PH SALIVAIRE EN P.A.C : LE RATIONNEL

  • Published on
    24-Mar-2016

  • View
    214

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Mmoire de fin dtudes en vue de lobtention du diplme dtat de chirurgien dentiste.

Transcript

  • PH SALIVAIRE EN P.A.C : LE RATIONNEL

    Pour dautre thse Consulter www.clubscientifique.1s.fr 1

    UUnniivveerrssiitt BBaaddjjii MMookkhhttaarr AAnnnnaabbaa FFaaccuulltt ddee mmddeecciinnee AAnnnnaabbaa

    DDppaarrtteemmeenntt ddee cchhiirruurrggiiee ddeennttaaiirree

    MMmmooiirree ddee ffiinn ddttuuddeess eenn vvuuee ddee

    lloobbtteennttiioonn dduu ddiippllmmee ddttaatt ddee cchhiirruurrggiieenn ddeennttiissttee

    PH SALIVAIRE EN

    P.A.C : LE RATIONNEL

  • PH SALIVAIRE EN P.A.C : LE RATIONNEL

    Pour dautre thse Consulter www.clubscientifique.1s.fr 2

    Introduction

    Malgr le progrs considrable accompli dans le traitement de la maladie carieuse et de la

    maladie parodontale, la perte des dents demeure une lacune non rsolue et ldentation total

    reste une infirmit rpandue autant que proccupante qui ne peut tre quaggrave par

    laugmentation de la dure de vie.

    La restauration prothtique reste une ncessite malgr toute lvolution enregistre dans le

    domaine de la prothse dentaire.

    La russite dune restauration prothtique dun milieu buccal fonctionnellement dficient par

    dentation est le rsultat de lintgrit de la comptence du praticien sur tous les niveaux

    dune part et dun milieu anatomiquement et physiologiquement favorable dautre part.

    Le milieu anatomique : reprsent par les structures osseuses, revtement muqueux...

    Le milieu physiologique est reprsent par un cosystme buccal y compris la salive et son

    pH.

    En effet, le port de la prothse amovible provoque une rupture de lcosystme salivaire

    constituant le support naturel immdiat et secondaire, aux diffrents moyens de dfense de

    lorganisme.

    Cette rupture reprsente par une colonisation microbienne influence par ltat de surface et

    la composition du matriau prothtique (polymthacrylate de mthyle).

  • PH SALIVAIRE EN P.A.C : LE RATIONNEL

    Pour dautre thse Consulter www.clubscientifique.1s.fr 3

    Le pH salivaire est une partie non ngligeable de celui-ci, dans ce travail nous avons

    prospect le rationnel se rapportant au pH salivaire lors du port dune Prothse Amovible

    Complte (P.A.C).

  • PH SALIVAIRE EN P.A.C : LE RATIONNEL

    Pour dautre thse Consulter www.clubscientifique.1s.fr 4

  • PH SALIVAIRE EN P.A.C : LE RATIONNEL

    Pour dautre thse Consulter www.clubscientifique.1s.fr 5

    1-1.Dfinition de la Prothse Amovible Complte (P.A.C) :

    Il sagit dun dispositif destin remplacer la totalit des dents d'une arcade ainsi que les

    tissus de soutien (os et gencive) qui se modifient toujours aprs les extractions. Elle recouvre

    l'entiret de la crte rsiduelle et en plus, au maxillaire suprieur, l'entiret de la vote

    palatine.

    Toute P.A.C comporte une base plus ou moins tendue, le plus souvent en rsine acrylique

    imitant la gencive, servant de support des dents artificielles; celles-ci sont en porcelaine ou

    en rsine. Sa rtention dcoule du "principe de la ventouse", la muqueuse buccale jouant le

    rle du joint de caoutchouc. La rtention de la P.A.C dpend de la qualit de son adaptation

    aux tissus de soutien, de leur dpressibilit ainsi que de la viscosit de la salive (dont la

    prsence abondante amliore le joint muqueux) (fig.1) [22].

    .

    Fig.1 : prothse amovible complte [22].

  • PH SALIVAIRE EN P.A.C : LE RATIONNEL

    Pour dautre thse Consulter www.clubscientifique.1s.fr 6

    1-2. Les tapes de la ralisation:

    La ralisation dune P.A.C est structure selon un protocole complexe, tant au niveau du

    cabinet dentaire qu'au niveau du laboratoire. . Elle ncessite de nombreuses tapes pour

    atteindre et optimiser le rsultat qui dpend de nombreux compromis anatomiques,

    morphologiques, cosmtiques et techniques [22].

    1-2-1. Lexamen clinique :

    Lors de la premire rencontre avec le patient, le chirurgien-dentiste posera une srie de

    questions sur ltat de sant, pass et actuel. Cet interrogatoire est indispensable car il a pour

    but de dceler une maladie gnrale (exemple : diabte) qui pourrait influencer le

    droulement du plan de traitement. Dautres paramtres, tels que la prise de mdicaments ou

    une hygine buccale insuffisante, peuvent avoir une influence sur le flux de salive et la

    fragilit de la muqueuse buccale et donc sur la tolrance de la prothse. Au cours de cet

    entretien, le dentiste doit galement pouvoir dterminer si le patient est mme de cooprer

    efficacement avec le plan de traitement propos. Il procdera ensuite un examen soigneux

    de la bouche et de la denture. Lexamen de lancienne prothse, le cas chant, lui permettra

    de se rendre compte des amliorations et progrs apporter pour aboutir une utilisation plus

    fonctionnelle de la future prothse [22].

    Lexamen qualitatif et quantitatif de la salive est pratiqu [14].

  • PH SALIVAIRE EN P.A.C : LE RATIONNEL

    Pour dautre thse Consulter www.clubscientifique.1s.fr 7

    1-2-2. Les empreintes primaires :

    Les empreintes primaires servent prendre une photographie du terrain anatomique et

    physiologique sur lequel sera labore le porte empreinte individuel (PEI) [22].

    1-2-3. Les empreintes secondaires :

    A l'aide d'un porte empreinte individuel adapt au cas clinique considr, le praticien

    enregistre les mouvements musculaires au niveau des bords de la future prothse. C'est l'tape

    des empreintes anatomo-fonctionnelles qui relve toutes les particularits physiologiques

    permettant la prothse de se lover au sein des structures osto-muqueuses et de se placer en

    parfaite harmonie avec la musculature priphrique. A partir de la quelle sera difi la future

    P.A.C. La participation du patient est indispensable cette tape [22].

    N.B : Dans certains cas, des empreintes tertiaires ou complmentaires traduisent les donnes

    de la musculature qui sera en rapport direct avec les extrados prothtiques [22].

    1-2-4 Locclusion :

    Les squences dvolues l'occlusion ont aussi une grande importance et conditionnent

    galement le succs prothtique. Lenregistrement des rapports intermaxillaires est souvent

    trs dlicat et les sources d'erreurs sont multiples. Il faut retrouver une dimension verticale

    esthtique et fonctionnelle tolre par le patient et stabiliser les prothses dans le plan sagittal

    par une relation centre reproductible et quilibre [22].

  • PH SALIVAIRE EN P.A.C : LE RATIONNEL

    Pour dautre thse Consulter www.clubscientifique.1s.fr 8

    1-2-5. Le montage :

    Le choix des dents artificielles, leur agencement, leur maquillage et l'ensemble du montage

    revtent un aspect fondamental dans le traitement, sur le plan esthtique et fonctionnel.

    -Le concept est celui de locclusion bilatralement quilibre [22].

    NB : Tout le travail antrieur peut tre ananti par le choix d'une mauvaise forme ou par un

    montage erron. Dans cette squence, l'quipe soignante et le laboratoire de prothse doivent

    placer toutes leurs comptences psychologiques et techniques [22].

    1-2-6. La polymrisation : La mise en moufle consiste remplacer la cire par une rsine

    thermodurcissable tout en conservant aux dents leurs positions exactes dans cette rsine. Cette

    tape ne peut se faire quavec un moufle [22].

    1-2-7. Linsertion en bouche :

    Enfin, les tapes finales et les quilibrations conditionnent elles aussi le succs prothtique et

    doivent permettre une intgration efficace et rapide [22].

    En prothse complte, les clefs du succs ne sont pas lies d'ventuels " tours de main ",

    mais plutt une connaissance technique rigoureuse, adapte chaque cas clinique,

    condition seulement que le praticien ait pris le temps de connatre le patient et de le dcouvrir

    sur le plan psychologique, anatomique et physiologique [22].

    Nous signalons que Linsertion en bouche est une priode et non pas une sance [14].

  • PH SALIVAIRE EN P.A.C : LE RATIONNEL

    Pour dautre thse Consulter www.clubscientifique.1s.fr 9

  • PH SALIVAIRE EN P.A.C : LE RATIONNEL

    Pour dautre thse Consulter www.clubscientifique.1s.fr 10

    Les glandes salivaires, annexes la cavit buccale, secrtent un fluide appel salive .

    Son rle est essentiel en physiologie oro-faciale. La salive intervient au cours de la

    mastication, de la phonation, de la dglutition et de la gustation. La scrtion salivaire rsulte

    du processus complexe soumis de nombreuses rgulations nerveuses et hormonales [27].

    2-1- Dfinition :

    La salive est une liquide biologique filant, insipide, d'odeur fade, incolore, plus ou moins

    visqueux qui baigne dans la cavit buccale, son pH moyen est 6,8-7,4 hors stimulation [27].

    2-2- Origine :

    La scrtion salivaire est assure par trois paires de glandes salivaires principales : glandes

    parotides, sous-maxillaires et sublinguales.

    Elle est aussi assure par une grande quantit de glandes accessoires disperses dans la

    muqueuse bucco-pharynge qui sont plus petites : glandes jugales, linguales, palatines, vlaires,

    glandes des trigones, de la muqueuse sublinguale.

    Les glandes salivaires de l'homme scrtent environ 1 2 litres de salive par 24 heures, soit un

    dbit de 0.1 4ml /mn.

    - Les glandes parotides sont sreuses et fournissent 70% de la salive, elles donnent une

    salive fluide et riche en enzymes [27].

  • PH SALIVAIRE EN P.A.C : LE RATIONNEL

    Pour dautre thse Consulter www.clubsci