Ocde Ecole

  • View
    217

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

OCDE

Transcript

  • chapitre 5RSUM

    Dans quelles voies lcole va-t-elle sorienter moyen et long terme et comment lespolitiques peuvent-elles influer sur ce devenir ? Ces questions, qui se posentaujourdhui avec urgence, ont conduit le Centre de lOCDE pour la recherche etlinnovation dans lenseignement laborer six scnarios pour lcole de demain.

    Les deux premiers scnarios font des projections partir de donnes et de tendancesexistantes. Le scnario 1 est fond sur le maintien de systmes solidement institu-tionnaliss opposant une rsistance tout changement radical mais remplissantdimportantes fonctions sociales caches . Le scnario 2 a pour point de dpartune conception actuelle de lcole inspire des mcanismes du march et va jusquimaginer un monde futur dans lequel cette conception serait beaucoup plus tenduequelle ne lest aujourdhui, avec des rsultats la fois positifs et ngatifs.

    Deux scnarios de re-scolarisation dcrivent le renforcement du processus dereconnaissance de lcole par lopinion publique, son soutien et son autonomie. Dansle scnario 3, cette volution rsulte des liens beaucoup plus puissants que lcole ainstaurs avec la collectivit et du rle pilote quelle joue dans la socit. Dans lescnario 4, la plupart des coles sont des organisations apprenantes souples,fortement cibles sur le savoir et dotes denseignants extrmement motivs.

    Deux scnarios de d-scolarisation sous-entendent le dmantlement denombreuses parties des institutions et des systmes scolaires. Dans le scnario 5, cettevolution est induite par ldification grande chelle de rseaux dapprentissage nonformels, que facilitent la fois les TIC et un environnement porteur, la socit enrseau . Dans le scnario 6, le phnomne dclencheur est lexode des enseignantsqui se produit malgr lintervention concerte des dcideurs et aboutit la dsint-gration de certaines parties des systmes scolaires.

    Ce chapitre sachve sur une srie de questions de politique qui sont lies cesdivers scnarios et options.

    QUEL AVENIR POURLCOLE ?

  • 138

    CHAPITRE 5

    QUEL AVENIR POUR LCOLE ?

    OCDE 2001

    I. INTRODUCTION

    Lcole est un sujet dune importance fondamentale pour la prosprit despays de lOCDE, entendue dans son sens le plus large. Ses caractristiqueset son efficacit sont au cur de la politique dducation. Les chapitresprcdents de ce volume ont mis en lumire le rle crucial que jouentlenseignement et la formation en favorisant lacquisition de qualificationset de comptences dune part et la croissance, le savoir, le dveloppementsocial et lintgration dautre part ; lcole occupe cet gard une placecentrale facilitant la ralisation de ces objectifs. Lcole a une autre mission,dune gale importance, sans tre ncessairement aussi vidente : cest cellede socialisation, qui prpare les jeunes devenir des individus sains et descitoyens actifs. Celle-ci est peut-tre encore plus vitale dans un mondecaractris par une volution rapide et lclatement de nombreux cadresfamiliaux ou collectifs. Cest aussi dans les jeunes annes, de la petiteenfance ladolescence, quest construit le socle de comptences et demotivation sur lequel sappuiera toute une vie dapprentissage. Lcole tantinvestie de ces missions dcisives, la rflexion doit porter non seulementsur les priorits daujourdhui, mais aussi sur les orientations suivre moyen et long terme. Les perspectives long terme, examines dans leprsent chapitre, compltent les analyses prcdentes de lvolution encours.

    Ce chapitre prsente six scnarios tablis dans le cadre du programmeOCDE/CERI sur Lcole de demain (OCDE, 2001a). Leur objectif estdaider mieux apprhender lvolution possible de lcole dans les annes venir et linfluence que laction gouvernementale pourrait exercer sur cedevenir. Si la mthode du scnario npuise pas toutes les approches de larflexion prospective, cet exercice est un moyen particulirement efficacepour rassembler lensemble des objectifs stratgiques, les processus dechangement long terme et de multiples variables. Curieusement peut-tre, la rflexion prospective de ce type est moins dveloppe dans le secteurde lducation que dans dautres domaines de laction gouvernementale,alors que sa caractristique fondamentale est de porter ses fruits sur unetrs longue priode1 . Lune des grandes difficults rencontres par lesdcideurs est de situer ce secteur dans une perspective qui soit vritable-ment long terme et dintgrer plus efficacement dans ce processus lesconnaissances au sujet des activits ducatives et de leur environnementplus large. Dans la mesure o les mthodes de rflexion prospectives enmatire dducation demeurent insuffisamment dveloppes, il peut trefort utile de rassembler ces mthodes dans un recueil afin dclairerlaction des dcideurs. La construction de scnarios, telle quelle est exposedans ce chapitre, est lun des moyens employer cette fin. Ce dispositifest cependant dune efficacit particulire lorsquil sinscrit dans le processusdlaboration des politiques dans chaque pays. Dans ce cas, il est possible de

    Lavenir long terme delcole ncessite une rflexion

    des dcideurs.

    Les mthodesdenseignement prospectives

    sont insuffisammentdveloppes et les scnarios

    sont un outil utile

    1. Ce point a galement t soulign par Mme Ylva Johansson, ancienne ministre sudoise delducation, dans les conclusions quelle a formules lissue de la confrence sur lcoledemain, dont elle a assur la prsidence, en novembre 2000 Rotterdam : Les dmarchesprospectives , a-t-elle fait remarquer, sont malheureusement peu dveloppes dans notresecteur dactivit (Johansson, 2000).

  • CHAPITRE 5

    QUEL AVENIR POUR LCOLE ?

    139

    OCDE 2001

    mettre au point les scnarios en tenant compte des tendances concrtes etdes ralits sur place. Les scnarios peuvent alors en outre atteindre avec lemaximum defficacit leur objectif qui est de stimuler le dialogue au sujet duchangement entre les diffrentes parties prenantes.

    2. LES SCNARIOS DE LCOLE TABLIS PAR LOCDE

    Les scnarios de Lcole de demain labors par lOCDE intgrentdiffrentes composantes tendances, interactions plausibles entre groupesde variables, et lignes daction envisageables. Ils ne sont donc ni purementempiriques (projections) ni purement normatifs (visions). Ils ont t construitscomme des variantes en soi de lcole et non comme des extrapolations, audomaine ducatif, de scnarios labors dans dautres secteurs social,conomique, technologique, environnemental, culturel, etc. mme si, biensr, ceux-ci exercent une forte influence sur lducation.

    En proposant plusieurs scnarios, on souligne le fait quil existe non pasune seule, mais de multiples volutions possibles et que celles-ci nappa-ratront probablement pas sous leur forme pure dcrite ici. Cependant,rduire lventail infini des avenirs possibles un nombre limit de types clairement diffrencis stimule la rflexion sur les choix stratgiques oprer et les grands axes de changement. Ces scnarios amnent sedemander si chacun deux est a) probable et b) souhaitable. Aprs avoirrpondu ces questions, la rflexion sur la politique suivre doit portersur ce qui pourrait tre fait pour rendre les avenirs souhaitables plusprobables, et inversement.

    Les scnarios prsents ont t construits un horizon de 15 20 ans quiest loign pour que des changements significatifs interviennent au-del descycles politiques immdiats, mais pas assez pour paratre totalementdconnect du prsent, sauf aux futuristes et aux visionnaires. Leur intrtrside tout autant dans les stades intermdiaires que dans leurs formesparacheves, lesquelles peuvent tre vues comme des tats statiques stables ou plus fluctuants, et donc susceptibles de stimuler de nouveaux cyclesde changement.

    Six scnarios ont t btis dans le cadre du programme Lcole de demain et affins loccasion de manifestations organises en 2000, parmi lesquellesdes runions dexperts, des sminaires plus large participation, et unedate plus rcente, une confrence internationale qui sest droule Rotterdamen novembre. Les deux premiers postulent lvolution continue des modlesexistants ( Extrapolation du statu quo ), les deux suivants dcrivent unrenforcement considrable de lcole, conjugu avec un dynamisme nouveau,une meilleure reconnaissance et de nouveaux objectifs ( Re-scolarisation ),tandis que les deux derniers tmoignent dun important dclin de la positiondes coles ( D-scolarisation )2 .

    pour prciser ce qui estsouhaitable et ce qui estpossible.

    Deux scnarios de lOCDEfont une extrapolation dustatu quo, deux dcrivent unphnomne futur de re-scolarisation , deuxde dscolarisation .

    2. Le sixime scnario, celui de lexode des enseignants a t ajout la suite des dbatsen groupes de travail lors de la confrence de Rotterdam, afin de rendre compte des problmesfondamentaux auxquels se heurterait lcole si la pnurie denseignants saccentuait au pointdaboutir une vritable crise.

  • 140

    CHAPITRE 5

    QUEL AVENIR POUR LCOLE ?

    OCDE 2001

    Ces scnarios se limitent aux activits organises denseignement, de lanaissance environ la fin des tudes secondaires. Cest en effet pour les enfantset les jeunes de cette tranche dge que la responsabilit ducative despouvoirs publics est la plus dveloppe dans les pays de lOCDE, ce qui dupoint de vue de laction gouvernementale soulve une srie de questionsdistinctes de celles lies la formation ultrieure des adultes, dont lorgani-sation repose sur des dispositifs trs diffrents. Ces six scnarios ne sontspcifiques ni au primaire ni au secondaire, mme si certains aspects sontsans doute plus directement applicables lun ou lautre niveau.

    Afin de faciliter les comparaisons, les scnarios ont t construits partir degroupes de variables identiques, qui ont t reconnus comme des aspectsdterminants de la forme des systmes scolaires : a) Attitudes, attentes,soutien politique ; b) Objectifs et fonctions de lcole ; c) Organisation et struc-tures ; d) Dimension gopolitique ; e)