L'humanisme en Italie

  • Published on
    25-Jul-2015

  • View
    73

  • Download
    1

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>LHUMANISME EN ITALIE</p></li><li><p>Situation historiqueN en Italie au XVme sicle principalement autour de Florence, avant de se propager en Europe.Une philologie : tude et critique des textes anciens.Une philosophie : lhomme est au cur de toutes les rflexions La diffusion de la pense humaniste :Les progrs de limprimerieLe dveloppement des universitsLa protection des humanistes par les princes.Chute de lempire byzantin : des rudits se rfugient en Italie apportant les textes anciens.</p></li><li><p>Les prcurseurs : 1- PtrarqueSon uvre majeure demeure le Canzionre, un recueil de 366 pomes consacrs son amour, Laure.(Ptrarque et Laure, miniature du Canzionre)Erudit, pote et humaniste italien du XIV me sicle (1304-1374)Son premier ouvrage Africa : une pope en latin racontant les exploits de Scipion lafricain contre Carthage.Sa troisime uvre majeure les Trionfi. Inacheve en raison de sa mort.</p></li><li><p>Les prcurseurs : 2- BoccaceLe personnage de l'hrone de Boccace, Emilie, dans La Thsida.Ses uvres de jeunesse : Filocolo Amorosa Visionne Folostrato TeseidaIl n et meurt Cetarldo, province de Florence (1313-1375). Cest le crateur de la posie en prose italienne et des nouvelles.</p><p>Son uvre majeure, le Dcamron : 101 nouvelles crites en italien.</p></li><li><p>Marsile FicinPote et philosophe italien du XVme sicle (1433-1499).Il dirige lacadmie platonicienne de Florence, fonde par Cosme de Mdicis en 1459.Il traduit et commente luvre de Platon.Reprsentant majeur du mouvement philosophique le noplatonisme mdicen. Son uvre la plus importante : Thologie platonicienne de limmortalit de lme </p></li><li><p>Pic de la MirandoleThologien, philosophe et humaniste italien du XVme sicle (1463-1494)Son uvre principale : Discours sur la dignit humaine .Cest par sa manire dexister que lhumain dtermine ce quil est. Il est lorigine du syncrtisme humaniste : synthse de diffrents cultes ou de doctrines religieuses.</p></li><li><p>MachiavelNicolas Machiavel est philosophe, penseur et thoricien italien de la Renaissance (1469-1527)Son uvre majeure Le Prince fut son poque qualifie dimmoraleIl aura donn de son nom plusieurs termes comme machiavlisme .Il ouvrira la voie la pense politique moderne. </p></li><li><p>CONCLUSIONUne philologie : tude et critique des textes anciensUne philosophie : lhomme est au cur de toutes les rflexions Lappui des seigneurs et princesDveloppement des universitsLes progrs de limprimerie</p></li><li><p>SOURCEShttp://b.decitre.di-static.comhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Pic_de_la_Mirandolehttp://www.philolog.frhttp://www.librairieguillaumebude.comhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Machiavelhttp://humanisme-et-lumieres.comhttp://museclio.over-blog.comhttp://www.memo.frhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Ptrarquehttp://www.archivesdefrance.culture.gouv.frhttp://www.larousse.frhttp://www.encyclopedie-universelle.comhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Boccacehttp://gallica.bnf.frhttp://www.culture.gouv.frhttps://basavilbasotomas.wordpress.com</p><p>**I Situation historique Lhumanisme est un courant culturel, mais galement un mouvement philosophique qui culmina en Europe au XVI me sicle. Il est n en Italie au XV me sicle, principalement autour de Florence et sest dvelopp durant la priode de la Renaissance. Cest la fois:Une philologie car les humanistes tudient et critique les textes anciens Une philosophie car les humanistes placent lhomme est au cur de toutes les rflexions.Au Moyen-ge, on sintressait essentiellement Dieu et lau-del, et on mprisait le corps et le plaisir. A la fin du XVme sicle, les humanistes commencent penser que le savoir enseign est trs insuffisant. Ils se mettent tudier avec passion les uvres de lAntiquit grecques et romaines oublies ou ngliges au Moyen-ge. En effet, Les turcs ayant envahis Constantinople, de nombreux grecs s'enfuient pour se rfugier dans la pninsule italienne. Avec eux, ils apportent des manuscrits dans leur langue d'origine.Les humanistes, qui reprennent alors les ides de lAntiquit, mettent au contraire lhomme au centre du monde. Ils donnent une grande importance la vie, au plaisir, au corps et font preuve de beaucoup de curiosit. Cette redcouverte des textes anciens commence en Italie avec Boccace et Ptrarque. Le premier traduit en latin des auteurs grecs, tels que Homre ou Hrodote, tandis que le second, grand collectionneur de manuscrits, remet la mode la philosophie de Platon.Ce mouvement samplifie au XVme sicle sous linfluence de plusieurs personnages importants comme Marsile Ficin, Pic de la Mirandole ou bien encore Machiavel. La diffusion de la pense humaniste est favorise par les progrs de l'imprimerie, mais aussi par le dveloppement des villes et des universits, o se retrouvent de nombreux humanistes. De nouveaux mtiers apparaissent, lis l'enseignement, l'dition ou la rflexion sur la vie sociale. De plus les princes italiens protgent les humanistes. Les Mdicis en sont une excellente illustration pour la ville de Florence.* Les prcurseurs 1 - Ptrarque : Ptrarque est n Arezzo, est un rudit, pote et humaniste italien du XIVme sicle. Il fut le premier prcurseur de lhumanisme. En effet, il a ouvert la voie de nouvelles ides travers ses uvres. ses dbuts, il simprgne des textes dauteurs antiques et de potes contemporains. Il devient alors trs vite lun des plus grands auteurs de la littrature italienne. Son premier gros ouvrage ft son pope en latin Africa, elle fait le rcit des exploits de Scipion lAfricain contre Carthage lors de la seconde guerre punique (une guerre punique constitue une srie de trois conflits, et opposent sur prs dun sicle la Rome antique et la civilisation carthaginoise). Cest donc son ouvrage Africa qui lui fera obtenir la reconnaissance de ses pairs (ce sont ceux qui occupent le mme rang, qui sont gaux en dignit, en situation sociale) mais aussi la couronne de lauriers. Africa est une pope qui stend sur neuf livres mais Ptrarque la laissera inacheve. Si cette uvre en latin a fait de lui un clbre personnage, cest surtout son autre uvre Canzoniere, rdige en toscan, qui marquera les esprits. Cest un recueil de 366 pomes cris aprs la mort de Laure et inspirs de son amour pour cette femme dont il serait tomb perdument amoureux. Il crira dailleurs ce magnifique sonnet o il dit que la mort paraissait belle sur son beau visage , ce sonnet restera un des sommets de la posie de Ptrarque et vaudra Laure et Ptrarque une place dans limaginaire amoureux aux mmes titres que Tristan et Iseult ou encore Romo et Juliette. Beaucoup dartistes furent tents de sinspirer de son style entre le XVIme et le XVIIIme sicle. Ces imitations furent si nombreuses qu'elles donnrent naissance un nouveau courant : le ptrarquisme. Il est caractris par les dialogues avec les modles antiques, le recours aux antithses, aux symtries et aux images. Enfin, Ptrarque aurait d constituer sa troisime uvre majeure les Trionfi, mais sa mort en 1374 len empcha. Hormis ces trois grandes uvres majeures, Ptrarque laissa galement un grand nombre de textes en latin comme des glogues invectives (= pomes de style classique religieux de paroles ou suite de paroles violentes contre quelque chose ou contre quelquun), des biographies hroques, des rcits exemplaires, ou encore plusieurs traits. Parmi tous ces textes, il rdige aussi un Epistolario (mot italien provenant du mot pistolaire, concernant la correspondance par lettres) riche de plus de six-cents lettres adresses ses parents, ses amis et mme certains grands penseurs de l'antiquit. **Boccace est l'un des fondateurs, avec Ptrarque et Dante, d'une part de la plus illustre tradition littraire italienne et d'autre part de la culture humaniste. Il s'est teint l'ge de 62 ans (1313-1375) dans sa ville natale : Certaldo en Florence. Il aura une trs forte influence sur les potes et crivains William Shakespeare et Geoffrey Chaucer, cela malgr le fait que Dante reste considr comme le pre fondateur de la posie italienne. Nanmoins, Boccace lui, est reconnu comme le crateur de la posie en prose italienne. Lamour, tient une grande place dans luvre de Boccace. Lamour est le symbole et le moteur de lpanouissement de lindividu.En 1334, Boccace crit un bref pome rotique La caccia di Diana, le pome est compos de dix huit chants forms en tercets. Il conte lhistoire amoureuse du pote et de sa bien aime, Diane. Ce pome constitue une louange (La louange dans le sens de ladoration, est le fait de rendre hommage quelquun ou quelque chose, quil soit humain ou divin.) de la beaut des femmes de la ville, ici incarne par Diane. Il comporte aussi de nettes influences de la posie alexandrine et son thme reprend les topiques des joyeuses galanteries de la littrature courtoise franaise et provenales. Entre 1336 et 1338, il crit, la demande de sa bien-aime, son premier roman en prose sur une srie de trois qui tmoignent de son amour pour Fiammetta. Le premier sintitule Filocolo, cest lhistoire de deux jeunes amoureux dont la vie va tre complique. Dans cette uvre, Boccace relate comment son amour pour Fiammetta est n. Entre 1342 et 1343 il crira lAmorosa visione, la troisime uvre sur son amour pour Fiammetta. Il crira galement deux pomes en Ottava rima , une forme potique dont il sera matre intituls Filostrato, vers 1338 et Teseida, entre 1340-41. Boccace crira entre 1348 et 1353 son uvre majeure : Decamerone.Le Dcamron (dix jours) est un recueil de cent nouvelles crites en italien et non en latin comme il tait courant de le faire l'poque, donnant ainsi naissance la prose italienne qui marqua le genre de la nouvelle ds la Renaissance. La nouvelle est un genre littraire tout fait indit l'poque de l'auteur. Issu du latin novellus lui-mme driv de novus (nouveau), le terme mme de nouvelle fait cho au caractre innovant du genre.Cette uvre est clbre pour ses rcits de dbauche amoureuse, dont la gamme va de l'rotique au tragique.Cest la rencontre de dix amis : trois jeunes hommes et sept jeunes femmes qui se sont rfugis dans une villa lointaine de Florence afin dchapper lpidmie de la peste qui frappe la ville. De manire passer le temps, ils se raconteront des histoires. Boccace sest inspir de fabliaux franais, de textes de lantiquit grecque et romaine mais aussi de folklore (= traditions, usages et arts populaires d'une rgion, d'un pays) pour rdiger son uvre. Pour la premire fois depuis le Moyen Age, lhomme deviendra matre de sa destine et non plus dpendant de la volont divine. **Marsile Ficin est un pote et philosophe italien. Il est n Figline Valdarno en Toscane le 19 octobre 1433 et est mort le 1er octobre 1499 Careggi prs de Florence. C'tait le fils du premier mdecin de Cme de Mdicis. Il parti faire ses tudes Bologne pour apprendre la grammaire, la mdecine et la thologie. Puis en 1456, il commence l'apprentissage du grec. Cme de Mdicis met sa disposition, en 1462, la villa de Careggi pour en faire une sorte d'Acadmie platonicienne. En 1473 il devient prtre la cathdrale de Florence. Et en 1487, bnficie des avantages financiers lis cette fonction. Il se consacra plus particulirement la lecture de Platon. De retour Florence, il partage son enthousiasme pour le grand philosophe de l'Antiquit : son protecteur Cme de Mdicis. Aprs la mort de Laurent, dit le Magnifique, lorsque Charles VIII, accueilli par Savonarole, chasse les Mdicis (1494), Marsile se retire prudemment la campagne et ne revient Florence que pour y mourir. C'est l'un des philosophes humanistes les plus influents de la Premire Renaissance italienne. Il a dirig l'Acadmie platonicienne de Florence, fonde par Cosme (cme?) de Mdicis en 1459 et il a eu pour disciples et collges de travail Jean Pic de la Mirandole, Ange Politien et Jrme Benivieni. Il a traduit et comment l'oeuvre de Platon et de Plotin. Il connaissait l'oeuvre d'Aristote, et s'intressait aussi l'occultisme. Il devient ainsi le reprsentant majeur du noplatonisme mdicen. Sa philosophie, composition intime de mtaphysique, de religion et d'esthtique, fit autorit de son temps. Il est, avec Jean Pic de la Mirandole, le plus grand reprsentant de cet humanisme florentin qui se trouve lorigine des grands systmes de la pense renaissante puis de la philosophie italienne du dix-septime sicle, celle de Giordano Bruno ou de Campanella par exemple. **Pic de la Mirandole : Jean Pic de la Mirandole, allias Giovanni Pico della Mirandola est un thlogien humaniste italien. Troisime fils dune vieille famille comtale, il est n Mirandola le 24 fvrier 1463.Pic meurt en 1494, empoisonn par son propre secrtaire l'instigation des Mdicis. Cet empoisonnement est confirm en 2008 par une quipe scientifique qui analyse les restes exhums de Pic.Depuis tout petit, on pouvait le distinguer par sa mmoire prodigieuse. Si bien qu 10 ans seulement, il stait plac au premier rang des orateurs et des potes de son temps. la recherche de la prisca theologia (ou thologie premire expose par les Anciens), il tudie et synthtise les principales doctrines philosophiques et religieuses connues son poque, notamment le platonisme, l'aristotlisme, la scolastique et la kabbale chrtienne. Il est ainsi lorigine du syncrtisme humaniste c'est--dire dune synthse de diffrents cultes ou de doctrines religieuses.Son uvre principale Discours sur la dignit de lhomme est une des premires expressions de la tradition humaniste. Pic de la Mirandole veut montrer que ce qui fait la dignit de lhumain, cest sa libert, prsente ici comme la possibilit de se choisir. Selon lui que cest par sa manire dexister que lhumain dtermine ce quil est.**Machiavel, de son vrai nom Niccol di Bernardo dei Machiavegli est un penseur italien du XVme sicle, mais aussi un philosophe et un thoricien de la politique, de la guerre et de lhistoire. Il est n le 3 mai 1469 Florence, en Italie et est mort dans cette mme ville en 1527, le 21 juin. Il aura donn de son nom plusieurs termes comme machiavlisme et ses drivs (= interprtation politicienne cynique de luvre de Machiavel), ou encore machiavlien (= concepts dvelopps par Machiavel dans son uvre). Il ouvrira la voie la pense politique moderne. Nicolas Machiavel naura crit que deux uvres majeures mais plus de 20 ouvrages dont certains traduit en franais. En 1513, il crira lune de ses uvres majeures : Le prince, livre italien de 26 chapitres, nous avons dailleurs eu le privilge daller voir cette pice de thtre en reprsentation au Quartz. Ce livre ne sera publi quen 1532, aprs sa mort, ce qui constitue un fait rare. Cette uvre est galement en lien avec la famille Borgia dont il est question dans le premier chapitre avec Csar Borgia. Nous avons galement eu la chance daller voir la pice Lucrce Borgia au Quartz vendredi 9 janvier dernier. Le Prince est un trait politique qui montre comment devenir prince et le rester, analysant des exemples de l'histoire antique et de l'histoire italienne de l'poque. Parce que l'ouvrage ne donnait pas de conseils moraux au prince comme les traits classiques adresss des rois, et qu'au contraire il conseillait dans certains cas des actions contraires aux bonnes murs, il a t souvent accus d'immoralisme, donnant lieu l'pithte machiavlique . Cependant l'ouvrage a co...</p></li></ul>