Mémoire Moi

  • Published on
    24-Jun-2015

  • View
    231

  • Download
    12

Embed Size (px)

Transcript

Institut dEtudes Politiques de LillePremire anne de Master de science politique

LA MOBILISATION DU PASS DANS LES MOUVEMENTS TUDIANTS

Mmoire prpar sous la direction de M. Guillaume Duseigneur Prsent et soutenu par Jules Girardet

Anne universitaire 2007/2008 TABLE DES MATIRES1

INTRODUCTION4 PARTIE I/ Les tudiants: identits et mobilisations...15 1.1 Des hritiers la cit: les nouveaux tudiants...15 1.1.1 Qui est tudiant?..........................................................................................................15 1.1.2 Transformation du monde tudiant.19 1.1.3 Les nouveaux mouvements tudiants [1986-2006].24 1.2 Les nouveaux tudiants: identit et identits.35 1.2.1 Un groupe social tudiant?..........................................................................................35 1.2.2 Ltudiant dans les reprsentations.43 1.3. Ltudiant en mouvement ou laffirmation dune identit..52 1.3.1 Lentre luniversit comme processus de dsocialisation...52 1.3.2 Lengagement tudiant la reconqute dune sociabilit...56 1.3.3 La dimension identitaire des conflits..61 PARTIE II/ Des tudiants en mouvement : usages du passs........................................68 2.1/ existe-il une mmoire tudiante ?..............................................................................68 2.1.1 Thorie de la mmoire collective68 2.1.2 Les tudiants se souviennent-ils ?...............................................................................75 2.2/ Capitalisation des expriences passes..85 2.2.1 Un rpertoire d'action particulier.85 2.2.2 La dmocratie tudiante, une ruption spontane ?....................................................90 2.2.3 Le CPE, une transformation du rpertoire d'action.95 2.3/ Une mythologie au service du mouvement..101 2.3.1 Le pass : entre mmoires et mythes.102 2.3.2 Des pratiques mmorielles111

2

PARTIE III/ Le poids du pass...119 3.1/ La mmoire des adversaires du mouvement119 3.1.1/ La mmoire des gouvernements...120 3.1.2 Prvenir les mouvements..126 3.2/ Les usages mdiatiques de la mmoire134 3.2.1/ Les mdias, dpositaires de la mmoire tudiante..134 3.3.2 La mmoire mdiatique.139 3.3/ Des conflits de gnrations ?....................................................................................150 3.1.1/ Mai ou 68 lge dor tudiant : un complexe dinfriorit ?....................................150 3.3.2/ Les nouveaux mouvements tentent-ils de sortir du mythe ?....................................159 CONCLUSION169 BIBLIOGRAPHIE...173 ANNEXES....179

3

INTRODUCTION Les peuples qui nont plus de voix nen ont pas moins de la mmoire Benjamin Constant Quand on na pas de mmoire, on se rpte; quand on en a, on rpte les autres Albert Brie Mercredi 22 mars, dfaut daction directe contre la prsidence, les lections du CROUS sont perturbes. Une urne est dtruite, la parodie de dmocratie est dnonce. Puis concert sympa de la Compagnie Jolie Mme et Daniel Bensad vient souffler les bougies du mouvement du 22 mars et le dbut mai 68. Le dbat auquel il participe est lnifiant. Les tudiant-e-s semblent saouls ou endormis. Les propos du dirigeant rvolutionnaire tentent pourtant de sortir des clichs soixante-huitard. Les prises de paroles sternisent. Plus marrant, au mme moment des tudiant-e-s organisent un Nanterrement. Ils et elles trimballent le cercueil de mai 68 et pleurent grosses et bruyantes larmes. 1 Le 31 octobre 2007, une assemble gnrale tudiante se tient Tolbiac sur lmergente mobilisation contre la LRU. Les dbats sont houleux, mais ne portent pas sur le texte de loi. Non les tudiants dbattent du blocage et surtout de la dernire mobilisation, le CPE. Le mot est sur toutes les bouches: vont-ils nous refaire le coup du CPE ? Des deux cts les tudiants sy rfrent spontanment. Une tudiante tente dexpliquer : on a le pouvoir de faire plier le gouvernement, comme on a russi avec le CPE ! , ce qui provoque de nombreuses rprobations de la part des tudiants.2 Cette mme anne, des lycens mobiliss contre les suppressions de poste prvus dans lducation Nationale dfilent Paris sous un tendard o est crit: Mai 68, Mai 2008 ? Nous trouvons dans ces anecdotes la substance du travail de recherche que nous allons accomplir. Lide tait de sonder la mmoire tudiante, et plus particulirement la mmoire des mobilisations tudiantes. La mobilisation contre la LRU a remis sur le devant de la scne le blocage et surtout la mobilisation contre le CPE. En outre, cette anne est1 Journal de grve : mouvement anti CPE CNE LEC Nanterre , CNT-FTE. 2 Facs bloques: vers un nouveau mouvement tudiant ? , rue89.com, le 4 novembre 2007; Grve des tudiants : on se la refait anti-CPE ? , bondyblog, le 31 octobre 2007 4

toute particulire puisquelle clbre le quarantime anniversaire de Mai 68. Les mouvements tudiants, contemporains et antcdents, font donc lactualit franaise. Essayons, dans ce cadre l, de parcourir la mmoire des mouvements, et de ses usages, au sein du groupe tudiant en action. Les nouveaux mouvements tudiants [1986 - 2006] Travailler sur les tudiants, leurs mobilisations et leurs organisations nest pas chose aise tant il est difficile de considrer ce milieu comme homogne. Nanmoins, comme lont dit Claudie Weill et Yolande Cohen dans un article de 19783: lmergence dun mouvement tudiant en tant que force sociale est un lment important pour saisir les volutions de la socit franaise au cours du XXme sicle. En effet, l'tude du milieu tudiant, de sa mmoire et des rfrences collectives construites et transmises en son sein nous semble tre un moyen intressant de questionner ce qui se joue dans et en dehors des mobilisations tudiantes. Si Mai 68 reste la rfrence commune la plus marquante, il nen reste pas moins quun certain nombre d'autres mouvements tudiants a soulign le poids des mobilisations de jeunesse dans la vie politique franaise. Des mobilisations contre la guerre dAlgrie au mouvement contre le CPE, le mouvement syndical tudiant, dans sa diversit, a jou un rle majeur qui sest construit la fois sur les moments conjoncturels particuliers que sont les luttes tudiantes mais aussi sur les organisations syndicales qui revendiquent incarner la continuit et la quotidiennet de l'engagement. Pour ces raisons, la priode que nous allons couvrir dans ce travail, de 1986 2006, est balise par deux mobilisations de la jeunesse dont la nature et l'ampleur diffrentes nous permettront de voir quels sont les enjeux lis au vcu et l'histoire des mouvements tudiants. Nous avons choisi cette priode puisquelle correspond cycle de renouvellement des mobilisations tudiantes. Cette priode que nous pourrions caractrise comme celle des nouveaux mouvements tudiants comprend plusieurs mouvements tudiants. Le premier de ces mouvements a lieu en novembre-dcembre 1986 et avait pour objet le rejet du projet de loi Devaquet. En 2006, les tudiants rejetaient le Contrat Premire Embauche (CPE). Cette priode comprend aussi dautres mouvements dont deux considrables pour le monde tudiant, et la jeunesse en gnrale, le mouvement anti-CIP en 1994 et les grves de novembre-dcembre 1995 qui ont prcd le mouvement salari3 Cohen Yolande et Weil Claudie, Les mouvements tudiants: une histoire en miettes , le Mouvement social, n120,1982, p.3-11. 5

contre le plan Jupp. Dans cette analyse, nous proposons une lecture croise permanente entre ces diffrents mouvements, afin de comprendre comment se faonne la mmoire tudiante et de tisser des liens entre ces mobilisations qui assemble presque chaque fois un groupe quasiment renouvel. Nous aborderons aussi la dernire mobilisation, contre la LRU, afin de cerner les changements oprs par le mouvement anti-CPE et de parcourir la mmoire de celui-ci. Les tudiants : un objet dtude familier Le choix de travailler sur le milieu tudiant n'est pas le fruit du hasard et trouve ses origines dans notre parcours universitaire et nos participations diffrentes mobilisations. Ce parcours, loin dtre celui dun militant, est nanmoins celui dun engag, et nous a donn lenvie de questionner ce objet particulier que sont les mouvements tudiants et leurs mmoires. La proximit personnelle avec l'objet de recherche prsente l'avantage de faciliter l'accs aux sources. De plus, parce que le chercheur n'est pas en dehors de toute influence ou de toute prdisposition, il faut tre attentif ne pas faire des raccourcis politiques des postulats de recherche. Le risque est grand d'intgrer les grilles de lectures du milieu social et politique (forcment subjectives) acquises lors du parcours tudiant et de participations des actions collectives, dans la formulation mme des questions poses ou dans le choix des axes de la recherche. De la mme manire, nous avons essay de faire en sorte de ne pas questionner seulement les personnes de notre carnet d'adresse , ce qui aurait eu pour consquence fcheuse de biaiser les rponses et les questions, du reste nous ne prtendons pas la reprsentativit au travers des personnes interroges. Notre choix dobjet de recherche sest orient vers la production et la diffusion des rfrences et valeurs collectives, et leurs usages politiques en oeuvre dans les actions collectives. En effet, le milieu tudiant nest pas dot, la diffrence des milieux salaris, de structures solides et prennes pour proposer des grilles de lecture de lhistoire que les syndicats mettent gnralement sur pied (institut de formation,...). Mais comme le dit l'adage qui na pas de pass, n'a pas d'avenir . Les organisations syndicales tudiantes, conscientes de ce fait, mettent en oeuvre des processus divers et complmentaires pour construire et transmettre des rfrences, des valeurs voire une rflexion construite sur leur propre histoire et sur celle du mouvement tudiant entendu dans un sens plus large. Nanmoins nous ne souhaitons pas dans ce travail nous focaliser uniquement sur les organisations syndicales et leurs rapports lhistoire. Aborder seulement les structures6

syndicales et leurs militants aurait eu