L'Organisation de l'espace dans le roman

  • Published on
    05-Jan-2017

  • View
    220

  • Download
    5

Embed Size (px)

Transcript

  • Document gnr le 18 fv. 2018 21:38

    tudes littraires

    LOrganisation de lespace dans le roman

    Roland Bourneuf

    Problmes de technique romanesqueVolume 3, numro 1, avril 1970

    URI : id.erudit.org/iderudit/500113arDOI : 10.7202/500113ar

    Aller au sommaire du numro

    diteur(s)

    Dpartement de littrature, thtre et cinma de lUniversitLavalDpartement des littratures de lUniversit Laval

    ISSN 0014-214X (imprim)

    1708-9069 (numrique)

    Dcouvrir la revue

    Citer cet article

    Bourneuf, R. (1970). LOrganisation de lespace dans le roman. tudes littraires, 3(1), 7794. doi:10.7202/500113ar

    Ce document est protg par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des servicesd'rudit (y compris la reproduction) est assujettie sa politique d'utilisation que vouspouvez consulter en ligne. [https://apropos.erudit.org/fr/usagers/politique-dutilisation/]

    Cet article est diffus et prserv par rudit.

    rudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif compos de lUniversitde Montral, lUniversit Laval et lUniversit du Qubec Montral. Il a pourmission la promotion et la valorisation de la recherche. www.erudit.org

    Tous droits rservs Dpartement des littratures del'Universit Laval, 1970

    https://id.erudit.org/iderudit/500113arhttp://dx.doi.org/10.7202/500113arhttps://www.erudit.org/fr/revues/etudlitt/1970-v3-n1-etudlitt2184/https://www.erudit.org/fr/revues/etudlitt/https://apropos.erudit.org/fr/usagers/politique-dutilisation/https://apropos.erudit.org/fr/usagers/politique-dutilisation/http://www.erudit.org

  • 77

    L'ORGANISATION DE L'ESPACE DANS LE ROMAN

    roland bourneuf

    La bibliographie critique du roman prsente une lacune assez inexplicable. Alors que depuis une vingtaine d'annes se sont multiplis les ouvrages sur le temps, ceux de Pouillon, de Mendilow et surtout ceux de Georges Poulet et de ses pi-gones, on ne trouve pas d'tude d'ensemble consacre la notion qui lui est pourtant troitement corrlative : l'espace dans la littrature narrative 1.

    Dans l'Espace littraire, Maurice Blanchot dcrit le passage qu'opre le pote de l'espace extrieur homogne et divisible l'espace intrieur imaginaire , la transfiguration que subissent les choses dans l'espace du pome , l'espace orphique2 . Cet emploi mtaphorique du mot n'aide gure cerner le problme qui nous intresse ici. Grard Genette se situe plus prs du sens littral quand il s'interroge sur les rapports qui existent entre la littrature et l'espace3. la diffrence de la musique, la peinture ou l'architecture non seulement [. . . ] donne une reprsentation de l'tendue , mais elle s'accomplit dans l'tendue . Y a-t-il de la mme faon, ou d'une manire analogue, quelque chose comme une spatialit littraire active et non passive, signifiante et non signifie, propre la littrature, spcifique la littrature, une spatialit reprsentative et non reprsente ? . cette question gnrale, G. Genette apporte quatre lments de rponse : on peut parler d'une certaine spatialit du langage par le fait qu'il se constitue comme un systme de relations purement diffrentielles o chaque lment se qualifie par la place qu'il occupe dans un tableau d'ensemble et

    1 La bibliographie de Jacques Souvage (An Introduction to the Study of the Novel, Gent, E. Story-Scientia P.V.B.A., 1965) qui contient cent cinquante pages n'a pas de section particulire pour l'espace.

    2 Maurice Blanchot, l'Espace littraire, Paris, N.R.F., coll. Ides , 1968, p. 183.

    3 Grard Genette, t la Littrature et l'espace , Figures II, Paris, d. du Seuil, 1969, pp. 43-48.

  • TUDES LITTRAIRES/AVRIL 1970 78

    par les rapports verticaux et horizontaux qu'il entretient avec les lments parents et voisins . Il existe en outre un espace du livre comme il existe un espace de la page que l'il parcourt dans la lecture. La figure introduit dans le langage littraire un espace smantique qui se creuse entre le signifi apparent et le signifi rel abolissant du mme coup la linarit du discours . Et la bibliothque o s'accumulent les livres n'est-elle pas le plus clair et le plus fidle symbole de la spatialit de la littrature ? Ces deux ouvrages emploient donc le mot espace pour dcrire le processus de la cration littraire et dfinir la spcificit de la littrature. Le couple temps-espace qui est en passe de devenir un des lieux communs de l'exgse potique et thtrale a inspir des ouvrages de premire importance 4 , mais on n'a pas ou peu tudi l'espace en tant qu'lment constitutif du roman au mme titre que les personnages, l'intrigue ou le temps, et pris dans le sens concret d'tendue, de lieux physiques o voluent ces personnages et o se droule l' intrigue.

    De nombreuses tudes consacres un romancier, une poque, une tendance ou un sous-genre du roman font la part belle au rle et la reprsentation de la nature, du milieu (vil le ou campagne, classe sociale), son influence sur les personnages, aux forces qui l'animent, son sens symbolique 5 , mais l'analyse y reste partielle, tributaire des quelques romanciers considrs ; elle sert le plus souvent clairer la psychologie des personnages ou les ides de l'auteur. Les critiques anglais et amricains qui l'on doit la plupart des ouvrages importants sur le roman semblent frapps d'un curieux mutisme ou est-ce de ccit ? lorsqu'ils en viennent mentionner l'lment espace presque toujours associ l'lment temps . Percy Lubbock comprend la ncessit pour un romancier, Flaubert ou Tolsto par exemple, de suggrer la continuit de l'espace et de le rendre visible, ou, propos de Balzac, de situer un personnage dans son mil ieu, mais the passage of t ime, the effect of t ime, belongs

    4 Rappelons le livre de G.-Andr Vachon : le Temps et l'espace dans l'uvre de Paul Claudel, Paris, d. du Seuil, 1965.

    5 Par exemple pour le XIX sicle, Joan Y. Dangelzer, la Description du milieu dans le roman franais de Balzac Zola, les Presses modernes, 1938, 274 p. ; l'auteur distingue le milieu intrieur (maison, chambre) ; extrieur (paysage) ; social (profession, relations).

  • L'ORGANISATION DE L'ESPACE DANS LE ROMAN 79

    to the heart of the subject dans Guerre et paix 6. Lubbock, particulirement sensible aux procds de visualisation dont dispose le romancier modalits du point de vue, combinaison du rcit scnique et du rcit panoramique ne fait qu'entrevoir les ressources et les exigences de l'espace dans le roman, tout comme E.M. Forster qui propos du mme roman note : . . . why is War and Peace not depressing ? Probably because it has extended over space as well as over time, and the sens of space until it terrifies us is exhilarating, and leaves behind it an effect like music [. . .] Many novelists hve the feeling for place [. . .] Very few hve the sens of space and the possession of it ranks high in Tolstoy's divine equipment. Space is the lord of War and Peace, not time 7 . Mais sous quelle forme se manifeste dans le rcit ce sens of space ? la mme poque, 1928, Edwin Muir tablit dans le chapitre Time and space de The Structure of the Novel 8 une distinction : . . . the imaginative world of the dramatic novel is in Time, the imaginative world of the character novel is in Space . Distinction intressante certes, mais elle s'applique difficilement dans la pratique, elle dsigne plutt deux ples dans la conception du rcit et l'analyse de Muir nglige une fois de plus Space au profit de Time . Quant Scholes et Kellogg 9, ils n'abordent pas la question, se proccupant surtout de l'action, de la carac-trisation des personnages et du point de vue, non plus que Booth qui tudie surtout la prsence ou l'absence du narrateur dans le rcit10. propos du nouveau roman, Ludovic Janvier note la volont de plus en plus avoue d'organiser ensemble Temps et Espace au point d'y voir chaque lment prendre structuralement sa place en renvoyant la totalit11 . preuve l'Emploi du temps et surtout le Gnie du lieu de Butor.

    6 Percy Lubbock, The Craft of Fiction, London, Jonathan Cape, 1966, pp. 45-49, (d'abord publi en 1921).

    7 E.M. Forster, Aspects of the Novel, Penguin Books, 1968, pp. 46-47 (d'abord publi en 1927).

    8 Edwin Muir, The Structure of the Novel, London, The Hogarth Press, 1967, pp. 62-63. (La premire dition de ce livre date de 1928.)

    9 Robert Scholes, Robert Kellogg, The Nature of Narrative, London-Oxford New York, Oxford University Press, 1966.

    10 Wayne C. Booth, The Rhetoric of Fiction, Chicago, The University of Chicago Press, 1961, 455 p.

    11 Ludovic Janvier, Une parole exigeante, le Nouveau Roman, Paris, d. de Minuit, 1964, pp. 37-38.

  • TUDES LITTRAIRES/AVRIL 1970 80

    Mais Janvier procde ensuite une tude de significations locales ou thmatiques, l'errance chez Kafka, Butor ou Robbe-Gril let, et non celle de l'espace par rapport au roman considr comme genre l ittraire.

    Ce ne sont l que des sondages dans quelques ouvrages de base et ils demanderaient tre tendus avant de conclure que cette notion a t escamote par les exgtes du roman, mais une constatation s'impose : le champ reste ouvert une tude mthodique de l'espace dans le roman, sa place, sa fonct ion, sa reprsentation, son sens. Les lignes qui suivent rassemblent des observations souvent approximatives, toujours fragmentaires sur ce sujet dont l'tude demanderait plusieurs livres. J'ai tent seulement d'ouvrir et de jalonner quelques pistes dans un vaste domaine explorer.

    D D

    Ce problme de l'espace dans le roman peut tre abord sous trois angles diffrents selon qu'on considre l'espace dans sa relation avec l'auteur, avec le lecteur, avec les autres lments constitutifs du roman. Perspectives qui dans la pratique de l'analyse se recoupent et se combinent souvent, mais que l'on peut au moins retenir comme hypothse de recherche.

    Le premier type de rapports a sans doute t le plus tudi depuis la