La contribution des compétences à la réussite éducative Olivier Rey – Janvier 2014

  • Published on
    03-Apr-2015

  • View
    103

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li> Page 1 </li> <li> La contribution des comptences la russite ducative Olivier Rey Janvier 2014 </li> <li> Page 2 </li> <li> Plan Prologue : un point de vue particulier 1 - Comptences et objectifs de lducation 2- De quelles comptences parle-t-on ? 3- Les comptences, vecteur damlioration du mtier enseignant </li> <li> Page 3 </li> <li> Un point de vue particulier Dfiance vis--vis de lide de rvolution pdagogique : vision plutt incrmentale des changements Importance du contexte ici et maintenant Comptences replaces dans la recherche de la russite ducative et donc de lamlioration : de lapprentissage (ce quen gardent les lves) de lenseignement (comment faire son mtier du mieux possible) </li> <li> Page 4 </li> <li> COMPTENCES ET OBJECTIFS DE LDUCATION Section 1 </li> <li> Page 5 </li> <li> Les objectifs de lducation Trois objectifs majeurs : Dimension disciplinaire ( transmettre les savoirs produits et accumuls par les savants) Dimension psychologique (cultiver les capacits cognitives de lenfant) Dimension sociale et culturelle (faire acqurir un savoir utile pour la vie) Dans les rflexions curriculaires (programmes, enseignement) certaines dimensions sont parfois implicites voire oublies ! </li> <li> Page 6 </li> <li> Dclinaisons des 3 objectifs NatureDimension disciplinaire Dimension interne ou psychologique Dimension sociale et culturelle Objectifs Acquisition de contenus acadmiques et scientifiques Dveloppement de fonctions cognitives et dhabilets intellectuelles Acquisition de codes socioculturels et de comportements pour prparer lintgration sociale Rsultats Capacits et expertise propres au domaine Capacits de rflexion, amlioration des habilets Littratie, savoirs flexibles et applicables dans diffrents contextes Rfrences Ensemble organis de connaissances par champs disciplinaires Rsultats de la recherche en psychologie et en ducation Analyses des besoins sociaux et des contextes de mise en uvre des connaissances et comptences valuation Mme contexte que lapprentissage Focus sur les structures : les contenus jouent un rle secondaire Situations et contextes de la vie quotidienne </li> <li> Page 7 </li> <li> Comptences : une rponse au dfi du transfert des savoirs Comment mobiliser les savoirs de la situation scolaire vers la vie sociale, citoyenne et professionnelle ? Comment sassurer que les lves savent mobiliser les connaissances dans un autre contexte que celui de leur enseignement ? Compromis autour du concept de littratie largie (comptences PISA) : savoirs disciplinaires gnriques envisags dans des contextes varis plus proches de la vie relle </li> <li> Page 8 </li> <li> Comptences et conceptions pdagogiques : le compromis franais Durkheim : transmettre une conception du monde et des valeurs dune gnration (version Ferry : programme rpublicain) Dewey : mancipation et bien-tre de lenfant au centre, ducation comme processus de reconstruction de lexprience Vygostki : entre dans les savoirs organiss implique des rgles dapprentissage systmatique et progressif </li> <li> Page 9 </li> <li> Socle commun 3 C Un principe maintenu, des dfinitions encore parfois concurrentes ou ambigus. Exemples : Culture acadmique vs culture anthropologique Egalit des chances vs mancipation pour tous Viatique vs propdeutique </li> <li> Page 10 </li> <li> DE QUELLES COMPTENCES PARLE-T-ON ? Section 2 </li> <li> Page 11 </li> <li> Rseau KeyCoNet Un rseau europen sur les comptences cls dans lducation changes dexpriences, tudes de cas, revues de littratures et prconisations de politique publique http://keyconet.eun.org </li> <li> Page 12 </li> <li> Quelques notions Coordination/intgration de ressources externes (savoirs, outils, objets) et internes (cognitives) Ce qui nous intresse dans la comptence cest ce qui se passe dans la tte de llve : passage du savoir codifi la connaissance approprie, dimension mtacognitive Importance de lexplicitation pour comprendre ce qui se passe dans les moments de contextualisation/dcontextualisation </li> <li> Page 13 </li> <li> Deux dimensions principales Les comptences comme vecteurs de modification des contenus denseignement (plus proches de la vie relle) Les comptences comme vecteurs de transformation des pratiques pdagogiques (travailler sur le transfert et lappropriation des connaissances) </li> <li> Page 14 </li> <li> Comptences et contenus Une rflexion sur le rapprochement entre lcole et la socit : rduire la dimension purement scolaire tout en reprant les comptences indispensables au citoyen du 21 sicle Se rapprocher de situations authentiques pour donner plus de sens aux apprentissages Une faon de faire travailler les disciplines entre elles (projets, tches complexes..) Centration sur certaines habilets et capacits ngliges dans lenseignement traditionnel : expression crite et orale, communication, utilisation des outils numriques, travail coopratif, crativit personnelle.. </li> <li> Page 15 </li> <li> Comptences et pratiques pdagogiques Mettre au centre de lenseignement la dimension rflexive sur ses apprentissages Expliciter les attentes et les enjeux cognitifs des tches pour prvenir les malentendus Travailler les moments dvaluation et de restitution collectifs pour concrtiser ce que signifient la mobilisation des ressources et la diversit des stratgies adoptes </li> <li> Page 16 </li> <li> Dilemmes ou difficults On peut difficilement apprcier une comptence par valuation dun chantillon de connaissances ou dobjectifs oprationnels (micro-tches) Ncessit de tches complexes qui impliquent une production non rductible une dmarche unique et un seul rsultat Ne pas confondre tche complexe et indite avec tche complique et stressante Concilier attendus du systme ducatif avec une valuation des comptences </li> <li> Page 17 </li> <li> Comptences et disciplines Les comptences impliquent une collaboration des disciplines plutt que leur ngation (de la production jusqu lapplication) Les comptences transversales sont plutt une matrice commune qui sincarnent dans des mises en uvres disciplinaires : il appartient chaque discipline de mieux les prendre en compte </li> <li> Page 18 </li> <li> LES COMPTENCES, VECTEUR D'AMLIORATION DU MTIER ENSEIGNANT Section 3 </li> <li> Page 19 </li> <li> Conforter une vraie culture professionnelle Le noyau stable de lidentit professionnelle se trouve dans lenseignement plutt que dans la matrise de savoirs disciplinaires en constante volution (et parfois en concurrence) Utiliser les comptences pour densifier lautonomie pdagogique de lenseignant plutt que pour dstabiliser le mtier : choisir les stratgies adaptes pour mieux apprendre et faire apprendre </li> <li> Page 20 </li> <li> Au cur dun projet scolaire rpublicain Lcole na plus le monopole daccs aux connaissances : sa plus-value lgitime (ou non) dpendra de faon croissante de son cadre collectif : mixit sociale et travail coopratif Pas de dimension culturelle dans une cole qui ne repose que sur la logique de tri acadmique ou de slection sociale (diplme = place sociale) Ce qui lgitime les savoirs scolaires dans lcole obligatoire cest de fournir les comptences ncessaires pour vivre tous, y compris aux lves qui nont pas la soif dapprendre </li> <li> Page 21 </li> <li> Merci de votre attention ! Carnet de recherche Eduveille : http://eduveille.hypotheses.org Site personnel : http://perso.ens-lyon.fr/olivier.rey olivier.rey@ens-lyon.fr </li> </ul>