Les jeunes des quartiers prioritaires de Saint-Nazaire face aux politiques jeunesse Enquête de terrain 2009 Chafik HBILA, doctorant CIFRE

  • Published on
    03-Apr-2015

  • View
    103

  • Download
    1

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li> Page 1 </li> <li> Les jeunes des quartiers prioritaires de Saint-Nazaire face aux politiques jeunesse Enqute de terrain 2009 Chafik HBILA, doctorant CIFRE </li> <li> Page 2 </li> <li> La mthode ethnographique Les professionnels -Trois animateurs socioculturels -Un ducateur de la prvention spcialis -Un conseiller dinsertion mission locale -Un ducateur FJT -Deux chargs de mission Ville de Saint-Nazaire Les jeunes -Deux jeunes lycens -Deux jeunes en formation professionnelle -Trois jeunes en situation professionnelle -Un jeune en recherche demploi Une investigation documentaire: - Les indicateurs de contexte - Les conventions cadre des diffrents dispositifs - Les programmations, les actions spcifiques en direction des jeunes </li> <li> Page 3 </li> <li> Quelques indicateurs de contexte Les jeunes des quartiers prioritaires de Saint-Nazaire reprsentent-ils un public spcifique au sein de la jeunesse nazairienne? - 2 750 jeunes 16-25 ans dans les quartiers prioritaires, soit 30% de la population 16-25 ans de la ville de Saint-Nazaire (9 138 jeunes) - Un taux de chmage des 15-24 ans plus fort : Quartiers prioritaires de La Chesnaie et de La Bouletterie : 47%; Trbale : 40% Quartiers dhabitat pavillonnaire : 28% Saint-Marc - Taux de scolarisation des 19-24 ans : Une sous-reprsentation dans la population des 19-24 ans scolariss Quartiers dhabitat pavillonnaire : Saint-Marc, 84% - Porc, 80% - Jardins des Plantes, 78% Moyenne de la ville de Saint-Nazaire : 58% Quartiers prioritaires : la Chesnaie, 27% - La Bouletterie, 29% - Przgat, 42% </li> <li> Page 4 </li> <li> Retour ethnographique sur la jeunesse des quartiers prioritaires nazairiens De la galre linsertion: Une jeunesse plurielle - Les jeunes insrs socialement - Les jeunes en voie dinsertion sociale - Les jeunes victimes de la prcarit - Les jeunes galriens </li> <li> Page 5 </li> <li> La scolarit Une ingalit des chances ds le dpart? Pourquoi les jeunes des quartiers sont sous-reprsents dans la population des jeunes 19-24 ans scolariss? - Saint-Nazaire : Une ville ouvrire - Des difficults conomiques et sociales dans les familles - Des parents qui ont eux-mmes entretenu des rapport difficile avec lcole - Des parents qui ne parlent pas le franais - Une fratrie trop nombreuse - Une culture de lchec ? </li> <li> Page 6 </li> <li> Lemploi Une insertion professionnelle incertaine Les jeunes victimes de la prcarit : Des variables dajustement des conjonctures conomiques? - Un capital culturel et social faible - Une quasi-absence de projection dans lavenir : Demain cest loin - Des jeunes dans limmdiatet et lurgence avec de lemploi prcaire - Le problme des discriminations </li> <li> Page 7 </li> <li> Laction de la mission locale en faveur de linsertion professionnelle - Laccueil des jeunes en difficult - Un espace de tensions entre deux logiques : Composer avec le principe de ralit </li> <li> Page 8 </li> <li> Les sociabilits juvniles Une affaire de dlires Une distinction dabord sociale et culturelle ? - Les jeunes qui ont accd au rseau social - Les jeunes isols dans le quartier Une distinction ethnique ? Les sociabilits juvniles : - Une enfance vcue dans lindiffrence - Une adolescence o lon revendique fortement son appartenance au quartier - La jeunesse 18-25 ans o lon se positionne socialement en fonction de son avenir - Un ge adulte o lon se retrouve </li> <li> Page 9 </li> <li> Loffre politique Un besoin daccompagnement vers linsertion sociale et laccs la reconnaissance sociale La politique jeunesse de Saint-Nazaire : Une pluralit de partenaires - LEtat - La Ville - La Fdration des Maisons de Quartiers - Les oprateurs privs et associations : mission locale, prvention spcialise Quelle cohrence de lensemble? Existe-t-il une lisibilit de la politique jeunesse? </li> <li> Page 10 </li> <li> Le partenariat : Un ensemble cloisonn ? Des professionnels qui se connaissent et travaillent ensemble - Saint-Nazaire : Ville taille humaine - Une multitude dinstances pour se retrouver : PEL, CEL, CUCS mais un ensemble cloisonn - Des cooprations dans lesquels chacun intervient sur son champ de comptence </li> <li> Page 11 </li> <li> Les jeunes qui posent problme : Une priorit ? - Les jeunes qui adoptent des pratiques dviantes dans le cadre dun enjeu de prvention - Les jeunes issus de limmigration dans le cadre dun enjeu rpublicain dintgration - Les jeunes filles dans le cadre dun enjeu de mixit et dgalit </li> <li> Page 12 </li> <li> Les quipements : Courroie de transmission incontournable des politiques jeunesse? - La logique dquipements par quartier : Un hritage des anne 1970 - Le pari de la proximit Une population = une offre avec le pige de la proximit Comment relayer loffre dans les quartiers qui ne disposent pas dquipements ? Les quipements : Un indicateur de lattention porte aux populations </li> <li> Page 13 </li> <li> Les espaces jeunes 16-25 ans des maisons de quartiers: - Une plate-forme de projets - Un repre pour les jeunes en difficult ou en rupture sociale - Un public de jeunes particulier ? 10% des jeunes des quartiers accueillis dans espaces jeunes </li> <li> Page 14 </li> <li> Les demandes de locaux jeunes en autogestion: - Des expriences passes douloureuses - Des proccupations pour quels jeunes? - Quelles alternatives aux locaux jeunes en autogestion? </li> <li> Page 15 </li> <li> Citoyennet et participation la vie de la Cit : Un manque dengagement chez les jeunes des quartiers nazairiens? - Un manque de prise de responsabilits? - Des jeunes qui sengagent sur des pratiques - Lassociation Al Andalus : - Promouvoir la mixit sociale et culturelle - Valoriser la culture arabo-musulmane dans le cadre dchanges interculturels - Une nouvelle dfinition de lidentit sociale </li> </ul>