n5 Revetement Extérieurs en Bois

  • Published on
    24-Nov-2015

  • View
    6

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>REVTEMENTS EXTRIEURS EN BOIS</p><p>N5</p><p>LES ESSENTIELS DU</p><p>AV</p><p>RI</p><p>L </p><p>20</p><p>08</p><p>N5_Revetement1604 24/04/08 10:36 Page 1</p></li><li><p>Numro 5 - Avril 2008LES ESSENTIELS DU</p><p>Depuis quelques annes, le bois, le plus ancien</p><p>matriau de construction vit une vritable renais-</p><p>sance grce ses multiples atouts esthtiques et</p><p>environnementaux. En France, ce retour en force</p><p>aprs de nombreuses annes de disparition, est</p><p>remarquable dans larchitecture contemporaine.</p><p>Utilis en parement extrieur, plbiscit par les</p><p>concepteurs et prescrit pour tout type de btiment,</p><p>le bois permet au matre douvrage de sexprimer</p><p>et de valoriser son btiment. La faade devient</p><p>alors la carte de visite du bti.</p><p>A noter : la fabrication des produits utiliss en</p><p>faade ne ncessite pas beaucoup dnergie grise.</p><p>Selon la finition choisie, lentretien peut tre limit</p><p>et la dure de vie trs longue, ds lors que la</p><p>faade a t conue et mise en uvre correcte-</p><p>ment. En fin de vie, le bois est rutilisable ou faci-</p><p>lement recyclable en fonction des traitements et</p><p>finitions quil a reus.</p><p>LE BOISHABILLE LE BTIMENT</p><p>Grce aux avances techniques et loriginalit des concepteurs, le revtementen bois est devenu un enjeu fort de lcriture architecturale dun btiment.En lien avec les diffrents lments qui dfinissent lenveloppe dune construction,son rle est de tout premier ordre.</p><p>DITOSOMMAIREPages 2-3</p><p>Le bois habille le btiment</p><p>Page 4Matriaux, textures, surfaces :une multiplicit de solutions</p><p>Aide la conception</p><p>Pages 5-6Bois et humidit</p><p>Pages 7-8Bois et durabilit</p><p>Page 9Les types de pose</p><p>Pages 10-11Le changement daspect</p><p>Page 12Quelques rgles respecter</p><p>Page 13Raccords de menuiseries et joints</p><p>Page 14Angles sortants et rentrants</p><p>Page 15Mise en uvre : support et fixation</p><p>Pages 16-17Finition : un large choix de produits</p><p>Page 18Entretien et rnovation</p><p>Page 19CCTP et rpartition des lots</p><p>Les solutions contructives boisPages 20-22</p><p>Les lames de bardage</p><p>Pages 23-24Les panneaux</p><p>Page 25Solutions mixtes</p><p>Page 26Tableau rcapitulatif</p><p>Page 27Quelques considrationsenvironnementales...</p><p>Vivant, chaleureux, naturel, autant de qualificatifs associs au bois, matriau qui revient en force surle devant de la scne. Phnomne de mode ou tendance de fond ? Quen penser ? A lheure o les nouvellesexigences poses par la qualit environnementale des btiments et le dveloppement durable ncessitentde reconsidrer lacte de construire, faut-il se laisser sduire ? </p><p>Incontournable, la collection Les Essentiels du Bois sadresse aux matres douvrage et matres duvre,ainsi quaux architectes, bureaux dtudes, conomistes de la construction, entreprises...</p><p>Ce guide Revtements extrieurs en bois, prsente la diversit de produits, matriaux et finitions dispositiondes concepteurs. Il fait le point sur la mise en uvre, lentretien, les aspects environnementaux et la rglementation.Enfin il sachve par des exemples de ralisations concrtes, coupes et croquis lappui.La diversit des revtements extrieurs bois vous permettra de surprendre et accompagner vos prescripteurs.</p><p>Bonne lecture !</p><p> S</p><p>erge</p><p> Dem</p><p>ailly</p><p>Jean-Vincent BoussiquetPrsident du CNDB</p><p>Jan SderlindDirecteur des projets internationaux de Skogsindustrierna</p><p>N5_Revetement1604 24/04/08 10:36 Page 2</p></li><li><p>2 - 3</p><p> H</p><p>olza</p><p>bsat</p><p>zfon</p><p>ds</p><p> H</p><p>olza</p><p>bsat</p><p>zfon</p><p>ds</p><p>Le revtement extrieur - partie intgrante de lenveloppe</p><p>La paroi extrieure et la toiture forment lenve-</p><p>loppe. Cette dernire est dlimite vers lextrieur,</p><p>en faade par le revtement et en toiture par la</p><p>couverture ou ltanchit. Ces deux parties sont</p><p>les plus sollicites dun btiment et constituent la</p><p>protection principale contre les influences venant</p><p>de lextrieur. Cest la raison pour laquelle il est</p><p>impratif quelles rpondent des exigences aussi</p><p>complexes que la protection contre les intempries</p><p>et lhumidit, la protection thermique et acoustique,</p><p>ltanchit du btiment, la descente des charges</p><p>et la protection au feu. Ainsi, elles crent une</p><p>enveloppe protectrice et isolante autour du bti-</p><p>ment - comme les vtements pour lhomme.</p><p>A noter : les diffrents constituants de lenveloppe</p><p>(montants de lossature, pare ou frein-vapeur,</p><p>contreventement, isolation, pare-pluie...) prennent</p><p>en charge une ou plusieurs fonctions qui doivent</p><p>tre parfaitement complmentaires. Lors de la</p><p>conception du btiment, les systmes et matriaux</p><p>employs doivent tre examins et choisis en</p><p>fonction de leur capacit remplir ces fonctions et</p><p> satisfaire les exigences dcrites.</p><p>Les fonctions du revtement extrieur</p><p>Le revtement extrieur doit remplir trois exigences :</p><p>protger lenveloppe des intempries (neige, pluie,</p><p>vent, soleil...), rsister aux chocs (grle, ballon...) et</p><p>satisfaire laspect esthtique.</p><p>Ainsi, en cas de pluie, le revtement doit pouvoir</p><p>scher rapidement. Pour ce faire, lcoulement et</p><p>la dsorption doivent tre favoriss. Cela ncessite</p><p>une conception rigoureuse et une mise en uvre</p><p>conforme aux rfrentiels en vigueur (DTU, avis</p><p>techniques, rgles professionnelles...) et aux </p><p>spcifications des fabricants.</p><p>Avec la tendance architecturale des bardages </p><p>claire-voie, cette fonction de premier cran aux</p><p>intempries nest pas remplie intgralement par le</p><p>revtement lui-mme, le pare-pluie situ derrire</p><p>joue, dans ce cas, un rle encore plus crucial que</p><p>dans des configurations de bardage continu.</p><p>Autre aspect, le revtement extrieur doit galement</p><p>rsister aux chocs exceptionnels ou accidentels</p><p>afin dassurer la scurit des personnes.</p><p>Enfin, lesthtisme constitue un point non ngligeable.</p><p>Il varie en fonction des essences et des matriaux</p><p>employs, de la disposition des lames ou panneaux,</p><p>du traitement des surfaces, joints, angles et</p><p>encadrements ainsi que de la finition. Lames</p><p>ajoures en mlze naturel ou panneaux contre-</p><p>plaqus peints et dcoups en grandes dimensions :</p><p>les parements offrent un choix trs vari. Chaque</p><p>faade en bois est unique !</p><p>Lenveloppe remplit les fonctions deprotection thermique, acoustique, descurit incendie, dtanchit etassure la stabilit de la construction.</p><p>Le revtement extrieurprotge louvrage desintempries et amlioreainsi la prennit delenveloppe.</p><p> J</p><p>ussi</p><p> Tia</p><p>inen</p><p>N5_Revetement1604 24/04/08 10:36 Page 3</p></li><li><p>Numro 5 - Avril 2008LES ESSENTIELS DU</p><p>MATRIAUX, TEXTURES, SURFACES : UNE MULTIPLICIT DE SOLUTIONS </p><p>Lames en clin ou profiles, panneaux ou bardeaux, seules ou associes dautres matriaux, les solutions en bois offrentde multiples possibilits et apportent une nouvelle libert dans la composition des faades.</p><p>Lames(1)</p><p>Sont considrs comme lames : des sciagesnon rabots avec des faces parallles ou non ;des planches rabotes ou profiles sur une ouplusieurs faces. Elles peuvent tre en bois mas-sif ou en bois coll. Les essences frquemmentutilises sont le sapin, lpica, le mlze, leDouglas, le chne, le chtaignier, le red cedar...</p><p>Panneaux Il sagit de panneaux drivs du bois, constitus,soit par des lments minces en plaques, soit pardes particules ou fibres lies par des liants natu-rels ou synthtiques.En faade, on utilisera les contreplaqus, les pan-neaux trois-plis(2), les panneaux bois-ciment oufibres ciment, les panneaux composites...</p><p>Bardeaux Les bardeaux sont des lments de bois scisfendus, gnralement de forme rectangulaire,de petites dimensions. Ils peuvent sadapter des volumtries trs complexes. Les essencesprescrites sont le mlze, le chtaiginer, le western red cedar et parfois galement lpicaet le chne. Le terme tavaillon sapplique uni-quement pour les bardeaux fendus.</p><p>Comment choisir ?</p><p>Le choix dun parement extrieur dpend de</p><p>plusieurs paramtres. chaque projet, les critres</p><p>de choix du parement doivent tre pess et adapts</p><p>selon la spcificit de la situation :</p><p>Exigences techniques et rglementation </p><p>La normalisation et la rglementation imposent le</p><p>respect de certaines rgles techniques pour assurer</p><p>la durabilit (voir Classes demploi, page 7) et la</p><p>scurit de louvrage en terme de stabilit</p><p>mcanique et rsistance au feu. Les principales</p><p>rfrences normatives concernant les revtements</p><p>extrieurs en bois sont les DTU 41.2 Revtements</p><p>extrieurs en bois et DTU 31.2 Btiments </p><p>ossature bois permettant une analyse rapide (voir</p><p>galement Normalisation, page 27).</p><p>Cot et entretien</p><p>Les cots considrer lors du choix dun rev-</p><p>tement nincluent pas seulement ceux lis au</p><p>matriau (type dessence, indigne ou tropicale) et</p><p> sa mise en uvre (temps de pose selon les</p><p>sujtions, raccords, etc.), mais galement les frais</p><p>engendrs au cours de sa dure de vie, notam-</p><p>ment pour lentretien. Tout type de revtement,</p><p>avec ou sans finition, a besoin dun entretien plus</p><p>ou moins rgulier (voir Entretien, page 18).</p><p>Esthtique</p><p>Le choix du revtement est dfini par laspect</p><p>attendu et lapparence globale souhaite pour</p><p>le btiment. Le matre douvrage lui accorde,</p><p> juste titre, une importance particulire et larchi-</p><p>tecte dispose dune multitude de formes, structures,</p><p>couleurs et textures pour habiller le bti.</p><p>Situation et gomtrie du btiment</p><p>En France, les conditions climatiques contrastes</p><p>ncessitent de prendre en compte la situation</p><p>gographique du btiment ainsi que son implan-</p><p>tation : altitude, proximit de la mer, orientation</p><p>du btiment vers les vents dominants, protection</p><p>ventuelle par la vgtation, les btiments</p><p>adjacents, etc. (voir Bois et humidit, pages</p><p>5 et suivantes). Cependant, pour viter des</p><p>pathologies ultrieures, les revtements bois</p><p>sont dconseills dans certains cas dexposition</p><p>trs dfavorable.</p><p>Considrations environnementales </p><p>Pour une empreinte environnementale du btiment</p><p>minimale, le concepteur doit choisir les produits et</p><p>types de bardage en fonction des critres suivants :</p><p>- la certification forestire des produits utiliss qui</p><p>garantit leur fabrication partir de bois rcolts</p><p>dans des forts dont la prennit est assure</p><p>(FSC/PEFC) ; </p><p>- lanalyse de cycle de vie des produits et procds</p><p>utiliss afin dvaluer leur impact environne-</p><p>mental en considrant toutes les tapes de leur</p><p>cycle de vie ; </p><p>- la quantit de dchets produits en fonction du</p><p>calepinage et du degr de prfabrication possible</p><p>des panneaux de bardage ;</p><p>- laptitude la rutilisation ou au recyclage des</p><p>produits en fin de vie. Ici sont particulirement</p><p>concerns les produits auxquels un traitement ou</p><p>une finition ont t appliqus ;</p><p>- la capacit atteindre des dures de vie leves</p><p>par une bonne qualit constructive et mise en uvre.</p><p>(1) On confond souvent dans la terminologie lame et clin. Le clin est un type de lame spcifique qui possde ses propres rgles de pose.(2) dfaut de marques commerciales de panneaux trois-plis faisant lobjet davis technique en France, leur utilisation relve de la responsabilit des matres douvrage et matres duvre. Cependant,</p><p>ce produit commence a avoir une certaine antriorit en France et ailleurs.</p><p> R</p><p>obt </p><p>Hart </p><p>foto</p><p>graf</p><p>ie</p><p> H</p><p>olza</p><p>bsat</p><p>zfon</p><p>ds</p><p> B</p><p>ettin</p><p>a Ho</p><p>rsch</p><p>N5_Revetement1604 24/04/08 10:36 Page 4</p></li><li><p>4 - 5</p><p>AIDE LA CONCEPTION : BOIS ET HUMIDIT</p><p>En structure ou en peau extrieure, lhumidit est llment capital surveiller lors de lutilisation du bois. En revtement,elle peut tre la clef de la prennit et de la stabilit dimensionnelle des lments mis en uvre.</p><p>Le changement daspect</p><p>Expos au soleil et la pluie, le bois non trait ou</p><p>dpourvu de finition change daspect en surface.</p><p>Cette modification rsulte de ractions photo-</p><p>chimiques et physiques qui font voluer la</p><p>composition chimique du bois en surface. Dans la</p><p>plupart des cas, il sagit dune altration esthtique</p><p>qui nentrane aucune dgradation biologique ou</p><p>de la stabilit mcanique et donc de laptitude au</p><p>service (voir galement page 10 Changement</p><p>daspect).</p><p>La durabilit et la teneur en eau</p><p>La teneur en eau lors de sa mise en uvre et</p><p>pendant sa dure de service influence de manire</p><p>considrable la durabilit du revtement. Il faut</p><p>viter un desschement trop rapide ainsi quune</p><p>teneur en eau leve (plus de 20%) de longue</p><p>dure. Le desschement rapide favorise la forma-</p><p>tion de fissures en surface, ce qui peut entraner</p><p>une infiltration deau dans la section du bois.</p><p>Pour viter une teneur en eau leve long</p><p>terme, il faut galement veiller ce que leau ne</p><p>stagne pas en surface (voir page 12 Quelques</p><p>rgles respecter).</p><p>Le bois est un matriau hygroscopique. Il a la</p><p>capacit dabsorber leau de lair ambiant et de la</p><p>restituer ultrieurement, lorsque lair est plus sec.</p><p>La teneur en eau du bois en service dpend donc</p><p>de lhumidit relative de lair, de la temprature,</p><p>de la pression de lair, du niveau de ventilation</p><p>naturelle et de la structure chimique de lessence</p><p>choisie. Pour une humidit relative de lair de</p><p>60% et une temprature de 20C, la teneur en</p><p>eau squilibre aux alentours de 11% (voir courbe</p><p>en bas gauche).</p><p>Lhumidit du bois lors de sa mise enuvre</p><p>Une partie des ouvrages en bois situs l'extrieur</p><p>(fentres, volets, bardages) verra son humidit</p><p>dquilibre osciller suivant les rgions, zones clima-</p><p>tiques et conditions locales, de 8 14 % en t et</p><p>de 16 22 % en hiver. Pour limiter les phnomnes</p><p>de retrait et gonflement, lhumidit du bois lors de</p><p>sa mise en uvre ne devra pas excder 18 %.</p><p>Idalement, cette humidit devrait correspondre la</p><p>moyenne entre les humidits dquilibre en hiver et</p><p>en t. Exemple pour une zone rgulirement sche :</p><p>si les variations saisonnires vont de 8 16 % en</p><p>moyenne, alors lhumidit privilgier pour la mise</p><p>en uvre est de 12 %.</p><p>Les chiffres indiquent les taux dhumidit relative moyens en juillet ( gauche) et dcembre ( droite).Cette courbe permet de dterminer le taux dhumidit du bois en fonction de la temprature et dutaux dhumidit de lair ambiant. Pour une humidit relative de lair de 60% et une tempraturede 20C, la teneur en eau squilibre aux alentours de 11 % </p><p>N5_Revetement1604 24/04/08 10:36 Page 5</p></li><li><p>Le retrait et le gonflement</p><p>La capacit dabsorption et de restitution de</p><p>lhumidit du bois provoque des variations</p><p>dimensionnelles et ceci jusquau degr de satura-</p><p>tion des fibres. Celui-ci est atteint lorsque le bois</p><p>est expos un air satur en eau (humidit relative</p><p>de 100 %). Pour les essences indignes rsineu-</p><p>ses, ce taux se situe environ 30 % de teneur en</p><p>eau. Jusqu ce taux, les parois cellulaires gonflent,</p><p>entranant ainsi une variation dimensionnelle.</p><p>Au-del de ce taux, le bois peut stocker davan-</p><p>tage deau sans entraner un gonflement. Pour</p><p>dpasser ce point de saturation, le bois doit tre</p><p>en contact direct et permanent avec de leau (eau</p><p>stagnante, pluie battante).</p><p>Le taux de gonflement et de retrait dpend de</p><p>lorientation des fibres et peut tre trs diffrent</p><p>selon les essences. Les variations dimensionnelles</p><p>axiales peuvent tre ngliges pour les bardages.</p><p>En revanche, celles observes tangentiellement</p><p>et radialement peuvent tre trs importantes,</p><p>la premire quasiment deux fois plus leve que</p><p>la seconde (voir schma droite).</p><p>Les variations dimensionnelles des panneaux, par</p><p>exemple des contreplaqus, sont rduites grce</p><p>aux collages croiss des diffrentes couches.</p><p>Cette technique nempche pas labsorption deau</p><p>par le bois, mais rduit les dformations. Les</p><p>efforts jouent sur le joint de collage, ce qui peut</p><p>provoquer des contraintes internes. Pour les</p><p>valeurs caractristiques de gonflement et de</p><p>retrait, voir tableau rcapitulatif page 26.</p><p>Numro 5 - Avril 2008LES ESSENTIELS DU</p><p>Les sections avec des cernes dans le sensperpendiculaire (planche sur quartier) seprtent mieux pour une utilisation en faadecar les variations dimensionnel...</p></li></ul>