La télévision dans les maternités : quand bébé ... ?· bébé regarde maman ... rencontre avec…

  • Published on
    16-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Transcript

  • La tlvision dans les maternits : quand bb regarde maman qui regarde la tl

    Vous souhaitez en discuter?

    cachet de votre organisme

    Regards croissA la naissance, les regards vont donc favo-riser lattachement mutuel entre la mre et le tout- petit, attachement qui fournit une base scurisante lenfant. Si cet attachement est fragile, lenfant ne se sent pas compltement en scurit, ce qui peut gner son dveloppement psychique.

    En captant lattention, les crans viennent perturber la mutuelle dcouverte des parents et de leur bb. La prsence de tlvision mais aussi dordinateur, de tlphone portable et lusage que chacun en fait nest donc pas compltement anec-dotique dans ce qui se joue entre lenfant et ses parents dans les premiers jours de la rencontre et plus tard.

    De plus, quand ils sont omniprsents, crans, GSM, Internet ou encore la musique dans le mtro ou les supermarchs viennent masquer notre difficult tre seuls. Cette capacit, qui sapprend ds le plus jeune ge, est nanmoins indispensable car cest galement elle qui nous permet davoir nos propres penses.

    4

  • La prise de conscience de soi passe par le regard de lautre et surtout dans la toute nouvelle relation maman-bb. Gn-ralement, un bb se voit, se dcouvre lui-mme dans le regard de sa mre. En dautres termes, la mre regarde le bb et ce que son visage exprime est en relation directe avec ce quelle voit. Ces regards sont des regards dattention, dobservation et dtonnement Ds la naissance a lieu laccrochage primitif du premier regard qui est le premier miroir de lenfant. Grce ce regard pos sur lui, a lieu lindispen-sable accordage affectif : mre et enfant se mettent au diapason de leurs motions. Ce regard-miroir dclenche aussi une imita-tion croise entre la mre et lenfant, cha-cun imitant lautre, ce qui permet au bb de survivre et de spanouir. Plus tard, lge de la marche, les enfants continuent lire dans les yeux de ladulte la bienveil-lance, lautorisation de continuer. Cest lenjeu du fameux maman, regarde-moi !, que les enfants rptent continuellement dans les plaines de jeux. Une manire de sapproprier, par lil de lautre, ses pro-grs et ses limites. Le regard est un conte-nant. Il porte et lve lenfant.Comment dcoder alors la triangulation bb-maman-cran qui se joue au moment de la tte par exemple ? Lenfant fixe le visage de sa mre qui, elle, regarde la tl-vision. Ce bb la recherche du regard de sa mre, ne lui demande-t-il pas simple-ment de le regarder pour exister ?

    Quel rle prend-il ds les premiers jours de vie de lenfant, au moment mme de la rencontre avec ses parents ?

    Ecran : le mot lui-mme donne dj penser.Comment rflchir ce quvoquent les pdiatres qui travaillent en maternit quand ils relatent quaujourdhui, lors du premier jour de vie du bb, lheure dexaminer lenfant avec les parents, il est devenu habituel de commencer par demander dteindre la tlvision ? Quelle influence y a-t-il sur le dveloppement de la relation parent-bb et ensuite sur le dveloppement du bb ?

    Il nest pas question ici de juger du contenu du programme diffus, cest lcran lui-mme qui pose question.

    Tu vois ce que je veux dire ? De nombreuses tudes ont mis en vi-dence limportance de linterpntration des regards ds les premiers jours de vie, de lattention conjointe dans les premiers mois. Cest les yeux dans les yeux que cette premire rencontre a lieu et le regard est bien une des premires forme de lan-gage mise disposition du tout-petit. Les mamans et leur bb pour se rencontrer et se raconter se fondent dans les yeux lun de lautre. Les mres, dans les premiers jours, les premires semaines de la vie de lenfant, vont fixer le regard de leur bb en le captant durablement pour lui apprendre ce que lon peut dire avec les yeux et laccrocher ainsi notre monde.

    Les crans sont prsents aujourdhui dans tous les lieux de vie. Ils occupent une place primordiale. La tlvision bouillonne et Internet offre un flux continu. Impossible aujourdhui dimaginer un univers de travail ou familial d-pourvu de cette source.

    La tlvision sest assurment invite partout : du salon familial la chambre de lenfant (laissant celui-ci seul devant ce quil voit) en passant par les transports en commun, et depuis peu les tlphones por-tables. Une publicit pour cette nouvelle technologie promeut la possibilit de faire ds lors deux choses en mme temps ; selon la logique offerte par cet annonceur, grce la tlvision portable, je peux assis-ter un match de foot tout en suivant un match de tennis sur mon mobile.

    Dans cette ligne creuse depuis quelques annes, puisquelles sont partout et quil est offert chacun de faire plusieurs choses la fois sans oprer de choix, les tlvisions se sont imposes tout naturellement dans les maternits.

    Suite incontournable dun progrs et dune offre technologiques ?Ds ses premires heures, le tout-petit baigne donc dj dans cet univers catho-dique qui lui tend les bras comme pour une premire rencontre soi-disant ncessaire. Bienvenue dans le monde des crans !

    Il est intressant ds lors de sarrter un instant pour penser la place quoccupe cet cran dans une chambre de maternit (voire parfois dans les salles de travail).

    1 2 3

Recommended

View more >