Miliaire tuberculeuse : apport du bilan d’extension (à propos de 78 cas)

  • Published on
    30-Dec-2016

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>18e Congrs de pneumologie de langue franaiseMarseille, 31 janvier au 2 fvrier 2014 A161</p><p>de 35,11 ans (282 ans). Un antcdent de tuberculose ganglion-naire tait retrouv dans 14 cas et pulmonaire dans 5 cas. Seizepatients avaient une tare associe : HTA = 5 cas, goitre = 4 cas, dia-bte = 3 cas, gastrite = 2 cas, sarcodose et colite inflammatoire :un cas. Latteinte cervicale tait prdominante (68 %), fistulisedans 43% des cas. 23 patients avaient des localisations multiples.LIDR la tuberculine pratique dans 86% des cas tait positivedans 82 % des cas. Le tlthorax avait objectiv des adnopathiesmdiastinales : 10 cas et hilaires : 8 cas, des squelles de tubercu-lose pulmonaire : 13 cas. Le diagnostic tait confirm dans 88% descas : mise vidence du casum par cytoponction (60 %) et par his-tologie (28 %). Le traitement tait 2RHZ/4RH chez tous les patientsavec une bonne tolrance dans 83% des cas. Lvolution tait favo-rable dans 87 % des cas. Quinze checs ont t rapports ayantncessit une prolongation de la dure du traitement, 2 patientsont t perdus de vue. La tuberculose ganglionnaire reste frquentedans les pays dendmie, son diagnostic repose sur la cytologie oulhistologie. Sa prise en charge est souvent difficile. Le taux dchecvarie entre 317% ; 14,15 % dans notre tude.</p><p>http://dx.doi.org/10.1016/j.rmr.2013.10.562</p><p>517La tuberculose pulmonairepseudotumoraleA. Ech-Cherrate , H. Benjelloun , N. Zaghba , A. Bakhatar ,N. Yassine , A. BahlaouiService des maladies respiratoires, CHU Ibn Rochd, Casablanca,Maroc</p><p>La tuberculose pulmonaire pseudotumorale est une entit rare. Ellepeut simuler un cancer surtout chez le tabagique. Nous rapportons19 cas de tuberculose pulmonaire pseudotumorale colligs au ser-vice des maladies respiratoires du CHU Ibn Rochd de Casablancaentre 2004 et 2012. Il sagit de 14 hommes et cinq femmes avecune moyenne dge de 48,5 ans. Le tabagisme tait retrouv chez11 hommes. La symptomatologie tait domine par le syndromebronchique, la douleur thoracique et lhmoptysie. La radiogra-phie thoracique avait objectiv une opacit dallure tumorale dans12 cas et une opacit rtractile dans sept cas. La bronchoscopieavait visualis des bourgeons dallure tumoraux dans neuf cas. Lescanner thoracique avait objectiv un processus tumoral priph-rique dans sept cas, et proximal dans deux cas. Le diagnostic detuberculose pulmonaire tait confirm par les biopsies bronchiquesdans huit cas, les bacilloscopies du liquide daspiration bronchiquedans quatre cas, la ponction biopsie transparitale dans trois cas,aprs thoracotomie dans trois cas et la biopsie sous thoracoscopiedans un cas. Sous traitement antibacillaire, lvolution tait bonnedans tous les cas. La tuberculose pulmonaire pseudotumorale estinhabituelle et mrite dtre mieux connue car elle peut simulerun cancer. Le principal risque tant de mconnatre une pathologiecurable par un traitement mdical spcifique.</p><p>http://dx.doi.org/10.1016/j.rmr.2013.10.563</p><p>518Miliaire tuberculeuse : apport du bilandextension ( propos de 78 cas)F.Z. Khouchilia , M. Lahroussi , W. El Khattabi , H. Afif ,A. Aichane , Z. BouayadService des maladies respiratoires, hpital 20 Aot, Casablanca,Maroc</p><p>La miliaire tuberculeuse est une forme grave et rare de la tubercu-lose qui est souvent due une dissmination hmatogne du bacillede koch. Elle reprsente moins de 2% des tuberculoses pulmo-naires. Nous rapportons une tude rtrospective intressant 78 casde miliaire tuberculeuse sur une priode de 25 ans (19892013)</p><p>et ayant pour but de dterminer lapport du bilan dextensiondans le diagnostic positif et de gravit de la miliaire tuberculeuse.La moyenne dge est de 39 ans. La dcouverte radiologique estretrouve dans 7 cas. Le FO ralis systmatiquement chez tousles patients a permis de mettre en vidence des tubercules deBochut dans 25 % des cas. La ponction lombaire a permis de retrou-ver une localisation tuberculeuse mninge dans 37% des cas alorsque seulement 16% des cas avaient des signes mnings. La biop-sie ostomdullaire ralise dans 63 cas a confirm une atteintemdullaire dans 28 % des cas. Lexamen cytobactriologique desurines associ luroculture a permis disoler le BK dans 28% descas dont seulement 12 entre eux ont rapports des signes urinaires.Les autres bilans ont t demands en fonction des signes dappelet ont permis de confirmer le diagnostic : biopsie ganglionnaire pri-phrique dans 6 cas, ponction biopsie pleurale dans 4 cas, ponctionbiopsie hpatique dans 3 cas, positivit de la culture du liquidepleural dans 3 cas, du liquide daspiration bronchique dans un cas etdu pus articulaire dans un cas. Vu que la miliaire tuberculeuse estune urgence diagnostique et thrapeutique, un bilan dextensiondoit tre ralis systmatiquement mme en absence de signedappel extrathoracique.</p><p>http://dx.doi.org/10.1016/j.rmr.2013.10.564</p><p>519La pneumonie tuberculeuse : proposde 27 casO. Bakouh , S. Aniked , K. Marc , M. Soualhi , R. Zahraoui ,J. Benameur , J. Bourkadi , G. IraquiHpital Moulay Youssef, CHU Ibn Sina, Rabat, Maroc</p><p>La pneumonie tuberculeuse ou caseuse est une forme aigu etrare de tuberculose pulmonaire. Le but de notre travail est de sou-ligner les caractres pidmiologiques et volutifs de cette formede tuberculose.Patients et mthode. Cest une tude rtrospective effectue enservice de phtisiologie femme de lhpital Moulay Youssef, de jan-vier septembre 2013, ayant collig 27 cas. La moyenne dge estde 39 ans. Le tabagisme est not chez 6 cas, le diabte chez 5 cas,1 cas dinsuffisance rnale chronique et 2 cas de VIH+. La notionde contage tuberculeux est retrouve dans 5 cas. Le dlai moyendu diagnostic est de 6 semaines, avec installation de fivre, altra-tion de ltat gnral chez tous les cas. Puis lapparition de faconaigu de signes respiratoires type de toux, dyspne et douleurthoracique chez toutes nos patientes, hmoptysie chez 7 cas. Laradiographie thoracique a objectiv une opacit alvolaire syst-matise situe : droite chez 23 cas (85 %) avec prdominance delatteinte du lobe suprieur droit, et gauche chez 3 cas, bilat-rale chez 1 seul cas. Le diagnostic positif est bactriologique par lamise en vidence du Mycobacterium tuberculosis lexamen directdes crachats dans tous les cas. Toutes les patientes sont traitespar les antibacillaires associant 2mois de rifampicine, isoniazide,ethambutol et pyrazinamide et 4mois de rifampicine et isoniazide,avec une volution favorable dans 21 cas, retard de ngativation delexamen direct des crachats jusquau 3e mois du traitement chez4 cas ayant toutes des formes tendues. On a dplor 2 cas de dcs.Le diagnostic de la pneumonie caseuse est souvent difficile ettardif. Le pronostic est rserv do lintrt de la prcocit dudiagnostic et du traitement.</p><p>http://dx.doi.org/10.1016/j.rmr.2013.10.565</p><p>520Difficults de prise en charge dessquelles de tuberculose pulmonaire la clinique de pneumologie du CHUNde Fann</p><p>dx.doi.org/10.1016/j.rmr.2013.10.562http://crossmark.crossref.org/dialog/?doi=10.1016/j.rmr.2013.10.563&amp;domain=pdfdx.doi.org/10.1016/j.rmr.2013.10.563http://crossmark.crossref.org/dialog/?doi=10.1016/j.rmr.2013.10.564&amp;domain=pdfdx.doi.org/10.1016/j.rmr.2013.10.564http://crossmark.crossref.org/dialog/?doi=10.1016/j.rmr.2013.10.565&amp;domain=pdfdx.doi.org/10.1016/j.rmr.2013.10.565http://crossmark.crossref.org/dialog/?doi=10.1016/j.rmr.2013.10.566&amp;domain=pdf</p></li></ul>