir de plus loin dans le temps, de reprendre mes marques pour trouver mon pied dappel </p><p>claude rutault, la peinture fait des vagues</p></li><li><p> Personnification de la mmoire, Mnmosyne sunit Zeus pendant neuf nuits de suite et de cette relation naquirent les neuf Muses </p><p>Le Petit Robert des noms propres</p></li><li><p> un prambule linguistique (le titre de luvre) empreint dune connotation visuelle qui impose le contenu et les paramtres du projet. [...] cest la trouvaille dun titre ou dune ide qui en a dclench la mise en uvre. [...] Parfois ce sont les choses les plus laides qui dtiennent le plus gros potentiel. Jai vraiment ador prendre ces photos le temps dun aprs-midi. Je trouve excitant de rpondre un self-assignment (auto-assignation) et de partir la recherche de sujets. Jai roul en voiture jusqu des petites villes comme Santa-Anna, Downey, des endroits comme a. Jtais la fois exalt et dgout par tout a </p><p>Ed Ruscha, cit in Ed Ruscha Photographe</p></li><li><p> Une des critiques anciennes de lArt de mmoire insistait sur son caractre artificiel, lopposant strictement, comme Montaigne par exemple, la mmoire naturelle, dans son fonctionnement libre, et qui ne saurait tre soumise la dictature dune rgle, dune stratgie, et dune volont. Il semble cependant que la mthode sappuyait sur certains aspects du phnomne mmoriel qui se retrouvent bel et bien dans la mmoire naturelle. On na pas manqu de remarquer, par exemple, que le recours des mnmonistes de la Renaissance aux jeux de mots, et la place quils leur donnaient dans la mise en uvre de leur art, ressemblaient trangement des phnomnes dcrits par Freud plus tard </p><p>Jacques Roubaud, Quel avenir pour la mmoire?</p></li><li><p> Benoit Galibert, 2009</p></li></ul>