Plus d’autonomie dans les apprentissages

  • Published on
    22-Feb-2016

  • View
    31

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Plus dautonomie dans les apprentissages. Atelier n 6 du 23 mars 2011 Hofwil. Plus dautonomie dans les apprentissages. - PowerPoint PPT Presentation

Transcript

  • Plus dautonomie dans les apprentissagesAtelier n 6 du 23 mars 2011 Hofwil

  • Plus dautonomie dans les apprentissagesDans le monde actuel, caractris par des changements permanents et de plus en plus rapides, former des individus autonomes, et capables dapprendre seuls lorsquils seront sortis de lcole, constitue ncessairement lune des finalits de lducation. Pour dvelopper la comptence sauto-instruire, donc le degr dautonomie vis--vis de lapprentissage, il est souhaitable de procder par tapes...

  • Plus dautonomie dans les apprentissages... et lune des solutions consiste construire un plan de formation intgrant lutilisation de documents structursstructurants etnon structurs, Raynal F. & Rieunier A., Pdagogie : dictionnaire des concepts cls, ESF diteur 1997, p.49.

  • Des documents structurs en OCPPPour dbuter, on propose par exemple lapprenant des situations dautoformation trs structures. Lenseignement mutuel (Pestalozzi) et la pdagogie de laide mutuelle inscrite dans un cadre de coopration (Freinet) constituent des moyens intermdiaires parfaitement adapts cette premire phase de lapprentissage de lautonomie.

  • Lenseignement mutuel et le dveloppement psycho-affectif de lenfant de 0 3 ansParmi la liste qui suit, chaque tudiant a choisi un concept quil a prsent la classe au moyen dun document de rfrence structur :

    le rle fondamental de la mre selon Winnicottle stade oral chez Freud de la naissance un anla premire anne de la vie selon Mlanie Kleinlvolution de la relation objectale selon Spitzla thorie du dveloppement de Mahlerle stade anal chez Freud : de un trois anslattachement selon Bowlbyles ractions la sparation selon Ainsworthla base de scuritle stade du miroir selon Lacanles prmices du langageetc.Exemple 1

  • La pdagogie de laide mutuelle et le dveloppement intellectuel de lenfant de 0 3 ansLa structure puzzlechaque tudiant a tir au sort un numro de un six et sest associ lun des six groupes dapprenants dont le mandat tait dtudier en quipe lun des sujets suivants laide dun document structur :

    Les exercices rflexesLes ractions circulaires primairesLes ractions circulaires secondairesLa coordination des schmes secondairesLes ractions circulaires tertiairesLes dbuts de la reprsentation mentale

    Exemple 2

  • La pdagogie de laide mutuelle et le dveloppement intellectuel de lenfant de 0 3 ansLes concepts matriss en phase dtude faisaient de ltudiant un expert dans son domaine. On passait alors la squence denseignement durant laquelle ltudiant expert intgr une autre quipe changeait lessentiel de ses connaissances avec dautres pairs dpositaires dautres savoirs spcifiques.Exemple 2

  • Classe de 24 tudiants A) Phase dtude B) Phase denseignement 6 groupesde 4 apprenants 4 groupesde 6 experts Exemple 2

  • Classe de 23 tudiants A) Phase dtude B) Phase denseignement 6 groupes de 3 / 4 apprenants3 groupes de 7 / 8 experts Exemple 2

  • Classe de 19 tudiants A) Phase dtude B) Phase denseignement 6 groupes de 3 / 4 apprenants3 groupes de 6 / 7 expertsExemple 2

  • Des documents structurants en OCPPVers un transfert des connaissancesSi les supports structurs proposs aux tudiants leur permettent daccumuler des savoirs encyclopdiques, les documents structurants qui succdent ont ncessit le transfert des connaissances dclaratives rcemment apprises tout en favorisant lacquisition autonome de nouveaux savoirs procduraux.Le transfert est lapplication dune solution connue une situation que lon na jamais rencontre. Il repose sur une aptitude la gnralisation et une capacit dabstraction, Raynal F. & Rieunier A., Pdagogie : dictionnaire des concepts cls, ESF diteur 1997, p.368.

  • Travail pratique dobservation dun enfant entre un mois et trois ans (planification du processus)Choisir un enfant (terme gnrique) de votre entourage (famille ou voisinage) rpondant la condition premire de lobservation : Etre g entre un mois et trois ans.Ngocier votre visite avec ses reprsentants lgaux et prciser vos intentions dictes par le cadre de cette recherche et la confidentialit stricte.

    Exemple 3

  • Travail pratique dobservation dun enfant entre un mois et trois ans (planification du processus)Etablir la fiche des paramtres de lobservation dans laquelle figureront les items suivants :LintitulLe nombre denfants observsLe nombre dentretiensLes modalits dobservation : observateur (Or); observ(s) (O)Les modalits dentretien (interviewer) (Ir); (interview) (I)Le lieu : chambre de lenfant / cuisine / salle de bain / et (ou) autreLa dure de lobservationLa dure de lentretienLe public-cible : enfant/nourrisson, ge, brve description de reprsentants lgauxExemple 3

  • Travail pratique dobservation dun enfant entre un mois et trois ans (planification du processus)Le recueil des donnesLobjectif : tablir un maximum de liens entre les observations dans le terrain et le cadre conceptuel prsent dans le cours (le dveloppement psychoaffectif et intellectuel de lenfant de zro trois ans) dune part, entre les commentaires des reprsentants lgaux et le cadre conceptuel dautre partLa retranscription : mettre les notes au propre. Chaque enfant observ et chaque interview reoit un pseudonyme (remonter de trois rangs dans lalphabet)La prparation des donnes : le guide dobservation/entretien dtermin par lge de lenfant

    Exemple 3

  • Travail pratique dobservation dun enfant entre un mois et trois ans (planification du processus)Avant de rejoindre le champ de lobservation, tablir le guide dobservation/entretien en dterminant une quinzaine dlments thoriques purs susceptibles dtre confirms ou infirms par les indicateurs livrs ultrieurement au cours de lobservation dans le terrain. Exemples ditems :La mre dsillusionne son bb en rsistant ses capricesLenfant est capable de diffrer ses dsirs, dmontrant ainsi que le principe de plaisir cde la place au principe de ralitetc. etc.

    Exemple 3

  • Travail pratique dobservation dun enfant entre un mois et trois ans (gestion du processus)Le travail pratique comprenant les paramtres de la recherche, le guide dobservation/entretien, les liens runissant la thorie aux indicateurs et les concepts aux commentaires des personnes interviewes (trois documents) sera rendu au cours du mardi 7 fvrier 2006 dernier dlai.

    Exemple 3

  • Travail pratique dobservation dun enfant entre un mois et trois ans (valuation du processus)Exemple 3

  • Travail pratique dobservation et danalyse dun lve primaire dans sa langue maternelle crite (planification)Contacter une enseignante (terme gnrique) oprant dans une classe primaire lexception de la premire anne.Ngocier avec elle la possibilit dobserver, lcart de la classe, un de ses lves moyen faible en franais. Effectuer le choix sans stigmatiser les comptences de lenfant et obtenir son approbation.

    Exemple 4

  • Travail pratique dobservation et danalyse dun lve primaire dans sa langue maternelle crite (planification)Etablir la fiche des paramtres de lobservation dans laquelle figureront les items suivants :LintitulLe nombre denfants observsLe nombre dentretiensLes modalits dobservation : observateur (Or); observ (O)Le lieuLa dure de lobservationLe public-cibleLe recueil des donnesLobjectif : valuer les comptences de llve observ dans sa langue maternelle crite (exprimer son sentiment au moyen dun texte concis)

    Exemple 4

  • Travail pratique dobservation et danalyse dun lve primaire dans sa langue maternelle crite (planification)La retranscription : mise au propre des notes. Llve observ reoit un pseudonyme (remonter de trois rangs dans lalphabet)La prparation des donnes : le choix des trois textes dtermin par lge de lenfant. Le matriel facilitateur

    Exemple 4

  • Travail pratique dobservation et danalyse dun lve primaire dans sa langue maternelle crite (planification)Avant de rejoindre le champ de lobservation, prparer trois extraits de textes de type diffrent adapts lge de llve et comprenant le titre (maximum 150 mots par texte). Les saisir sparment en utilisant une police de caractre de 14 points.Un discours en situation (extrait dune pice de thtre, dune correspondance, dun dialogue, dun interview...)Une narration (extrait dun conte, dun mythe, dune lgende, dun roman, dune nouvelle...)Un texte thorique (extrait dun dictionnaire pour enfant, dune recette, dun mode demploi, dun article encyclopdique...)Rassembler une feuille, un crayon, une gomme et un dictionnaire destins llve et votre matriel personnel de chercheur (baladeur test!, grilles dobservation et danalyse)

    Exemple 4

  • Rception de la grille des indices dinquitude (planification)Exemple 4

  • Rception de la grille danalyse des erreurs orthographiques (planification)Exemple 4

  • Travail pratique dobservation et danalyse dun lve primaire dans sa langue maternelle crite (gestion)Lunique entretien durera au maximum une trentaine de minutes pendant lesquelles llve sera conduit effectuer les sept oprations chronologiques suivantes :Expliquer lenfant les raisons de cette exprience (a nest pas une preuve et il ny aura pas de note, mais lencourager travailler du mieux quil peut)Linviter lire haute voix lextrait (enregistrement discret)Lecture silencieuse de lextrait suivie de quelques questions pour en vrifier la comprhensionLecture haute voix de lextrait (enregistrement discret)

    Exemple 4

  • Travail pratique dobservation et danalyse dun lve primaire dans sa langue maternelle crite (gestion)Dfinir et rechercher un mot compliqu de lextrait dans le dictionnaire (seule utilisation de cet outil)Copie de la premire phrase du texte dicter en position 7Dicter lentement (60 mots au maximum) une partie dun des extraits , ou Corriger le texte et classer les erreurs orthographiques dans la grille d