Méthodologie d'élaboration de résultats technico ... ?· Analyse technico-économique des systèmes…

  • Published on
    10-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>Mthodologie d'laboration de rsultats technico-conomiques en levageovin allaitant. Illustration en France, en zone de plaine et de montagne</p><p>Benoit M., Laignel G.</p><p>in</p><p>Mena Y. (ed.), Castel J.M. (ed.), Morand-Fehr P. (ed.). Analyse technico-conomique des systmes de production ovine et caprine : mthodologieet valorisation pour le dveloppement et la prospective.</p><p>Zaragoza : CIHEAM / FAO / Universidad de SevillaOptions Mditerranennes : Srie A. Sminaires Mditerranens; n. 70</p><p>2006pages 57-65</p><p>Article available on line / Article disponible en ligne ladresse :</p><p>--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------</p><p>http://om.ciheam.org/article.php?IDPDF=800006 </p><p>--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------</p><p>To cite th is article / Pour citer cet article</p><p>--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------</p><p>Benoit M., Laignel G. Mthodologie d'laboration de rsultats technico-conomiques en levage</p><p>ovin allaitant. Il lustration en France, en zone de plaine et de montagne. In : Mena Y. (ed.),</p><p>Castel J.M. (ed.), Morand-Fehr P. (ed.). Analyse technico-conomique des systmes de production</p><p>ovine et caprine : mthodologie et valorisation pour le dveloppement et la prospective. . Zaragoza :</p><p>CIHEAM / FAO / Universidad de Sevilla, 2006. p. 57-65 (Options Mditerranennes : Srie A.</p><p>Sminaires Mditerranens; n. 70)</p><p>--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------</p><p>http://www.ciheam.org/http://om.ciheam.org/</p><p>http://om.ciheam.org/article.php?IDPDF=800006http://www.ciheam.org/http://om.ciheam.org/</p></li><li><p>Options Mditerranennes, Srie A, No. 70 57</p><p>Mthodologie d'laboration de rsultats technico-conomiquesen levage ovin allaitant.</p><p>Illustration en France, en zone de plaine et de montagne</p><p>M. Benoit et G. LaignelUnit Economie de l'Elevage, INRA de Theix, 63122 St Gens-Champanelle, France</p><p>marc.benoit@clermont.inra.fr</p><p>RESUME Cet article apporte des lments mthodologiques pour le calcul des rsultats techniques etconomiques en levage ovin allaitant. Les critres calculs concernent les surfaces utilises, la main d'uvre,la productivit du travail, les performances techniques du troupeau, la marge de l'atelier ovin, les charges destructures, le rsultat courant avec une approche comparative entre exploitations, le capital et la trsorerie desexploitations. En outre, sont calculs des critres d'autonomie concernant l'alimentation des ovins ainsi que lebilan azot des exploitations. Le calcul de ces critres est illustr par les rsultats de deux groupes d'levages,l'un en zone de montagne et l'autre en plaine dfavorise o les cultures sont largement prsentes.</p><p>Mots-cls : Ovin, mthodologie, conomie, rfrences.</p><p>SUMMARY "Methods for processing technical and economic data on suckling sheep. The case of plain andmountain areas in France". This article provides methodological elements for the calculation of technical andeconomic data on sheep for meat production systems. The criteria used involve: surface area used, labourproductivity, technical performance of the flock, gross margin of sheep units, structural costs, net income with acomparative approach of farms, capital and farm cash. In addition, other criteria were calculated like self-sufficiency concerning sheep feeding and nitrogen balance of the farms. These criteria are illustrated with theresults of two groups of farms, one in a mountain area, and the other in an unfavoured plain area with crops.</p><p>Keywords: Sheep, methodology, economics, references.</p><p>Introduction</p><p>L'Unit d'Economie de l'Elevage du centre de recherche INRA de Clermont-Ferrand Theix a poursupport d'tudes des observatoires ou rseaux d'levages en productions ovine et bovine allaitantes.La mthodologie prsente est applique en moyenne 200 exploitations par an, depuis unetrentaine d'anne. Parmi ces exploitations une cinquantaine concernent l'levage ovin allaitant depuis1987, d'une part en zone de montagne (Massif Central Nord, altitude de 600 1100 m, pluviomtriede 700 1300 mm), d'autre part en zone de plaine dfavorise (bordure nord ouest du Massif Central,altitude 250 m, pluviomtrie 750 mm).</p><p>L'un des objectifs de l'observatoire ovin est, au travers de suivis sur le long terme, de mettre envidence les principaux facteurs du revenu et leur volution. Ces facteurs peuvent tre externes(conjonctures, soutiens lis aux politiques agricoles) ou internes, en lien avec les itinraires etperformances techniques. Celles-ci sont trs variables et ont un fort impact sur les rsultatsconomiques. L'ensemble de ces donnes permet en outre le calcul de critres d'approche globaledes exploitations, comme leur autonomie en terme d'alimentation du troupeau.</p><p>Niveaux d'approche et critres utilises</p><p>Structure des exploitations</p><p>Surfaces et chargements</p><p>La SAU des exploitations (Surface Agricole Utile) peut tre dcompose en :</p></li><li><p>Options Mditerranennes, Srie A, No. 7058</p><p>(i) SFP (Surface Fourragre Principale) incluant prairies permanentes (PP), prairies temporaires(PT), prairies artificielles (PA, lgumineuses), parcours, estive et plantes fourragres (mas fourragepar exemple), et, enfin, une quote-part ventuelle des jachres administratives valorise par lesanimaux.</p><p>(ii) SCOP (Surface Crales OloProtagineux) qui comprend galement les surfaces de geladministratif.</p><p>Les parcours sont des surfaces ptures non mcanisables, gnralement de faible valeurproductive. Ils ne sont pas, ici, utiliss collectivement. Ces surfaces peuvent tre pondres, enfonction de leur potentiel de production estim. Le coefficient de pondration retenu est destin transformer la surface relle en une surface de prairie permanente assurant une production(quantitative) comparable. Bien qu'empirique, cette mthode permet une approche comparative desexploitations en terme de chargement en particulier et d'intensification fourragre.</p><p>Le calcul de la surface d'estive, si elle est collective, est bas sur le nombre d'UGB mises enestive et le chargement de la surface de base (hors estive), qui lui est alors appliqu</p><p>1.</p><p>Nous retenons les notions de SAU indexe (SAUi) et de SFP indexe (SFPi) qui prennent encompte la fois la surface (collective) d'estive et la surface pondre des parcours (usage individuel).</p><p>La part des surfaces destines aux rcoltes peut tre un indicateur intressant de l'utilisation de lasurface fourragre et de son niveau d'intensification, avec la possibilit de distinguer la part desfourrages secs de celle des fourrages rcolts sous forme d'ensilage (et enrubannage). Nousutilisons plus particulirement le ratio : proportion des surfaces rcoltes = (Ha de fauche en 1</p><p>re</p><p>coupe + fauche en 2nde</p><p>coupe et plus)/ SFPi</p><p>Le chargement de la surface fourragre est exprim en UGB/ha de SFP, les ha tant rels(chargement rel) ou pondrs (chargement pondr). Le chargement peut galement tre exprimen rfrence l'ensemble des surfaces utilises par les ovins, y compris celles fournissant lescrales au troupeau. Nous parlons alors de chargement par ha utilis par les herbivores.</p><p>Effectifs et UGB</p><p>L'effectif de brebis servant exprimer la majorit des ratios correspond l'effectif moyen annueldes femelles de plus de 12 mois (brebis+12mois). Grce des logiciels de gestion des troupeaux, ceteffectif peut aisment tre calcul, la journe. A dfaut d'outil informatique, cet effectif peut trecalcul par mois. L'effectif de femelles de plus de 6 mois peut tre calcul sur le mme principe.</p><p>Les coefficients UGB sont, pour les bliers 0,10, les brebis 0,14, les agnelles de plus de 1 anjusqu' la mise bas 0,09, les agnelles de 6 mois 1 an 0,07, les agneaux et agnelles de boucherie(60 180 jours) 0,05, les agneaux et agnelles l'herbe entre 60 et 180 jours 0,06 et 0,09 aprs 180jours. Ces coefficients correspondent des dures de prsence de 365 jours et une race moyenne(brebis 60-65 kg la lutte), de type rustique. Les coefficients applicables aux races lourdes (brebis de70-75 kg) pourraient tre majors de 10% mais cela n'est pas ralis dans la pratique, un nombreimportant d'levages utilisant plusieurs races et/ou des croisements.</p><p>Travailleurs</p><p>Afin d'valuer le nombre de travailleurs, nous utilisons la notion d'UTH (Unit Travailleur Humain)qui correspond la prsence d'un travailleur temps complet sur l'anne dans l'exploitation. Cettenotion ne fait pas rfrence un nombre d'heures travailles, sauf dans le cas des salaris.</p><p>1Exemple : exploitation comportant une surface fourragre de base (hors estive) de 20 ha et 100 brebis soit 15</p><p>UGB en moyenne annuelle ; 33 brebis sont estives pendant 152 jours. Nombre d'UGB "estive" = 33 x 0,14 x(152/365) = 1,9 UGB. Nombre d'UGB sur la surface fourragre de base : 15-1,9 = 13,1. Chargement de cettesurface : 13,1/20 = 0,65. Surface d'estive = 1,9/0,65 = 2,9 ha. Surface fourragre totale = 20+2,9 = 22,9 ha.</p></li><li><p>Options Mditerranennes, Srie A, No. 70 59</p><p>Productivit du travail</p><p>Elle est habituellement exprime en ha ou en UGB, par travailleur. Afin de rendre compte de ladiversit possible des ateliers au sein des exploitations ovines, nous exprimons la productivit dutravail en UGB "tendues" par UTH.</p><p>UGB "tendues" = UGB totales + (ha SCOP hors jachre)/2 + UHS (Units Hors-sol) avecUHS = Equivalent UGB des autres activits = [(Marge brute + Marge directe</p><p>2)/2] / Marge brute par</p><p>UGB ovine de rfrence3</p><p>Capital d'exploitation, statut du foncier et taux d'endettement</p><p>Celui-ci prend en compte l'ensemble des capitaux (cheptel, btiment, matriel et quipements,stocks), l'exception du foncier. Ce dernier peut tre mis disposition par le propritaire exploitantauprs de l'entreprise (exploitation) qu'il dirige. Afin de pouvoir comparer les revenus desexploitations, le cot de l'utilisation des terres est calcul sur la base de la valeur du fermage del'ensemble des surfaces utilises. Les taxes foncires des terres en proprit sont alors dfalques.Le capital d'exploitation ainsi calcul permet le calcul du taux d'endettement des exploitations,l'ensemble des dettes (hors emprunts fonciers) tant prises en compte (long, moyen et court terme).</p><p>Analyse des performances techniques du troupeau ovin</p><p>Calendrier des mise bas</p><p>Le calendrier des mise bas constitue la base du descriptif du fonctionnement du troupeau. Il estprsent en nombre de mise bas par quinzaine, sur la priode de 12 mois considre (en gnrall'exercice civil : 1er janvier 31 dcembre). En complment de ce calendrier, nous laborons unindicateur de "dsaisonnement" de la production. Cet indicateur, intitul "Indice de Contre Saison",prend en compte la difficult dcroissante de russite des luttes des mois d'avril juillet, soit, pourdes mises bas de septembre dcembre. Nous attribuons un "coefficient de contre saison" parquinzaines de mise bas. Ce coefficient est d'autant plus lev que la lutte correspondante est raliseen priode peu favorable (anoestrus).</p><p>Priodes de mise bas Juillet 01-aot15 oct</p><p>15 oct01 nov</p><p>01 nov15 nov</p><p>15 nov15 dc</p><p>15 dc15 janv</p><p>Autrespriodes</p><p>Coefficients contre saison 0,8 1,0 0,9 0,7 0,6 0,5 0</p><p>Indice CS = [nombre agnelages par quinzaine x coefficient] / nombre d'agnelages de lacampagne</p><p>Cette mthode a l'avantage de mieux discriminer les systmes faisant un effort particulierd'avancement des mise bas entre aot et septembre. Le niveau maximum de cet indice est de 1, pourdes levages dont l'ensemble des mise bas aurait lieu entre le 1er aot et le 15 octobre.</p><p>Productivit numrique</p><p>Celle-ci exprime le nombre annuel d'agneaux produits (vendus et agnelles gardes) par brebis deplus de 12 mois (Cf dfinition ci-avant). Le calcul est ralis sur une priode de 12 mois,correspondant soit l'exercice civil, soit la campagne (dbut d'automne fin d't). La productivitnumrique est constitue de 3 composantes aisment calculables : (i) Taux de mise bas = nombre demise bas annuel / brebis+12mois ; (ii) Prolificit = nombre d'agneaux ns (y compris morts) / nombre</p><p>2Marge directe = marge brute dduction faite des charges de structure spcifiques, amortissement et frais</p><p>financiers en particulier. Marge brute et marge directe sont lisses sur 3 exercices afin de limiter les alas deconjoncture et de l'activit.3</p><p>Il s'agit de la marge brute par UGB moyenne de l'ensemble de nos rseaux d'levage, montagne et plaine, enmoyenne sur les 3 dernires annes.</p></li><li><p>Options Mditerranennes, Srie A, No. 7060</p><p>de mise bas ; et (iii) Taux de mortalit des agneaux = nombre d'agneaux morts (jusqu' la vente ou1an) / nombre d'agneaux ns, y compris ceux issus d'avortements tardifs identifis.</p><p>Dynamique dmographique du troupeau</p><p>Trois critres expriment la dynamique dmographique du troupeau de mres :</p><p>(i) Taux de renouvellement : nombre de femelles prenant 1 an durant l'exercice (leves ouachetes) et prsentes l'inventaire fin, pour 100 femelles de + 12 mois prsentes l'inventaire fin.</p><p>(ii) Taux de rforme : nombre de femelles de plus de 12 mois sorties (vendues, perdues ouautoconsommes) durant l'exercice et prsentes l'inventaire dbut, pour 100 femelles de plus de 12mois prsentes l'inventaire dbut (y compris femelles parties plus de 12 mois et ayant moins de12 mois l'inventaire dbut).</p><p>(iii) Taux de mortalit brebis : nombre de femelles de plus de 12 mois perdues durant l'exercicepour 100 femelles de plus de 12 mois prsentes l'inventaire dbut et femelles nouvelles ouachetes ayant pris 1 an durant l'exercice.</p><p>L'acquisition de l'ensemble des donnes ncessaires au calcul des critres prsents ci-dessusest ralise grce la cration d'un logiciel de gestion du troupeau assurant le suivi individuel desfemelles et mis disposition des leveurs. Ce type d'outil permet de disposer d'lments d'analysecomplmentaires comme l'intervalle moyen entre mise bas selon les saisons d'agnelage, la proportionde femelles mettant bas 2 fois dans l'exercice tudi, le taux de jours de prsence sans mise bas outaux de brebis improductives (Laignel et Benoit, 2005).</p><p>Consommation de concentrs par brebis</p><p>L'alimentation des animaux reprsente le premier poste de charges de l'atelier ovin. Il s'agit del'ensemble des concentrs (prlevs et achets, y compris la luzerne dshydrate) utiliss par letroupeau, et rapports la brebis (+12mois). Le cot des concentrs produits sur l'exploitation estestim sur la base d'un prix de cession interne, proche du prix de march.</p><p>Les caractristiques des agneaux produits</p><p>Nous distinguons plusieurs catgories d'agneaux :</p><p>(i) Les agneaux lourds ( partir de 13kg de carcasse environ ou 28 kg vif) diffrencis selon 4modes d'engraissement : en bergerie, l'herbe, l'herbe avec des concentrs, l'herbe et rentrs enbergerie pour finition.</p><p>(ii) Les agneaux lgers, le plus souvent vendus en vif (entre 20 et 27 kg).</p><p>(iii) Les agneaux destins la reproduction, femelles et mles.</p><p>(iv) Les agneaux vendus maigres.</p><p>Le critre de poids par tte est renseign lorsque connu, pour les a...</p></li></ul>