Pouvez-Vous Supporter La Verite

  • Published on
    08-Dec-2015

  • View
    213

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

La vrit biblique

Transcript

<ul><li><p>Pouvez-vous supporter la vrit? </p><p>Par GCI Weekly Update, le 15 juillet 2015 sous From the President </p><p>Chers frres et surs, </p><p>Dans une scne cl du film Des hommes dhonneur, lavocat de la dfense le lieutenant Lionel Kaffee </p><p>(interprt par Tom Cruise) en contre-interrogatoire du dfendeur le colonel Nathan Jessup (interprt </p><p>par Jack Nicholson), s'crie: Je veux la vrit! Le colonel Jessup rpond la phrase clbre: Vous </p><p>ne pouvez pas supporter la vrit! Bien que nous disions que nous dsirons la vrit sans artifice , </p><p>souvent ce que nous voulons vraiment (comme illustr dans la plaisanterie suivante) est la vrit qui a </p><p>t enrobe de sucre. </p><p>Un homme est rentr du bureau tout juste temps pour recevoir un appel de sa femme qui tait sur le </p><p>point de senvoler de l'Europe vers la maison. Comment va mon chat? demanda-t-elle. Mort </p><p>rpondit-il. Oh!, chri, ne sois pas si honnte. Pourquoi ne mas-tu pas annonc la nouvelle </p><p>lentement? Tu as ruin mon voyage. Le mari un peu confus rpliqua Que veux-tu dire? Sa </p><p>femme lui fit un peu la leon en disant, Tu aurais pu me dire qu'il tait sur le toit. Et quand je taurais </p><p>appel de Paris, tu aurais pu me dire qu'il ragissait lentement. Ensuite quand je t'aurais appel de </p><p>Londres, tu aurais pu dire qu'il tait malade, et quand je taurais appel de New York, tu aurais pu dire </p><p>qu'il tait chez le vtrinaire. Puis, quand je serais arriv la maison, tu aurais pu dire qu'il tait mort. </p><p> Bien que nayant jamais t expos ce protocole, le mari tait dispos apprendre. OK , dit-</p><p>il je ferai mieux la prochaine fois. Par ailleurs , demanda-t-elle, Comment va maman? </p><p>Aprs un long silence, il rpondit: Eh bien, elle est sur le toit. </p><p>Les rcits vangliques dans le Nouveau Testament donnent des exemples des disciples ayant du mal </p><p>supporter la vrit sans artifice. plusieurs reprises, Jsus leur a expliqu qui il tait et ce quil allait </p><p>lui arriver. la dernire Cne, Jsus leur dit ouvertement, Je suis le chemin, la vrit et la vie </p><p>(Jean 14:6). Auparavant, il avait dclar que s'ils restaient avec lui, ils connatraient la vrit et que </p><p>cette vrit les affranchirait (Jean 8:32). Toutefois, les disciples avaient du mal saisir ce que Jsus </p><p>leur disait et surmonter leur incrdulit. </p><p>La lutte pour comprendre et pour croire se poursuit. Tout comme la scne iconique dans Des hommes </p><p>dhonneur, beaucoup de gens dans notre monde ne peuvent pas supporter la vrit, et pourtant ils </p><p>dsirent recevoir ses avantages en particulier la libert quelle procure. Dsirant ne pas affronter la </p><p>vrit de Dieu, ils inventent d'autres vrits imaginant d'autres moyens, faons, rgles et </p><p>rglements qu'ils croient les conduiront la libert. Mais Jsus dclare qu'il est la vrit ; lui seul nous </p><p>rend libres. Il nous a dit qu'il n'y a pas d'autre moyen pour la vie relle et libre part la bonne relation </p><p>avec Dieu et l'humanit dans et travers lui. </p><p>Famille RochetteMettre en surbrillance</p><p>Famille RochetteMettre en surbrillance</p><p>Famille RochetteSouligner</p></li><li><p> Jsus discutant avec ses disciples par James Tissot (domaine public via Wikimedia Commons) </p><p>La plupart d'entre nous avons eu nos propres luttes pour supporter la vrit. Mais ces luttes ne </p><p>dissuadent jamais Jsus. Nous ne sommes peut-tre pas capables de supporter la vrit, mais la vrit </p><p>sait comment sy prendre avec nous ! Non seulement Jsus nous rend libres, mais il promet de ne </p><p>jamais nous quitter ou de nous abandonner (Hbreux 13:5). Il nous rassure qu'aucune puissance ni </p><p>circonstance (mme pas nos propres doutes) ne peut nous arracher de ses mains protectrices (Jean </p><p>10:29). </p><p>Parfois, en recherchant la libert, au lieu de prter attention la vrit authentique, les gens conoivent </p><p>leurs propres vrits (errones). Refusant de croire quil y ait des vrits absolues qui s'appliquent </p><p>tout le monde, tout le temps, ils proclament que la vrit est relative. Certains interprtent mal mme la </p><p>grce de Dieu (et la vraie libert qu'elle offre) comme tant sans direction, sans frontire, sans norme </p><p>centrale et sans autorit dfinitive. Pour eux, la libert nest rien de plus que la libert de toutes les </p><p>contraintes la libert de suivre une inclination qu'ils peuvent avoir un moment donn. Mais ces </p><p>ides errones dforment grossirement ce qui concerne la vrit, la libert et la grce. Notez ce que </p><p>l'aptre Pierre crit: Comportez-vous en hommes libres, sans faire de la libert un voile qui couvre la </p><p>mchancet, mais en agissant au contraire comme des serviteurs de Dieu (1 Pierre 2:16). </p><p>Lorsque Jsus a dclar que La vrit vous rendra libres , il ne parlait pas de la libert de faire ce </p><p>que nous voulons. Il dclarait que l'Esprit de Dieu qui, nous ayant conus et nous ayant crs avec une </p><p>certaine nature, nous donne le grand dessein et l'appel de vivre a toute notre vie. Le Dieu trin nous a </p><p>crs pour vivre dans une relation croissante avec le Pre, le Fils et lEsprit par laquelle nous sommes </p><p>transforms en la plnitude et la stature de Jsus. Dieu nous a crs pour tre aim et pour aimer Dieu </p><p>et les autres personnes de faons telles quelles conduisent une vie abondante de la vraie libert </p><p>Famille RochetteSouligner</p><p>Famille RochetteSouligner</p></li><li><p>libres de connatre Dieu, de marcher avec Dieu, de connatre le chemin, la vrit et la vie, le chemin </p><p>qui mne la paix et la joie de vivre. </p><p>Oui, lorsque le Fils vous affranchit (et que vous vivez dans cette libert), vous tes rellement libres. </p><p>La libert que Dieu nous accorde en Christ est la libert exempte de certaines choses et pour vivre des </p><p>choses prcises conformment au bon dessein de Dieu pour nous. Cette libert s'excute dans une </p><p>direction dtermine. Tout ce qui nous fait dvier de ce chemin nous loigne de la libert que Dieu </p><p>accorde ses enfants. Ces autres chemins mnent finalement l'esclavage, pas la libert. </p><p>Bien sr, il y a des moments o nous nous loignons de ce chemin troit le mode de vie ternelle </p><p>qui apporte la libert et nous commenons marcher dans le chemin large et vaste qui mne la </p><p>destruction. Mais la Bonne Nouvelle est que Jsus nous ramne. Ne dsirant pas que nous soyons </p><p>asservis par nos pchs ; il nous rappelle qu'il est la vrit, la source de la libert. Notez les mots de </p><p>Paul: Cest pour la libert que Christ nous a affranchis. Tenez donc ferme dans cette libert et ne </p><p>vous placez pas de nouveau sous la contrainte dun esclavage (Galates 5:1). Dieu ne veut pas des </p><p>esclaves obissants il veut des enfants qui vivent avec lui dans la libert, la grce et la vrit. Il veut </p><p>des enfants qui savent ce que cest la vraie libert la libert que Dieu a pourvue pour nous en Jsus. </p><p> la lecture de l'criture, nous devons garder l'esprit que Jsus est la source ultime de la vrit et de </p><p>la libert. La Bible est correctement comprise seulement lorsquelle est lue par le biais de la lentille </p><p>de la vie et des enseignements de Jsus tels quexpliqus par ceux quil a dsigns comme tant ses </p><p>interprtes. Thomas Torrance le dit de cette faon: </p><p>Nous n'avons aucune parole ou aucun langage nous permettant de nous adresser Dieu, si ce </p><p>nest la parole et le langage nomms Jsus-Christ. En lui, notre humanit, notre entendement </p><p>humain, nos mots humains sont absorbs, purifis, sanctifis et adresss Dieu le Pre pour nous </p><p>comme tant les ntres et c'est la parole de l'homme dans laquelle Dieu prend plaisir (The </p><p>Mediation of Christ). </p><p>Jsus est la vrit parle qui provient d'en haut. Il est galement la rponse humaine parfaite cette </p><p>vrit. Comme Torrance la crit dans Science thologique, Jsus est la vrit concrtise depuis les </p><p>profondeurs ontologiques de l'humanit dchue, qu'il a assume dans l'incarnation. Jsus Christ est </p><p>la fois la rvlation objective de Dieu et la rponse approprie et la conformation de l'homme la </p><p>rvlation divine. Jsus est l'tre humain unique en qui la vrit de Dieu et la connaissance de la vrit </p><p>humaine sont pleinement et fidlement en corrlation. </p><p>Le point de Torrance est que Jsus est la fois la rvlation de Dieu pour nous et la rponse de </p><p>l'humanit Dieu. La connaissance de cette ralit dissipe la demi-vrit dangereuse qui dit : nous </p><p>avons besoin de Jsus pour nous amener Dieu, mais alors c'est nous de nous rendre Jsus. Si </p><p>c'tait vrai, nous n'atteindrions jamais Jsus ! En fait, les gens rpondent non Jsus tout le temps. </p><p>Mais grces soient rendues Dieu, Jsus dit non notre non . Il sait que nous ne comprenons </p><p>Famille RochetteMettre en surbrillance</p><p>Famille RochetteSouligner</p><p>Famille RochetteMettre en surbrillance</p><p>Famille RochetteMettre en surbrillance</p><p>Famille RochetteMettre en surbrillance</p></li><li><p>pas ce quoi nous rpondons non . Jsus, qui est le chemin, ouvre le chemin pour nous. Le Saint-</p><p>Esprit nous convainc que Jsus est vraiment Seigneur et Sauveur. Par l'Esprit, Jsus vient nous </p><p>chercher lorsque nous sommes perdus, impuissants, seuls et incrdules. </p><p>Nous ne venons pas Jsus par nos propres efforts. Jsus, par le biais de l'Esprit, nous trouve. Et </p><p>lorsque nous rpondons en venant Jsus, il dit: Celui qui vient moi, je ne le repousserai jamais </p><p>(Jean 6:37). Alors que Jsus continue dire non notre non , il renforce le grand oui de </p><p>Dieu l'humanit : oui, tu es pardonn. Oui, je taccepte. Oui, tu es mon enfant bien-aim. Le but de </p><p>Dieu est que nous allons lui crier notre oui comme rponse en comprenant et en embrassant la </p><p>vrit qui nous rend libres d'tre qui nous sommes vraiment en Christ. </p><p>Il est essentiel de comprendre que nous ne pouvons pas grer Jsus il nous gre ! Jsus, par </p><p>le biais du Saint-Esprit, nous accueille et nous invite ragir d'une manire rceptive lui et ce qu'il </p><p>offre. Notre Dieu trin nous donne la libert dont nous avons besoin, mais que nous sommes incapables </p><p>dobtenir par nous-mmes. Comme le note C. S. Lewis, Dieu accorde cette libert en nous </p><p>transformant de l'intrieur: </p><p>Imaginez-vous comme tant une maison vivante. Dieu vient pour reconstruire cette maison. </p><p>Dans un premier temps, vous pouvez comprendre ce qu'il fait. Il fixe les drains et colmate les </p><p>fuites dans le toit et ainsi de suite ; vous saviez que ces travaux taient rendus ncessaires et vous </p><p>n'tes pas surpris. Mais maintenant, il commence frapper la maison d'une manire qui fait </p><p>abominablement mal et qui ne semble pas faire de sens. Que fait-il exactement? L'explication est </p><p>qu'il construit une maison tout fait diffrente de celle que vous aviez imagin en jetant une </p><p>nouvelle aile ici, en ajoutant un tage supplmentaire l, en ralisant des tours, en crant des </p><p>cours. Vous avez pens que vous tiez pour devenir un petit chalet dcent : mais il a construit un </p><p>palais. Il a l'intention de venir lhabiter lui-mme. </p><p>Maintenant, a, c'est une vrit que nous pouvons supporter! </p><p>En aimant la Vrit, </p><p>Joseph Tkach </p><p>Famille RochetteMettre en surbrillance</p><p>Famille RochetteMettre en surbrillance</p></li></ul>

Recommended

View more >