Les déterminants des IDE (1)

  • Published on
    27-Jul-2015

  • View
    95

  • Download
    3

Embed Size (px)

Transcript

1. MASTER 1 DE RELATIONS INTERNATIONALES A LIRIS Les dterminants des IDE dans les Pays dEurope centrale et orientale de lUE Histoire et bilan de la transition Etienne Plant 06/09/2013 Sous la direction dAssem Slim 2. 1 | P a g e Remerciements Mes remerciements vont en premier lieu monsieur Assem Slim qui a dirig ce travail. Ses conseils en conomie ont faonn ce mmoire et mont permis de contacter madame Fabienne Boudier-Bensebaa et monsieur Wladimir Andreff. Je tiens les remercier. Madame Fabienne Boudier-Bensebaa, pour lentretien quelle ma consacr qui ma permis de donner mon mmoire son orientation dfinitive grce aux clairages quelle ma apports ainsi quaux documents quelle ma fournis. Monsieur Wladimir Andreff, pour les prcisions diverses et varies quil ma communiques et qui mont permis de dlimiter mon mmoire. 3. 2 | P a g e Table des matires Introduction ................................................................................................................................ 6 A. Dfinition et importance de lIDE dans les PECO...................................................... 6 1. Limportance de lIDE............................................................................................. 6 2. La dfinition de lIDE.............................................................................................. 8 B. Les dterminants des IDE.......................................................................................... 10 1. Une approche globale............................................................................................. 10 2. Une approche individualise.................................................................................. 14 Les pays les plus attractifs........................................................................................................ 17 A. Des mthodes de transition diffrentes pour rendre les pays attractifs ..................... 17 1. La Pologne, le dernier bastion europen de la croissance...................................... 17 2. La Hongrie, la librale insoumise .......................................................................... 19 3. La Rpublique tchque, la richesse confisque ..................................................... 20 B. Les caractristiques communes : des atouts naturels mis en valeur par lEtat.......... 22 1. Laction dcisive de lEtat ..................................................................................... 22 2. Les promesses des marchs hongrois, tchques et polonais .................................. 23 3. Une proximit avantageuse avec les pays occidentaux ......................................... 24 Les pays moyennement attractifs ............................................................................................. 27 A. Une transition laborieuse freinant larrive des investissements............................... 27 4. 3 | P a g e 1. La Slovaquie, une transition lente.......................................................................... 27 2. La Bulgarie, la survivance trs active des communistes........................................ 28 3. La Roumanie, une transition ralentie..................................................................... 30 B. Lattractivit limite de lintrieur ............................................................................ 31 1. Des conomies mines de lintrieur ..................................................................... 31 2. Malgr une politique attractive .............................................................................. 32 Les pays les moins attractifs..................................................................................................... 36 A. De lindpendance politique la crise conomique : grandeur et dclin des pays baltes et de la Slovnie......................................................................................................... 36 1. Les pays baltes, les bons lves de la transition ?.................................................. 36 2. La Slovnie, une transition en retard ..................................................................... 38 B. Des difficults rendre les pays attractifs en dpit de la volont politique ............. 40 1. Un cadre juridique favorable ................................................................................. 40 2. Une faible population, une stratgie dinvestissement diffrencie ...................... 41 Conclusion................................................................................................................................ 44 Bibliographie............................................................................................................................ 45 5. 4 | P a g e Table des abrviations BERD: Banque europenne pour la reconstruction et le dveloppement CNUCED: Confrence des Nations unies sur le commerce et le dveloppement COMECON: Council for Mutual Economic Assistance FDI: Foreign Direct Investment FMI: Fond Montaire Internationale IDE: Investissement Direct Etranger NTIC: Nouvelles Technologies de lInformation et de la Communication OCDE: Organisation de coopration et de dveloppement conomiques PECO: pays dEurope central et orientale PED: Pays en Voie de Dveloppement PIB: Produit Intrieur Brut UE: Union europenne UNCTAD: United Nations Commission for Trade and Development 6. 5 | P a g e "If youre not confused, you dont know anything" W. Brian Arthur [2000 : 51] "La difficult essentielle que pose lIDE est quil sagit dun phnomne tellement complexe quil est difficile den apprhender toutes les facettes mais quil est aussi dangereux den isoler quune seule" DAnne Julius [1990] Ce dont le monde a besoin maintenant, cest dagir en tant bien inform ; et pour ce faire, les ides doivent tre prsentes de faon tre accessibles toutes les personnes concernes, et non pas aux seuls docteurs en conomie. De toute faon, les quations et les diagrammes de lconomie formalise ne sont, la plupart du temps, rien de plus quun chafaudage au service dune construction intellectuelle. Une fois que ldifice a atteint un certain degr de finition, il est loisible de retirer lchafaudage pour ne laisser subsister quun discours clair. Paul Krugman, Pourquoi les crises reviennent toujours, Seuil, 2009, 242 p. 7. 6 | P a g e Introduction A. Dfinition et importance de lIDE dans les PECO Plus de vingt annes nous sparent de la chute du mur de Berlin. En peu de temps lchelle de lhistoire, dix pays1 , composant lunion sovitique et la Yougoslavie, se sont affranchis de leur matre et ont rejoint le camp occidental par leur intgration lUE et lalliance atlantique. Pour y parvenir, le rle de lIDE est incontournable. Un peu dhistoire nous permettra dy voir plus clair tant sur le rle de lIDE dans cette rgion que sur sa nature. 1. Limportance de lIDE Les annes 80 marquent lenvol des IDE comme source de financement pour le dveloppement des diffrents pays du globe2 . Cette alternative aux moyens de financement intermdi, gnrant de la dette bancaire, ou dsintermdi, par le biais des marchs financiers, apparat comme plus scurise depuis la cessation de paiement du Mexique en 1982 et la drglementation des marchs. Cest dans ce contexte international quimplose lUnion sovitique. Les anciennes rpubliques surs retrouvent leur souverainet. Malgr le dcalage conomique important avec les pays dvelopps, elles ne font pas figure de pays en voie de dveloppement (PVD), en raison des infrastructures hrites de la priode sovitique 1 La Pologne, lEstonie, la Lettonie, la Lituanie, la Bulgarie, la Roumanie, la Slovnie, la Slovaquie, la Rpublique tchque, la Hongrie. Nous les appellerons les PECO de lUE. 2 Les principaux pays industrialiss en bnficient plus que les pays en voie de dveloppement. Les pays de la triade sont les premiers bnficier des IDE. 8. 7 | P a g e et des technostructures dont elles bnficient3 . Elles ont le profil de pays mal dvelopps (misdeveloped). Les entreprises peuvent sappuyer dessus pour dvelopper leur activit. Malgr cet avantage, la concurrence reste rude avec les pays non dvelopps. Elle se manifeste par la surenchre des politiques dattractivit lgard des multinationales [Andreff, 1996,1999]. Il nest plus possible pour des pays de provoquer les implantations de firmes trangres tout en se protgeant. Linstabilit de lenvironnement international sinstalle avec lentre et la monte en puissance de nouveaux acteurs, la libralisation des marchs et la ncessit dinnover sans cesse4 . Dans son tude date du 26 mars 2003, Les frontires de lIDE, Instabilit de lenvironnement et flexibilit des modes de gouvernance ltranger, Fabienne Boudier- Bensebaa analyse ce phnomne. Elle en tire deux consquences. La premire est issue de lintensification de la concurrence qui contraint les FMN dfendre leurs avantages concurrentiels et dfendre leurs parts de march acquis ltranger. Les firmes vont rechercher donc une plus grande flexibilit pour rpondre ce changement. LIDE volue ainsi vers des formes plus coopratives, au sein desquelles le partage du contrle donne aux entreprises la flexibilit recherche . La seconde consquence concerne la localisation de ces IDE. La libralisation des changes et la chute des cots de production offrent de nouvelles possibilits intressantes aux investisseurs. Cette instabilit internationale influence donc les IDE dans leur localisation ainsi que dans leur nature. Pourtant la dfinition du terme demeure inchange. 3 La notion de technostructure est issue des travaux de l'conomiste amricain John Kenneth Galbraith . Cest une Organisation dcisionnelle de la grande firme moderne, qui runit les directeurs salaris de l'entreprise ... Selon Galbraith, les membres de la technostructure bnficient d'une large marge de manuvre par rapport aux propritaires, c'est--dire les actionnaires, qui perdent ainsi les prrogatives attaches au droit de proprit. Dictionnaire de lconomie, 2000 4 Les frontires de lIDE, Instabilit de lenvironnement et flexibilit de

Recommended

View more >