Origine Monde Dagen 1996

  • Published on
    02-Nov-2015

  • View
    217

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Pequena reflexo sobre o impacto na sociedade francessa do sculo XIX do quadro de Gustave Courbet e a histria de sua trajetria por diversos donos, inclusive o psicanalista Lacan.

Transcript

  • 1 Sexe, peinture et secret, Le Monde, 22.10.1996

    pileface.com

    Sexe, peinture et secret Article paru dans l'dition du 22.10.96

    Le Muse d'Orsay consacre une exposition L'Origine

    du monde , de Gustave Courbet.

    Un livre et une vido racontent l'histoire du tableau, qui

    clbre les noces

    de la peinture et du plaisir

    'Origine du monde est une huile sur toile haute de 46

    centimtres et large de 55 centimtres. Elle reprsente

    un sexe et un ventre fminins, les cuisses cartes et un

    sein, le second tant recouvert par la chemise que la femme

    a releve afin que le peintre travaille sur le motif. Sous la

    toison brune, la vulve est parfaitement visible.

    L'oeuvre a t peinte par Gustave Courbet en 1866, la mme

    anne que Le Sommeil et La Femme au perroquet, deux de

    ses chefs-d'oeuvre, deux grandes variations sur le sujet du

    nu fminin rotique. La Femme au perroquet se renverse

    sur un divan tout en agaant du doigt un oiseau. Son corps

    est presque entirement rvl. Elle sourit. Sa posture et

    son expression accentuent le sous-entendu licencieux. Il est

    explicite dans Le Sommeil, deux femmes nues assoupies

    l'une contre l'autre. La jambe droite de la brune repose sur

    la hanche de la rousse, qui a pos sa tte sur l'paule gauche

    de son amie. Le style aspire un naturel parfait, qui n'omet

  • 2 Sexe, peinture et secret, Le Monde, 22.10.1996

    pileface.com

    rien, qui ne dissimule rien. Ces corps se livrent la vue

    comme ils se sont auparavant livrs aux caresses.

    Ces oeuvres de grand format s'accompagnent d'huiles

    prparatoires plus petites. Avant La Femme au perroquet,

    Courbet peint l'tude d'une tte et d'un buste fminins, les

    seins dresss, les yeux mi-clos, plus explicitement rotique

    que la version finale. A l'inverse, L'Origine du monde n'a

    pas t rutilise par le peintre. Elle demeure singulire et,

    si l'on peut dire, sans postrit. La raison de cet isolement

    n'est pas mystrieuse : Courbet donne ici, selon Maxime Du

    Camp, le dernier mot du ralisme . Un dernier mot ne se

    rpte pas. Rpt, il tomberait dans la banalit. Or,

    L'Origine du monde est, dans l'histoire de l'art occidental, la

    premire reprsentation picturale raliste d'un sexe

    fminin. Il y avait eu auparavant des dessins et des gravures

    assez nombreux. Il y a, ds les annes 1850, des

    photographies anatomiques passablement morbides. Mais

    pas de tableau.

    CE QU'IL FAUT CACHER

    Courbet peint ce qu'il faut cacher. En 1866, il rompt avec

    l'un des interdits dicts par la moralit publique du temps.

    Ladite moralit ayant chang, la reproduction d'un sexe

    fminin n'a plus grand-chose de provocant. Elle est mme

    devenue extrmement commune grce la photographie et

    au cinma. Or, en dpit de cette prolifration, L'Origine du

    monde trouble encore. Entre-t-elle au Muse d'Orsay

    l'occasion de la dation Jacques et Sylvia Lacan, cet

  • 3 Sexe, peinture et secret, Le Monde, 22.10.1996

    pileface.com

    enrichissement des collections nationales devient un

    vnement.

    Une exposition-dossier le commmore, un livre le

    commente, une vido le raconte tout cela avec science et

    mme prolixit. L'exposition, trs russie, juxtapose Le

    Sommeil, l'tude pour La Femme au perroquet et des

    paysages dans lesquels une caverne voque

    mtaphoriquement le sexe de la femme. Ainsi environne,

    L'Origine du monde apparat comme l'aboutissement de

    plusieurs annes d'approche, lente d'abord, de moins en

    moins prudente ensuite. Peu de temps auparavant, Manet a

    achev son Olympia, autre objet de scandale : cette

    proximit n'est pas de pure concidence. Il ne serait pas

    surprenant, du reste, que la clbrit de ce Courbet gale

    bientt celle du Manet.

    L'histoire matrielle de la toile, complique et parseme de

    noms illustres, accentue ce phnomne. Achete l'artiste

    par Khalil Bey, diplomate ottoman amateur de tableaux et

    de femmes, dcrite par Du Camp et Edmond de Goncourt,

    disparue quand Khalil Bey se ruina, acquise on ne sait

    quand par le baron Franois de Havatny, qui l'emporta

    Budapest, disparue encore en 1945 durant les combats

    entre Wehrmacht et arme rouge, restitue

    miraculeusement son propritaire, elle fut, pour finir,

    achete par les Lacan. Sur cet itinraire, le film de Jean-

    Paul Fargier donne des informations prcises, tout

    particulirement sur la priode hongroise et sur le sjour

    chez Lacan, o la toile tait masque par un panneau de

    mmes dimensions et de mme sujet excut par Andr

  • 4 Sexe, peinture et secret, Le Monde, 22.10.1996

    pileface.com

    Masson la demande du psychanalyste. Ce dernier, doit-on

    en dduire, acceptait d'accrocher chez lui la vue des

    visiteurs un sexe dessin la manire surraliste, mais

    dissimulait la version raliste trange hommage rendu

    l'imitation, plus dangereuse que toute transposition.

    Car c'est de danger qu'il est question, d'une image qui

    menace de produire des effets violents. L'exercice de style

    de Masson suggre par allusions et ellipses. Une

    photographie exhibe par le truchement d'une mcanique

    que rien n'meut. La toile, elle, est de main d'homme. Elle

    relve la fois de la vue et du toucher. Le corps du peintre

    est en cause, autant que celui du modle. Le corps de celui

    qui contemple l'oeuvre risque fort d'entrer ensuite dans la

    danse. C'est l le pouvoir de la peinture, comme c'est celui

    du sexe.

    PHILIPPE DAGEN

    Le Monde