NOTE D'ELEVAGE 1 MAÎTRISEZ LES PARASITES* ?· NOTE D'ELEVAGE 1 MAÎTRISEZ LES PARASITES* DE VOS CHRYSALIDES…

  • Published on
    10-Sep-2018

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>NOTE D'ELEVAGE </p><p>1 MATRISEZ LES PARASITES* DE VOS CHRYSALIDES </p><p>TOUs ceux qui lvent des papillons ont un jour eu la dsagrable surprise </p><p>de voir merger des Hymnop-tres parasites ou une mouche tachinaire la place dy superbe papillon tant attendu. C'est trs frustrant et les plus impulsifs d'entre vous les crasent rageu-sement alors que les plus mod-rs les tuent l'ther actique ou au cyanure. Mais tes-vous bie,n certain de les avoir tous limi-ns? Nous savons bien qu'une seule chrysalide de Papilioni-dae peut contenir plus d'une cinquantaine de microhymnop-tres. </p><p>Si vous tes de ceux qui reoi-vent et lvent des espces indi-gnes, vous rlerez, mais ce n'est pas grave. Si votre passion se porte sur des espces importes, ce fait rvoltant peut se transfor-mer en situations plus graves : celles qui sont lies au risque d'implantation de ces espces exotiques dans nos rgions. En effet, des vasions sont toujours possibles. Nous matrisons moins bien ces microhymnoptres qu'un papillon et la petitesse qui les caractrise leur offre des facults d'adaptation que nous </p><p>par Patrick Boireau </p><p>ne devons pas sous-estimer, et encore moins ngliger. Enfin, ce problme peut devenir dramati-que si vous tes un des responsa-bles des volires papillons qui sont nes en Europe ces derni-res annes. Dans ce cas, les importations de chrysalides sont' beaucoup plus massives et rgu-lires. Il est donc important que nous soyons tous conscients des risques lis l'importation des chrysalides et que nous agissions en personnes responsables. Il faut que nous sachions dtecter les parasites dans nos chrysalides et que nous les matrisions. </p><p>1 Sachez dtecter la prsence de parasites dans vos chrysalides. </p><p>La prsence de parasites dans une chrysalide peut tre dcele de deux faons : </p><p> Ds rception, par un exa-men soign - L'examen de la surface de la chrysalide, des soies du cocon et des matriaux (coton de l'embal-lage) qui taient en contact avec elle permet parfois de dcouvrir les pupes et les nymphes des es-</p><p>pces parasites qui se nymphosent l'ext-rieur de la chrysalide (cf. photo 1). J'ai pu aussi de cette manire dcouvrir des acariens sur des chrysalides d'Urania ripheus. </p><p>1 . Cocon d'un Hymnoptre Braconidae accol une chrysalide de Catopsilia pornona. (Clich P.Boireau) </p><p>- On distingue parfois par transparence la larve ou la nymphe d'un parasite install dans une chrysalide. </p><p>C'est souvent le cas pour les Pi-rides. Exemple: Eurema, De-lias ... (cf. photo 2). - La tension anormalement fai-ble de la cuticule intersegmen-taire de l'abdomen donne une impression d'allongement de la chrysalide qui devient souvent plus molle en cas de mortalit. Ceci tmoigne de la liqufaction des chairs l'intrieur de la chry-salide. De nombreuses maladies, principalement d'origine virale en sont la cause, mais c'est aussi </p><p>2 Chrysalide de Delias hyparete parasite. La masse sombre que l'on voit par transparence est la nymphe de l'Hymnoptre parasite. Dans ce cas, un Chalcididae. (Clich P. Boireau) </p><p>parfois un des symptmes de la prsence de parasites (cf. photo 3). - Changement de couleur. Colo-ration bruntre anormale. </p><p> Par la biologie de l'espce que vous levez En ayant une certaine exprience et en connaissant un peu la bio-logie des espces que vous rece-vez et que vous levez, vous re-marquerez que le dveloppement nymphal de votre papillon est la </p><p>3 . Chrysalides de Papilio polytes . Chrysalide saine en bas. Chrysalide malade en haut. La tension anormale de la membrane intersegmentaire de l'abdomen est souvent le symptme de maladies d'origine virale mais il peut tre parfois du la prsence d'un parasite. (Clich P. Boireau) </p></li><li><p>NOTE D'ELEVAGE </p><p>o..,.r rf'"tC/~_i "~ ., </p><p>P ... ,!~.:c. .(~ e... f"'\"~ h ... ..c.~p"',.c.-\;c... </p><p>Schma du caisson d'mergence dans lequel nous proposons d'installer par petites quantits les chrysalides importes. </p><p>plupart du temps nettement plus court que celui du parasite. Je prends comme exemple Papilio polytes chez lequel nous avons constat le plus fort taux de para-sitisme . Son dveloppement nymphal ne dpasse jamais une douzaine de jours 25C. Ce laps de temps coul, si la chry-salide n'est pas dssche, mais qu'elle parat bien vivante au vu de la mobilit et de la souplesse de son abdomen, elle est sans aucun doute parasite. Il con-vient alors de l'isoler et de la placer dans un tube essai ou une petite bote transparente pour faciliter l'observation ultrieure. Surtout n'oubliez pas de fermer le rcipient avec un treillis trs fin. Un bas de femme suffit, mais il ne faut pas laisser les parasites se dbattrent trop lontemps aprs leur mergence, certains Hym-noptreS arrivant facilement y pratiquer un trou avec leurs mandibules . Il convient ensuite de les tuer et de les communi-quer un spcialiste qui travaille sur le groupe auquel appartient l'insecte en question. Ainsi, vous pourrez savoir quel parasite atta-que quel papillon et vous fourni-rez aux spcialistes, du matriel d'tude souvent fort prcieux. </p><p>Il est donc important de toujours ranger les chrysalides par date de nymphose ou dfaut par date de mise en levage pour mieux grer ce qui se passe. Par ailleurs, quand on importe du matriel entomologique, on ne commande jamais une seule </p><p>chrysalide par espce; on attend un lot de chrysalides ayant la mme provenance, certainement issues du mme levage, et qui se sont donc probablement nymphoses la mme date, quelques jours prs. Si toutes vos chrysalides sauf deux ont libr leur papillon le 10 par exemple, et que vous tes le 20, vous pouvez tre certain qu'il y a une anomalie ! </p><p>1 Sachez matriser les parasites. La prsence d'organismes tran-gers dans des chrysalides rcem-ment parasites passe inaperue. Du moins, actuellement, nous n'avons pas encore trouv le moyen de dceler le parasitisme son dbut. Il est donc compr-hensible que ces chrysalides ne soient pas cartes au premier examen. Si la date de nymphose ou d' arri-ve des chrysalides n'est pas no-te et si le sui vi de leur volution n'est pas fait scrupuleusement, les parasites mergeront libre-ment et il est alors impratif de les matriser ds leur mergence afin qu'ils n'aillent pas contami-ner les insectes sains. Pour cela, je propose deux solu-tions qui utilisent la photosensi-bilit de ces insectes parasites. </p><p>des importes dans un caisson tanche aux parasites et dont les arations sont dotes d'un treillis mtallique mailles trs fines. Le caisson est quip d'un ou plusieurs flacons collecteurs transparents implants dans une paroi et dbouchant l'intrieur (voir le schma). Une seule pa-roi est transparente (en verre, plexiglas, PVC ... ). Ce peut tre la porte, mais en tout cas pas la paroi dans laquelle sont implan-ts les flacons collecteurs. Ainsi les chrysalides peuvent bnfi-cier de la lumire et vous pouvez les observer loisir. Si des para-sites mergent, il vous suffira alors de masquer la partie trans-parente pour obscurcir l'intrieur du caisson. Le seul point lumi-neux restant sera alors le flacon dans lequel les parasites se pr-cipiteront aussitt. </p><p>L'autre solution concerne plutt les personnes qui importent de grandes quantits de chrysali-des. Je m'adresse donc ici princi-palement aux responsables de volires de papillons exotiques. Le principe est le mme mais au lieu d'un caisson, on utilisera une petite pice. Je vous dcris ici l'installation de la volire d'An-tibes dont j'ai la responsabilit depuis quatre ans. Cette petite pice que nous avons appele "aire d'closion" est relativement tanche. Des joints sont placs </p><p>La premire est plus adapte aux autour de la porte et un filet personnes qui n'effectuent que mailles fines constitue le pla-peu d'importations. fond pour que la pice soit bien Il s'agit d'installer les chrysali- are. Une grande vitre permet </p><p>aux visiteurs de dcouvrir les chrysalides qui sont installes derrire. La pice n'est pas clai-re et seule cette grande vitre constitue un ple lumineux vers lequel se dirigent les parasites ds leur mergence. Ainsi, nous les reprons aisment lors de leurs dplacements sur la vitre. Nous pouvons alors les rcolter facilement pour les orienter ensuite vers un spcialiste qui sera en mesure de nous les dter-miner. Personnellement, je les communique Mr. Panis de l'IN-RA de Valbonne que je tiens remercier ici. J'tablis une fiche pour chaque apparition de parasitee s), surlaquelle sont pr-cises les rfrences lies l'es-pce hte (espces, famille, ori-gine, date d'arrive ... ) et les rfrences lies plus directement l'espce parasite (espce, fa-mille, date de sortie ... ). Toutes ces informations seront aussi pr-cieuses pour vous que pour le spcialiste hymnoptriste ou diptriste selon le cas. Le profit rciproque que vous en tirerez sera utile la connaissance des petites btes qui nous passion-nent tant. </p><p>...... I~M~" ~ij~ ...................................... II .. : .. i .................................................... ' , ... </p></li></ul>