le monde vivant

  • View
    215

  • Download
    1

Embed Size (px)

Transcript

  • DENC Cycle2-08 4/08/08 9:00 Page 1

  • DENC Cycle2-08 4/08/08 9:00 Page 2

  • 3

    PRFACE

    La russite ou lchec de lacte pdagogique rside dans la relationmatre-lves-savoirs et dans la capacit, quun enseignant possdeface lves, transformer des savoirs enseigner en savoirs rel-lement enseigns.

    Cette construction des apprentissages ncessite une structuration et unaccompagnement des dmarches pdagogiques.

    Des supports didactiques labors par la direction de lenseignement dela Nouvelle-Caldonie visent ainsi vous accompagner dans cet exerciceprcieux et quotidien de la classe dont vous tes comme les lves, lesacteurs.

    Ces documents daccompagnement des programmes vous conforterontdans votre exercice professionnel et vous aideront affiner vosrflexions.

    Philippe GUAENERE

    Directeur de lenseignement de la Nouvelle-Caldonie

    Document labor par la commission sciences.

    DENC Cycle2-08 4/08/08 9:00 Page 3

  • 4

    INTRODUCTION 5

    GNRALITS 6

    LA MATIERE 7

    LE MONDE VIVANT

    Les manifestations de la vie chez lenfant 11Les manifestations de la vie chez les animaux et chez les vgtaux 37Diversit du vivant et diversit des milieux 45

    LES OBJETS ET LES MATERIAUX 50

    ANNEXE 56

    SOMMAIRE

    DENC Cycle2-08 4/08/08 9:00 Page 4

  • 5

    INTRODUCTION

    Ce livret destination des matres du cycle des apprentissages fondamentaux sinscrit dans la continuit du document daccompagnement du cycle 1. Les membres de la commission dans un premier temps ont consult les documents daccompagnement du Ministre de lEducation Nationale (M.E.N) :ils y ont trouv richesse, pistes de rflexion, lments de connaissance scientifique, dmarche pdagogique. Ils invitent donc les matres de Nouvelle Caldonie les consulter. La mise en place de ce document se veut simple en sarticulant harmonieusement autour des comptences, objectifs et activits possiblesau cycle 2.

    A partir de cet objectif, des dclinaisons se sont ensuite imposes :

    offrir un outil pour aider les matres construire de la cohrence au niveau des sciences en les invitant par le biais dune matrice une programmation surdeux ans. En outre, lanalyse critique des livrets du Ministre de lEducation Nationale a conduit les membres de la commission opter pour une prsentation ori-ginale mais en mme temps lisible et efficace des contenus :

    - chaque sous - rubrique sachve sur une ducation la sant,

    - pour chaque comptence, on a clarifi les objectifs dans lesquels figurent 2 aspects (en gras les objectifs, en italique les notions vises par les activits propo-ses).

    Lide forte rside dans le souci dviter la dispersion et donc de rassembler dans des tableaux synthtiques les premires esquisses dune prparation de classe.

    mettre disposition un document de travail raliste dont le contenu est ais concrtiser pour, entre autres, viter une surcharge de travail aux enseignants.Le document, ancr dans la ralit quotidienne, propose des pistes de travail sans pour autant tre contraignant : vitant lenfermement, il offre aux enseignantsdes possibilits dadaptation selon les milieux. Lexistence de lexiques largis, dans chaque rubrique, va dans ce sens.

    faire en sorte que le livret ne soit ni un recueil de fiches pdagogiques ni un cahier journal. Il est lgitime de penser que suite des lectures approfon-dies et / ou des stages de formation les enseignants du cycle 2 auront envie dinvestir ce monde souvent dlaiss que sont les sciences. Cest pour cette rai-son que le livret fourmille dides souvent trs simples. Les membres de la commission ont voulu susciter le dsir et donner envie de faire des sciences.

    offrir un outil frapp par le sceau du bon sens. Les situations proposes invitent les lves acqurir des connaissances.

    A lcole maternelle, llve a acquis les premiers rudiments dune pense rationnelle en reliant les causes aux effets partir dactivits appropries. Au cycle 2, il consolide ses capacits de raisonnement en les appliquant un champ plus tendu dexpriences.

    Lenfant de 6 8 ans identifie (le domaine du vivant) avec plus de prcision, largit sa comprhension de la conservation de la matire et conduit une premirerflexion sur les objets et matriaux.

    DENC Cycle2-08 4/08/08 9:00 Page 5

  • 6

    GENERALITES

    A l'cole maternelle, l'enseignant aide ses lves donner une premire cohrence aux connaissances qu'ils construisent. Ils prennent ainsi conscience de la permanencede la matire, des critres distinctifs du vivant et du non-vivant. Ils apprennent l'utilisation raisonne d'objets techniques.

    L'espace et le temps deviennent des cadres homognes et explicites dans lesquels ces connaissances peuvent tre situes.

    Sous la conduite du matre, les lves apprennent identifier, au-del de leur exprience immdiate, des espaces nouveaux et de plus en plus loigns; ils prennentconscience de l'existence d'autres poques; ils dcouvrent d'autres phnomnes du monde de la matire et du vivant. Ils apprennent se questionner, agir demanire rflchie. Ils manipulent, construisent, observent, comparent, classent, exprimentent. Ils dpassent leurs reprsentations initiales en prenant l'habitude deles confronter au rel.

    Ainsi, ils apprhendent le milieu dans lequel ils vivent et les matriaux qui sont disponibles autour d'eux. Ils s'interrogent et dveloppent leur sens pratique. Le matre leur permet de structurer leur rflexion et leur action au cours de quelques projets de construction ou de fabrication lmentaire, dveloppant le got de l'innovation et leur sens de l'invention.

    La diversit des ralits humaines dans l'espace et plus encore dans le temps peut dj tre perue, mais elle ne devient que difficilement objet d'une connaissanceformalise et organise. A cette tape intermdiaire, la littrature et les arts visuels restent les moyens les plus efficaces de les apprhender. En contrepartie, leurrencontre contribue l'ducation du regard et de la sensibilit.

    Les activits du domaine dcouvrir le monde soutiennent de nombreux apprentissages transversaux. Elles sont l'occasion, pour les lves, de confronter leursides dans des discussions collectives, de chercher des rponses leurs questions la fois sur le rel et dans des documents imprims ou numriss, de s'initier un usage particulier de l'criture: notation rapide, tablissement de listes, voire de tableaux, laboration avec l'aide du matre d'un crit documentaire.

    Comme dans les autres cycles de l'cole, la dmarche s'articule autour d'un questionnement guid par le matre et conduit des investigations menes par les lves. Issue d'un questionnement provenant le plus souvent de l'observation de l'environnement quotidien, l'investigation mene n'est pas conduite uniquementpour elle-mme, elle dbouche sur des savoir-faire et des connaissances.

    DENC Cycle2-08 4/08/08 9:00 Page 6

  • 7

    La Matire

    OBJECTIFS GENERAUXIl sagit au cycle des apprentissages fondamentaux de poursuivre la construction de la notion dematire rapidement aborde lcole maternelle.

    La permanence de la matire dans la diversit de ses tats est, pour llve, une caractristique quilaccepte dans certains cas particuliers, mais qui ne constitue pas encore une proprit gnrale. En tendant le champ dans lequel sexercent ses expriences, on lui fournit les conditions pour queslargisse sa comprhension de la conservation de la matire. Cette construction se poursuit au cycle3 en faisant intervenir plus systmatiquement une observation des tats gazeux.

    Il est possible de conduire les enfants mieux percevoir la complexit des phnomnes mettant enjeu les transformations dtat de la matire dans quelques situations dobservation ou dans quelquesexpriences :

    - utilisation de thermomtres dans quelques occasions de la vie courante (en faisant attention de nepas induire de fausses reprsentations : la temprature ntant pas une grandeur mais une comparaisonsur une chelle);

    - leau dans la vie quotidienne : glace, eau liquide, observation des processus de solidification et defusion, mis en relation avec des mesures de temprature;

    - prise de conscience de lexistence de lair, premire manifestation dune forme de la matire distincte dusolide et du liquide (ltude de la matrialit de lair et la construction de ltat gazeux seront poursuiviesau cycle 3).

    LA MATIERE

    DENC Cycle2-08 4/08/08 9:00 Page 7

  • 8

    LA MATIERE

    RUBRIQUE COMPTENCES OBJECTIFS ET CONTENUS SUGGESTIONS DACTIVITS CP CE1

    LA MATIERE

    La matire est tout ce qui

    occupe de lespace et quipossde une

    masse.

    reconnatre les tats solide

    et liquide de leau et leurs

    manifestationsdans divers

    phnomnes naturels.

    Etre capable de

    que leau (liquide)et la glace sont

    deux tats dune mme substance.

    Avoir compris et retenu

    Identifier les proprits dun liquide.

    Un liquide coule, prend la forme du rcipientqui le contient et a une surface plane ethorizontale au repos.

    Jeux varis avec leau : remplir des rcipients divers, de formes et de tailles diffrentes (casseroles, verres, fltes, pots, flacons). Faire des transvasements, inclinerles rcipients pour observer et constater que la surface de leau liquide est toujours horizontale. Ces expriencessappliquent aussi aux autres liquides (huile, vinaigre, peinture ).

    Activits de transvasements avec une quantit deau pralablement dfinie.

    Observer la glace du conglateur, son aspect, sa couleur, sa forme et constater quelle est toujours trs froide.

    Comparer avec dautres solides.

    Fabriquer des glaons pour observer le passage de ltatliquide ltat solide.

    Fabriquer des glaons, pour observer le passage de ltatliquide ltat solide. Faire fondre des glaons pour observerle phnomne inverse et constater le retour ltat initial.

    Compar