Les jeunes des quartiers prioritaires de Rennes face aux politiques jeunesse Restitution de lenquête de terrain février-mars 2010 Rennes le jeudi 11 mars

  • Published on
    03-Apr-2015

  • View
    104

  • Download
    1

Embed Size (px)

Transcript

  • Page 1
  • Les jeunes des quartiers prioritaires de Rennes face aux politiques jeunesse Restitution de lenqute de terrain fvrier-mars 2010 Rennes le jeudi 11 mars 2010 Chafik HBILA Doctorant sociologie CIFRE, charg de mission RsO Villes Benjamin DREANO tudiant-stagiaire en master ingnierie de laction sociale
  • Page 2
  • Lenqute dans le quartier de Brquigny Professionnels : 6 professionnels de lanimation socioculturelle 3 ducateurs de la prvention spcialise 3 professionnels de linsertion professionnelle (MEIF et Mission Locale) 2 assistants sociaux du CDAS 2 chargs de mission APRAS 1 charg de mission politique de la ville 11 jeunes rencontrs : 9 garons et 2 filles 1 de 16 ans 6 de 18 ans 4 de 20 ans Parmi lesquels: 5 lycens 2 suivis dans le cadre de missions daccompagnement linsertion 4 tudiants
  • Page 3
  • Le quartier de Brquigny Trois lots : trois sociologies urbaines Les clteaux : 4 barres dhabitat social, une zone de coproprit significative et une zone dhabitat pavillonnaire + le lyce de Brquigny (3 000 lves) Les Champs Manceaux : quelques poches urbaines avec des populations en grande difficult sociale Les Chalais (Sude): habitat social, une part importante de populations issues de limmigration, des difficults sociales fortes
  • Page 4
  • Carte du quartier de Brquigny
  • Page 5
  • Trois lots : trois jeunesses ? La jeunesse des Clteaux : peu visible La jeunesse des Champs Manceaux : en grande difficult sociale dans certains micro-territoires La jeunesse de llot Sude : la part la plus importante de jeunes
  • Page 6
  • Petit retour ethnographique sur la jeunesse du quartier de Brquigny Quelques traits saillants
  • Page 7
  • La jeunesse de Brquigny par les chiffres Scolarit : Un des taux de retard en sixime le plus fort de la ville Le taux de retard en troisime le plus fort de la ville avec le quartier de Maurepas Une surreprsentation des personnes de niveau CAP-BEP linverse, une sous-reprsentation des personnes de niveau bac et plus
  • Page 8
  • Emploi, indicateurs mission locale : Entre 2008 et 2009, le nombre de jeunes que la mission locale a accueilli pour la premire fois a augment de 52,4%. Les 18/21 ans reprsentent plus de la moiti des premiers accueils la mission locale. Entre 2008 et 2009, le nombre total de jeunes ayant eu contact avec la mission locale a augment de 39,26%. Contrairement ce quon pourrait penser les jeunes ne viennent pas chercher seulement du travail la mission locale. Ils formulent aussi des demandes en matire dorientation et qualification. (30% pour chacune de ces 3 demandes) Source: Mission Locale Brquigny Sud Gare
  • Page 9
  • La jeunesse de llot Sude: une exprience gnrationnelle et territoriale commune La force du groupe dans les processus de socialisation : Une histoire communautaire ne et construite dans llot: lexemple dUppsacoop Des parcours scolaires assez similaires : filires professionnalisantes, STG, BTS Le groupe : une protection face au monde extrieur Des pratiques culturelles similaires Une barrire laccomplissement de soi ?
  • Page 10
  • La consommation comme finalit ? Laccs la consommation comme processus de construction identitaire et dintgration dans la socit : je consomme donc je suis Pour beaucoup, le travail : un moyen et non une finalit. La recherche daccs au revenu sans projet de vie construit long terme Limmdiatet dans le parcours dinsertion Un moyen qui justifie et appelle dautres moyens Le phnomne de zapping La consommation dans les pratiques culturelles
  • Page 11
  • Le territoire de Brquigny lpreuve de sa jeunesse A la croise des chemins
  • Page 12
  • Une densit dacteurs jeunesse 16-25 ans sur le territoire Les acteurs du champs de lanimation socioculturelle: La maison de Sude La MJC de Brquigny Les animateurs de rue du Cercle Paul Bert LAPRAS et les LCR Les acteurs de la prvention spcialise: Les ducateurs du Relais Les acteurs de linsertion professionnelle: Mission Locale MEIF C3 consultants Associations intermdiaires Les acteurs qui gravitent autour de la jeunesse: Le CDAS Le centre social des Champs Manceaux Les acteurs de lanimation sportive (CPB) Les acteurs de lducation Nationale: le lyce
  • Page 13
  • avec un partage territorial et thmatique des jeunes. Les trois structures socioculturelles comme quipement central dun lot Des acteurs dans les interstices pour produire du lien: le Relais et le Cercle Paul Bert Une multitude dacteurs sur le champs de linsertion professionnelle: Un manque de lisibilit globale pour les acteurs Un sentiment de concurrence? Un jeu dinstrumentalisation des structures par les jeunes
  • Page 14
  • La maison de Sude: laimant Lpicentre du quartier? Petit point historique Le lieu de regroupement privilgi des jeunes de llot de Sude Le rceptacle de lessentiel des demandes des jeunes: emploi, logement Des caractristiques sociologiques du public accueilli qui en chasse dautres: cest leur quartier et nous cest le ntre Un contenu dactivit appel voluer
  • Page 15
  • La MJC Brquigny: une tour divoire ? La perception de la MJC par certains acteurs et jeunes de Brquigny: Une MJC qui nattire pas les jeunes des lots les plus en difficult : un filtre social et culturel Une MJC qui donne le sentiment de ne sintresser quaux lycens et tudiants Une MJC perue comme bureaucratique , scolaire et litiste par les jeunes de Sude en cours de modification: Une volont forte de souvrir aux jeunes du quartier Une volont forte de partenariat avec les autres structures du quartier
  • Page 16
  • La ncessit de coordonner les interventions dans le quartier La concertation jeunesse Impulse et organise par le CDAS en 2004: runit les acteurs jeunesse du quartier sur la question de lemploi Traitement collectif de cas individuels reprs par les partenaires Une initiative rcente de la Ville pour coordonner la mobilisation des acteurs sur la question des jeunes adultes Une dynamique partenariale pertinente: Rationalisation et cohrence densemble sur le territoire Partage des expriences et laboration de projets communs qui reste structurer: Sur le primtre daction Sur la lgitimit institutionnelle et politique Une seule instance pluridisciplinaire?
  • Page 17
  • Des pistes pour laction future Entre la MJC et la maison de Sude, il ny a quun pas Le centre social des Champs Manceaux: une structure sans jeunes pour des jeunes sans structure? largir, dlimiter et articuler les champs daction de la concertation jeunesse et de la coordination jeunesse Rendre lisible la structuration du champ de linsertion Repenser le rle et les missions des animateurs socioculturels Travailler sur la citoyennet et la participation des jeunes la vie de la Cit