L'économie filière funéraire

  • Published on
    29-Nov-2014

  • View
    10.557

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Transcript

  • 1. Lconomie de la filire funraire Etude qualitative mene pour le compte du COMITE INTERFILIERE FUNERAIRE (C.I.F.) Novembre 1999 CREDOC Dpartement Etudes Marketing
  • 2. Lconomie de la filire du funraire 2 Sommaire Avertissement ................................................................................................ 3 Introduction ................................................................................................... 4 1 Les donnes contextuelles......................................................................... 5 1.1 La dmographie...................................................................................... 5 * Les donnes de cadrage...........................................................................................................................5 * Les perspectives dmographique...........................................................................................................6 1.2 Le march............................................................................................. 6 * La conjoncture globale...............................................................................................................................6 * Le march du marbre ..........................................................................................................................8 * Le march des fleurs...................................................................................................................................8 * Le march des arts funraires..................................................................................................................9 2 Les pratiques .......................................................................................... 11 2.1 Les dpenses dobsques...................................................................... 11 * La rpartition des achats auprs des entreprises de pompes funbres...................................11 * Le culte et la concession .........................................................................................................................12 2.2 La crmation........................................................................................ 12 3 Les entreprises........................................................................................ 15 3.1 Les structures du march....................................................................... 15 3.2 La technologie et les investissements ...................................................... 18 3.3 Lactivit des entreprises........................................................................ 20 * Une nouvelle activit : la prvoyance obsques............................................................................20 * Gestion des chambres funraires et assistance aprs dcs.......................................................21 3.4 La concurrence et les stratgies mises en oeuvre...................................... 22 * La concurrence..........................................................................................................................................22 * Les stratgies .............................................................................................................................................23 3.5 Les rsultats des entreprises .................................................................. 24 3.6 La rglementation rcente....................................................................... 25 Quelques chiffres cls .................................................................................. 26 Sources et rfrences ................................................................................... 27 CREDOC Dpartement Etudes Marketing
  • 3. Lconomie de la filire du funraire 3 AVERTISSEMENT : La filire funraire regroupe diffrents mtiers qui, dans le contexte actuel, ont tendance interfrer de plus en plus souvent entre eux. Certaines entreprises ne couvrent qu'une partie de la filire, d'autres l'intgralit. In fine, des entreprises de formes et d'activits principales trs disparates vont proposer tout ou partie d'un service identique. Au niveau de l'analyse conomique des donnes, et par l, de la conjoncture gnrale de la filire, la ventilation de ces entreprises au sein de plusieurs secteurs NAF (nomenclature d'activit franaise) et l'absence d'une comptabilit analytique globale rend dlicate la production de donnes chiffres d'une grande prcision. CREDOC Dpartement Etudes Marketing
  • 4. Lconomie de la filire du funraire 4 Introduction La filire funraire connat actuellement une mutation rapide et qui s'opre en profondeur. A cela, trois raisons principales peuvent tre avances : Des raisons lgislatives : la seconde moiti des annes 1990 a connu une drglementation progressive mais complte du secteur des pompes funbres, qui contribue redistribuer les cartes ; Des raisons dmographiques : un taux de mortalit en baisse tendancielle rencontre des alternances de classes creuses et de pousses dmographiques qui expliquent les volutions fluctuantes du nombre de dcs pour les annes venir ; Des raisons socio-conomiques, enfin. La seconde moiti du vingtime sicle a vu la mort quitter la sphre prive de la famille pour investir lhpital -prs de 75% des dcs ont lieu en milieu mdical-. En mme temps, la ritualisation ostentatoire des obsques saffadissait au point de rendre celles-ci presque invisibles aux yeux des citadins. Le prsent document se propose danalyser dun point de vue conomique les principales composantes des professions du funraire confrontes aux enjeux prcdemment dcrits. Il est organis selon trois parties complmentaires. Dans un premier temps, on sintresse aux donnes contextuelles de la profession : la dmographie -et la mortalit qui en est une des consquences- est videmment au centre de ces mtiers. Par ailleurs, une description gnrale du march permet didentifier les principaux intervenants dans le domaine. Une seconde partie sintresse aux pratiques des Franais en matire dobsques : combien dpense-t- on en moyenne ? Quels sont les postes de dpense ? Et quel est le poids de la crmation, pratique rcente dans notre pays, par rapport linhumation ? Enfin, cest plus prcisment aux entreprises et leurs stratgies que la dernire partie du document est consacre : structures des professions, investissements, type prcis dactivits, stratgies concurrentielles... CREDOC Dpartement Etudes Marketing
  • 5. Lconomie de la filire du funraire 5 1 - LES DONNEES CONTEXTUELLES 1.1- la dmographie. Les donnes de cadrage En 1998, 540 400 dcs ont eu lieu en France. La mortalit enregistre depuis plus de 100 ans un recul trs important. Le taux de mortalit gnrale s'est abaiss de 11,4 dcs pour 1 000 habitants en 1970 9,1 pour mille en 1998. Avec une esprance de vie la naissance de 77,9 ans en 1996 (74,6 ans pour les hommes et de 82,2 annes pour les femmes), la France fait partie des pays dont la population bnficie des dures de vie les plus importantes. En France mtropolitaine, l'esprance de vie entre dpartements varie de trois quatre ans entre les rgions extrmes. C'est grossirement en Bretagne, dans le Nord et le Nord-Est que les esprances de vie sont les plus courtes et, inversement, dans le Sud-Est, les Pays de la Loire, et en Midi-Pyrnes que l'on vit le plus vieux. en milliers Evolution du nombre de dcs 570 560 550 540 530 520 510 500 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 (Source : Insee) La mortalit frappe diffremment les milieux sociaux. En 1991, 35 ans, l'esprance de vie des cadres suprieurs et professions librales est suprieure de 9 ans celle d'un manuvre : 44,0 annes pour les premiers, soit une mort 79 ans et 35,8 annes pour les seconds soit une mort 70,8 ans. Responsable d'un dcs sur trois, les maladies de l'appareil circulatoire restent, malgr un recul sensible, la premire cause de mortalit en France. Les cancers, avec prs d'un dcs sur trois reprsentent la deuxime cause de mortalit et sont mme devenus la premire cause pour les hommes. Les traumatismes (accidents et suicides) constituent toujours la troisime cause de mortalit. CREDOC Dpartement Etudes Marketing
  • 6. Lconomie de la filire du funraire 6 Les perspectives dmographiques: Si lon tient compte de la rpartition par tranche d'ge de la population et de l'esprance de vie, les projections en terme de dcs sont les suiv