Le Soir d Algerie du 22.07.2013.pdf

  • Published on
    01-Dec-2015

  • View
    97

  • Download
    0

DESCRIPTION

s

Transcript

  • LUNDI 22 JUILLET 2013 - 13 RAMADHAN 1434 - N 6928 - PRIX 10 DA - FAX : RDACTION : 021 67 06 76 - PUBLICIT : 021 67 06 75 - TL : 021 67 06 51 - 021 67 06 58

    Edi

    tion

    dA

    lger

    -IS

    SNII

    II-

    0074 Le Bonjour du Soir

    En dmocratie, les militaires ont un rlebien dfini par la Constitution. Dans les payso des dpassements sont enregistrs, onentend souvent les dmocrates appeler lessoldats rintgrer leurs casernes. EnAlgrie, bon an mal an, on peut dire que lesmilitaires sont rentrs dans les rangs (sic) !

    Mais peut-on en dire autant des cheikhsqui continuent de confondre tribune politiqueet minbar ? Pourtant, la Constitutioninterdit sans ambages les partis caractrereligieux. Il est donc grand temps d'appelerles imams rintgrer... les mosques !

    maamarfarah20@yahoo.fr

    Puisque 80% de notre bl vient deFrance, on devrait arrter de nous ennuyeravec la mto d'El Bayadh et de Djanet !Passez-nous plutt celle des grandes rgionscralires franaises pour que l'on puissesuivre l'volution du grain qui nous nourriral'anne prochaine !

    (Tata Aldjia)

    Pour les soldats, c'estfait ! Et les imams ?

    LLuunnddii 2222 JJuuiilllleett 22001133 -- 1133 RRaammaaddhhaann 11443344 LLuunnddii 2222 JJuuiilllleett 22001133 -- 1133 RRaammaaddhhaann 11443344

    VViillllee

    AAllggeerr 2200 hh 0066

    2200 hh 1188

    1199 hh 5522

    OOrraann

    CCoonnssttaannttiinnee

    IIffttaarrVViillllee

    AAllggeerr 0033 hh 5511

    0044hh 1111

    0033hh 3399

    OOrraann

    CCoonnssttaannttiinnee

    IImmssaakk

    l CONSTITUTION

    Ph

    oto

    : D

    RPh

    oto

    : D

    RLes hpitaux

    carburent plein rgime

    RAMADHAN

    PAGE 4

    LUTTE ANTITERRORISTE

    AQMIde plus en

    plus affaibliePAGE 3

    Ph

    oto

    : S

    am

    ir S

    id

    Le projet de rvisionde la Constitution, mis en chantierpar le prsident de la Rpublique,avant quil ne subisse, le 27 avrildernier, un AVC qui le contraint

    une longue convalescence, est-iltoujours dans lagenda prsidentiel ?

    PAGE 3

    RVISIONSANS AGENDA

    PROCS DES ASSASSINS DES ENFANTS HAROUN ET BRAHIM

    Catastrophe et Mamicondamns la peine capitale

    PAGE 6

  • Laxisme Lradication de lhabitat prcaire

    et le relogement tous azimuts sem-blent tre les matres mots des autori-ts concernes, notamment les da-ras. Toutefois, rien nest fait poursolutionner le problme sa base.

    Ainsi, dans plusieurs communesde la capitale, les bidonvilles conti-nuent sriger au vu et au su des

    autorits locales et sansque ces dernires neragissent. Cest lecas, notamment, Lafontaine, Bouza-rah, o un gigan-

    tesque bidon-ville est entrain deprendreforme.

    P our la deuxime fois de suite, le gouvernementse penchera lors de sa runion hebdoma-daire, demain, sur un projet de loi por-tant lutte contre la contrebande prpar parDaho Ould Kablia. Cest lessentiel de cetterunion dont lordre du jour se rsumera lexamen de quelques dcrets sans grandeimportance, nous affirme-t-on de bonne sour-ce.

    Une loi pour lacontrebande

    Soirperiscoop@yahoo.fr

    Lundi 22 juillet 2013 - Page 2

    ERISCOOPERISCOOP

    La BEA et le blanchimentde capitaux

    La BEA cherche se doter dun systme dinformationpour une solution de prvention et de lutte contre le

    blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme(LAB/FT).

    Pour le moment, les fournisseurs dune telle solution nese bousculent pas pour proposer leurs services.

    Un jour, un sondage

    Pensez-vous queBelkhadem aune chance

    dtre lecandidat du FLNaux prochaines

    lectionsprsidentielles ?

    OUI NON Sans opinion

    Pensez-vous que la vente de vhiculesneufs continuera baisser durant les

    prochains mois ?RSULTATS DU DERNIER SONDAGEOui : 43,85%Non : 52,06%Sans opinion : 4,09%

    PP

    Le Craagdoit attendre

    Le Centre de recherche en astrono-mie, astrophysique et gophysique(Craag), qui dpend du ministre delIntrieur, devra patienter quelquetemps encore avant lacquisition et lamise en service du matriel pour laralisation des cartes sismotecto-niques pour la rgion Nord. En effet,

    malgr une deuxime inser-tion de lappel doffres,les entreprises ne sebousculent pas pour fai-re des propositions.

  • Le SoirdAlgrie Lundi 22 juillet 2013 - PAGE 3Actualit

    Sofiane At Iflis - Alger (LeSoir) - La rvision de laConstitution intgre et devaitclore, faut-il le rappeler, la sriede rformes pour lesquelles leprsident Bouteflika stait enga-g la mi-avril 2011, en pleineclosion de ce qui est commun-ment appel le printemps arabe.

    Il faut dire que Bouteflika napas fait montre denthousiasmedbordant triturer nouveau laConstitution, aprs lamende-ment de 2008 par lequel il a lar-gi ses pouvoirs. Preuve en estquil mettra deux ans, aprs sondiscours du 15 avril 2011, avantde consentir lancer, en catimi-ni, le chantier avec, en guise deconsultations, des runionsorganises par le Premier

    ministre avec des chefs de partispolitiques cibls.

    La mouture confectionnetant garde secrte, bien malinqui devinera alors la nature de larvision de la Constitution enprparation. Logiquement, cettedernire devrait tre profonde ettoucherait aux quilibres institu-tionnels.

    Un profond lifting qui obligealors une consultation rfren-daire. Mais la perspectivedevient moins vidente avec lamaladie et la convalescence deBouteflika.

    Rentr de Paris sur une chai-se roulante, aprs 82 jours desoins dans deux hpitaux mili-taires franais, le Val-de-Grce,puis les Invalides, le prsident

    de la Rpublique est, nul doute,dans une incapacit menerune campagne pour le rfren-dum. Cette incapacit pourraitaussi lamener ne pas relancerde sitt le projet.

    Dautant que, selon le com-muniqu de la prsidence de laRpublique, rendu public lemardi 16 juillet, jour de sonretour au pays, Bouteflika estastreint une priode de repos

    et la poursuite de sa rduca-tion fonctionnelle. Un diffr dela rvision de la Constitutionparat vraisemblable, surtout si lePrsident tient contribuer lui-mme faire valider sa copie.Au demeurant, on imagine malBouteflika aller vers un rfren-dum constitutionnel et chargerautre que lui, le Premier ministreentre autres, y mener cam-pagne.

    On imagine mal aussi unervision superficielle qui se pas-serait de la voie rfrendaire,comme ctait le cas en 2008 ola nouvelle Constitution a tadopte en confrence parle-mentaire, cest--dire par lesdeux Chambres du Parlementrunies. Cest pour cela quil fau-dra peut-tre prter attention auxvoix partisanes qui suggrent dediffrer la rvision de laConstitution laprs-prsiden-tiel davril 2014.

    Les partis adeptes de cetteoption se recrutent dailleursdans la priphrie du pouvoir.

    S. A. I.

    CONSTITUTION

    Rvision sans agenda

    Phot

    o:

    Sam

    irSi

    d.

    Le projet de rvision de la Constitution, mis en chantierpar le prsident de la Rpublique, avant quil ne subisse,le 27 avril dernier, un AVC qui le contraint une longueconvalescence, est-il toujours dans lagenda prsidentiel? Quelle suite lui donner, prsent que la commission deconstitutionnalistes, installe par le Premier ministre pourmettre en forme la mouture prpare par la prsidence,sest acquitte de sa lettre de mission ?

    FLN : ABDELHAMID SI AFFIF PINGLE HARRAOUBIA, LOUH, ZIARI ET TOU :

    Nos ministres ne sont que des tratres !Les choses se compli-

    quent davantage au sein duFront de libration nationa-le qui, dj sans secrtairegnral depuis le 1er fvrierdernier, enregistre une fra-cassante scission de sonbureau politique depuissamedi. Inutile de prciserquil sagit l, des toutespremires rpliques auretour de AbdelazizBouteflika au pays, le 16juillet dernier.

    Kamel Amarni - Alger (LeSoir) - Samedi dernier, donc,huit membres du bureau poli-tique, savoir ses quatreministres Amar Tou, RachidHarraoubia, Tayeb Louh etAbdelaziz Ziari ainsi que le prsi-dent de lUnion des paysansalgriens, Mohamed Allioui, leporte-parole du parti KassaAssa, la snatrice Lela Tayeb etla dpute Habiba Bahloul sedonnent rendez-vous au sigedu parti Hydra pour unerunion informelle.

    Lobjet de la runion ?Interpeller le coordinateur natio-nal, Abderrahmane Belayat, poursurseoir la dcision de dsi-gnation des membres des ins-tances permanentes au sein delAssemble populaire nationale.Ce nest quune runion infor-melle.

    Cest un drapage que cer-tains ont cherch mdiatiser.Depuis quand mdiatise-t-onune runion informelle ?, fulmi-ne un autre membre du BP,Abdelhamid Si Affif qui se posi-tionne clairement du ct deBelayat, du ct de la lgalit,tenait-il prciser.

    Lancien prsident de la com-mission des affaires trangres

    lAssemble sen prend parti-culirement de manire scheaux quatre ministres. Voilbientt sept mois que Belayat lesexhortait de venir pour unerunion du bureau politique. Jepeux en tmoigner car je suistout le temps avec lui.

    Mais ces gens-l snobaienttout le monde. Ils ont toujoursrefus de rpondre linvitationet ne ce sont pourtant pas lessujets dune extrme importancequi interpellaient le parti : mala-die du Prsident, le Maroc quinous attaquait rgulirement,des gens qui attaquent le parti,ceux qui rclament lapplicationde larticle 88 de la Constitution,

    etc. Seul Belayat tait sur le frontpendant tout ce temps-l.

    Sans jamais se dpartir deson franc-parler habituel, Si Affifne lche pas les quatre. Etvoil, comme par hasard, ilsdbarquent samedi avec leurgardes du corps au sige duparti pour tenter de remettre encause une dcision laquelle ilsont particip, savoir les dsi-gnations au niveau delAssemble.

    Or, moi je peux tmoigner queBelayat les a consults tous. Ilsest mme runi trois reprisesau ministre des Transportsavec Amar Tou et RachidHarraoubia. Il sest galement

    dplac chez Ziari au ministrede la Sant, chez Leila Tayeb auSnat et Habiba Bahloul, ausige du parti. Ce qui lui faitdire, tout aussi crment : Cestune trahison ! Ces gens-l sesont retourns contreBelkhadem il ny a pas si long-temps dj. Cest devenu unetradition chez eux. Lun dentreeux, Amar Tou, est mme deve-nu un spcialiste : il a trahiBenhamouda, Benflis,Belkhadem et maintenantBelayat. Abdelaziz Bouteflika,ou plutt Sad Bouteflika danstout cala ? Si Affif lude soigneu-sement une rponse tranche.Je nen sais absolument rien.

    Je sais, par contre, que AmarSadani a reu une vritable giflesamedi dernier, lui qui, en coor-dination avec Allioui et TayebLouh notamment, a tent defaire venir ses soutiens Hydra. Cela, tandis que AmarTou, qui joue ses deux cts, uti-lise Boumehdi pour soutenirSadani au poste de secrtairegnral, Si Affif tenait lancercet appel : Que le prsident teleurs coquilles de ministres cesgens-l et vous verrez bien cequils valent rellement auprsdes militants. Ils ne font quuserde leur position pour intimider lescadres et les militants. a pro-met K. A.

    LUTTE ANTITERRORISTE

    AQMI de plus en plus affaiblieLes services de scurit viennent

    de donner la rplique AQMI, Al-Qada au Maghreb islamique.Lattentat ayant cibl au cinquimejour du Ramadhan (14 juillet) unconvoi militaire sur la route menantde Tadmat Larba Nath Irathen,dans la wilaya de Tizi Ouzou, nestpas rest impuni.

    Lyas Hallas - Alger (Le Soir) - Deux res-ponsables du sinistre tat-major deDroukdel sont tombs dans la nuit de vendre-di samedi dans une embuscade tendue parles troupes dlite de lANP sur la RN 8, prsde Souaidia dans la commune de Dirah, ausud de Bouira.

    Lembuscade sest, en effet, solde parllimination de quatre terroristes dont le res-ponsable de la coordination interzonale delorganisation, Bourihane Rabah, et le chargde communication, Lakhdar Lafi. AQMI, qui sefait plutt rare depuis llimination lan dernier,de son commando sur le site gazier deTiguentourine, In Amenas, encore moins ence Ramadhan, a subi ainsi un coup fatal.

    Lattentat de Tizi-Ouzou, qui a fait quatremorts et 13 blesss parmi les militaires quatre bombes ont t enfouies sous la routeet actionnes distance, explosant quasi-simultanment , est le seul acte terroristedenvergure enregistr en Algrie durant lemois sacr, dhabitude le plus meurtrier delanne.

    Lorganisation terroriste stant accoutu-me racketter les citoyens habitant la lisi-re des maquis cums par ses phalanges desanguinaires et/ou planifier des attentats effet mdiatique, profitant de la baisse de vigi-lance due au jene. Son action se traduitaussi par des prises dotages occidentaux, auSahara notamment. Rien de tout cela.Larme est intransigeante. Elle ne laisse rienpasser. Les chefs terroristes prcits ont tcoincs par les parachutistes de lANP dansune embuscade Souaidia, village de Khlifat,prs dune base de surveillance du gazoducHassi RMel-Dellys o les terroristes nontmme pas eu le temps de riposter.

    Sil faut sattendre une raction specta-culaire de la part dAQMI, qui se manifeste pardes procds imports dIrak (actions de gu-

    rilla, ponctuelles, violentes et mdiatiques,recours aux attentats suicides ou encore len-lvement dtrangers), il nest nanmoins pasexclu de la voir oprer y compris au planrgional pour se venger.

    Car, en dpit de ses origines algriennes,la zone dopration de cette organisationstend sur tout le Sahel africain dautantquAQMI nest pas organise de faon pyra-midale et centralise comme ltait sonanctre le GSPC Ses phalanges peuventagir sur le terrain avec indpendance et sui-vant des objectifs propres, limage du grou-pe de Mokhtar Belmokhtar qui ne semble serfrer aucune hirarchie , ce qui rend sonaction plus imprvisible et plus difficilementpntrable par les forces de scurit.Vigilance. Il convient enfin de rappelerquAQMI a man du Groupe Salafiste pour laPrdication et le Combat qui a prt allgean-ce lorganisation de Ben Laden en 2006. Unralliement annonc par Ayman Al-Zawahiri,numro 2 dAl-Qada lpoque, dans unevido diffuse sur la chane qatarie Al-Jazzera.

    L. H.

  • Le SoirdAlgrie Lundi 22 juillet 2013 - PAGE 4Actualit

    F.-Zohra B. - Alger (Le Soir) -Les nouvelles mesures prises par leministre de lEducation concernenten premier lieu la diminution desheures de cours au cycle moyen.Cest ainsi quentrera en vigueur, lenouveau systme concernant le volu-me horaire dans le cycle moyen quisera appliqu partir de la prochainerentre.

    De ce fait, le ministre delEducation a dcid que les heuresde cours passeront ainsi de 29 et 30heures 28 heures de cours.Cependant les lves de quatrimeanne moyenne qui passeront le bre-vet denseignement moyen continue-ront avoir 29 heures de cours parsemaine.

    Le ministre, dans le cadre de sanouvelle stratgie, a aussi opt pourle systme de travaux dirigs et pargroupes pour certaines matires. Il

    sagit des cours de mathmatiques,de langue arabe, de Franais etdAnglais. Cette dcision a t priseselon les responsables du ministrede lEducation suite lvaluationdtape dans le cadre de la rforme.

    Par ailleurs et selon le nouveauprogramme, les cours auront lieu de8 heures 12 heures pour la mati-ne, alors que les collgiens repren-dront le chemin des classes 14heures laprs-midi pour acheverleurs cours 16 heures.

    Par ailleurs, les activits et conte-nus pdagogiques seront adaptsaux nouveaux volumes horaires jour-naliers et hebdomadaires selon unecirculaire du ministre de lEducationdate du 30 juin dernier.

    Une tranche horaire sera aussiconsacre lorientation scolairedans le cadre des activits prisco-laires. Pour ce qui est des cours de

    musique et de dessin, les lveschoisiront dsormais seulement lunedes matires.

    Pour ce qui est de lorganisation

    des travaux dirigs et sagissant de lalangue arabe et des mathmatiques,les lves de la premire, deuximeet troisime anne moyenne en grou-

    pe auront une heure toutes les deuxsemaines dans ces matires, tandisque les lves de quatrime annemoyenne auront une heure de tra-vaux dirigs par semaine.

    Les classes seront ainsi scindesen deux groupes : A et B. Pour laconcrtisation de ces nouvelles dis-positions, le ministre de lEducationa prvu des journes dtudes auprofit des inspecteurs du moyen, deschefs dtablissements de ce palier etdes enseignants. Ainsi et dans lecadre de la coordination pdago-gique, les enseignants seront suivispar les inspecteurs tout au long delanne scolaire.

    Lors de ces sances, les nou-velles modalits du programmeseront ainsi expliques dans le dtailpour les enseignants.

    En outre, alors que les sancesdorientation seront consacres parles enseignants notamment pourinformer les lves sur les mtiers etautres formations pour lesquels ilsdevront faire un choix plus tard. Ilsseront aussi aviss sur les spcialitsdans le cycle secondaire et luniver-sit.

    F.-Z. B.

    APRS LVALUATION DTAPE

    Un volume horaire allg la rentre pour les collgiens

    Phot

    o:

    Sam

    irSi

    d

    Cest demain mardi 23 octobre2013, que les nouveaux bacheliersayant accompli leurs prinscrip-tions, dcouvriront leurs affecta-tions.

    Mehdi Mehenni - Alger (Le Soir) Aprs lapriode de formulation des vux puis celle dela confirmation des choix, sur le site Internet duministre de lEnseignement suprieur, entre le7 et le 16 juillet, cest demain que lorientationfinale des nouveaux bacheliers sera publie parla direction des rseaux et des systmes din-formation et de la communication universitaire.

    Les nouveaux bacheliers auront ainsi dcouvrir chacun son affectation sur ce mmesite avec obligation dimprimer la page web enquestion. Cest, en somme, ltape dcisive et,nanmoins, la plus stressante aprs lannoncedes rsultats de lexamen du bac, puisque pourtout bachelier lorientation par filire, suivantson choix, est importante pour la russite ducursus universitaire.

    Selon les explications de Mohamed Bettaz,directeur des rseaux et des systmes dinfor-mation et de la communication universitaire,laffectation des prinscrits a t faite par unlogiciel informatique suivant le relev de notede chaque cas et en fonction des places pda-gogiques quoffrent les diffrentes universits.Aussi, il est savoir que ceux qui ne sont passatisfaits de leur orientation peuvent introduiredes recours entre le 23 et le 25 juillet, commeultime dlai.

    Mohamed Bettaz explique la procdure :Le bachelier peut introduire son recours sur le

    site, au niveau de la mme page qui affiche sonaffectation. Le systme informatique procderapar dfaut une seconde affectation, la plusproche des rsultats au bac du concern.Aprs, si encore une fois laffectation neconvient pas au bachelier, il est possible de la

    refuser sur la mme page et une liste de choixdes spcialits accessibles saffichera pour quilchoisisse lui-mme sa filire.

    Selon toujours ce mme responsable, lesinscriptions finales se feront entre le 27 et le 31juillet et les nouveaux bacheliers doivent se pr-

    senter avec la feuille de leur affectation quilsimpriment sur le site internet du ministre delEnseignement suprieur. Pour rappel, la prio-de des prinscriptions a enregistr 192 242 ins-crits sur un total de 195 277 bacheliers.

    M. M.

    Les heures de cours passeront ainsi de 29 et 30 28 heures.

    ORIENTATION DES NOUVEAUX BACHELIERS

    Les affectations seront connues demain

    RAMADHAN

    Les hpitaux carburent plein rgime

    Le ministre de lEducation nationale est pass laphase dapplication dun nouveau volume horaire pour lecycle moyen. Ainsi et travers une circulaire adresse auxresponsables concerns, est annonc un nouvel amna-gement horaire ainsi que le passage vers le systme degroupes et de travaux dirigs pour quatre matires.

    Comme chaque anne, les ser-vices des urgences connaissent unafflux considrable durant le moisde Ramadhan. Plusieurs patholo-gies lies au jene viennent ainsise greffer aux cas soigns durantlanne.

    Rym Nasri - Alger (Le Soir) - Hier encore, leservice des urgences du CHU Mustapha-Pacha Alger ne chmait pas. La salle dattente desurgences mdico-chirurgicales grouillait demonde. La plupart souffrent de problmes desto-mac, dindigestions, de coliques, dintoxicationsalimentaires ou dhypoglycmie. Tous desmalaises lis au jene.

    Assis sur les quelques siges de la grandesalle dattente, Salah, 76 ans, attent avec impa-tience son tour. Des signes de faiblesse sontvisibles sur son maigre visage. Je me sens com-pltement affaibli, je ne peux mme pas memettre debout, tmoigne-t-il. Atteint dun diabtede type B, le septuagnaire affirme ne pas res-

    pecter les consignes de son mdecin traitant.Mon mdecin ma recommand de ne pas je-ner mais je jene tout de mme. Cest plus fortque moi, je ne peux pas ne pas le faire, dit-ilavec enttement. Une obstination qui lui a valuune hypoglycmie. Dailleurs, pour entrer en sallede consultation, Salah a eu besoin de laide deson frre et son neveu qui laccompagnaient.

    Il est midi. Un autre cas vient datterrir dans leservice. Allong sur un brancard, un jeunehomme, tout ple, se recroqueville de douleurs.Son accompagnateur le trimbale dune salle une autre. Il semble prouver des difficults manipuler le brancard dans les couloirs du servi-ce, sous le regard indiffrent des infirmiers.

    Cest mon voisin. Il souffre de douleursatroces au ventre depuis ce matin et le mdecinvient de diagnostiquer une intoxication alimentai-re trs svre. Je lai conduit dans une salle pourquon lui administre quelques traitements,explique son accompagnateur. Selon lui, cetteintoxication est due des ptisseries bon marchconsommes la veille. A cet instant, son tlpho-ne mobile retentit. Cest lpouse de mon voisinqui vient de mappeler. Elle semble avoir lesmme symptmes que son mari et je dois aller lachercher, dit-il avant de se diriger vers son vhi-cule gar proximit du service durgence. Selondes mdecins de garde, les crises dulcre, les

    crises de clon, les gastrites, les indigestions etles intoxications alimentaires sont les cas les plusfrquents durant le mois de Ramadhan. Despathologies qui surgissent souvent aprs la ruptu-re du jene, car, explique-t-il, les gens mangentvite et ne lsinent pas sur les quantits et digrentainsi mal. A cela sajoute, la consommation deboissons gazeuses et celles acides telles que lescherbet qui sont ingurgites aprs de longuesheures de jene.

    Autre maladie signale, lhypoglycmie. Cene sont pas uniquement les diabtiques qui fontde lhypoglycmie. Mme les autres jeneurs nonatteints de diabte connaissent, eux aussi, desbaisses de glycmie durant le Ramadhan,explique lun des mdecins de garde auxurgences mdico-chirurgicales.

    Les dshydratations et les insolations sontgalement des cas assez rcurrents auxurgences. Le Ramadhan concide avec lt etcertains jeneurs sont victimes de dshydrata-tion, dinsolation ou alors de migraines, diraencore lun des mdecins.

    Le service de ranimation connat, pour sapart, de nouveaux cas notamment les coma-cto-siques (hausse de glycmie cause du non-res-pect du rgime alimentaire du patient) ainsi queles victimes des accidents de la circulation.

    R. N.

    Phot

    o:

    Sam

    irSi

    d

    Les urgences ne chment pas.

    Les membres de lassociation Les Amis deAbdelhamid Bezine, trs touchs par la pertedHenri Alleg, adressent sa famille ainsi qu tousses proches leurs condolances attristes.

    Ils les assurent en cette douloureuse circonstancede leur volont de poursuivre le combat pour la jus-tice et les liberts men par cet homme au destinexceptionnel.

    CONDOLEANCES

  • Avec lentre en fonction dediverses extensions desservantles banlieues de la capitale demme que laroport, le mtrodAlger totalisera lhorizon2025 une longueur de 55 kmalors quelle nest actuellementque de seulement 9,5km.

    M. Kebci - Alger (Le Soir) -Substantiel allongement de la lon-gueur du mtro dAlger dici unpeu plus dune dcennie. De seu-lement 9,5 km actuellementdepuis la mise en service le 1ernovembre 2011 aprs son inaugu-ration officielle la veille par le pr-sident de la Rpublique, de saligne Ha el BadrTafourah-Grande Poste, de dix stations, lemtro verra son rseau plus quequintupler l horizon 2025puisque son tendue sera porte 55 km.

    Ceci la faveur de la rceptionet de la mise en service de plu-sieurs extensions desservant lesbanlieues dAlger de mme quelaroport Houari Boumedine.

    Selon le P-DG de l'Entreprise dumtro d'Alger (EMA) qui sestconfi hier lAPS, les trois exten-sions en cours de construction (deTafourahGrande-Poste vers laPlace des Martyrs, sur une lon-gueur de 1,69 km, de Hai El Badrvers El Harrach sur une longueurde 4 km et de Ha El Badr versAn Nadja sur 3,70 km porteront 18 km ltendue du mtro en2018. Ce qui permettra, explique-ra Aomar Hadbi, de desservir desquartiers du centre-ville et de lapriphrie qui connaissent uneforte densit dmographique limage de La Casbah, une partiede Bab El Oued, Bachdjarah,Bourouba, El Harrach et la citAn Nadja (Gu de Constantine).Un rseau qui sera port deuxans plus tard 33 km avec larception prvue en dcembre2020, des lignes El HarrachBabEzzouarAroport (9 km) et AnNadja-Baraki (6 km).

    La capitale sera desservie parun rseau de 33 km couvrant,

    outre le centre-ville, les agglom-rations des priphries Est, Ouestet Sud et l'aroport. Une ligne ElHarrach- Bab Ezzouar-Aroportdont l entreprise ralisatrice,Cosider, entamera les travaux enautomne prochain. Et lhorizon2025, ltendue du mtro de lacapitale sera porte 55 km larception et lexploitation deslignes Bab El Oued-Chevalley sur8 km et Chevalley-Draria sur14 km, deux extensions qui sonten cours dtudes, prciseraencore Hadbi.

    Le premier responsable delEMA prcisera que le choix destracs des extensions du mtroobit bien des critres dontnotamment, le niveau de deman-de de transport sur certains axesurbains par rapport dautres, letaux daccroissement de la popu-lation et le taux de mobilit. Deschoix appuys, poursuivra-t-il, pardes tudes et des enqutesfaites auprs des citoyens afin dedterminer le besoin en moyens

    de transport et le taux daccroisse-ment de la population pour obtenirle taux de mobilit qui dtermineles couloirs envisageables. Cenest qu ce stade que la varianteest choisie, expliquera Hadbi quireviendra sur le retard accusdans les travaux du trononGrande Poste la Place desMartyrs sur 1,6 km dont le tauxdavancement est de 55%. Unralentissement d une grve, fin2012, de deux mois des tra-

    vailleurs du groupement algro-luso-brsilien (Gesi TP-Texeira-Andrade) en charge des chan-tiers.

    Cette extension se caractrisepar une une de ses stations, cellede la basse Casbah o, dcision at prise de la muer en une sta-tion-muse conscutivement ladcouverte sur les lieux, dimpor-tants vestiges archologiquesdatant de 2000 ans.

    M. K.

    Le SoirdAlgrie Actualit Lundi 22 juillet 2013 - PAGE 5

    HUIT ALGRIENS SUR DIX SERONT CITADINS DANS 20 ANS

    Politique de la ville cherche pilote

    Nawal Ims - Alger (Le Soir) -Plutt que de faciliter la mise enuvre de la politique de la ville, lamultitude de mcanismes mis disposition des diffrents secteursest un frein toute initiative. Etpour cause, labsence dintersec-torialit empche toute mise enplace dune stratgie nationalecomprise et assimile par tous.

    Le constat a t fait hier loc-casion de la journe dtude sur laville initie par le ministre delAmnagement du territoire, delEnvironnement et de la Ville. Ils ytaient nombreux pointer dudoigt le fait que lingnierie urbai-ne soit trs peu dveloppe etreste souvent cloisonne dans lesuniversits et plaider en faveur

    dun pilotage par un chef dor-chestre rattach une seulestructure et ayant suffisamment devolont politique pour mener bien les politiques.

    Des ponts doivent ncessaire-ment tre jets entre les diffrentssecteurs pour viter que les villesne continuent tre sans me etsans identit.

    Le dpartement de AmaraBenyouns rappelait hier que lesvilles concentrent prs de 65% dela population et que 15 millions decitadins taient attendus dans unevingtaine dannes. Une concen-tration de la population qui nesera pas sans consquence sur letissu urbain. Le ministre delAmnagement du territoire, de

    lEnvironnement et de la Ville plai-de pour une action globale etcohrente en mesure de mettreun terme la dgradation du

    cadre urbain, de donner unemeilleure image de la ville, de pro-mouvoir une conomie urbaine dequalit afin de satisfaire une

    demande sociale et conomiquede plus en plus forte, dharmoniserle cadre lgal et rglementaire li sa gestion et de mettre en placeun partenariat pouvant favoriser lacoordination entre les diffrentsacteurs et intervenants.

    En ouvrant une large concerta-tion avec les diffrents parte-naires, le dpartement deBenyouns vise produire unrfrentiel partag de la politiquede la ville et mettre dispositiondes acteurs publics une vision glo-bale et intgre de la politique dela ville, en mesure de pallier lesdsquilibres existants, dassurerune croissance harmonieuse desvilles et de planifier le dveloppe-ment durable des villes.

    Les spcialistes, pour leur part,esprent quau-del du diagnostic,de vritables actions serontmenes pour viter les erreursayant engendr des vil leshideuses sans qualit de vieaucune.

    N. I.

    Phot

    o:Sa

    mir

    Sid

    Phot

    o:Sa

    mir

    Sid

    Les villes concentrent 65% de la population.

    Le rseau du mtro sera quintupl lhorizon 2025.

    Dans les vingt annes venir, huit citoyens sur dixvivront en ville. Une perspective qui fait peser davantagede craintes sur le cadre urbain. Face la multitude din-tervenants dans la gestion de la ville, les spcialistesappellent la dsignation dun chef dorchestre en mesu-re de mener une vritable politique urbanistique.

    MTRO DALGER

    Linaire de 55 km lhorizon 2025

    Des ossatures mtalliques au labelamricain pour des logements et desquipements publics algriens.

    Chrif Bennaceur Alger (Le Soir) -Cest lobjectif du pacte dactionnaires,sign hier entre le groupe Batimetal et lasocit amricaine FrameMax, sous lgidenotable du ministre de lIndustrie, de la Pmeet de la Promotion de linvestissement, duprsident du directoire de la SGPConstrumet, M. Lahlou et de lambassa-deur des Etats-Unis dAmrique en Algrie,Henry S. Ensher.

    Ce pacte dactionnariat, rgi par la rgledu 51/49, permet ainsi la cration dunesocit Frametal, spcialise dans la fabri-cation daciers lgers avec une largegamme de profilage et de haute facturetechnologique. Implante An Defla, uneusine sera dveloppe pour la fabricationdossatures mtalliques et lhabillage indus-triel de btiments pour tous types dusages

    (logements, complexes hteliers, com-plexes sportifs, btiments administratifs etindustriels...), selon des normes colo-giques et technologiques avances.

    Dune capacit court terme de 3 000logements puis de 12 000 logements par andici deux trois ans, ce projet sera opra-tionnel dici quelques mois. Reprsentantun investissement de 320 millions de dinarsau titre de lquipement, il permettra lacration de 300 emplois directs et de 4 000emplois indirects.

    Il sagit galement de booster la forma-tion des travailleurs et des cadres, notam-ment ceux de lengineering et de la fabrica-tion, indique-t-on.

    Objectif de ce partenariat, assurer untransfert optimal de lexpertise amricaine,la socit FrameMax base en Californie,tant rpute pour son savoir-faire dans laconstruction rapide, cologique et rsis-tante pour paraphraser son P-dg, Bob

    Young. Cela contribuera la livraisondquipements et de logements de hautequalit cologique, dans des dlais courtset des cots rduits, indique le P-dg deBatimetal, Boudjemaa Talai, liant ce parte-nariat la ncessit de la matrise tech-nolgique.

    Un partenariat que le ministre de

    lIndustrie, Cherif Rahmani, engag dansune dynamique de relance industrielle surune base pragmatique, progressive etconcrte, soucieux de continuer droulerle tapis rouge devant les vrais investis-seurs, a qualifi de collaboratif, intelli-gent, quilibr... .

    C. B.

    CONSTRUCTION MTALLIQUE

    Lancement dun partenariat algro-amricain

    SELON LAMBASSADEUR DES TATS-UNIS ENALGRIE

    La coopration se poursuivra dans le domainedes hydrocarbures

    La coopration algro-amricaine se poursuivra dans le domaine des hydrocarbures.Cest ce que lambassadeur des Etats-Unis dAmrique, Henry S. Ensher, a assur hier.Nous poursuivrons nos relations historiques dans le domaine des hydrocarbures,dclare lambassadeur.Et cela, mme sil y a des opportunits de coopration horshydrocarbures, indique le diplomate amricain, optimiste et assez confiant quant auxperspectives de croissance et de dveloppement conomique en Algrie.

    C. B.

  • Le SoirdAlgrie Lundi 22 juillet 2013 - PAGE 6Actualit

    Le procs des assassins desjeunes Brahim Hachiche et HarounBoudaira, qui sest ouvert hier au tri-bunal criminel prs la cour deConstantine, na pas t, en termede droit, un moment fort ou encoreune rfrence de jurisprudence. Etpour cause, nonobstant latrocit dumfait et lampleur du drame subi parles familles des victimes et lin-croyable cho qua suscit cetteaffaire au mois de mars dernier, lonaura presque permis en dfinitive, deux criminels inconsistants, de nar-guer la justice.

    Une affaire non inscrite au rle dela session criminelle en cours et quelon vient juste de programmer enaudience exceptionnelle non paspour son caractre exceptionnelmais pour ce quelle constituecomme lest incommodant pour laquitude sociale.

    Quoi quil en soit, des auditions etdes interventions inaudibles etdevant un cran dress par les robesnoires entre la salle dassistance etle prtoire, les journalistes prsentsntaient gure dans de bonnesconditions dcoute et dobservation.

    A lextrieur, le sige de la cour deConstantine tait sous bonne gardeds laube. Les badauds qui staientagglutins ds les premires heuresdu matin devant le palais resterontsur leur faim puisquils ne verrontpas arriver les deux bourreaux. Ilsagissait plutt de trois accusspuisquun troisime est venu se gref-fer aux deux autres, un acolyte quiaurait t mis au courant de la pr-sence des deux victimes au domicilelou par le premier accus OubiraHamza et qui aurait mme apport manger ce dernier alors quil se ter-rait sur les lieux du crime.

    Oubira Hamza aliasCatastrophe et Gouasmi Laminedit Mami se sont connus il y a plusde quatre ans en prison. Condamnpour vol deffets de fidles dans unemosque, Catastrophe aurait t,ds son incarcration, apostrophpar Mami emprisonn lui pour vol,agression et commercialisation dedrogue. Il aurait abus de lui sexuel-lement pour en faire par la suite soncompagnon consentant et intime.Une relation qui va se consolideraprs leur libration pour aboutir

    lun des plus abominables crimesjamais vcu par les Constantinois.Devant le juge, Catastrophe, quiavait avou son crime, tentera de sedisculper en chargeant son asso-ci du viol et des assassinats deHaroun et Brahim reniant ses aveuxdevant les enquteurs de la police, lejuge dinstruction et lors de saconfrontation avec son acolyte. Il nereconnatra que sa participation aukidnapping des deux enfants aumoment o lanalyse ADN dchan-tillons de sperme prlev sur lescorps des deux victimes ne laissaitpourtant transparatre aucun soup-on sur sa culpabilit.

    Evasif, il se contredira plusieursreprises mme sil avouera quilstait charg de jeter les corps desdeux victimes non loin du domicileo ils taient retenus quatre joursdurant, conscient cette fois-ci quedes tmoins lavaient formellementidentifi, dont un travailleur chinoisauquel il avait demand de laidepour porter la valise contenant lecorps de lune des deux victimes.Nullement perturb, Catastrophea, du haut de ses 22 ans, tent deberner tout le monde comme le luirappellera le reprsentant du minis-tre public. Une versatilit dont il afait dj montre lors de linstruction.

    Gouasmi Lamine, 38 ans, celuiqui tait pass lacte le premiersagissant du viol des deux enfantsle jour mme de leur rapt et quatre

    jours aprs en tranglant lune desvictimes laide dun tuyau gaz for-ant son acolyte excuter ladeuxime victime en se servant desa ceinture, a prfr, lui, sabstenirde rpondre aux question du prsi-dent de laudience se contentant dedire quil tait totalement trangeraux faits dont il est charg. Mami,dont lascendant sur son compa-gnon se vrifie dans les priptiesde cette affaire et au-del dans lesrapports quil entretenait avec luidepuis leur rencontre en prison,savait vraisemblablement que sonsort tait scell tant les preuves quilaccablent et ses aveux antrieurssont implacables. Et aucunementimpressionn par lattitude pour lemoins trange de laccus, le jugeprendra tout son temps pour lui rap-peler avec force dtails son rlemacabre dans cette affaire. Idempour Z. Bilal, 27 ans, qui entretien-drait lui aussi une relation douteuseavec Oubiri Hamza qui laurait misau courant de la prsence de deuxgamins chez lui et sollicitait ses ser-vices pour leur apporter manger.Celui-ci galement niera les faits ycompris la nature de sa relation avecCatastrophe.

    Dans son rquisitoire, le repr-sentant du ministre public sest atte-l dmontrer la culpabilit avredes deux accuss, du rapt, du viol etdes deux meurtres se basant sur lesrsultats, incontestables, de lexper-

    tise mdico-lgale, lesquels ontmontr clairement quOubiri etGasmi avaient abus sexuellementdes deux innocents enfants avant deles assassiner. En ce sens, sebasant toujours sur les rsultats delexpertise, les aveux des deuxassassins et les dclarations destmoins, le ministre public a tabliavec force dtails que chacun desactes des deux meurtriers tait cal-cul et prmdit. Aussi, a-t-il esti-m, il ne subsiste aucun doute quant la culpabilit de Mami etCatastrophe, des repris de justicenotoires connus pour leur penchantsexuel trange.

    Sagissant du troisime accus,Zehaf Bilel, le ministre public a esti-m que ce dernier tait li avec lesdeux autres notamment par ses pen-chants sexuels et son abus desdrogues. Aussi, sa participation dansle rapt, la squestration des enfants,est tablie. Il mrite pour ses actes laperptuit et de requrir la peinecapitale lencontre de GasmiYamine et Oubiri Hamza, poursuivistous les deux pour les chefs dincul-pation de kidnapping, abus sexuelavec violence sur un mineur de sexemasculin et meurtre avec prmdita-tion. Le troisime mis en cause danscette affaire, Zehaf Bilel, est poursui-vi pour sa participation dans le dlitdenlvement des deux enfants,Brahim et Haroun-Zakaria.

    K. G. et F. B.

    PROCS DES ASSASSINS DES ENFANTS HAROUN ET BRAHIM

    Catastrophe et Mami condamns la peine capitale

    Dans un procs expditif souhait, les assassins deBrahim Hachiche, 9 ans, et Boudaira Haroun, 10 ans, enmars dernier Constantine, ont t condamns, comme ilfallait sy attendre, la peine capitale alors quun troisi-me accus contre lequel le ministre public avait requis larclusion criminelle perptuit a, lui, t condamn dixannes de prison ferme.

    Publicit

  • Cest prs de sept annesque les fonctionnaires du secteurde lenseignement Bouira sontrests sans prestations sociales ;except pour les colonies devacances, et ce, afin que lalumire soit faite sur la nimeaffaire de dtournement de fondsrvle par les syndicats de lawilaya cette poque-l.

    Une enqute dont le dnoue-ment a t pass sous silence etqui na pu faire toute la lumire

    sur ce que sont devenues lessommes faramineuses restesgeles jusque-l. Linstallationdune nouvelle commission par leministre de lEducation nationa-le a nanmoins permis la reprisede lactivit sociale au bnficedes milliers de travailleurs dusecteur qui se sont empresssde se rapproprier les lieux, silongtemps dserts.

    Des prestations qui vont duremboursement des frais mdi-

    caux, analyses et cures ther-males, aux diffrentes aides auprofit des cas sociaux du secteuren passant par les fameux cr-dits la consommation ; sousforme de prts sans intrtsaccords pour lacquisition delogement, de vhicule ou dematriel lectromnager. Uneaide qui connat un franc succs,notamment pour lachat de vhi-cule avec plus de 1 700 postu-lants pour bnficier des 50 mil-lions de centimes, prts rembour-sables par ponction sur salaire etaccords par les uvressociales.

    Concernant les retraits de cesecteur, la reprise de lactivit

    sociale a permis ceux qui sont la retraite depuis 2011, annede linstallation de la nouvellecommission, de bnficier dunversement brut de 250 000 DAcomme aide de dpart la retrai-te, alors que les retraits davant2009 touchaient une aide de 30000 DA dcide par la commis-sion de lpoque. Seul bmol, lesretraits de lanne 2010 nebnficient daucune aide ; ayantt congdi en priode de blancsocial, lancienne commissionayant t releve de ses fonc-tions et la nouvelle ne les int-grant pas dans ses activits.

    Katya Kaci

    Rest bloqu depuis 2006 aprs la rvlation duneaffaire de dtournement de fonds, le bureau des uvressociales de Bouira a repris du service fin 2012 avec satte un nouveau prsident et une commission frachementinstalle par le ministre de lEducation nationale.

    Le SoirdAlgrie Lundi 22 juillet 2013 - PAGE 7Le Soir du Centre

    BOUIRA

    2010, anne blanche pourles retraits de lducation

    M'SILA

    Une autre victime

    de piqre de scorpion

    Malgr les efforts dploys parles diffrents services pour att-nuer les morsures scorpioniques,le scorpion continue son ravagemacabre dans la wilaya de M'sila.Cette fois-ci la deuxime victime at enregistre la semaine passedans la nuit de mardi mercredi,dans le village de Zitoun relevantde la commune de Maadid, o unjeune homme g de 28 ansrpondant aux initiales T. H. et prede deux enfants, est mort suite une piqure scorpionique chez lui. Ilest noter que la premire victimea t enregistre le mois passdans la rgion de Bou Taleb.

    Cet incident aurait pu tre vitsi la permanence mdicale aucentre de soins du village tait deservice, ou au moins si l'ambulan-ce tait disponible pour l'vacuer l'hpital de M'sila, selon quelquescontestataires qui ont manifestcontre cette situation dplorablevcue par les villageois, sachantque Zitoun est distant de 20 km duchef-lieu.Il est signaler que lawilaya de M'sila a enregistrdurant le premier semestre del'anne en cours, 71 cas depiqres scorpioniques pour la plu-part sont signals dans les com-munes du sud de la wilaya, avec65 cas inscrits au premier stade et6 cas au deuxime stade. Quant la ville de Boussada, elle seule aenregistr 36 cas durant la pre-mire quinzaine du mois de juillet.

    A. Ladi

    Malgr les prodigieux effortsdes associations Belombra etMarenostrum pour prserverlenvironnement de la ville auniveau du port de Cherchell etdes principaux sites, force est deconstater que le citoyen ne restetoujours pas impliqu dans cesouci de nettoyage et de propre-

    t permanents de la ville.Ce constat se vrifie au

    niveau de la banlieue Ouest dela ville proximit immdiate dela route nationale n11, o lesordures mnagres et autresimmondices sont jetes ple-mle mme le sol, dans uneindiffrence quasi-totale et gn-

    rale. Il faut toutefois convenirqu lorigine, toutes les artresde la ville taient dotes de bacs ordures en fer ou en plastique.Cependant, plusieurs de cesbacs nont pas rsist leur pro-jection par terre lors de leurmanutention.

    Ainsi, indiffremment, onconstate ces dgts et on conti-nue jeter dautres immondicesavec tout leur lot de maladieshydriques et dodeurs nausa-bondes. Les chiens se disputentles lieux aux chats et aux rats.

    Qui est responsable de cettat ? Qui doit svir ? Pourtantdans un pass proche, une op-ration grande chelle fut initiepar la dara et de la mairie deCherchell.

    Cette situation prend uncaractre plus alarmant et le malrisque de se propager, sachantquau bout de chaque quartier dela ville, de gros cbles entraventle passage des vhicules, enguise de dos-dnes, devantlinconscience gnrale.

    Larbi Houari

    TIPASA

    Pourquoi Cherchell est-elle si sale ?Les Cherchellois ont t agrablement surpris de voir

    sorganiser une campagne de volontariat de jeunes et demoins jeunes des quartiers de Kad Youcef et Taghirint pournettoyer lancien cimetire de toutes ces herbes sauvageset des dtritus.

    Plus de 1 400 interventions,sanctionnes par ltablisse-ment de 263 procs-verbaux,ont t effectues travers lawilaya de Tizi-Ouzou durantcette premire dcade duRamadhan par les brigadesde contrle de la qualit, despratiques commerciales et dela rpression des fraudes, aindiqu hier le directeur localdu commerce.

    Le bilan de ladministration ducommerce pour la priode consid-re, fait tat de la saisie de plus de13 quintaux de produits alimen-taires divers, dont 10 qx de viandesblanches provenant dabattagesclandestins ne disposant pasdagrment sanitaire, a prcis lAPS M. Doguemane Okacha.

    Pour des infractions lies au

    dfaut dhygine, il a t galementprocd la fermeture de 3 locauxcommerciaux.

    Pour ce qui est des pratiquescommerciales, les oprations decontrle ont donn lieu la ferme-ture de 9 locaux commerciaux pourexercice dactivit sans registre decommerce.

    Lors dune opration de contrleroutier, les mmes brigades ont,par ailleurs, intercept un charge-ment de pices de rechange dim-portation pour vhicules non ti-quetes, a ajout le mme res-ponsable, prcisant que le dossierdu concern a t transmis la jus-tice pour poursuite judiciaire pourimpair la lgislation commercia-le.

    Sur le plan de la disponibilitdes produits, ce responsable assu-re qu'aucune rupture ou pnurie

    na t accuse en matire dap-provisionnement en produits delarge consommation, tout endplorant, cependant, le manquedespaces appropris pour la ventedu poulet congel au prix de230 DA le Kg, sachant, a-t-il dit,que seuls 4 points de vente de ceproduit ont t ouverts en ce moisde Ramadhan travers la wilaya.Ce manque de concurrence estmis dailleurs profit par les mar-chands de volaille qui coulentleurs produits entre 300 et 350 DAle kg, a-il observ.

    Pour ce qui est du lait pasteurisconditionn en sachet, le directeurdu commerce a estim que lesbesoins de la wilaya sont large-ment couverts par la productiondes 4 laiteries existantes, quiva-lent une moyenne journalire de380 000 litres.

    TIZI-OUZOU

    Plus de 1 400 interventions effectuespar les brigades de contrle du commerce

    DJELFA

    Plus de 300 PME cresau premier semestre 2013

    Trois cent vingt petites et moyennes entreprises(PME) ont t cres Djelfa durant le premiersemestre de cette anne 2013, a-t-on appris hier auprsde la direction locale de lindustrie, de la PME et de lapromotion de linvestissement.

    Une grande partie de ces PME, ayant gnr au total1 040 postes demploi, ont investi le secteur du btimentet des travaux publics, avec prs dune centaine dunitsayant permis la cration de 232 emplois, au moment ole reste active dans les secteurs du commerce, lagricul-ture et les services notamment, a-t-on ajout.

    Selon la mme source, ce nombre de PME cres esten hausse de 102 units comparativement la mmepriode de lanne dernire, un chiffre qui traduit le suc-cs des nouvelles mesures incitatives introduites au pro-fit des jeunes promoteurs de projets et des investis-seurs, a-t-on assur.

    La wilaya de Djelfa compte 5 755 PME, dont la contri-bution est estime 19 192 emplois, dans le marchlocal du travail, notamment dans le secteur du btimentet des travaux publics, qui compte lui seul 3 500 unitsemployant 10 698 personnes, a-t-on indiqu de mmesource.

  • Le SoirdAlgrie Lundi 22 juillet 2013 - PAGE7Le Soir de lEst

    SOUK AHRAS

    Plus de 300 dossiers de rgularisation de constructionsdans le cadre de la loi 15-08 restent en suspens

    Lors de sa dernire visite la commune d'El Aouana,le wali a t interpell par unjeune entrepreneur, dans lalocalit de Timizer, sur lapnurie du sable qui se poseavec acuit depuis cette fer-meture.

    Interrog par nos soinssur les raisons de cette fer-meture et les options envisa-ges. Ali Bedrici nous a affir-

    m que c'est l'Agence natio-nale du patrimoine minier quia refus le renouvellementdes contrats d'exploitationen raison du non-respectdes normes d'exploitation.

    Et pour remdier cettesituation, le premier respon-sable de la wilaya a dclarqu'il est en train denvisagerune ventuelle mise enplace d'une entreprise

    publique disposant d'unestation de concassage auniveau d'un oued afin derpondre aux besoins deschantiers en cette matirevitale, pour l'excution desprogrammes d'quipementspublics et de logementsdans les dlais et derpondre aux attentes descitoyens. Par ailleurs, ilconvient de souligner que lafermeture de la sablire deOued Zhor a provoqu uneflambe vertigineuse desprix du sable.

    A ce sujet, questionnpar nos soins, un entrepre-

    neur connu sur la placelocale sous couvert de l'ano-nymat, a affirm que le prixd'un camion de sable de 15tonnes a doubl en passantde 25 000 DA 50 000 DA.

    Une flambe qui risqued'avoir des rpercussionssur le cot de ralisation decertains projets qui font sou-vent l'objet des rvalua-tions qui, pour certainsconnaisseurs, constituentune corruption tacite face l'absence d'un contrlerigoureux des services del'Etat.

    Bouhali Mohamed-Cherif

    APRS LA FERMETURE DE LA SABLIRE DE OUED ZHOR

    Les prix du sable flambent Jijel

    Assurment depuis la promulga-tion de cette loi, les services tech-niques de lAPC du chef-lieu de lawilaya de Souk Ahras ont recensquelque 1 100 demandeurs deconformit dont plus de la moiti at enregistre dans la communede Souk Ahras. A ce jour, seule-ment 600 dossiers sont passs ltude. La majeure partie desdemandeurs de rgularisation de

    leur situation administrative estconstitue de propritaires dhabita-tions individuelles sont toujours enattente ; les responsables chargsde rgulariser ces dossiers en souf-france depuis des annescafouillent tandis que les citoyensressentent un grand dpit. Il faut ledire, prs de cinq ans aprs sa pro-mulgation, la loi du 20 juillet 2008,fixant les rgles de mise en confor-

    mit des constructions et leur ach-vement, na pas connu une applica-tion effective au niveau de SoukAhras ville.

    Pis encore, lopration est resteau point mort dans les grands quar-tiers alors que la dure de validitdes dispositions su-cites a expirhier, le 20 juillet,. Ainsi malheureu-sement, plus de 300 dossiers dpo-ss par les citoyens auprs descommissions de dara sont ren-voys aux calendes grecques.Plusieurs souscripteurs dans cettedmarche ont pris attache avec LeSoir dAlgrie car ils ont t offus-qus par la nonchalance de la dara

    et lAPC pour les rgulariser. Lesparties prenantes dans cette affairese renvoient la balle. LAPC affir-me que cest la dara et vice versalaissant ces malheureux citoyenssans permis de construire ni confor-mit ! Un pre de famille habitantdans une maison construite depuisplus dune quinzaine dannes dansun lotissement priv non rgularisjusqu ce jour, nous a rvl, quejai voulu mettre le doigt sur la plaiecar mon dossier a eu laccord admi-nistratif mais pas celui des servicestechniques, les responsables auniveau de la dara de Souk Ahras etceux de la municipalit pour ne pas

    exhiber que lopration est resteau point mort pendant des annes,voulant tout prix se ddouaner decet impair me disent sans vergogneallez la justice !

    Un tel argument est irrecevable,car du point de vue rglementation,rien nexplique un tel blocage dau-tant plus que la quasi-totalit desdemandeurs rpondent aux condi-tions numres dans la loi enquestion. A vrai dire, le problmenest que la consquence de labureaucratie et la carence manifes-te des responsables en charge decette opration.

    Barour Yacine

    La loi 15-08 de 2008, explicitant les modalits permet-tant le parachvement des constructions, constitue cesderniers jours, au niveau de la ville de Souk Ahras, lundes sujets qui effarouche les citoyens en attente de rgu-larisation de leurs dossiers depuis des annes.

    OUM EL BOUAGHI

    La DPC dresse son bilanDans le cadre de ses activits de contrle et de

    rpression des fraudes et dans un bilan rendu public, laDirection du commerce de la wilaya d'Oum El Bouaghifait tat de 1 037 interventions des brigades de contrlecomptabilises durant la premire dcade (11 au 20juillet 2013).

    Ces interventions se sont soldes par l'tablissementde prs de 200 procs-verbaux l'encontre de commer-ants indlicats, transmis la justice, et 8 fermeturesadministratives du commerce pour dfaut de registre ducommerce et vente de produits impropres la consom-mation.

    S'agissant de la qualit, pas moins d'une douzained'chantillons ont t prlevs des fins d'analyses parles brigades, qui ont aussi procd la saisie de mar-chandises estimes plus de 100 000 DA.

    D'autre part, les mmes services font part de 234000 DA de dfaut de facturation comptabilise, ainsique 33 cas d'opposition, et 40 cas de dfaut du registredu commerce, une saisie de prs de 9 000 DA de cimentgris vendu un prix illgal.

    M. C.

    VOL DE CHEPTEL GUELMA

    Arrestation de deux individus Bouchegouf

    Une bande de malfaiteurs spcialise dans le vol debtail et de divers objets, sous la menace d'armesblanches, a t mise hors d'tat de nuire, cette semai-ne, par les lments de la police judiciaire de la dara deBouchegouf. Deux membres de la bande, qui opraientdans cette rgion, gs de 20 et 30 ans, ont t arrtset placs en dtention provisoire par le magistrat ins-tructeur prs le tribunal de Bouchegouf. Ils sont poursui-vis pour constitution de bande de malfaiteurs, vols qua-lifis et atteinte aux biens dautrui. Cette opration a tdclenche suite une plainte dpose par un quinqua-gnaire qui a reu la visite de ces malfaiteurs, dans lacit An Kharouba, et qui ont emport avec eux plusieursttes d'ovins.

    Le vol de cheptel ovin, notamment dans la rgion deBouchegouf, ne cesse de prendre de lampleur, eugard au nombre daffaires traites ces derniers temps.

    N. Guergour

    La fermeture de la sablire de Oued Zhor parl'Agence nationale du patrimoine minier pertur-be fortement la cadence des chantiers de rali-sation des quipements publics et les diffrentsprogrammes de logement.

    A loccasion du mois deRamadhan, la Direction de laculture de la wilaya a laboreun riche programme dactivitsculturelle et artistiques com-portant du thtre et des soi-res chabi pour meubler lesveilles de ce mois sacr.

    Pour les mordus du thtre et durire, ils seront au rendez-vous partirde jeudi prochain avec les ttes daf-

    fiche de la comdie algrienne qui dfi-leront sur la scne de la maison de laculture Omar Oussedik. Selon le direc-teur de la culture Khaldi Mokhtar, ladixime dition de cette manifestationorganise par la Direction de la cultureen coordination avec lassociation cul-turelle El Falk verra la participation descomdiens connus sur la scne natio-nale, dont Hakim Dekkar, Hindou,Mourad Saouli, Kamel Abdate,Mohamed Bessam, lAssociation du

    thtre de la wilaya de Chlef, AddesIsmehane de la wilaya de Guelma.

    Le programme des veilles du moisde Ramadhan prvoit aussi des soi-res musicales chabi animes pardes chanteurs locaux tels NacereddineZama, Mkidche Aziz, BenzerbMohamed, Berri Ahmed, SadoudiMohamed, Benhadj Haroune, ChouikhMohamed, Rida Mouad, BousderBoudjema.

    B. M.-C.

    Un riche programme pour les soires

    CHEKFA

    Lancien souk, un quartier en difficultLe cadre de vie des habitants du quartier de l'ancien

    souk, relevant de la dara de Chekfa, connat une perp-tuelle dgradation.

    En effet, le visiteur de ce quartier comptant une cit de80 logements et plus d'une centaine d'habitations indivi-duelles sera frapp par l'tat des lieux qui rgne dans leditquartier : l'tat lamentable du chemin de wilaya longeantledit quartier et ses ruelles ainsi que la dfectuosit del'clairage public. Une situation qui rend le quotidien de ses

    habitants de plus en plus difficile, faute de certaines condi-tions lmentaires.

    Face cette situation de plus en plus ardue, lescitoyens interpellent les services de la Direction de l'urba-nisme et de la construction pour lventuelle inscriptiond'une opration dans le cadre de l'amlioration urbainepour la prise en charge de leurs proccupations lies leurvcu quotidien .

    B. M.-C.

  • Relizane va prendre bras-le-corps la lutte contre la mendicit et levagabondage. Cest sur ordre duchef de lexcutif quune commissioncharge de cette mission est enpasse dtre mise sur pied. Elle seracompose de plusieurs partenairesdont des responsables des servicessociaux, de la Protection civile, dusecteur de la sant, des services delordre, du Croissant-Rouge et desprsidents dAPC.

    Il est clair quune telle missionncessite la conjugaison des effortsde tous les reprsentants des autori-ts locales tant elle est dlicate.Ramasser des gens qui font lamanche dans la rue ou qui squattentun coin ne sera pas forcment chose

    aise. Car laccomplissement de cettetche doit saccompagner de tact etde doigt afin de prserver la dignithumaine. La prsence de ceshommes et femmes, parfois accom-

    pagns denfants, sur les trottoirs ou lentre des commerces renvoie, deprime bord, une image insoutenablequil faudrait imprativement corri-ger. Or, la ralit serait autre, selondes sources proches de ce dossier.

    La majorit de ces demandeursdobole ne serait, en fait, que defaux mendiants. Pis, certainesfemmes se servent de nourrissons

    qui ne sont mme pas les leurs pourattendrir les passants.

    Ces pratiques sont donc plusproches de lescroquerie que dubesoin. Cest, dailleurs, en se basantsur les interventions des servicessociaux que la commission, une foissur pied, sattellera vacuer cespseudo-indigents.

    A. Rahmane

    Le phnomne de la mendicit a pris de lampleurdepuis quelques annes, en raison de la dgradation de lasituation socio-conomique des franges les plus fragilesde la population.

    Le SoirdAlgrie Lundi 22 juillet 2013 - PAGE 7Le Soir de lOuest

    RELIZANE

    La mendicit prend de lampleurORAN

    Saisie de 7 tonnes

    de cuivre Plus rien narrte les voleurs

    de cuivre, ils agissent partout etsans aucun scrupule et souventils reviennent mme sur les lieuxo ils ont dj agi pour voler lenouveau cuivre rinstall.

    La semaine coule, un ta-blissement scolaire a fait les fraisde ces voleurs de cuivre qui sesont introduits dans les lieux o ilsont emport tout ce qui relve dela matire du cuivre : robinets ettuyauteries. Suite quoi, ltablis-sement a port plainte qui a tsuivie dune enqute mene parla 20e Sret urbaine dEl Barki.Ds lors, le lien a t vite fait avecun individu connu dans cette loca-lit pour ses activits dans larcupration du cuivre et sarevente.

    Lindividu possde un hangarau niveau de Hai Cheklaoua o ilgarde tout arrivage de cuivre deprovenance douteuse, sous cou-vert de la rcupration de dchetsen vue de les recycler.

    La perquisition a permis lasaisie de 7 tonnes de cuivre etlarrestation du commanditaire,g de 30 ans. Dans le mmesillage, il a t procd larresta-tion dun homme g de 26 ans,qui exposait la vente de la fer-raille, principalement du cuivresur le trottoir en choisissant unlieu stratgique de sorte quil puis-se guetter toute intervention de lapolice et prvenir ses complices.Les deux mis en cause ont tplacs sous mandat de dpt.

    Amel Bentolba

    Revoil lesvoleurs de

    sacs main ! Les vols de sacs main signa-

    ls durant le mois de Ramadhande 2012 ont cr une paniquechez les femmes qui craignenttoujours den tre dlestes.

    Pensant quen retirant toutbijou de valeur qui puisse attirerles voleurs elles allaient tre labri, elles ne savaient pas queces voyous passeraient ltapede larrachage pur et simple.Depuis le dbut du mois de ceRamadhan, la crainte de voir cephnomne rapparatre taitomniprsente, jusqu ce que lin-formation faisant tat de vol desacs main refasse surface.

    La dernire agression en datea cibl une jeune fille du quartierde Protin dont les auteurs ont tarrts par la sixime Sreturbaine. Il sagit de deux individusgs de 22 et 27 ans des habitusde la criminalit et qui utilisaientune voiture de location, loue An El Turck, lieu de leur rsiden-ce. Lenqute qui a men cesdeux individus a rvl que lesdeux mis en cause pensaientquen agissant loin de leur secteurils pourraient loigner tout soup-on sur eux, mais ctait sanscompter sur lefficacit des ser-vices de police.

    A. B.

    Dix commerces ont t ferms par lesdiffrentes brigades des services decontrle et de la rpression des fraudesrelevant de la Direction du commerce dela wilaya dAn-Tmouchent, en ces dixpremiers jours du mois sacr.

    La vingtaine de brigades, charges de veiller laqualit des produits mis en vente par des commer-ants de la wilaya de An-Tmouchent, a sillonn plu-

    sieurs communes de la wilaya o elle a procd lasaisie d'importantes quantits de produits alimen-taires impropres la consommation estimes plusde 50 kilos, tels que les viandes rouge et blanche, lemerguez, le cachir, le fromage et le yaourt.

    Selon un bilan tabli par les services de la DCPdurant les dix premiers jours de ce mois sacr, 164interventions ont t effectues par les services decontrle de la qualit et de la rpression des fraudesqui ont relev 39 infractions sanctionnes par 38 P-V

    pour vente de produits impropres la consommation.Par ailleurs, huit locaux ont fait l'objet de dcision

    de fermeture pour dfaut de registre du commerce etpratiques commerciales autres que celles prvuessur le registre du commerce. La valeur globale desproduits saisis est de 27 400,00 DA.

    Trente autres P-V ont t dresss contre d'autrescommerants dont deux sont sanctionns par des fer-metures.

    S. B.

    A laffiche, plusieurs personnalitsdu monde de la culture, du sport, delconomie, de la rvolution, voire desnotables de la ville, sont programmes,pour lanimation de ces soires rama-danesques sous diffrents thmes.

    Les veilles se droulent au centreculturel nouveau dAn-Sefra, raisonde deux jours par semaine (lundi et ven-dredi). Trois confrences ont t djtenues, la premire a t donne par leprsident de lassociation Irchad-El-Islah Sekkouri A. Rahmane, sur le rlede lassociation sur la bienfaisance ; laseconde du moudjahed KhelifiBounoua, sur les batailles de la rgion,notamment son tmoignage sur labataille de Mzi (1960) o la France a

    enflamm le mont Mzi du napalm ; latroisime veille a t consacre lapresse du temps du parti unique, exp-rience dun correspondant de presse

    dantan, avec M. Chiha Boubekeur. Pour les soires restantes, lasso-

    ciation recevra lex-crossman desannes 70, le mdaill au grand palma-rs, lathlte Adat Mehdi (JO LosAngeles, Split, Rabat, Dakar) ; unautre thme sur le cinma par lcrivainBellia Beghad de Mcheria, qui a ditun livre sur le cinma algrien ; le dve-loppement local, exprience dun ex-

    P/APC de Mcheria en loccurrenceBouzerouata Abdallah ; une autre ren-contre du mme sujet avec le P/APCactuel dAn-Sefra.

    Dans le sillage, la Direction de laculture de la wilaya de Nama a pro-gramm en parallle des soires artis-tiques et musicales travers les com-munes de la wilaya.

    B. Henine

    AN-SEFRA

    Veilles ramadanesques Lassociation culturelle Safia Ketou de An-Sefra, a, avec la

    collaboration de la Direction de la culture de la wilaya deNama, concoct un riche programme danimation culturelledurant le mois de Ramadhan.

    DCP DE AN-TMOUCHENT

    10 commerces ferms depuis le dbut du Ramadhan

    Les services des douanes de lawilaya de Tlemcen ont procd la sai-sie dimportantes quantits de carburant(780 431 litres) et de 16 tonnes de cuivre,au niveau de la bande frontalire.

    Afin de lutter contre ce flau, les services descurit ont difi 24 postes de surveillance le longdu trac frontalier, mais cela reste insuffisant, sans

    une couverture arienne. Selon des estimations, desmilliers de litres de carburant ont t exports frau-duleusement de lautre ct de la frontire, cepen-dant il faut dire que les quantits saisies ne repr-sentent quune infime partie du volume de la contre-bande.

    Dans les annes 1980, on parlait seulement deZouiya qui tait une vraie zone franche dans la darade Bni-Boussad, mais aujourdhui, cest toute lawilaya de Tlemcen qui croule sous le poids du tra-

    bendo. Des annes durant, les pouvoirs publics ontferm les yeux sur ce flau, ce qui a engendr unesituation de fait accompli qui chappe tout lemonde.

    En attendant, les automobilistes subissent unvritable supplice pour quelques litres dessence. Ilsuffit de voir ces interminables chanes devant lesstations-service sous un soleil de plomb pour vousdonner lenvie de liquider votre vhicule.

    Asmaa Haffaf

    TLEMCEN

    Saisie de 780 000 litres de carburant durant le dernier semestre

    5 restaurants ouverts pendant le RamadhanLe Croissant-Rouge algrien de Relizane annonce l'ouverture de cinq restaurants au service des dmunis et des

    voyageurs de passage. Ces restaurants sont situs Relizane centre , Ammi-Moussa, Oued Rhiou, Mazouna et ElMatmar. Ces restaurants pourront servir 600 1 000 repas par jour consommer sur place ou emporter, soit unemoyenne de 200 repas par restaurant. Bien entendu, ces restaurants ont subi le contrle de la commission de wilayacharge de donner le quitus pour l'ouverture d'un restaurant caractre caritatif pendant le mois de Ramadhan.

    Ces restaurants du CRA de Relizane seront encadrs par des bnvoles dont la plupart sont des diplms ensecourisme. Le CRA de Relizane prvoit galement la distribution de couffins rpartis sur les 38 communes de lawilaya... L'opration a connu une entame le dbut du mois de Ramadhan et a concern en priorit les femmes divor-ces, les veuves, les handicaps... A. R.

    ENVENIMATION SCORPIONIQUE NAMA

    Encore un dcs AslaUne enfant de six ans a trouv la mort des suites des complications graves causes par une envenimation scor-

    pionique, alors quelle jouait dans la cour du domicile familial, Belgourad, un hameau pastoral situ quelques enca-blures de Asla.

    La victime qui na pu rsister la forte dose du venin inject par lanimal a rendu lme peu aprs. Notons que cette disparition tragique vient juste aprs le dcs, dans les conditions similaires, dun adulte de 27

    ans enregistr au dbut de ce mois de juillet An-Sefra. B. H.

  • Soir CorruptionLe SoirdAlgrie Lundi 22 juillet 2013 - Page 10Le Soir dAlgrie - Espace Corruption - E.mail : soir_corruption@hotmail.com

    COUCOU, Y A-T-IL UN MINISTRE DES FINANCES ?

    Observatoire de la commande publique enattente dinstallation depuis 3 longues annes

    Le 20 novembre 2012, leministre des Finances, dansune dclaration rapporte parlAPS (en marge de sesrponses aux snateurs, rela-tives au texte de loi de financesde 2013), avait annonc quecet observatoire devrait voir lejour vers la fin de 2013. Pour-quoi ce report ? Quest- ce quicomplique cette installation,alors quil y a urgence ? Leministre lui-mme affirmait lorsde cet entretien que cet obser-vatoire sera un outil statis-tique, de suivi et de gestionmais aussi de contrle desmarchs publics. Justement propos de contrle, monsieurle ministre, il y a le feu dans lamaison des marchs publics !Faut-il attendre, sans rien faire,que ldifice soit totalementdtruit par la mauvaise gestionet la corruption dans les mar-chs publics ? A quoi serviraitalors un observatoire devantun amas de cendres ? Toujoursselon lAPS dans cettedpche date du 20novembre 2012, interrog poursavoir si la cration dune telle

    structure avait un lien avec lesscandales ayant frapprcemment certaines transac-tions publiques, le ministre desFinances avait donn une rpon-

    se bien trange : Il ny avaitaucun lien entre les deux ques-tions, dailleurs lide de crationde lobservatoire date de plu-sieurs annes. (2010 en fait).

    Cr en 2010, rglementationmodifie en 2012

    et toujours non effectif !En fait lObservatoire de la

    commande publique (OCP) at cr par dcret prsiden-tiel n10-236 du 7 octobre2010 portant rglementationdes marchs publics (publiau Journal officiel n58 du 7octobre 2010) dont larticle175 nonce quil est crauprs du ministre chargdes Finances un observatoireconomique de la commandepublique qui est chargdeffectuer annuellement unrecensement conomique dela commande publique,danalyser les donnes rela-tives aux aspects cono-miques et techniques de lacommande publique et defaire des recommandationsau gouvernement.

    Il est mme prvu un textedapplication pour fixer les mis-sions, la composition, lorgani-sation et les modalits de fonc-tionnement de lobservatoire :ce dcret excutif nest tou-jours pas paru depuis...

    octobre 2010 ! Dans ce codedes marchs publics, il taitmme annonc que les ser-vices contractants devaienttablir des fiches statistiques transmettre lObservatoirede la commande publique, etque le modle de cette ficheainsi que les modalits durecensement des marchspublics seront fixs par arrtdu ministre charg desFinances : l aussi, cet arrtnest toujours pas paru.

    Plus grave encore concer-nant tous ces retards dans laparution des textes dapplica-tion, le code des marchs allaitsubir en janvier 2012 une nou-velle modification sans cons-quence particulire sur les dis-positions relatives cet obser-vatoire, alors que ce derniernavait toujours pas t instal-l. Au moment o les scan-dales de corruption se multi-plient linfini, le ministre desFinances est dans lincapacitde mettre en application desdcisions rglementaires dontil a la charge.

    Djilali Hadjadj

    Dans le code desmarchs publics doc-tobre 2010, il est ques-tion de mettre en placedans le cadre de lalutte contre la corrup-tion (article 60).

    Un code dthiqueet de dontologie enmatire de marchspublics fixant les droitset obligations desagents publics lors ducontrle, la passationet lexcution dunmarch public, contratou avenant seraapprouv par dcretexcutif.

    Prs de 3 longuesannes plus tard, tou-jours pas de codedthique. Il faudraattendre le 3 juillet2013, via lAPS lagence gouverne-mentale Algrie Pres-

    se Service , et selonune source proche duministre desFinances (pourquoi cetanonymat), pour ensavoir plus sur ce codedthique qui seraiten cours de finalisa-tion. Pourquoi mettreplus de 33 mois pourfaire une pareilleannonce et pourquoiautant de temps pourrdiger et faire approu-ver par le gouverne-ment un tel texte ?

    Et doser dclarerdans ce mme com-muniqu anonyme quellaboration dundocument de cettenature procde de lavolont manifeste despouvoirs publics depermettre aux agentspublics dexercer leursmissions dans un

    cadre transparent etexplicite quant leursdroits et obligations.Au moment o les vio-lations du code desmarchs publics semultiplient grandechelle alimentant lacorruption, cettevolont manifestene semble pas pressoutre mesure.

    Le comble danscette histoire, cest quedans le mme commu-niqu du ministre desFinances, on rappelleque lide de ce codedthique a pour rf-rence larticle 7 de laloi du 20 fvrier 2006relative la prventionet la lutte contre la cor-ruption : de 2006 2013, le codedthique est en gesta-tion depuis 7 ans !

    Est-ce si compliqu de grer un site internet ? Pourquoi le crer si cest pour lelaisser dans un tel abandon ? Cest le cas du site du ministre des Finances.

    Il est temps de lactualiser, de lalimenter et de le dpoussirer. Une fois retap,le site peut contribuer fournir plus de transparence dans le droit laccs lin-formation pour tous. Et comment expliquer que la rubrique la plus indigente et lamoins alimente comme par hasard , de ce site web du ministre des Financessoit celle des marchs publics ?

    O est pass le code dthique et de dontologie pour

    les fonctionnaires grant les marchs publics ?

    Cr en France par l'arrt du 10novembre 2005, l'Observatoire cono-mique de l'achat public (OEAP) rassembleles acteurs de la commande publique. Il apour missions essentielles dtablir lerecensement conomique des achatspublics, den tirer des analyses cono-miques et de constituer un lieu de concer-tation grce, en particulier, aux groupesd'tude des marchs (GEM) et aux ate-liers de rflexion.La direction des affaires juridiques duministre charg de l'Economie en assurele secrtariat gnral. LOEAP est placauprs du ministre charg de lEconomie.Sa composition large est reprsentative

    de lensemble des acteurs de la comman-de publique. Il regroupe des responsablesau niveau central de la mise en uvre despolitiques publiques conomiques, desreprsentants du monde de lentreprisedont 3 particulirement reprsentatifs desPME-PMI, ainsi que toutes les catgoriesdacheteurs publics : reprsentants desprincipaux dpartements ministrielsacheteurs, reprsentants des associationsdlus locaux, reprsentants des entre-prises publiques et des acheteurs particu-liers que sont les acteurs de lconomiemixte, du secteur hospitalier, deschambres de commerce et dindustrie.

    LSC

    Lexprience franaise

    Lurgence dactualiser, dalimenteret de dpoussirer le site internet

    du ministre des Finances

    LLee ccooddee ddeess mmaarrcchhss ppuubblliiccss ddooccttoobbrree 22001100 aavvaaiitt pprrvvuu llaa ccrraattiioonn dduunn oobbsseerrvvaattooiirree ddee llaa ccoommmmaannddee ppuubblliiqquuee :: pprrss ddee 33 aannnneesspplluuss ttaarrdd,, ttoouujjoouurrss rriieenn,, ssii ccee nneesstt ddeess aannnnoonncceess ddee tteemmppss aauuttrree vveennaanntt dduu mmiinniissttrree ddeess FFiinnaanncceess vvooqquuaanntt lliinnssttaallllaattiioonnpprroocchhaaiinnee ddee cceett oobbsseerrvvaattooiirree.. PPoouurrqquuooii ttoouutt ccee rreettaarrdd ?? EEtt ppoouurrttaanntt,, aauu vvuu ddeess nnoorrmmeess ssccaannddaalleess ddee ccoorrrruuppttiioonn rrssuullttaanntt

    pprriinncciippaalleemmeenntt ddee llaa vviioollaattiioonn dduu ccooddee ddeess mmaarrcchhss ppuubblliiccss,, llaa mmiissee eenn ppllaaccee ddee cceett oobbsseerrvvaattooiirree eesstt uunnee uurrggeennccee..

  • Le SoirdAlgrie Culture Lundi 22 juillet 2013 - PAGE 11

    SALLEALGERIA (RUE DIDOUCHE-MOU-RAD, ALGER)Lundi 22 juillet 22h 30 : Concertdu groupe Grooz (dans le cadre desMille & Une News).

    ESPACE PLASTI (28, RUE DESFRRES KHELFI (EX-RUE BUR-DEAU, ALGER-CENTRE)Lundi 22 juillet 22h 30 : Ren-contre littraire avec Sarah Haiderautour de son roman Virgules entrombe.

    THTRE DE PLEIN AIR CASIF DESIDI FREDJ (EST DALGER)Lundi 22 juillet 22h : Concerts decheb Adel, Nacereddine Blidi, Hosnia,Halim Romain et Kader lOranais.

    PALAIS DE LA CULTURE MOUFDI-ZAKARIA (KOUBA, ALGER)

    Lundi 22 juillet 22h 30: Concert delassociation andalouse les RossignolsdAlger.

    MAISON DE LA CULTURE RACHID-MIMOUNI DE BOUMERDSLundi 22 juillet : Soire anime parDalila Nam et Hasnaoui Amechtouh.

    KHEIMA BEACH DU SHERATONCLUB-DES-PINS (ALGER)Lundi 22 juillet 22h : Salsa Party 2avec Maxime Salsa.

    NOUVEAU CHAPITEAU DE L'H-TEL HILTON (PINS MARITIMES,ALGER)Lundi 22 juillet en soire : Concertde Magic System. Prix : 1500 DA.

    SALLE DE CONFRENCES MAH-MOUD-DARWISH (18 A, RUE

    ZIGHOUT-YOUCEF, CANASTEL,ORAN)Lundi 22 juillet 22h 30 : Confren-ce LUniversit face sa responsabi-lit sociale, par Noureddine BachirBouiadjra, Pr de mdecine, anciendoyen de la facult de mdecinedOran.

    Nadi El Anka du complexe culturelLadi-Flici (Bd Frantz- Fanon, Alger)Lundi 22 juillet 23h : Soire chabiavec Boubaker Hattali et Tahar Zeha-ni.

    SALLE EL-MOUGGAR ( ALGER-CENTRE)Lundi 22 juillet 22h : Concerts deHassiba Abderaouf, Sid Ali Lekam etAziouz Ras.

    SALLE IBN-ZEYDOUN DE RIADH-EL-FETH (EL-MADANIA, ALGER)

    Jusquau 26 juillet 22h : 8edition du Festival culturel nationalde la chanson chabie.PORT DE PLAISANCE DE SIDI-FREDJ (ALGER)Jusqu' la fin du mois deRamadan : Ahmed-Karim Labchesignera ses livres sur les villes duSahel algrois : Chraga, unebanlieue dAlger, haouchs et villagesdu Sahel algrois ; Dly Ibrahim,Doura, Malma, Souidania etnouvelle ville de Sidi Abdellah etMonographies III ; Baba-Hassen,Draria, El-Achour, Ouled-Fayet,Khraicia.MUSE NATIONAL DART MODERNEET CONTEMPORAIN DALGER (25,RUE LARBI-BEN-MHIDI, ALGER)Jusquau 30 aot : Dans le cadre du50e anniversaire de lindpendance delAlgrie, le Muse public nationaldart moderne et contemporain dAlger

    et lInstitut culturel italien dAlgerprsentent lexposition Lesphotographes de guerre, avec lesphotographies Algrie 59 deVittorugo Contino.

    PALAIS DE LA CULTURE MOUFDI-ZAKARIA (KOUBA, ALGER) :Du 11 juillet au 4 aot : Exposition-vente dobjets dartisanat dart et dedcoration. Horaires : 22h-01h dumatin.

    GALERIE DARTS ACHA-HADDAD(84, RUE DIDOUCHE-MOURAD,ALGER) Jusquau 6 aot : Expositioncollective de lartisanat (cramiquedcoration sur bois, sur verre,florale).

    La rdition de La langue berbre vise mettre entre les mains des lecteurs moti-vs un outil de travail simple, lgant,mais qui ne sacrifie jamais la rigueur et lavaleur scientifique du thme. N au seindune famille duniversitaires, Andr Bas-set (1895-1956) est un spcialiste deslangues berbres. De 1925 1928, il at charg d'un enseignement compl-mentaire de berbre la facult deslettres d'Alger. Aprs, il enseigne un peuplus de dix ans dans la chaire de langueet civilisation berbres, ds sa cration en1930, dans cette mme facult.

    AA

    AA

    lger-Livres Editions viennent de rditerle livre La langue berbre dAndr Bas-set, publi dj en 1930 aux presses uni-

    versitaires d'Oxford en Angleterre. Louvragecomporte quatre chapitres intitules respecti-vement, Phontique, Morphologie et syntaxe,Le Vocabulaire, Lcriture (libyque, guanche etchamito-smitique), en plus de croquis et duncommentaire. Le berbre comprend un petit

    nombre de mots dorigine grecque ou latine paremprunt direct, soit indirect () Les autres,tels les mois du calendrier julien, ont le plussouvent une structure non berbre, lit-on, parexemple, la page 53. La rdition de Lalangue berbre vise mettre entre les mainsdes lecteurs motivs un outil de travail simple,lgant, mais qui ne sacrifie jamais la rigueuret la valeur scientifique du thme, soulignelditeur algrien.

    N au sein dune famille duniversitaires,Andr Basset (1895-1956), est un spcialistedes langues berbres. De 1925 1928, il a tcharg d'un enseignement complmentaire deberbre la facult des lettres d'Alger. Aprs, ilenseigne un peu plus de dix ans dans la chairede langue et civilisation berbres, ds sa cra-tion en 1930, dans cette mme facult. Il seraencore enseignant la chaire de berbre del'Ecole nationale des langues orientalesvivantes Paris, de 1941 1956.

    Andr Basset a sillonn les rgionsdAfrique du Nord o la langue berbre est par-le, notamment, en Algrie et au Maroc, privil-giant l'enqute linguistique comme moyen deconnaissance. Dans ses ouvrages, il dcrit lesparlers et ralise des atlas linguistiques notantles variantes de vocabulaire. Il publie, en 1930,une synthse de ses travaux aux presses uni-versitaires d'Oxford. Il mne aussi son termela publication des travaux de Charles de Fou-cauld sur la langue et la civilisation touareg, queson pre Ren Basset avait entreprise. Peu detemps aprs sa mort sont publis deux volumesde textes qu'il avait recueillis en Algrie dans lesAurs (chez les At Frah) et au Maroc.

    K. B.

    LA LANGUE BERBRE DANDR BASSET

    Un ouvrage de rfrence Nous avons rencontr un ancien normalien.

    L'Ecole normale d'instituteurs d'Alger a t crepar dcret imprial du 4 mars 1865. Pendant unelongue priode, elle va fournir la majorit desenseignants du primaire en Algrie, avec leconcours de l'Ecole normale de Constantinecre en 1878, puis celle d'Oran en 1933.

    Quinquagnaire aujourdhui, Noureddineavait rejoint les bancs de lEcole normale dinsti-tuteurs dAlger en 1969. Pour avoir le droit defaire des tudes lEcole normale, il faut treclass premier ou deuxime dans sa circonscrip-tion, se souvient- il. Avec nostalgie, il parle de ladiscipline et de la qualit de lenseignement danscette prestigieuse cole, dont le directeur, cetteanne-l, tait Abdelhamid Mehri. Linternattant obligatoire, llve, ds son arrive, reoitdeux blouses noires et un numro de trousseauquil doit coudre sur tous les objets lui apparte-nant (blouses, couvertures, oreillers). Les jour-nes taient bien remplies lEcole normaledinstituteurs de Bouzarah.

    A 7h, cest le rveil pour une demi-heure desport libre. Aprs le petit- djeuner, cest ledbut des cours 8h. De 10h 10h15, cest letemps dune petite rcration dans la cour delcole. Retour ensuite dans les classes jusqu'midi, lheure du djeuner. A 13h, les lvesretournent dans les classes pour des cours quidurent jusqu 17h, entrecoups par une petitercration 15h. Entre 17h et 17h30, cest lemoment de prendre son goter puis de se repo-ser un peu. La journe nest pas encore finie. Leslves retournent encore dans les classes pourdes tudes suivies qui durent jusqu' 19h,lheure du dner puis dun petit repos au foyer.Encore une heure dtudes surveilles, puis cestla fin de la journe 21h pile, le temps derejoindre le dortoir avant lextinction des feux, 22h. En plus du programme classique, lEcolenormale dAlger dispensait aussi des coursdagriculture avec des travaux pratiques dans lesjardins de ltablissement. Lcole avait aussi sesateliers (menuiserie ferronnerie). Dessances cinma bimensuelles taient gale-ment organises au profit des lves (la salle decinma se trouvait dans lenceinte de lcole).

    Noureddine na pass quune anne lEco-le nationale dinstituteurs de Bouzarah. En1970, Boumedine avait dissous lEcole normale,car il tait contre lide dune crme de la socitet estimait que tous les gens sont gaux, nousa confi lancien normalien avec une certaineamertume.

    Les lves normaliens seront rpartis dansles diffrents instituts publics.

    Noureddine deviendra enseignant lcoleSainte-Monique de Notre-Dame dAfrique qui estdevenue aujourdhui lcole Lalla Khadidja. Auconcours du certificat dtudes primaires (CEP),sa classe aura un taux de russite exceptionnel(seuls deux lves avaient chou). A lui seul, ilatteint un taux de russite de 49% quasi quiva-lent aux 51% de lensemble des coles de la cir-conscription runies. Pour rsumer, le nombrede ses lves qui ont dcroch le certificat galepresque celui de lensemble des coles de la cir-conscription englobant les coles de Bologhine,Notre-Dame dAfrique et Bab-El-Oued.

    Dans les pays dvelopps, on aurait certaine-ment tudi sa mthode denseignement et cher-ch la comprendre afin de la gnraliser auxautres coles. Aux Etats-Unis on aurait, peut-trefait un film sur lui. Chez nous, Nouredine a tsanctionn aprs un litige avec une enseignante

    K. B.bakoukader@yahoo.fr

    Lancien normalien dAlgerPar Kader Bakou

    Le coup de billart du Soir

    LL

    LL

    e 8e Festival culturel nationalde la chanson chabi, runis-sant trente-deux jeunes inter-

    prtes de diffrentes rgions d'Al-grie venus concourir pour le pre-mier prix, a dbut vendredi soir Alger. Le coup d'envoi de cettemanifestation annuelle ddie lamusique populaire a t donn lasalle Ibn Zeydoun (Alger) par lenouveau commissaire du festival,Noureddine Boukhatem, en pr-sence de la ministre de la Culture,Khalida Toumi, des membres dujury, compos de spcialistes dugenre et prsid titre honorifiquepar Boudjema El Ankis, ainsi qued'un public assez nombreux.

    Le commissaire du festival arappel, dans son discours d'ou-verture, que cette dition taitcentre sur la jeunesse et accor-

    dait une plus grande importance la formation artistique des candi-dats travers la limitation de l'gedes participants (entre 18 et 40ans) et l'organisation, durant le fes-tival, de sessions de formationmusicale et technique.

    La premire soire du festivala vu le passage sur scne dequatre candidats, MohammedAmine Kardjada de Chlef, HaniaBakhti de Tipasa, Djamel Razzoukid'Alger et Kahina Hammouche deTizi-Ouzou.Les jeunes chanteurstaient accompagns d'unorchestre spcialement form pourle festival, compos d'une instru-mentation classique (violons, der-bouka, qanoun, flte, piano, od...)en plus d'instruments modernescomme la contrebasse et le violon-celle. Les candidats ont, tour

    tour, interprt des qcid du rper-toire du melhoun, crits par desgrands potes maghrbins l'exemple Mohamed Istafak El Bari,un medh la gloire du Prophte,compos par cheikh El Alaoui ElMostaghanmi, chant avec matri-se en mode ghrib par MohammedKerdjada.

    Djamel Razzouki a interprt,pour sa part, E'dhikr Asbab KoulKhir du mme auteur, tandis queHania Bakhti a chant Talet B'ssidiHad El Ghiba de cheikh Keddour ElAlami, suivie de Kahina Ham-mouche avec El Maw'ouda de SidiLakhdar Benkhlouf. Kahina Ham-mouche, dont la prestation a tremarque malgr les quelqueserreurs d'interprtation dues austress de se produire en public, afait part de sa joie d'tre slec-

    tionne pour la phase finale du fes-tival, ajoutant que c'tait pour elleun vritable dfi en tant quefemme de chanter le chabi, ungenre gnralement rserv lagente masculine. Un hommage a,par ailleurs, t rendu en deuximepartie de soire au pote algriendcd en avril dernier, MustaphaToumi, travers les prestations deNassim Boor et Mourad Zediri, res-pectivement laurats en 2012 et2010 qui ont interprt Rayha winet Soubhan Allah ya l'tif, deuxclbres pomes du dfunt. Le 8eFestival national de la chansonchabie se poursuit Alger jus-qu'au 26 juillet avec des rcitals decandidats et d'anciens laurats, enplus de confrences sur la posiepopulaire, organises en margedes soires.

    lesoirculture@lesoirdalgerie.com

    8e FESTIVAL NATIONAL DE LA CHANSON CHABI

    CChheeiikkhh AAccaaddeemmyy

    LL

    LL

    es amoureux de lart avaient rendez-vous Tissemsilt et pour trois heures avec unventail de genres musicaux, crant une

    ambiance trs agrable. Le thtre de verdurea vibr aux sons des chants du patrimoinelyrique o se sont mlangs les genres gnawi,oranais et andalou, au grand bonheur dupublic, surtout les jeunes qui nont cess dap-plaudir les diffrents groupes qui se sont suc-cd sur scne. Reprsentant le genre gnawi,Ness El Mana de Tissemsilt tait le premiergroupe se produire sur scne. En tenue tra-

    ditionnelle, les membres de ce groupe ont sub-jugu le public prsent par de beaux rythmes etchansons lui offrant ainsi un spectacle excep-tionnel. Lartiste oranaise, Houria Baba, a tun moment fort de la soire, en prsentant les plus belles chansons ora-naises comme Chahlet layoun et Biya dak elmor. En reprenant ces tubes, Houria a renduhommage ainsi des stars de la chanson alg-rienne, comme Ahmed Wahbi, Ahmed Saber etBlaoui El Houari entre autres. Le public a ga-lement eu droit un cocktail de musique anda-

    louse avec le groupe du cheikh Sanhadji.Prs de 2 000 spectateurs ont assist cettesoire organise dans le cadre du programmedanimation du mois de Ramadan, a indiqu ledirecteur local de la culture, ce qui tmoignede lintrt que le public accorde au program-me qui leur est prsent. A noter qu locca-sion du mois sacr, la direction de la culture deTissemsilt a trac un riche programme de soi-res artistiques et musicales, ainsi que despices thtrales et des chants religieux pr-sents par de clbres groupes locaux.

    ANIMATION

    UU

    UU

    nn

    nn

    ee

    ee

    vv

    vv

    aa

    aa

    rr

    rr

    ii

    ii

    tt

    tt

    dd

    dd

    ee

    ee

    gg

    gg

    ee

    ee

    nn

    nn

    rr

    rr

    ee

    ee

    ss

    ss

    mm

    mm

    uu

    uu

    ss

    ss

    ii

    ii

    cc

    cc

    aa

    aa

    uu

    uu

    xx

    xx

    aa

    aa

    uu

    uu

    mm

    mm

    ee

    ee

    nn

    nn

    uu

    uu

    dd

    dd

    ee

    ee

    ss

    ss

    vv

    vv

    ee

    ee

    ii

    ii

    ll

    ll

    ll

    ll

    ee

    ee

    ss

    ss

    TT

    TT

    ii

    ii

    ss

    ss

    ss

    ss

    ee

    ee

    mm

    mm

    ss

    ss

    ii

    ii

    ll

    ll

    tt

    tt

    EN LIBRAIRIE

  • Le SoirdAlgrie Sports Lundi 22 juillet 2013 - PAGE12

    FOOTBALL

    Phot

    os:DR

    USM ALGER

    Probable stage en Franceaprs le Ramadhan

    L'USM Alger pour-rait effectuer unstage prparatoire dedix jours en Franceaprs le mois deRamadhan, a-t-onappris auprs de ladirection du clubalgrois.

    Bien que l'entraneur del'USMA, le Franais RolandCourbis, avait dj exprimson refus d'aller effectuerun stage l'tranger durantcette intersaison, prfrantl'option de rester au pays, ilsemblerait qu'il ait changd'avis, aprs l'insistance dela direction, a prcis lamme source. La program-mation de ce probablestage en France est dictepar le souhait de l'entra-neur des Rouge et Noir s'entraner sur une pelousenaturelle, aprs l'chec dela direction lui procurer le

    terrain militaire de Bni-Messous (Alger), actuelle-ment en rnovation. Lescoquipiers de HamzaKoudri ont entam depuisquelques jours les entrane-ments au stade Omar-Hamadi, en vue de la sai-son prochaine. L'USMA n'a

    enregistr, pour le moment,l'arrive d'aucun joueur. Parcontre, le club a promu 7joueurs espoirs en quipepremire, appliquant ainsila dernire directive de laLigue de football profes-sionnelle de football (LFP).Le club s'est spar, en

    outre, des services de cer-tains joueurs l'image deTedjar, Hanifi et rcemmentDeham, dont le contrat at rsili l'amiable. L'US-MA s'tait distingue la sai-son dernire en s'adjugeantle doubl (coupe d'Algrie-Coupe arabe).

    RC KOUBALabraoui Mehdidcde dans un

    accident de la route

    L'attaquant du RC Kouba (DNA), Labraoui Mehdi(20 ans), est dcd samedi peu avant la rupture dujene, la suite d'un accident de la circulation survenu Ben Aknoun (Alger), a-t-on appris auprs de sesproches. Feu Labraoui tait accompagn de trois de sescoquipiers au RCK, en loccurrence Lamara Nabil(20 ans), Larachiche Mohamed (22 ans), et Slimani(19 ans), qui ont t admis au CHU MohamedDebaghine (ex-Maillot) de Bab El Oued, en plus de sonneveu qui est sorti indemne de cet accident tragique.

    Labraoui Mehdi a t l'auteur de l'unique but de sonquipe, lors du match amical disput dimanche dernierface au MC Alger (4-1) au stade Benhaddad Kouba.

    L'enterrement du dfunt a eu lieu hier au cimetire deBen Omar (Kouba) aprs la prire de Dohr en prsencedune foule nombreuse venue rendre un dernier homma-ge au regrett dfunt.

    O. MDAKhezzar nouvel entraneur

    Le technicien El HadiKhezzar est devenu lenouvel entraneur de l'OMda, succdant Kamel Achouri qui avaitcontribu au maintien del'quipe en Ligue 2 alg-rienne de football lors del'exercice coul, a-t-onappris auprs du club deTitteri. Khezzar devaitdiriger la premire sanced'entranement de sanouvelle quipe hier soir,a ajout la mme source.L'OM accuse un retard considrable dans sa prparation cause notamment de la dmission de Mourad Lahloude son poste de prsident de la Socit sportive paractions (SSA) du club. Il a fallu du temps pour dsignerson remplaant en la personne de Boukelkal. Le nou-veau prsident a vite jet son dvolu sur l'ancien entra-neur de plusieurs formations de l'lite, entre autres, le CSConstantine et la JSM Bjaa, avec lequel il a entam lesngociations samedi. Paralllement cela, Boukelkal alanc l'opration de recrutement en engageant jusque-lquatre nouveaux joueurs.

    CR BELOUIZDAD

    Le Stade Rennais compte formulerune offre pour Slimani

    Le Stade Rennais (Ligue1 franaise) compte formu-ler prochainement une offrepour s'attacher les servicesde l'attaquant internationalalgrien du CR Belouizdad(Ligue 1/Algrie), IslamSlimani, rapporte la presselocale. Dj courtis par leFC Nantes et l'AC Ajaccio,Islam Slimani suscite gale-ment l'intrt de Rennes quipourrait bouger en dbut desemaine prochaine, prcisela mme source. Le clubbreton, la recherche d'unesolution offensive, a cochle nom du joueur algriende 25 ans. La cellule derecrutement dirige parJean-Luc Buisine pourraitpasser lattaque ds le

    dbut de la semaine pro-chaine. L'avant-centre desVerts, confort par le verdictde la CRL de la Fdrationalgrienne de football (FAF)qui lui a donn gain decause dans sa requtevisant la rsiliation de son

    contrat, a fait savoir sesdirigeants que ces derniersn'ont aucun droit pour pr-tendre une quote-part deson ventuel transfert. Ledirecteur gnral de laSSA/CRB, Malek Rda,avait affirm que le transfertde Islam Slimani, est enstand-by, jusqu' l'annon-ce du verdict du Tribunalarbitral sportif (TAS), aprsle recours dpos par leChabab. Slimani s'tait illus-tr lors du dernier exercice,avec l'quipe nationale eninscrivant 9 buts, lors desliminatoires de la CAN2013 et celles du Mondial2014, devenant ainsi lemeilleur buteur actuel desVerts.

    MC EL EULMA

    Cap sur la TunisieLa dlgation eulmie

    forte dune quarantaine depersonnes, entre joueurs-dirigeants-staffs techniqueet mdical, partira ce same-di en direction de la Tunisie, Hammam Bourguiba pr-cisment, et rejoindra l-basla cohorte des clubs alg-

    riens qui sy trouvent dj.Iache aura sa dispositionlensemble de l effectifauquel il rajoutera quelqueslments de l quipeespoir tels que Ghellab,Rachi, Merabet et Belhadiqui ont dmontr lors de ladernire rencontre dappli-

    cation dispute sur le terrainrplique du complexeMessaoud-Zeghar derelles possibilits.

    Soumis un intense tra-vail physique et tactique, lesjoueurs entameront la suitedu programme arrt par lecoach et ses adjoints rai-

    son de deux sances parjour et disputeront durantleur sjour au moins quatrerencontres amicales dontdeux contre respectivementle MO Bjaa et le CRBAFles deux nouveaux promuset ventuellement contredes quipes tunisiennes.

    Tout le groupe participe-ra ces rencontres etIache espre, lissue dece stage, avoir une ideprcise sur la formation quidbutera la comptition touten veillant avoir au moinsune doublure pour chaqueposte.

    Le tout sera couronn auretour au pays et aprs lafte de lAd El Fitr dun der-nier stage El-Eulma.

    Mostefa Djafar

    ES STIF

    Les rservistes dfaitspar l'AB Boussada

    L'quipe de l'Entente deStif s'est incline samedisoir en amical face la for-mation de l'AB Boussada,promu en Ligue 2 sur lescore de 1 0, en matchdisput au stade du 8 mai1945.

    L'entraneur de l'ESS, leFranais Hubert Velud, aalign une quipe compo-se essentiel lement dejoueurs qui n'ont pas prispart la veille au match face

    au TP Mazembe (RDCongo), qui sest sold parun match nul (1-1), comp-tant pour la premire jour-ne (Gr B) de la phase depoules de la Coupe de laConfdration africaine(CAF). Le staff techniquestifien a eu l'occasion devoir l'uvre les nouvellesrecrues de l'quipe, l'ima-ge de Boukria, Belameiri etZerara. Le milieu de terrainoffensif, El-Ogbi

    Benhaddouche, dont l'ave-nir n'a pas encore t tran-ch par Hubert Velud, s'estentran en solo en margede ce match amical.

    A l'occasion de la secon-de journe de la coupe dela CAF, l'ESS rendra visiteau CA Bizertin le 4 aotprochain. Les Tunisienssont revenus avec le pointdu match nul de leur dpla-cement au Maroc face auFUS Rabat (1-1).

    USM EL HARRACH

    Laccord de partenariat avec l'ESSahel bientt sign

    L'USM El Harrach et l'ES Sahel ontconvenu d'tablir une relation de partena-riat aprs le rcent voyage Sousse duprsident harrachi, Mohamed Laib, pourconclure le transfert du joueur BaghdadBounedjah vers cette formation tunisien-ne. Les transferts, les stages, la formationdes jeunes ainsi que l'organisation detournois internationaux sont les volets quitoucheront le partenariat entre les deuxclubs, selon la mme source.

    Laib, rentr samedi de Tunisie, avaitdclar la presse tunisienne, l'issue

    d'un dner offert en son honneur par ledirecteur excutif de l'Etoile, H. Jenaieh,que son dplacement avait galementpour but de mettre les jalons d'unecoopration sportive fructueuse et proje-te toujours vers l'avenir.

    Le voyage du N.1 du club banlieusardde la capitale Sousse a permis de rglerles derniers dtails du transfert de l'atta-quant, Bounedjah, vers l'ESS, une opra-tion qui fera bnficier la formation alg-roise d'une somme estime 300 000euros.

  • Le SoirdAlgrie Sports Lundi 22 juillet 2013 - PAGE13

    FOOTBALL

    Phot

    o:DR

    24 HEURES APRS AVOIR RSILI SON CONTRAT AVEC AL-JEICH

    Ziani s'engage pour deux ansavec Al-Arabi (Qatar)

    C'est un renfort de choixpour Al-Arabi, car il s'agit d'unjoueur ptri de qualits. Il l'ad'ailleurs dmontr tout au longdes deux saisons qu'il vient depasser avec Al-Jeich. J'esprequ'il apportera le plus qu'onattend de lui, a dclar lamme source, Ahmed AlAmmadi, le secrtaire gnrald'Al-Arabi propos du joueuralgrien. Ziani (31 ans) avaitrejoint Al-Jeich lors de l't2011 en provenance deKayserispor (Turquie) o il at prt pour six mois par leclub allemand Wolfsburg. A Al-

    Arabi, dont l'quipe premireest entrane par l'ancien inter-national allemand des annes1980 Uli Stielik, il trouvera sonjeune compatriote BoualemKhoukhi, ex-joueur de la JSMChraga en place depuis 2010.

    Le club d'Al-Jeich a organi-s vendredi dernier une cr-monie en l'honneur de Ziani,pour services rendus l'qui-pe. L'ancien meneur de jeu dela slection algrienne a reupour la circonstance un trophedes mains du vice-prsident duclub, Nasser Al Ali.

    Le milieu offensif algrien, Karim Ziani, dont lecontrat avec Al-Jeich a t rsili vendredi dernier,s'est engag pour deux saisons avec Al-Arabi, un autreclub de premire division qatarie de football, a annon-c hier le site Internet officiel de ce dernier.

    Publicit

    IL TAIT CONVOQUEN COUPE DE LA CAF

    Bounedjah qualifiin extremis face

    au CS SfaxL'attaquant algrien, Baghdad

    Bounedjah, qui vient de s'engager pour troisans avec l'ES Sahel, a t qualifi pour lechoc tunisien face au CS Sfax sur le ter-rain de ce dernier hier dimanche (22h,heure locale) comptant pour la premirejourne de la phase des poules (Groupe A)de la coupe de la Confdration africaine defootball (CAF), indique le site officiel del'ESS.

    Les dirigeants du nouveau club deBounedjah ont engag une course contre lamontre pour parvenir tablir temps unelicence africaine leur attaquant algrien,vu le retard accus dans la conclusion offi-ciel le de son transfert avec l 'USM ElHarrach, le dsormais ex-employeur dujoueur.

    Aussi, la direction de la formation deSousse a d annuler la licence de sonjoueur nigrian Ouwo Moussa Maazou, pourqualifier son jeune nouvel avant-centreparmi son effectif, selon la mme source.

    Bounedjah (22 ans) s'tait engag avecl'ESS le 19 juin prcdent, mais son club,l'USMH, a longtemps tergivers avant de luiaccorder son bon de sortie. Ce n'estd'ailleurs que lors de la semaine prcdenteque la transaction s'est matrialise d'unemanire officielle.

    Le prsident harrachi, Mohamed Laib,s'est rendu vendredi dernier Sousse pourconclure les derniers dtails du transfert deson joueur qu'il avait recrut du RCG Oranen 2011.

    Grce cette opration, la trsorerie duclub banlieusard de la capitale va bnficierd'une somme estime 300 000 euros.

    Torino abandonne la piste de GhoulamLe club de Torino (Serie A italienne

    de football) a dcid d'abandonner lapiste du dfenseur international algriende l'AS Saint-Etienne (Ligue 1/France),aprs avoir essuy un refus des diri-geants stphanois, rapporte la presselocale. Torino s'est vu rejeter une derni-re offre de 2.6 millions deuros plus 10% la revente, chose qui a pouss ladirection turinoise se retirer de la table

    des ngociations sur le dossierGhoulam. Trs convoit durant cettepriode d'intersaison, Ghoulam (22 ans)est suivi de prs par d'autres formations l'image de Lille, lInter Milan, lASRome et la Sampdoria de Gnes, prci-se la mme source. En attendant sonventuel transfert, l'international algriena entam samedi avec l'ASSE un stageau Portugal, qui s'talera jusqu' mercre-

    di. Le latral gauche algrien figure dansle groupe des 25 joueurs retenus parl'entraneur Christophe Galtier pour cestage au cours duquel les Stphanoisdisputeront deux matches amicaux. Lepremier test amical, auquel n'a pas prispart Ghoulam, s'est droul samedi soirface Gil Vicente (2-2), alors que lesecond est prvu ce mercredi face Vitoria Guimares.

  • Le SoirdAlgrie Sports Lundi 22 juillet 2013 - PAGE14

    HANDBALL

    Phot

    o:DR

    18e CHAMPIONNAT DU MONDE DES U21 (GARONS)

    Les Verts affrontent les Angolaisen coupe du Prsident

    Pour rappel, les Vertsont termin la prcdentephase sur une cinquimedfaite pour autant dematch. Celle-ci a t subie,samedi dernier Ljubuski,face aux Hollandais sur lescore de 30 buts 23. Bienque montrant de trsbonnes dispositions tech-niques intrinsques, lesjeunes Algriens narri-

    vaient pas tre constantsdans leurs efforts, subis-sant aprs chaque dbuttonitruant de leurs matchs,une baisse physique, tou-jours fatale au coup de sif-flet final. Aprs avoir dispat-ch les rencontres du tourprliminaire sur quatre sitescomptit i fs qui taientSarajevo, Ljubuski, Zenicaet Banja Luka, le comit

    dorganisation a prfrregroup les matches de cetour principal dans uneseule ville. Elles auront lieudans les salles OlympicHall et Skenderija etconcerneront les rencontresdes quipes qualifies etcelles des quipes limi-nes. Pour les quipesqualifies, la comptition sedroulera en liminationdirecte, c'est--dire lors desmatchs de huitimes definale, quarts de finale etenfin la grande finale. Pource qui est des quipes li-

    mines, une comptition deconsolation appeleCoupe du Prsident estmise sur pied. Dun ct, ily aura, des matches entreles formations des groupesA et B et de lautre des ren-contres entre les quipesdes poules C et D. Ensuite,les perdants saffronterontentre eux et les vainqueursentre eux et ce sont cesderniers qui disputeront letrophe du Prsident.

    H. C.

    Verse dans la coupe du Prsident aprs sonlimination du tour principal de ce 18e

    Championnat du monde des U21, notre quipenationale dirige par le duo Hiouani-Tchakrabiaffrontera ce matin, celle de lAngola la salleOlympic Hall de Sarajevo, la capitale de laBosnie-Herzgovine. Cest en se classant la 6e

    position de son groupe B que nos jeunes repr-sentants vont devoir rencontrer la formationangolaise, terminant elle aussi la mme placede sa poule A.

    De notre envoy spcial en Bosnie et Herzgovine,Hamid Chabaraka

    ATHLTISME : CHAMPIONNATSDE RUSSIE

    Rptition avantles Mondiaux-2013A deux semaines des Championnats du

    monde d'athltisme 2013 (10-18 aot) Moscou, le stade Luzhniki de la capitaleaccueille partir daujourdhui l'lite russepour des Championnats nationaux (22-25juillet) aux allures de rptition gnrale.

    Cette semaine de comptition va permettre laFdration russe de finaliser sa slection pour sesMondiaux.

    Dix-neuf athltes sont dj assurs de participer aurendez-vous de Moscou dont la double championneolympique de saut la perche Yelena Isinbayeva(2004, 2008) et le champion olympique 2012 de saut enhauteur Ivan Ukhov.

    Notre but (pour les Mondiaux) est de remporter aumoins six titres, a prvenu Valentin Balakhnichev, leprsident de la Fdration russe..

    Nous nous attendons ce que nos athltes attei-gnent leur pic de forme pour les Mondiaux, a-t-il esp-r, en prcisant que la slection russe pour lesMondiaux-2013 sera dvoile le 26 juillet.

    La Russie reste sur une dmonstration domicilelors des Universiades d't de Kazan o en athltisme,devant son public, elle a dcroch 49 mdailles, dont22 en or. C'est bien sr impossible de raliser une tellemoisson lors des Championnats du monde, le niveausera beaucoup plus lev, a prvenu M. Balakhnichev.

    Mais le souci majeur des responsables de l'athltis-me russe concerne la lutte antidopage et l'image querenvoie le pays sur la scne internationale.

    Il y a trois ans l'agence russe antidopage a tcre et la situation a considrablement chang, asoulign le prsident de la Fdration russe.

    Quelque 40 athltes ont ainsi t suspendus lorsdes derniers mois, dont la lanceuse de disque DariaPishchalnikova, mdaillee d'argent aux JO-2012 etsuspendue 10 ans pour un deuxime contrle antidopa-ge positif.

    Publicit

    Programme du 2e tour(aujourdhui Sarajevo)

    Huitimes de finaleSalle Olympic Hall13h30 Allemagne-France16h Tunisie-Croatie18h30 Danemark-Suisse.Salle Skenderija13h30 Slovnie-Brsil16h Hongrie-Espagne18h30 Sude-Argentine

    21h Egypte-Bosnie.Coupe du PrsidentSalle Olympic Hall9h Angola-Algrie11h15 Congo-ChiliSalle Skenderija9h Russie-Qatar11h15 Core du Sud-Kowet.

    COLLGE TECHNIQUE NATIONAL DE LA FAHB

    Installation ce matin lOCOLa salle de confrence

    du complexe olympique du5-Juillet abritera, ce matin 10h, linstallation du Collgetechnique national de laFdration algrienne dehandball. Cette structure,prside par le directeurtechnique national, savoirKordeloued Filali Ahmed,sera compose de plusieurscatgories de techniciens.La grande masse desmembres est issue desencadreurs techniques des

    clubs sportifs composant ladivision nationale 1 mes-sieurs et la division nationa-le 1 dames. Il sagit desdirecteurs techniques spor-t ifs et des entraneurs.Sigeront aussi les direc-teurs techniques rgionauxdes 8 ligues de rgion quesont (Alger, Oran,Constantine, Blida, Batna,Ouargla, Ouargla et Bchar)ainsi que les entraneursdes diffrentes quipesnationales. Lordre du jour

    sera ax essentiellementsur ltude de deux formulesde comptition pour les D1messieurs et dames.

    Par ailleurs, le dbut decomptition pour la saisonsportive 2013-2014 a tarrt par la FAHB. Ainsi, lechampionnat messieurssera effectif le 14Septembre 2013 alors quecelui de la D1 dames lesera partir du 21 sep-tembre 2013.

    H. C.

    BOXE : MONDIAL 2013(U17)

    Fin du stagede lEN AlgerLe stage prparatoire de la slec-

    tion algrienne fminine de boxe(U17), qui a regroup six boxeuses, apris fin hier au complexe sportifSveltess de Chraga (Alger), a-t-onappris auprs du directeur techniquenational (DTN), Mourad Meziane.

    Ce stage qui a dur sept jours (14-21 juillet), s'inscrit dans le cadre de laprparation de l'quipe nationale pourle Championnat du monde de cettecatgorie (la date et le lieu non arr-ts). La slection nationale a effectudeux sances d'entranement par jour l'ISTS, prcise la mme source.

    En prvision de ces Mondiaux, laslection nationale avait, rappelle-t-on, effectu plusieurs stages de pr-paration Alger.

    HANDISPORT : CHAMPIONNATDU MONDE DATHLTISME

    (2e JOURNE)

    Mdaille d'argent pourNadia Medjmedj au poids

    L'athlte algrienneNadia Medjmedj a rem-port la mdaille d'ar-gent du lancer de poids(classes jumelesF55/56/57), hier Lyon, pour le comptede la 2e journe deschampionnats duMonde dathltisme(handisport) (20-28juillet).

    Medjmedj (F57) arussi un jet de 9.60m(meilleure performancede sa saison), compta-bilisant un total de 893points. Elle pouvaitesprer arracher l'or si

    son jet avait dpassles 10 mtres. Le sys-tme de jumelage desclasses et le recours la table de cotation n'apas arrang Medjmedjet plusieurs autres ath-ltes.

    La mdaille d'or et letitre mondial est revenu l'Allemande WillingMartina avec 950 pts,totaliss d'un jet mesu-r 9.03m.

    La Russe VolikLarisa a pris la 3e placedu podium avec 867pts, totaliss d'un jet de9.32m.

  • Rien ni vraiment personne nemobligeait partir. Au contraire,que du contraire ! Albert II deBelgique, 6e roi des Belges, com-menait mme marquer despoints auprs des rticents et desopposants la monarchie.

    Seuls, en dfinitive, les extrmistes dela Nieuw-Vlaamse-Alliantie (N-VA) rcla-maient sa tte et la fin de la monarchie.Albert II dcide, pourtant, de partir. La ttehaute et le devoir accompli. Un roi nulautre pareil. Philippe, son fils, sera le 7e roides Belges. Alors prince hritier, il a visitlAlgrie.

    Philippe, 53 ans, son fils lui succde loccasion de la fte nationale de laBelgique. Ctait hier.

    La monarchie belge ne en 1830 duncomplexe montage international pilot parlAngleterre est une institution, pourtant,dmocratique. Cest un Parlement lu quivote le principe dune monarchie constitu-tionnelle et ce sont les lus du peuple quiacceptent, formellement, lintronisation dela dynastie des Saxe-Cobourg et Gotha. Aconsonance trop germanique, lappellationchange et mue en Belgique Van Belgie Van Belgien, tire des 3 langues officielles

    du pays, franais, nerlandais, allemand.Philippe est, donc partir dhier,

    Philippe de Belgique, Van Belgie, VanBelgien, 7e roi des Belges. Trs connu, icinotamment aprs son mariage trs mdia-tis avec Mathilde dUdekem dAkoz a eu,

    cest rare pour un prince hritier, prendreposition.

    Il a dnonc deux ou trois reprises laextrmistes, notamment les sparatistesflamands. Ce qui lui valut lpoque devives critiques, le monarque belge devant

    rester en-dessus de la mle.Depuis, Philippe est rest discret, pour

    parfaire son mtier de roi. Dans uneBelgique dchire, coupe en deux, le sud(Wallonie-francophone) et le nord(Flandre, nerlandophone), la monarchieest lune des rares institutions qui symbo-lise le fdralisme solidaire. Beaucoup devoix et non des moindres revendiquenttoujours lvolution de lEtat vers le conf-dralisme, ce qui, de facto, signifierait lafin de la Belgique.

    Albert II avait su, lors de son rgne,avec tact et habilit, djouer les pigesconfdraux, notamment lors de la crisedes 541 jours qui avait vu le pays sansgouvernement. Philippe, dsormais 7e roides Belges, sera-t-il le continuateur deluvre de son pre et de la dynastie laquelle il est affili ?

    Dans le cas contraire, lpoux de lacharmante Mathilde, dsormais reine desBelges, aura t le dernier monarque deBelgique.

    Philippe, alors prince hritier, a visitlAlgrie il y a quelques annes.

    A. M.

    Le SoirdAlgrie Monde Lundi 22 juillet 2013 - PAGE 15

    SYRIE

    La bataille d'Alep fait rage, un an aprs l'offensive rebelle De nouveaux affrontements fai-

    saient rage hier prs de l'aroportinternational d'Alep et plusieurs basesariennes des environs, a indiqu uneONG, au moment o la deuxime villede Syrie entame sa deuxime anne detourmente meurtrire.

    Prs de Damas, un officier de la Garderpublicaine a t tu dans des combatscontre les rebelles, a indiqu par ailleursl'Observatoire syrien des droits del'Homme.

    Des combats intenses ont clat l'aube (hier) prs de l'aroport internatio-nal d'Alep et de la base arienne deNairab, a indiqu l'OSDH, qui s'appuiesur un large rseau de militants et sourcesmdicales. Des accrochages ont gale-ment eu lieu dans le quartier deSouleimane al-Halabi.

    Des combats nocturnes avaient eu lieudans l'aroport militaire de Kwayris, selonl'Observatoire, bas en Grande-Bretagne.

    La bataille d'Alep a dmarr il y a toutjuste un an par une importante offensive

    rebelle sur la ville. Aprs des mois de com-bats dvastateurs, rebelles et forces durgime sont dans une impasse, dans uneville morcele en zones contrles par lesuns ou les autres. Les rebelles ne sontpas parvenus leur objectif de prendre lecontrle de la capitale commercialesyrienne, soulignait ainsi hier le quotidienAl-Watan proche du pouvoir. Les rebellestentent de prendre le contrle des aro-ports d'Alep, dans l'objectif selon eux

    d'empcher le rgime de mener des raidsariens. L'aroport international d'Alep estferm depuis janvier et les combats ontforc des dizaines de milliers d'habitants fuir la ville, dvaste et dont le cur histo-rique est class patrimoine mondial del'Unesco. Une partie des anciens souks at anantie par un incendie fin sep-tembre 2012, et le minaret de la mosquedes Omeyyades dtruit, tandis que lamosque du VIIIe sicle est trs endom-

    mage par des mois de combats. A la pri-phrie nord-est de Damas, des combats Adra ont tu un officier de la Garderpublicaine, a indiqu l'AFP le direc-teur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.Adra est un lieu d'accs la place desAbbassides, un secteur-cl touch parplusieurs attaques rebelles ces derniersmois.

    Selon l'agence de presse gouverne-mentale Sana, l'arme a captur plu-sieurs terroristes du Front Al-Nosra, dontcertains sont trangers, l'ouest deAdra, alors qu'ils tentaient de se rendre la Ghouta orientale, fief rebelle la pri-phrie est de Damas.

    Samedi, au moins 109 personnes ontpri dans les violences, selon le dcomp-te quotidien de l'OSDH, qui estime queplus de 100 000 personnes ont t tuesen 28 mois de guerre en Syrie.

    GYPTE :15 soldats tus, 40 blesss

    dans un accidentde la route

    Quinze soldats de l'arme gyp-tienne ont t tus hier dans un acci-dent de la route dans la province deBeheira (nord), a indiqu une sourceau sein des services de scurit.

    Leur bus est entr en collision avecun poids lourd sur une autoroute de laprovince, faisant 15 morts et 40 bles-ss parmi les soldats, selon la mmesource.

    Les soldats circulaient sur l'auto-route d'El-Alamein quand l'accident aeu lieu tt hier.

    L'gypte connat rgulirement degraves accidents routiers ou ferro-viaires dus une circulation anar-chique, des vhicules vtustes, desroutes et des voies ferres mal entre-tenues et peu surveilles.

    ALBERT II ABDIQUE, VIVE PHILIPPE DE BELGIQUE

    7, maison Belgique

    MALI

    Libration de toutes les personnes enlevessamedi Kidal

    Toutes les personnesenleves samedi Tessalitdans le nord de Kidal cinqagents lectoraux et un lulocal ont t libres, ellesse portent bien, a dclar leresponsable Kidal, chef-lieude rgion.

    Selon lui, Baye AgDiknane, un responsable du

    MNLA (Mouvement nationalde libration de l'Azawad,rbellion touareg), a comman-dit le coup.

    Il est actuellement enten-du par les forces internatio-nales Tessalit.

    Il est arrt, a-t-il dit l'AFP, voquant de fortespressions exerces sur des

    membres du MNLA pour obte-nir la libration des otages.

    Cette libration a t confir-me par une source militaireafricaine.

    L'enlvement n'a pas trevendiqu mais ds samedi,une source administrative Kidal et une source au minis-tre malien de la Scuritavaient accus le MNLA deces rapts.

    Un responsable du gouver-norat de Kidal, chef-lieu dergion, avait indiqu samedi

    que les ravisseurs avaient faitau total six otages : cinqagents lectoraux et un lulocal qui se trouvaient lamairie de Tessalit pour organi-ser la distribution des cartesd'lecteurs.

    Cet enlvement intervientalors que le Mali s'apprte organiser le premier tour del'lection prsidentielle le 28juillet, juge cruciale pourl'avenir de ce pays du Sahelqui a connu une grave crise en2012.

    Les agents lectoraux et l'lu local enlevs samedidans la rgion de Kidal (nord-est du Mali) par deshommes arms ont t tous relchs, a indiqu hierun responsable local.

    De notre bureau de Bruxelles, Aziouz Mokhtari

    Philippe, nouveau roi des Belges.

    Phot

    os:

    DR

  • Page anime par Hayet Ben

    Le SoirdAlgrie Le magazine de la femme

    Lundi 22 juin 2013 - PAGE 17

    magfemme03@yahoo.fr

    Morceaux de poulet (les ailles de prfrence), 1 oignon, 1 cuillere caf de poivre noir,

    1 pince de cannelle, 1 cuillere soupe desmen (beurre fondu et sal),

    1 poigne de pois chiches tremps la veille,125 g de vermicelles,

    1 jaune d'uf, 1 bouquet de persil, 1 jus decitron, Sel

    Mettez le poulet cuire avec le smen, le poivrenoir, la cannelle l'oignon rp et le selFaites revenir feu doux sans dorerAjoutez la quantit d'eau ncessaire (1 litre 1litre et demi). Ds bullition, plongez les poischichesCouvrez et laissez cuire (ajoutez de l'eauchaude si ncesaire). Versez les vermicellesdans le bouillon, laissez cuire en remuant detemps autrePrlevez une louche de sauce, versez-la dansune assiette creuse, dlayez le jaune d'uf danscette sauce, ajoutez le persil hach et le jus decitron et mlangez le tout. Versez petit petitdans la marmite tout en remuant. Retirez du feuet servez

    Phot

    os:

    DR

    CCoocckkttaaiillbbaannaanneess--

    ppcchheessDans un mixeur,mettre 2bananes, 2pches,quelques gouttesde jus de citronet quelquesglaons (environ8). Sucrez sivous voulez.Perso, je prfrea nature.Mixer, dguster.

    Prparation : 2h, cuisson : 2h 15 min,

    temps de repos : 12 h

    500 g de viande demouton dsosse,

    8 ufs, 4 c. soupe defromage rp,

    2 oignons, 2 c. soupede pure de tomates, 2 poignes dharicots

    blancs secs, 2 tranchesde pain de mie (rassis),1 verre dhuile d'olive,

    2 noix de beurre,poudre de piment rouge,

    sel fin, poivre noir

    La veille, faites trempertoute la nuit les haricotsblancs secs dans de leaufroide. Coupez la viandede mouton en ds de 4cm et frottez-les de poivreet de sel. Faites dorer lesds de viande avec delhuile dans une casserolesur feu vif. Ajoutez-y 2gros oignons finementmincs. Ajoutez ensuitela pure de tomates, lepiment rouge et lesharicots blancs.Recouvrez deaulensemble des

    ingrdients. Augmentez lefeu jusqu bullition, puislaissez mijoter pendantencore 1h 15 min couvert. Prlevezlquivalent dun grand bolde jus et mettez-le dect. Rpez ensuite la miede pain rassis ; elle doittre trs fine. Ajoutez-la dans lacasserole avec le fromageet une noix de beurre.Rectifiez lassaisonnementselon votre got. Battezles ufs et mlangez-lesau reste de la prparation.Versez le mlange obtenu

    dans un tajine huil.Egalisez bien et placez feu doux pendant 25 min.Surveillez la cuisson ; dsque le tajine est cuit, lalame dun couteau quevous enfoncez dedansdoit ressortir sche. Faitesfondre le reste de beurre.Enlevez ensuite le plat dufour. Coupez le tajine entranches et arrosez celles-ci avec le beurre fondu.Rchauffez rapidement lejus rserv et prsentez-ledans une saucire. Servezchauds le tajine et sasauce.

    Dans une poleantiadhsive, faitesdorer loignonpralablement pel etminc avec lhuiled'olive puis rservez.Schez les escalopes l'aide d'un papier

    absorbant puispassez-les la pole5 minutes de chaquect. Pendant que laviande dore, prparezla sauce : mlangezdans un bol la crmefrache, le sel, le

    poivre, les rondellesd'olives. Dans la pole,remettez les escalopeset la sauce, laissezcuire encore uneminute et servez.

    3 pches jaunes, 20 cl deau, 120 g de sucre, 1 c. c. de

    gingembre rp, 3 branches de menthe frache, 1/2 jus de

    citron vert

    Pelez les pches et coupez-les enquartiers fins. Rpartissez dans 4

    bols. Versez l'eau, le sucre, le jus decitron vert, le gingembre et lamenthe cisele dans une petitecasserole. Portez bullition etlaissez bouillir petit feu pendant 10min. Laissez refroidir puis versez surles fruits. Servez frais.

    500 g de farine, 1 sachet delevure boulangre, 3 oignons, 2botes de thon, 1 botte de persil,

    100 g d'olives dnoyautes,cumin, paprika, huile d'arachide,

    2 jaunes d'uf, sel, poivre

    Prparer tout d'abord la pte crpes en mlangeant la farine, lesel et la levure en y versant un peud'eau tide. Bien ptrir la ptejusqu' ce qu'elle deviennelastique. Faire des petites boulesde la taille d'une mandarine et lesenduire d'huile. Laisser reposer etprparer la farce en attendant. Pour

    cela, faire revenir les oignonshachs dans un peu d'huile jusqu'ce qu'ils soient translucides. Hacherfinement le persil et couper lesolives en rondelles. Les ajouter auxoignons. Ajouter le thon et lespices. Faire revenir l'ensemblependant 5 minutes environ.Pliages des crpesPrendre les boules une par une etl'taler sur un plan de travail huil.Aplatir avec les doigts huilsjusqu' ce que la pte soit trs fine.Mettre un peu de farce au milieu etrabattre vers le centre deux bordsopposs en les faisant se

    chevaucher. Faire la mme chosedans le sens de la largeur. Onobtient ainsi un carr qu'on aplatitlgrement, badigeonner de jauned'uf. Disposer sur une plaquehuile et mettre au four moyenjusqu' ce qu'elles soient dores.

    Tajine au fromage

    VV oo ll ss -- aa uu -- vv ee nn ttVV oo ll ss -- aa uu -- vv ee nn tt

    Vols-au-vent, 1 cuillre soupe de beurre, 1cuillre soupe de farine, 1/4 litre de lait, 125 g

    de champignons, 250 g de crevettesdcortiques, court bouillon, 50 g de fromagerp, blanc duf, 1 jaune duf, Sel, poivre,

    muscade

    Faire cuire les crevettes pendant 5 minutes dans lecourt-bouillon. Faire tremper les champignons dans l'eau chaude pendant 15 minutes, laissergoutter, coupez-les en petits morceaux.Faire fondre le beurre dans une casserole fondpais, saupoudrer la farine mlanger nergiquementavec une cuillre en bois, ajouter graduellement lelait en remuant sans cesse, assaisonner du sel,poivre, muscade. Incorporer les champignons et lescrevettes, laisser rduire sur feu doux jusqu'l'obtention d'une sauce paisse. Remplir les vols-au-vent avec la farce, parsemer de parmesan rp, fairecuire dans le four prchauff 180C pendant 5minutes. Servir aussitt.

    Salade de pches la menthe et au gingembre

    CChhoorrbbaa bbeeiiddaa

    EEssccaallooppeess ddee ppoouulleett aauuxx oolliivveess

    Crpes au thon

    4 belles escalopes de poulet, 1petit oignon minc, 8 olives

    vertes dnoyautes et coupes

    en rondelles, 2 cuil. soupe decrme frache, 2 cuil. cafd'huile d'olive, sel et poivre

  • MOTS FLCHS Par Tayeb Bouamar

    ENUMRATIONCes colonnes abritent les noms de onze parties

    dune carabine.Une lettre ne peut tre coche quune seule fois.

    Dfinition du mot restant =Arme

    1- DETENTE

    2- PLATINE

    3- FT4- CANON

    5- BAGUETTE6- SILEX7- CHIEN8- CROSSE

    9 BASSINET10- ANNEAU-GRENADIERE11 PLAQUE DECOUCHE

    MOT RESTANT = MITRAILLEUSE

    R A I L L E U S E D C AT Q A L P E R E I E T NI U U G R E N A D T U OM E A E F NE D E N E BH E N T N AC C N E I GU O A T E N I S S P T UN C R O S S E B A L A EE I H C X E L I S E T T

    MOTS FLCHSMOTS FLCHSGANTSGANTS

    TRADUCTION-GOMMEOURAL-CRA-MALIENUS-N-BE-SOI-E-RSRET-FA-LIS-T-TSETE-CAUSES-PIES-IE-AL-MAS-CHER-AGROSACES-RUADES-NEV-MAS-RE-SES-HELACEN-MA-LES-TASLIES-VENUES-COR-ERS-BETISE-LI-ONSE-FAT-NE-DA-SUA--AR-OMS-PEINENTMECONNU-SANTOS-UOP-LES-PAR-US-FRDINET-CAVITE-MAEECUS-D-TATA-BAILREE-FE-ANE-PAIX-

    ES-RELATE-MARS-DM-AURORE-MUNI-DOENTOURA-SE-ILS-RNUE-LS-RANGES-ATTA-TE-SAVEUR-MGM-GAI-BAL-ES-LA-UPET-CABLES-BARONUS-FIS-IL-CIVA-DI-HILARE-RASAIT-TRANSIS-OGRESSES

    MOTS FLCHSMOTS FLCHS

    -SCOLARI-BRESIL-LOIS-LA-POULE-AMUNE-LASER-MA-ISOIS-TIRER-MINER-NZ-AROME-MINCE-MDFAMINE----EE-FUIEPEES-----R-TIRAL-RR-R-----REGAL

    ILS-DURES-BETES-PU-MUSEE-DECUS-PE-PANSE-DATES-SE-NU-LE-FATAL-VIL

    VOLVO-SENTI-AILEFELIPAO-SELECAO-

    LETTRES DELETTRES DECAPPCAPPADOCEADOCE

    --MAZACA---------ARGEE-----------GULSEHIR-------GALATIE----------ARMENIE---

    ---TIBERE------

    BYZANCE--------

    SSOLUTIONSOLUTIONSSSOLUTIONSOLUTIONSSSOLUTIONSOLUTIONS

    LETTRES DE : Peuple carabes

    Le SoirdAlgrie Dtente Lundi 22 juillet 2013 - PAGE 18

    Son nom----------------

    Son prnomSon

    poste

    Adepte----------------

    Ennuyeux----------------

    Uniforme

    Fer----------------

    FemmeSonclub

    Prposition----------------

    Diffuse----------------

    Wilaya

    Arme (ph)----------------

    Priodes----------------

    Artre

    Prposition----------------

    Monsieur----------------

    RappelPige (ph)

    ----------------Substance----------------

    Feuilleton

    Ville duMaroc

    ----------------

    Frre decain

    Pas assez(inv)

    ----------------

    ArticleCapitale

    ----------------

    Lettres deHydra

    Dans lapeine----------------Remercis----------------Plante

    Cale----------------

    Tellement

    Prsidentde lES Stif

    Cach----------------

    Huile

    Lac----------------

    Possessif----------------

    Pronom

    Sonpays

    Srnit----------------

    Diplme----------------

    HameauAmi

    ----------------

    Energique----------------

    Amuse

    Chiffres----------------

    Chiffre

    Fauve----------------

    Libra

    Touffu----------------

    Enorme

    Privatif----------------

    TitaneDans legeste

    ----------------

    Molybdne

    Stock----------------

    CraleRoche

    Instruments----------------

    Erbium----------------

    Possessif

    Saint----------------Sang-ml----------------

    Bavarde

    Membre----------------

    Champ

    Audace----------------

    FteMtal

    ----------------

    Sur lesquais

    Possessif----------------Carte----------------

    Radon

    Trousseau----------------

    Parti----------------Conifre

    Colre----------------

    BranchTtes

    blondesPays

    ----------------

    Partirai

    Il la rvlNant

    ----------------

    Rsiste

    1- HABITATIONS

    2- PEUPLE

    3- PAYS

    4- ILE

    5- ILES

    6- PAYS

    7- ACTIVIT

    8- PEUPLE

    CARAIBES

    1

    2

    3

    4

    5

    6

    7

    8

    9

    10

    11

    12

  • Par Tayeb BouamarMOTS FLCHS GANTSLe Soir

    dAlgrie Dtente Lundi 22 juillet 2013 - PAGE 19

    Conduiteabjecte

    ----------------Acteuramricain

    Lac----------------

    Tristes----------------

    Plantes

    Fleuve----------------

    Dans lect

    Dans lapeine----------------Pige (ph)----------------Aggravs

    Chang(inv)----------------Prcieux----------------Salut

    Csium----------------

    Poil----------------

    Arabe

    Article----------------

    Dans lacuve

    Rigola----------------

    Rhnium----------------

    Arsenic

    Article----------------Auteurfranais----------------Calculer

    Excrtion----------------

    Energique

    Exprimer(inv)

    ----------------

    Envies

    New York----------------

    Adverbe

    Crainte----------------

    NobliumDpite

    ----------------Sduit----------------Acteuramricain

    Pronom----------------

    Tuyau

    Iridium----------------

    Intrimaire

    Lac----------------

    Ville duBrsil

    Propulseur----------------

    HassiumTexte trs

    long----------------

    Pnibles

    Vain----------------

    Dtresse----------------

    Dans lil

    Bante----------------Dans lapeine----------------Amas

    Issues----------------

    Risques

    Loi----------------Choisi----------------

    EscaladeSurfacture

    ----------------

    Possessif

    Accoucher----------------

    Ego----------------

    Peuple

    Dtest----------------

    Arrter (ph)Prposition----------------

    Dchir

    Hordes----------------

    Principaut

    Haltes----------------

    Voleur

    Adepte----------------

    Ralises

    Air----------------

    MoteurTerribles

    ----------------

    LettresdOran

    Institut----------------

    DuresEmpereur

    romainChapeau

    ----------------

    Chteau

    Halte----------------

    Production

    Texte----------------

    Coupe

    Maladroite-ment

    ----------------

    WilayaVire

    ----------------

    Possessif----------------

    Malhonnte

    Ile----------------Golfe----------------Lettres dePanama

    Induration----------------

    Bronzes

    Apprcies----------------

    Prnom

    Baudet----------------

    Expert

    Violents----------------

    Laveur----------------Combat

    Dans larose

    ----------------

    Platine

    Clos----------------

    Attendus----------------

    ImpliquaitTentions

    ----------------

    Sages

    Existes----------------

    Ralit

    Lettresditalie----------------Volont----------------Nazis

    Pays----------------

    Fou

    Malle----------------

    Hurlement

    Part (ph)----------------

    ClairParfoispronom

    Pronom----------------

    Oiseaux

    Soupe----------------Cobalt----------------

    HarnaisAstres

    ----------------

    QuartierdAlger

    Honneur----------------

    Belle-filleParadis

    ----------------

    Lombric(inv)

    Coachbrsilien

    Substance----------------

    Ville deFrance

    Bourr----------------

    Capitale

    Astate----------------

    Maladie

    Rpte----------------

    Restitue

    Civil----------------

    Pige (ph)Dans le

    diner----------------

    Btiment

    Gonflement----------------Capsule----------------

    Patriarche

    Artre----------------

    Note----------------

    AmasPays

    ----------------

    InterjectionLimpide

    ----------------

    Thorium

    Sudiste----------------

    Substance

    Entre----------------

    Soldat (inv)Cigare

    ----------------

    Air

    Chaleur----------------

    Dteste

    Cinastealgrien

    Titre----------------

    Nazis

  • Le SoirdAlgrie Publicit Lundi 22 juillet 2013 - PAGE 20

    SOIR DE LA FORMATION

    IMA forme en maint. (micros, GSM, photocopieurs,lectronique), vidosurveillance, lectricit, bureautique,

    Access, Delphi, Java, C#, site web, infographie, montage vido,programmation des microcontrleurs, installation etadministration des rseaux. Tl.: 021 27 59 36/73 -

    Mob.: 0551 959 000 F678/B1

    INSTITUT DE FORMATION PARAMDICALE AGR IBN-NAFIS propose une formation diplmante : aide soignante02 ans, formation qualifiante 2 ans prothse dentaire et en

    optique lunetterie. - Tl.: 021 54 41 60 - 0561 53 57 38 - Mail :contact@ibnnafis.com

    F134303

    DDEEMMAANNDDEESS DDEEMMPPLLOOIIHomme, 43 ans, srieux, possde permis

    de conduire catgories A, B, D, C,exprience de trois annes, cherche emploi

    lchelle nationale. Contacter :0558 01 59 13 NS

    JF vhicule, cadre administratif comptable,diplme TS en comptabilit de gestion et

    finance + CMTC, exp. + de 15 ans, matriseloutil informatique, cherche travail environs

    dAlger. Tl.: 0553 42 24 20 F134243

    J.H, 28 ans, soutien de famille, srieux,dynamique, ingnieur dtat en gnie

    mcanique, option maintenance industrielle,cherche emploi. laizisaid@gmail.com -Tl.: 0773 77 94 98 - 0552 52 79 73 NS

    JH, 27 ans, ayant tudi en Espagne(Madrid), diplm en scurit, profil sportifactuel, agr par les autorits espagnoles

    es-qualit + formation en promotiontouristique et information + trilingue

    (espagnol, franais, arabe), cherche emploidans le secteur priv, public ou tatique,

    mme au Sud. Contacter len 0554 777 275 NS

    Jeune homme, 35 ans, cherche travailcomme chauffeur avec sa propre voiture

    (Symbol, 2013), Alger. Tl.: 0770 25 52 23 -0550 45 82 26 F134097

    JF, licencie sciences de gestion, spcialitmanagement + diplme comptabilit etgestion + permis conduire B, chercheemploi dans le domaine, Alger-Centre.

    Contact : 0560 74 67 95 NS

    JH, 27 ans, ingnieur dapplication enbtiment avec exprience, cherche emploi

    dans le domaine. - 0554 819 731 NS

    Dame comptente, srieuse, soutien defamille, garde-enfants et gens gs

    domicile, plein temps ou durant journe.Contacter n 0561 44 38 97 - Non srieux

    sabstenir. NS

    Licencie en anglais, matrisant loutilinformatique, ayant 6 ans dexprience

    comme assistante administrative ettraductrice, cherche emploi dans St prive,trangre ou tatique. Tl.: 0552 24 08 75 NS

    Jeune homme, 20 ans, universitaire,exprience comme vendeur, cherche emploidans un magasin ou dans une socit, Alger

    et environs. Tl.: 0552 878 142

    Cherche emploi comme chauffeur.Tl.: 0771 61 94 36 - 0552 23 40 68

    JF, licencie, dynamique, motive, matriseloutil informatique, cherche emploi en

    qualit de secrtaire, agent de saisie ouautre, Alger et environs. Tl.: 0666 48 75 49

    NS

    H., 59 ans, caissier commercial, avec exp.,cherche emploi. Tl.: 0552 97 87 66 NS

    JH cherche emploi comme agent descurit, 6 ans dexprience dans unebanque (BNA). Tl.: 0556 89 10 35 NS

    JH, 27 ans, ingnieur dapplication enbtiment, cherche emploi.

    Tl.: 0554 81 97 31 NS

    Jeune fille, srieuse, rigoureuse ettravailleuse, exprimente, cherche emploi

    en qualit de garde-malade et garde-enfantsdans la journe. Contact : 0552 23 93 99 NS

    Homme srieux, dyn., sens des resp., esp.

    dquipe, mari (1 enf.), habitant Alger(BEO), niv. tudes 4e AM, 6 ans dexp.

    comme ag. de scurit (BNA), dgag detoutes oblig., matrise arabe + fr., cherche

    emploi. - Apte subir formations complm. -Tl.: 0556 89 10 35 NS

    JF, comptable diplme (CAP) + outilinformatique, cherche emploi dans le

    domaine, sans exprience, environs deBab-Ezzouar, Dar-El-Beda, Alger-Centre.

    Contacter : 0557 12 28 58 NS

    JH, 25 ans, licenci en sciences juridiqueset administratives + outil informatique,

    cherche emploi secteur tatique, public oupriv, toute wilaya, exprience 2 annes.

    Tl.: 0779 09 63 34 NS

    Pre de famille cherche emploi comme chefde parc ou chauffeur routier, transport encommun, mcanicien PMC, toutes cat-gories, exp. 30 ans. Tl.: 0794 37 94 46

    NS

    FLICITATIONSM. Hadbi Ahcne et sa famille de

    Tizi-Mellal At-Toudert, rsidant Tizi-Ouzou, ont limmense plaisir de

    fliciter chaleureusement son filsMahdi

    qui a brillamment russi sonbaccalaurat srie mathmatiques,et lui souhaitent dautres succs et

    que Dieu le protge.F119217

    LCOLE DE BABA HACEN reste ouverte pdRamadhan El Karim. Iscrivez vos enfants : prescolaire,

    primaire, CPCE1, CE2, CM1, CM2. - Collge : 1re AM, 2e AM,3e AM. - Villa n 41, extension A. - Soyez les bienvenus. -

    Tl.: 0658 09 17 12 - 0658 09 17 13/14/15F1342

    SPCIAL RAMADHAN, COLE MAYA fait des rductionssur toutes ses formations. - 021 73 42 42 - 0552 97 87 94 -

    0555 37 56 25 F639/B1

    Edit par la SARLSIGE :

    DIRECTION-RDACTION :

    Fax : 021 67.06.76

    ADMINISTRATION :Fax : 021 67.06.561, Rue Bachir Attar

    Place du 1er -Mai - Alger-

    Tl. :021 67.06.58 - 021

    67.06.51

    COMPTESBANCAIRES :CPA : Agence

    Hassiba Ben BoualiN116.400.11336/2

    BNA : Agence GHussein-Dey

    N 611.313.335.31CCP : N 14653.59

    Registre du commerce:

    RC N 0013739.B.00

    MEMBRES FONDA-TEURS :

    Mamar FARAHDjamel SAFI

    Fouad BOUGHANEMZoubir M. SOUISSI

    Mohamed BEDERINAGRANT-DIRECTEURDE LA PUBLICATION :Fouad BOUGHANEM

    DIRECTEUR

    DE LA RDACTIONNacer BELHADJOUDJA

    P.A.O. : Le Soir

    PUBLICITLe Soir : SIGE -

    Fax : 021 67.06.75

    BUREAUX REGIO-NAUX :

    BOUMERDSRsidence Badi, bt 3, 2e

    tage, RN n 24, Boumerds-ville

    Tl./fax : (024) 81 64 18Email : lesoir

    -

    boumerdes@yahoo.frANNABA

    19, rue du CNRA (Cours de la Rvolution)

    Tl. : 038 86.54.22 Fax : 038 86.61.76

    Tlex : 81095BLIDA

    103, Avenue Ben-Boulad Blida

    Tl./Fax : 025 40.10.10- Tl. : 025 40.20.20

    CONSTANTINE9, rue Bouderbala

    (ex, rue petit),Constantine

    Tl. : 031 92.34.23Fax : 031 92.34.22

    ORAN3, rue Kerras Aoued.Tl. : 041 33.23.95

    STIFRue du Fida, centre commercial Zedioui

    1re tage, Stif.Tl. : 036 91 48 59Fax : 036 84 18 37

    TIZI-OUZOUBt Bleu,cage C

    ( ct de la CNEP) 2e tage, gauche

    Tl. : 026 22.87.04Fax : 026 22.87.01

    MASCARARue Senouci HabibMaison de la presse.

    Tl./Fax : 045 80.28.43TLEMCEN

    Cit Rhiba Bt n2 RDC.Tl. : 043 27.30.61 / Fax : 043 27.30.82

    BOUIRAGare Routire. Lot N1.3e tage - Tl. : 026 94

    29 19E-Mail :

    lesoirbouira@hotmail.com

    BJAA19, rue Larbi Ben-Mhidi

    (rue Pitonnire), Bjaa-ville 06000 Tl. : 034 21.14.51Fax : 034 21.18.60

    BORDJ-BOU-ARRE-

    RIDJ2, rue Cherifi Mohamed

    (prs du cinma Vox)Tl./Fax : (035) 68-10-

    52IMPRESSION

    Centre : S.I.A Alger

    Est : S.I.E ConstantineOuest : S.I.O Oran

    DIFFUSIONEst : Sodi-PresseCentre : Le SoirOuest : KDPO

    Les manuscrits, photographies ou tout autre document etillustration adresss ou remis la rdaction ne sont pas

    rendus et ne peuvent faire lobjet dune rclamation.

    NOTRE JOURNALfait sienne cette citation de Joseph Pulitzer, fondateur du

    journalisme moderne : Il (son journal, ndlr) combattra toujours pour le progrs et

    les rformes, ne tolrera jamais linjustice et lacorruption ; il attaquera toujours les dmagogues de tousles partis, nappartiendra aucun parti, sopposera aux

    classes privilgies et aux exploiteurs du peuple, nerelchera jamais sa sympathie envers les pauvres,

    demeurera toujours dvou au bien public. Il maintiendraradicalement son indpendance, il naura jamais peur

    dattaquer le mal, autant quand il provient de laploutocratie que de ceux qui se rclament de la pauvret.

    OFFICE PUBLIC NOTARIALMATRE KHALED BENCHAA

    Rue de la Rpublique Ghazaouet - code00004486

    NANTISSEMENT DE MATRIELAux termes dun acte reu en ltude en datedu 07/07/2013, qui sera enregistr, M.RAHAOUI Sid Ahmed, artisan, n Ghazaouetle 07/01/1988, demeurant Hai DmineCommune de Ghazaouet (wilaya deTlemcen), a nanti en premier rang le matrielau profit de la Banque extrieure dAlgrie(Ghazaouet) en garantie dun crdit de(2.698.000,00 DA). Et en deuxime rang auprofit de lAgence nationale de soutien lemploi des jeunes (ANSEJ) en garantie dunmontant de (1.693.062,00 DA), objet de lafacture n 086/2013 en date du 04/06/2013.Deux expditions des actes seront dposesau Centre national du registre du commercede la wilaya de Tlemcen.

    Pour avis le notaireF 24/B14

    AVIS RECTIFICATIFDATTRIBUTION PROVISOIRE

    NIF : 099916000929234Suite lAvis dAttribution Provisoire de contrat, objet de lavisdappel doffres N02/DAG/DT/2012 relatif MissiondAssistance Matre dOuvrage et Une Mission de Contrle,Synthse et Approbation des Etudes en TCE, pour la ralisation dufutur sige rig en IGH-Haut Standing, sis au Quartier des AffairesdALGER - BAB EZZOUAR (ALGER) paru dans le Bomop et dansles quotidiens nationaux le : 21/10/2012 : LE SOIR DALGERIE 23/10/2012 : ENNAHAR 23/10/2012 : LEXPRESSION 23/10/2012 : LIBERTELa Direction de Dveloppement des Projets (DDP) du CrditPopulaire dAlgrie informe les soumissionnaires ayant particip cet appel doffres que lAvis dAttribution provisoire est corrigcomme suit :- Objet : Mission dAssistance Matre dOuvrage et UneMission de Contrle, Synthse et Approbation des Etudes en TCE,pour la ralisation du Futur Sige rig en IGH-Haut Standing, sis auQuartier des Affaires dAlger BAB EZZOUAR (ALGER)- Bureau dEtudes retenu : GROUPEMENT SOLIDAIRE SOCO-TEC INTERNATIONAL SAS (France) & EUROPTIMA INTER-NATIONAL SAL (LIBAN).- Montant : 46 725 101,33 DA/TTC (35 511 077,01 DA/HT) aulieu de : 41 753 692,92 DA/TTC (31 616 802,76 DA/Hors Droits,Impts et Taxes).Le reste du contenu de lavis dattribution provisoire reste inchang.

    Anep n 532 715 - Le Soir d'Algrie du 22/07/2013

  • APPARTEMENTS

    Pro. imm. vd, Boumerds centre-ville, logts. - 0560 250 210 -

    0550 58 07 63 HB. F134254

    Vds F3, 2e t., belle rsidence,t. commodits, EPLF Sidi-Moussa. -

    0550 26 90 05 F134161

    Vnds F3 c. Moudjahidine Chevalley+ F4 Shaoula. - 0771 210 441

    F134320

    Promotion Bleu Azur vend logts F3avec possibilit crdit bancaire, aulieudit Timlouka, Azeffoun, plus des

    F3 en finis et semi-finis Tizi-Ouzou. Tl.: 026 20 26 66 -

    0550 60 70 63 - 0556 65 73 43 F119220

    Vends un ensemble immeuble dansune cooprative avec une entreprincipale, F3 avec une terrasse +

    jardin + F5 et 3 garages avec unechambre, sanitaire lintrieur,

    Tizi-Ouzou. - 0550 60 20 80 F119206//B13

    V. F6, 1er tage, centre BBA, 1 M 3+ F4 Cherchell PV 450 u. + 500 m2Staouli 1 M 600 + F3 Rghaa PV.

    T.: 0771 71 93 15 F134286

    LOCATIONS

    Part. part., loue F4 citdiplmatique Dergana, pourfonction librale, 1er tage.

    Tl.: 0560 90 14 32

    Loue local de 12 m2, R+1, AADLZralda, toutes commodits,convient tout commerce.

    Tl.: 0550 39 23 32

    Loue F3 D.-Ibrahim, 5 u. -0554 18 63 00 F134325

    A louer local 24 m2, Baba-Hassencentre. - 0770 49 06 47 F134227

    VILLAS

    Ag. vnd carc. R+1 dans coop. rsid.Birkhadem. - 0771 210 441

    F134320

    Vds des villas dans belle rsidence.Tl.: 0555 92 15 02 F134326

    TERRAINS

    De part. part., la limiteFouka/Bou-Ismal, sur hauteurs,

    belle vue sur mer, dans lots privs,cltur, eau, lect., gaz, acte + LFviabilis individuellement, lot 150 400 m2. Pour RDV : 0664 35 20 88

    - Ag. sabstenir. F684/B1

    Vends terrain 751 m2 Skikda.Tl.: 0773 69 81 29 - Vue sur mer.

    F134265

    PROPOSITIONSCOMMERCIALES

    Institut de beaut cherche associesthticien et autre. - 0663 72 60 32

    F134295

    PENSIONS

    Dame loue chambre pr JF -0795 95 74 78

    F134322

    Pension JF Alg-C. - 0659 15 11 98F134315

    LE SOIR DE LIMMOBILIER

    Le SoirdAlgrie Publicit Lundi 22 juillet 2013 - PAGE 21

    Rparation, installation,maintenance rfrigrateur,

    climatisation,chambre froide, prsentoir.

    - 0552 28 87 34 -0770 48 21 62 NS

    Vous voulez russir latessdira de votre fille ?

    Vous voulez que ce joursoit le plus beau jour

    de sa vie ? Faites appel une professionnelle au :

    0554 92 23 08 NS

    RPARATION machine laver ttes marques + clim. +

    frigo dom.Tl.: 0770 40 53 16 -

    0770 22 06 28 -0662 63 19 23 NS

    Vous entendez mal ? Votre

    enfant entend mal ?AUDIFEL vous offre unbilan auditif gratuit. Pour

    prendre rendez-vous,tlphonez aux :

    0661 10 35 02 Alger -0661 10 35 10 Tizi-Ouzou.

    - 0661 10 35 09 BjaaF000270/B10

    Socit de service leaderdans son domaine met en

    vente 100 % de soncapital. Tl.: 0770 90 85 00

    (urgent). F134324

    Vends matriel denettoyage neuf :

    1 autolaveuse lectrique(CA451), 1 NHP eau froide(Poseidon 4-30, 1 injecteur

    (TW400), 1 monobrosse(SDM43-900), 1 aspirateur

    (Attix 961-01), 1 gnrateurde vapeur (Steam

    Vac Pro), 10 chariots Nickgris LT50, 1 lot

    daccessoires. Prix trsintressants. Contact :0771 66 85 70 F119218/B13

    Rparation machines laver, clim., frigidaires. -

    0556 38 34 58 F134290

    Sarl Talaoubrid vend foursboulangerie Bongard

    10.83, prix trs intressant.Tl.: 0550 694 466 -

    021 810 315 F680/B1

    Vds Leica TC600 -0772 45 00 81 F134311

    Tablet PC 16 Gb, doubleclavier, pochette, 7 999 DA.

    Prix imbattable.SOLI ALGER & CADIC

    ZI ROUIBA. F134157

    Climatiseurs aux + basprix du march.

    - O-CADIC ZI ROUIBA &SOLIMARKET ALGER.

    F134270

    Mobiles, inform., lectrom.,dmo., dcod., meubles,

    vaisselle + CD, DVD,jouets, etc. - Les + bas prix

    du march. - CADIC ZIROUIBA & SOLI ALGER.

    F134171

    Impossible de trouverlaptops, flashdisk,

    mmoires, camra, etc.moins cher que SOLIALGER & CADIC

    ROUIBA ZI. F134229

    CADIC ZI ROUIBA,lunique march en

    Algrie qui vous offre le

    produit gratis, sil existemoins cher ailleurs. F134229

    CD & DVD, sous-traitancesous 24 h - CADICROUIBA ZI F134171

    Botier : CD box cristal16 DA, CDR 9 DA. CADIC

    ZI Rouiba. F134171

    Magnifique salon 7 places,antitaches, 44 990 DA. -CADIC ZI ROUIBA. F134171

    AVIS DIVERS

    Consultation mdicale Kin Soins infirmiers,post-opratoires Prlvements, analyses etrsultats Conseil, orientation, accompagnementaux hpitaux dAlger Garde-malades Circoncision.

    Appelez-nous au : 0550 40 14 14

    CYLKA - Soins domicileA votre disposition et assu-rs par une quipe mdica-le et paramdicale qualifie

    OFFRES DEMPLOIRestaurant (Alger-Centre) cherche :

    Cuisinier (qualifi) - Aide-cuisinier(qualifi) - Serveuses, serveurs (qualifis) -

    Tl.: 0554 62 86 45 N.S.

    Ets prive sise TO recrute un ingnieurcommercial exprience exige dans la

    distribution en gros. Envoyer CV :jobcv@hotmail.fr - Fax : 026 20 09 64

    F119215/B13

    Recrutons mdecins gs de 50 ans ouplus pour poste fixe Tizi-Ouzou.

    Rsidence obligatoire Tizi-Ouzou.Envoyez coordonnes et CV par fax au :

    041 41 53 54 F000274/B10

    Cher. gardien (garage parking) sachantconduire. - 0550 79 91 52 F134313

    Crche prive cherche pour la rentre2013/2014 des ducatrices pour la toute

    petite, petite et moyenne section. -0550 415 528 F134278

    Cherche vendeur de pices dtachesautomobiles Tizi-Ouzou.

    Tl.: 0555 07 04 25 - e-mail :

    beyapieces@yahoo.fr F119200/B13

    St prive spcialise dans fabricationmatriels de grande cuisine recrute un

    architecte et designer. Env. CV :recrut.ind@gmail.com F679/B1

    Ecole suprieure international dhtellerieet de tourisme, tablissement ambitieux en

    plein expansion recrute : Charges durelex (relations extrieures) ; Charges

    de laccueil et de la clientle (commercial).- Profils et exigences : Licence en

    communication, marketing ou conomie. -Etre prsentable. - Age de plus de

    25 ans. - Matrisant parfaitement la languefranaise (langlais serait un atout). -

    Exprience dans le domaine souhaitable. -Accepte dplacements. - Rsidant axeTizi-Ouzou/Boumerds. -- Avantages :cadres de travail serein et agrable. -Salaire motivant - Possibilits relles

    dvolution. - Merci de nous contacter etprendre rendez-vous par e-mail :

    esiht2013@yahoo.fr ou aux numros suivants : 026 212 212 -

    026 213 213 - 0550 50 39 94 F119189/B13

    Rparation TV domicile,toutes marques.

    Tl.: 0772 89 17 22 -0776 33 88 56NS

    Vends batterie poulespondeuses de marque italienne.

    Bon tat. 4 800 sujets.Tl.: 0557 45 08 01 NS

    ANNIVERSAIRES----------------------

    A notre petit angeSofia Lakehal

    Nous te souhaitons toutle bonheur du mondeet plus encore loccasion de tonpremier anniversaire.Tendrement,papa et maman.----------------------

    -------------------

    ----------------

    -------------

    CARNET

    DCORATION + JARDINS Tous travaux despaces verts

    Gazon en plaques pour pelouses Ralisation des parcs et jardins

    Dcoration intrieure et extrieure Conception de cascades.

    Devis et plans gratuitsTl. : 0770 884 901 - 021 603 659

    Nous contacter par : e-mail : decojardins@yahoo.fr

    A VENDREsuperbe local 65 m2 avec 2 grandes

    entres, boulevard Zirout-Youcef (Alger),convient pour tout commerce, agence de

    voyages, show-room, etc. Contacter :0772 75 55 22 N.S.

    LOUEsuperbe appartement Sad-Hamdine

    compos dun salon, deux chambres,salle de bains, toilettes, cuisine

    totalement quipe, sol en marbre,climatiseurs, chauffage central, tlphoneet Internet. Appeler : 0668 48 49 46 NS

    TERRAIN

    A vendre lot de terrain de 2 500 m2, dont600 m2 environs btis en dur, au RDC,

    sur 5,50 m de hauteur + 1er tage bti sur300 m2 + bureaux et sanitaires, et loge

    de gardien. + Acte de proprit etcertificat de conformit. - Sis la ZI dEl-

    Khroub, Constantine. Contactezn Tl.: 0551 09 85 57 NS

  • Wellington, vous connais-sez ? C'est juste ct(sur la carte bien sr) duport d'accostage du bateau pourl'Australie. Et si je vous en parle,c'est parce que Wellington est lapreuve par 6,9 que Dieu ne s'amu-se pas faire danser la terre justepour punir les musulmans.Wellington a subi ce dimanche unsisme un peu plus violent quecelui de Hammam Mlouane, soit6,9 sur l'chelle de Richter. Jesuis presque certain que desmusulmans, il n'y en a pas desmasses en Nouvelle-Zlande,capitale Wellington, mais ils onteu quand mme leur tremblementde terre. En bon croyant, fru desyncrtisme, je ne crois pas quela divine providence ait des rai-sons particulires d'en vouloir auxmusulmans du coin, ou leursconcitoyens nozlandais,adeptes d'une autre religion. Sij'en crois les assertions catastro-phistes de l'imam de mon quartier,c'est le doigt du destin qui s'estgliss entre deux plaques tecto-niques, du ct de HammamMlouane, juste pour svir. Il

    s'agirait, selon ce cheikh qui neserait pas administrativementsalafiste, mais qui fait commesi, d'une raction de colre contreles noctambules des soireshalal algriennes. Aux dires decet imam, convaincu que l'Islamse dcline en dcibels et s'imposepar la peur de l'Au-del, tout ras-semblement devant un chanteurou une troupe musicale est unefaute, pire une incitation au sis-me.

    Et devinez qui est respon-sable ? Les femmes, bien sr, qui,malgr leur mise en conformitpar le hidjab, continuent impo-ser leurs quatre volonts (il faudrafaire une recherche pour dtermi-ner quelles sont les trois autres).Supposons que la musique et lesfemmes qui sortent le soir contri-buent un affaiblissement gnralde la pit et une monte subs-quente d'adrnaline l-haut. vo-quons mme l'hypothse absurdeselon laquelle le divin crateuraurait une dent contre les musul-mans qui ne font pas les surro-gatoires, comme le recomman-dent les nouveaux canons. Dans

    ce cas, que viennent faire alorsles infidles nozlandais dansun champ de sanction qui nousest strictement rserv ? Un sis-me de 6,9 sur l'chelle de Richter,c'est quand mme un peu fortpour des Nozlandais, qui n'ontpas de thtres de verdure, etne se trmoussent pas en enten-dant une derbouka. Ctfemmes, ils n'ont pas besoinqu'elles les mnent par le bout dunez, puisqu'ils n'en auraient passelon ce qu'on nous enseigne surles kouffars. Je suis d'accord :les imams devraient effective-ment, la femme est source detiraillement et de fitna chez unegrande majorit de la gent mascu-line, dont le disque dur ou ce quifait office de cerveau, est format cet effet. Mais Wellington, mes-sieurs les imams fondamenta-listes qui svissez dans nos mos-ques, d'o vous auriez texpulss, en croire ce bon vieuxministre du culte ?Personnellement, je pense que siles sismes surviennent relle-ment par une intervention divinedirecte, celui de Wellington est demme nature. Seulement, ilconstitue un dmenti cinglant l'ide rpandue par les prches duvendredi, selon laquelle Dieutamiserait la terre en signe decolre contre les musulmansdfaillants (ils doivent tre lgion).Je m'tonne encore qu'aucunparmi ces imams n'ait eu uneexplication plus primesautire,comme celle qui a fleuri unmoment sur les rseaux sociaux :le sisme comme raction de joieau retour de Bouteflika. Il faut direque la thorie, quoique fumeuse,est nettement plus sduisante etrassurante que celle mettant enscne un dieu vengeur. La terrequi se trmousse d'aise et entameun Zwit-Rwit endiabl poursaluer le rtablissement d'un lea-der bien-aim, il y a srement

    matire rjouir des fans biensilencieux depuis quelquessemaines. La terre qui entre entranse, Hammam Mlouane pr-cisment, voil qui ouvrirait desperspectives sduisantes pour lescoryphes des mandats recon-ductibles l'infini. Cela voudraitdire que le temps pass cajolerles zaouas n'a pas t dpensen vain et que l'investissementaura t plutt avis et fructueux.

    Outre le fait d'avoir un imammisogyne et ultra wahhabite, monquartier abrite une varit trsparticulire de citoyens qui sepassionnent pour les manifesta-tions pro-Morsi en gypte. Cesgyptiens de frache conver-sion et franchement versatilespourraient aussi tre Syriens, sile sort des armes ne semblait pasdevoir tourner en faveur deBchar Al-Assad. Ces gyp-tiens se manifestent aussi lorsdes conclusions des Tarawih eninvoquant la victoire de leur campen Syrie et en gypte. Si le pen-chant pour la Syrie se manifesteavec quelque tideur, l'engoue-ment pour les rassemblementsdes Frres musulmans de RabiaaAl-Adwya est nettement plus pro-bant. Si le Prsident Morsi a perdula confiance d'une partie de sonpeuple, pour cause d'alignementsystmatique sur les vues sec-taires et courte vue de son parti,il rgne en monarque absolu dansle cur de mes concitoyens. Ceuxqui proclamaient il y a peu que ladmocratie tait une impit, serclament aujourd'hui de la dmo-cratie et du choix des urnes, pourrclamer le retour des Frres aupouvoir. Ils n'en sont plus unecontradiction prs, comme le faitde vituprer contre les Amricainset contre Isral, tout en envoyantdes messages, directs ou sublimi-naux, aux sionistes. Aujourd'hui,ils s'insurgent contre la destitu-tion de leur prsident, un choix

    populaire entrin par lesAmricains, alors que lesFrres sont arrivs au pouvoir,parce que les Amricains le vou-laient. Aujourd'hui, les Amricainset leurs allis des monarchies duGolfe commencent s'apercevoirque les Frres musulmans ne tra-vaillent pas pour instaurer laCharia, mais pour mettre en placeleur propre ordre. La Frrisationque Morsi a voulu imposer au pasde charge en gypte n'a paseffray que des gyptiens, atta-chs aux liberts, elle a aussi faitpeur aux parrains traditionnels ducourant islamiste. Ce n'est pas parhasard si, ds la chute de Morsi,l'Arabie Saoudite et le Kowet ontouvert les caisses ptrodollarsaux nouveaux dirigeants du pays.Dans la foule, les Palestiniensont accept de retourner, sanscondition, la table de ngocia-tions avec Isral. Je laisse lesgyptiens de mon quartier devi-ner qui fera le plus de conces-sions, lors des prochains rounds.

    A. H.

    PANORAMAPANORAMALes gyptiens de mon quartier

    KKIIOOSSQQUUEE AARRAABBEE

    Le Soir sur Internet :

    http:www.lesoirdalgerie.com

    E-mail : info@lesoirdalgerie.com

    Par Hakim LalamPar Hakim Lalamhlaalam@gmail.com

    POUSSE AVEC EUX !Comment va lAlgrie ?

    Comme sur des roulettes !

    Le danger est l. Prcisment l. De la distorsion entre undbat sur la normalit ou non dune vacance du pouvoir de 82jours et la chasse aux non-jeneurs, ou aux djeneurs, si vosprfrez. Nous en tions il y a peine quelques jours fer-railler ferme autour de a : est-il normal que le prsident de laRpublique, son chef du gouvernement et le chef de ltat-major de larme se runissent en France, dans une pice dunhpital militaire franais pour discuter des mesures prendrepour et en Algrie ? Ou encore : est-il normal que des dcretsde la RADP soient signs en terre franaise, donc si je com-prends bien que les Sceaux sacrs de la Dawla aient t sortisde leur sanctuaire algrien pour atterrir Paris ? Et aujour-dhui, nous en sommes l : est-il normal de faire la chasse auxmecs et aux nanas qui grignotent un quignon de pain lheurequi leur sied ? Pour faire court, les artificiers du Palais ontencore une fois svi. Les experts en dminage ont fait leurboulot. De la belle ouvrage, ma foi ! Parce quabandonner ainsiles vrais enjeux, le vrai scandale, celui dun pays encore gou-vern par un grand malade, celui dune nation dtentriceaujourdhui de dcrets hautement discutables, sinon patrioti-quement suspects pour nous occuper des restes ridicules duncasse-crote ou du papier gras dun morceau de fromage tar-tiner abandonns prcipitamment par des citoyens poursuivis

    par des pandores, voil ce que jappelle dsamorcer unebombe, teindre un dbut dincendie, avorter un frmissementde reprise en main dune rpublique injustement confisquepar un Roi et sa cour. Sans gros effort, parce que le travailquelque part nous a t mch, nous sautons pieds joints surcette affaire des non-jeneurs. Nous en faisons une Kadhya,une cause nationale, en oubliant totalement que les lois fonda-mentales de la Rpublique ont t maintes fois violes, et lesprincipes de souverainet souills en un sjour en terre Roum !Je ne sais pas pour vous, mais moi, trs honntement, jerpugne faire du journalisme embarqu. Et cest bien de celadont il sagit aujourdhui. Les pandores, Tigzirt, auraientvoulu que toute la terre-mdia soit au courant de leur descentequils nauraient pas fait mieux, plus bruyant, plus visible. Il neleur manquait que la convocation par fax des rdactions et desreporters. Cest un peu gros ! Si a convient certains dac-compagner les traqueurs de portions de fromage et de tri-plettes de botes de thon lors de leur mission purificatrice, libre eux. Je reste sur lpisode historiquement hideux du Val etdes Invalides. Et je reviendrai chaque fois sur lexfiltration deChakib Khelil dAlgrie. Je sais, je suis un obsd ! Pardonnez-moi pour cette perversion. Jen ai une autre aussi vousconfesser : pendant carme, en plein jour, je continue de fumerdu th pour rester veill ce cauchemar qui continue.

    H. L.

    Du grand cart obscne entre la souverainetnationale et les triplettes de botes de thon !

    Par Ahmed Hallihalliahmed@hotmail.com

    DCSLa famille Dali, parents et allis ont limmense douleur dannoncer le dcsde leur cher

    DALI AhmedCadre de la Jeunesse et des Sports

    Lenterrement a eu lieu le dimanche 21 juillet au cimetire dEl Alia.Que Dieu accueille le dfunt en Son Vaste Paradis.A Dieu nous appartenons, Lui nous retournons.

    CONDOLANCESLes membres fondateurs, la rdaction et lensemble du personnel du SoirdAlgrie ont appris avec tristesse le dcs de

    DALI Ahmedfrre de leur ami Djafar Dali

    En cette pnible circonstance, ils lui prsentent ainsi qu sa famille leurscondolances les plus attristes et les prient de trouver ici lexpression deleur profonde sympathie.

    Que Dieu accueille le dfunt en Son Vaste Paradis.

    p01p02periscoopp03actp04actp05actp06actp07centrep07estp07ouestp10corruptionp11culturep12sportsp13sportsp14sportsp15mondep17femmesp18detentep19detentep20pubp21pubp24