Journal Pertuis magazine n°28

  • Published on
    24-Jul-2016

  • View
    219

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Transcript

  • SportSLe nouveau Complexe sportif

    VNEMENT

    ACTUALITS Les dpts sauvagesa suffit!

    DOSSIER La rentre scolaire pertuis

  • 1PERTUIS MAGAZINE N28 | TOUTE LINFO MUNICIPALE

    DITORIAL

    DIRECTEUR DE LA PUBLICATION ROGER PELLENC RDACTION, CONCEPTION, PHOTOS SERVICE COMMUNICATION DE LA VILLE DE PERTUISHTEL DE VILLE BP 37 84121 PERTUIS CEDEX COURRIEL : COMMUNICATION@MAIRIE-PERTUIS.FRREMERCIEMENTS M. MARCEL SEMPERES POUR SES CLICHS.CRATION / RALISATION / RGIE PUBLICITAIRE CGEO : 04 42 97 50 43 AIX EN PROVENCE

    linstar de toutes les villes, Pertuis vit au rythme de ses familles. La rentre scolaire est un rendez-vous annuel incon-tournable pour les enfants et, bien sr, pour vous, parents, dont la vie sorganise gnralement autour de lemploi du temps de vos enfants. Cest aussi une chance majeure pour les enseignants et le Service Education qui lont longuement prpare.

    Malheureusement, malgr nos efforts et les nombreuses dmarches, Pertuis a du se plier la rforme des rythmes sco-laires qui impose la semaine scolaire de 24 heures denseignement, rpartie sur 9 demi-journes.

    Vous vous tes prononcs 83 % contre cette rforme lors de lenqute qui a t mene par le Service Education de la Ville; cest pour cela que nous allons continuer nous battre, avec dautres maires de France qui contestent, eux aussi, son application.

    Pour autant, comme chaque anne, les vacances dt ont t mises profit par les quipes de la ville pour effectuer dim-portants travaux damlioration du confort et de la scurit de nos coles. Ainsi, les enfants scolariss Brassens et Camus, disposent dun nouveau rfectoire dans lenceinte mme de lcole; plus besoin de traverser lavenue du Marchal Leclerc pour sy rendre. Quel gain de scurit!

    Il y a quelques mois, pour la campagne lectorale, je vous alertais sur la gravit des dcisions gouvernementales, trs lourdes de consquences pour notre avenir et celui de nos enfants. Je veux parler de la loi totalement dphase portant cration de la mtropole Aix-Marseille-Provence et du rationnement financier gouvernemental pour nos communes.

    Sur le premier sujet: la mtropole. Lt a t trs studieux pour les 111 Maires concerns, le climat sapaise dans la concertation. La dbcle des municipales et surtout le revers du candidat Marseillais Patrick Menucci, pro-mtropole et pro-gouvernemental dont je vous parlais dans le prcdent numro de ce mme bulletin, ainsi que la dconve-nue de Jean-Claude Gaudin au Snato-riales, ont libr les esprits et dsamorc la surenchre. Souvenez-vous, dans ce dernier ditorial, je vous faisais part de mon indignation face aux mthodes lectorales dune autre poque de cette clique politique

    Marseillaise arc-boute sur les privilges de la mtropole pour imposer leur emprise jusqu Pertuis.

    Le gouvernement, par la voix de Madame Lebranchu, a finalement accept la cration du conseil paritaire, 20 lus et 20 hauts fonc-tionnaires pour proposer au parlement en novembre des amendements pour la revisite de la loi. Rien nest encore gagn. Alors que les propositions de lunion des Maires semblaient faire consensus, le premier ministre semble maintenant faire marche arrire. Le change-ment de majorit au Snat devrait toutefois favoriser lintroduction de nos amendements. Pour linstant lespoir fait vivre. La dtermination des 111 Maires est sans faille. Nous sommes toujours, sans exception, contre labsorption pure et simple de nos communes par Mar-seille. Je viens de faire voter par le conseil municipal lunanimit notre demande de reconnaissance de membre associ par lassociation des Maires des Bouches du Rhne afin de pouvoir participer officiellement tous les groupes de travail. Merci de votre confiance et de votre soutien pour dcupler mes forces dans cette preuve dcisive.

    Pour le deuxime sujet, concernant le dsengagement financier de ltat envers les communes, les choses se prcisent malheureusement avec 30 milliards dEuros de manque de recettes pour les collectivits territoriales jusquen 2017. Les consquences sont dj redoutables pour notre commune et pour la Communaut du Pays dAix. Difficile dans ces conditions, sans augmentation dimpt, de poursuivre les programmes de modernisation de nos communes. La rvolte gronde, relaye par lassociation des Maires de France. Bon nombre de communes en difficults financires vont devoir rendre les clefs aux prfets. Pour Pertuis, on tient bon! Cest la chasse aux gaspis et lop-timisation des dpenses sous limpulsion dHenri Lafon, le premier adjoint dlgu aux finances, et lquipe de direction. Dans cette situation de rationnement des inves-tissements publics, comment comprendre la dsinvolture de lopposition qui persiste soutenir ses amis politiques contre vents et mares au dtriment de lintrt public? La dernire affaire mrite dtre conte. En 2003 le conseil gnral du Vaucluse sest engag comme les autres dpartements soutenir financirement le grand projet Iter hauteur de 28 millions deuros par des investissements dinfrastructure dans le Sud Luberon: routes, contournement de Pertuis,

    zones dactivits, transports publics etc. A ce jour nous navons toujours rien vu venir, si ce nest les retards rcurrents des voiries Pertuisiennes. Le conseil gnral 84 a mme refus dernirement de financer la piste cyclable sur le boulevard Jean Guigues. Ne parlons pas de la voie Pertuis-Villelaure ou de lchangeur du pont de Durance, ni du contournement Nord de notre commune tant attendu pour dsenclaver les villages de la valle dAigues. O sont passs les 28 mil-lions? Voil ce qua dfendu lopposition en conseil municipal pour ddouaner le conseil gnral 84 de ne pas avoir rempli ses enga-gements. Et maintenant, la dsinformation continue dans ce Pertuis Magazine dans la page rserve lopposition. Cest ni plus ni moins que le plagiat du CG 84 dans une chanson inaudible leau de rose justifiant linjustifiable. Comment peut-on sappeler Pertuis ville davenir lorsquon cultive le copinage politique tlguid la Tour dAigues au dtriment des investissements publics indispensables?

    Pertuis bouge, Pertuis avance plus que jamais malgr tout. Permettez-moi de remer-cier en votre nom toute mon quipe munici-pale dvoue et tenace: lus, collaborateurs municipaux, associations et bonnes volonts. Nous sommes tous sans relche au service de notre ville bien-aime pour btir, souvent dans ladversit, notre avenir et celui de nos enfants. Cest pourquoi je vous donne rendez-vous, avec toute lquipe municipale, les 17-18-19 novembre pour vous exposer les prochains grands axes de modernisation de notre ville loccasion des Rencontres Pertuisiennes 2014. Trois soires pendant lesquelles nous vous parlerons entre autres du PLU, des transports, des infrastructures et des dernires nouvelles concernant le dossier de la Mtropole. Esprant vous y retrouver nombreux!

    Pour finir, jaimerais conclure sur une note positive et rappeler combien les festivits de lt ont t une russite. Nous prparons dores et dj les festivits de Nol, qui seront elles aussi coup sr un rendez-vous festif et convivial pour tous les Pertuisiens et les Pertuisiennes et cela, grce limplication de tous les services municipaux, du Village Pertuisien des Spectacles et de vous tous!

    Dans la confiance et lespoir, vive Pertuis.

    Votre maire, Roger Pellenc

    Roger Pellenc, Maire de PertuisVice-prsident de la Communaut du Pays dAixDlgu au Dveloppement conomique

  • 3> PERTUIS MAGAZINE N28

    QUELQUES bONNES RAISONS DE DVELOppER LENSEIgNEMENT NUMRIQUE

    Pour la majorit des parents une tablette reste un outil de loisirs, alors que les pos-sibilits ducatives de cet outil sont rvolutionnaires et ont une porte insouponne.

    Le cartable num-rique: le manuel sco-laire devient un cahier dactivits interactif. Llve est plong dans les contenus. Il ne subit plus lenseignement de faon passive, il est acteur. Ca marche !

    Apprendre une langue trangre: plus besoin de parents anglophones pour progresser en anglais, les petites vidos charges sur la tablette ouvrent de nou-velles possibilits : dictionnaire, manuels, leons tout est dans la tablette !

    Le diaporama pour faire une synthse: les lves ralisent un diaporama sur un

    sujet prcis grce une application. Pour cela ils doivent insrer des images, synthtiser leurs explications, rsu-mer Assis leur place, ils prennent la main et exposent

    leur travail sur le tableau vido interactif de la classe.

    La tablette, compagnon des sorties scolaires: de retour en classe les don-nes collectes avec cet outil deviennent des supports de travail. Photos et vidos agrmentent les productions crites que les lves se chargent de mettre en page.

    DOSSIERSOMMAIRE DOSSIER 3

    ACTUALITS 7

    CULTURE/LOISIRS/SpORT 10

    pATRIMOINE 14

    LA pAgE DES ASSOS 20

    ARRT SUR IMAgES 24

    VIE CONOMIQUE 27

    TRIbUNE 30

    ALL MAIRIE(SERVICE URBAIN DE PROXIMIT)0800 801 919POUR VOUS DBARRASSER DE VOS ENCOMBRANTS :

    04 90 09 26 70

    HTEL DE VILLERue Voltaire BP 3784121 Pertuis Cedex 1

    Tl. 04 90 79 02 74Ouvert du lundi au vendredi, de 8h30 12h et de 13h30 17h30 (16h30 le vendredi)

    Site officiel de Pertuis :

    www.ville-pertuis.fr

    PERTUIS MAGAZINE N28 | TOUTE LINFO MUNICIPALE

    DOSSIER

    LE NUMRIQUE LCOLE : LQUATION DE LA RUSSITE

    Si Andr Malraux affirmait : le xxie sicle sera mystique ou ne sera pas , une chose est sre, le xxie sicle sera numrique.Depuis quelques annes dj, les touts petits quon appelle aussi la gnration Z ou nouvelle gnration silencieuse samusent avec des consoles ou des ordinateurs conus spcialement pour eux ou avec les smartphones de Papa et Maman. En quelques heures, la tlcommande de la tlvision ou de la box na plus aucun secret pour eux. Ce sont des virtuoses du clavier des Mozart du numrique.Quen est-il en matire dducation et denseignement ? Faut-il ranger dfinitivement le traditionnel tableau noir dans un placard et rvolutionner la faon