LACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE point essentiel de la réforme du lycée

  • Published on
    03-Apr-2015

  • View
    102

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li> Page 1 </li> <li> LACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE point essentiel de la rforme du lyce </li> <li> Page 2 </li> <li> Les contours de laccompagnement personnalis enjeu : rpondre de manire diversifie aux besoins des lves, favoriser la matrise progressive par llve de son parcours de formation et dorientation Laccompagnement personnalis sadresse tous les lves tout au long de leur scolarit au lyce : Il change de nature et de contenu de la seconde la terminale, en passant par la premire En seconde : se doter de mthodes construire un projet personnel En premire et en terminale : favoriser lacquisition de comptences propres chaque voie de formation et dvelopper le projet dorientation post-bac </li> <li> Page 3 </li> <li> Les contours de laccompagnement personnalis Son adaptation aux besoins des lves relve de lautonomie des tablissements et se construit au sein dun projet dquipe et dtablissement. Les modalits de son organisation font lobjet dune rflexion du conseil pdagogique de ltablissement. Aprs consultation du conseil des dlgus pour la vie lycenne, elles sont soumises lapprobation du conseil dadministration </li> <li> Page 4 </li> <li> Le cadre Lhoraire consacr laccompagnement personnalis est de 72 heures par anne pour chaque lve. Il est intgr lemploi du temps des lves. Tous les professeurs peuvent participer laccompagnement personnalis : il nest pas rserv telle ou telle discipline. Ce dispositif sappuie sur la convergence des efforts autour de llve : la famille, les enseignants, le professeur principal, le chef dtablissement, le documentaliste, le COP, le CPE. Lensemble des ressources de ltablissement, en particulier le CDI, peut tre mobilis avec galement lappui des TIC et de lENT. </li> <li> Page 5 </li> <li> quatre types de contenus viss Mthodologie Soutien Approfondissement Orientation </li> <li> Page 6 </li> <li> LAP est au service du tronc commun ! LAP nest donc pas une excroissance dinnovation coupe du reste de lenseignement. Le cur de laction pdagogique, le cur de cible, cest le tronc commun Mais, comme tenu de son temps limit (72h), lAP ne peut tre efficace que sil prend llve le plus globalement possible en visant des comptences utiles dans tous les cas : les mthodes Evaluer lefficacit de lAP, cest valuer les progrs des lves en tronc commun (on nvalue bien sr rien du tout en AP !) </li> <li> Page 7 </li> <li> Quelle anticipation des besoins mthodologiques de la plupart des lves en dbut danne ? Quelques pistes Dfinir des lments de mthodologie incontournables (prise de notes, prise de parole orale, tenue de lagenda, etc) Utiliser les informations disponibles : livret scolaire de llve, attestations de comptences du socle (le livret de comptences comme lien entre le collge et le lyce ). anticiper les besoins mthodologiques selon des catgories connues et prouves (recensement auprs des enseignants, partir de leur exprience, liste, ateliers mthodologique, rpartition plus ou moins alatoires des lves). LIMITES : drives vers des cours de mthodologie formelle (prise de notes, prise de parole) PRECAUTIONS : penser ladaptation au lyce sur des approches complexes et plus globales : tre lycen ? </li> <li> Page 8 </li> <li> La rtroaction sur la classe. penser les dbuts de lAP en termes daccueil et dintgration des lves au lyce (pour les lves de 2 nde ). Par la suite fonder les besoins en accompagnement sur lobservation personnalise (besoin spcifique, projet, got ) </li> <li> Page 9 </li> <li> Page 10 </li> <li> Page 11 </li> <li> LE SOUTIEN LAP doit donc tre pens comme substitut aux redoublements et rorientations) Or, en fonction de quoi les redoublements et rorientations se produisent-ils ? videmment, en fonction des rsultats des lves aux valuations des disciplines du tronc commun ! La question pose chacun de nous est donc la suivante : En quoi, et quelles conditions, lAP mis en place fait-il voluer positivement les rsultats des lves ? </li> <li> Page 12 </li> <li> LES CONDITIONS DU SOUTIEN EFFICACE Passer du reprage de la difficult ( je constate quil ne parvient pas faire cela ) au diagnostic de la difficult ( je formule lhypothse quil ny parvient pas parce que ) puis au soutien ( je conois un atelier qui traite lhypothse plutt que de rpter des exercices sur lobjet de la difficult ). Latelier de soutien pertinent porte sans doute non sur la difficult de llve, mais sur lhypothse qui peut lexpliquer (dmarche scientifique ). </li> <li> Page 13 </li> <li> Comment prparer en AP, la russite en tronc commun ? Exemple : laide la prparation des valuations (plutt que laide aux devoirs de type collge) ne permettrait- elle pas, la fois, de faire de la mthode in vivo daider les lves russir ces valuations et de leur donner confiance en eux-mmes et en lcole daider le professeur identifier un certain nombre de leurs difficults en les observant ragir devant une tche demande, en les observant revenir sur les cours reus, comprendre ou ne pas comprendre les attentes etc. Contrat de confiance (Antibi ?) laide la prparation des valuations, la prparation dexercices ou de devoirs, constituent sans doute lun des piliers les plus immdiatement efficaces de lAP et lune des occasions les plus fortes de rtroaction sur lenseignement. </li> <li> Page 14 </li> <li> Rendre llve acteur de sa formation ? Quelques ides : Possibilit dutiliser un webclasseur pour noter les initiatives des lves, ses choix, ses progrs ; Construire un monitorat ou un travail entre pairs entre lves forts et moins forts (ce qui suppose le choix de groupes htrognes.) ; Argument: les lves apprennent bine les uns des autres Tenter de faire se rencontrer, autant que possible, les besoins diagnostiqus par les enseignants et les attentes ou les dsirs des lves, (quil sagisse dorientation, de mthodes, dappui disciplinaire) car une part significative de lenjeu de laccompagnement personnalis se trouve dans la ralisation dune convergence propre susciter motivation et succs. </li> <li> Page 15 </li> <li> Mise en uvre, exemples parmi les possibles: Le travail sur des comptences de base : la matrise de la langue et lexpression crite / orale comprhension du travail attendu et organisation personnelle prise de notes, analyse et traitement dune rponse recherche documentaire matrise et utilisation responsable des TIC Des travaux interdisciplinaires, notamment en seconde et en premire. Dans cette dernire classe, ils sont articuls avec les travaux personnels encadrs (TPE) que ce soit pour le soutien (pdagogie du dtour) ou bien pour lapprofondissement (pdagogie de projet). Des activits de dcouverte des mtiers et des formations, ventuellement in situ, des contacts avec des reprsentants de branches professionnelles, avec des tablissements de lenseignement suprieur (orientation active) en relation avec les entretiens personnaliss dorientation </li> <li> Page 16 </li> <li> QUELQUES PISTES pour DEBUTER LANNEE Travailler sur la mthodologie en dbut danne et revoir les besoins vers la Toussaint ; Durant les quatre premires semaines, travailler ladaptation au lyce, et sur le comment devenir lycen ? : apprentissage de lautonomie (dans la prise de notes, la gestion du temps et du travail, lassiduit ainsi que lexplicitation des attentes de chaque enseignant.), cette premire priode peut sinaugurer ou se clore par une journe daccueil et dintgration ; Commencer par exemple par des travaux dcriture qui permettent de dceler des comptences et des difficults ; Etablir un rfrentiel permettant llve de se situer. </li> <li> Page 17 </li> <li> Organisation oprationnelle Quelques ides : Une proposition de 2 sances dune heure en dbut et fin de semaine a sembl plus pertinente que celle dun bloc de 2 heures ; Construire des modules de 4 6 semaines. Diffrents contenus sont proposs llve. Ces contenus sont diffuss via lENT, le choix de llve est valid ou non par quipe rduite (COP, Professeur principal, quelques enseignants de llve.). Ces modules peuvent tre de soutien/approfondissement puis dorientation (mais plutt dans la seconde partie de lanne pour la majeure partie des lves qui ne posent pas de problmes particuliers) ; Organiser un bilan toutes les 6 semaines pour coller aux besoins. </li> <li> Page 18 </li> <li> Privilgier lorganisation en barrettes ? Quelques ides : Dgager des plages communes par groupe de 4 classes (comptences, disciplinaires et orientation) Ne pas oublier dintgrer les 10 heures de vie de classe dans lemploi du temps Il a sembl envisageable quun lve puisse se constituer librement un parcours diffrent de celui dun autre dans les groupes de la barrette le concernant. </li> <li> Page 19 </li> <li> Page 20 </li> <li> Page 21 </li> <li> PROPOSITION DE REFLEXION COLLECTIVE en ATELIERS 1.Quelle anticipation peut-on faire des besoins mthodologiques de tous les lves? En dbut danne de 2nde Quels sont les besoins mthodologiques utiles tous ? Et donc, quel programme daccompagnement personnalis peut-on dfinir pour les premires semaines de lanne scolaire? Comment lorganiser? </li> <li> Page 22 </li> <li> PROPOSITION DE REFLEXION COLLECTIVE en ATELIERS 2. Comment reprer et traiter les besoins particuliers de chacun des lves ? Dans le courant de lanne Comment et comment identifier ces besoins? Peut-on anticiper ce besoins et des procdures efficaces pour y rpondre ? Comment organiser la personnalisation de laccompagnement dans le cadre des moyens disponibles? </li> </ul>