les antibiotiques chez les comment? - ?· Tableau 1. Classification des antibiotiques selon leur importance…

  • Published on
    11-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • SymposiumsurlesbovinslaitiersChoixd'aujourd'huipourlesdfisdedemain

    Lemercredi5novembre2014CentreBMO,SaintHyacinthe

    Bienutiliserlesantibiotiqueschezlesbovins,pourquoietcomment?

    DavidFrancoz,D.M.V,M.Sc.,DES,Dipl.ACVIM,mdecinvtrinaire,professeur,Facultdemdecinevtrinaire,UniversitdeMontral,Montral

    JeanPhilippeRoyOliviaLabrecque

  • CRAAQ 38e Symposium sur les bovins laitiers 24

    Bien utiliser les antibiotiques chez les bovins, pourquoi et comment?

    1. Introduction et mise en contexte

    Les antibiotiques sont la plus grande dcouverte de la mdecine moderne, aussi bien en mdecine humaine quen mdecine vtrinaire. Ils ont une importance fondamentale pour le traitement et le contrle des maladies causes par les bactries. Aucune autre dcouverte na eu autant dimpact pour augmenter lesprance de vie de lHomme! Mais qui de nos jours na pas entendu parler de la rsistance des bactries aux antibiotiques? Cet enjeu est devenu tellement crucial en mdecine humaine quau printemps 2014, lors de son rapport global sur la surveillance de la rsistance aux antibiotiques, lOrganisation mondiale de la sant (OMS) tirait une fois de plus sur la sonnette dalarme et rsumait la situation en ces termes : Le problme [c..-d. la rsistance aux antibiotiques] est tellement srieux quil menace les russites de la mdecine moderne. Une poque postantibiotique - dans laquelle les infections communes et les blessures mineures pourront tuer est une relle possibilit pour le 21

    e sicle. (WHO,

    2014). En mdecine vtrinaire, lapparition de bactries rsistantes ou multirsistantes aux antibiotiques est une problmatique relativement plus rcente quen mdecine humaine (Madec, 2014). Par contre, lutilisation des antibiotiques chez les animaux de consommation est rgulirement accuse, tort ou raison, comme une composante importante de la problmatique du dveloppement de rsistance aux antibiotiques. Dans les mdias, nous pouvons retrouver des articles sur lutilisation inadquate des antibiotiques chez les animaux de production ou encore sur laugmentation de la rsistance des bactries chez les animaux. Ces proccupations ont amen diffrents pays europens mettre en place des plans daction concrets dont les objectifs sont une utilisation prudente et contrle des antibiotiques. Les objectifs principaux de ces plans sont de diminuer la contribution de lutilisation des antibiotiques en mdecine vtrinaire au dveloppement de la rsistance et de maintenir des antibiotiques efficaces pour les maladies infectieuses des animaux et des humains. titre dexemple, en France, en 2012, un plan national de rduction des risques dantibiorsistance en mdecine vtrinaire a t labor. Entre autres, dans ce plan, une rduction de 25 % de lusage dantibiotiques sur une priode de 5 ans tait vise (coantibio, 2012). En Belgique, en mai 2014, un plan daction tait labor avec lobjectif de rduire de 50 % lutilisation des antibiotiques dici 2020 et de 75 % pour les antibiotiques dits critiques (AMCRA, 2014). Dans un tel contexte, il est lgitime de vouloir mieux comprendre ce que sont les antibiotiques et la rsistance aux antibiotiques, et donc quels sont les enjeux dune utilisation prudente et contrle des antibiotiques. Une fois cela tabli, il est ensuite important de saisir ce que peut tre le rle des producteurs laitiers et intervenants pour contribuer une meilleure utilisation des antibiotiques. Ce sont ces diffrents aspects qui vont tre prsents ici. 2. Les antibiotiques et lantibiorsistance : quest-ce que cest?

    2.1. Antibiotiques ou agents antimicrobiens

    2.1.1. Dfinition

    Par dfinition, les antibiotiques, ou agents antimicrobiens sont des molcules capables de dtruire ou dempcher la croissance de microorganismes et plus particulirement des bactries. Le premier agent antimicrobien dcouvert a t la pnicilline, en 1928 par Sir Alexander Fleming. Sa commercialisation a eu lieu pour la premire fois en 1940. Depuis, de nombreux antimicrobiens ont t dvelopps et commercialiss. Au Qubec, actuellement chez les bovins laitiers, une trentaine de molcules antibiotiques sont homologues pour le traitement ou la prvention de diffrentes maladies infectieuses, comme les mammites, les mtrites, les pneumonies, les diarrhes, le pitin ou encore les infections de lil (CVP,

  • CRAAQ 38e Symposium sur les bovins laitiers 25

    2014). Il faut rappeler que, comme pour tout autre mdicament, au Qubec, tous les antibiotiques prescrits aux bovins laitiers doivent tre accompagns dune ordonnance crite dun mdecin vtrinaire.

    2.1.2. Les diffrentes modes dutilisation des antibiotiques

    Il existe 4 grandes modalits dutilisation des antibiotiques.

    Promoteurs de croissance : pour amliorer la croissance et favoriser le gain de poids des animaux: faible dose dantibiotiques administre en absence de maladie. Cela ne devrait plus tre une modalit dutilisation des antibiotiques et cet usage est dailleurs banni dans plusieurs pays. titre dexemple, le monensin en tant que prmlange mdicamenteux est un antibiotique qui possde encore une homologation pour aider au rendement alimentaire ou au gain de poids chez les animaux de boucherie ou les animaux au pturage (CVP, 2014);

    Prvention de maladies : administration dantibiotiques des doses thrapeutiques ou subthrapeutiques des animaux risque de dvelopper la maladie. Cela ne devrait tre quune modalit dutilisation des antibiotiques limite des contextes bien prcis et exceptionnels, ainsi seul le traitement au tarissement pourrait encore faire partie de ce mode dutilisation;

    Mtaphylaxie : administration dantibiotique des doses thrapeutique des animaux appartenant un groupe dans lequel des animaux sont malades et qui sont donc soit en incubation de la maladie ou fort risque de dvelopper la maladie. Cette modalit ne devrait tre mise en place que de faon exceptionnelle et dans des contextes bien prcis. Le meilleur exemple de mtaphylaxie est quand dans un groupe de veaux de boucherie quelques animaux sont atteints de pneumonie, alors non seulement les animaux malades seront traits (utilisation en traitement des antibiotiques), mais les autres veaux de ce groupe vont galement recevoir des antibiotiques (utilisation en mtaphylaxie des antibiotiques) afin de les soigner trs tt dans le processus de la maladie et ainsi empcher la dissmination des agents infectieux et lapparition de nouveaux malades;

    Traitement : administration des antibiotiques des doses thrapeutiques des animaux malades.

    2.1.3. Classification des antibiotiques

    2.1.3.1. Selon leur structure ou leur mcanisme daction

    Les antibiotiques sont classs dans diffrentes familles selon leur structure et leur mode daction. Certains antibiotiques sont dits large spectre, c.--d. quils sont capables dagir sur un large ventail de bactries diffrentes, alors que dautres sont dits spectre troit, c.--d. quils agissent sur un nombre restreint et spcifique de bactries.

    2.1.3.2. Selon leur importance

    Les antibiotiques sont aussi classs selon leur importance aussi bien en mdecine humaine quen mdecine vtrinaire. Dans cette classification, limportance des antibiotiques a t tablie par la rponse de panels dexperts, mais aussi sur le fait que lantibiotique est loption de choix pour traiter des infections bactriennes graves et quil nexiste pas ou peu de molcules de substitution. Ainsi, Sant Canada a tabli 4 catgories dantibiotiques selon leur importance en mdecine humaine (Sant Canada, 2009). Ces catgories sont prsentes dans le Tableau 1.

  • CRAAQ 38e Symposium sur les bovins laitiers 26

    Tableau 1. Classification des antibiotiques selon leur importance en mdecine humaine daprs Sant Canada (Sant Canada, 2009).

    Catgories Option prfre de

    traitement dinfections graves

    1 chez lHomme

    Absence ou raret de mdicaments de remplacement

    I. Trs haute importance OUI OUI

    Exemples : ceftiofur, danofloxacin, enrofloxacin

    II. Haute importance OUI NON

    Exemples : cphapirin, tulathromycine, gamithromycine, tildipirosine, pnicilline, ampicilline, trimethoprime/sulfamthoxazole, pirlimycine, cloxacilline, tilmicosine

    III. Importance moyenne NON NON - OUI

    Exemples : spectinomycine, florfnicol, ttracyclines

    IV. Faible importance Sans objet Sans objet

    Exemples : monensin, lasalocide

    1les infections graves sont celles qui entrainent une morbidit leve exigeant des soins durgence incluant une

    hospitalisation, ou une mortalit si elles ne sont pas traites. N. B. Les exemples donns sont des exemples dantibiotiques utiliss chez les bovins laitiers au Canada.

    En mdecine vtrinaire, cest lOffice International des pizooties (OIE) qui a tabli au dbut de 2014 la liste des antibiotiques importants en mdecine vtrinaire. Parmi les antibiotiques, certains reprsentent une importance critique la fois en mdecine humaine et en mdecine vtrinaire, il sagit des quinolones (enrofloxacin, danofloxacin) et des cphalosporines de 3

    e et 4

    e gnration (ceftiofur). Selon lOIE, une

    attention particulire devrait tre apporte lors de lutilisation de ces 2 familles dantibiotiques en mdecine vtrinaire en suivant les recommandations prsentes dans lencadr 1 (OIE, 2014).

    Encadr 1. Recommandations de lOIE quant lutilisation des cphalosporines de 3e et 4e gnration (ceftiofur) et des quinolones (enrofloxacin, danofloxacin) (OIE, 2014). 1. Ne pas les utiliser dans le cadre dun traitement de prvention, administr dans leau ou

    lalimentation, en labsence de signes de maladie chez les animaux; 2. Ne pas les utiliser comme mdicament de premire intention, sauf si justifi; 3. Lorsquils sont utiliss en traitement de seconde intention, cela devrait sappuyer sur des rsultats

    de laboratoires danalyses bactriologiques; 4. Toute utilisation hors homologation ou hors des directives de ltiquette doit tre limite et

    rserve aux cas pour lesquels il nexiste pas de traitement de substitution, ceci dans le respect de la lgislation en vigueur dans le pays.

    2.2. Lantibiorsistance

    2.2.1. Dfinition

    Par dfinition, lantibiorsistance ou la rsistance aux antibiotiques est la capacit dune bactrie rsister laction dun antibiotique, c.--d. sa capacit de crotre, se multiplier malgr la prsence de lantibiotique. Cette rsistance peut tre naturelle (ou intrinsque) ou acquise.

    2.2.2. Rsistance naturelle

    La rsistance naturelle est prsente chez la bactrie sans jamais que celle-ci nait t expose lantibiotique, et ceci du fait que le lieu daction de lantibiotique sur la bactrie est naturellement absent chez celle-ci. Toutes les bactries de la mme espce vont avoir cette mme caractristique. titre

  • CRAAQ 38e Symposium sur les bovins laitiers 27

    dexemple, les mycoplasmes, seules bactries sans paroi, sont naturellement rsistants aux antibiotiques qui agissent sur la paroi des bactries comme la pnicilline ou le ceftiofur.

    2.2.3. Rsistance acquise

    La rsistance acquise est lapparition dune rsistance chez une bactrie qui tait auparavant sensible cet antibiotique. La rsistance acquise est fortement associe une mauvaise utilisation des antibiotiques ou une surutilisation des antibiotiques. Par mauvaise utilisation, on entend mise en place dun traitement non adapt la condition, c'est--dire un traitement dont la posologie (pas assez dantibiotique) ou la dure (arrt trop tt ou encore trop long) ntaient pas adquates pour la condition cible. Il est galement important de comprendre que le dveloppement de rsistance ne concerne pas que la bactrie cible par le traitement, mais aussi les bactries naturellement prsentes sur lanimal ou lindividu, principalement dans le tractus digestif, or comme montr dans la figure 1, ces bactries jouent un rle tout aussi voir plus important dans la transmission de la rsistance (Madec, 2014). Certaines bactries peuvent dvelopper des rsistances plusieurs familles dantibiotiques, on parle alors de bactries multirsistantes. Ces bactries sont particulirement problmatiques puisque larsenal thrapeutique pour gurir les infections quelles peuvent entrainer est alors extrmement limit.

    En rsum

    Les antibiotiques sont essentiels pour le contrle de maladies infectieuses;

    Les antibiotiques ne sont pas des mdicaments comme les autres puisque leur efficacit peut tre compromise;

    Tous les antibiotiques nont pas la mme importance, certains tant le dernier rempart des infections bactriennes et ne devraient donc tre utiliss quen 2

    e ligne ou dernier recours en mdecine bovine;

    Toute utilisation dantibiotique entraine potentiellement le dveloppement de rsistance.

    3. Pourquoi lutilisation judicieuse des antibiotiques est importante et quelle nous concerne

    tous?

    3.1. Utilisation des antibiotiques dans les troupeaux laitiers et rsistance chez lHomme

    Comme nous lavons mentionn prcdemment, lutilisation dantibiotiques entraine une pression de slection sur la population bactrienne qui pourra tre lorigine de rsistance. Cette rsistance pourrait tre transmise dune bactrie sa descendance, dune bactrie une autre ou encore dune population (espce) une autre. Ces bactries rsistantes pourront par la suite se transmettre dun animal un autre ou dun animal lHomme. La figure 1 reprsente les diffrents mcanismes de transmission possibles dune bactrie rsistante partir dune vache jusqu lHomme. Mme si lon sait que ces mcanismes de transmission sont possibles, il ny a que peu ou pas de donnes sur limportance relative de ces mcanismes. Il y a des cas rapports de transmission dagent pathogne rsistant de bovins lHomme, et vice-versa. Toutefois, actuellement il est considr que la majorit des problmes de rsistance aux antibiotiques en mdecine humaine rsulte de lutilisation de ces derniers en mdecine humaine (Philipps et coll. 2004). Il ne faut cependant pas minimiser le risque de transmission de rsistance entre les espces et en particulier entre les animaux de production et lHomme. En effet, il ny a que trs peu dtudes qui se sont intresses aux risques de transmission de rsistance partir des bactries naturellement prsentes sur les animaux, en particulier les bactries prsentes dans le systme digestif ou encore dans leur environnement. Il sagit l dune transmission insidieuse, la partie cache de la transmission de rsistance dans les cosystmes, qui reprsente un danger majeur (Madec, 2014).

  • CRAAQ 38e Symposium sur les bovins laitiers 28

    Figure 1. Mcanismes de transmission de la rsistance de lanimal lHomme (modifi de CDC, 2013). Suite traitement antibiotique, les bactries rsistantes prsentes naturellement dans les intestins vont tre slectionnes et se multiplier (). Elles peuvent galement transmettre la rsistance dautres bactries despce diffrente. Ces bactries vont pouvoir tre transmise lHomme soit par contact direct, soit par la chaine alimentaire, suite la transformation des produits (B) ou encore lors dpandage et de rcolte des crales alimentaires qui seront par la suite consommes par lHomme (A).

    3.2. Utilisation des antibiotiques dans les troupeaux laitiers et rsistance chez les bovins

    Actuellement, il nexiste pas de preuve scientifique de laugmentation de la rsistance pour les pathognes majeurs rencontrs en production lai...

Recommended

View more >